14 novembre 2013

Retraite de Consécration à la Sainte Trinité par Marie 10/33

Retraite de Consécration à la Sainte Trinité par Marie

33 jours pour se consacrer à la Très Sainte Trinité par les mains de Marie

102_001

Dixième jour

Troisième jour de la semaine dans le sein du Père

Reine de l'univers

Consécration de deux qui exercent un pouvoir

 

Au Nom du Père, et du Fils, et du Saint Esprit. Amen.

 

Invocation au Saint Esprit

 

Viens, Esprit Créateur,

visite l'âme de tes fidèles,

emplis de la grâce d'En-Haut

les cœurs que tu as créés.

 

Toi qu'on nomme le Conseiller,

don du Dieu très-Haut,

Source vive, Feu, Charité,

invisible consécration.

 

Tu es l'Esprit aux sept dons,

le doigt de la main du Père,

l'Esprit de Vérité promis par le Père,

C'est Toi qui inspires nos paroles.

 

Allume en nous Ta Lumière,

emplis d'amour nos cœurs,

affermis toujours de Ta Force

la faiblesse de nos corps.

 

Repousse l'Ennemi loin de nous

donne-nous Ta Paix sans retard,

pour que, sous Ta conduite et Ton conseil,

nous évitions tout mal et toute erreur.

 

Fais-nous connaître le Père,

révèle-nous le Fils,

et Toi, le commun Esprit,

fais-nous toujours croire en Toi.

 

Gloire soit à Dieu le Père,

au Fils ressuscité des morts,

à l'Esprit Saint Consolateur,

maintenant et dans tous les siècles. Amen.

(Veni Creator, Traditionnel)

 

Je crois en Dieu, une dizaine de Chapelet aux intentions de la Sainte Vierge.

 

Parole de Dieu

 

Premier Livre des Chroniques 29, 11-12

 

« A Toi, Seigneur, la grandeur et la puissance, la majesté, le prestige et la splendeur ; tout, dans les cieux et sur la terre, est à Toi. A Toi, Seigneur, la royauté, le Souverain qui domine l'univers ; de Toi vient la richesse et la gloire. C'est Toi, le Maître de tout ; dans Ta main, vigueur et puissance, dans Ta main, tout grandit et s'affermit ».

 

Première Lettre de Saint Paul à Timothée 2, 1-4

 

« J'insiste avant tout pour qu'on fasse des prières de demande, d'intercession et d'action de grâce pour tous les hommes, pour les chefs d'État et tous ceux qui ont des responsabilités, afin que nous puissions mener notre vie dans le calme et la sécurité, en hommes religieux et sérieux. Voilà une vraie prière, que Dieu, notre Sauveur, peut accepter, car il veut que tous les hommes soient sauvés et arrivent à connaître pleinement la vérité ».

 

Marc 10, 42-45

 

« Jésus appela les apôtres et leur dit : « Vous le savez : ceux que l'on regarde comme chefs des nations païennes commandent en maîtres ; les grands leur font sentir leur pouvoir. Parmi vous, il ne doit pas en être ainsi. Celui qui veut devenir grand sera votre serviteur. Celui qui veut être le premier sera l'esclave de tous : car le Fils de l'Homme n'est pas venu pour être servi, mais pour servir, et donner sa vie en rançon pour la multitude ».

 

Message de Marie à Medjugorje du 25 novembre 1992

 

« Chers enfants, aujourd'hui comme jamais Je vous invite à prier. Que votre vie devienne toute entière prière. Sans amour, on ne peut prier. C'est pourquoi, Je vous invite à aimer avant tout le Dieu Créateur de vos vies et alors vous reconnaîtrez Dieu et vous l'aimerez en tous, comme Lui-même vous aime. Chers enfants, c'est une grâce que Je sois avec vous, c'est pourquoi acceptez et vivez Mes messages pour votre bien. Je vous aime et c'est pour cela que Je suis avec vous, afin de vous enseigner et de vous conduire dans une vie nouvelle de conversion et de renoncement. Seulement ainsi vous découvriez Dieu et tout ce qui est maintenant loin de vous. C'est pourquoi, petits enfants, priez ! Merci d'avoir répondu à Mon appel ».

 

Méditation

 

« La terre était donc prédestinée aussi à servir de demeure passagère à la Très Sainte Vierge, et à tous les membres de Jésus-Christ ; à l'Eglise qui devait s'y répandre de toute part et y établir le Règne de Dieu. Or, dans la disposition qu'il donnait à l'univers, Dieu le Père avait présente aussi l'aide qu'il s'était choisie pour la formation de sa famille, et ordonnait avec elle la demeure temporelle de cette même épouse, et de celle de son fils et de tous ses enfants d'adoption, comme un époux bâtit une maison, ou fait disposer une terre avec la participation et le consentement de son épouse bien-aimée. Que l'on conçoive cette dignité auguste d'épouse du Père éternel ! L'éminence et la grandeur de Marie ne sont donc point connues : puisqu'il est vrai de dire qu'elle est le sein universel, où ont été produits le monde et l'Eglise ; qu'elle a porté en soi toute l'oeuvre de Dieu, étant rendue participante de sa puissance, de sa Sagesse, de son amour, de sa fécondité, en un mot, de toutes ses divines perfections ».

(Jean-Jacques Olier, « Vie intérieure de la Très Sainte Vierge »)

 

« Dans tout cet ensemble de préoccupations, la Très Sainte Vierge Marie, fille élue par le Père, se présente au regard des croyants comme l'exemple parfait de l'amour envers Dieu et envers le prochain. Comme Elle le proclame elle-même dans le cantique du Magnificat, le Tout-Puissant a fait en elle de grandes choses, Lui dont le nom est saint (cf. Lc 1, 49). Le Père a choisi Marie pour une mission unique dans l'histoire du salut: être la Mère du Sauveur attendu. La Vierge a répondu à l'appel de Dieu avec une entière disponibilité: « Je suis la servante du Seigneur » (Lc 1, 38). Sa maternité, commencée à Nazareth et vécue suprêmement à Jérusalem au pied de la Croix, sera reconnue en cette année par tous les enfants de Dieu comme une invitation affectueuse et pressante, à revenir vers la maison du Père en écoutant sa voix maternelle: « Faites ce que le Christ vous dira » (cf. Jn 2, 5) ».

(Bienheureux Jean Paul II, « Tertio Milennio Adveniente », 54)

 

5A-cornice (2)

Prières

 

Prière consécratoire

 

Marie, Toi qui étais dans la pensée du Père lorsqu'Il créa les Armées Célestes et le monde, je Te consacre tout ce qui est créé en attendant la restauration finale de toute chose. Marie, Reine Immaculée de l'univers, triomphe et règne sur mon cœur et sur le monde, triomphe sur toutes les puissances des airs, sur les Trônes et les Dominations, sur les sphères angéliques. Mère de Celui qui nous montra e Visage du Père, Roi des rois, Roi pauvre et mendiant de notre amour, je Te consacre tous ceux qui exercent un pouvoir, qu'ils se soumettent au commandement de Jésus et se fassent les serviteurs de tous.

 

Antienne

 

Le sein de Marie a renversé les rôles :

Celui qui tout créa est entré dans son bien,

et pauvre y est venu ;

le Très-Haut vint en Elle

et Humble y est entré

la Splendeur vint en Elle,

arrivant revêtue de misérables teintes.

A Toi soit la louange,

qui rends tout si facile,

Toi le Seigneur de tous !

(Saint Ephrem)

 

Psaume (Livre des Proverbes 8, 22-31)

 

Le Seigneur m'a créée au début de ses desseins,

avant ses œuvres les plus anciennes.

Dès l'éternité je fus fondée,

dès le commencement, avant l'origine de la terre.

Quand l'abîme n'était pas encore, je fus enfantée,

quand n'étaient pas les sources jaillissantes.

Avant que fussent implantées les montagnes,

avant les collines, je fus enfantée ;

avant qu'Il eût fait la terre et la campagne

et les premiers éléments

de la poussière du monde.

Quand il affermit les cieux, j'étais là.

Quand il traça un cercle à la surface de l'abîme,

quand il assigna son terme à la mer,

et les eaux n'en franchiront pas le bord,

quand il affermit les fondements de la terre,

j'étais à ses côtés comme le maître d'oeuvre,

faisant ses délices, jour après jour,

m'ébattant sur la surface de la terre

et mettant mes délices à fréquenter

les enfants des hommes.

 

Prière « Ad Libitum » : Priez Marie avec un texte de votre choix comme par exemple les Litanies, le Souvenez-vous, ou encore une oraison jaillie du cœur...

Invocation : O Marie Reine de la Paix et de la Réconciliation, priez pour nous et pour le monde ».

 

tumblr_mrbz05ju8f1qa2fuyo1_500

Textes extraits du livre « Retraite de Consécration à la Sainte Trinité par Marie », aux Editions des Béatitudes, pour commander le livre, cliquer ICI

 

Pour recevoir les prières des 33 jours de la Retraite de Consécration par e-mail, abonnez-vous à la newsletter d'Images Saintes.


13 novembre 2013

Retraite de Consécration à la Sainte Trinité par Marie 9/33

Retraite de Consécration à la Sainte Trinité par Marie

33 jours pour se consacrer à la Très Sainte Trinité par les mains de Marie

102_001

Neuvième jour

Deuxième jour de la semaine dans le sein du Père

Epouse des desseins de Dieu

Consécration des innocents

 

Au Nom du Père, et du Fils, et du Saint Esprit. Amen.

 

Invocation au Saint Esprit

 

Venez, Père des Lumières,

donnez-moi Votre Sagesse,

ce goût de la Vérité,

cette Charité qui presse

sans forcer la volonté,

cette grâce si féconde,

cet attrait si ravissant,

cette paix sainte et profonde

et ce secours tout-puissant.

 

Vous ne voulez pas contraindre

ma mauvaise volonté,

c'est pourquoi j'ai tout à craindre

de ma propre liberté.

aux attraits de Votre grâce

j'ai trop souvent résisté,

je me rends, prenez la place

avec toute autorité.

(Saint Louis-Marie Grignion de Montfort)

 

Je crois en Dieu, une dizaine de Chapelet aux intentions de la Sainte Vierge.

 

La Parole de Dieu

 

Saint Matthieu 2, 14-17

 

« Joseph se leva ; dans la nuit, il prit l'Enfant et Sa Mère, et se retira en Égypte, où il resta jusqu'à la mort d'Hérode. Ainsi s'accomplit ce que le Seigneur avait dit par le prophète : « D'Égypte, J'ai appelé Mon Fils ». Alors Hérode, voyant que les mages l'avaient trompé, entra dans une violente fureur. Il envoya tuer tous les enfants de moins de deux ans à Bethléem et dans toute la région, d'après la date qu'il s'était fait préciser par les mages. Alors s'accomplit ce que le Seigneur avait dit par le prophète Jérémie ».

 

Lettre aux Hébreux 7, 26-27

 

« C'était bien le grand prêtre qu'il nous fallait : Saint, sans tache, sans aucune faute ; séparé maintenant des pécheurs, Il est désormais plus haut que les cieux. Il n'a pas besoin, comme les autres grands prêtres, d'offrir chaque jour des sacrifices, d'abord pour ses péchés personnels, puis pour ceux du peuple ; cela, Il l'a fait une fois pour toutes en s'offrant Lui-même ».

