15 mars 2014

Le Carême avec Saint Vincent de Paul 3/7

Le Carême avec Saint Vincent de Paul 3/7

Icon, Syriac_jpg

Deuxième Semaine de Carême

 

Deuxième Dimanche de Carême

Dimanche 16 mars

 

Méditation

L'acte d'abandon du Bienheureux Charles de Foucauld n'est pas très connu tel qu'il a été écrit vraiment. On l'a beaucoup résumé. Le voici tel qu'il est avec ses répétitions, merveilleuses : « Mon Père, je remets mon esprit entre vos mains ». C'est la prière de notre Maître, de notre Bien-Aimé... Puisse-t-elle être la nôtre... et qu'elle soit non seulement celle de notre dernier instant, mais celle de tous les instants : Mon Père, je me remets entre Vos mains ; mon Père, je me confie à Vous ; mon Père, je m'abandonne à Vous ; mon Père, faites de moi tout ce qu'il Vous plaira ; quoi que Vous fassiez de moi, je Vous remercie ; merci de tout ; je suis prêt à tout ; j'accepte tout ; je Vous remercie de tout ; pourvu que Votre Volonté se fasse en toute vos créatures, en tout vos enfants, en tous ceux que Votre Cœur aime, je ne désire rien d'autre, mon Dieu ; je remets mon âme entre Vos mains ; je Vous la donne, mon Dieu, avec tout l'amour de mon cœur, parce que je Vous aime et que ce m'est un besoin d'amour de me donner, de me remettre entre Vos mains avec une infinie confiance, car Vous êtes mon Père ».

 

La prière

Intoy avait huit ans lorsqu'il n'eut d'autre solution que de fuir le foyer familial et se réfugier dans la rue. Il venait de perdre sa maman. Ses premières semaines à la fondation furent des plus instables. Intoy retournait dans son groupe de rue régulièrement : respirer du solvant, voler, se battre... se vendre. Lors d'un passage au centre d'accueil, un discussion fut peut être un vrai tournant pour lui. « Tu es peut être fort Intoy, tu es peut être un vrai caïd, mais c'est vrai pour les autres, cette façade que tu montres, non pas pour toi-même. Tu n'es pas assez fort pour choisir le bien ». Intoy était pris à son propre jeu : « Si je le peux, et je vais vous le prouver, je le promets ». Depuis, notre caïd n'a plus jamais quitté la fondation. Il y a deux ans, Intoy est venu me voir et d'un ton audacieux me dit : « Mon père, c'est mon anniversaire aujourd'hui, il faut donc que j'aie un cadeau, n'est-ce pas ? Voilà, j'aimerai que vous m'emmeniez à la chapelle, j'aimerais dire quelque mots à ma maman ». Je suis resté sans voix et je l'ai accompagné. Intoy s'est agenouillé. Et voilà notre caïd, un dur-de-dur redouté par la plupart des jeunes, qui se mit à discuter avec sa maman et lui exprimer tout son amour, toute sa douleur, laissant couler abondamment ses larmes.

Poland, Warsaw, 3

Lundi de la Deuxième Semaine de Carême

Lundi 17 mars

 

En paroisse

Pendant ce temps, en 1612, Vincent reçoit la charge de la paroisse des Saints Sauveur et Médard de Clichy, un village de six cent âmes, proche de Paris. Il se jette, avec enthousiasme, dans cette nouvelle expérience. La population n'a pas été habituée à un tel genre de Prêtre. Cela la change. La liturgie est très soignée, ainsi que le catéchisme. Il fonde aussi une sorte d'école cléricale avec douze garçons. Après une année, sur le conseil de Bérulle, Vincent accepte de devenir aumônier d'une famille de l'aristocratie, les Gondi.

 

À l'école de Saint Vincent

« L'humilité donc, qui consiste à s'anéantir devant Dieu et à se détruire soi-même pour placer devant Dieu dans son cœur, à ne chercher l'estime et la bonne opinion des hommes, et à combattre sans cesse tous les mouvements de la vanité. L'ambition fait qu'une personne s'établit, cherche la bonne renommée, qu'on le dise : « La voilà ! » L'humilité fait qu'elle s'anéantit, afin qu'il n'y ait que Dieu seul qui paraisse, à qui la gloire soit rendue... ».

 

Parole de Dieu

« Quand tu offres un festin, invite au contraire des pauvres, des estropiés, des boiteux, des aveugles » (Luc 14, 13).

 

Dans ma vie

Veillons à ne pas répandre l'ivraie. L'ivraie, dans nos communautés, dans nos familles, ce pourrait être l'attachement excessif que nous portons à l'action, la communication, internet, au téléphone portable... sans parler de Facebook. Trouver son bonheur dans « l'informationnite aigüe » c'est prendre un gros risque quant à la qualité de notre vie intérieure. Si nous ne savons garder une certaine dose de silence, de solitude, en un mot de retrait par rapport au monde, nous ne pourrons rester vraiment « du Christ », et notre grille de lecture des événements sera... mondaine.

 

Résolution

Je programmerai un repas avec une personne que je n'ai pas envie de recevoir, soit parce qu'elle me dégoûte, soit parce que je n'éprouve à son endroit que du désintérêt. Et je l'accueillerai avec un large sourire et des fleurs sur mon buffet.

Austria, Vienna, Gumpendorf, Vincent and silence

Mardi de la Deuxième Semaine de Carême

Mardi 18 mars

 

Avec la noblesse

Dans le palais des Gondi, Vincent doit être précepteur et conseiller. Plus que sur les enfants, son influence est forte sur les parents. C'est durant le séjour chez les Gondi qu'a lieu un changement total. Vincent, en 1617, désormais convaincu qu'il doit suivre Dieu, est disposé voire résigné à accueillir la Volonté de Dieu sur sa vie.

 

A l'école de Saint Vincent

« Si nous considérons bien ce beau tableau que nous avons devant les yeux, cet admirable original de l'humilité, Notre Seigneur Jésus-Christ, se pourrait-il faire que nous donnassions entrée en nos esprit à aucune bonne opinion de nous-même, nous voyons si fort éloignés de ses prodigieux abaissements ? Serions-nous si téméraires que de nous préférer aux autres, voyant qu'il a été postposé à un meurtrier ? Aurions-nous quelque crainte d'être reconnus pour misérables, voyant l'innocent traité comme un malfaiteur, et mourir entre deux criminels comme le plus coupable ? »

 

Parole de Dieu

« Courage, mon peuple, mémoire d'Israël ! Vous avez été vendus aux nations, mais non pour l'anéantissement » (Baruch 4,6).

 

Dans ma vie

Corrompre l'oeuvre de Dieu en y mêlant des principes de ruines, c'est toute l'ambition du Malin. Saint Vincent connut des heures de combat durant lesquelles il sentit très fortement les attaques de l'anche déchu. Il étudia, pria et consulta avant de prendre les décisions qui s'imposaient. Il sait que Notre Dame est une alliée indispensable dans ce travail de déminage... Avec elle, il n'est de situation qui ne se trouve débrouillée. Tout est pur, tout est vrai, tout est simple en Elle. La restauration de l'Eglise ne peut pas ne pas passer par Elle. Ô Marie, Mère de l'Eglise, intercédez pour nos familles et nos communautés.

 

Résolution

Je veux que cette journée soit tout entière consacrée à Notre Dame. C'est pourquoi je vais répartir que la journée quelques instants réservés à la prière : du chapelet, de l'Angélus, ou encore les Litanies. Très Sainte Vierge Marie, conduisez-moi à Jésus !

Austria, Witten, Vincent de Paul and poor as Christ

Mercredi de la Deuxième Semaine de Carême

Mercredi 19 mars

Fête de Saint Joseph

 

De la responsabilité des Prêtres

En janvier 1617, Vincent se trouve en Picardie. Il est appelé auprès d'un paysan moribond, que l'on tient pour un homme de Dieu. Et pourtant, sa confession générale est pour lui la révélation d'une misère spirituelle incroyable. Les gens ne se confessent plus et préfèrent garder en eux-mêmes leurs propres misères, sans pouvoir s'en libérer, et cela par honte. Il ne s'agit pas d'un cas isolé. Vincent comprend que ce n'est pas faute d'avoir des Prêtres. Il y en a trop. Mais ils préfèrent s'occuper d'eux-mêmes et de leurs propres affaires.

