24 octobre 2008

Les sept Notre Père

Coeur_Mis_ricordieux

Les sept Notre Père

Révélé par Notre-Seigneur à sainte Brigitte de Suède

Le Divin Sauveur révéla à sainte Brigitte la promesse suivante : "Sachez que j'accorderai à ceux qui réciteront, pendant douze ans, sept Notre Père et sept je vous salue Marie et les prières suivantes en l'honneur de mon Précieux Sang, les cinq grâces suivantes :

- 1. Ils n'iront pas en Purgatoire.

- 2. Je les compterai au nombre des Martyrs, comme s'ils avaient versé leur sang pour la foi.

- 3. Je conserverai en état de grâce sanctifiante l'âme de trois de leurs parents, au choix.

- 4. Les âmes de leur parenté, jusqu'à la quatrième génération, éviteront l'Enfer.

- 5. Ils connaîtront la date de leur mort un mois avant. S'ils devaient mourir avant, je considère la chose acquise, comme s'ils avaient rempli toutes les conditions.”

Le Pape Innocent X a confirmé cette révélation et a ajouté que les âmes qui s'en acquittent libèrent, chaque Vendredi Saint, une âme du Purgatoire. Cette dévotion a été approuvée par le Pape Clément XII en 1738 et recommandée par la Sainte Congrégation du Sacré-Collège de Propagande pour la Foi. (Vous pouvez dire ces prières à la suite des oraisons, ou après les avoir terminées)

À dire en totalité chaque jour :

Prière

Ô Jésus, je veux maintenant réciter sept fois le Pater Noster, en union du même amour par lequel cette prière a sanctifié et adouci votre Cœur. Prenez-la de mes lèvres en votre Divin Cœur. Corrigez-la et perfectionnez-la, afin quelle apporte autant d'honneur et de joie en la Sainte Trinité que Vous nous en avez démontrés sur la terre. Cette prière devrait submerger votre Sainte Humanité pour glorifier vos Saintes Plaies et le Précieux Sang qui s'en est écoulé.

1. Circoncision

Pater, Ave

Père Éternel, par les mains immaculées de Marie et le Divin Cœur de Jésus, je vous offre les premières Plaies, les premières douleurs et la première effusion du Sang versé par Jésus pour expier les péchés de l'homme, de la jeunesse, les miens, et pour le renoncement aux premiers péchés mortels, surtout dans ma parenté.

2. Sueur de sang

Pater, Ave

Père Éternel, par les mains immaculées de Marie et le Divin Cœur de Jésus, je vous offre les douleurs horribles du Cœur de Jésus au Jardin des Oliviers, et chaque goutte de sa sueur de Sang pour expier tous les péchés de Cœur, les miens, pour le renoncement à de tels péchés et pour l'accroissement de l'amour de Dieu et du prochain.

3. Flagellation

Pater, Ave

Père Éternel, par les mains immaculées de Marie et le Divin Cœur de Jésus, je vous offre les milliers de plaies, les douleurs cruelles et le Précieux Sang de Jésus lors de sa Flagellation, pour tous les péchés de la chair, les miens, pour le renoncement à de tels péchés et pour la conservation de l'innocence, en particulier dans ma parenté.

4.Couronnement d'épines

Pater, Ave

Père Éternel, par les mains immaculées de Marie et le Divin Cœur de Jésus, je vous offre les Plaies, les douleurs et le Précieux Sang de la Tête sainte de Jésus lors de son Couronnement d'épines, pour expier tous les péchés d'esprit de l'homme, les miens, pour le renoncement à de tels péchés et pour l'extension du Règne du Christ sur la terre.

5. Portement de la Croix

Pater, Ave

Père Éternel, par les mains immaculées de Marie et le Divin Cœur de Jésus, je vous offre les douleurs de Jésus sur le Chemin de Croix, surtout sa sainte Plaie de l'épaule, le Précieux Sang, pour alléger le poids de la Croix, mes murmures contre les saintes ordonnances, tous les péchés commis, pour le renoncement à de tels péchés et pour un véritable amour de la Sainte Croix.

6. Crucifixion

Pater, Ave

Père Éternel, par les mains immaculées de Marie et le Divin Cœur de Jésus, je vous offre votre divin Fils, cloué et élevé sur la Croix, ses plaies aux mains et aux pieds et les trois filets de son Précieux Sang versé pour nous, son extrême pauvreté, son obéissance parfaite, toutes les affres de son Corps et de son Âme, sa précieuse Mort et son mémorial non sanglant dans toutes les Saintes Messes de la terre, pour expier toutes les atteintes aux vœux et aux saintes institutions, en réparation de mes péchés et ceux du monde entier, pour les malades et les mourants, pour obtenir de saints prêtres et laïcs, aux intentions du Saint-Père, pour la restauration de la famille chrétienne, pour fortifier et encourager la foi, pour notre patrie, pour l'unité des peuples dans le Christ et son Église, ainsi que tous les pays où les chrétiens sont en minorité.

7. Blessure du côté

Pater, Ave

Père Éternel, acceptez, pour le besoin de la sainte Église et en expiation des péchés des hommes, ces précieux dons, Eau et Sang, jaillis de la plaie du divin Cœur de Jésus.

- Sang du Christ, dernier contenu de votre Sacré-Coeur, lave-moi et purifie-moi de tous mes péchés coupables.

- Eau du Côté du Christ, lave-moi et purifie-moi de mes premiers péchés et sauve-moi, ainsi que toutes les pauvres âmes, des flammes du Purgatoire.

Terminez par le Salve Regina

Téléchargez le texte des 7 Notre Père (pdf) en cliquant ici

Posté par fmonvoisin à 12:50 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Les quinze oraisons de Sainte Brigitte de Suède

1500DionysiiCrucifix 

Les quinze oraisons de Sainte Brigitte de Suède

Origine

Sainte Brigitte a eu de nombreuses apparitions et révélations de Jésus et de Marie, mais c'est dans la Basilique Saint Paul, au Sud de Rome, que Jésus, par un crucifix en bois qui s'anima, dicta "les oraisons".