 

Apocalypse de Saint Jean 12, 1-5

 

« Un signe grandiose apparut dans le ciel : une Femme, ayant le soleil pour manteau, la lune sous les pieds,et sur la tête une couronne de douze étoiles. Elle était enceinte et elle criait,torturée par les douleurs de l'enfantement. Un autre signe apparut dans le ciel : un énorme dragon, rouge feu,avec sept têtes et dix cornes,et sur chaque tête un diadème. Sa queue balayait le tiers des étoiles du ciel, et les précipita sur la terre. Le Dragon se tenait devant la femme qui allait enfanter, afin de dévorer l'enfant dès sa naissance. Or, la Femme mit au monde un fils, un enfant mâle, celui qui sera le berger de toutes les nations, les menant avec un sceptre de fer. L'enfant fut enlevé auprès de Dieu et de son Trône ».

 

Message de Marie à Medjugorje du 25 décembre 1992

 

« Chers enfants, aujourd'hui, Je désire vous mettre tous sous Mon Manteau et vous protéger de toutes les attaques sataniques. Aujourd'hui, c'est le jour de la Paix, mais dans le monde entier il y a un grand manque de paix. C'est pourquoi Je vous appelle tous à construire avec Moi, à travers la prière, un nouveau monde de paix ; cela, Je ne peux le faire sans vous et c'est pourquoi Je vous appelle tous avec Mon Amour Maternel et Dieu fera le reste. Alors ouvrez-vous au Plan de Dieu et à Ses desseins afin de pouvoir collaborer avec Lui à la paix et au bien. N'oubliez pas que votre vie ne vous appartient pas mais que c'est un don à travers lequel vous devez donner la joie aux autres et les guider vers la vie éternelle. Chers enfants, que la tendresse de Mon Petit Jésus vous accompagne toujours. Merci d'avoir répondu à Mon appel ».

 

Méditation

 

« L'épouse qui jouit des droits et des prérogatives des épouses ordinaires, entre en possession de son époux, qui devient sien ; et ensuite en communauté parfaite de tous les biens qu'il possède. Elle entre unité de cœur et d'âme, en unité d'esprit, de pensées, de vouloir, et ne devient qu'un en tout, avec son époux ; d'où il suit qu'elle a part à ses desseins, à ses ordres, à ses œuvres. Ainsi Dieu le Père, comme un saint et fidèle époux, veut mettre la Très Sainte Vierge en union et en parfaite jouissance de sa personne, de tous ses biens, de ses trésors et de sa gloire, et ordonner avec elle de tous ses desseins ».

(Jean-Jacques Olier, « Vie intérieure de la Très Sainte Vierge », T.1)

 

« Dans le Livre de l'Apocalypse, le « signe grandiose » de la « Femme » (12, 1) s'accompagne d'un « second signe apparu au ciel : un énorme Dragon rouge feu » (Ap 12, 3), qui représente Satan, puissance personnelle maléfique, et en même temps toutes les forces du mal qui sont à l'œuvre dans l'histoire et entravent la mission de l'Eglise. Là encore, Marie éclaire la communauté des croyants : l'hostilité des forces du mal est en effet une sourde opposition qui, avant d'atteindre les Disciples de Jésus, se retourne contre sa Mère. Pour sauver la vie de Son Fils devant ceux qui le redoutent comme une dangereuse menace, Marie doit s'enfuir en Egypte avec Joseph et avec l'enfant (cf. Mt 2, 13-15). Marie aide ainsi l'Eglise à prendre conscience que la vie est toujours au centre d'un grand combat entre le bien et le mal, entre la lumière et les ténèbres. Le dragon veut dévorer « l'enfant aussitôt né » (Ap 12, 4), figure du Christ, que Marie enfante dans « la plénitude des temps » (Ga 4, 4) et que l'Eglise doit constamment donner aux hommes aux différentes époques de l'histoire. Mais cet enfant est aussi comme la figure de tout homme, de tout enfant, spécialement de toute créature faible et menacée, parce que — ainsi que nous le rappelle le Concile —, « par son Incarnation, le Fils de Dieu s'est en quelque sorte uni Lui-même à tout homme ». (Gaudium et Spes, 22) C'est dans la « chair » de tout homme que le Christ continue à se révéler et à entrer en communion avec nous, à tel point que le rejet de la vie de l'homme, sous ses diverses formes, est réellement le rejet du Christ. Telle est la vérité saisissante et en même temps exigeante que le Christ nous dévoile et que son Eglise redit inlassablement : « Quiconque accueille un petit enfant tel que lui à cause de mon nom, c'est moi qu'il accueille » (Mt 18, 5) ; « En vérité je vous le dis, dans la mesure où vous l'avez fait à l'un de ces plus petits de mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait » (Mt 25, 40).

(Bienheureux Jean Paul II, « Evangelium Vitae », 104)

 

0025

Prières

 

Prière consécratoire

 

O Marie, Mère de Miséricorde, petite épouse du Père des Miséricordes, entrailles du Père et Son Amour maternel pour le Fils et sa multitude de frères, Marie dont le cœur a été transpercé par la méchanceté des hommes lorsque Hérode apprit le dessein de Dieu pour son peuple, Marie je Te consacre le sein de toutes les mères de la terre. Marie, nouvelle Eve, Marie la vivante et Mère de la Vie, je Te consacre tous les embryons du monde et particulièrement ceux qui viendront au monde dans les circonstances mes plus abjectes, ceux dont la vie a été prise avant que le mystère de la vie ait grandi en eux. Je Te consacre toutes les âmes innocentes dont les corps ont été massacrés dans le sein de leur mère.

 

Antienne

 

Ô Marie, Tu es devenue le Livre où est écrit notre Loi. Aujourd'hui a été écrite en Toi la Sagesse du Père éternel. Aujourd'hui se manifeste en Toi la force et la liberté de l'homme ».

(Sainte Catherine de Sienne, Docteur de l'Eglise)

 

Psaume 147 (146-147)

 

Alléluia ! Louez le Seigneur ;

Il est bon de chanter notre Dieu,

douce est la louange.

Bâtisseur de Jérusalem, Seigneur !

Il rassemble les déportés d'Israël,

lui qui guérit les coeurs brisés

et bande leurs blessures ;

qui compte le nombre des étoiles,

et appelle chacune par son nom ;

il est grand, notre Seigneur, Tout-puissant,

à son intelligence point de mesure.

 

Le Seigneur soutient les humbles,

jusqu'à terre, il abaisse les impies.

Entonnez pour le Seigneur l'action de grâce,

jouez pour notre Dieu sur la harpe :

 

Lui qui drape les cieux de nuées,

qui prépare la pluie à la terre, qui fait germer l'herbe sur les monts

et les plantes au service de l'homme,

qui dispense au bétail sa pâture,

aux petits du corbeau qui crient.

Ni la vigueur du cheval ne lui agréé,

ni le jarret de l'homme ne lui plaît ;

le Seigneur se plaît en ceux qui le craignent,

en ceux qui espèrent son amour.

 

Fête le Seigneur, Jérusalem, loue ton Dieu, ô Sion !

Il renforça les barres de tes portes,

il a chez toi béni tes enfants ;

il assure ton sol dans la paix,

de la graisse du froment te rassasie.

Il envoie son Verbe sur la terre ;

rapide court sa parole ;

il dispense la neige comme la laine,

répand le givre comme cendre.

 

Il envoie sa glace par morceaux ;

à sa froidure, qui peut tenir ?

Il envoie sa parole et fait fondre,

il souffle son vent, les eaux coulent.

 

Il révèle à Jacob sa parole,

ses lois et jugements à Israël :

pas un peuple qu'il ait ainsi traité,

pas un qui ait connu ses jugements. Alléluia !

 

Prière « Ad Libitum » : Priez Marie avec un texte de votre choix comme par exemple les Litanies, le Souvenez-vous, ou encore une oraison jaillie du cœur...

Invocation : O Marie Reine de la Paix et de la Réconciliation, priez pour nous et pour le monde ».

 

726_001 (2)

Textes extraits du livre « Retraite de Consécration à la Sainte Trinité par Marie », aux Editions des Béatitudes, pour commander le livre, cliquer ICI

 

Pour recevoir les prières des 33 jours de la Retraite de Consécration par e-mail, abonnez-vous à la newsletter d'Images Saintes.

12 novembre 2013

Retraite de Consécration à la Sainte Trinité par Marie 8/33

Retraite de Consécration à la Sainte Trinité par Marie

33 jours pour se consacrer à la Très Sainte Trinité par les mains de Marie

102_001

Huitième jour

Premier jour de la semaine dans le sein du Père

L'union du Père et de Marie

Consécration de nos origines

 

Au Nom du Père, et du Fils, et du Saint Esprit. Amen.

 

Invocation au Saint Esprit

 

Esprit de Sainteté, rendez-vous le Maître

de tout mon cœur pour aimer,

de mon esprit pour connaître,

de ma langue pour charmer,

de mes sens et mes puissances

pour agir ou pour souffrir,

de mes biens, de mes souffrances

et de tout pour vous servir.

 

Faites de mon cœur un temple,

de ma langue un instrument

pour servir à tous d'exemple,

pour parler éloquemment.

Par Jésus et par Marie,

régnez en moi puissamment,

afin que j'en glorifie

Dieu seul éternellement.

(Saint Louis Marie Grignion de Montfort)

 

Je crois en Dieu, une dizaine de Chapelet aux intentions de la Sainte Vierge.

 

La Parole de Dieu

 

Lettre de Saint Paul aux Ephésiens 1, 3-6

 

« Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus Christ. Dans les cieux, il nous a comblés de sa bénédiction spirituelle en Jésus Christ. En Lui, Il nous a choisis avant la création du monde, pour que nous soyons, dans l'amour, saints et irréprochables sous son regard. Il nous a d'avance destinés à devenir pour Lui des fils par Jésus Christ : voilà ce qu'Il a voulu dans sa bienveillance, à la louange de sa gloire, de cette grâce dont Il nous a comblés en son Fils bien-aimé ».

 

Deuxième Livre des Martyrs d'Israël 7, 22-23

 

« Je suis incapable de dire comment vous vous êtes formés dans mes entrailles. Ce n'est pas moi qui vous ai donné l'esprit et la vie, qui ai organisé les éléments dont chacun de vous est composé. C'est le Créateur du monde qui façonne l'enfant à l'origine, qui préside à l'origine de toute chose. Et c'est lui qui, dans sa miséricorde, vous rendra l'esprit et la vie, parce que, pour l'amour de ses lois, vous méprisez maintenant votre propre existence ».

 

Livre de la Genèse 2, 7-9

 

« Alors le Seigneur Dieu modela l'homme avec la poussière tirée du sol ; Il insuffla dans ses narines le souffle de vie, et l'homme devint un être vivant. Le Seigneur Dieu planta un jardin en Éden, à l'orient, et y plaça l'homme qu'il avait modelé. Le Seigneur Dieu fit pousser du sol toute sorte d'arbres à l'aspect attirant et aux fruits savoureux. il y avait aussi l'arbre de vie au milieu du jardin, et l'arbre de la connaissance du bien et du mal ».

 

Message de la Sainte Vierge à Medjugorje du 11 Juillet 1987

 

« Ô enfants, Je veux que vous viviez chaque nouveau jour dans l'amour et la paix. Je veux que vous soyez les porteurs de paix et d'amour. Les gens qui ont tant besoin de ces grâces de paix et d'amour. Les gens ont tant besoin de ces grâces de paix et d'amour, mais ils les ont perdues parce que qu'ils ne prient pas. Créez dans vos cœurs une prière continue, parce que seulement ainsi, vous serez capables d'être des vases préparés pour Dieu. Par la prière, votre Père vous modèlera en vases selon son désir. Pour cela, abandonnez-vous entièrement à Lui. Merci d'avoir répondu à Mon appel ».

