15 décembre 2017

Le Mois de Jésus Naissant

Le Mois de Jésus Naissant

Un mois proposé par l’Etoile Notre Dame

pc230111-006

16 décembre

Les bergers à Beth Saour

 

« Il y avait dans la même région des bergers qui passaient la nuit dans les champs pour y garder leur troupeau ». (Luc 2,8)


« Je vois une vaste étendue de campagne. La lune est au zénith et elle cingle tranquille dans un ciel tout constellé. Les étoiles paraissent des clous de diamant enfoncés dans un immense baldaquin de velours bleu foncé. Sur ma droite, je vois une sorte de hangar qui est construit partie en maçonnerie, partie en bois. De là, sort de temps en temps un bêlement intermittent et bref. C'est une clarté, excessive même, tant elle est intense, et qui s'accroît comme si l'astre s'approchait de la terre ou étincelait par suite d'un mystérieux incendie. Un berger s'avance sur le seuil. Il lève le bras à hauteur du front pour ménager ses yeux et regarde en l'air. Il semble impossible qu'on doive s'abriter de la clarté de la lune, mais elle est si vive qu'elle éblouit, en particulier celui qui sort d'un enclos, d'ordinaire ténébreux. Tout est calme, mais cette clarté est étonnante. Le berger appelle ses compagnons. Ils vont tous à la porte. Un tas d'hommes hirsutes, de tous âges. Il y a des adolescents et d'autres qui déjà blanchissent. Ils commentent le fait étrange et les plus jeunes ont peur, spécialement un garçon d'une douzaine d'années qui se met à pleurer, s'attirant les moqueries des plus vieux. « De quoi as-tu peur, sot que tu es ?... » lui dit le plus vieux ».

Mais le pastoureau ne l'écoute plus. Il semble n'avoir plus peur. En effet, il quitte le seuil et s'esquive de derrière les épaules d'un berger musclé derrière lequel il s'était réfugié et sort dans le parc qui se trouve devant le hangar. Il regarde en l'air et marche. À un moment il crie : « Oh ! » et reste comme pétrifié, les bras légèrement ouverts. Les autres se regardent, étonnés. « Là, là » murmure-t-il en souriant. « Au-dessus de l'arbre regardez cette lumière qui arrive. On dirait qu'elle s'avance sur un rayon de lune. La voilà qui approche. Comme elle est belle ! » « Moi, je ne vois qu'une clarté un peu vive ». « Moi aussi » disent les autres. « Non. Je vois quelque chose qui ressemble à un corps» dit un autre en qui je reconnais le berger. qui a donné le lait à Marie. « C'est un ... c'est un ange ! » crie l'enfant. « Le voilà qui descend et s'approche ... Par terre ! À genoux devant l'Ange de Dieu ! » Un « Oh ! » prolongé et respectueux s'élève du groupe des bergers qui tombent le visage contre terre et paraissent d'autant plus frappés par l'apparition qu'ils sont plus âgés. Les plus jeunes sont à genoux et regardent l'ange qui s'approche toujours plus, et s'arrête en l'air déployant ses grandes ailes, blancheur de perles dans la blancheur lunaire qui l'enveloppe, au-dessus du mur d'enceinte. « Ne craignez pas, je ne vous porte pas malheur. Je vous apporte la nouvelle d'une grande joie pour le peuple d'Israël et pour tous les peuples de la terre. » La voix angélique, c'est une harpe harmonieuse qui accompagne des voix de rossignols ». (Maria Valtorta tome 1, chapitre 49)

 

Méditation

 

O mon âme ! Contemple les bergers de Bethléem qui sont l'image des bergers de l'Eglise. Comme ces bergers de Bethléem, ils vont annoncer à tous, la révélation reçue. Ils sont les disciples de Christ, les apôtres qui annoncent l'évangile, l'apôtre Pierre, les évêques, les prêtres, les diacres ou les recteurs de monastères, les prédicateurs, les docteurs de l'église, ceux qui s'occupent au moins de deux ou trois personnes… Les bergers de Bethléem sont évangélisés : ils sont bouleversés par la gloire du Seigneur qui, par son ange, leur annonce l'événement de Noël. Ils vont voir et trouvent Marie, Joseph et l'enfant. Ensuite, ils deviennent évangélisateurs : ils parlent, ils font connaître à tout le monde ce qu'ils ont entendu et vu. Tous s'émerveillent, et Marie garde toutes ces choses en son cœur. Et les bergers repartent louant et glorifiant Dieu. Prie pour tous les bergers actuels de l'Eglise qui donnent leur vie à Dieu pour sanctifier la tienne.


Prière


Établissez et fortifiez en moi, ô mon Dieu ! Cette foi sans foi sans laquelle je ne pourrais opérer ma sanctification ; cette foi qui est la marque distinctive de vos enfants, et comme le signe auquel ils de font reconnaître. Souvent, il est vrai, je me suis montré indigne d'une si grande faveur ; souvent j'ai repoussé les rayons de cette foi céleste lorsqu'ils s'approchaient de moi pour éclairer mon âme. Mais aujourd'hui je sens tout l'importance et la nécessité de ce don pour arriver au salut. Je vous le demande avec sincérité, et je l'attends avec confiance.