Promesses de Notre Seigneur pour la récitation des 15 Oraisons

Comme il y avait longtemps qu'elle désirait savoir le nombre de coups que Notre Seigneur reçut en sa Passion, un jour Il lui apparut et lui dit : "J'ai reçu en mon Corps 5480 coups. Si vous voulez les honorer par quelque vénération, vous direz 15 Notre Père, 15 Je Vous Salue Marie et les 15 oraisons, que je vais vous enseigner, pendant un an entier... L'année étant écoulée, vous aurez salué chacune de mes plaies.

- Quiconque accomplira cette dévotion, délivrera du Purgatoire 15 âmes de sa lignée, 15 justes de sa même lignée seront confirmés en grâce et 15 pêcheurs de sa même lignée seront convertis.

- Celui qui dira ces Oraisons aura les premiers degrés de perfection et 15 jours avant sa mort, je lui donnerai mon précieux Corps et mon précieux Sang, afin que par ceux-ci, il soit délivré de la faim et de la soif éternelles. 15 jours avant sa mort, il aura une amère contrition de tous ses péchés et une parfaite connaissance de ceux-ci.

- Je mettrai le Signe de ma très victorieuse Croix devant lui , pour son secours et sa défense contre les embûches de ses ennemis.

- Avant sa mort, Je viendrai avec ma très chère et bien-aimée Mère, et Je recevrai bénignement son âme et la mènerai aux joies éternelles... L'ayant menée jusque là, Je lui donnerai un singulier trait à boire de la fontaine de ma Déité, ce que Je ne ferai point à d'autres ne disant pas mes Oraisons.

- Celui qui dira ces Oraisons est assuré d'être joint au suprême Choeur des Anges, et, quiconque les enseignera à un autre, sa joie et son mérite ne manqueront jamais, mais seront stables et dureront à perpétuité....

1ère Oraison

Ô Jésus-Christ ! douceur éternelle à ceux qui vous aiment, joie qui surpasse toute joie et tout désir, espoir et salut des pécheurs, qui avez témoigné n'avoir de plus grand contentement que d'être parmi les hommes jusqu'à prendre la nature humaine en la plénitude des temps pour l'amour d'eux, souvenez-vous des souffrances que vous avez endurées dès l'instant de votre conception et surtout dans le temps de votre sainte Passion, ainsi qu'il avait été décrété et ordonné de toute éternité dans la pensée divine. Souvenez-vous, Seigneur, que faisant la Cène avec vos disciples, après leur avoir lavé les pieds, vous leur avez donné votre Corps Sacré et votre Précieux Sang, et, tout en les consolant avec douceur, vous leur avez prédit votre prochaine Passion. Souvenez-vous de la tristesse et de l'amertume que vous avez éprouvées en votre âme, comme vous l'avez témoigné vous-même, disant : "Mon âme est triste jusqu'à la mort." Souvenez-vous, Seigneur, des craintes, angoisses et douleurs que vous avez endurées en votre Corps délicat avant le supplice de la Croix, quand, après avoir prié trois fois en répandant une sueur de Sang, vous avez été trahi par Judas, votre disciple, pris par la nation que vous aviez choisie et élevée, accusé par de faux témoins, injustement jugé par trois juges, en la fleur de votre jeunesse et dans le temps solennel de la Pâque. Souvenez-vous que vous avez été dépouillé de vos propres vêtements et revêtu de ceux de la dérision ; qu'on vous a voilé les yeux et la face, qu'on vous a donné des soufflets, que vous avez été couronné d'épines, qu'on vous a mis un roseau à la main, et qu'attaché à une colonne vous avez été déchiré de coups et accablé d'affronts et d'outrages. En mémoire de ces peines et douleurs que vous avez endurées avant votre Passion sur la Croix, donnez-moi avant la mort une vraie contrition, une pure et entière confession, une digne pénitence et la rémission de tous mes péchés. Ainsi soit-il.

Pater, Ave

2ème Oraison

Ô Jésus ! vraie liberté des anges, paradis de délices, ayez mémoire de l'horreur de tristesse que vous avez endurée lorsque vos ennemis, tels des lions furieux, vous entourèrent, et par mille injures, crachats, soufflets, griffures et autres supplices inouïs, vous tourmentèrent à l'envie. En considération de ces tourments et de ces paroles injurieuses, je vous supplie, ô mon Sauveur, de me délivrer de mes ennemis visibles et invisibles, et de me faire arriver, sous votre protection, à la perfection du salut éternel. Ainsi soit-il.

Pater, Ave

3ème Oraison

Ô Jésus ! Créateur du Ciel et de la Terre, que nulle chose ne peut borner ni limiter, vous qui enfermez et tenez tout sous votre Puissance, souvenez-vous de la douleur très amère que vous avez endurée lorsque les soldats, attachant vos mains sacrées et vos pieds très délicats à la Croix, les percèrent de part en part avec de gros clous émoussés et, ne vous trouvant pas dans l'état qu'ils voulaient pour contenter leur rage, agrandirent vos plaies, y ajoutèrent douleur sur douleur puis, par une cruauté inouïe, vous allongèrent alors sur la Croix et vous tirèrent de tous côtés en disloquant vos membres. Je vous conjure, par la mémoire de cette très sainte et très aimante douleur de la Croix, de me donner votre crainte et votre amour. Ainsi soit-il.

Pater, Ave

4ème Oraison

Ô Jésus ! céleste médecin, élevé sur la Croix pour guérir nos plaies par les vôtres, souvenez-vous des langueurs et meurtrissures que vous avez souffertes en tous vos membres, dont aucun ne demeurera en sa place, en sorte qu'il n'y avait douleur semblable à la vôtre. De la plante des pieds jusqu'au sommet de la tête, aucune partie de votre Corps n'était sans tourments ; et cependant, oubliant vos souffrances, vous ne vous êtes point lassé de prier votre Père pour vos ennemis, lui disant : "Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu'ils font !" Par cette grande Miséricorde et en mémoire de cette douleur, faites que le souvenir de votre très amère Passion opère en moi une parfaite contrition et la rémission de tous mes péchés. Ainsi soit-il.