 

À l'école de Saint Vincent

« Si donc (le Christ) se montrait sévère en certaines occasions, Lui qui était essentiellement doux et bénin, c'était pour corriger les personnes à qui Il parlait, pour donner la chasse au péché et ôter le scandale ; c'était pour édifier les âmes et pour notre instruction. Oh ! Qu'un fruit supérieur qui agirait de la sorte ferait un grand fruit ! Ses corrections seraient bien reçues, parce qu'elles seraient faites par raison, et non par humeur : quand il reprendrait avec vigueur, ce ne serait jamais par emportement, mais toujours pour le bien de la personne avertie ».

 

Parole de Dieu

Ne crains point, Daniel, car du premier jour où, pour comprendre, tu as résolu de te mortifier devant ton Dieu, tes paroles ont été entendues » (Daniel 10, 12).

 

Dans ma vie

Saint Vincent était un battant. Il n'eut pas peur de travailler dur, même lorsqu'il était prisonnier des Barbaresques, retenu en esclavage. Son témoignage de Foi au milieu des infidèles musulmans toucha les cœur et provoqua au moins une conversion. Adorons le Verbe de Dieu sorti de Son éternel repos pour venir ici-bas, au prix d'un dur labeur, glorifier Son Père et opérer notre Salut. Demandons-Lui la grâce de coopérer, autant qu'Il l'attend de nous, à l'oeuvre de notre Rédemption. Ainsi, nous gagnerons à Dieu de nombreuses âmes et ferons nôtre cette parole de Saint Paul à Timothée : « Travaille comme un bon soldat du Christ Jésus ».

 

Résolution

« Dieu premier servi ». Voilà une devise qui pourrait conduire mes pas aujourd'hui. Qu'en toute décision, programme ou rencontre, le Seigneur Jésus soit au centre. Un moyen tout simple : élever mon âme souvent vers Lui.

Markus 01

Jeudi de la Deuxième Semaine de Carême

Jeudi 20 mars

 

Un sermon inoubliable

Le paysan qui s'est senti compris et soulagé, décide d'en parler à Madame de Gondi. Elle en est bouleversée. Elle demande à Vincent ce qui pouvait se faire. Elle suggère à son confesseur de monter en chaire, de parler aux gens et de les exhorter à la confession générale. C'était le 25 janvier, Fête de la Conversion de Saint Paul. Il fait « un sermon » que toute la population comprend. Le confessionnal est pris d'assaut. Pour l'heure, l'unique chose claire est qu'il ne peut plus s'enfermer dans le palais des Gondi qui devient, pour lui, toujours plus petit et suffocant.

 

À l'école de Saint Vincent

« Voilà le premier acte de la douceur, qui est de réprimer le mouvement contraire, dès qu'on le sent, soit en arrêtant tout à fait la colère, soit en l'employant si bien dans la nécessité, qu'elle ne soit nullement séparée de la douceur... Le second acte de la douceur est d'avoir une grande affabilité, cordialité et sérénité de visage vers les personnes qui nous abordent, en sorte qu'on leur soit à consolation ».

 

Parole de Dieu

« Des profondeurs je crie vers toi, Yahvé : Seigneur, écoute mon appel ! Que ton oreille se fasse attentive au cri de ma prière ! » (Psaume 129, 1-2).

 

Dans ma vie

« Le Christ a aimé l'Eglise et s'est livré pour elle », écrit Saint Paul aux Ephésiens. En fondant les Lazaristes, Saint Vincent de Paul a répondu à un appel de Jésus et a agrémenté l'Eglise d'une fleur nouvelle dans le magnifique parterre qui orne le jardin de la Nouvelle Jérusalem. À son exemple, nous devons entrer constamment dans une attitude filiale envers l'Eglise et ses chefs, le Pape et les évêques. Aussi, veillons à ce que notre assentiment au Magistère sot toujours généreux et confiant. Dans le doute ? Pas d'inquiétude, le Christ a promis au Pape l'assistance particulière de l'Esprit Saint.

 

Résolution

Je veillerai à laisser de l'ordre matériellement derrière moi. Que mon activité ne soit pas vécue au détriment du bien-être des autres : nettoyer ce que j'aurai sali, ranger ce que j'aurai dérangé... Le charnel devient spirituel quand il est accompli en Jésus-Christ, nous dit Saint Ignace d'Antioche.

Vincent de Paul 01, his works

Vendredi de la Deuxième Semaine de Carême

Vendredi 21 mars

 

La conversion des Prêtres

Il demande à partir en paroisse de campagne. C'est à Châtillon-les-Dombes, aujourd'hui Châtillon-sur-Chalaronne, proche de Lyon. Les six Prêtres qui s'y trouvent, préfèrent les auberges à la prière. Vincent s'applique d'abord par son exemple à convertir les Prêtres. C'est la chose la plus difficile. Le 20 août, on vient dire à Vincent que tous les membres d'une famille sont malades et sans ressources. Il change alors le sujet de sa prédication. Sa parole est fortement convaincante. Entré en contact avec l'autre face de la misère, la pauvreté matérielle, il a la certitude que la solidarité paysanne ne suffit plus, pas plus que l'aumône.

 

À l'école de Saint Vincent

« Et comme nous devons être employés à l'entour des pauvres gens des champs, de messiers les ordinands, des exercitants et de toute sortes de personnes, il n'est pas possible que nous produisions de bons fruits, si nous sommes comme des terres sèches qui ne portent que des chardons. Il faut quelque attrait et un visage qui plaise, pour n'effaroucher personne... Ô Sauveur, que ceux-là étaient bienheureux qui avaient la grâce de Vous aborder ! Quel visage ! Quelle douceur, quelle cordialité leur montriez-Vous pour les attirer ! »

 

Parole de Dieu

« Je m'épuise à crier, ma gorge brûle, mes yeux sont consumés d'attendre mon Dieu » (Psaume 68, 4).

 

Dans ma vie

Avec Saint Vincent qui n'hésita pas à consacrer sa vie à Notre Dame, remercions l'immense bonté de Notre Sauveur qui, non content de nous prodiguer les ardeurs de Sa Charité infinie, voulut nous donner quelle surabondance ! – le Cœur de Sa Mère pour être comme un écoulement et une extension du Sien. À nous de répondre à ce double Amour du Fils et de la Mère par un redoublement d'humble et reconnaissante tendresse. Dieu qui donna tout à Jésus nous donna encore Marie afin que soit évidente Sa Bonté. « Louange à Dieu pour son inénarrable don » (2 Corinthiens 9,15).

 

Résolution

Avant que mes yeux ne s'endorment, j'aurais veillé à demander pardon à toute personne parmi mes proches que j'aurai pu blesser : mon conjoint, éventuellement mon enfant (si cela est opportun). Il n'est pas bon que la nuit recouvre la colère.

011

Samedi de la Deuxième Semaine de Carême

Samedi 22 mars

 

Apôtre des pauvres

Il pense que c'est le devoir de l'Eglise de s'engager dans la lutte contre la misère. Il réunit quelques personnes du village. Il leur propose de former un groupe pour aider les malades pauvres de leur village. Tous sont enthousiastes. Vincent écrit alors un règlement. Ainsi naissent les Compagnies de la Charité. Ce sont des groupes paroissiaux de base qui annoncent une nouvelle façon de comprendre l'Eglise comme lieu de la Charité.

 

À l'école de Saint Vincent

« Le troisième acte de la douceur est quand, ayant reçu déplaisir de quelqu'un, on passe outre, on n'en témoigne rien, ou bien on dit en l'excusant : « Il n'y pensait pas, il l'a fait par précipitation ; un premier mouvement l'a emporté » ; enfin on détourne sa pensée du grief prétendu... la douceur ne nous fait pas seulement excuser les affronts et les injustices que nous recevons, mais elle veut même qu'on traite doucement ceux qui nous les font, par des paroles aimables, et s'ils venaient à l'outrage jusqu'à donner un soufflet, qu'on le souffre pour Dieu ; et c'est cette vertu qui fait cet effet-là ».

 

Parole de Dieu

« Quand je crie, Tu réponds, Dieu mon Justicier, dans l'angoisse, Tu me mets au large ; pitié pour moi, écoute ma prière » (Psaume 4, 2).

 

Dans ma vie

L'oraison, cette prière qui nous fait entrer dans le silence de Dieu, donne sa fécondité à notre action au service des plus pauvres. Un disciple de Saint Vincent, le Bienheureux Frédéric Ozanam, n'hésitait pas à dire que l'aide aux démunis ne peut pas se passer d'une démarche explicite d'évangélisation. Donner le pain de la terre ne voudrait rien dire si n'était associée à ce geste l'annonce du kérygme, c'est-à-dire la réalité de la naissance, de la mort et de la résurrection de Jésus-Christ. Faire oraison et ensuite servir les pauvres, voilà le beau programme vincentien : prie et sert.