 

Résolutions : Dès ce moment, je veux faire profession d'une dévotion particulière au sacrement de l'autel : j'assisterai le plus souvent qu'il me sera possible au saint sacrifice de la Messe et je tâcherai d'avoir plus de ferveur en me persuadant que je suis le témoin de la Cène où l'adorable Eucharistie fut instituée. Je ne jugerai jamais des dispositions intérieures du prochain, sur le rapport d'autrui, ou sur d'autres apparences trompeuses. Lorsque j'entendrai proférer des médisances, je tâcherai de les faire cesser, si je le puis, ou je ne prendrai aucune part à la conversation.


Un Je vous salue Marie

geboorte_van_christus_7klein

 

Pour recevoir chaque méditations du Mois de Jésus Naissant

pendant le mois de Décembre,

abonnez-vous à la Newsletter d’Images Saintes

 


14 décembre 2017

Le Mois de Jésus Naissant

Le Mois de Jésus Naissant

Un mois proposé par l’Etoile Notre Dame

316_001

15 décembre

Joseph père putatif

 

« Réveillé de son sommeil, Joseph fit ce que l'ange du Seigneur lui avait commandé : il prit chez lui son épouse. Et il ne la connut point jusqu'à ce qu'elle enfantât son fils, et il lui donna pour nom Jésus ». (Matthieu 1, 1-2).

Joseph n'a pas été pour Marie seulement un protecteur. Il est en toute vérité l'époux de Marie, et même s'il ne l'a pas connue selon le vocabulaire hébraïque, même s'il n'a pas eu avec elle des relations conjugales, il est au sens fort, son époux, c'est-à-dire celui qui a été chargé de l'aimer et d'aimer à travers elle ce mystère éblouissant de l'incarnation, dans laquelle Marie a été entraînée, enveloppée, et dont Joseph lui-même est le serviteur. Un poème de Romanos le Mélode dit cela de manière très belle et très lyrique. Il met dans la bouche de Joseph, ces paroles : "Rempli de crainte, d'étonnement, de stupeur, Joseph se dit en lui-même : quelle est cette femme ? Elle m'apparaît aujourd'hui non pas comme elle était hier. Terrible et doux à la fois, tel est l'aspect de ma compagne, je contemple l'ardeur et la neige, un jardin et une fournaise, une montagne fumante (allusion au Sinaï), et une fleur divine dans sa verdure, le trône redoutable et le fragile marchepied du très miséricordieux. O lumineuse dit-il, je vois une flamme, un brasier qui t'environne, protège-moi Marie, ne me consume pas, ton sein est devenu tout à coup une fournaise remplie de feu. Qu'elle ne me brûle pas. Tu veux que moi aussi comme jadis Moïse (allusion de la révélation de Dieu à Moïse dans le buisson ardent), j'enlève mes chaussures, que je t'approche, que je t'écoute, et qu'instruit par toi, je puisse te dire, salut épouse inépousée".

 

Méditation

 

O mon âme ! Considère Joseph qui a été le témoin en quelque sorte, celui qui a entouré de vénération cet inexprimable mystère d'un Dieu qui, dans le sein d'une femme, se fait homme. En vertu de son mariage avec Marie, en vertu de cet amour conjugal profond qu'il a eu pour Marie et que Marie a eu pour lui, Joseph était à la première place pour contempler en Marie, cet enfant, pour contempler dans cet enfant, le Verbe de Dieu, et toute sa vie en a été transformée, transfigurée. Ô mon âme ! Joseph est celui qui peut te conduire jusqu'à la porte du mystère de Dieu qui se fait homme.

 

Prière


Saint Joseph, vous avez su honorer et aimer comme un époux la femme bénie entre toutes. Dieu a rempli votre cœur de l'affection la plus ardente et la plus pure envers elle. Implorez pour tous les hommes un respect profond pour le sexe féminin, une attitude chevaleresque qui protège la dignité des femmes. Implorez pour tous les époux une affection digne et fidèle envers leur épouse, le sens de cet amour chrétien qui respecte les valeurs éternelles, qui soigne non seulement le corps, mais l'âme, et qui sait conduire vers le bien suprême, la possession de Dieu. Ainsi soit-il.

 

Résolutions : Aussitôt que je me reconnaîtrai coupable d'une nouvelle infidélité à la grâce, je susciterai la contrition en mon âme, et, si je le puis, j'irai à l'église pour y déplorer, dans le silence du sanctuaire, le malheur que j'aurai eu d'offenser le Sauveur. Toutes les fois que j'éprouverai quelque affront, ou qu'on m'adressera des reproches injustes, je me tiendrai intérieurement ce langage : si Jésus, quoique innocent a été traité comme un criminel..., suis-je raisonnable, moi pécheur, de vouloir être traité comme un innocent ?

 

Un Je vous salue Marie

 

geboorte_van_christus_7klein

 

Pour recevoir chaque méditations du Mois de Jésus Naissant

pendant le mois de Décembre,

abonnez-vous à la Newsletter d’Images Saintes

 

13 décembre 2017

Le Mois de Jésus Naissant

Le Mois de Jésus Naissant

Un mois proposé par l’Etoile Notre Dame

2570173129

14 décembre

Joseph prépare le refuge

 

« Samuel fit ce que l'Eternel avait dit, et il alla à Bethléem. Les anciens de la ville accoururent effrayés au-devant de lui et dirent: Ton arrivée annonce-t-elle quelque chose d'heureux ? » (1 Samuel 16,4).