Pater, Ave

5ème Oraison

Ô Jésus ! miroir de splendeur éternelle, souvenez-vous de la tristesse que vous avez eue, lorsque, contemplant dans la lumière de votre divinité la prédestination de ceux qui devaient être sauvés par les mérites de votre sainte Passion, vous voyiez en même temps la multitude des réprouvés qui devaient être damnés par leurs péchés, et vous plaigniez amèrement ces malheureux pécheurs perdus et désespérés. Par cet abîme de compassion et de pitié, et principalement par la bonté que vous fîtes paraître envers le Bon Larron, lui disant : "Tu seras aujourd'hui avec moi en Paradis", je

vous prie, ô doux Jésus, qu'à l'heure de ma mort vous me fassiez miséricorde. Ainsi soit-il.

Pater, Ave

6ème Oraison

Ô Jésus ! Roi aimable et tout désirable, souvenez-vous de la douleur que vous avez eue quand, nu et comme un misérable, attaché et élevé en Croix, tous vos parents et vos amis vous abandonnèrent, excepté votre Mère bien-aimée qui demeura, en compagnie de saint Jean, très fidèlement auprès de vous dans l'Agonie et que vous avez recommandés l'un à l'autre en disant : "Femme, voilà ton fils !", et à saint Jean : "Voilà ta mère !" Je vous supplie, ô mon Sauveur, par le glaive de douleur qui alors transperça l'âme de votre sainte Mère, d'avoir compassion de moi en toutes mes afflictions et tribulations, tant corporelles que spirituelles, et de m'assister dans mes épreuves, surtout à l'heure de ma mort. Ainsi soit-il.

Pater, Ave

7ème Oraison

Ô Jésus ! fontaine de pitié inépuisable qui, par une profonde affection d'amour avez dit sur la Croix : "J'ai soif !", mais de la soif du salut du genre humain, je vous prie, ô mon Sauveur, d'exalter le désir de mon cœur pour tendre à la perfection dans toutes mes œuvres, et d'éteindre entièrement en moi la concupiscence charnelle et l'ardeur des appétits mondains. Ainsi soit-il.

Pater, Ave

8ème Oraison

Ô Jésus ! douceur des cœurs, suavité des esprits, par l'amertume du fiel et du vinaigre que vous avez goûtés sur la Croix pour l'amour de nous, accordez-moi de recevoir dignement votre Corps et votre Sang Précieux pendant la vie et à l'heure de ma mort, pour servir de remède et de consolation à mon âme. Ainsi soit-il.

9ème Oraison

Pater, Ave

Ô Jésus ! vertu royale, joie de l'esprit, souvenez-vous de la douleur que vous avez endurée, lorsque plongé dans l'amertume à l'approche de la mort, insulté et outragé par les hommes, vous avez crié avoir été abandonné de votre Père, lui disant : "Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ?" Par cette angoisse, je vous conjure, ô mon Sauveur, ne m'abandonnez pas dans les terreurs et les douleurs de la mort. Ainsi soit-il.

Pater, Ave

10ème Oraison

Ô Jésus ! qui êtes en toutes choses commencement et fin, vie et vertu, souvenez-vous que vous vous êtes plongé pour nous dans un abîme de douleurs, de la plante des pieds jusqu'au sommet de la tête. En considération de la grandeur de vos plaies, apprenez-moi à garder vos Commandements par une vraie charité, ces Commandements dont la voie est large et aisée pour ceux qui vous aiment. Ainsi soit-il.

Pater, Ave

11ème Oraison

Ô Jésus ! abîme très profond de Miséricorde, je vous supplie, en mémoire de vos Plaies qui ont pénétré jusqu'à la moelle de vos os et de vos entrailles, de me tirer, moi, misérable submergé par mes offenses, hors du péché, et de me cacher de votre face irritée dans les trous de vos Plaies, jusqu'à ce que votre colère et votre juste indignation soient passées. Ainsi soit-il.

Pater, Ave

12ème Oraison

Ô Jésus ! miroir de vérité, marque d'unité, lien de charité, souvenez-vous de la multitude de plaies dont vous avez été blessé de la tête aux pieds, déchiré et tout rougi par l'effusion de votre Sang adorable ! Ô grande et universelle douleur que vous avez soufferte pour l'amour de nous en votre chair virginale ! Très doux Jésus, qu'auriez-vous pu faire pour nous que vous n'ayez fait ! Je vous conjure, ô mon Sauveur, de marquer de votre Précieux Sang toutes vos plaies dans mon cœur, afin que j'y lise sans cesse vos douleurs et votre Amour. Que par le fidèle souvenir de votre Passion, le fruit de vos souffrances soit renouvelé dans mon âme, et que votre Amour s'y augmente chaque jour, jusqu'à ce que je parvienne à vous qui êtes le trésor de tous les biens et de toutes les joies, que je vous supplie de me donner, ô très doux Jésus, dans la vie éternelle. Ainsi soit-il.

Pater, Ave

13ème Oraison

Ô Jésus ! Lion très fort, Roi immortel et invincible, ayez mémoire de la douleur que vous avez endurée, lorsque toutes vos forces, tant du cœur que du corps, étant épuisées, vous avez incliné la tête en disant: "Tout est consommé !" Par cette angoisse et cette douleur, je vous supplie, Seigneur Jésus, d'avoir pitié de moi en la dernière heure de ma vie, lorsque mon âme sera dans l'angoisse et que mon esprit sera troublé. Ainsi soit-il.

Pater, Ave

14ème Oraison

Ô Jésus ! Fils unique du Père, splendeur et figure de sa substance, souvenez-vous de l'humble recommandation que vous avez faite à votre Père, lui disant : "Mon Père, je remets mon esprit entre tes mains !" Puis, votre Corps déchiré, votre Cœur brisé, et les entrailles de votre Miséricorde ouvertes pour nous racheter, vous avez expiré ! Par cette précieuse Mort, je vous conjure, ô Roi des saints, de me réconforter et de me secourir pour résister au démon, à la chair et au sang, afin qu'étant mort au monde je vive en vous seul. Recevez je vous prie, à l'heure de ma mort, mon âme pèlerine et exilée qui retourne à Vous. Ainsi soit-il.