 

Résolution

J'essaierai de vivre au présent. Avec Sainte Thérèse de Lisieux, je ne regarderai en arrière que pour louer la Miséricorde de Dieu, et en avant, que pour reformuler ma confiance en Lui. Iesu in Te confido ! Jésus, j'ai confiance en Toi !

Icon, USA, Seattle_jpg

Texte extrait du hors série de Parole Prière « Mon Carême avec Saint Vincent de Paul ». Pour vous le procurer ou vous abonner, cliquer ici


08 mars 2014

Le Carême avec Saint Vincent de Paul 2/7

Le Carême avec Saint Vincent de Paul

Icon, Syriac_jpg

Première Semaine de Carême

 

Premier Dimanche de Carême

Dimanche 9 mars

 

Méditation

Saint Jean de la Croix, dans la Montée du Mont Carmel, propose une petite recette pour mieux trouver Dieu : « Pour parvenir à ce que vous ne goûtez pas, il ne fait goûter rien de ce que les sens désirent et recherchent ». Cette exhortation très quadragésimale, c'est-à-dire adaptée au Carême, presse l'âme d'entrer sur la voie, difficile au début mais céleste à son terme de l'ascèse chrétienne. Choisir pour renoncer, se détacher pour mieux s'attacher : voilà une perspective des plus joyeuses ! Lorsqu'une fiancée se prépare pour ses noces, il peut lui arriver de faire un petit régime alimentaire approprié... Ce qui est vrai pour le corps l'est aussi pour l'âme. Dégager l'amour de ce qui le gêne, de ce qui entrave l'étreinte avec Dieu. Nous ne sommes pas seuls sur ce chemin, le Christ est avec nous ainsi que l'affirme Saint Jean de la Croix : « Jésus-Christ n'ayant trouvé aucun goût dans les choses du monde, ce n'est pas le vouloir imiter que d'y rechercher quelque satisfaction ». Oui, emprunter le chemin de la Vie c'est tourner le dos à ce qui ne peut que mourir, engendrer la corruption, car au bout et même en route se trouve la Lumière : Jésus qui guide nos pas.

 

Le pardon

Jake était silencieux, les yeux baissés vers son carton qui lui servait de paillasse pour la nuit. Ses petites menottes d'enfant étaient tellement brûlées que la peau de certains doigts s'était contractée. Les éducateurs apprirent alors que la sanction infligée à Jake pour avoir dérobé cinquante insignifiants pesos dans le porte-monnaie familial était digne des plus ignobles tortures de guerre. À la Fondation, Jake se montra discret et travailleur. À treize ans et à la suite d'un cheminement mûrement réfléchi, il demanda le baptême, désirant mettre ses pas dans Celui qui, pourtant innocent, porta Sa Croix silencieusement. Un jour il interpella l'assistante sociale de son foyer : « Il faut que je revoie maman. Je veux lui pardonner. Je veux qu'elle sache que je l'aime... et je veux tant qu'elle m'aime ». C'était un cri du cœur ou plutôt sa résurrection. Un petit garçon aux mains brûlées s'était fait l'instrument du plus grand amour : le pardon.

012

Lundi de la Première Semaine de Carême

Lundi 10 mars

 

Vendu comme esclave

Selon ses dires, capturé en 1605, par des Barbaresques sur la voie du retour d'un voyage pour Marseille où il se rendait pour recueillir un modeste héritage, il aurait été vendu comme esclave à plusieurs maîtres successifs. Après deux années d'esclavage, il se serait évadé de Tunis avec son dernier maître et ses trois femmes, les emmenant à Rome pour qu'ils se fassent pardonner par le Pape. La réalité de cet événement, pour célèbre qu'il est, est débattue par les historiens.

 

À l'école de Saint Vincent

« Si l'Amour de Dieu est le Feu, le zèle en est la Flamme, la Charité, lorsqu'elle pénètre dans l'âme, en prend complètement possession de toute sa puissance. Elle ne se repose jamais. C'est un Feu qui se consume sans cesse... Ô misérable que je suis, qui ne sens point, ou du moins qui sens si peu de disposition et d'attrait à cet éminent degré de vertu, que ne dois-je point craindre ! Et que ne doivent craindre avec moi ceux qui sont en ce même état, qui ne sentent point en eux cette disposition, qui est, voyez-vous, un des plus éminents degrés intérieurs que l'on puisse avoir, oui, le plus éminent ! »

 

Parole de Dieu

« La Sagesse crie par les rues, sur les places publiques Elle élève la voix » (Proverbes 1,20).

 

Dans ma vie

« J'ai si peu fait ! » disait Saint Vincent au soir de sa vie. Il répondait ainsi à ce verset de l'Ecriture Sainte : « Quand l'homme sera parvenu au terme de sa course, c'est alors qu'il devra commencer » (Siracide 18, 7). Quant à nous, par le Saint Baptême nous avons accès aux merveilles de la grâce divine. Laissons-nous emporter par le torrent tumultueux de la vie de Dieu qui ne demande qu'a irriguer toutes les facettes de notre personne. « Fais-toi capacité, Je me ferai torrent », disait Jésus à Sainte Catherine de Sienne. C'est alors que, remplis de Sa Lumière, nous laisserons les rênes au Christ qui pourra faire en nous infiniment plus que nous n'aurions imaginé.

 

Résolution

Je me priverai de quelque chose qui m'est nécessaire... pour goûter à quel point l'unique nécessaire, Jésus-Christ, devrait pouvoir me suffire (sans en parler autour de moi, car le juste accomplit le bien dans le secret de son âme).

006

Mardi de la Première Semaine de Carême

Mardi 11 mars

 

Les attraits du monde

Vincent est alors un homme qui se cherche, un Gascon qui, à tout prix, veut paraître et faire belle figure. Vincent a besoin de changer, de repenser sa vie, de « se convertir ». Son premier emploi à Paris, où il arrive à l'automne 1608, est la charge d'aumônier de l'ex reine Marguerite de Valois, première femme d'Henri IV. L'office de Vincent est de distribuer une pièce de monnaie ou un morceau de pain à la centaine de pauvres qui vient frapper à la porte du palais de la « Reine Margot ». Il fait l'aumône, non pas la Charité. Il remplit les mains mais non les cœurs. C'est encore une simple attitude, non une conversion.

 

À l'école de Saint Vincent

« Prendre soin des enfants, c'est, en quelque façon, se faire enfant, et prendre soin des enfants trouvés, c'est prendre la place de leur père, ou plutôt celle de Dieu, qui a dit que, si la mère venait à oublier son enfant, Lui-même ne l'oublierai pas. Si notre Seigneur vivait encore parmi les hommes et qu'Il vît des enfants abandonnés de père et de mère, comme ceux-ci le sont, croyez-vous, Messieurs, croyez-vous, les frères, qu'Il voulût aussi les abandonner ? »

 

Parole de Dieu

C'est à toi Prêtre que J'en ai. Tu trébuches jour et nuit, le Prophète trébuche avec toi et tu fais périr ton peuple » (Osée 4, 4-5).

 

Dans ma vie

Ô Jésus-Hostie, Vous êtes le principe toujours actif de notre rénovation intérieure, continuez à nous diriger et à nous défendre, afin que soutenus par votre constante protection nous devenions pain pour nos frères, spécialement les plus pauvres et misérables, ceux qui sont éloignés de Vous souvent par notre faute. Ô Notre Dame, Mère de l'Eucharistie, veillez sur nous, sur les pauvres que nous sommes, afin que nous nous laissions évangéliser par Celui qui féconde toute chose et qui peut, bien au-delà de nos attentes, combler nos âmes : non, je ne mourrai pas, je vivrai, je proclamerai les offrandes du Seigneur !

 

Résolution

Avant et après chaque repas, je prendrai un léger temps de prière, le Bénédicité et les grâces. J'essaierai de dompter ma gourmandise en lisant un verset de la Parole de Dieu avec délectation, comme on le fait en mangeant un bon dessert : le voici, l'Agneau si doux, le vrai Pain des Anges.

