15 novembre 2008

Sainte Aldegonde de Maubeuge

19062_2

Sainte Aldegonde

Abbesse à Maubeuge

+ 684

Fête le 30 janvier

Aldegonde, née vers 630 à Cousolre, fille de Walbert et de Bertilie, consacra sa virginité à Dieu, sous l'influence de sa soeur, Waudru qui était abbesse de Mons en Belgique.  Ses parents voulaient la marier à un riche Seigneur. Mais elle voulait se consacrer à Dieu. Elle s'enfuit et fonda un ermitage au bord de la Sambre. D'autres jeunes filles vinrent partager sa vie de prière. L'ermitage devint rapidement un important chapitre de chanoinesses, à l'origine du monastère de Maubeuge. Elle reçut maintes visions célestes. Aldegonde mourut le 30 janvier 684. On l'invoque contre les maux dont elle eut à souffrir: maux de tête, fièvres, cancer du sein.

Prière à Sainte Aldegonde

Avec une grande confiance, nous vous adressons cette prière. Donnez-nous de vivre notre Foi avec Espérance et Charité pour que nous soyons plus généreux et plus rayonnants. Préservez-nous de cette grave maladie qu'est le cancer, et de ce mal plus grand qu'est le péché. Rendez-nous forts dans les épreuves. Veillez sur nos familles et nos malades. Faites naître dans le cœur de nos jeunes des vocations religieuses et sacerdotales. Aidez-nous à découvrir la Mission que Dieu nous a confiée ici-bas et à servir Notre Seigneur de notre mieux. Amen !

Sainte Aldegonde, priez pour nous !

Voir aussi: http://imagessaintes.canalblog.com/archives/2008/06/10/9518243.html

Posté par fmonvoisin à 11:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


Sainte Hélène

2664695004_bdc2c6ba92_o

Sainte Hélène

249-329

Fête le 18 août

Née vers 249, à Drépane (Derpanum) en Bithynie (devenue Hélénopolis), Hélène, de condition modeste était, selon saint Ambroise, fille d'auberge avant que le tribun militaire Constance Chlore qui ne pouvait l'épouser, en fît sa concubine et l’associa à sa glorieuse destinée. Quand Dioclétien fit de Constance Chlore le César des Gaules (293), il lui imposa de répudier Hélène pour qu’il épousât Théodora, file de Maximien Hercule. A la mort de Constance Chlore (306), ses fidèles de l’armée de Bretatgne acclamèrent comme leur empereur son fils, Constantin, qu’il avait eu avec Hélène qui fut, dès lors, comblée d'honneur et reçut le titre d'Augusta et un palais à Trêves. Eusèbe qui affirme qu'elle devint chrétienne après la conversion de Constantin, souligne la piété d'Hélène, ses prières dans les églises, sa charité pour les pauvres et les prisonniers. Entrée à Rome avec son fils, elle reçut le titre de Nobilissima Femina et la résidence impériale du Sessorium, près du Latran. Après que Constantin eut battu l’empereur d’Orient, Licinius (324), Hélène, proclamée Augusta, investie du droit de battre monnaie à son effigie et de porter le diadème, entreprit un pèlerinage en Palestine (326) et visita les lieux saints où elle aurait découvert les reliques de la vraie croix ; on lui doit la construction des basiliques du Mont des Oliviers et de Bethléem. Elle commença par visiter les Lieux saints ; l’Esprit lui souffla de chercher le bois de la croix. Elle s’approcha du Golgotha et dit : « Voici le lieu du combat; où est la victoire ? Je cherche l’étendard du salut et ne le vois pas. » Elle creuse donc le sol, en rejette au loin les décombres. Voici qu’elle trouve pêle-mêle trois gibets sur lesquels la ruine s’était abattue et que l’ennemi avait cachés. Mais le triomphe du Christ peut-il rester dans l’oubli ? Troublée, Hélène hésite, elle hésite comme une femme. Mue par l’Esprit-Saint, elle se rappelle alors que deux larrons furent crucifiés avec le Seigneur. Elle cherche don c le croix du milieu. Mais, peut-être, dans la chute, ont-elles été confondues et interverties. Elle revient à la lecture de l’Evangile et voit que la croix du milieu portait l’inscription : « Jésus de Nazareth, Roi des Juifs ». Par là fut terminée la démonstration de la vérité et, grâce au titre, fut reconnue la croix du salut. (Saint Ambroise) L’impératrice Hélène mourut pieusement vers 329, à Nicomédie et sa dépouille, d'abord déposée à Constantinople, fut déposée à Rome dans un mausolée magnifique que Constantin fit construire sur la via Lavicana. Le sarcophage de sainte Hélène est aujourd'hui au musée du Vatican. Le moine Altmannus raconte que, vers 840, un de ses confrères de l'abbaye de Hautvillers (Marne) qui était allé en pèlerinage à Rome y déroba le tronc embaumé de sainte Hélène, exposé dans l'église des saints Marcellin et Pierre, près du mausolée de porphyre, et le rapporta dans son abbaye où, dès lors, on célébra, le 7 février, la fête de la translation des reliques de sainte Hélène. Quand, en 1791, les révolutionnaires détruisirent la châsse de sainte Hélène, un moine déroba les reliques pour les confier au curé de Ceffonds qui, avant de mourir, les légua aux Chevaliers du Saint-Sépulcre, prétendument fondés par sainte Hélène, lesquels les déposèrent dans leur église parisienne de Saint-Leu-Saint-Gilles où ils se réunissent. Elle est invoquée pour ramener les personnes


