20 janvier 2009

Chapelet de saint Joseph

calendar64

Saint Joseph de Nazareth

Père nourricier du Seigneur

Fête le 19 mars et le 1er mai

Méditation sur Saint Joseph par Saint Alphonse de Liguori

Considérons quels sentiments de tendresse et de vénération Saint Joseph avait pour la bienheureuse Vierge Marie. A la bonté la plus accomplie elle joignait la plus profonde humilité, la plus aimable douceur, la plus complète pureté, la plus parfaite obéissance, le plus généreux amour de Dieu; élevée de la sorte par ses incomparables qualités au-dessus de tous les hommes et de tous les anges, Marie méritait l’affection de Saint Joseph, et Saint Joseph, pour qui la vertu avait tant de charmes, aimait Marie de tout son coeur. D’autant plus qu’il recevait incessamment les marques de l’affection dont sa sainte épouse était animée pour lui; nul doute, en effet, qu’elle n’aimât son chaste époux plus que n’importe quelle autre créature. Enfin, il voyait dans Marie la bien-aimée de Dieu, celle que le Seigneur avait choisie pour mère de son Fils unique. Combien donc le coeur si juste et si reconnaissant de Joseph devait aimer sa pure et admirable épouse ! Considérons ensuite l’amour que Joseph portait à Jésus. Dieu ne pouvait charger Joseph de tenir lieu de père à Jésus sans lui mettre au coeur l’amour dont il fallait qu’un père fût animé pour un tel Fils, un Fils si digne d’amour, un Fils qui était en même temps son Dieu. Aussi l’amour de Joseph, fort différent de celui que les pères ont d’ordinaire pour leurs enfants, ne fut pas seulement naturel, mais encore surnaturel, Jésus étant tout à la fois et le fils de Joseph et son Dieu. En effet, grâce à la révélation apportée du ciel par l’ange, Saint Joseph savait de science certaine que cet enfant, dont la vie s’écoulait près de lui, était le Verbe divin fait homme par amour pour les hommes, et en particulier pour lui, son père nourricier. Il se voyait choisi entre tous pour lui servir de gardien et de protecteur, en même temps qu’il l’entendait lui dire : mon père. Quel incendie d’amour ne devait pas allumer dans l’âme du saint patriarche la considération de ces merveilles! De quelles flammes d’amour il se sentait brûler lorsqu’il voyait son Dieu faire l’office d’un simple ouvrier, ouvrir et fermer l’atelier, aider à scier le bois, manier le rabot et la hache, ramasser les copeaux, balayer la maison, en un mot accomplir exactement tous ses ordres et n’agir jamais que par obéissance. Quels sentiments de tendresse inondaient son âme quand il portait l’Enfant Jésus dans ses bras et que tous deux se témoignaient leur amour par les plus douces caresses, quand il l’entendait proférer ces paroles de vie éternelle dont chacune était comme une flèche d’amour qui lui perçait le coeur, mais surtout quand il voyait donner l’exemple de toutes les plus sublimes vertus! Parmi les hommes, à force de vivre ensemble, on finit d’ordinaire par n’avoir plus l’un pour l’autre qu’un amour fort médiocre, parce que, au fur et à mesure que les relations durent, on découvre davantage les défauts l’un de l’autre. Saint Joseph, au contraire, ne cessait, en continuant de vivre avec Jésus, d’admirer davantage sa sainteté. Comprenons par là de quel amour il parvint à brûler pour lui, cette vie d’ineffable intimité n’ayant pas duré, selon le sentiment commun, moins de vingt-cinq ans. Grand saint Joseph, je me réjouis que Dieu vous ait jugé digne d’occuper ce poste éminent où, constitué le père de Jésus, vous avez vu se soumettre à votre autorité celui dont le ciel et la terre exécutent les ordres. Puisqu’un Dieu voulut vous obéir, moi je veux me mettre à votre service. Oui, je veux désormais vous servir, vous honorer et vous aimer, comme mon Seigneur et Maître. Daignez m’accepter au nombre de vos clients ; ensuite commandez-moi tout ce que vous voulez. Quoi que vous m’ordonniez, ce sera, je le sais, pour mon plus grand bien et pour la gloire de Jésus, mon Rédempteur et le vôtre. Mon bien-aimé Saint Joseph, soyez mon intercesseur auprès de Jésus. Il vous a si fidèlement obéi sur la terre; certainement il ne rejettera jamais aucune de vos prières. Dites-lui donc qu’il me pardonne toutes les offenses dont je me suis rendu coupable contre lui. Dites-lui qu’il me détache des créatures et de moi-même et qu’il m’enflamme de son amour; puis qu’il fasse de moi tout ce qui lui plaît.