091, French_jpg

Mercredi de la Première Semaine de Carême

Mercredi 12 mars mars

 

Vincent s'égare

En ce temps-là, Vincent a comme conseiller Pierre de Bérulle. Celui-ci, en novembre 1611, réunit un groupe de Prêtres. Leur idéal est la communauté apostolique du Christ avec Ses Apôtres. Ils refusaient charges et honneurs. Ils recherchent seulement la sainteté. Tout le contraire de ce que Vincent poursuit.

 

À l'école de Saint Vincent

« Dieu est très simple, ou plutôt Il est la simplicité même, et partant, où est la simplicité, là aussi Dieu se rencontre, et comme a dit le Sage, celui qui marche simplement marche avec assurance ; comme, au contraire, ceux qui usent de cautèles et de duplicités sont dans une appréhension continuelle que leur finesse ne soit découverte, et qu'étant surpris dans leurs déguisements, on ne veuille plus se fier à eux ».

 

Parole de Dieu

« Que le sage écoute et il augmentera son acquis, et l'homme entendu acquerra son acquis, et l'homme acquerra l'art de diriger » (Proverbes 1,5).

 

Dans ma vie

Pour naître d'en-haut, il nous faut mourir à ce qui germe depuis le bas, car nos racines ne sont pas dans la terre, l'humus de notre bonne vieille planète : nous prenons notre source en Dieu. Saint Vincent de Paul nous invite à entrer dans l'échange d'amour vécu au sein de la Trinité. De ce foyer de vie, il recevait l'énergie pour mobiliser ceux parmi les Prêtres qui étaient convaincus de l'urgence de la mission communautaire. Annoncer l'Evangile c'est laisser la sève divine atteindre toutes les parties de notre être, pour naître de nouveau et devenir un autre Christ.

Résolution

Je ne m'endormirai pas sans avoir effectué mon examen de conscience. Pas plus d'une minute : où en suis-je dans ma relation avec Dieu, les autres et moi-même ? Et je demanderai humblement pardon en récitant l'acte de contrition.

090, French, text_jpg

Jeudi de la Première Semaine de Carême

Jeudi 13 mars

 

Un changement intérieur

Vincent n'entrera jamais à l'Oratoire. Il fait cependant diverses expériences intérieures décisives qui le changent. Vincent expérimente la situation des pauvres qui sont sans voix et qui n'ont personne qui prenne leur défense. Pour la première fois, Vincent ne fuit pas. Il prie, il se mortifie, mais il vit dans la nuit obscure.

 

À l'école de Saint Vincent

La simplicité consiste à faire toutes les choses pour l'amour de Dieu, et n'avoir point d'autre but, dans toutes ses actions, que sa gloire. Voilà proprement ce que c'est que la simplicité. Tous les actes de cette vertu consistent à dire les choses simplement, sans duplicité, ni finesse ; aller tout droit devant soi, sans biaiser, ni chercher aucun détour. La simplicité donc est de faire toute chose pour l'amour de Dieu, rejeter tout mélange, parce que la simplicité dit négation de toute composition. C'est pourquoi, comme en Dieu il ne se rencontre aucune composition, nous disons qu'il est un acte très pur et un être très simple. Il faut don bannir tout mélange de vue pour n'avoir en vue que Dieu seul ».

 

Parole de Dieu

« Exaltez Yahvé notre Dieu, prosternez-vous devant Sa Sainte Montagne : Saint est Yahvé notre Dieu ! » (Psaume 98,9).

 

Dans ma vie

Adorons la Sagesse Divine permettant le mal pour un plus grand bien. Si nous croyons que Dieu est infiniment bon, nous sommes sûrs que tout ce qu'Il permet, même si c'est difficile et douloureux, est le chemin qui nous est réservé pour une plus grande joie. Lorsque Saint Vincent prit la route de l'esclavage, il reçut cela comme une marque de prédilection du Seigneur : il était configuré à Sa Croix et associé de manière étroite à l'oeuvre de Rédemption du monde. Accepter les peines et les souffrances du quotidien avec le Christ, c'est rejoindre la Miséricorde de Celui qui a racheté le monde et entrer dans la Sagesse de Dieu.

 

Résolution

J'essaierai si ma santé me le permet, de prier en prenant une position signifiant ma révérence intérieure envers Dieu, Celui qui m'a créé et sans qui je ne suis rien. Agenouillé devant Lui, comme un pauvre qui mendie l'Amour.

France 049, Apotres, 5 SV+Fr

Vendredi de la Première Semaine de Carême

Vendredi 14 mars

 

Le Credo sur le cœur

Il écrit les articles du Credo et les coud sur le cœur (comme Blaise Pascal). Chaque fois qu'il se sent tenté, il met la main sur le cœur et dans ce geste il entend affirmer sa foi. Alors que dans la précédente tentation, il a éprouvé la condition des pauvres qui n'ont aucune protection humaine, maintenant il ressent la situation de la pauvreté spirituelle, la plus radicale, la condition du Christ sur la Croix, abandonné par Son Père.

 

À l'école de Saint Vincent

« Ô mon Sauveur Jésus-Christ, qui n'avez eu à Cœur que le Règne de Votre Père dans les âmes, que ne devons-nous pas faire pour Vous imiter ! Ô Sauveur, Vous êtes le Roi de la Gloire, et cependant Vous ne venez au monde que pour faire la Volonté de Celui qui Vous a envoyé. Vous savez, mes frères, combien cette affection sacrée tenait au Cœur de Notre Seigneur. Ma nourriture, disait-Il, c'est de faire la Volonté de Mon Père. Cela a été Votre ambroisie et Votre nectar de faire la Volonté de Votre Père ».

 

Parole de Dieu

« Détourne Ta Face de mes fautes, efface de moi toute malice » (Psaume 50, 11).

 

Dans ma vie

Nous avons pu vivre une année de la Foi, ouverte sous la houlette du Pape Benoît XVI et close par son successeur le Pape François. La nécessité de l'ancrage dans la grande tradition de l'Eglise, doctrinale, liturgique, missionnaire, a été ainsi réaffirmée. L'attachement radical de Saint Vincent au dépôt de la Foi et à la sagesse de nos pères est pour nous un exemple : non seulement elle nous rend à notre vocation profonde mais elle nous rapproche des plus petits. Plus j'aurai la Foi, plus je veillerai à la beauté et à la dignité des cérémonies liturgiques et plus je serai rendu familier des pauvres, de ceux qui n'ont pour tout bien que ce que la Providence leur donne.

 

Résolution

Je réciterai dans ma journée une oraison jaculatoire de manière régulière : « Jésus, Fils de Dieu, mon Sauveur, ayez pitié de moi qui suis pécheur ». Cette pulsation spirituelle viendra alors doucement ressusciter la ferveur de mon amour pour le Christ.

047

Samedi de la Première Semaine de Carême

Samedi 15 mars

 

La libération par les pauvres

La tentation dure trois ou quatre. Alors, Vincent prend la résolution de visiter les malades de l'Hôpital de la Charité, fondé par la Reine Marie de Médicis. La tentation se dissipe. Les pauvres l'ont vaincue et ont libéré Vincent. À partir de là, il prend constamment le parti des pauvres. Alors il comprend que le meilleur moyen pour guérir les maladies spirituelles c'est de s'ouvrir au service.

 

À l'école de Saint Vincent

« Toute notre vie s'emploie à exercer des actes de Charité, ou à l'égard de Dieu, ou du prochain. Et pour l'un et pour l'autre, il faut aller si simplement, en sorte que, si ce sont des choses que nous ayons à faire, qui regardent Dieu et qui dépendent de nous, il faut fuir les finesses, car Dieu ne se plaît et ne communique ses grâces qu'aux âmes simples. Que si nous regardons notre prochain, comme nous devons l'assister corporellement et spirituellement, Bon Dieu ! Qu'il fait se donner de garde de paraître cauteleux, adroit, rusé, et surtout ne jamais dire une parole à double entente ! Ah ! Que cela doit être éloigné d'un missionnaire ! »

 

Parole de Dieu

« Heureux les persécutés pour la Justice, car le Royaume des Cieux est à eux » (Matthieu 5, 10).

 

Dans ma vie

Aider son frère qui est dans le besoin ne consiste pas à l'abreuver de recommandations bourgeoises, mais à prendre son balai, à donner de son temps, à mettre la main à la pâte tels que nous sommes. La soutane n'empêcha pas aucunement Saint Vincent de distribuer du pain, de soigner les malades. Il restait lui-même au milieu des immondices de Châtillon-sur-Chalaronne. Ce n'est pas du changement extérieur dont nous avons besoin, mais de renouvellement extérieur : « malheur à vous scribes et pharisiens hypocrites, qui purifiez l'extérieur de la coupe et de l'écuelle, quand l'intérieur en est rempli par rapine et intempérance » (Matthieu 23, 25).