« Il faisait presque nuit quand Joseph et Marie arrivèrent enfin dans la grotte. Joseph se hâta de préparer en dehors un siège pour la Sainte Vierge, afin qu’elle pût se reposer pendant qu’il pénétrerait dans la grotte et la déblaierait... Après avoir allumé une lampe, il y introduisit Marie qui s’assit sur la couche qu’il avait soigneusement disposée au moyen de couvertures. Joseph lui témoigna encore son profond regret de n’avoir qu’un si pauvre gîte à lui offrir ; mais Marie, au fond de son âme, était satisfaite et joyeuse. Après avoir amené l’âne et l’avoir attaché assez loin d’eux pour qu’il ne causât aucune gêne, Joseph étendit, devant les ouvertures de la voûte, des couvertures qui les garantirent de l’air extérieur ; puis il s’arrangea une couche près de la porte de la grotte. Le sabbat commençait. Durant l’après-midi du sabbat, Joseph et Marie allèrent jusqu’à une autre grotte pas très éloignée de la leur et prièrent longuement. Marie avait prévenu Joseph que la naissance de l’enfant aurait lieu à minuit... Elle l’avait prié de ne rien épargner pour recevoir et honorer dignement à son entrée dans le monde, l’enfant promis par le Seigneur et surnaturellement conçu. Elle voulait aussi qu’il priât avec elle pour tous ceux qui avaient si durement refusé de la recevoir... » (Visions d’Anne-Catherine Emmerich,T.1, Chap. XI, Éditions Téqui)

 

Méditation

 

O mon âme ! Considère Joseph dans le refuge qui après avoir fait tout son possible pour aménager l’humble demeure, se met à l’écart et prie. Il est présent, mais discret et toujours efficace. Ô mon âme ! Es-tu, toi aussi, au service ? Cherchant à faire le maximum pour aider, pour servir ? Prends exemple sur Joseph. Ne sois pas effrayée par les difficultés, les conditions parfois difficiles que t’offre la vie. Fais de ton mieux et prie le Seigneur.

 

Prière


Mon doux Jésus ! Quel étrange spectacle s’offre en ce moment à mes yeux ! Je vous vois et vous adore ! O mon divin Rédempteur ! Jusqu’où va donc votre amour pour les hommes ? Était-il nécessaire que vous vous soumettiez à tant de pauvretés ? Je veux apprendre de vous à endurer sans me plaindre les injustices qui pourront être commises envers moi.

 

Résolutions : Je regarderai les pauvres comme les membres vivants de Jésus, et j’augmenterai aujourd’hui la somme de mes aumônes, puisque la Bible dit que la charité couvre une multitude de péchés. Dans la maladie, j’unirai mes souffrances à celles de Jésus, Marie et Joseph. J’éviterai de me laisser aller aux murmures ou à l’impatience, en me rappelant que Jésus a enduré les tourments les plus cruels sans proférer une seule plainte.

 

Un Je vous salue Marie

 

geboorte_van_christus_7klein

 

Pour recevoir chaque méditations du Mois de Jésus Naissant

pendant le mois de Décembre,

abonnez-vous à la Newsletter d’Images Saintes

12 décembre 2017

Le Mois de Jésus Naissant

Le Mois de Jésus Naissant

Un mois proposé par l’Etoile Notre Dame

posts-icon-nativity6-001

13 décembre

Le bœuf et l'âne dans la crèche

 

« Le bœuf connaît son propriétaire, et l'âne la maison de son maître, mais Israël ne la connaît pas, mon peuple ne comprend pas ». (Isaïe 1,3)

Les Pères de l'Eglise ont vu dans ces paroles une prophétie qui anticipait le nouveau peuple de Dieu, l'Eglise composée de Juifs et de païens. Devant Dieu, tous les hommes, Juifs et Gentils, étaient, comme le bœuf et l'âne, sans raison ni connaissance. Mais l'enfant dans la crèche a ouvert leurs yeux afin qu'ils reconnaissent maintenant la voix de leur Maître, la voix de leur Seigneur.

 

Méditation

 

O mon âme ! En cette nuit, donc, les visages du bœuf et de l'âne nous regardent avec une question : Mon peuple ne comprend pas, mais entendez-vous la voix de votre Seigneur ? Quand nous plaçons les figurines familières dans la crèche, nous devrions demander à Dieu de donner à nos cœurs la simplicité qui découvre le Seigneur dans l'enfant. Car alors, nous pourrions faire l'expérience de ceux qui l’ont visité cette nuit-là et rentrer chez nous remplis de joie.

 

Prière


Seigneur, donnez-moi de savoir écouter votre voix et de la reconnaître. Que je comprenne et suive les directions que vous voulez que je prenne.

 

Résolutions : Lorsque je me sentirai agité par la crainte d’être un jour exclu du ciel, je penserai que Jésus Christ plaide lui-même ma cause auprès de son Père, et je lui renouvellerai ma confiance. J’éviterai de me laisser aller pendant ce jour à une trop grande dissipation. Je m’interdirai toute visite inutile et je chercherai la compagnie de quelques personnes pieuses avec lesquelles je pourrai m’entretenir de l’amour immense que Jésus nous a témoigné.

 

Un je vous salue Marie

 

geboorte_van_christus_7klein

 

Pour recevoir chaque méditations du Mois de Jésus Naissant

pendant le mois de Décembre,

abonnez-vous à la Newsletter d’Images Saintes

11 décembre 2017

Le Mois de Jésus Naissant

Le Mois de Jésus Naissant

Un mois proposé par l’Etoile Notre Dame

nry-avait-pas-place-pour-eux-lrhotellerie-89394

12 décembre

La recherche d'un hébergement à Bethléem

 

« Joseph aussi monta de Galilée, de la ville de Nazareth, en Judée, à la ville de David, qui s'appelle Bethléem - parce qu'il était de la maison et de la lignée de David - afin de se faire recenser avec Marie, sa fiancée, qui était enceinte. Or il advint, comme ils étaient là, que les jours furent accomplis où elle devait enfanter. Elle enfanta son fils premier-né, l'enveloppa de langes et le coucha dans une crèche, parce qu'ils manquaient de place dans la salle ». (Luc 2, 1-6)

Pour saint Luc, qui rapporte ces détails, cette naissance obscure annonce déjà le destin tragique de Jésus : pauvre et méprisé, à l’image de cette étable qui fut son lieu de naissance, Jésus donnera sa vie pour ses amis, à l’image de la mangeoire qui fut son berceau.