Saint Alphonse-Marie de Liguori, Docteur de l'Église

Puis-je voir, ô divin Jésus, la fidélité admirable avec laquelle vous avez accompli toutes vos promesses, et avec laquelle vous ne manquez jamais d’être sur nos autels pour nous combler de grâces, sans me reprocher le peu de fidélité que j’ai pour vous servir ? Et puis-je voir cette vertu si éminente dans mon glorieux protecteur saint Joseph, sans rougir de l'infériorité où je suis devant tous mes devoirs ? Mais aujourd'hui, mon adorable Maître, je veux profiter de ces belles leçons et je commence à observer une fidélité si inviolable que non seulement je ne manquerai à aucune de mes obligations, mais encore avec une sainte opiniâtreté je me plierai aux plus petites pratiques que j'ai entreprises. Enfin je m’encourage à la fidélité en honorant saint Joseph et en adorant Jésus-Christ dans le Très Saint-Sacrement de l'autel.

Saint Jean Eudes

joseph

Chapelet de saint Joseph

Le Chapelet de saint Joseph se récite sur un chapelet spécial composé de 3 dizaines séparées d'un grain. Il y 60 grains en l'honneur des 60 ans passés près de Jésus et de la Sainte Vierge. Il est possible de méditer les mystères des 7 Douleurs et allégresses de Saint Joseph.

Sur les 3 grains violet:  on récite le je vous salue Joseph, ces grains sont violets pour exprimer la piété de saint Joseph. Les grains qui les séparent sont blancs pour exprimer sa pureté.

 

Je vous salue, Joseph

Je vous salue Joseph, vous que la grâce divine a comblé, le Sauveur a reposé dans vos bras et grandi sous vos yeux. Vous êtes béni entre tous les hommes et Jésus, l'Enfant divin de votre virginale Epouse est béni. Saint Joseph, donné pour Père au Fil de Dieu, priez pour nous, dans nos soucis de famille, de santé et de travail, jusqu'à nos derniers jours, et daignez nous secourir à l'heure de notre mort. Amen.

Sur les grains blanc:  Loué et béni soit Jésus, Marie et Joseph !

Sur la médaille

V. Priez pour nous, ô saint Saint-Joseph.:

R. Afin que nous soyons dignes des promesses du Christ

Prions

O Dieu, Qui a prédestiné saint Joseph de toute éternité pour le service de ton Fils éternel et de sa Très Sainte Mère, et l'a fait digne d'être le conjoint de cette sainte Vierge et le père de ton fils. Par tous les services qu'il a rendus à Jésus et de Marie sur terre, que Tu veuilles nous rendre dignes de son intercession et accorde-nous de jouir du bonheur dans les cieux. Par le Christ notre Seigneur. Amen.

Life_St_Joseph_Saint_Austremoine_Issoire_n1

Prière

Béni soyez-vous, ô très aimable cœur de Marie, pour toutes les affections que vous avez pour ce grand saint ! Béni soit à jamais votre noble cœur, ô saint Joseph, pour tout l'amour qu'il a porté et portera éternellement à Jésus et à Marie, pour tous les soins qu'il a eu pour pourvoir aux besoins du Fils et de la Mère et pour toutes les douleurs et angoisses qu'il a souffertes en vue de leurs souffrances et des mépris et mauvais traitements qu'il leur a vu porter de la part des hommes ingrats ! O grand saint, nous vous offrons nos cœurs ; unissez-les avec le vôtre et avec celui de Jésus et de Marie, les priant de faire en sorte que cette union soit inviolable et éternelle.