Pater, Ave

15ème Oraison

Ô Jésus ! vraie et féconde vigne, souvenez-vous de l'abondante effusion de Sang que vous avez si généreusement répandue de votre Corps Sacré, ainsi que le raisin sous le pressoir. De votre côté percé d'un coup de lance par un soldat, vous avez donné du Sang et de l'Eau, de telle sorte qu'il n'en est plus demeuré une seule goutte. Et enfin, comme un faisceau de myrrhe élevé du haut de la Croix, votre Chair délicate s'est anéantie, l'humeur de vos entrailles s'est tarie, la moelle de vos os s'est desséchée. Par cette amère Passion et par l'effusion de votre Précieux Sang, je vous supplie, ô bon Jésus, de recevoir mon âme lorsque je serai à l'agonie. Ainsi soit-il.

Pater, Ave

Prière finale

Ô Doux Jésus ! blessez mon cœur, afin que des larmes de pénitence, de douleur et d’amour nuit et jour me servent de pain ; convertissez-moi entièrement à Vous, que mon cœur Vous soit une perpétuelle habitation, que ma conversation Vous soit agréable, et que la fin de ma vie Vous soit tellement louable qu’après ma mort je puisse mériter votre Paradis et Vous louer à jamais avec tous Vos Saints. Ainsi soit-il.

Téléchargez le texte des 15 Oraisons (pdf) en cliquant ici

Posté par fmonvoisin à 12:17 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

21 octobre 2008

Les 15 souffrances et douleurs secrètes de Notre Seigneur

MHS_Chrystus_Eucharystyczny_XVII_wp

Les 15 souffrances et douleurs secrètes de Notre Seigneur

Jésus, Roi des martyrs, est abandonné de tous Ses amis… Une troupe inhumaine s'empare de Lui pour Le torturer… Pilate L'a condamné au supplice des soixante coups de fouets. Mais les juifs, eux, veulent la mort de Jésus ; ils payent et enivrent les six bourreaux pour qu'ils augmentent le supplice, si possible jusqu'à une issue fatale. C'est ainsi que deux religieuses stigmatisées, Maria d'Agreda et Catherine Emmerich, affirment que Jésus fut affreusement flagellé pendant trois quarts d'heure, par six bourreaux, et reçut alors 5115 coups de fouets. Puis, on Le frappa à coups de bâtons, pour enfoncer dans Sa tête les terribles épines de Sa couronne… Vint le portement de la Croix… Jésus révéla à saint Bernard que lors des chutes sous le fardeau de la Croix, Son épaule meurtrie fut déchirée et que trois os de cette épaule furent mis à nu… (À ce propos, Jésus promît à saint Bernard des grâces supplémentaires à ceux qui invoqueraient les mérites e cette plaie méconnue… mais, la plus douloureuse de Sa Passion…) Ensuite, Jésus S'allongea sur la Croix… Les bourreaux attachèrent chacun de Ses membres avec des cordes, et L'écartelèrent réellement avant de Le clouer, dans ce terrible état de dislocation, réalisant la prophétie de David : "Ils ont percé Mes mains et Mes pieds ; ils ont compté tous Mes os…" Jésus nous dit, qu'en tant que Victime infiniment Pure et Parfaite, il Lui suffisait de donner une seule goutte de Son Sang pour racheter toute l'humanité… Mais Il accepta de verser tout Son Sang, jusqu'à la dernière goutte, pour servir d'Exemple aux millions de martyrs qui L'imiteraient… Ce ne fut pas sans raison qu'Il supplia Son Père d'éloigner de Lui le terrible Calice qui s'approchait… qu'Il versa des larmes de sang… disant : "Mon Âme est triste jusqu'à la mort…" Cependant Il voulait sauver les âmes ! "Mon Père, que Votre Volonté soit faite, et non la Mienne..." Les quinze souffrances et douleurs secrètes de Notre Seigneur dans la nuit précédent la Passion, que jésus a communiquées "verbalement" à la pieuse et très aimante Sœur Marie Magdalena, de l'Ordre de Sainte Claire, qui vivait à Rome en grande sainteté, Jésus exauça le désir de cette Sœur qui désirait connaître ses souffrances secrètes, en lui apparaissant et en lui révélant des souffrances inconnues qu'Il avait endurées dans la nuit précédent sa mort.


Le Christ lui dit : "Les Juifs me considéraient comme l'homme le plus dangereux de leur temps et me traitèrent ainsi :


1 - Ils nouèrent mes pieds avec une corde et me traînèrent en bas d'un escalier, dans une cave puante et immonde ;

2 - Ils me dévêtirent et trouèrent mon Corps avec des pointes de fer ;

3 - Ils nouèrent une corde autour de mon Corps et me traînèrent aller et retour à travers la cave ;

4 - Ils me suspendirent à une poutre et m'y laissèrent jusqu'à ce que e glisse et tombe par terre ; cette souffrance fit jaillir de mes yeux des larmes sanglantes ;

5 - Ils me fixèrent à un pieu et me martyrisèrent avec toutes sortes d'armes, en perçant mon Corps ; ils me jetèrent des pierres et me brûlèrent au brasier avec des torches ;

6 - Ils me percèrent d'alênes et de piques et arrachèrent la peau et la chair de mon Corps et de mes veines ;

7 - Ils me lièrent à une colonne, et placèrent mes pieds sur une tôle incandescente ;

8 - Ils me couronnèrent avec une couronne en fer et me bandèrent les yeux avec des linges très sales ;

9 - Ils m'assirent sur une chaise, garnie de clous très pointus, qui creusèrent des trous très profonds dans mon Corps ;

10 - Ils arrosèrent mes plaies avec de la poix et du plomb en fusion, et me renversèrent de la chaise ;

11 - Pour mon supplice et ma honte, ils enfoncèrent en mon Corps des aiguilles et des clous dans les trous de ma barbe arrachée ;

12 - Ils me jetèrent sur une croix, sur laquelle ils me ligotèrent avec tant de force et de dureté que Je faillis être étouffé ;

13 - Ils me piétinèrent la tête ; l'un d'eux, en mettant son pied sur ma poitrine, enfonça une pointe de ma couronne d'épines à travers ma langue ;

14 - Ils me versèrent les plus horribles immondices dans la bouche ;

15 - Ils déversèrent sur moi des flots d'injures infâmes, me lièrent les mains au dos, me conduisirent, en me frappant, hors de la prison, en me donnant des coups de verges".