Prière à Sainte Hélène


Grande Sainte Hélène, vous qui avez traversé les montagnes de Judée pour aller chercher la Vraie Croix de Notre Seigneur Jésus-Christ que vous avez trouvée. Ramenez le(la) moi comme vous avez ramené la Croix de Notre Seigneur Jésus-Christ. Amen.

3 Pater, 3 Ave.


Je prie Balthazar, Gaspard et Melchior qui ont rendu visite à Notre Seigneur Jésus-Christ, de faire en sorte...


3 Pater, 1 Ave, (matin et soir pendant 9 jours)

Posté par fmonvoisin à 11:45 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

Sainte Catherine

c12

Sainte Catherine d'Alexandrie

vierge et martyre

+ au 4ème siècle

Fête le 25 novembre

« Je suis la descendante de l’illustre roi Costos. On m’appelle Catherine. J’ai étudié les langues, exploré toute la science des philosophes et des poètes. Mais j’ai compris : ce ne sont que vanités ! Alors j’ai suivi mon Seigneur Jésus-Christ. Je n’épouserai que mon Dieu ! » (de la Passion de Sainte Catherine)


L'une des plus célèbres martyres des premiers siècles. La plus jolie et la plus savante des jeunes filles de tout l'Empire.  Elle était mystiquement fiancée à la Sagesse éternelle. Son inspiration  lui fit écarter avec succès les objections contre la Foi des philosophes chargés de la convaincre de la stupidité  du Christianisme.  Sa légende a masqué son existence historique, recouverte de broderies fabuleuses. Ainsi peut-être le récit de son martyre qui la fait mourir déchiquetée par quatre roues armées de pointes. Très populaire au Moyen Age, elle fut l'une des " voix " de Sainte Jeanne d'Arc. Son culte reste très vivant au monastère situé au pied du Mont-Sinaï où des anges l'auraient portée.

Prière à Sainte Catherine

Béni soit mon Dieu, mon Protecteur. Bénis soient tous les saints qui sont là. Bénie soit Sainte Catherine qui protège les mères de famille et les femmes enceintes. Donne-leur joie et bonheur. Éloigne d'elles le mal, afin de bien mettre au monde leurs enfants et qu'elles les guident dans la vie. Sainte Catherine, j'ai besoin de ton aide, de l'harmonie et de la Paix pour agir avec les forces du bien pour le progrès du monde. Sainte Catherine, accorde-moi (exposer votre demande). Merci Sainte Catherine, Merci, Merci !

Voir aussi: http://imagessaintes.canalblog.com/archives/2008/06/01/9403937.html

Posté par fmonvoisin à 11:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 novembre 2008

Le Serviteur de Dieu Philibert Vrau

Num_riser0005

Le Serviteur de Dieu Philibert Vrau

1829-1905

« Je remercie Dieu de m'avoir permis de le connaître et de l'aimer. Je Lui rends grâce de tous ses bienfaits. Je meurs dans son amour et j'espère le bénir et le louer éternellement. »

« Je le prie pour tous les hommes qui sont sur terre et pour tous ceux qui y paraîtront jusqu'à la fin des siècles. Que la Sainte Église s'étende par tous l'univers et que le règne du Christ arrive. Amen. Amen. » (Mon testament).