Pour se procurer le Chapelet de Saint Joseph,

cliquer sur le lien suivant

www.le-chapelet.com

calendar70

Téléchargez le texte du Chapelet de Saint Joseph (pdf) en cliquant ici

Posté par fmonvoisin à 18:52 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , ,


16 janvier 2009

Le Serviteur de Dieu Alphonsus Lambe

2286631387_dd72904eee

Le Serviteur de Dieu Alphonsus Lambe

1932-1959

Le Serviteur de Dieu Alphonsus Lambe, connu sous le diminutif d'Alfie, est né à Tullamore, en Irlande, en la fête de saint Jean-le-Baptiste, le vendredi 24 juin 1932, pendant le Congrès Eucharistique International qui s'est tenu à Dublin. Comme saint Jean, il fut un précurseur - précurseur de la Légion de Marie qui a été décrite par le Pape Paul VI comme "le plus grand mouvement qui a été fondé pour le bien des âmes depuis l'ère des grands ordres religieux". Après avoir passé une partie de sa jeunesse dans le noviciat des "Irish Christian Brothers", il le quitte en raison de sa santé délicate; il trouve sa vocation dans la Légion de Marie et est nommé "Envoyé" en 1953. Il part, cette année-là, pour Bogota, en Colombie, avec Seamus Grace, en la fête de Notre-Dame du Mont-Carmel (16 juillet). Pendant presque six ans, il travaille sans cesse en faisant connaître la Légion de Marie en Colombie, en Argentine, en Equateur, en Uruguay et au Brésil. Après une brève maladie, il meurt à Buenos Aires le jour de la sainte Agnès, le 21 janvier 1959. Dieu lui avait accordé de grands dons naturels, une personnalité qui attire les âmes à l'amour et au service de Dieu, un enthousiasme contagieux et des facilités pour apprendre les langues qui lui ont permis, rapidement, de parler couramment l'espagnol et le portugais. Pendant ces années passées en Amérique du Sud, il a fondé un grand nombre de groupes de Légion de Marie, et a entraîné de très nombreuses personnes dans l'apostolat de la Légion. Sa dévotion à Marie était exceptionnelle; dans les contacts avec les légionnaires et d'autres personnes, il expliquait et incitait à la pratique de la Vraie Dévotion à la Sainte Vierge. Il est enterré dans le caveau des "Irish Christian Brothers", dans le Cimetière Ricoleta à Buenos Aires.

Prière pour la Béatification d'Alphonsus Lambe

Ô Dieu, dans ton infinie miséricorde, Tu as enflammé le cœur de ton serviteur Alphonsus Lambe d'un amour ardent pour Toi et pour Marie notre Mère. Un amour qui s'est manifesté dans une vie de travail intense, de prière et de sacrifice pour le salut des âmes. Accorde-nous, si telle est ta volonté, d'obtenir par son intercession, ce que nous ne pouvons obtenir par nos propres mérites. Nous te le demandons par Jésus-Christ notre Seigneur. Amen.

Le Concilium de la Légion de Marie serait reconnaissant d'être informé des grâces reçues par l'intercession d'Alphonsus.

Legion of Mary

De Montfort House

Morning Star Avenue

Brunswick Street

DUBLIN 7 (Irlande)

www.legion-of-mary.ie

Légion de Marie

43 rue Boileau

F 75016 PARIS

http://legion-de-marie.org

07 janvier 2009

Prières à Saint Benoit

benedi10

Prière de Sainte Gertrude en l'honneur de Saint Benoît

Je vous salue par le Coeur de Jésus, grand saint Benoît ! Je me réjouis de votre gloire et je rends grâces à Notre Seigneur de tous les bienfaits dont il vous a comblé. Je le loue et le glorifie et vous offre en accroissement de joie et d'honneur, le Coeur très pacifique de Jésus. Daignez donc, ô Père bien-aimé, prier pour nous afin que nous devenions selon le Coeur de Dieu.