Et Jésus continuait : "Ma chère fille ! Je te demande de faire connaître mes quinze souffrances et douleurs secrètes à beaucoup d'âmes, afin qu'elles soient contemplées et honorées. Au jour du dernier Jugement, J'accorderai l'éternité bienheureuse à ceux qui, par amour et avec recueillement, m'offriront chaque jour une de mes souffrances et en accomplissant pieusement la prière suivante :


Prière


"Mon Seigneur et mon Dieu ! C'est ma volonté irrévocable de vous honorer, de vous louer et de vous adorer, à travers vos  quinze souffrances secrètes et l'effusion de votre Sang. Autant il y a de grains de sable dans la mer, de grains de terre dans les champs, de brins d'herbe sur toute la terre, de fruits sur les arbres, de feuilles sur les branches, de fleurs dans les champs, d'étoiles au firmament, d'anges au Ciel, et de créatures sur la terre ; autant de milliers de fois béni, adoré, loué et glorifié le Seigneur Jésus-Christ ; Son Cœur très saint, Son Sang précieux, le divin Sacrifice de la Sainte Messe, le Saint-Sacrement de l'Autel, la très Sainte Vierge Marie, les glorieux neuf Chœurs des Anges et la multitude des Saints ; par moi et par tous les hommes, maintenant et dans toute l'Éternité. Je désire autant de fois, bien-aimé Jésus, vous remercier, vous servir et vous plaire, réparer tous les outrages qui vous sont faits, et vous appartenir corps et âme. Je veux autant de fois me repentir de mes péchés, et vous demander, à vous mon Dieu, pardon et miséricorde. Je désire aussi offrir vos mérites infinis au Père Éternel, en réparation de mes fautes et de mes péchés, et de mes punitions méritées. Je suis fermement résolu à changer de vie et je vous demande que la dernière heure de ma vie soit heureuse et en paix. Je veux aussi prier pour la délivrance des pauvres âmes du purgatoire. Je désire renouveler cette louange d'amour et de réparation à chaque heure du jour et de la nuit, fidèlement, jusqu'au dernier instant de ma vie. Je vous prie, très bon et très aimable Jésus, de confirmer au Ciel mon très sincère désir. Ne tolérez pas qu'il soit anéanti par les hommes et encore moins par l'esprit malin."  Amen !

Notre Dame des Roses de San Damiano

Num_riser0021

Notre Dame des Roses de San Damiano

La Mère de la Consolation et des Affligés

Apparitions entre 1964-1981


Extraits des messages de la Vierge Marie


« Je viens pour préparer vos coeurs par un grand amour, par une grande charité, par un grand élan... Préparons tous les coeurs à ma Venue et à celle de mon Fils Jésus. » (17.11.1967)


« Le monde entier doit savoir que mon Règne et celui de mon Fils arriveront bientôt, et que je suis déjà sur la terre. » (13.11.1967)


« Je viendrai avec une grande lumière et je triompherai sur le monde entier. Et mon Fils Jésus viendra avec un Nouveau Royaume et portera la paix et l'amour, la tranquillité et la joie dans les coeurs. » (13.5.1967)