 

(Cyrille Auboyneau, « Paroles du Ciel, Messages de Marie à Medjugorje », Editions des Béatitudes)

 

Méditation

 

« Si, dans le dessein de Dieu, l'épouse devait être donnée à l'époux, comme une aide semblable à lui, ce n'est pas seulement pour qu'elle contribuât à la naissance des enfants ; mais encore pour qu'elle concourût par sa sollicitude maternelle, par sa tendresse et sa bonté, par par sagesse de ses conseils, à leur éducation et à leur établissement. Sans doute en nous prédestinant à devenir les membres de Son Fils, Dieu le Père nous a appelés, selon le décret de Sa Volonté et par un pur effet de Sa Grâce, qu'Il nous a donnée en Jésus-Christ, avant tous les siècles : nous ayant déjà comme créés en Lui, et ayant préparé les œuvres saintes qu'Il désirait que nous fissions pour Sa Gloire... C'est pourquoi dans la plénitude des temps, lorsqu'Il aura donné l'être à Sa sainte épouse, Il lui montrera l'économie de ses desseins sur chaque âme ».

(Jean-Jacques Olier, « Vie Intérieure de la Très Sainte Vierge », 77)

 

« Nous déclarons, prononçons et définissons que la doctrine qui tient que la bienheureuse Vierge Marie a été, au premier instant de sa conception, par une grâce et une faveur singulière du Dieu tout puissant, en vue des mérites de Jésus Christ, Sauveur du genre humain, préservée intacte de toute souillure du péché originel, est une doctrine révélée de Dieu, et qu’ainsi elle doit être crue fermement et constamment par tous les fidèles ».

(Bienheureux Pie IX, Bulle « Ineffabilis Deus » du 8 décembre 1854)

 

« Pour être la Mère du Sauveur, Marie " fut pourvue par Dieu de dons à la mesure d’une si grande tâche " (LG 56). L’ange Gabriel, au moment de l’Annonciation la salue comme " pleine de grâce " (Lc 1, 28). En effet, pour pouvoir donner l’assentiment libre de sa foi à l’annonce de sa vocation, il fallait qu’elle soit toute portée par la grâce de Dieu. Au long des siècles l’Église a pris conscience que Marie, " comblée de grâce " par Dieu (Lc 1, 28), avait été rachetée dès sa conception. C’est ce que confesse le dogme de l’Immaculée Conception, proclamé en 1854 par le pape Pie IX : La bienheureuse Vierge Marie a été, au premier instant de sa conception, par une grâce et une faveur singulière du Dieu Tout-Puissant, en vue des mérites de Jésus-Christ Sauveur du genre humain, préservée intacte de toute souillure du péché originel (DS 2803). Cette " sainteté éclatante absolument unique " dont elle est " enrichie dès le premier instant de sa conception " (LG 56) lui vient tout entière du Christ : elle est " rachetée de façon éminente en considération des mérites de son Fils " (LG 53). Plus que toute autre personne créée, le Père l’a " bénie par toutes sortes de bénédictions spirituelles, aux cieux, dans le Christ " (Ep 1, 3). Il l’a " élue en Lui, dès avant la fondation du monde, pour être sainte et immaculée en sa présence, dans l’amour " (cf. Ep 1, 4). Les Pères de la tradition orientale appellent la Mère de Dieu " la Toute Sainte " (Panaghia), ils la célèbrent comme " indemne de toute tache de péché, ayant été pétrie par l’Esprit Saint, et formée comme une nouvelle créature " (LG 56). Par la grâce de Dieu, Marie est restée pure de tout péché personnel tout au long de sa vie ».

(Catéchisme de l'Eglise Catholique, 490-493)

 

media-253365-2

Prières

 

Prière consécratoire

 

Marie présente dans la pensée du Père, Marie, épouse des desseins du Père, rappelle-moi dans l'enveloppement de Ta présence maternelle, que j'ai été créé avec sagesse et par amour afin que je puisse dire, rempli de reconnaissance pour un Père si infiniment Bon : « Je Te rends grâce, Seigneur, pour la merveille que je suis ». Marie, visite l'instant de ma conception, je Te le consacre. Je Te consacre mon père et ma mère de la terre, je Te consacre leur union. Je Te consacre toutes les unions de la terre pour qu'à l'image de Dieu, l'homme donne la vie avec sagesse et par amour.

 

Antienne

 

Ô Jésus, notre cher époux,

notre Dieu, notre Frère.

Venez, venez naître en nous

par Votre Sainte Mère,

afin que nous puissions par Vous

aller à Votre Père.

(Saint Louis-Marie Grignion de Montfort)

 

Psaume 127 (126)

 

Si le Seigneur ne bâtit la maison,

en vain peinent les maçons ;

si le Seigneur ne garde la ville,

en vain la garde veille.

 

En vain tu avances ton lever,

tu retardes ton coucher,

mangeant le pain des douleurs,

quand Il comble son bien-aimé qui dort.

 

C'est la largesse du Seigneur que des fils,

récompense que le fruit des entrailles ;

comme des flèches en la main du héros,

ainsi les fils de la jeunesse.

 

Heureux l'homme qui de ces traits

a pu remplir son carquois ;

sur la place, quand il affronte ses ennemis,

il tient tête à ceux qui l'attaquent.

 

Prière « Ad Libitum » : Priez Marie avec un texte de votre choix comme par exemple les Litanies, le Souvenez-vous, ou encore une oraison jaillie du cœur...

Invocation : O Marie Reine de la Paix et de la Réconciliation, priez pour nous et pour le monde ».

 

media-427557-1

Textes extraits du livre « Retraite de Consécration à la Sainte Trinité par Marie », aux Editions des Béatitudes, pour commander le livre, cliquer ICI

 

Pour recevoir les prières des 33 jours de la Retraite de Consécration par e-mail, abonnez-vous à la newsletter d'Images Saintes.

11 novembre 2013

Retraite de Consécration à la Sainte Trinité par Marie 7/33

Retraite de Consécration à la Sainte Trinité par Marie

33 jours pour se consacrer à la Très Sainte Trinité par les mains de Marie

102_001

Septième jour

Septième jour de la semaine à Nazareth

Attraction de la Croix et mort d'amour

Consécration du cœur pour le monde

 

Au Nom du Père, et du Fils, et du Saint Esprit. Amen.

 

Invocation au Saint Esprit

 

Viens, Consolateur souverain,

hôte très doux de nos âmes,

adoucissante fraîcheur.

 

Dans le labeur, le repos;

dans la fièvre, la fraîcheur;

dans les pleurs, le réconfort.

 

Ô lumière bienheureuse,

viens remplir jusqu'à l'intime

le cœur de tous tes fidèles.

 

Sans ta puissance divine,

il n'est rien en aucun homme,

rien qui ne soit perverti.

 

Lave ce qui est souillé,

baigne ce qui est aride,

guéris ce qui est blessé.

 

Assouplis ce qui est raide,

réchauffe ce qui est froid,

redresse ce qui est dévié.

 

À tous ceux qui ont la foi

et qui en toi se confient,

donne tes sept dons sacrés.

 

Donne vertu et mérite,

donne le salut final,

donne la joie éternelle.

(Séquence de la Pentecôte)

 

Je crois en Dieu, une dizaine de Chapelet aux intentions de la Sainte Vierge.

 

La Parole de Dieu

 

Saint Marc 12, 29-33

 

« Jésus s'adressant au scribe qui l'interrogeait, lui fit cette réponse : « Voici le premier : « Écoute, Israël : le Seigneur notre Dieu est l'unique Seigneur. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force ». Voici le second : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même ». Il n'y a pas de commandement plus grand que ceux-là. Le scribe reprit : « Fort bien, Maître, tu as raison de dire que Dieu est l'Unique et qu'il n'y en a pas d'autre que lui. L'aimer de tout son coeur, de toute son intelligence, de toute sa force, et aimer son prochain comme soi-même, vaut mieux que toutes les offrandes et tous les sacrifices ».

 

Jean 19, 28-30

 

« Après cela, sachant que désormais toutes choses étaient accomplies, et pour que l'Écriture s'accomplisse jusqu'au bout, Jésus dit : « J'ai soif ». Il y avait là un récipient plein d'une boisson vinaigrée. On fixa donc une éponge remplie de ce vinaigre à une branche d'hysope, et on l'approcha de sa bouche. Quand il eut pris le vinaigre, Jésus dit : « Tout est accompli ». Puis, inclinant la tête, il remit l'esprit.

 

Apocalypse 14, 12-13

 

« C'est là qu'on voit la persévérance des saints,ceux qui gardent les commandements de Dieu et la foi de Jésus. Alors j'ai entendu une voix qui venait du Ciel. Elle me disait d'écrire ceci : « Heureux désormais les morts qui s'endorment dans le Seigneur. Oui, dit l'Esprit de Dieu,qu'ils se reposent de leurs peines,car leurs actes les suivent ».

 

Message de la Sainte Vierge à Medjugorje du 25 mars 1991

 

« Chers enfants, aujourd'hui Je vous invite à vivre la Passion de Jésus dans la prière et en union avec Lui. Décidez-vous à donner davantage de temps à Dieu, Lui qui vous a donné ces jours de Grâce. Pour cela, chers enfants, priez et renouvelez l'amour pour Jésus d'une manière spéciale dans vos cœurs. Je suis avec vous, Je vous accompagne de Ma bénédiction et de Mes prières. Merci d'avoir répondu à Mon appel ».

 

Méditation

 

Pour l'Immaculée, le corps n'offre-t-il pas comme la possibilité d'un double martyre : un martyre sanglant sous la pression extérieure des ennemis de Dieu et un martyre d'amour qui est une nouvelle mort d'amour, non plus dans la douceur et le repos du recueillement, mais dans la violence de ses ardeurs enflammées qui sont trop fortes pour le corps et font éclater le cœur ».

(Père Thomas Philippe, O.P., « La Vie Cachée de Marie)

 

« Bienheureuse celle qui a cru». Cette bénédiction atteint la plénitude de son sens lorsque Marie se tient au pied de la Croix de son Fils (cf. Jn 19, 25). Le Concile déclare que cela se produisit « non sans un dessein divin » : « Souffrant cruellement avec son Fils unique, associée d'un cœur maternel à son sacrifice, donnant à l'immolation de la victime, née de sa chair, le consentement de son amour », Marie «garda fidèlement l'union avec son Fils jusqu'à la Croix» (Lumen Gentium, n° 58) : l'union p poiar la foi, par la foi même avec laquelle elle avait accueilli la révélation de l'ange au moment de l'Annonciation. (…) Par une telle foi, Marie est unie parfaitement au Christ dans son dépouillement ».

(Bienheureux Jean Paul II, « Redemptoris Mater », n°18)

 

« Jean, le sarment de la pureté, a puisé la plénitude du savoir dans l'océan inénarrable de la théologie, en se penchant sur la poitrine du Seigneur pendant le dîner (Jean 13, 25) ; mais l'époux de la Vierge, le Chaste Joseph, a puisé la Grâce de l'Esprit Saint dans cet océan divin, quand le Seigneur Jésus s'est penché sur sa poitrine en qualité de fils ».

(Gloria, t.4, Liturgie Gréco-Catholique du 19 mars)

 

Sacra-Famiglia (2)

Prières

 

Prière consécratoire

 

Marie, Mère du Christ, le Messie souffrant, qui par sa mort a vaincu la mort, prie pour moi maintenant et à l'heure de ma mort afin qu'elle soit une mort d'amour, une consommation totale de ma vie où, jour après jour, je serai mort d'amour pour le monde qui refuse de vivre d'amour. Marie, Toi qui mourais de ne pas mourir avec Ton Fils et que le glaive a transpercée, je Te consacre mon corps et mon cœur, afin que, dans le Corps du Christ, je sois ce cœur infiniment mourant et infiniment vivant, broyé mais rendant l'amour à la haine, la douceur à l'amertume, la bénédiction à l'injure.

 

Antienne

 

Ô sainte Mère,

daigne donc graver les plaies du Crucifié

profondément dans mon cœur.