 

Résolution

J'essaierai de témoigner de la beauté de la vie humaine, de son commencement à sa fin naturelle. Ce pourra être dans un lieu hostile ou inattendu. Sans crainte du jugement des autres ou de leur regard, j'annoncerai l'Evangile de la Vie.

Icon, Germany, Mount Athos, from reproduction_jpg

Texte extrait du hors série de Parole Prière « Mon Carême avec Saint Vincent de Paul ». Pour vous le procurer ou vous abonner, cliquer ici

04 mars 2014

Le Carême avec Saint Vincent de Paul 1/7

Icon, Syriac_jpg

Le Carême avec Saint Vincent de Paul

 

Mercredi des Cendres

Mercredi 5 mars

 

Devenir Prêtre

Vincent de Paul est né à Pouy, aujourd'hui Saint Vincent de Paul tout près de Dax (Landes, France), le 24 avril 1581. Il est le troisième de six enfants. Les parents, Jean Depaul et Bertrande de Moras le jugent probablement apte à étudier pour devenir Prêtre. Non pas qu'il soit meilleur ou plus pieux que les autres enfants. La religion ne se discute pas. Pour les paysans des Landes, c'est là chose naturelle.

 

A l'école de Saint Vincent

« Que les Prêtres s'appliquent au soin des pauvres, n'était-ce pas l'office de Notre Seigneur et de plusieurs grands Saints, qui n'ont pas seulement recommandé les pauvres, mais qui les ont eux-mêmes consolés, soulagés et guéris ? Les pauvres ne sont-ils pas les membres affligés de Notre Seigneur ? Ne sont-ils pas nos frères ? Et si les Prêtres les abandonnent, qui voulez-vous qui les assiste ? »

 

Parole de Dieu

« Mais tu veux que la vérité soit au fond du cœur : fais donc pénétrer la Sagesse au-dedans de moi ! » (Psaume 50,8).

 

Dans ma vie

À la suite du Christ, nous sommes invités à entrer dans le combat de Dieu. Les cendres reçues rappellent que rien n'est à attendre d'ici-bas, mais que tout bien nous vient d'en-haut. La lumière évangélique invite à la conversion : le combat de Dieu c'est aussi témoigner de Jésus, mort et ressuscité pour nous. Par nos actions au service des pauvres, l'aumône, le renouvellement de notre union à Dieu, la prière, et enfin l'effort de détachement à l'égard des choses créées, le jeûne, nous avons toutes les armes pour, à la suite de Saint Vincent de Paul, vivre un véritable renouvellement intérieur.

 

Résolution

Pendant cet temps de pénitence et d'amour qui s'ouvre, que je mette en premier lieu la prière et la Charité. Aimer Dieu et aimer son prochain sont les deux phares pour avancer sur la route de l'Evangile. Dans l'amour, il n'y a pas de temps à perdre.

 

527_JPG

Jeudi après les Cendres

Jeudi 6 mars

 

Une vision simple

On peut se demander en quoi ses origines sociales l'ont influencé. Pour toujours, Vincent a une vision « paysanne » du monde et des choses, même des réalités spirituelles : sa lecture de la Sainte Ecriture est typique d'un homme de la campagne. Le passage biblique qu'il choisit est celui de Luc où le Christ, dans la synagogue de Nazareth, proclame qu'il a été envoyé pour évangéliser les pauvres. (Luc 4, 18).

 

À l'école de Saint Vincent

« De sorte que, s'il en trouve parmi nous qui pensent qu'ils sont à la Mission pour évangéliser les pauvres et non pour les soulager, pour remédier à leurs besoins spirituels et non temporels, je réponds que nous devons les assister et faire assister en toutes les manières, par nous et pour autrui. (…) Faire cela, c'est évangéliser par paroles et par œuvres, et c'est le plus parfait, et c'est aussi ce que Notre Seigneur a pratiqué, et que doivent faire ceux qui le représentent sur la terre d'office et de caractère, comme les Prêtres ».

 

Parole de Dieu

« Yahvé a recherché son serviteur Jacob ! Ils n'ont pas été altérés, ceux qu'Il a menés dans les déserts » (Isaïe 48, 20-21).

 

Dans la vie

Saint Vincent de Paul choisit de marcher à la suite du Christ et déploya son ministère dans deux directions : le service des grands de ce monde et celui des petits. Ne fut-il pas le confesseur des grands aristocrates tout comme le serviteur des pauvres ? Son zèle pour les humble ne fut pas mû par une quelconque dialectique, par une lutte des classes avant la lettre. Dans les deux cas, il répondit à un appel de l'Eglise qui lui demandait d'annoncer l'Evangile. Une question mérite d'être posée : qui sont les pauvres aujourd'hui ? Les millionnaires matérialistes de Dubaï ou les humbles de Cuzco (Pérou) ?

 

Résolution

Je vivrai, pendant la durée de ce jour, le plus possible uni à Dieu. Plus ma relation avec le Christ croîtra, plus mes actions seront prière. Afin qu'à mon contact les incrédules reconnaissent que Jésus est Dieu, qu'Il est l'Amour.

 

Gunth 070_jpg

Vendredi après les Cendres

Vendredi 7 mars

 

La valeur du travail

À la différence des autres réformateurs de l'Eglise de France, de famille noble, il donne toujours une grande importance au travail. Sa vision religieuse n'est jamais comme celle e dévots de salon critiqués dans Tartufe de Molière. Il connaît, lui, la valeur des mains calleuses et la prière silencieuse de la sueur et de la fatigue. Dès l'âge de quinze ans, il va étudier chez les Récollets de Dax. À partir de 1597, il poursuit ses études à l'université de Toulouse.

 

À l'école de Saint Vincent

« Nous devons tout recevoir de Dieu pour donner au prochain, à l'exemple de Jésus Christ, lequel parlant de lui-même disant qu'Il n'enseignait aux autres que ce qu'Il avait entendu et appris du Père. L'oraison est donc une prédication qu'on se fait à soi-même pour se convaincre du besoin qu'on a de recourir à Dieu et de coopérer avec sa grâce pour extirper les vices de notre âme et pour y planter les vertus. Il faut dans l'oraison s'appliquer particulièrement à combattre la passion ou la mauvaise inclination qui nous gourmande, et tendre toujours à la mortifier ; parce que, lorsqu'on est venu à bout de celle-là, le reste suit aisément ».

 

Parole de Dieu

« Purifie-moi avec l'hysope et je serai pur ; lave-moi, et je serai plus blanc que neige » (Psaume 50,9).

 

Dans ma vie

Remercions l'infinie bonté de Dieu qui, en nous rendant par Sa Grâce participants de Sa Nature Divine, a réalisé en nous par les mérites de Jésus et l'intervention de l'Eglise, un dessein d'éternelle prédilection : « Je t'ai aimé d'un amour éternel, et Je t'ai attiré à Moi dans la Miséricorde » (Jérémie 31,3). Demandons au Seigneur de confirmer son œuvre de restauration de tout notre être en faisant nôtre la prière liturgique de l'Eglise, car, lorsqu'est célébré en mémorial le Sacrifice du Christ, c'est l'oeuvre de notre rédemption qui s'accomplit, nous dit une oraison du Missel ;

 

Résolution

Souvent, les sorties à l'extérieur mettent sur notre route des pauvres, des mendiants de toutes sortes. Je veillerai à leur donner sinon de quoi manger, tout au moins l'assurance de ma proximité fraternelle, par un sourire, une parole, un geste de cordialité. Au nom du Christ.

Gunth 003_jpg

Samedi après les Cendres

Samedi 8 mars

 

Un esprit entreprenant

Si Vincent manque d'argent, il ne manque pas d'esprit d'entreprise. À tout prix, il veut devenir Prêtre. L'accession aux Ordres est rapide. Vincent obtient les dimissoriales pour l'ordination sacerdotale le 13 septembre 1599, du Vicaire Général de Dax. Aussitôt ordonné, il cherche à obtenir une paroisse qui lui est contestée : c'est alors qu'il fait un voyage à Rome (probablement en 1601). Il en reste impressionné.