« Ils arrivèrent à Bethléem, le samedi au coucher du soleil. lIs cherchèrent un logement dans la ville chez les amis et les parents de saint Joseph. Mais ce fut en vain, personne ne voulut les recevoir et plusieurs les congédièrent avec mépris et avec des injures. La sainte Vierge savait bien que personne ne les recevrait, mais pour pratiquer l'humilité et la patience elle suivait son époux de maison en maison, de porte en porte dans les rues. En cherchant ainsi un logement ils rencontrèrent la maison où l'on tenait les registres, ils firent inscrire leur nom et payèrent leur tribut pour ne pas être obligés de revenir. Ils continuèrent à chercher un abri mais ils n'en trouvèrent point quoiqu'ils le demandassent à plus de cinquante maisons et auberges. Il était neuf heures du soir, lorsque saint Joseph accablé de tristesse se tourna vers son épouse : Je me souviens, dit-il, qu'il y a une grotte hors des murs qui sert pour les bergers; allons-y et si elle n'est pas occupée, nous y prendrons le logement qu'il est impossible ici de trouver ». (La Cité mystique de Dieu, Maria d’Agréda, chapitre XI)

 

Méditation

 

O mon âme ! O bienheureuse Sainte Famille ! Combien vous avez accepté de souffrir pour Jésus ! Mais quels glorieux privilèges vous ont été accordés. Vous avez été les premiers auxquels Dieu a voulu enseigner le chemin du véritable bonheur : il vous a admis à sa plus intime familiarité, vous a communiqué tous ses desseins, et vous a considérés comme les premières pierres de ce vaste et majestueux édifice qu’il est venu construire lui-même, et qu’il a promis de conserver jusqu’à la fin des siècles.

 

Prière


Que la joie de la présence constante de Dieu en moi m’habite et me fasse rayonner, malgré les difficultés extérieures que je rencontrerai.

 

Résolutions : Lorsque je serai dans l’affliction, je tournerai tous mes regards vers Dieu. J’attendrai de lui les consolations et j’invoquerai son secours par des prières humbles et persévérantes. Je ferai le chemin de la croix en demandant à Jésus qu’il daigne augmenter en moi la charité.

 

Un Je vous salue Marie

 

geboorte_van_christus_7klein

 

Pour recevoir chaque méditations du Mois de Jésus Naissant

pendant le mois de Décembre,

abonnez-vous à la Newsletter d’Images Saintes


10 décembre 2017

Le Mois de Jésus Naissant

mary-joseph-journey-to-bethlehem

Le Mois de Jésus Naissant

Un mois proposé par l’Etoile Notre Dame

 

11 décembre

Arrivée à Bethléem

« Joseph alla à Bethléem pour se faire inscrire avec sa femme Marie qui était enceinte ». (Luc 2,5).

 

Joseph ne cesse de s’inquiéter de la santé de Marie, de son confort, de ses besoins. Il fait tout pour éviter à Marie les moindres fatigues, au moins autant que cela lui est possible, dans les conditions pénibles du voyage, et surtout lors de la recherche d’un logement pour la nuit. Et pendant les interminables recherches d’un logement à Bethléem : Joseph arrangea à la Sainte Vierge un siège où elle pût se reposer pendant qu’il chercherait à se faire accueillir dans l’une des maisons de Bethléem.

 

Méditation

 

O mon âme ! Considère Joseph : il n’était pas au Golgotha ? Il semble qu’il ne soit pas avec les corédempteurs. Mais en fait il est grand aux yeux de Dieu. Grand par le sacrifice, la patience, la constance dans la foi. Quelle foi plus grande que la foi de celui qui a cru sans avoir vu les miracles du Messie.

 

Prière


Qu’avez-vous donc commis, adorable Jésus ! Pour être ainsi traité ? Quelle est la cause de vos souffrances ? C’est moi qui suis la cause de toutes les douleurs qu’on vous fait éprouver ! On vous rejette de partout et vous continuez à être rejeté par mon indifférence et mon manque d’amour. Ce que mérite l’homme, Dieu le souffre. Ô amour ! Qui pourra jamais te comprendre ? Mon divin Sauveur, je ne suis pas en état de vous rendre tout ce que vous avez fait pour moi : mais du moins, avec le secours de votre grâce, j’entrerai, autant que possible, dans l’esprit de cet adorable mystère : je crucifierai avec vous mes penchants déréglés ; je vous ferai sacrifice de toutes mes pensées, de toutes mes paroles, de toutes mes œuvres.

 

Résolutions : Je ne murmurerai jamais lorsqu’on m’imposera des sacrifices pénibles à ma nature. Je prierai le Seigneur de les accepter en expiation de mes fautes et je m’y soumettrai avec docilité et promptitude. Lorsque je me verrai dans l’affliction, je me pénétrerai de cette vérité : que Dieu nous aime infiniment ; et je me rappellerai le souvenir de mes nombreuses infidélités pour m’exercer à la patience.