Ton enfant n'était que blessures,

Lui qui daigna souffrir pour moi ;

donne-moi part à Ses souffrances.

Etre avec Toi près de la Croix

et ne faire qu'un avec Toi,

c'est le vœu de ma douleur.

Ô Christ, à l'heure de partir,

puisse Ta Mère me conduire

à la palme de la victoire.

(Séquence de la Messe de la Vierge des Douleurs)

 

Psaume 116 (114-115)

 

Alléluia !

J'aime ! Car le Seigneur écoute

le cri de ma prière,

il penche vers moi son oreille

le jour où j'appelle.

 

Les lacets de la mort m'enserraient,

les filets du Shéol ;

l'angoisse et l'ennui me tenaient,

j'appelais le Nom du du Seigneur.

Ah ! Seigneur, délivre mon âme !

Le Seigneur est justice et pitié,

notre Dieu est tendresse.

Le Seigneur défend les petits,

j'étais faible, il m'a sauvé.

Retourne, mon âme, à ton ton repos,

car le Seigneur t'a fait du bien.

Il a gardé mon âme de la mort,

et mes pieds du faux pas.

Je marcherai en présence du Seigneur

sur la terre des vivants.

 

J'ai foi ! Lors même que je dis :

« Je suis trop malheureux ».

J'en étais à me dire en mon trouble :

« L'homme n'est que mensonge ».

 

Comment rendrai-je au Seigneur

tout le bien qu'il m'a fait ?

J'élèverai la coupe du salut,

en appelant le nom du Seigneur.

J'accomplirai mes vœux envers le Seigneur ;

que tout son peuple soit présent !

 

Elle en coûte aux yeux du Seigneur

la mort de ses amis.

Ah ! Seigneur, moi ton serviteur,

moi ton serviteur, fils de ta servante,

tu défais mes liens.

 

Je t'offrirai le sacrifice d'action de grâces,

en appelant le nom du Seigneur ;

je marcherai en présence du Seigneur

sur la terre des vivants.

 

J'accomplirai mes vœux envers le Seigneur ;

que tout son peuple soit présent,

dans les parvis de la maison du Seigneur,

au milieu de toi, Jérusalem !

 

Prière « Ad Libitum » : Priez Marie avec un texte de votre choix comme par exemple les Litanies, le Souvenez-vous, ou encore une oraison jaillie du cœur...

Invocation : O Marie Reine de la Paix et de la Réconciliation, priez pour nous et pour le monde ».

 

santito-43

Textes extraits du livre « Retraite de Consécration à la Sainte Trinité par Marie », aux Editions des Béatitudes, pour commander le livre, cliquer ICI

 

Pour recevoir les prières des 33 jours de la Retraite de Consécration par e-mail, abonnez-vous à la newsletter d'Images Saintes.

10 novembre 2013

Retraite de Consécration à la Sainte Trinité par Marie 6/33

Retraite de Consécration à la Sainte Trinité par Marie

33 jours pour se consacrer à la Très Sainte Trinité par les mains de Marie

102_001

 

Sixième jour

Sixième jour de la semaine à Nazareth

Amour de Charité

Consécration des relations affectives et spirituelles

 

Au Nom du Père, et du Fils, et du Saint Esprit. Amen.

 

Invocation au Saint Esprit

 

Venez, Père des lumières,

Venez Dieu de charité,

Formez en moi mes prières,

montrez-moi la vérité,

Faites descendre en mon âme

un charbon de Votre Feu

Qui la pénètre de flamme

et la remplisse de Dieu.

 

Venez, Saint-Esprit, qui faites

les martyrs, les confesseurs,

Les apôtres, les prophètes,

les grands héros, les grands cœurs,

C'est votre seule conduite

que mon Sauveur a suivie:

Afin donc que je l'imite,

Conduisez-moi comme lui.

(Saint Louis-Marie Grignon de Montfort)

 

Je crois en Dieu, une dizaine de Chapelet aux intentions de la Sainte Vierge.

 

La Parole de Dieu

 

Première Lettre de Saint Pierre (1, 22 ; 2, 1)

 

« En obéissant à la vérité, vous vous êtes purifiés pour vous aimer sincèrement comme des frères. D'un cœur pur, aimez-vous intensément les uns les autres, Débarrassez-vous donc de toute méchanceté et de toute fausseté, de vos hypocrisies, de vos jalousies, de toutes vos médisances ».

 

Saint Matthieu 1, 20-21-24

 

« Joseph n'avait formé ce projet, lorsque l'Ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse : l'Enfant qui est engendré en Elle vient de l'Esprit Saint ; Elle mettra au monde un Fils, auquel tu donneras le nom de Jésus (c'est-à-dire : « Le-Seigneur-sauve »), car c'est Lui qui sauvera son peuple de ses péchés ». Quand Joseph se réveilla, il fit ce que l'Ange du Seigneur lui avait prescrit : il prit chez lui son épouse ».

 

Premier Livre de Samuel (18, 1-3)

 

« Dès que David eut fini de parler à Saül, Jonathan s'attacha à David et l'aima comme lui-même. Ce jour-là, Saül retint David et ne le laissa pas retourner chez son père. Alors, Jonathan fit alliance avec David, parce qu'il l'aimait comme lui-même ».

 

Message de la Sainte Vierge à Medjugorje du 25 décembre 1987

 

« Chers enfants, réjouissez-vous avec Moi ! Mon Cœur est dans la joie à cause de Jésus, et aujourd'hui Je veux vous Le donner. Je souhaite, chers enfants, que chacun ouvre son cœur à Jésus et Je vous Le donne avec Amour. Je souhaite, chers enfants, que Jésus vous transforme, vous enseigne et qu'Il vous protège. Aujourd'hui, Je prie pour chacun de façon particulière, et Je vous présente à Dieu pour qu'Il se manifeste en vous. Je vous demande une prière sincère avec le cœur. Que chacune de vos prières soit une rencontre avec Dieu. Dans le travail et dans votre vie de tous les jours, placez Dieu à la première place. Aujourd'hui, Je vous appelle avec gravité : écoutez-Moi et faites ce que Je vous demande. Merci d'avoir répondu à Mon appel ».

 

Méditation

 

« Je me tourne ici un moment vers Vous, ô mon aimable Jésus, pour me plaindre amoureusement à Votre Divine Majesté de ce que la plupart des Chrétiens, même les plus savants, ne savent pas la liaison nécessaire qui est entre Vous et Votre sainte Mère. Vous êtes, Seigneur, toujours avec Marie, et Marie est toujours avec Vous et ne peut être sans Vous, autrement elle cesserait d'être ce qu'Elle est. Elle est tellement transformée en Vous par la Grâce qu'Elle ne vit plus, qu'Elle n'est plus. C'est Vous seul, mon Jésus, qui vivez et régnez en Elle, plus parfaitement qu'en tous les Anges et les Bienheureux. Ah ! Si l'on connaissait la Gloire et l'Amour que Vous recevez en cette admirable Créature, on aurait de Vous et d'Elle bien d'autres sentiments. Elle Vous est si intimement unie, qu'on séparerait plutôt la lumière du soleil, la chaleur du feu ! Je dis plus, on séparerait plutôt tous les Anges et les Saints de Vous, que la Divine Marie : parce qu'Elle Vous aime plus ardemment et Vous glorifie plus parfaitement que toutes vos créatures ensemble ».

(Saint Louis-Marie Grignion de Montfort, « Traité de la Vraie Dévotion », 63)

 

« Ô Cœur de Jésus vivant en Marie et par Marie ! Ô Cœur de Marie vivant en Jésus et pour Jésus ! Ô liaison délicieuse de ces deux Cœurs ! Béni soit le Dieu d'Amour et d'Unité qui les unit ensemble ! Qu'Il unisse notre cœur à ces deux Cœurs, et qu'Il fasse que ces trois Cœurs vivent en unité, en l'honneur de l'Unité Sacrée qui est dans les Trois Personnes Divines ! »

(Bérulle)

 

« Pendant les années de la vie cachée de Jésus dans la maison de Nazareth, la vie de Marie, elle aussi, est « cachée avec le Christ en Dieu » (cf Col 3, 3) dans la foi. En effet, la foi est un contact avec le mystère de Dieu. Constamment, quotidiennement, Marie est en contact avec le mystère ineffable de Dieu fait homme, mystère qui dépasse tout ce qui a été révélé dans l'Ancienne Alliance. Dès le moment de l'Annonciation, l'esprit de la Vierge-Mère a été introduit dans la « nouveauté » radicale de la révélation que Dieu fait de lui-même, et elle a pris conscience du mystère. Elle est la première de ces « petits » dont Jésus dira un jour : « Père, ... tu as caché cela aux sages et aux intelligents et tu l'as révélé aux tout-petits » (Mt 11, 25) ».

(Bienheureux Jean Paul II, « Redemptoris Mater », n°17)

 

« Réjouis-toi, toi qui as déposé ton âme avec joie dans les mains du Doux Jésus et de l'épouse bien-aimée. Nous te supplions d'intercéder avec elle auprès de la Très Sainte Trinité à côté de qui tu es présent, pour nous accorder la grande miséricorde »

(Gloria, t.5, Liturgie Greco-Catholique du 19 mars)

 

media-139213-1

Prières

 

Prière consécratoire

 

Ô Cœur de Marie dans lequel a battu le Cœur de Dieu, Tu as donné à Joseph la plénitude de la béatitude des cœurs purs, lui qui par Ton Cœur, par Ton Sein, par Tes mains, a pu voir Dieu, Le toucher, Le couvrir de baisers et recevoir de Lui le plus tendre des Amours, le plus Humain et le plus Divin. Ô Marie, Toi dont le Cœur Immaculé contemplait le Père Eternel, Tu as communiqué à Joseph le don de la Paternité véritable le Tu lui as donné un Fils pour l'exercer. Épouse de Joseph, Mère de Dieu, je Te consacre mon cœur et tous ses mouvements, je Te consacre toutes mes affections humaines et spirituelles afin que, partageant avec moi les privilèges dus à Ta Conception Immaculée, Tu transfigures toutes ces relations.

 

Antienne

 

Ô Jésus, vivant en Marie,

venez et vivez en votre serviteur.

Ô Jésus, vivant en Marie,

dominez toute puissance adverse.

Ô Jésus, vivant en Marie,

en votre esprit à la gloire du Père.

(Jean-Jacques Olier)

 

Hymne à la Charité (1 Co 13, 1-8)

 

« J'aurais beau parler toutes les langues de la terre et du ciel, si je n'ai pas la Charité, s'il me manque l'amour, je ne suis qu'un cuivre qui résonne, une cymbale retentissante. J'aurais beau être prophète, avoir toute la science des mystères et toute la connaissance de Dieu, et toute la foi jusqu'à transporter les montagnes, s'il me manque l'amour, je ne suis rien. J'aurais beau distribuer toute ma fortune aux affamés, j'aurais beau me faire brûler vif, s'il me manque l'amour, cela ne me sert à rien. L'amour prend patience ; l'amour rend service ; l'amour ne jalouse pas ; il ne se vante pas, ne se gonfle pas d'orgueil ; il ne fait rien de malhonnête ; il ne cherche pas son intérêt ; il ne s'emporte pas ; il n'entretient pas de rancune ; il ne se réjouit pas de ce qui est mal, mais il trouve sa joie dans ce qui est vrai ; il supporte tout, il fait confiance en tout, il espère tout, il endure tout. L'amour ne passera jamais ».

 

Prière « Ad Libitum » : Priez Marie avec un texte de votre choix comme par exemple les Litanies, le Souvenez-vous, ou encore une oraison jaillie du cœur...

Invocation : O Marie Reine de la Paix et de la Réconciliation, priez pour nous et pour le monde ».