 

À l'école de Saint Vincent

« Le caractère des Prêtres est une participation du Sacerdoce du Fils de Dieu qui leur a donné le pouvoir de sacrifier Son propre Corps et de Le donner en viande afin que ceux qui en mangent vivent éternellement. C'est un caractère tout divin et incomparable, une puissance sur le Corps de Jésus-Christ que les Anges admirent et un pouvoir de remettre les péchés des hommes qui est pour eux un grand sujet d'étonnement et de reconnaissance. N'y-a-t-il rien de plus grand et admirable. Oh ! Qu'un bon Prêtre est une grande chose ».

 

Parole de Dieu

« Il est impossible d'échapper à Ta main. Les impies qui prétendaient ne pas Te connaître furent fustigés par la force de Ton bras » (Sagesse 16, 15-16).

 

Dans ma vie

L'adoration de Jésus-Christ ouvre à notre zèle un champ sans limite. Nous le savons, les ouvriers appelés pour la moisson ne répondent pas suffisamment à l'appel du Divin Semeur. Avec Saint Vincent de Paul qui ne refusa aucun sacrifice pour l'annonce de la Parole de Vie, osons nous préparer pour le combat et avançons munis des armes de la Lumière. Laissons aux fils des ténèbres les modes d'actions qui sont les leurs. Quant à nous, ne refusons pas de nous abaisser, de laisser habiter en nous le Christ afin qu'il croisse et nous diminuions, pour que Son Règne arrive. Adeviat regnum tuum.

 

Résolution

Je fleurirai mon coin prière. Ce pourra être une statue de Notre Dame, un crucifix, une icône, pour signifier tout l'amour et l'affection que j'ai pour Dieu, la Vierge Marie et les Saints. Et je me prosternerai devant ces images pour adorer mon Seigneur.

 

Icon, Germany, Lippstadt_jpg

Texte extrait du hors série de Parole Prière « Mon Carême avec Saint Vincent de Paul ». Pour vous le procurer ou vous abonner, cliquer ici

Inscrivez-vous pour recevoir dans votre boite mail, chaque semaine pendant le Carême, les méditations et prières du Carême avec Saint Vincent de Paul, en vous abonnant à la newsletter d'Images Saintes.

19 février 2014

Souvenez-vous à Marie Reine du monde

621_001 (3)

Souvenez-Vous à Marie Reine du monde

 

Souvenez-Vous, ô puissante Reine,

de l'ineffable pouvoir

que la Très Sainte Trinité

Vous a donné sur le monde.

Pleins de confiance en Vos Mérites

nous venons implorer Votre Miséricorde.

O Céleste Trésorière de toutes les grâces

dont Vous pouvez disposer pour les répandre,

selon la Volonté de Votre Fils,

sur l'univers entier,

accordez-nous l'insigne faveur

de nous abandonner totalement à Votre très doux Coeur,

puisque Vous êtes notre Mère

et que notre Salut est entre Vos mains.

O Reine de l'univers,

accueillez favorablement nos prières

et nous servirons avec joie

le Christ-Roi.

 

Amen.

Posté par fmonvoisin à 15:09 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

18 février 2014

Bienheureuse Rosalie Rendu

Rosalie 021, icon

Bienheureuse Rosalie Rendu

Fille de la Charité de Saint Vincent de Paul

1786-1856

Fête le 7 février

 

Né à Confort (Ain, France), le 8 septembre 1786, elle entra dans la Compagnie des Filles de la Charité à 16 ans. Envoyée à la Maison de Charité du quartier Saint Marcel, paroisse Saint Médard, à Paris, elle en devint bientôt Supérieure et y vécut 54 ans, combattant la misère sous toutes ses formes dans un complet oubli d'elle-même et la pratique des plus hautes vertus religieuses. Sous son impulsion, les œuvres se multipliaient selon les nécessités : écoles, patronages, orphelinats, visites des pauvres et des malades, asiles pour les vieillards. Aucune détresse ne lui échappait. Émeutes et épidémies la trouvaient vaillante pour soulager les victimes. Le Bienheureux Frédéric Ozanam lui demanda de l'initier à la Charité, et elle est à l'origine des Conférences de Saint Vincent de Paul, comme de la plupart des œuvres sociales de l'époque. Elle mourut le 7 février 1856, regrettée des riches auxquels elle avait su apprendre la joie d'accomplir leur devoir envers les malheureux, pleurée des Pauvres qui avaient en cette vraie Fille de Saint Vincent, une amie et une mère. Son corps repose actuellement, dans l'attente de la Résurrection, à Paris, au Cimetière Montparnasse. Soeur Rosalie a été déclarée Bienheureuse le 9 novembre 2003 par le Bienheureux Jean Paul II.

 

« Une fille de la charité est une borne sur laquelle tous ceux qui sont fatigués ont le droit de déposer leur fardeau » (Soeur Rosalie)

 

Prière pour demander la canonisation de la Bienheureuse Rosalie Rendu

 

Seigneur Jésus, dont le Cœur Divin, Fournaise ardente de Charité, a embrasé ici-bas d'un si brûlant amour de Dieu et du prochain, le cœur de la Bienheureuse Soeur Rosalie Rendu, faites, nous Vous en supplions, éclater par de si grands miracles, la puissance de son intercession auprès de Vous, afin qu'elle soit bientôt, par l'autorité de Votre Eglise, reconnue et déclarée Sainte, ô Vous qui vivez et régnez dans tous les siècles des siècles. Amen.

 

De très nombreuses faveurs tant spirituelles que temporelles ont été obtenues par l'intercession de la Bienheureuse Rosalie Rendu. On est prié de signaler les nouvelles grâces qui pourraient être ainsi reçues à la

 

Maison-Mère des Filles de la Charité

140 rue du Bac

75340 Paris Cedex 07 (France)

http://filles-de-la-charite.org

 

SrRosalie

Téléchargez le texte de cette prière (pdf) en cliquant ici


16 février 2014

Le Bienheureux Columba Marmion

Columba Marmion

Le Bienheureux Columba Marmion

Abbé de Maredsous

1858-1923

Fête le 3 octobre

 

Né à Dublin, en 1858, de père Irlandais et de mère Française, Joseph Marmion se fit remarquer dès son jeune âge par un grand esprit de Foi puisé au foyer familial. Ses études secondaires terminées, il fut reçu au Séminaire de Clonliffe (Dublin). Il acheva sa formation sacerdotale à Rome, où il fut, au Collège Pontifical de la Propagande, un des brillants disciples du célèbre Cardinal Satolli. Il fut ordonné Prêtre dans la Ville Eternelle le 11juin 1881.

Une visite faite à Maredsous lors de son retour en Irlande fut l'occasion de l'appel à la vie monacale Bénédictine. Après plusieurs années de professorat de philosophie au Séminaire de Clonliffe, il put suivre sa vocation, et entra à Maredsous le 21 novembre 1886. Dans la vie religieuse, il se distingua surtout par une constante fidélité à la grâce. Aussi Dieu le combla-t-il de lumières abondantes sur le mystère de la vie divine.

En 1899, il fut envoyé à l'Abbaye du Mont-César à Louvain où il demeura dix ans, comme Prieur et professeur de théologie. C'est là qu'il rencontra Monseigneur Mercier, plus tard Cardinal, qui l'honora de son amitié et le choisit comme confesseur. Plus tard, l'éminent Cardinal devait écrire de Dom Marmion : « Il fait toucher Dieu ». Élu abbé de Mardesous en septembre 1909, Dom Marmion y mourut saintement le 30 janvier 1923.

A tous ceux qui le connurent, il laissa l'ineffaçable souvenir d'un noble esprit, d'une âme élevée, d'un grand cœur : âme de contemplatif, cœur de Saint ; théologien consommé, directeur spirituel éminent, apôtre débordant de zèle autant que de bonté compréhensive et rayonnante qui trouvait sa source dans un amour passionné du Christ et des âmes.

Les ouvrages spirituels où il expose, avec autant de profondeur que de simplicité, le mystère du Christ, l'ont placé au premier rang des maîtres de la vie intérieure. On a pu dire de lui qu'il est le « Docteur de l'adoption divine ». Son rayonnement se perpétue dans le monde par sa doctrine et par les faveurs qu'il plaît à Dieu d'accorder aux âmes qui recourent à son intercession. Il a été béatifié le 3 septembre 2000 par le Bienheureux Jean Paul II.