benoit

Prière du Serviteur de Dieu Jean Paul II en l'honneur de Saint Benoît


O saint Patriarche, nous vous invoquons : levez vos bras paternels largement ouverts vers le Très Sainte Trinité et priez pour le monde, pour l'Eglise, et particulièrement pour l'Europe, pour votre Europe dont vous êtes le patron céleste : pour que celle-ci n'oublie pas, ne refuse pas, ne rejette pas l'extraordinaire trésor de la foi chrétienne qui, pendant des siècles a animé et fécondé l'histoire et le progrès moral, civil, culturel, artistique de ses différentes nations ; que, par la vertu de sa matrice chrétienne, elle soit porteuse et génératrice d'unité et de paix parmi les peuples du continent et ceux du monde entier ; qu'elle garantisse à tous ses citoyens la sérénité, la paix, le travail, la sécurité, les droits fondamentaux, comme ceux qui concernent la religion, la vie de famille, le mariage.

Restout_Benoit

Prière


Benoît, aimé du Seigneur, s'étant fortifié par la réception du Corps et du Sang de Jésus-Christ, était debout dans l'église, appuyant ses membres défaillants sur les bras de ses disciples. Les mains élevées vers le ciel, il exhala son âme dans les paroles de la prière; et on le vit monter au ciel par une voie couverte de riches tapis et resplendissante de l'éclat d'innombrables flambeaux.


Vous avez apparu en pleine gloire en la présence du Seigneur ;

Et c'est pour cela que le Seigneur vous a revêtu de beauté.


Prions


O Dieu, qui avez honoré de tant et de si glorieux privilèges la précieuse mort du très saint Père Benoît, daignez à accorder à nous qui honorons sa mémoire, la grâce d'être protégés contre les embûches de nos ennemis, à l'heure de notre mort, par sa bienheureuse présence. Par le Christ, notre Seigneur. Amen.

Posté par fmonvoisin à 12:30 - - Commentaires [180] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 janvier 2009

Prière à Saint Paul 2

paul_h10

Prière à Saint Paul

Saint Paul, apôtre du Christ, toi qui t’es laissé approcher, transformer, convertir, toi qui as osé annoncer l’évangile, toi qui as été jusqu’au bout de ton amour pour le Christ, prie pour nous. Que notre foi soit profonde, que notre espérance soit toujours présente, que notre amour pour le Christ grandisse, pour que nous puissions dire comme toi « ce n’est plus moi mais le Christ qui vit en moi ». Aide nous à devenir des apôtres, à nous mettre au service de l’Eglise et de nos frères, à être témoins de ta lumière partout dans le monde. Apprends-nous à dire avec toi : « Gloire et louange à Dieu Notre Père, dans l’Eglise et dans le Christ pour tous les âges et tous les siècles » Amen.

paulo

Posté par fmonvoisin à 12:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Prière à Saint Paul

annopaolino_tangi

Prière à Saint Paul

A la suite de Paul, Nous te rendons grâce, Dieu notre Père. Par le baptême, tu nous sauves, tu fais de nous des vivants avec Jésus ressuscité. Nous te rendons grâce pour l’Eglise : Elle est le corps dont nous sommes les membres. Nous te rendons grâce pour ton Esprit : Qu’il porte en nous beaucoup de fruits, pour que nous soyons des témoins de Jésus à l’école, à la maison, au milieu des autres, partout où nous vivons. Amen.

Paul_de_Tarse

Posté par fmonvoisin à 12:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


18 décembre 2008

Le Petit Gilles

15791646

Gilles Bouhours

« le Petit Gilles »