 

media-128448-1

Textes extraits du livre « Retraite de Consécration à la Sainte Trinité par Marie », aux Editions des Béatitudes, pour commander le livre, cliquer ICI

 

Pour recevoir les prières des 33 jours de la Retraite de Consécration par e-mail, abonnez-vous à la newsletter d'Images Saintes.


09 novembre 2013

Retraite de Consécration à la Sainte Trinité par Marie 5/33

Retraite de Consécration à la Sainte Trinité par Marie

33 jours pour se consacrer à la Très Sainte Trinité par les mains de Marie

102_001

Cinquième jour

Cinquième jour de la semaine à Nazareth

Entrer dans la chambre nuptiale

Joseph époux du secret de Marie

Consécration de l'âme

 

Au Nom du Père, et du Fils, et du Saint Esprit. Amen.

 

Invocation au Saint Esprit

 

Esprit Saint ! Amour ! Amour ! Dites-moi quel chemin conduit à un si délicieux séjour, où est le sentier de la vie qui mène à ces prairies fécondées de la Rosée Divine, où se désaltèrent les cœur altérés.

Ô Amour, Vous seul connaissez ce chemin qui mène à la vie et à la Vérité ; c'est en Vous que s'accomplit l'alliance pleine de délices qui unit entre Elles les Divines Personnes de la Trinité Sainte.

Par Vous, ô Esprit Saint, son répandus sur nous les plus précieux dons. De Vous procèdent les semences fécondes qui produisent les fruits de la Vie. De Vous émane le miel si doux des délices qui ne sont qu'en Dieu. Par Vous descendent sur nous les eaux fertiles des bénédictions divines, les dons si chers de l'Esprit.

(Sainte Gertrude)

 

Je crois en Dieu, une dizaine de Chapelet aux intentions de la Sainte Vierge.

 

La Parole de Dieu

 

Saint Jean 4, 10-14

 

Jésus répondit à la samaritaine : « Si tu savais le don de Dieu, si tu connaissais Celui qui te dit : « Donne-moi à boire », c'est toi qui Lui aurais demandé, et Il t'aurait donné de l'Eau Vive ». Elle lui dit : « Seigneur, Tu n'as rien pour puiser, et le puits est profond ; avec quoi prendrais-tu l'Eau Vive ? Serais-tu plus grand que notre père Jacob qui nous a donné ce puits, et qui en a bu lui-même, avec ses fils et ses bêtes ? » Jésus lui répondit : « Tout homme qui boit de cette eau aura encore soif ; mais celui qui boira de l'Eau que Moi Je lui donnerai n'aura plus jamais soif ; et l'Eau que Je lui donnerai deviendra en lui Source jaillissante pour la vie éternelle ».

 

Colossiens 3, 2-4

 

Tendez vers les réalités d'en haut, et non pas vers celles de la terre. En effet, vous êtes morts avec le Christ, et votre vie reste cachée avec lui en Dieu. Quand paraîtra le Christ, votre vie, alors vous aussi, vous paraîtrez avec lui en pleine gloire.

 

Luc 19, 1-10

 

Jésus traversait la ville de Jéricho. Or, il y avait un homme du nom de Zachée ; il était le chef des collecteurs d'impôts, et c'était quelqu'un de riche. Il cherchait à voir qui était Jésus, mais il n'y arrivait pas à cause de la foule, car il était de petite taille. Il courut donc en avant et grimpa sur un sycomore pour voir Jésus qui devait passer par là. Arrivé à cet endroit, Jésus leva les yeux et l'interpella : « Zachée, descends vite : aujourd'hui il faut que J'aille demeurer dans ta maison ». Vite, il descendit, et reçut Jésus avec joie. Voyant cela, tous récriminaient : « Il est allé loger chez un pécheur ». Mais Zachée, s'avançant, dit au Seigneur : « Voilà, Seigneur : je fais don aux pauvres de la moitié de mes biens, et si j'ai fait du tort à quelqu'un, je vais lui rendre quatre fois plus ». Alors Jésus dit à son sujet : « Aujourd'hui, le salut est arrivé pour cette maison, car lui aussi est un fils d'Abraham. En effet, le Fils de l'Homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu ».

 

Message de la Sainte Vierge à Medjugorje du 25 juillet 1992

 

« Chers enfants, aujourd'hui Je vous invite à l'abandon total à Dieu. Tout ce que vous faites et tout ce que vous possédez, donnez-le à Dieu afin qu'Il règne sur votre vie comme un Roi sur tout ce que vous possédez. De cette manière, à travers Moi, Dieu peut vous conduire à la profondeur de la vie spirituelle. Petits enfants, n'ayez pas peur, car Je suis avec vous, même quand vous pensez qu'il n'y a pas d'issue et que Satan règne. Je vous apporte la paix. Je suis votre Mère et la Reine de la Paix. Je vous bénis avec la bénédiction de la joie afin que Dieu soit tout pour vous dans la vie. Merci d'avoir répondu à Mon appel ».

 

Méditation

 

« Il faut faire toute chose en Marie, c'est-à-dire qu'il faut s'accoutumer peu à peu à se recueillir au-dedans de soi-même pour y former une petite idée ou image spirituelle de la très Sainte Vierge. Elle sera à l'âme l'Oratoire pour y faire toutes ses prières à Dieu, sans crainte d'être rebutée ; la Tour de David pour s'y mettre en sûreté contre tous ses ennemis ; la Lampe allumée pour éclairer tout l'intérieur et pour brûler de l'amour divin; le Reposoir sacré pour voir Dieu avec elle ; et enfin son unique Tout auprès de Dieu, son recours universel. Si elle prie, ce sera en Marie ; si elle reçoit Jésus par la sainte communion, elle le mettra en Marie pour s'y complaire ; si elle agit, ce sera en Marie ; et partout et en tout elle produira des actes de renoncement à elle même ».

(Saint Louis-Marie Grignion de Montfort, « Le Secret de Marie », 47)

 

« L’action de l’Église dans le monde est comme un prolongement de la sollicitude de Marie : en effet, l’amour diligent de la Vierge à Nazareth, à la maison d’Elisabeth, à Cana, au Golgotha – moments du salut d’une immense portée ecclésiale – se continue dans l’inquiétude maternelle de l’Église pour que tous les hommes arrivent à la connaissance de la vérité, dans son souci des humbles, des pauvres et des faibles, dans son engagement continuel pour la paix et la concorde sociale, dans son zèle pour que tous les hommes aient part au salut qui leur a été mérité par la mort du Christ. De cette façon, l’amour pour l’Église se traduira en amour pour Marie, et réciproquement ; car l’une né peut subsister sans l’autre, comme le fait observer avec perspicacité Saint Chromace d’Aquilée : « L’Église se réunit dans la chambre haute (du cénacle) avec Marie, qui fut la Mère de Jésus, et ses frères ».

(Paul VI, « Marialis Cultus », 28)

 

santafamigliaweb

Prières

 

Prière consécratoire

 

O Marie, Jardin secret où le Verbe a grandi en silence, je T'ouvre les portes du sanctuaire de mon âme, ce lieu caché de mon esprit que seul visite l'Esprit du Dieu Vivant, la chambre nuptiale dans l'Epoux seul possède la clef. Fontaine scellée dont l'eau est réservée à ceux qui acceptent de vivre le mystère de la transformation de l'eau baptismale en sang du martyre, viens en Reine dans ma chambre royale et orne-la de Ton Amour infini, ô Fille e Jérusalem. Je Te consacre ce lieu très profond que je n'ai fait que pressentir et que je ne connaîtrai pleinement que dans la lumière de Ta présence.

 

Antienne

 

En attendant le Ciel, ô ma Mère chérie,

Je veux vivre avec toi, te suivre chaque jour.

Mère, en te contemplant, je me plonge ravie

Découvrant dans ton cœur des abîmes d’amour.

Ton regard maternel bannit toutes mes craintes,

Il m’apprend à pleurer, il m’apprend à jouir.

Au lieu de mépriser les joies pures et saintes,

Tu veux les partager, tu daignes les bénir.

(Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus, Poésie « Pourquoi je t'aime, ô Marie »).

 

Psaume 85 (84)

 

Ta complaisance, Seigneur, est pour la terre,

Tu fais revenir les captifs de Jacob ;

Tu lèves les torts de ton peuple,

Tu couvres toute sa faute ;

Tu retires tout Ton emportement,

Tu reviens de l'ardeur de ta colère.

Fais-nous revenir, Dieu de notre salut,

domine ton ressentiment contre nous,

seras-Tu pour toujours irrité contre nous,

garderas-Tu ta colère d'âge en âge ?

N'est-ce pas toi qui reviens nous vivifier ?

Et ton peuple en Toi se réjouis.

Fais-nous voir, Seigneur, ton amour,

que nous soit donné Ton Salut !

J'écoute ! Que dit le Seigneur ?

Ce que Dieu dit, c'est la paix

pour son peuple, ses amis,

pourvu qu'ils ne reviennent à leur folie.

Proche est Son Salut pour ceux qui le craignent,

et la Gloire habitera notre terre.

Amour et Vérité se rencontrent,

Justice et Paix s'embrassent ;

Fidélité germera de la terre,

et des Cieux Justice se penchera.

Le Seigneur Lui-même donne le bonheur,

et notre terre donne son fruit ;

Justice marchera devant Lui

et Paix sur la trace de ses pas.

 

Prière « Ad Libitum » : Priez Marie avec un texte de votre choix comme par exemple les Litanies, le Souvenez-vous, ou encore une oraison jaillie du cœur...

Invocation : O Marie Reine de la Paix et de la Réconciliation, priez pour nous et pour le monde ».

 

bfd10fe1

Textes extraits du livre « Retraite de Consécration à la Sainte Trinité par Marie », aux Editions des Béatitudes, pour commander le livre, cliquer ICI

 

Pour recevoir les prières des 33 jours de la Retraite de Consécration par e-mail, abonnez-vous à la newsletter d'Images Saintes.

08 novembre 2013

Retraite de Consécration à la Sainte Trinité par Marie 4/33

Retraite de Consécration à la Sainte Trinité par Marie

33 jours pour se consacrer à la Très Sainte Trinité par les mains de Marie

102_001

Quatrième jour

Quatrième jour de la semaine à Nazareth

Douceur et désir de la vie commune

Consécration des relations humaines

 

Au Nom du Père, et du Fils, et du Saint Esprit. Amen.

 

Invocation au Saint Esprit

 

O Feu du Paraclet Consolateur,

Vie de la vie de toute créature,

Tu es Saint, qui vivifie les formes.

Tu es saint, qui couvres de baumes

les dangereuses fractures,

Tu es Saint, Toi qui panses les fétides blessures.

Ô Souffle de Sainteté, ô Feu de Charité,

Ô douce saveur dans les cœurs,

et pluie dans les âmes, odorante de vertus.

Ô très pure Fontaine,

où l'on voit Dieu assembler les étrangers

et rechercher les égarés.

Ô Cuirasse de la vie,

espoir d'union de tous les hommes,

retraite de la beauté, sauve les êtres !

Garde ceux qu'a emprisonné l'ennemi,

et délivre ceux qui sont enchaînés,

ceux que veut sauver la Divine Puissance !

Ô chemin très sûr, qui passes par tous lieux,

sur les cimes et dans les plaines

et dans les abîmes, pour rapprocher

et réunir tous les êtres.

Par Toi les nuages courent, l'air plane,

les pierres se couvrent d'humidité,

les eaux deviennent ruisseaux

et la terre transpire la verdoyante sève.

C'est Toi aussi qui toujours mènes ceux qui savent

et les remplis de joie par l'inspiration de Ta Sagesse.

Donc, louange à Toi qui fais résonner les louanges

et réjouis la vie, à Toi l'espoir, l'honneur et la force,

à Toi qui apportes la Lumière.