 

z3050

Le message de Dom Marmion

 

Les grandes lignes de la doctrine spirituelle de Dom Marmion peuvent se ramener aux points suivants. La sainteté, en l'homme, n'est possible que selon le plan divin : connaître ce plan, s'y adapter parfaitement, c'est toute la substance de la sainteté. Ce plan consiste à appeler la créature humaine à participer, par la grâce de l'adoption surnaturelle, à la propre vie éternelle de Dieu. Au centre de ce plan est établi le Christ, Homme-Dieu, en qui réside la plénitude de vie divine, et qui vient la communiquer aux hommes. L'homme entre en participation de cette vie divine par la grâce sanctifiante qui, lui laissant sa condition de créature, le rend véritablement, par adoption, l'enfant de Dieu : le Père Céleste enveloppe tous les chrétiens dans une extension de Sa Paternité à l'égard de Son propre Fils Jésus-Christ.

Partant de ces doctrines fondamentales, Dom Marmion demande à l'âme qu'il dirige une double attitude essentielle : humble soumission de la créature, fidélité d'amour de l'enfant. Il veut que l'âme consciente des droits de Dieu, Maître souverain, cherche à reconnaître ces droits, à les honorer, à les respecter par la conformité parfaite de sa volonté à celle de Dieu. Mais en se sachant enfant du Père Céleste, toute cette œuvre de conformité doit s'enraciner dans un amour filial incessant. Et cela, par Jésus-Christ, unique voie qui mène au Père, en se réclamant de ses mérites, en union constante avec les dispositions intérieures du Verbe Incarné, Homme-Dieu, modèle vivant de toute perfection, et par l'action de Son Esprit, Auteur de toute Sainteté pour l'Eglise et pour les âmes. En un mot le « Message » que Dom Marmion apporte aux générations présentes est de faire comprendre aux fidèles combien le Christ est leur tout ; combien par la Foi vive en Lui, l'âme élargit ses perspectives et transforme en fidélité d'amour le plus simple accomplissement humble et généreux de tous ses devoirs d'état.

 

087_001

Consécration de Dom Marmion à la Très Sainte Trinité

 

Ô Père éternel, prosternés en humble adoration à Vos pieds, nous consacrons tout notre être à la gloire de Votre Fils Jésus, le Verbe incarné. Vous l'avez constitué Roi de nos âmes ; soumettez-Lui nos âmes, nos cœurs, nos corps, et que rien en nous ne se meuve sans Ses ordres, sans Son inspiration. Qu'unis à Lui, nous soyons portés dans Votre Sein et consommés dans l'Unité de Votre Amour.

Ô Jésus, unissez-nous à Vous dans Votre vie toute Sainte, toute consacrée à Votre Père et aux âmes. Soyez « notre Sagesse, notre Justice, notre Sanctification, notre Rédemption, notre Tout ». Sanctifiez-nous dans la Vérité.

Esprit-Saint, Amour du Père et du Fils, établissez-Vous comme une Fournaise d'Amour au centre de nos cœurs et portez toujours, comme les flammes ardentes, nos pensées, nos actions, nos affections, en-haut ; jusque dans le Sein du Père. Que notre vie entière soit un Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit.

Ô Marie, Mère du Christ, Mère du Saint Amour, formez-nous Vous-même selon le Cœur de Votre Fils. Amen.

 

Bl Columba M

Prière pour obtenir des grâces par l'intercession du Bienheureux Columba Marmion

 

Seigneur Jésus qui avez accordé tant de lumières au Bienheureux Columba sur Votre Divinité et sur les richesses de la grâce d'adoption, daignez avoir pour agréables les prières que nous Vous adressons par son intercession : donnez-nous surtout la même ardeur de Foi, afin que, nous aussi, inébranlablement, confiants dans Vos mérites infinis et vivants en enfants de Dieu, nous puissions, par un amour humble et généreusement fidèle, parvenir à l'éternelle joie dans le Sein du Père. Amen.

 

72625E

Prière pour demander la Canonisation du Bienheureux Columba Marmion

 

Seigneur Jésus qui avez accordé tant de lumières au Bienheureux Columba sur Votre Divinité et sur les richesses de la grâce d'adoption, daignez, nous Vous en supplions, Vous servir de ses écrits pour attirer un grand nombre d'âmes à la connaissance et à l'amour de Votre Personne Sacrée, e, si tel est votre bon plaisir, l'appeler lui-même aux honneurs de la canonisation, afin que l'on recoure de plus en plus à son intercession et qu'on apprenne, à son exemple, à se dévouer humblement et généreusement à Votre Divin Service. Vous qui vivez et régnez avec Dieu le Père en l'Unité du Saint Esprit dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

 

Prière de signaler les grâces reçues par l'intercession du Bienheureux Columba Marmion auprès de l'

Abbaye de Maredsous

11, rue de Maredsous

B-5537 Denée, Belgique

Courriel: postulation@marmion.be

 

Site internet de la Cause de Béatification de Dom Marmion

www.marmion.be

Marmion by Br Claude of Mt Angel

Téléchargez le texte de ces prières (pdf) en cliquant ici

Les gloires de Saint Vincent de Paul

France, Vincent de Paul giving alms

Les gloires de Saint Vincent de Paul

ou ses humbles vertus

 

Son amour pour Dieu, sa Charité pour le prochain

 

Notre Seigneur a dit : « Si vous M'aimez, gardez Mes commandements ». Considérons combien Saint Vincent de Paul a montré d'amour pour Dieu, lui qui a été si fidèle, si charitable, si bon, si exact a observer la Loi Divine et les préceptes de l'Evangile. Recueillons avec respect les enseignements qu'il nous donne et mettons-les en pratique :

« La première chose que Notre Seigneur demande d'une âme qui veut être à Lui, c'est qu'elle L'aime souverainement et par dessus toute autre chose et qu'elle fasse toutes ses actions pour Lui plaire ».

« La Divine Charité a été l'occupation la plus chère au Cœur de Jésus, Ses soins les plus grands ont été pour les pauvres, Il ne songeait qu'à secourir, consoler, soulager et guérir. C'est donc aimer Jésus de la bonne sorte et le bien servir que de se consacrer entièrement au service de la Charité ».

« Quel bonheur si nous sommes trouvés dignes d'être employés à un tel service. Remercions et bénissons l'infinie Bonté de Dieu à notre égard ».

 

Dax, Hospital, St

Sa douceur et son humilité

 

Saint Vincent se domina si bien qu'il devint un modèle de douceur ; aussi recommande-t-il cette aimable vertu qui attire tout à elle. C'est surtout envers les pauvres, les malades et les pécheurs qu'il était d'une bonté sans égale, afin de de les faire disposer au bien qu'il voulait leur faire. Toujours s'humiliant, Saint Vincent se disait incapable d'aucun bien, dénué de toute valeur, de toute vertu et cette grande modestie a attiré sur lui une plénitude de lumières et de grâces, dont le mérite l'a aidé à faire prospérer les œuvres charitables, auxquelles il s'était dévoué.

« La douceur et l'humilité sont deux sœurs jumelles qui s'accordent fort bien ensemble. Nous avons pour règle de les étudier soigneusement en Jésus-Christ qui nous dit : « Apprenez de Moi que je suis Doux et Humble de Cœur ». Quel bonheur d'être les écoliers de Notre Divin Maître et d'apprendre cette leçon si courte et si excellente qui nous rends semblables à Lui ».

 

Dax, Vincent de Paul by Monsiau, detail

Sa simplicité, sa confiance en Dieu

 

D'une simplicité admirable, Saint Vincent répétait souvent :

« Ayons un cœur simple, un esprit simple, une intention simple, une opération simple, parlons simplement, agissons bonnement, sans détour, ne regardant que Dieu auquel nous voulons plaire ».

Dans toutes ses entreprises charitables, il ne voyait que le service de Dieu, aussi après avoir invoqué les lumières célestes, il mettait toute sa confiance en la protection divine et il ne doutait plus du succès de ses bonnes œuvres.

« Abandonnons-nous aux soins de la Providence, Dieu aura soin de nous, Il nous mènera par la main, Il sera à nos côtés pour nous défendre, Il sera notre force, et nous n'aurons plus qu'à nous laisser conduire ».

 

Paris, Maison Mere, Vincent de Paul in glory, 2

Son esprit de prière

 

Saint Vincent était continuellement attentif à la présence de Dieu ; c'est par l'oraison, qu'il commençait chacune de ses journées. Dès qu'il trouvait un instant de libre, il l'employait soit à méditer devant son crucifix, soit à se prosterner en adoration devant le Saint Sacrement où il demeurait si recueilli que tous ceux qui le voyaient en étaient édifiés.