 

Un Je vous salue Marie

geboorte_van_christus_7klein

 

Pour recevoir chaque méditations du Mois de Jésus Naissant

pendant le mois de Décembre,

abonnez-vous à la Newsletter d’Images Saintes

09 décembre 2017

Le Mois de Jésus Naissant

Le Mois de Jésus Naissant

Un mois proposé par l’Etoile Notre Dame

 

107854544_o

10 décembre

Départ de Nazareth

 

« Ce premier recensement eut lieu pendant que Quirinius était gouverneur de Syrie. Tous allaient se faire inscrire, chacun dans sa ville. Joseph aussi monta de la Galilée, de la ville de Nazareth, pour se rendre en Judée, dans la ville de David, appelée Bethléhem, parce qu'il était de la maison et de la famille de David. » (Luc 2, 2-4).

« Un Ange apparut à Joseph et lui ordonna de conduire Marie à Bethléem, car c’était là qu’elle devait donner naissance à l’enfant. Il lui indiqua les objets qu’il devait emporter avec lui ; ils étaient en très petit nombre... Marie et Joseph se disposèrent pour partir sans retard malgré les difficultés de ce voyage qui devait être très pénible dans cette saison: le froid était très vif dans les vallées qui coupaient les chaînes de montagnes. Marie se conforma avec joie à la volonté divine : elle savait que Jésus devait naître à Bethléem, mais son humilité lui avait imposé silence. Le voyage de Marie et de Joseph fut en effet long et difficile. Il ne paraît pas utile d’en rapporter les détails. Pourtant, Anne-Catherine note tant de délicatesse et de prévenance de la part de Joseph envers la Sainte Vierge que certains traits méritent d’être cités Joseph cherchait à consoler Marie. Il était si bon ! Il souffrait tant de ce que ce voyage était si pénible... Joseph prenait grande attention à ce que Marie fît halte souvent ». (Visions d’Anne-Catherine Emmerich - Tome 1 - Deuxième partie - Chapitre V page 85)

 

Méditation

 

O mon âme ! J’admire la confiance de Marie. Que je sois fidèle aux résolutions que votre grâce m’inspirera, et que je m’éloigne soigneusement de toutes les occasions qui pourraient me faire perdre les sentiments d’amour à votre égard. Faites que je comprenne qu’il n’y a de félicité solide que pour celui qui s’attache à vous servir, et que le cœur sera dans une pérpétuelle agitation si vous ne devenez vous-même le lieu de son repos. Daignez parler à mon âme, et que la douceur de votre voix qui a ramené tant de pécheurs endurcis, me détermine enfin à mépriser toutes les voluptés du siècle, pour demeurer étroitement uni à vous jusqu’au dernier jour de ma vie. Amen.

 

Prière

 

O Jésus, apprenez-moi à me diriger d’un esprit tranquille et sûr, comme a pu le faire la Sainte Famille en se dirigeant vers Bethléem. En présence de Marie et de Joseph, que je sois entièrement absorbé dans la mer de ce mystère de grâce. Que je sois obéissant et humble comme l’ont été tous les membres de la Sainte Famille. Amen.

 

Résolutions : Lorsque je me verrai livré à des tribulations et à des angoisses intérieures, je penserai aux récompenses immortelles qui me sont promises. Je me tracerai un règlement de vie. Lorsque je m’en écarterai sans des raisons légitimes, je m’imposerai quelques pratiques de pénitence, le tout avec l’agrément de mon directeur spirituel.

 

Un je vous salue Marie

 

geboorte_van_christus_7klein

 

Pour recevoir chaque méditations du Mois de Jésus Naissant

pendant le mois de Décembre,

abonnez-vous à la Newsletter d’Images Saintes

 

08 décembre 2017

Le Mois de Jésus Naissant

Le Mois de Jésus Naissant

Un mois proposé par l’Etoile Notre Dame

e687fb84d7a6324ccaba44cf4e705939

9 décembre

Ordre du recensement

 

« En ce temps-là, l'empereur Auguste donna l'ordre de recenser tous les habitants de l'empire romain. Ce recensement, le premier, eut lieu alors que Quirinius était gouverneur de la province de Syrie. Tout le monde allait se faire enregistrer, chacun dans sa ville d'origine. Joseph lui aussi partit de Nazareth, un bourg de Galilée, pour se rendre en Judée, à Bethléem, où est né le roi David ; en effet, il était lui-même un descendant de David. Il alla s'y faire enregistrer avec Marie, sa fiancée, qui était enceinte. Pendant qu'ils étaient à Bethléem, le jour de la naissance arriva. Elle mit au monde un fils, son premier-né. Elle l'enveloppa de langes et le coucha dans une crèche, parce qu'il n'y avait pas de place pour eux dans l'abri destiné aux voyageurs ». (Lc 2, 1-7)

« Joseph rentre du village. Il dit : « Ils ont affiché un édit sur la porte de la synagogue. C'est l'ordre de recensement de tous les palestiniens. il faut aller nous faire inscrire au lieu d'origine. Pour nous, nous devons aller à Bethléem ». Marie sourit intérieurement en pensant aux saintes Écritures : « Et toi, Bethléen Ephrata, tu es le plus petit canton de Juda, mais de toi sortira le Dominateur, le Dominateur promis à la race de David ». Mais Joseph est désemparé en pensant aux difficultés du voyage, avec une femme sur le point d'accoucher. C'est Marie qui doit rassurer Joseph : « N'aie pas peur, Joseph... Rien ne peut arriver. Dieu est avec nous ». (Maria Valtorta, T.I chapitre 44).