 

Je crois en Dieu, une dizaine de Chapelet aux intentions de la Sainte Vierge.

 

La Parole de Dieu

 

Lettre de Saint Paul aux Galates 5, 22-26

 

« Voici ce que produit l'Esprit : amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, foi, humilité et maîtrise de soi. Face à tout cela, il n'y a plus de loi qui tienne. Ceux qui sont au Christ Jésus ont crucifié en eux la chair, avec ses passions et ses tendances égoïstes. Puisque l'Esprit nous fait vivre, laissons-nous conduire par l'Esprit. Ne cédons pas à la vanité : pas de provocation entre nous, pas de rivalité ».

 

Lettre de Saint Paul aux Romains 12, 10-13

 

« Soyez unis les uns aux autres par l'affection fraternelle, rivalisez de respect les uns pour les autres. Ne brisez pas l'élan de votre générosité, mais laissez jaillir l'Esprit ; soyez les serviteurs du Seigneur. Aux jours d'espérance, soyez dans la joie ; aux jours d'épreuve, tenez bon ; priez avec persévérance. Partagez avec les fidèles qui sont dans le besoin, et que votre maison soit toujours accueillante ».

 

Lévitique 19, 16-18

 

« Tu ne répandras pas de calomnies contre ton compatriote, tu ne réclameras pas la peine de mort contre ton prochain. Je suis le Seigneur. Tu n'auras aucune pensée de haine contre ton frère. Mais tu n'hésiteras pas à réprimander ton compagnon, et ainsi tu ne partageras pas son péché. Tu ne te vengeras pas. Tu ne garderas pas de rancune contre les fils de ton peuple. Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Je suis le Seigneur ! »

 

Message de la Sainte Vierge à Medjugorje du 25 juillet 1992

 

« Chers enfants, aujourd'hui encore Je vous invite tous à nouveau à la prière, une prière de joie, afin qu'en ces jours douloureux personne d'entre vous ne ressente de la tristesse dans la prière, mais une rencontre joyeuse avec son Dieu Créateur. Priez, petits enfants, pour pouvoir être plus près de Moi et pour sentir à travers la prière ce que Je désire de vous. Je suis avec vous, et chaque jour Je vous bénis de Ma Bénédiction Maternelle afin que le Seigneur vous comble tous de l'abondance de sa grâce, pour votre vie quotidienne. Remerciez Dieu pour ce don : que Je puisse être avec vous, parce que Je vous le dis : ceci est une grande grâce. Merci d'avoir répondu à Mon appel ».

 

Méditation

 

« La très sainte Vierge qui est une mère de douceur et de miséricorde, et qui ne se laisse jamais vaincre en amour et libéralité, voyant qu'on se donne tout entier à elle pour l'honorer et la servir, en se dépouillant de ce que l'on a de plus cher pour l'en orner, se donne aussi tout entière et d'une manière ineffable à celui qui lui donne tout. Elle le fait s'engloutir dans l'abîme de ses grâces, elle l'orne de ses mérites, elle l'appuie de sa puissance, elle l'éclaire de sa lumière, elle l'embrase de son amour, elle lui communique ses vertus : son humilité, sa foi, sa pureté etc.… Elle se rend sa caution, son supplément et son tout envers Jésus. Enfin, comme cette personne consacrée est toute à Marie, Marie est aussi toute à elle ; en sorte que l'on peut dire de ce parfait serviteur et enfant de Marie ce que saint Jean l'Evangéliste dit de lui-même, qu'il a pris la très sainte Vierge pour tous ses biens ».

(Saint Louis-Marie Grignion de Montfort, Traité de la Vraie Dévotion, 144)

 

« La Vierge Sainte, qui sera présente tout au long de la phase préparatoire, de manière transversale, pour ainsi dire, sera contemplée et invoquée en cette première année surtout dans le mystère de sa Maternité divine. C'est en son sein que le Verbe s'est fait chair! L'affirmation de la place centrale du Christ ne peut donc être disjointe de la reconnaissance du rôle joué par sa très sainte Mère. Son culte, s'il est bien compris, ne pourra en aucune manière porter atteinte « à la dignité et à l'efficacité de l'unique Médiateur, le Christ ». Marie, en effet, montre constamment son Fils divin et se propose à tous les croyants comme modèle de la foi vécue. « En se recueillant avec piété dans la pensée de Marie, qu'elle contemple dans la lumière du Verbe fait homme, l'Église pénètre avec respect plus avant dans le mystère suprême de l'Incarnation et devient sans cesse plus conforme à son Époux ».(Lumen Gentium, n°62) »

(Bienheureux Jean Paul II, « Tertio Millenio Adveniente », n°43)

 

« Joseph fit ce que l'Ange du Seigneur lui avait prescrit : il prit chez lui son épouse ; ce qui est engendré en elle « vient de l'Esprit-Saint » (Mt 1,20) : ne faut-il pas conclure, devant ces expressions, que son amour d'homme est, lui aussi, régénéré par l'Esprit-Saint ? »

(Bienheureux Jean Paul II, Redemptoris Custos, n°19)

 

474700_581116195252250_282578801_o

Prières

 

Prière Consécratoire

 

Très douce Vierge Marie, Mère de la Miséricorde, Toi qui es parfaitement unie à Ton Fils qui pardonnes sans cesse aux hommes leurs offenses et leur rejet du Dieu d'Amour, prie pour qu'en mon cœur ne pousse aucune racine d'amertume ou de ressentiment. Je Te consacre toutes mes relations humaines afin qu'elles deviennent le lieu où se manifeste la douceur du Christ. Je Te consacre mes relations affectives afin que je poursuive l'intérêt de l'autre et celui de Dieu plutôt que le mien. Je Te consacre toutes relation familiale afin que, ne recherchant que l'accroissement de l'amour, je mette l'union et la tendresse là où il y a la dureté et la discorde.

 

Antienne

 

Sainte Famille de Nazareth,

petite Trinité sur la terre,

Jésus, Dieu sur la terre,

Marie, épouse de l'Esprit,

Joseph, ombre du Père,

Rendez-nous semblables à vous.

Petite Trinité sur la terre,

Joseph, mourant d'amour pour Marie,

Marie, mourant d'amour pour Jésus,

Jésus, mourant d'amour pour Marie,

rendez-nous semblables à Vous.

 

(Ephraïm)

 

Psaume 133 (132)

 

Voyez ! Qu'il est bon, il est doux,

d'habiter en frères, tous ensemble !

C'est une huile excellente sur la tête,

qui descend sur la barbe,

qui descend sur la barbe d'Aaron,

que le col de ses tuniques.

C'est une rosée de l'Hermon qui descendrait

sur les hauteurs de Sion.

C'est là que le Seigneur a voulu la bénédiction,

la vie à jamais.

 

Prière « Ad Libitum » : Priez Marie avec un texte de votre choix comme par exemple les Litanies, le Souvenez-vous, ou encore une oraison jaillie du cœur...

Invocation : O Marie Reine de la Paix et de la Réconciliation, priez pour nous et pour le monde ».

 

tumblr_m308b592rR1qa2fuyo1_1280

Textes extraits du livre « Retraite de Consécration à la Sainte Trinité par Marie », aux Editions des Béatitudes, pour commander le livre, cliquer ICI

 

Pour recevoir les prières des 33 jours de la Retraite de Consécration par e-mail, abonnez-vous à la newsletter d'Images Saintes.

07 novembre 2013

Retraite de Consécration à la Sainte Trinité par Marie 3/33

Retraite de Consécration à la Sainte Trinité par Marie

33 jours pour se consacrer à la Très Sainte Trinité par les mains de Marie

 

102_001

 

Troisième jour

Troisième jour de la semaine à Nazareth

Pauvreté dans l'esprit

La pauvreté spirituelle

Consécration des biens intérieurs

 

Au Nom du Père, et du Fils, et du Saint Esprit. Amen.

 

Invocation au Saint Esprit

 

Viens Esprit Saint,

Viens, Feu d'amour,

Viens, Père des pauvre,

épris de mes blessures,

Viens, Esprit Saint, en nos cœurs

et envoie du haut du Ciel un rayon de Ta Lumière.

Viens en nous, Père des pauvres,

Viens, dispensateur des dons,

Viens, Lumière de nos cœurs.

 

Je crois en Dieu, une dizaine de Chapelet aux intentions de la Sainte Vierge.

 

La Parole de Dieu

 

Deuxième Lettre de Saint Paul aux Corinthiens 12, 9-10

 

« Mais il m'a déclaré : « Ma grâce te suffit : ma puissance donne toute sa mesure dans la faiblesse. » Je n'hésiterai donc pas à mettre mon orgueil dans mes faiblesses, afin que la Puissance du Christ habite en moi. C'est pourquoi j'accepte de grand cœur pour le Christ les faiblesses, les insultes, les contraintes, les persécutions et les situations angoissantes. Car, lorsque je suis faible, c'est alors que je suis fort ».

 

Saint Luc 1, 46-49

 

« Marie dit alors : « Mon âme exalte le Seigneur, Mon esprit exulte en Dieu Mon Sauveur. Il s'est penché sur Son humble Servante ; désormais tous les âges Me diront bienheureuse. Le Puissant fit pour Moi des merveilles ; Saint est son nom ! »

 

Lettre de Saint Paul aux Romains 11, 33-36

 

« Quelle profondeur dans la richesse, la Sagesse et la Science de Dieu ! Ses décisions sont insondables, Ses chemins sont impénétrables ! Qui a connu la pensée du Seigneur ? Qui a été son conseiller ? Qui Lui a donné en premier, et mériterait de recevoir en retour ? Car tout est de Lui, et par Lui, et pour Lui. A lui la gloire pour l'éternité ! Amen ».

 

Message de la Sainte Vierge à Medjugorje du 25 novembre 1990

 

« Chers enfants, aujourd'hui Je vous invite à faire des œuvres de Miséricorde, avec amour et par amour pour Moi et pour nos frères et sœurs, les vôtres et les miens. Chers enfants, tout ce que vous faites pour les autres, faites-le dans une grande joie et avec humilité envers Dieu. Je suis avec vous, et de jour en jour Je présente vos sacrifices et vos prières à Dieu, pour le Salut du monde. Merci d'avoir répondu à Mon appel ».

 

Méditation

 

« Ce bon Maître n'a pas dédaigné de se renfermer dans le sein de la sainte Vierge comme un captif et un esclave amoureux, et de lui être soumis et obéissant pendant trente années. C'est ici, je le répète, que l'esprit humain se perd, lorsqu'il fait une sérieuse réflexion à cette conduite de la Sagesse incarnée, qui n'a pas voulu, quoiqu'elle le pût faire, se donner directement aux hommes mais par la très sainte Vierge : qui n'a pas voulu venir au monde à l'âge d'un homme parfait, indépendant d'autrui, mais comme un pauvre et petit enfant, dépendant des soins et de l'entretien de sa sainte Mère. Cette Sagesse infinie, qui avait un désir immense de glorifier Dieu son Père et de sauver les hommes, n'a point trouvé de moyen plus parfait et plus court pour le faire que de se soumettre en toutes choses à la très sainte Vierge ».