« Nous devons méditer doucement, humblement, les Vérités de l'Evangile ; nous tenant dans une profonde reconnaissance devant la Majesté de Dieu, attendant qu'il Lui plaise de parler à notre cœur, de nous dire quelques paroles de la Vie éternelle. Un mot de sa Bouche Divine nous sera plus efficace que tous les raisonnements du monde. Recevons de Dieu pour donner au prochain ».

 

675_001

Sa patience, sa mortification

 

Saint Vincent à pratiqué ces vertus toute sa vie, mortifiant sans cesse son corps et son âme afin de les tenir l'un et l'autre parfaitement soumis aux Volontés de Dieu. Supportant tout avec une patience angélique, une paix et une liberté d'esprit admirables et formant des actes réitérés de résignation.

« Il faut aimer et pratiquer le renoncement pour suivre les Maximes Divines. Le plus grand sacrifice que nous puissions offrir à Dieu est celui de notre propre volonté ; il faut, pour cela, briser quelquefois son cœur. Mais, souvenons-nous que la grâce de la persévérance est la plus importante de toutes, celle qui couronne toutes les autres et la mort qui nous trouve les armes à la main pour le service de notre Divin Maître est la plus glorieuse et la plus désirable ».

 

Tiré des lettres et Conférences de Saint Vincent de Paul

283_001

Téléchargez le texte de cette méditations (pdf) en cliquant ici

Posté par fmonvoisin à 16:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 février 2014

La Vénérable Marie-Amélie Fristel

949_001-001

La Vénérable Marie-Amélie Fristel

Fondatrice de la Congrégation des Soeurs des Saints Cœurs de Jésus et de Marie

1798-1866

 

Née à Saint Malo, le 10 octobre 1798, Amélie Fristel perd son père, notaire, à l’âge de 3 ans. Elle suit sa mère à Rennes et est confiée à sa sœur aînée qui la dirige avec une extrême rigueur. Tertiaire de Saint Jean Eudes, après les cours, elle se rend auprès des pauvres, avec sa mère, et leur apporte du bois pour se chauffer. Elle revient à Saint-Malo en 1818. Peu après la mort de sa mère, en 1836, sa foi agissante se déploie à Saint-Malo en des actions embrasées de Charité incarnant pleinement le message évangélique. Elle n’a d’yeux et de cœur que pour les pauvres aux misères multiformes dont aucune ne la laisse indifférente. Amélie Fristel hérite de tous les biens à la mort d’Henri Lemarié en 1846 et décide de se consacrer aux vieillards pauvres. En 1852, elle fonde la Congrégation des Saints-Cœurs de Jésus et de Marie qui sera reconnue, en 1859, hospitalière et enseignante par Napoléon III et prendra officiellement le nom de « Congrégation enseignante et hospitalière des Sœurs de Saints-Noms de Jésus et Marie ». Le 14 octobre 1866, âgée de 68 ans, elle décède des suites d’un accident vasculaire cérébral. Sa cause de béatification a été ouverte dans le diocèse de Rennes. Elle a été déclarée vénérable le 15 mai 1976, par le Pape Paul VI.

 

Prière pour demander la Béatification de la Vénérable Mère Marie-Amélie Fristel

 

Souvenez-Vous, Seigneur, des grâces précieuses que Vous avez répandues sur la vie de Votre Servante Marie-Amélie ; souvenez-Vous du zèle qu'elle à déployé pour étendre le Règne du Sacré Cœur de Jésus et du Très Saint Cœur de Marie ; souvenez-Vous de sa Foi ardente, de son humilité profonde ; souvenez-Vous de sa grande Charité envers les pauvres, les vieillards, les infirmes, les malades et les enfants. Exaucez, nous Vous en supplions, le vœu que forment nos âmes reconnaissantes et si Vous le jugez utile à Votre gloire, faites bientôt briller à son front l'auréole des Bienheureux. Ainsi soit-il.

 

Imprimatur

Cardinal Roques

Arch. De Rennes

 

Merci de signaler les grâces obtenues par l'intercession de Marie-Amélie Fristel aux

Sœurs des Saints Cœurs de Jésus et Marie

Boulevard des Déportés

B.P. 28

Paramé

35404 Saint-Malo Cedex, France

 

Pour Plus d'informations sur la vie de Mère Amélie Fristel

Site de la Congrégation des Sœurs des Saints Cœurs de Jésus et Marie

www.ssccjm.org

 

Téléchargez le texte de cette prière (pdf) en cliquant ici

Le Bienheureux Gabriele Maria Allegra

Bx Allegra

Le Bienheureux Gabriele Maria Allegra

Frère Mineur missionnaire en Chine

1907-1976

Fête le 26 janvier

 

Le Père Gabriele Maria Allegra est né à San Giovanni La Punta, Catane, le 26 décembre 1907, et mort à Hong Kong le 26 janvier 1976. En 1923, il entre dans l'Ordre des Frères Mineurs en 1931 et fut envoyé en mission en Chine, où y il prodigua les trésors de son esprit et de son cœur. Son œuvre la plus monumentale fut la traduction de la Bible en chinois. Il fonda une Ecole biblique et sociologique. Il organisa des réunions avec les Frères Séparés, expositions et conférences bibliques, etc... Il compila enfin un dictionnaire Biblique. Il n'était pas seulement un savant et un intellectuel, mais il était avant tout un missionnaire de Dieu, infatigable dans la prédication et la confession, aidant les pauvres et les malades, en particulier les lépreux. Tous ceux qui le connurent unanimes à reconnaître que : « Le Père Gabriele Allegra est un saint ». Il a été béatifié, selon les norme voulues par le Pape Benoît XVI, à Catane, le 29 septembre 2012.

 

Prières pour demander des grâces par l'intercession du Bienheureux Gabriel Maria Allegra


O Dieu, Tout-Puissant et Miséricordieux, qui êtes notre repos quand nous sommes fatigués, notre soutien quand nous sommes faibles, notre consolation quand face à la douleur, écoutez la prière que nous Vous adressons avec confiance. Elevez au rang des Saints de Votre Eglise, le Bienheureux Père Gabriele Maria Allegra, et accorde-moi, par son intercession, les faveurs dont j'ai grand besoin... Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.


Réciter trois Gloire au Père, en l'honneur de la Sainte Trinité et un « Salve Regina » en l'honneur de la Vierge Marie.


Pour plus d'informations et communications de grâces reçues, contacter la


Postulation Générale

Via Santa Maria Mediatrice 25

00165 - Rome (Italie)

 

246_001

Téléchargez le texte de cette prière (pdf) en cliquant ici

04 février 2014

Le Serviteur de Dieu Simon Valadier de Bussières

621_001 (3)

Le Serviteur de Dieu Simon Valadier de Bussières

Fondateur des Franciscaines de Notre Dame de la Mission

1842-1881

 

Le Père Simon naquit à Bussières, au Diocèse de Clermont (France), le 13 janvier 1842. Ce fut à Moulins qu'il entra au Grand Séminaire et fut ordonné Prêtre en 1865. Vicaire à Arfeuilles, ensuite, aumônier à Vichy, il rentra dans l'Ordre Franciscain en 1872. Missionnaire ardent et parfait, le Père Simon fonda une congrégation Franciscaine pour seconder les efforts des missionnaires. Il mourut en cours de Mission à Messeix, (Puy de Dôme, France) le 9 décembre 1881 et fut inhumé à Bussières où reposent ses précieux restes entourés de la vénération de ses Filles de Notre Dame de la Mission. (En 1973, la Congrégation des Filles de N.D. de la Mission s'est unie avec 6 autres, pour créer la Congrégation des Soeurs de Saint François d'Assise de Montpellier)

 

Prière

 

O Dieu qui avez inspiré au Père Simon Valadier un grand zèle pour réveiller la Foi dans les âmes et un profond respect pour le Sacrement de nos Autels ; qui dans ce but, l'avez soutenu dans ses écrits, dans sa prédication et dans la fondation d'un institut religieux, daignez toujours bénir ses œuvres d'apostolat et de religion. S'il entre dans votre plan divin de le faire glorifier par l'Eglise, nous Vous supplions de faire éclater son crédit auprès de Vous en nous accordant les grâces que nous sollicitons. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.

 

Imprimatur

J.-J. Bouchéras,

Vic. Gén.

 

valadier 001

Téléchargez le texte de cette prière (pdf) en cliquant ici