1944-1960

Gilles Bouhours est né à Bergerac, le 27 novembre 1944, dans une famille profondément Chrétienne, qui déménagea plusieurs fois. Dans la première année de sa brève existence, il fut miraculeusement guéri d'une méningite-encéphalite, à la suite d'une neuvaine à Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus et de la Sainte Face. Dès ses plus tendres années, il bénéficia de visions de la Bienheureuse Vierge Marie, qui se manifesta à lui sous le vocable de « Reine du Sauveur ». Il fut l'un des témoins des plus privilégiés des manifestations mariales du Bois d'Espis. Il eût entre autre la faveur de voir l'Archange Saint Michel, et la Mère de Dieu l'appela « son petit Jésus de la terre ». Sur la demande expresse de Marie, il fut reçut à Rome, en audience privée, le 1er mai 1950, pendant laquelle il confia au Saint Père, le Vénérable Pie XII, le « secret » que la Mère de Dieu lui avait confié, à savoir qu'elle est bien montée corps et âme au Ciel. Ce signe était attendu par le Pape Pie XII, comme une confirmation, pour pouvoir proclamer le dogme de l'Assomption de Marie, ce dogme fut solennellement proclamé le 1er novembre de cette même année 1950. Après cette rencontre, Gille reçut encore des visites du Ciel, et la dernière eût leu le 15 août 1958, en la Fête de l'Assomption. Gilles, qui désirait ardemment devenir Prêtre, pour « mettre Jésus dans les hostie », comme il disait, célébrait des messes blanches dans la chapelle familiale, c'est à dire, qu'il reproduisait fidèlement les rites accomplis par les Prêtres pendant les messes, faisant des homélies, mais ne consacrant pas le pain et le vin. Le Petit Gilles est entré dans la Vie, le 26 février 1960. Il est allé rejoindre sa chère Reine du Sauveur, auprès de laquelle, il intercède désormais pour tous ceux qui se confient à sa prière. Son tombeau, dans le petit cimetière de Seilhan, en Haute Garonne, est devenue un lieu de pèlerinage, et l'on peut toujours, dans le même village, aller se recueillir dans la chapelle familiale, témoin de tant et tant de ses prières et des apparitions. Gilles est un intercesseur très puissant, prions-le et faisons-le connaître aux plus jeunes, dont il est très proche.

Prière au Petit Gilles

Cher petit Gilles, dans ton éternité, daigne écouter les demandes que t'adressent tes parents et amis de la terre: ô toi qui as tant désiré être Prêtre, pour « mettre Jésus dans les Hosties » et devenir missionnaire de la Sainte Vierge... O toi, le tout petit ambassadeur, envoyé par la Sainte Vierge, auprès du Pape Pie XII pour lui convier le « secret » de la glorieuse immortalité de son corps virginal... O toi, que la Maman du Ciel a embrassé ici-bas, et a qui tu as rendu son doux baiser... O Toi qui as reçu les confidences que celle qui fut nommée par toi la « Reine du Sauveur »... O toi, qui a vu des rayons d'or s'écoulant de ses mains jointes... Nous te demandons de supplier la Toute-Puissante et Immaculée Reine du monde de laisser descendre sur nous un rayon de Sa Miséricordieuse Bonté. Voici la grâce spéciale que tu voudras bien solliciter pour nous ( nommer la grâce désirée) Ce sera peut-être un vrai « miracle », mais ta prière, qui en a déjà obtenu sur la terre, ne doit-elle pas maintenant être irrésisitible sur les Coeurs de Jésus et de Marie? Petit Gilles, nous avons confiance en toi! Amen.

Bibliographie

« Le Petit Gilles, messager de Marie auprès du Pape » Jean Philippe, aux Ed. du Parvis.

Voir aussi: http://imagessaintes.canalblog.com/archives/2008/01/17/5814398.html

Notice sur le Petit Gilles,

cliquer sur le lien suivant:

http://spiritualitechretienne.blog4ever.com/blog/lirarticle-83937-601757.html

Posté par fmonvoisin à 16:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Le serviteur de Dieu Marie-Jean Joseph Lataste