 

(Saint Louis-Marie Grigion de Montfort, Traité de la Vraie Dévotion, 139)

 

« Marie, poussée par la charité, se rend donc dans la maison de sa parente. A son entrée, Elisabeth répond à sa salutation et, sentant l'enfant tressaillir en son sein, «remplie d'Esprit Saint», à son tour salue Marie à haute voix: «Bénie es-tu entre les femmes, et béni le fruit de ton sein!» (cf . Lc 1, 40-42 ). Cette exclamation ou cette acclamation d'Elisabeth devait entrer dans l'Ave Maria, à la suite du salut de l'ange, et devenir ainsi une des prières les plus fréquentes de l'Eglise (…). Dans la salutation d'Elisabeth, tous les mots sont lourds de sens; cependant ce qu'elle dit à la fin semble d'une importance primordiale «Bienheureuse celle qui a cru en l'accomplissement de ce qui lui a été dit de la part du Seigneur!» (Lc 1, 45) 28. On peut rapprocher ces mots du titre «pleine de grâce» dans la salutation de l'ange. Dans l'un et l'autre de ces textes se révèle un contenu mariologique essentiel c'est-à-dire la vérité sur Marie dont la présence dans le mystère du Christ est devenue effective parce qu'elle «a cru». La plénitude de grâce, annoncée par l'ange, signifie le don de Dieu lui-même; la foi de Marie, proclamée par Elisabeth lors de la Visitation, montre comment la Vierge de Nazareth a répondu à ce don ».

 

(Bienheureux Jean Paul II, Rédemptoris Mater, n°12)

 

media-72207-1

Prières

 

Prière consécratoire

 

Marie, choix de Dieu, petite Pauvre dépouillée de tout regard sur Toi-même et riche en espérance des biens du Royaume, je Te consacre mon intelligence, mes pensées, surtout celles qui me semblent les plus élevées et les plus belles, car aucune pensée ne peut concevoir le Royaume que Dieu engendre dans les pauvres et en Toi d'abord, Chef d'oeuvre de la Création. Je Te consacre tout don, tout bien spirituel afin que jamais je ne m'en considère comme l'auteur ; que je puisse m'écrier avec Toi que Dieu exalte les humbles et qu'Il résiste aux orgueilleux. Marie, prends-moi à Ton école de douceur et d'humilité de cœur.

 

Antienne

(Luc 1, 46-50)

 

Mon âme exalte le Seigneur,

exulte mon esprit en Dieu mon Sauveur.

Il s'est penché sur son humble servante ;

désormais tous les âges me diront bienheureuse.

Le Puissant fit pour moi des merveilles,

Saint est Son Nom !

Son Amour s'étend d'âge en âge

sur ceux qui le craignent.

 

Psaume 113 (112)

 

Louez, serviteurs du Seigneur,

louez le Nom du Seigneur !

Béni soit le nom du Seigneur,

dès maintenant et à jamais !

Du soleil levant au soleil couchant,

loué soit le Nom du Seigneur !

Exalté par dessus tous les peuples, Adonaï !

Sa gloire domine les Cieux !

Qui est comme le Seigneur notre Dieu,

Lui, qui s'élève pour siéger siéger

et descend pour voir les cieux et la terre.

De la poussière il relève le faible,

du fumier il retire le pauvre,

pour l'asseoir avec les princes,

avec les princes de son peuple.

Il assied la femme stérile installe en sa maison,

heureuse mère au milieu de ses fils.

 

Prière « Ad Libitum » : Priez Marie avec un texte de votre choix comme par exemple les Litanies, le Souvenez-vous, ou encore une oraison jaillie du cœur...

Invocation : O Marie Reine de la Paix et de la Réconciliation, priez pour nous et pour le monde ».

 

tumblr_mf93vmXE1V1qa2fuyo1_1280

Textes extraits du livre « Retraite de Consécration à la Sainte Trinité par Marie », aux Editions des Béatitudes, pour commander le livre, cliquer ICI

 

Pour recevoir les prières des 33 jours de la Retraite de Consécration par e-mail, abonnez-vous à la newsletter d'Images Saintes.

06 novembre 2013

Retraite de Consécration à la Sainte Trinité par Marie 2/33

Retraite de Consécration à la Sainte Trinité par Marie

33 jours pour se consacrer à la Très Sainte Trinité par les mains de Marie

102_001

Deuxième jour

Deuxième jour de la semaine à Nazareth

Pour entrer dans la maison de la Sainte Famille

Consécration de nos sens

 

Au Nom du Père, et du Fils, et du Saint Esprit. Amen.

 

Invocation au Saint Esprit

 

Esprit Saint Ta saveur m’est douce

au-delà du rayon de miel

et de toute douceur mesurable.

Faim et désir toujours en moi demeurent,

car Te consommer, je ne le puis.

Est-ce moi qui Te mange ?

Toi qui me manges ?

Je ne sais ;

car, dans mon fond,

les deux semblent vrais.

Tu me réclames d’être avec Toi,

ce qui me donne grande peine,

car je ne veux quitter mon occupation

pour aller dormir entre tes bras.

Il me faut rendre grâce, louange et honneur,

car c’est là ma vie éternelle. Impatience en moi

je ressens, et ne puis savoir ce que c’est.

Si je pouvais acquérir l’unité avec Dieu,

tout en demeurant pour toujours en mes œuvres,

je tairais toute ma plainte.

Que Dieu qui connaît tout besoin fasse de moi

tout ce qu’il veut.

Je me livre tout entière en son pouvoir,

et reste ainsi, en toute souffrance, vigoureuse.

 

(Jan van Ruysbroeck)

 

Je crois en Dieu, une dizaine de Chapelet aux intentions de la Sainte Vierge.

 

La Parole de Dieu

 

Saint Marc 10, 49-52

 

« Jésus s'arrête et dit : « Appelez-le ». On appelle donc l'aveugle, et on lui dit : « Confiance, lève-toi ; Il t'appelle ». L'aveugle jeta son manteau, bondit et courut vers Jésus. Jésus lui dit : « Que veux-tu que Je fasse pour toi ? » « Rabbouni, que je voie ». Et Jésus lui dit : « Va, ta Foi t'a sauvé ». Aussitôt l'homme se mit à voir, et il suivait Jésus sur la route ».

 

Livre de la Sagesse 13, 1-9

 

« Insensés par nature tous les hommes qui ont ignoré Dieu, et qui n'ont pas su, par les biens visibles, voir Celui qui est, ni, par la considération de ses œuvres, reconnaître l'Ouvrier. Mais ils ont regardé le feu, le vent, l'air mobile, le cercle des étoiles, l'eau impétueuse, les flambeaux du ciel, comme des dieux gouvernant l'univers. Si, charmés de leur beauté, ils ont pris ces créatures pour des dieux, qu'ils sachent combien le Maître l'emporte sur elles ; car c'est l'Auteur même de la beauté qui les a faites. Et s'ils en admiraient la puissance et les effets, qu'ils en concluent combien est plus puissant celui qui les a faites. Car la grandeur et la beauté des créatures font connaître par analogie Celui qui en est le Créateur. Ceux-ci pourtant encourent un moindre reproche ; car ils s'égarent peut-être en cherchant Dieu et en voulant le trouver. Occupés de ses œuvres, ils en font l'objet de leurs recherches, et s'en rapportent à l'apparence, tant ce qu'ils voient est beau ! D'autre part, ils ne sont pas non plus excusables ; car, s'ils ont acquis assez de science pour arriver à connaître le monde, comment n'en ont-ils pas connu plus facilement le Maître ? »

 

Saint Matthieu 6, 25-33

 

« Je vous dis : Ne vous faites pas tant de souci pour votre vie, au sujet de la nourriture, ni pour votre corps, au sujet des vêtements. La vie ne vaut-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que les vêtements ? Regardez les oiseaux du ciel : ils ne font ni semailles ni moisson, ils ne font pas de réserves dans des greniers, et votre Père céleste les nourrit. Ne valez-vous pas beaucoup plus qu'eux ? D'ailleurs, qui d'entre vous, à force de souci, peut prolonger tant soit peu son existence ? Et au sujet des vêtements, pourquoi se faire tant de souci ? Observez comment poussent les lis des champs : ils ne travaillent pas, ils ne filent pas. Or je vous dis que Salomon lui-même, dans toute sa gloire, n'était pas habillé comme l'un d'eux. Si Dieu habille ainsi l'herbe des champs, qui est là aujourd'hui, et qui demain sera jetée au feu, ne fera-t-il pas bien davantage pour vous, hommes de peu de foi ? Ne vous faites donc pas tant de souci ; ne dites pas : « Qu'allons-nous manger ? » ou bien : « Qu'allons-nous boire ? » ou encore : « Avec quoi nous habiller ? » Tout cela, les païens le recherchent. Mais votre Père céleste sait que vous en avez besoin. Cherchez d'abord son Royaume et sa justice, et tout cela vous sera donné par-dessus le marché.

 

Message de la Sainte Vierge à Medjugorje du 25 avril 1993

 

« Chers enfants, aujourd'hui je vous invite tous à éveiller vos cœurs à l'amour. Allez dans la nature et regardez comment la nature s'éveille, cela vous sera une aide pour ouvrir vos cœurs à l'amour de Dieu-Créateur. je désire que vous réveilliez l'amour dans vos familles, de telle sorte que là où se trouvent le manque de paix et la haine, l'amour règne. Et quand il y a l'amour dans vos cœurs, alors il y a aussi la prière. Et n'oubliez pas, chers enfants, que je suis avec vous et que je vous aide par ma prière, afin que Dieu vous donne la force d'aimer. je vous bénis et je vous aime de mon amour maternel. Merci d'avoir répondu à mon appel ».

 

Méditation

 

« Une personne qui s'est ainsi volontairement consacrée et sacrifiée à Jésus-Christ par Marie ne peut plus disposer de la valeur d'aucune de ses bonnes actions: tout ce qu'il souffre, tout ce qu'il pense, dit et fait de bien, appartient à Marie, afin qu'elle en dispose selon la volonté de son Fils, et à sa plus grande gloire, sans cependant que cette dépendance préjudicie en aucune manière aux obligations de l'état où l'on est pour le présent, et où on pourra être pour l'avenir ».

(Saint Louis-Marie Grignion de Montfort, Traité de la Vraie Dévotion à Marie, 124).

 

« Il faut que les chrétiens approfondissent personnellement et dans chacune de leurs communautés l' « obéissance de la foi » dont Marie est l'exemple premier et le plus éclairant. (...) Ils doivent surmonter des désaccords doctrinaux... (…) Pourquoi, alors, ne pas la considérer tous ensemble comme notre Mère commune qui prie pour l'unité de la famille de Dieu, et qui nous « précède » tous à la tête du long cortège des témoins de la foi en l'unique Seigneur, le Fils de Dieu, conçu dans son sein virginal par l'Esprit Saint ? (…) L'icône de la Vierge au Cénacle, en prière avec les Apôtres dans l'attente de l'Esprit: ne pourrait-elle pas devenir comme le signe de l'espérance pour tous ceux qui, dans le dialogue fraternel, désirent approfondir leur obéissance dans la foi ? »

(Bienheureux Jean Paul II, Redemptoris Mater 29-33).

 

L'amour virginal de Marie rayonne aussi de l'intérieur sur tout son corps et sur toute sa vie physique, les enveloppant d'une sorte de pureté lumineuse et intime (…). L'amour virginal de Marie prend de l'intérieur toutes les capacités et toutes les forces de la vie de l'homme, même les plus profondes et les plus cachées, et les sanctifie en les unifiant de l'intérieur, en les attirant et les unissant à Dieu. Il a d'abord sanctifié les relations physiques de la toute petite Marie avec sa mère Anne, en faisant de ces relations naturelles comme un sacrement de l'Amour Divin (…). Marie est toujours demeurée dans le premier amour du nouveau-né, elle a gardé toute sa vie, dans le boire et le manger, comme dans tout son comportement physique, cette simplicité et cette profondeur du tout-petit (…). Pour elle, les aliments sont une nourriture animée de ce souffle de vie qui vient immédiatement de Dieu, un goût de Dieu, que l'Esprit y a disposé comme un vestige qui nous rappelle son amour, ayant tout créé en vue de l'homme et de son union avec lui ».