Philibert Vrau, grand industriel lillois, très soucieux du sort matériel, moral et spirituel de son personnel fut très ouvert à tous. Il mit son énergie au service de Dieu et de l'Eglise. Très engagé dans les oeuvres eucharistiques, il organisa à Lille le premier congrès eucharistique international. Il joua un rôle important dans la construction des nouvelles églises de Lille. Conscient de l'importance de l'instruction, il développa l'enseignement Catholique par la fondation d'écoles primaires, de patronages, de l'ICAM et de l'université Catholique de Lille. Il fut le très actif président régional des Conférences de Saint Vincent de Paul. A la fin de sa vie, il fonda et développa dans toute la France une oeuvre pionnière d'Action Catholique. Célibataire par choix, il distribua ses grands revenus au service du bien et vécu comme un pauvre. Autour de son cercueil, une voix s'élevait déjà: c'est un saint.

Prière pour demander la glorification de Philibert Vrau

Très Sainte Trinité, pour l'Amour que Vous a prodigué Philibert Vrau, en particulier dans la Sainte Eucharistie, et pour le zèle qu'il a dépensé à Votre service, accordez-nous la grâce que nous demandons par son intercession.

Ceux qui obtiennent des grâces sont priés d'informer

Mr Xavier Théry

1030 rue d'Ypres

59118 Wanbrechies

Tel 03 20 78 83 49

www.philibert-vrau.com

Téléchargez la prière pour la glorification de Philibert Vrau (pdf) en cliquant ici

Biographie de Philibert Vrau,

cliquer sur le lien suivant:

http://spiritualitechretienne.blog4ever.com/blog/lirarticle-83937-1042900.html

Posté par fmonvoisin à 14:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

06 novembre 2008

A Théophane Vénard

Num_riser0022Petite_Th_r_se_de_Lisieux

A Théophane Vénard

Prêtre des Missions Etrangères martyrisé au Tonkin à l'âge de 31 ans.

Tous les Elus célèbrent tes louanges

O Théophane! Angélique Martyr

Et je le sais, dans les Saintes Phalanges

Le Séraphim aspire à te servir!...

Ne pouvant pas, exilée sur la terre

Mêler ma voix à celle des Elus,

Je veux aussi sur la rive étrangère

Prendre ma lyre et chanter tes vertus...

Ton court exil fut comme un doux cantique

Dont les accents savaient toucher les coeurs

Et pour Jésus, ton âme poétique

A chaque instant faisait naître des fleurs.

En t'élevant vers la Céleste sphère

Ton chant d'adieu fut encor printanier

Tu murmurais: « Moi, petit éphémère

« dans le beau Ciel, je m'en vais le premier!... »

Heureux Martyr, à l'heure du supplice

Tu savourais le bonheur de souffrir

Souffrir pour Dieu te semblait un délice.

En souriant, tu sus vivre et mourir...

A ton bourreau, tu t'empressas de dire

Lorqu'il t'offrit d'abréger ton tourment:

« Plus durera mon douloureux martyre

« Mieux ça vaudra, plus je serai content !!! »

Lys virginal, au printemps de ta vie

Le Roi du Ciel entendit ton désir,

Je vois en toi: la fleur épanouie

Que le Seigneur cueillit pour son plaisir...

Et maintenant tu n'es plus exilée

Les Bienheureux admirent ta splendeur.

Rose d'amour. La Vierge Immaculée,

De ton parfum respire la fraîcheur.

Soldat du Christ, ah! Prête-moi tes armes

Pour les pécheurs, je voudrais ici-bas

Lutter, souffrir à l'ombre de tes palmes,

Protège-moi, viens soutenir mon bras.

Je veux pour eux ne cessant pas la guerre

Prendre d'assaut le Royaume de Dieu

Car le Seigneur apporta sur la terre

Non pas la paix, mais le Glaive et le Feu !...

Je l'aime aussi, cette plage infidèle

Qui fut l'objet de ton ardent amour

Avec bonheur, je volerais vers elle

Si le Bon Dieu m'y appelait un jour...

Mais à ses yeux, il n'est pas de distances

Tout l'univers devant Lui n'est qu'un point

Mon faible amour, mes petites souffrances

Bénies par Lui, Le font aimer au loin !...

Ah! si j'étais une fleur printanière

Que le Seigneur voudrait bientôt cueillir

Descends du Ciel à mon heure dernière

Je t'en conjure, ô Bienheureux Martyr!

De ton amour aux virginales flammes

Viens m'embraser en ce séjour mortel

Et je pourrai voler avec les âmes

Qui formeront ton cortège éternel !...

Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus et de la Sainte Face, Docteur de l'Eglise

(Oeuvres complètes, Ed. du Cerf/ Desclée de Brouwer)


29 octobre 2008

Prière à la Bienheureuse Rosalie Rendu

Num_riser0043

Bienheureuse Rosalie Rendu

Fille de la Charité de Saint Vincent de Paul

1786-1856

Fête le 7 février

La bienheureuse Rosalie Rendu naît sur les hauteurs du Jura dans le département actuel de l’Ain en 1786. A 15 ans elle entre chez les sœurs de saint Vincent de Paul, attirée par leur service de charité. Dès son noviciat et jusqu’à sa mort, c'est-à-dire pendant 54 ans, elle se dévoue au service des pauvres dans le quartier Mouffetard, le faubourg le plus déshérité de Paris, créant pour les nécessiteux de tous genres, dispensaire, école, patronage, crèche et asile de vieillards. Avec cela, c’est une âme de prière continuelle, elle dit : « Jamais je ne fais si bien l’oraison que dans la rue ». Elle reçoit avec une égale charité les petits et les grands, et traverse les époques troublées des révolutions de 1830 et 1848, ainsi que des épidémies de choléra, en redoublant de charité, jusqu’à risquer sa vie. Aussi conquiert-elle le cœur de tous, fussent-ils anticléricaux. Elle meurt en 1856. Une rue de Paris porte son nom. Elle a été béatifiée à Rome le 9 novembre 2003 par le Serviteur de Dieu le Pape Jean Paul II.

Prière à la Bienheureuse Rosalie Rendu

« Seigneur, Tu as mis au cœur de la Bienheureuse Rosalie Rendu une ardente charité envers ceux qui connaissent l’épreuve et la souffrance, Tu lui as donné de stimuler de nombreuses personnes à s’engager au service des plus déshérités. Nous Te prions pour que, par son intercession, elle nous obtienne bien des grâces, que bientôt elle prenne rang officiellement parmi les Saints du Ciel et ouvre un chemin d’espérance à ceux qui veulent témoigner de Ton Amour pour tous. » Par Jésus, le Christ, Notre Seigneur. Amen !

Cum permissu Superiorum

28 octobre 2008

Prière à Sainte Marie-Madeleine

Mother_Maria___Magdalen

Prière à Sainte Marie-Madeleine

Sainte Marie-Madeleine, toi qui as connu le monde, toi que le monde a touché, Tu as touché Notre Seigneur Jésus-Christ avec tes larmes, avec tes cheveux. Avec tes larmes tu as lavé ta vie des poussières du chemin ; Au nouveau matin de ta vie, c'est toi qui as contemplé le voile du Temple. Ô Marie Madeleine, première fleur du jardin de la Résurrection, Tu es venue parfumer le chemin ! Te voilà vierge de nouveau, toi la pécheresse. Te voilà dépositaire de la lumière du matin pascal. Te voilà dépositaire du parfum de la Miséricorde. Permets-nous, sainte Marie-Madeleine, de pouvoir avec toi pleurer et toucher ; Avec toi porter les parfums ; Avec toi courir au matin du jardin de notre résurrection. Sainte Marie-Madeleine, prie pour nous ! Amen. 

Posté par fmonvoisin à 16:18 - - Commentaires [41] - Permalien [#]
Tags : ,

21 octobre 2008

Prière du Pape Jean-Paul II

JP2_20Scan_201

Prière du Pape Jean-Paul II

Ô Seigneur Mon Dieu, Toi qui as tout donné à Tes enfants qui se sont formés à Ton Image dans le ventre de leurs mères, sois indulgent avec ceux qui peinent pour le Royaume. Donne-leur le baume réparateur et sanctificateur qui les préparera à la Pâque que Tu leur donneras lorsqu’ils traverseront le fossé qui sépare la Terre du Ciel. Donne-leur le courage et la force de témoigner de Ton Evangile et de T’Adorer chaque jour en Esprit et en Vérité. Sois, Ô Mon Seigneur, le Roi de leurs cœurs appauvris et meurtris. Donne-leur la Confiance et la Foi, la grande Humilité et la Paix en leurs cœurs et en leurs âmes. Sois le secours de chaque Chrétien, de chaque Baptisé, de chacun de Tes enfants. Donne-leur de se réconcilier avec Toi, avec Ton Eglise, avec Ta Maman, Marie, Mère de Notre Eglise. Bénis le pape, Ton Vicaire Benoît XVI pour toutes les Missions qu’il a à accomplir. Sois son soutien en tout. Donne-lui tout, il Te donnera tout. Tu es son Père et il est lui aussi, comme je l’ai été, le père spirituel de toute l’humanité. Je Te demande de le Bénir avec tous ses enfants. Amen !


Je vous bénis tous de Ma Bénédiction Apostolique et Romaine. Je prie pour chacun de vous.