Historique


Rosa Buzzini était d'une famille de sept enfants dont trois moururent en bas-âge. Quatre filles devinrent adultes : Pierina, Anna, Rosa et Giuseppina. L'année même de la naissance de Rosa, (née le 26 Janvier 1909), Frederico, son père, fut amputé d'une jambe. II mourut deux ans plus tard d'une pneumonie. La veuve de Frederico, à son retour du cimetière, s'est rendue à l'église avec ses quatre petites filles. Devant le Saint-Sacrement, elle a dit: "Jésus, maintenant c'est Toi qui va remplacer mon époux et père. Je te consacre mes filles, afin qu'elles soient toutes tes épouses. " Elle a appelé le prêtre, les a fait bénir: "Que soit faite ta volonté, Jésus, non la mienne. Je te donne mes filles et moi-même pour toujours. " La mère de Rosa continua à habiter avec ses quatre filles auprès de son beau-père. Elle suivit celui-ci lorsqu'il prit en fermage une grande propriété agricole à Guzzano. Rosa ne fréquenta l'école que durant trois hivers. L'instruction qu'elle reçut fut donc rudimentaire. Si elle manquait de formation intellectuelle, Rosa n'en avait pas moins l'esprit vif et une bonne mémoire. Elle ne voyait les choses du monde qu'à travers les vérités de la foi qu'elle comprenait d'instinct. Comme ses soeurs, elle a appris toute jeune à prier. "Maman, disait-elle, nous faisait réciter le rosaire tous les jours. Nous avions toujours notre chapelet avec nous. Nous récitions des prières - là où nous nous trouvions - durant la journée, notamment le chapelet des anges ou les sept plaies de Jésus. » Les trois soeurs de Rosa entrèrent au couvent : Pierina, religieuse du Sacré-Coeur au Brésil. Anna, était franciscaine au Sri Lanka. La cadette, Giuseppina, au Carmel de San Colombano di Lucca. Rosa, elle, choisit une autre voie, celle du mariage. En effet, si Rosa aimait profondément le Bon Dieu, elle aimait aussi beaucoup les enfants... Et le 7 Octobre 1937, âgée de 28 ans, elle épousa un jeune ouvrier de la briqueterie de Ponte dell'Olio, Giuseppe Quattrini. Giuseppe et Rosa eurent trois enfants Giacomina en 1938, Paolo en 1943 et PierGiorgio en 1952. Chaque naissance nécessita une césarienne. Lors de la troisième grossesse, le médecin conseilla fortement un avortement thérapeutique. Rosa refusa catégoriquement, affirmant : "Cet enfant, c'est Dieu qui me l'a donné !" Ce troisième accouchement eut lieu dans des conditions particulièrement difficiles et la santé de Rosa s'aggrava progressivement. Dès lors, Rosa fit des aller et retour de son domicile à l'hôpital et de l'hôpital à son domicile. Le 24 Septembre 1961, elle est rentrée de l'hôpital pour mourir chez elle lorsque, le 29 septembre, en la fête de saint Michel archange, une mystérieuse dame lui rendit visite... Peu avant midi, le 29 Septembre, une jeune femme inconnue vint donc frapper à la porte. Tante Adèle qui vivait avec la famille, alla ouvrir. La femme, très belle, portait le costume des paysannes de la région. Elle avait sur la tête un foulard bleu ciel. La visiteuse venait quêter cinq cents lires pour les oeuvres de Padre Pio. Tante Adèle lui rétorqua que entre eux tous ils ne possédaient que mille lires, lesquelles avaient d'ailleurs été empruntées. La visiteuse se tourna vers Rosa qui était alitée au fond de la pièce: As-tu foi en Padre Pio ? lui demanda-t-elle. Oui, répondit Rosa, j'ai grande confiance en lui. Je le prie déjà depuis un certain temps, mais je ne suis pas encore guérie. Si tu as confiance en Padre Pio, il te fera guérir. A ce moment-là, midi a sonné et la dame lui dit: Récitons l'Angélus ! Puis s'approchant de Rosa, elle ajouta: Allons, lève-toi ! Je ne peux pas me lever, j'ai de trop fortes douleurs. Donne-moi la main! Lève-toi! Je ne peux pas.Donne-moi encore l'autre main! Alors Rosa se leva et ensemble elles récitèrent l'Angélus. Après l'Angélus, la dame ajouta: Maintenant, disons cinq Pater, Ave et Gloria aux intentions de Padre Pio, en l'honneur des cinq plaies de Notre-Seigneur. Pendant ce temps, la dame toucha les plaies de Rosa qui se fermèrent instantanément. Tu te rendras maintenant chez Padre Pio. Je n'ai ni argent, ni vêtements, objecta Rosa. Tu auras ce qu'il faut. Descendant de la chambre à l'étage, tante Adèle a alors donné les 500 lires à la dame. Elle les a prises, l'a beaucoup remerciée et lui a dit avant de sortir: Ta nièce a grande confiance en Padre Pio, mais toi pas assez. Tante Adèle, voyant Rosa près de l'évier et qui commençait à laver la vaisselle s'exclama: Mais qu'est-ce que tu fais ici, Rosa ? C'est moi qui lave la vaisselle, pas toi ! Rosa lui sauta alors au cou et lui dit en l'embrassant: «Mais, tante, je suis guérie». C'est la Madone qui est venue en personne, j'aurais du m'en douter, conclue avec des regrets Tante Adèle. Pendant ce temps, Giuseppe, la mari de Rosa était allé cueillir des châtaignes pour assurer aux siens le moyen d'assouvir leur faim, car il devait entrer à l'hôpital le lendemain pour être opéré d'une hernie. A son retour, quelle ne fut pas sa surprise de constater que son épouse était réellement guérie. Une vie nouvelle va commencer, pensa-t-il... Selon les témoignages d'habitants du village, Rosa Quattrini reprit aussitôt une vie tout à fait normale et se rendait chaque jour à l'église. Son mari Giuseppe, ayant trouvé un nouveau lieu d'habitation ainsi que l'avait promis la mystérieuse visiteuse, mais entrant, le lendemain, à l'hôpital, ce fut Rosa elle-même, avec sa tante qui assura le déménagement des meubles et des affaires en charrette à bras, jusqu'à une distance d'un bon kilomètre. Quelques mois plus tard, en mai 1962, Rosa se rendit avec un pèlerinage diocésain placé sous la conduite spirituelle de son curé, Don Edgardo Pellacani, à San Giovanni Rotondo. Le matin, tandis qu'elle récitait le chapelet sur le parvis de l'église à San Giovanni, elle s'entendit soudain appeler: "Rosa, Rosa !" Elle se retourna et vit avec surprise la Dame... Tu me reconnais ? Oui, répond Rosa, vous êtes la Dame qui m'avez apporté la guérison. Je suis la Mère de Consolation, la Mère des affligés. Dis-le donc à San Damiano, et au professeur qui n'a pas voulu croire à ta guérison. Après la messe, nous nous trouverons près de la sainte table et je t'accompagnerai chez Padre Pio. (Biographie de Padre Pio) Ainsi fut fait. Dès qu'elles furent auprès de Padre Pio, la Vierge disparut sans laisser de trace. Sans s'émouvoir d'une telle intervention et d'un tel départ, Padre Pio reçut Mamma Rosa et lui enjoignit d'aller assister les malades, spirituellement surtout, durant deux ans. On imagine la perplexité de Rosa, elle qui n'avait jamais travaillé chez les autres... Elle raconte elle-même cette période :"J'entendais une voix intérieure qui me disait où je devais me rendre : c'était toujours chez des malades proches de la mort. Pendant ces années, je suis allée très souvent chez Padre Pio, emmenant des malades. Lorsque ma tante a contracté une pneumonie, je suis retournée le voir. Partis le 22 septembre nous y sommes restés jusqu'au 26. Je me suis confessée au Père. 11 m'a dit de ne plus quitter notre maison, de prier devant la petite chapelle de saint Michel, afin qu'il m'illumine, me guide, m'assiste et me défende, car il m'adviendra un grand événement...» «Prépare-toi par la prière et le sacrifice... , m'a-t-il dit. Saint Michel et notre Maman céleste te seront toujours proches, et moi aussi. »Le 16 Octobre 1964, un vendredi, alors que sonnait midi au clocher du village, Rosa récitait l'Angélus, elle entendit une voix l'appeler du dehors: "Rosa viens, viens ici, je t'attends!". La voix était douce et si belle et, arrivée au milieu de la cour, elle vit une nuée blanche descendre du ciel, elle était éclatante de lumière et parsemée d'étoiles d'or et d'argent. Elle contenait aussi un nombre incalculable de pétales de roses de toutes les couleurs qui s'évanouissaient en touchant le sol du jardin. Un instant après, est sorti de la nuée un grand globe rouge qui s'est placé sur le poirier. Alors la nuée disparut et la Madonne parut entourée d'une vive lumière. La Madone était vêtue d'un grand manteau blanc très léger qui, flottant au vent, semblait recouvrir le monde entier. Elle avait une robe bleue avec une ceinture blanche d'où à gauche pendait un chapelet avec des grains resplendissants se terminant par un crucifix tout fulgurant ou Jésus crucifié paraissait vivant. Elle avait autour du cou un chapelet rond plein d'étoiles étincelantes. De ses mains, sortaient de grands rayons lumineux qui me frappaient le visage et tout mon être... Notre Dame des Roses, rappelant son rôle de Mère, s'installait dans ce petit Jardin et donnait son premier Message: "Ma petite fille, je viens de très loin. Annonce au monde que tous doivent prier, car Jésus ne peut plus porter sa Croix. Je veux que vous soyez tous sauvés, tous, bons et mauvais. Je suis la Mère de l'Amour, la Mère de tous, et vous, vous êtes tous mes enfants. Je veux que vous soyez tous sauvés. Aussi suis-je venue avertir le monde qu'il faut prier, car les châtiments sont proches. Je reviendrai chaque vendredi, je te donnerai des messages, et tu devras les annoncer au monde!"...