Num_riser0004

Le serviteur de Dieu Marie-Jean Joseph Lataste

Fondateur des Dominicaines de Béthanie

1832-1869

Alcide Lataste est né à Cadillac sur Garonne, en Gironde, dans le Diocèse de Bordeaux, le 5 septembre 1832, après une jeunesse remplie de dévouement au sein de la Société de Saint Vincent de Paul, pour laquelle il fonda des Conférences locales, il entra, en 1857, dans l'Ordre des Frères Précheurs, plus communément appelés Dominicains, où il prit le nom de Père Marie-Jean-Joseph. En 1864, il prêcha une retraite aux détenues de la Centrale de Cadillac, actuellement, le Château des Ducs d'Epernon, et, pendant ces jours, il découvrit en elles les merveilleux effets de la Miséricorde et, en certaines, il discerna un réel appel à se donner au Seigneur dans la vie consacrée. C'est dans cette prison, devant le Seigneur exposé, qu'il reçut l'inspiration de fonder une nouvelle famille religieuse dans laquelle toutes les Soeurs, quel que soit leur passé, les unes converties, les autres religieuses, seraient unies dans un même amour et une même consécration, témoignant ainsi que « pour se donner à nous, Dieu ne regarde pas ce que nous avons été, mais ce que nous sommes ». Le Père Marie-Jean-Joseph Lataste est entré dans la Vie à Frâsne-le-Château, en Haite Saône. Il repose actuellement dans la maison généralice, qui se trouve à Saint Sulpice de Favière, où il est entouré de la vénération de ses Filles. La cause pour sa Béatification a été ouverte et ne saurait trop tarder d'aboutir.

Pour approfondir

« Le Précheur de la Miséricorde » aux Ed. du Cerf

« Marie-Madeleine a encore quelque chose a dire », aux Ed. Nouvelles Cité

« Le Message du Père Lataste », aux Ed. Le Livre Ouvert.

Prière du Père Lataste

O mon Jésus, que je Vous aimes! Donnez-Vous à mois et donnez-moi à Vous! Identifiez-moi à Vous: que ma volonté soit la Vôtre! Incorporez-moi à Vous, que je ne vive qu'en Vous et pour Vous! Que je dépense pour Vous tout ce que j'ai reçu de Vous, sans en rien garder pour moi-même! Que je meure à tout pour Vous! Que je Vous gagne des âmes! Des âmes, ô mon Jésus, des âmes!

Relations des grâces

Dominicaines de Béthanie

91 910 Saint Sulpice de Favières

http://dominicainesbethanie.com

Num_riser0005

Notice sur le Père Lataste,

cliquer sur le lien suivant:

http://spiritualitechretienne.blog4ever.com/blog/lirarticle-83937-607782.html

17 décembre 2008

Vénérable Pierre-Bienvenu Noailles

Num_riser0001

Le Vénérable Pierre-Bienvenu Noailles

Fondateur de la Sainte Famille de Bordeaux

1793-1861

Pierre-Bienvenu Noailles est né à Bordeaux, le 27 octobre 1793, en pleine période de Terreur. Son père s'occupait d'une maison de négoce dans le vin et sa mère s'occupait de l'éducation de ses nombreux enfants. Après une jeunesse dorée et quelque peu tourmentée, il entre au Séminaire de Saint Sulpice, où il devient Prêtre le 15 juin 1819. Préoccupé par l'éducation des plus jeunes, il fonde, en 1820, l'Association de la Sainte Famille de Bordeaux, composée de Sœurs contemplatives, apostoliques, de laïques consacrées et de laïcs célibataires et mariés, de Prêtres séculiers et de jeunes. La très grande Charité du Père Pierre Bienvenu Noailles veut répondre à tous les besoins de son temps, ainsi, des fondations successives prennent naissances pour porter l'Evangile aux jeunes, aux pauvres, au malades. Il est retourné vers le Père, le 8 février 1861, en disant aux Sœurs: « N'ayez pas qu'un Cœur, qu'une volonté pour faire aimer Notre Seigneur et Lui gagner tous les cœurs » Le Père Pierre Bienvenu Noailles repose actuellement dans la chapelle des Sœurs Contemplatives, à La Solitude, Maison-Mère de l'Association de la Sainte Famille de Bordeaux, à Martillac, en Gironde. Son tombeau est devenu un lieu privilégié de grâces, devant lequel nombre de personnes viennent chaque jour implorer des grâces.

Prière pour demander la glorification du Père Pierre Bienvenu Noailles

Dieu notre Père, Toi qui as mis au cour de Pierre Bienvenu Noailles, la grâce de se donner sans réserve à Ton Amour, et lui as inspiré de fonder une famille, à l'image de celle de Jésus, Marie et Joseph, accorde-nous de vivre du même esprit pour l'extension de Ton Règne et Ta plus grande Gloire. Donne-nous aussi la joie de voir glorifié Ton serviteur, le Vénérable Pierre Bienvenu Noailles, et accorde-nous par son intercession... Nous Te le demandons par Jésus-Christ, notre Seigneur. Amen.