 

Méditation

 

O mon âme !  Considère les lois des hommes auxquelles le Roi des rois se soumet. Demande-lui de te donner cette humilité et cette confiance en Dieu qui te permettra de te soumettre à toutes les contingences de ce monde.


Prière

 

Jésus, Marie, Joseph, divins modèles ! Comment pourrai-je ne pas m'humilier profondément à la vue de votre charité. Que Marie m'aide à avoir une confiance en Dieu à toute épreuve. Amen.


Résolutions : Je me transporterai souvent en esprit dans le ciel, pour y considérer la place qui m'y est préparée, et pour m'animer, par cette vue, à porter ma croix avec courage. Je ferai ma plus douce occupation de la lecture des livres saints. Je méditerai attentivement les paroles émanées de la bouche de Jésus Christ et je m'appliquerai à rendre ma vie conforme à celle de mon divin modèle.

Un Je vous salue Marie

geboorte_van_christus_7klein

 

Pour recevoir chaque méditations du Mois de Jésus Naissant

pendant le mois de Décembre,

abonnez-vous à la Newsletter d’Images Saintes

07 décembre 2017

Le Mois de Jésus Naissant

Le Mois de Jésus Naissant

Un mois proposé par l’Etoile Notre Dame

 

photo-003

 

8 décembre

L'Immaculée Conception

 

« Je suis l'Immaculée conception ! »

 

Bien après la quinzaine des apparitions, trois dernières visites de Marie vont clôturer les événements de Massabielle, par la révélation du nom d'Immaculée Conception, le 25 mars, et les deux visites du 7 avril et du 16 juillet, silencieuses comme aux premiers jours. Au jour de l'Annonciation, ce n'est qu'à la quatrième demande de Bernadette que Marie révèle son nom. Aussitôt, la jeune fille court chez Monsieur le Curé, lâchant d'emblée : « Je suis l'Immaculée Conception ! » On raconte que lorsque le Pape Pie IX eut connaissance de ces paroles, il en pleura, lui qui avait proclamé le dogme de l'Immaculée Conception quatre ans auparavant. Il nous faut découvrir dans ces paroles ce qui a pacifié le cœur de l'Abbé Peyramale puis du Saint-Père, et qui a résonné dans le cœur de Bernadette pendant toute une vie, donnant à l'Église entière la solution de l'énigme qui était en train de se jouer à Massabielle.

Bernadette, en cette matinée du 25 mars, n'est pas en mesure de peser tout le poids de ces paroles. «Sais-tu ce que ça signifie ? » lui demande l'Abbé Peyramale, « Non, répond-elle, Immaculée, c'est quelque chose de pur, sans tache ! » Elle est bien incapable de répondre que « conception », c'est quelque chose en train de naître entre deux parents, dans l'embrassement de l'amour, dans l'embrasement de l'amour.

Immaculé, pour Bernadette, sans hésitation, c'est le sourire de Marie, sans tache. Transparence de la jeunesse du visage de la Vierge et de son cœur étranger à toutes les manipulations des hommes, des adultes. Cœur neuf dans un visage neuf. Ce sourire ne cherche pas à prendre possession des personnes, ni même à attirer à soi, mais à Dieu. C'est bien la chasteté de Marie qui transparaît en lui. Tout cela est immaculé, c'est une beauté qui dépasse de loin celle qu'on rencontre dans les revues et les salons, beauté qui dépasse l'esthétique, car elle est la vitrine, le visage d'un amour virginal, sans recherche de soi-même. Pur reflet de ce qui est en Dieu, cette transparence reflète aussi la compassion de Dieu pour les pécheurs, par la tristesse qui envahit le visage de Marie chaque fois que celle-ci évoque leur nom.C'est sans doute tout cela que Bernadette pressent dans le nom d'Immaculée.

Et « Conception » ? C'est ce qui arrive entre deux personnes qui s'aiment et ne font plus qu'un par l'amour. C'est un jaillissement de vie entre deux personnes. Et voici ·que Marie dit : « Je suis l'Immaculée Conception ! » Elle ne dit pas : « J'ai été conçue sans péché », même si cela est vrai aussi, mais ce qu'elle dit à Massabielle est beaucoup plus. Elle ne fait pas allusion à un événement passé, tant d'années auparavant dans le sein d'Anne, par l'action de Joachim. Elle dit : « Je suis l'Immaculée Conception ». Cela veut dire qu'elle est un jaillissement de vie, qu'elle ne vieillit pas, qu'elle ne prend pas d'années, car elle est continuellement conçue par le Père et le Fils.

La Trinité sainte veut en effet une Mère Immaculée digne du Fils et qui Lui soit associée dans la grande œuvre de la Rédemption et la marche de l'Église « en procession » vers le Royaume.

Le Père ne cesse pas de concevoir Marie pour qu'elle soit la mère de son Fils. Elle est continuellement conçue dans cet embrassement du Père et du Fils. Le Père donne à son Fils une Mère, une Épouse, une « Isha ». L'Esprit Saint descend dans cet embrassement d'amour et fait jaillir la Conception Immaculée. La conception continuelle est comme le miroir. En lui, l'image est continuellement conçue, renouvelée et vivante. Il importe de comprendre que, nous aussi, avons été conçus et devons l'être continuellement, dans la nouveauté du Saint-Esprit. Nous avons été conçus dans le sein de notre mère terrestre, mais nous devons être conçus continuellement dans ce jaillissement de l'Esprit Saint qui nous refait.