Texte paru dans L'Etoile de Notre-Dame n°69 - Mars 1999


Mamma Rosa


D'autres phrases encore:Je viendrai avec une grande lumière en forme de colombe pour éclairer le monde entier. Tous la verront, tous s'embraseront d'amour pour Moi et tous auront la lumière du Ciel pour réveiller vos coeurs de ténèbres... Mais ceux qui n'auront pas la foi, qu'en sera-t-il d'eux ?(4 4 70)Une étoile viendra dans le Ciel. Avec cette étoile, je viendrai au milieu de vous, et je donnerai la Lumière au monde entier! Ceux qui auront la foi trouveront dans leur coeur tant de joies et de consolations, et tant d'âmes se convertiront! Elles se sauveront et auront le salut et la paix .... Cette étoile, quand je viendrai, sera grande comme cet "Enclos" et voyagera sur le monde entier... Elle portera la Lumière partout et j'enverrai ses rayons dans le coeur des prêtres et dans toutes les âmes.(7 4 67)


La conversion de Robert Hossein


Si Robert Hossein multiplie aujourd’hui les spectacles à thème religieux, c’est parce qu’il a soudainement découvert la foi, à San Damiano, un petit hameau de Lombardie où la Vierge serait apparue pour la première fois le 16 octobre 1964. La "voyante" était une paysanne de cinquante quatre ans, surnommée "Mamma Rosa", décédée en 1984. La Vierge, affirmait-elle, lui avait enjoint de faire de son jardin un lieu de prière et d’inviter le plus grand nombre de gens à venir y prier. Et chaque mois des trains et cars français partent de Paris pour y passer 3 jours. Robert Hossein n’a pas fait partie de ces "voyages organisés". Mais de passage en Italie, dans la région de Plaisance, il s’est décidé à se rendre à San Damiano. Il garde depuis sur lui en permanence, dans son portefeuille, la photo prise au village en 1971, par un amateur. Le cliché qui montre une déformation étrange du soleil qui paraît surmonter ce que les fidèles de San Damiano n’hésitent pas à désigner comme une apparition de la Vierge, avait été expertisé à l’époque par des techniciens de Leiz France, et certifié par eux sans trucage. Depuis Robert Hossein s’est fait "rebaptiser" et il assure vivre intensément sa foi.


D’après un article d’Emmanuel Peze Repris dans le Recueil marial 1985 du Frère Albert Pfleger, mariste

Prière à Notre Dame des Roses

Mère Céleste, Reine des Cieux, Souveraine du genre humain, vous qui avait reçu de Dieu le pouvoir et la mission d’écraser la tête de Satan, docile à votre appel, nous accourons à vos pieds. Mère pleine de miséricorde, daignez agréer les louanges et les prières que font monter vers vous pleins de confiance, vos fils pèlerins. Ils sont venus vous confier toutes leurs peines, toutes leurs misères. Ô merveilleux reflet de la beauté du Ciel, par la lumière de la Foi, chassez de nos esprits les ténèbres de l’erreur. Rose mystique, par le parfum céleste de l’espérance, ranimez le courage des âmes abattues. Source inépuisable d’eau salutaire, par les flots de la divine charité, rendez la vie aux cœurs desséchés. Nous sommes vos enfants, vous nous réconfortez dans nos peines, vous nous protégez dans le danger, vous nous soutenez dans la lutte. Faites que nous aimions et servions votre Fils Jésus, donnez-nous un ardent amour pour votre Rosaire, faites que nous répandions partout la dévotion mariale, que nous nous efforcions de vivre en état de grâce pour mériter le bonheur éternel auprès de vous. Ainsi soit-il.

Cette prière a été approuvée et indulgenciée le 8 Nov. 1969

+ Glu Placido Nicolini, O.S.B. Evêque d’assise.

Téléchargez la notice et la prière à Notre Dame des Roses (pdf) en cliquant ici

Posté par fmonvoisin à 15:57 - - Commentaires [445] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

29 septembre 2008

Litanies de Notre Dame de Pontmain

Num_riser0045__3_

Notre Dame de Pontmain

Apparitions le 17 janvier 1871


"Priez mes enfants, Dieu vous exaucera en peu de temps
Mon Fils se laisse toucher"

L'apparition se produisit en pleine hiver et en pleine guerre, alors que les troupes de Guillaume Ier, roi de Prusse, ne cessent de l'emporter sur celles de Napoléon III ; le 19 septembre 1870, elles ont commencé le siège de Paris ; le 12 janvier 1871, elles sont entrées au Mans ; progressant vers l'ouest, elles sont aussi entrées en Mayenne. Le 17 janvier, une pointe avancée prussienne arrive aux portes de Laval. Parmi les soldats français règnent le désordre et la panique. Dans les campagnes, les paysans cachent ce qu'ils ont : argent, linge et nourriture. Aux misères de la guerre s'ajoute une épidémie de fièvre thyphoïde et de variole. Sur une population d'environ cinq cents habitants, la paroisse de Pontmain a vu partir trente-huit jeunes gens appelés sous les drapeaux. On était sans nouvelles. Tout allait mal. Les paroissiens disaient: « On a beau prier, le bon Dieu ne nous écoute pas», Le dimanche 15 janvier 1871, après les Vêpres, le curé avait entonné comme de coutume le cantique de Saint-Brieuc : « Mère de l'Espérance dont le nom est si doux, protégez notre France, priez, priez pour nous», II s'était retrouvé seul à chanter. Se retournant, il avait exhorté ses paroissiens. Alors ils chantèrent mais en pleurant. Ce mardi, 17 janvier, on demeurait dans l'inquiétude, la désolation, iI faisait froid. La neige couvre le sol et les toits.