(Père Thomas Philippe, O.P., « La Vie Cachée de Marie »)

 

__20121226_1243647871

Prières

 

Prière consécratoire

 

Vierge Marie, en qui Jésus a pris chair et corps, je Te consacre tous mes sens afin que, détournés des jouissances grossières, ils me servent à goûter la saveur véritable des choses belles et bonnes que le Créateur nous a destinées, à connaître la joie de régner sur la Création selon la Sagesse de Dieu. Car, comme le Fils de l'Homme est venu mangeant et buvant, je veux que toutes mes facultés concourent à la plus grande Charité. Marie, je Te consacre mes cinq sens, purifie-les afin qu'ils deviennent capables de se réjouir de la Vie et de peu à peu percevoir la réalité des biens à venir.

 

Antienne

 

Je sais qu’à Nazareth, Mère pleine de grâces

Tu vis très pauvrement, ne voulant rien de plus

Point de ravissements, de miracles, d’extases

N’embellissent ta vie, ô Reine des Elus !…

Le nombre des petits est bien grand sur la terre

Ils peuvent sans trembler vers toi lever les yeux

C’est par la voie commune, incomparable Mère,

Qu’il te plaît de marcher pour les guider aux Cieux.

 

(Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus, extrait de la poésie « Pourquoi je t'aime, ô Marie »)

 

Psaume 122 (121)

 

O ma joie quand on m'a dit :

« Allons à la maison du Seigneur! »

Maintenant notre marche prend fin

dans tes portes, Jérusalem !

Jérusalem, bâtie comme une ville

où tout ensemble fait corps ;

C'est là que montent les tribus,

les tribus du Seigneur,

là qu'Israël doit rendre grâce

au nom du Seigneur.

Car les sièges de la Justice sont là,

les sièges de la maison de David.

Appelez la paix sur Jérusalem :

Paix à ceux qui t'aiment !

Que la paix règne dans tes murs,

le bonheur dans tes palais !

Pour l'amour de mes frères, de mes amis,

laisse-moi : « Paix sur toi ! »

Pour l'amour de la maison du Seigneur notre Dieu,

je prie pour ton bonheur.

 

Prière « Ad Libitum » : Priez Marie avec un texte de votre choix comme par exemple les Litanies, le Souvenez-vous, ou encore une oraison jaillie du cœur...

Invocation : O Marie Reine de la Paix et de la Réconciliation, priez pour nous et pour le monde ».

 

008_001

Textes extraits du livre « Retraite de Consécration à la Sainte Trinité par Marie », aux Editions des Béatitudes, pour commander le livre, cliquer ICI

 

Pour recevoir les prières des 33 jours de la Retraite de Consécration par e-mail, abonnez-vous à la newsletter d'Images Saintes.

05 novembre 2013

Retraite de Consécration à la Sainte Trinité par Marie 1/33

Retraite de Consécration à la Sainte Trinité par Marie

33 jours pour se consacrer à la Très Sainte Trinité par les mains de Marie

102_001

Première semaine

Une semaine à Nazareth

 

Premier jour

La montée vers Nazareth

Quitter l'esprit du monde

Consécration des biens extérieurs

 

Au Nom du Père, et du Fils, et du Saint Esprit. Amen.

 

Invocation au Saint Esprit

 

Viens, Esprit Saint,

Viens, joie éternelle.

Viens, Toi qu'a désiré et désire mon âme.

Viens, Toi le seul, au seul,

puisque, Tu le vois, je suis seul.

Viens, Toi qui m'as séparé de tout

Et fait solitaire en ce monde.

Viens, Toi devenu Toi-même l'inaccessible.

Viens, mon souffle et ma vie.

Viens consolation de mon âme.

Viens, ma joie et ma gloire

Et mes délices sans fin.

Viens, Esprit, Toi qui m'as fait te désirer,

Toi l'inaccessible,

qui T'es fait Toi-même en moi désir.

 

(Syméon le Nouveau Théologien)

 

Symbole des Apôtres, une dizaine de Chapelet aux intentions de la Sainte Vierge. (La paix dans le monde, les familles, les jeunes, l'Eglise, la conversion des incroyants et, plus généralement, la prière, l'amour, la sainteté, la réconciliation et ses intentions particulière).

 

La Parole de Dieu

 

Saint Matthieu 19, 6-21

 

« Ne vous faites pas de trésors sur la terre, là où les mites et la rouille les dévorent, où les voleurs percent les murs pour voler. Mais faites-vous des trésors dans le ciel, là où les mites et la rouille ne dévorent pas, où les voleurs ne percent pas les murs pour voler. Car là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur ».

 

Saint Matthieu 19, 16-23

 

Un jeune homme riche s'approcha de Jésus et lui dit : « Maître, que dois-je faire de bon pour avoir la vie éternelle ? » Jésus lui dit : « Pourquoi m'interroges-tu sur ce qui est bon ? Il n'y a qu'un seul être qui soit bon ! Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements ». « Lesquels ? » lui dit-il. Jésus reprit : « Tu ne commettras pas de meurtre. Tu ne commettras pas d'adultère. Tu ne commettras pas de vol. Tu ne porteras pas de faux témoignage. Honore ton père et ta mère. Et aussi : Tu aimeras ton prochain comme toi-même ». Le jeune homme lui dit : « Tout cela, je l'ai observé : que me manque-t-il encore ? » Jésus lui répondit : « Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans les cieux. Puis viens, suis-moi ». A ces mots, le jeune homme s'en alla tout triste, car il avait de grands biens. Et Jésus dit à ses disciples : « Amen, je vous le dis : un riche entrera difficilement dans le Royaume des cieux ».

 

Saint Matthieu 6, 31-34

 

« Ne vous faites donc pas tant de souci ; ne dites pas : « Qu'allons-nous manger ? » ou bien : « Qu'allons-nous boire ? » ou encore : « Avec quoi nous habiller ? » Tout cela, les païens le recherchent. Mais votre Père céleste sait que vous en avez besoin. Cherchez d'abord son Royaume et sa justice, et tout cela vous sera donné par-dessus le marché. Ne vous faites pas tant de souci pour demain : demain se souciera de lui-même ; à chaque jour suffit sa peine ».

 

Message de la Sainte Vierge à Medjugorje du 25 août 1992

 

« Chers enfants, aujourd'hui je désire vous dire que je vous aime. Je vous aime de mon amour maternel et je vous invite à vous ouvrir complètement à moi, afin qu'à travers chacun de vous je puisse convertir et sauver ce monde où il y a beaucoup de péché et beaucoup de choses mauvaises. C'est pourquoi, mes chers petits enfants, ouvrez-vous complètement à moi pour que je puisse vous entraîner toujours davantage vers l'amour merveilleux de Dieu le Créateur qui se révèle à vous de jour en jour. Je suis avec vous et je désire vous révéler et vous montrer le Dieu qui vous aime. Merci d'avoir répondu à mon appel ».

 

Méditation

 

« Pour nous vider de nous-mêmes, il nous faut tous les jours mourir à nous-mêmes. C'est à dire qu'il faut renoncer aux opérations des puissances de notre âme et des sens du corps, qu'il faut voir comme si on ne voyait point, entendre comme si on n'entendait point, se servir des choses de ce monde comme si on ne s'en servait point (1 Co 7, 31), ce que saint Paul appelle « mourir tous les jours » (1 Co 15, 31) ! « Si le grain de froment tombant à terre ne meurt, il demeure seul et ne produit point de fruit qui soit bon ». (Jean 12, 24). Si nous ne mourons à nous-mêmes et si nos dévotions les plus saintes ne nous portent à cette mort nécessaire et féconde, nous ne porterons point de fruit qui vaille, nos dévotions nous deviendront inutiles, toutes nos œuvres de justice seront souillées par notre amour-propre et notre propre volonté, ce qui fera que Dieu aura en abomination les plus grands sacrifices et les meilleures actions que nous puissions faire. A notre mort, nous nous trouverons les mains vides de vertus et de mérites, et nous n'aurons pas une étincelle du pur Amour, qui n'est communiqué qu'aux âmes mortes à elles-mêmes dont la vie est cachée avec Jésus-Christ en Dieu ».

 

(Saint Louis-Marie Grignion de Montfort, « Traité de la Vraie Dévotion à Marie, 8)

 

« Le Père des miséricordes que l’Incarnation fût précédée par une acceptation de la part de cette Mère prédestinée, en sorte que, une femme ayant contribué à l’œuvre de mort, de même une femme contribuât aussi à la vie. (…) Au Messager céleste auquel elle fait Elle-même cette réponse : « Voici la servante du Seigneur, qu’il en soit de moi selon ta parole » (Lc 1, 38). Ainsi Marie, fille d’Adam, donnant à la Parole de Dieu son consentement, devint Mère de Jésus et, épousant à plein cœur, sans que nul péché ne la retienne, la volonté divine de salut, se livra elle-même intégralement, comme la servante du Seigneur, à la personne et à l’œuvre de son Fils, pour servir, dans sa dépendance et avec lui, par la grâce du Dieu tout-puissant, au mystère de la Rédemption. C’est donc à juste titre que les saints Pères considèrent Marie non pas simplement comme un instrument passif aux mains de Dieu, mais comme apportant au salut des hommes la coopération de sa libre foi et de son obéissance ».

 

(Concile Vatican II, Constitution Lumen Gentium, n°56)

 

005_001

 

Prières

 

Prière Consécratoire

 

Marie, Toi qui as proclamé que Dieu renvoyait les riches les mains vides, je veux te dire que, sur la terre, le seul trésor que je désires, c'est Ton Fils, le Fruit de Tes entrailles, afin que là où est mon trésor, Ton trésor, là aussi soit mon cœur. Je Te consacre mes biens, toutes mes possessions matérielles afin que Tu en disposes en vue de l'avènement du Royaume. Toi qui nous as donné le Pain de la Vie, reçois le fruit de mon travail pour qu'il soit partagé et multiplié. La parole de Ton Fils qui nous dit que nul ne peut servir deux maîtres à la fois, cette parole me saisit et je Te déclaire que je ne veux rien d'autre que servir le seul Maître qui est Dieu et Son Humble Servante qui est ma Reine. Marie, je Te consacre mon travail, le fruit de mes efforts physiques et intellectuels, je mets à ta disposition mes biens matériels pour que tu en disposes selon Ton bon plaisir.

 

Antienne

 

Sainte Famille de Nazareth, petite Trinité sur la terre,

Jésus, Dieu sur la terre,

Marie, épouse de l'Esprit,

Joseph, ombre du Père,

Rendez-nous semblables à vous.

Petite Trinité sur la terre,

Joseph, mourant d'amour pour Marie,

Marie, mourant d'amour pour Jésus,

Jésus, mourant d'amour pour Marie,

rendez-nous semblables à Vous.

(Ephraïm

Psaume 130

 

Seigneur, je n'ai pas le cœur fier

ni le regard hautain ;

Je n'ai pas pris un chemin de grandeur,

ni de prodiges qui me dépassent.

Non, je tiens mon âme en paix et silence.

Mon âme est en moi comme un enfant

comme un petit enfant contre sa mère.

Mets ton espoir Israël dans le Seigneur,

dés maintenant et à jamais.

 

Prière « Ad Libitum » : Priez Marie avec un texte de votre choix comme par exemple les Litanies, le Souvenez-vous, ou encore une oraison jaillie du cœur...

Invocation : O Marie Reine de la Paix et de la Réconciliation, priez pour nous et pour le monde ».

 

Textes extraits du livre « Retraite de Consécration à la Sainte Trinité par Marie », aux Editions des Béatitudes, pour commander le livre, cliquer ICI

 

229_001

Pour recevoir les prières des 33 jours de la Retraite de Consécration par e-mailabonnez-vous à la newsletter d'Images Saintes.