Car le péché fait qu'une fois jaillissante, la source que nous sommes devienne sale, boueuse, polluée. Nous avons besoin d'être de nouveau conçus, pour qu'un nouveau jaillissement de vie se produise, en toute pureté. D'un sol très boueux et souillé, l'Esprit Saint sait faire jaillir une source très pure. À Lourdes, de la vieille humanité salie par le péché, Dieu fait jaillir une nouveauté qui est toute transparence. Et pas seulement un jour, en attendant que revienne la pollution, mais continuellement, la source jaillira sans se laisser souiller, ni assécher. Marie est ainsi miroir vivant, non pas photo, ni film. Miroir infiniment pur qui laisse à chaque instant se refléter à l'extérieur d'elle-même ce que Dieu est en elle, qui laisse transparaître Dieu en elle, en toutes les situations humaines, joyeuses, douloureuses ou glorieuses de son existence.

C'est ce qui explique que son sourire puisse avoir des significations différentes selon les circonstances, mais n'être continuellement qu'un reflet très pur de ce qui est éternellement en Dieu. Ainsi, qui voit Marie rencontre Dieu. Ce n'est bien sûr pas comme en Jésus-Christ qui n'est qu'un seul être avec le Père, dans la dualité des personnes. En Marie, cela s'explique par la totale livraison constante de soi à ce que le Père veut réaliser en elle, à chaque instant. Une photo vieillit, l'image d'un miroir jamais. Il donne l'image de la personne qui s'y reflète à l'instant. Lorsque Marie dit : « Je suis l'Immaculée Conception », c'est sa façon de dire qu'elle est conçue à chaque instant pour refléter Dieu, de façon immaculée.

La définition dogmatique du Pape Pie IX a bien mis en évidence que ce privilège de l'Immaculée Conception est donné à la Vierge Marie en vertu et en vue de la Maternité divine. C'est par la puissance de la Rédemption opérée par Jésus que Marie est préservée de l'héritage du péché, elle est rachetée avant d'être touchée. C'est en vue de son rôle de Mère que le Père lui octroie ce privilège, en toute gratuité. Il veut donner à son Fils incarné une Mère digne de Lui. Comment Marie peut-elle être digne si elle ne reflète pas, avec toute la perfection possible en cette terre, le Père qui éternellement engendre le Fils ?

Le visage de Marie doit être, pour Jésus, le miroir dans lequel le Père éternel se reflète en une image sans tache. Comme l'Amour éternel du Père engendre le Fils dans l'Esprit Saint, Marie est faite Mère de ce même Fils incarné par l'opération de l'Esprit Saine. Paul dit aux Éphésiens qu'ils sont faits pour vivre « saints et immaculés dans l'amour ». Marie l'est pour ne pas avoir été souillée. Dans sa première conception, dans le sein d'Anne, elle a été préservée et sanctifiée, puis elle est restée immaculée. Le chrétien est immaculé parce qu'il est lavé. Lavé dans le Baptême, et continuellement conçu, le chrétien ne vieillit jamais, il est toujours renouvelé, il devient à son tour « Immaculée Conception ».

Au terme de tout cet itinéraire que Bernadette est en train de parcourir, au fil des apparitions, on perçoit ce qui est en jeu. La révélation du Visage de Dieu à travers le sourire de Marie a apprivoisé Bernadette et a suscité son consentement le plus libre, celui de l'amour. Elle entre progressivement dans une vie qui ne lui appartient plus parce qu'elle est entièrement livrée à l'action de l'Esprit Saint en elle. Il restait à Bernadette à découvrir le terme du voyage, ce vers quoi elle s'est mise en chemin. En effet, la vie chrétienne, la vie dans l'Esprit Saint n'est pas une marche dans l'ignorance totale du terme. Marie représente pour l'Église la perfection vers laquelle Dieu l'entraîne, la femme livrée à l'amour de Dieu agissant dès ici-bas dans la nature humaine pour la glorifier. Pour le chrétien, le terme est déjà en vue. Un jour, il dira lui aussi en toute vérité : « Je suis l'Immaculée Conception ».

 

Méditation

 

O mon âme ! Pour être continuellement conçu, mon âme doit laisser advenir à chaque instant ce que le Père est en train de concevoir en moi, dans ce regard d'amour, dans cet embrassement, et cet embrasement où il est pris entre le Père et le Fils, qui s'appelle l'Esprit Saint. Cela s'appelle « vivre dans l'Esprit Saint », vivre dans cette fécondité que l'Esprit Saint est capable d'avoir en moi, et qui me fait engendrer les attitudes qui sont celles du Fils Bien-Aimé, Jésus.

 

Prière

 

Très Sainte Vierge Marie, nous croyons qu’à la fin de votre vie terrestre, vous avez été élevée corps et âme au Ciel, parce que vous êtes la Mère de Dieu, l’Immaculée. La Très Sainte Trinité vous a couronnée Reine de l’univers, et avec tous les Anges et les Saints du Ciel, vous intercédez pour nous, pèlerins de la terre, et pour les âmes des défunts qui ont encore besoin de purification. Aidez-nous à orienter notre vie vers Dieu qui a un dessein d’amour sur chacun de nous, à prier, à recourir aux sacrements de l’Eglise et à faire le bien, pour notre bonheur véritable dès ici-bas. Donnez-nous une Foi et une Espérance inébranlables en l’Amour infini de Dieu, au milieu des luttes et des épreuves inévitables et nécessaires de cette vie, car les souffrances du temps présent ne sont rien, en comparaison du bonheur qui nous attend.