Grâces et faveur obtenues sont à envoyer à

Sœur Postulatrice de la Cause

Sainte Famille de Bordeaux

Via Casali Santovetti, 58

I- 00165 Roma (Italia)

Sœurs de la Sainte Famille de Bordeaux

« La Solitude »

F- 33650 Martillac (France)

www.saintefamille.fr

Téléchargez la prière pour la glorification du Vénérable Pierre B. Noailles (pdf) en cliquant ici

28 novembre 2008

Saint Basile d'Ancyre

Num_riser0014

Saint Basile d'Ancyre

Prêtre et Martyr

+ en 362

Fête le 22 mars

Martyr. Prêtre d'Ancyre (actuellement Ankara), il est arrêté sous l'empereur Julien l'Apostat qui prétendait rétablir le paganisme dans son empire. Un long procès s'en suivit. Au milieu des tortures, Basile loue le Seigneur et refuse de sacrifier à la déesse Hécate. Il en donne le remords à ceux qui avant lui avaient renié le Christ pour sauver leur vie. L'empereur Julien l'interroge en personne; Basile lui reproche son apostasie. On ordonne qu'il soit découpé en lanières. Saint Basile en jette une à la figure de l'empereur. Il est alors totalement écorché vif et meurt de ses blessures. Son corps repose actuellement dans l'église orthodoxe Sainte Foy de Nérac (47).

Tropaire en l'honneur de Saint Basile d'Ancyre

Ton martyr, Seigneur, pour le combat qu'il a mené a reçu de Toi, notre Dieu, la couronne d'immortalité; animé de Ta Force il a terrassé les tyrans persécuteurs et réduit à l'impuissance des démons. Par les prières de Saint Basile, sauve nos âmes, ô Christ notre Dieu.

Posté par fmonvoisin à 15:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Saint Galactoire de Lescar

Num_riser0005

Saint Galactoire de Lescar

Evêque et Martyr

+ au début du 6e siècle

Fête le 27 juillet

Galactoire, sous le nom de « Galactorius, episcopus de Bernano », participa au Concile d'Agde, avec Saint Grat d'Oloron, Gratianus de D'acqs (Dax) et de nombreux délégués des Évêques des Tarbes et d'Aire. On est certain de son épiscopat et de ce que son diocèse était bien organisé.

Si l'ancienne légende de Lescar nous montre Galactoire combattant les Goths avec une troupe armée et trouvant la mort à Mimizan, elle mérite cependant d'être rammenée dans le contexte historique valable. On conçoit assez mal que le Saint Evêque de Lescar ait pu, en dépit d'une sympathie possible pour le Roi Clovis, lever l'étendard de la révolte contre Alaric, dont la tolérance venait de se manifester ouvertement à l'égard des Catholiques.

Il est plus raisonnable de penser que, Galactoire, se trouvant à Mimizan vers 507, afin d'y rencontrer l'Évêque de Bordeaux, fut surpris par quelques hordes de Goths, qui, mise en déroute à Vouillé, par l'armée des Francs, s'enfuyaient précipitamment vers les Pyrénées. Il est probable, qu'humiliés de leur défaite, et aussi par haine de la doctrine Catholique, ils mirent à mort l'Évêque de Beneharnum.

On sait cependant que les reliques de Saint Galactoire furent pieusement conservées jusqu'à la Réforme dans une châsse située au dessus du maître autel de la Cathédrale et que des Chanoines nobles ou gradués veillaient à sa garde. L'office de la Translation des Reliques se célébrait chaque année le 5 janvier. On ne sait pas avec précision quand les reliques disparurent, détruites, ou respectueusement cachées.

Prière

Dieu éternel et Tout-Puissant, Tu as donné à Saint Galactoire le courage de mourir pour la liberté de la Foi: que sa prière nous obtienne la grâce de supporter toute adversité par amour pour Toi et de tendre de toutes nos forces jusqu'à Toi, qui est notre Vie. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.