« Faites ici vos demandes pour que j’intercède pour vous, pour tous vos besoins »

1 Pater, 3 Ave, 1 Salve Regina

Téléchargez la Prière de Jean Paul II (pdf) en cliquant ici

Posté par fmonvoisin à 16:12 - - Commentaires [66] - Permalien [#]
Tags : , ,

Prière aux Bienheureux Louis et Zélie Martin

Num_riser0001__5_

Prière aux Bienheureux Louis et Zélie Martin

Parents de Thérèse de l'Enfant-Jésus et de la Sainte-Face

"Bienheureux Louis et Zélie que le Père a choisis pour père et mère de Sa choisie, vous qui avez puisé dans la vie de l'Église la force et le courage de donner à Dieu votre enfant, apprenez-nous à donner à Dieu ce que nous avons de plus cher, et de recevoir de Lui toute grâce et toute bénédiction nécessaires à l'éducation et à la réalisation de votre volonté à suivre Sa volonté. Que la grâce que vous avez reçue de Lui soit aussi sur nous et nous permette de vivre intensément notre Foi de Baptisé. Merci Louis, merci Zélie, merci à Thérèse, que notre prière soit par vous élevée au Ciel pour y être déposée dans les Mains du Père, par Jésus le Christ notre Seigneur." Amen.

IMG_1025

Retrouvez des documents, biographies, neuvaines, sur Louis et Zélie Martin,

en cliquant sur le lien suivant:

http://spiritualitechretienne.blog4ever.com/blog/articles-83937-173690.html

17 octobre 2008

Saint Saturnin de Toulouse

Num_riser0011

Saint Saturnin de Toulouse

(nommé aussi Saint Sernin)

+ au 3e siècle

Fête le 29 novembre

Saturnin, fils d'Egée, roi d'Achaïe, naquit à Patras. Il fut le disciple de Saint Jean-Baptiste et de Jésus-Christ. Le Prince des Apôtres l'associa d'abord à ses travaux, puis le sacra Evêque, et l'envoya dans les Gaules avec Saint Papoul. Partout où il passa, notamment à Arles, à Nîmes, à Carcassonne, à Toulouse, Saturnin convertit un grand nombre de païens, construisit des églises, ordonna des Prêtres et des Diacres. La moitié de la population de Toulouse embrassa le Christianisme. Confiant cette Église naissante à ses disciples Papoul et Honneste, l'apôtre se rendit à Villa Clara (Auch), où il fit bâtir sur les bords du Gers, une petite église en l'honneur de Saint Pierre.

Il évangélisa Eauze, en nomma Evêque Saint Paterne, et revint à Toulouse. Il passa en Espagne, convertit Pampelune, baptisa 40 000 infidèles, et alla jusqu'à Tolède. Ayant laissé Honneste pour gouverner cette Chrétienté, il repassa les Pyrénées, annonça la Foi aux Vascons et aux Convènes (Comminges), érigea un autel à la Vierge Marie à Lugdunum (Saint Bertrand) et bâtit une église en l'honneur de Saint Pierre dans un lieu appelé le Mas (Le Mas Saint Pierre, Saint Gaudens). Ayant appris que Saint Papoul venait d'être martyrisé à Toulouse, il se rendit dans cette ville où il ne tarda pas d'être arrêté, enchaîné, trainé au Capitole. On le somma de sacrifier aux idoles. Sur son refus, il fut dépouillé de ses vêtements, flagellé, coupué, couvert de crachats comme son Divin Maître. Alors les idoles s'écroulèrent et vinrent rouler à ses pieds.

Pleins de confusion et de rage, les Prêtres païens l'attachent par les pieds, avec une corde, au taureau destiné au sacrifice, qu'ils lâchent en l'aiguillonnant: le taureau se précipite sur la pente du Capitole, entraînant dans sa course furieuse la Sainte Victime, dont la tête se brise et le corps est mis en pièce.

Tropaire de Saint Saturnin de Toulouse

Fidèles, honorons le Protecteur de l'Occitanie, le Saint Martyr et le Grand Hiérarque Saturnin! Lui, qui délivra nos ancêtres du paganisme, qu'il protège en ce jour, ceux qui l'acclament ainsi: Gloire au Christ qui t'a glorifié! Gloire à Celui qui t'accorda la couronne du Martyre! Gloire à Celui qui fit de toi une colonne de la Foi! Amen.

Texte extrait du livre "Saint Saturnin de Toulouse" aux Editions Saint Jean le Roumain (Monastère Orthodoxe Saints Clair et Maurin F-32 700 Lectoure (France).) www.monasteresaintgeny.fr

Posté par fmonvoisin à 18:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,