 

Résolutions : Je lirai le récit des miracles opérés par le Fils de Dieu avec des sentiments de foi. Je serai heureux d’appartenir à une religion qui repose sur des preuves si admirables de l’amour de notre Dieu et je remercierai tous les jours le Seigneur pour tous ses bienfaits. Je ne conserverai jamais aucun sentiment de haine contre le prochain ; je repousserai jusqu’à la pensée de la vengeance, et si j’ai quelques ennemis, je vais travailler dès ce moment à me réconcilier avec eux.

 

Un Je vous salue Marie

 

geboorte_van_christus_7klein

 

Pour recevoir chaque méditations du Mois de Jésus Naissant

pendant le mois de Décembre,

abonnez-vous à la Newsletter d’Images Saintes

06 décembre 2017

Le Mois de Jésus Naissant

Le Mois de Jésus Naissant

Un mois proposé par l’Etoile Notre Dame

Jozef 1a

7 décembre

Joseph à Nazareth

 

La Vierge Marie nous parle de la Passion de Joseph : « Mon Joseph a eu sa Passion. Elle commença quand il se rendit compte de mon état, et elle dura des jours, comme pour Jésus et pour moi. Et spirituellement elle ne fut pas moins douloureuse. C’est uniquement par la sainteté de Joseph, mon époux, qu’elle s’est maintenue sous une forme tellement digne et secrète qu’elle est passée peu connue à travers les siècles. Oh ! Notre première Passion ! Qui peut en dire l’intime et silencieuse intensité? Qui peut dire ma douleur en constatant que le Ciel ne m’avait pas encore exaucée en révélant à Joseph le mystère... Qui peut dire mon combat contre le découragement qui tentait de m’accabler pour me persuader que j’avais espéré en vain dans le Seigneur ? Oh ! Je crois que ce fut une rage de Satan ! Je sentais le doute me saisir aux épaules et allonger ses tentacules pour emprisonner mon âme et l’arrêter dans sa prière.

Qui pourrait dire avec une exacte vérité la douleur de Joseph, ses pensées, le trouble de ses affections,.. En apparence, c’était un homme trahi par sa femme. Il voyait crouler en même temps son bon renom et l’estime du monde à cause d’elle. Il se voyait déjà montré du doigt et l’objet de la compassion du pays. Il voyait l’amour et l’estime qu’il avait pour moi tomber morts devant l’évidence du fait. Je veux que vous l’aimiez, mon Joseph, cet homme sage et prudent, patient et bon qui n’est pas étranger au mystère de la Rédemption auquel il a été infiniment lié, parce qu’il usa sa douleur et lui-même pour celui-ci, en sauvant le Sauveur au prix de son sacrifice et par sa grande sainteté. S’il avait été moins saint, il aurait agi humainement en me dénonçant comme adultère pour me faire lapider et faire périr avec moi le fruit de mon péché. S’il avait été moins saint, Dieu ne lui aurait pas donné la lumière pour le guider dans une telle épreuve...

Mais Joseph était saint... Et par sa charité il vous sauva le Sauveur, tant en ne me dénonçant pas auprès des anciens, qu’en laissant tout par une prompte obéissance pour emmener Jésus en Egypte. Journées peu nombreuses, mais terribles par leur intensité, celles de la passion de Joseph et de ma première passion... Car je comprenais sa souffrance et ne pouvais la lui enlever aucunement pour rester fidèle à l’ordre de Dieu qui m’avait dit : « Tais-toi ! »... Et moi, seule dans ma maison... je dus résister au découragement, aux insinuations de Satan et espérer, espérer, espérer. Et prier, prier, prier. Et pardonner, pardonner, pardonner à Joseph son soupçon, sa révolte de juste indigné ». (Maria Valtorta, T. 1 chapitre 21)

 

Méditation

 

O mon âme ! Admire l’âme de Joseph, le Juste, si bien ajusté à la présence de Dieu. Que Joseph m’aide à devenir veilleur de cette présence en moi et autour de moi. Cet homme choisi entre tous les hommes pour devenir le père de Dieu, son protecteur, son éducateur, peut me montrer le chemin du silence, de l’obéissance, de l’action pour Dieu.

 

Prière

 

O mon Dieu ! Apprenez-moi à prier avec autant d'intensité que le faisait Joseph qui se coupait de tout ce qui l'entourait pour mieux adorer. Donnez-moi la sagesse de saint Joseph qui non par culture humaine mais par surnaturelle instruction, a su lire dans le livre scellé de la Vierge sans tache. Accordez-moi la « vue » de saint Joseph qui est entré dans les vérités prophétiques en voyant un mystère surhumain là où les autres n’ont vu qu’une grande vertu. Amen.

 

Résolutions : Je demanderai souvent à Dieu qu’il daigne étendre et propager le bienfait de la vraie religion. Je prierai pour la conversion des pécheurs, la persévérance des justes et le retour des pécheurs à la véritable foi. Si je connais des personnes qui sont divisées, je vais tâcher aujourd’hui d’opérer leur réconciliation. Si je ne peux y parvenir, j’adresserai à Dieu de ferventes prières pour qu’il daigne établir dans tous les cœurs le règne de la charité.

 

Un Je vous salue Marie

 

geboorte_van_christus_7klein

 

Pour recevoir chaque méditations du Mois de Jésus Naissant

pendant le mois de Décembre,

abonnez-vous à la Newsletter d’Images Saintes