3_05_93_05_103_05_113_05_13

3_02_14

 

Les faits


Vers six heures, Jeanne Destais, l'ensevelisseuse, entre dans la grange pour raconter ce qu'elle a appris au sujet des soldats dont fait partie Auguste Friteau, le demi-frère d'Eugène et Joseph Barbedette. A ce moment, Eugène va dehors guettant le retour de l'aurore boréale qu'il a vue le 11 janvier, mais c'est autre chose qu'il aperçoit, à vingt pieds au-dessus de la maison Guidecoq. " Qu'c'est beau ! ", dira-t-il dans un instant : une Dame vêtue d'une robe bleu sombre, parsemée d'étoiles comme la voûte de l'église. Un voile de deuil encadre son visage fin et jeune. Elle porte une couronne d'or marquée d'un liseré rouge à mi-hauteur. Elle sourit et tend les mains vers l'enfant. Un instant effrayé, Eugène est vite captivé par le tendre regard de cette Dame qu'il contemple en silence. Jeanne Destais ne voit rien, le père non plus ; mais Joseph, sorti avec eux, voit bien, lui ; et il fait la même description que son frère. C'est ainsi : ni Victoire, la mère, ni les Soeurs Vitaline et Marie-Edouard, ni même l'Abbé Guérin, aucun adulte ne pourra voir autre chose que les trois étoiles qui encadrent, en triangle, la tête et les bras de la Dame. Mais plusieurs autres enfants ont éclaté de joie en regardant le ciel. Ainsi Françoise Richer (11 ans) et Jeanne-Marie Lebossé (9 ans) qui, avec les frères Barbedette, forment le groupe des quatre voyants officiellement reconnus. Ainsi la toute petite Augustine Boitin (25 mois) qui battait des mains, Eugène Friteau (6 ans et demi) illuminé de bonheur, bien que très malade. Quant à Auguste Avice (4 ans), il décrivit doucement la Dame à son père ; ensuite, sur l'ordre de celui-ci, il garda le silence. Plus tard, par trois fois et en particulier la veille de sa mort, il rompit ce silence pour dire qu'il avait vu la Sainte Vierge. C'est elle, en effet, qui fut reconnue lorsque les enfants épelèrent la dernière partie du message écrit : L'apparition donna lieu à une veillée de prière dans la neige devant la grange ce soir d'hiver. Les enfants qui restèrent ainsi trois heures à prier, à s'exclamer en regardant le ciel, sans un instant de lassitude. Après le 20 janvier une dernière canonnade suscite un voeu à Notre-Dame d'Avesnières de Laval. Les troupes prussiennes se replient. Le 28 janvier l'armistice est signé. Les trente-huit soldats mobilisés dans la paroisse de Pontmain reviennent tous indemnes. La reconnaissance l'emporte sur le scepticisme. La prière demandée par la Vierge continue. Les foules affluent. Les voyants, eux, sont interrogés, d'abord par le doyen de Landivy puis par une commission spéciale, enfin par l'évêque lui-même. Des médecins les examinent, au terme de l'enquête, le 2 février 1872, Monseigneur Wicart évêque de Laval, fait la déclaration suivante : « Nous jugeons que l'Immaculée Vierge Marie, Mère de Dieu a véritablement apparu, le 17 janvier 1871, à Eugène Barbedette, Joseph Barbedette, Françoise Richer et Jeanne-Marie Lebossé, dans le hameau de Pontmain.»

132_20_20__20ND_20DE_20PONTMAIN

nd_pontmain1w_20Our_Lady_of_Pontmain_CatholicTradition_org_1

Saydet_Beshwet_by_Christine

Litanies de Notre Dame de Pontmain

sous le vocable de Notre Dame de Délivrance

 

Seigneur, ayez pitié de nous

Christ, ayez pitié de nous

Seigneur, ayez pitié de nous

 

Christ, écoutez-nous

Christ, exaucez-nous

 

Père Céleste, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous

Fils, Rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous

Esprit Saint, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous

Trinité Sainte, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous

 

Notre Dame de Pontmain, priez pour nous

Notre Dame de Pontmain, Reine Victorieuse, priez pour nous

Notre Dame de Pontmain, sur qui a reposé la Puissance du Très-Haut, priez pour nous

Notre Dame de Pontmain, plus vaillante qu'Esther et Judith, priez pour nous

Notre Dame de Pontmain, dont le Fils a écrasé la tête de Satan,

Notre Dame de Pontmain, invulnérable aux attaques de Satan,

Notre Dame de Pontmain, qui nous protégez contre le dragon furieux,

Notre Dame de Pontmain, Refuge des pécheurs,

Notre Dame de Pontmain, Libératrice et Salut des infirmes,

Notre Dame de Pontmain, Espérance des désespérés,

Notre Dame de Pontmain, qui avez fait tressaillir Jean-Baptiste d'allégresse,

Notre Dame de Pontmain, qui avez procuré à Élisabeth une heureuse délivrance,

Notre Dame de Pontmain, protectrice des femmes enceintes

Notre Dame de Pontmain, bonne délivrance des femmes en travail,

Notre Dame de Pontmain, consolatrice des enfants avortés,

 

Du pouvoir et des tentations de Satan, Notre Dame de Pontmain, délivrez-nous!

De la séduction des idoles et des fausses doctrines, Notre Dame de Pontmain, délivrez-nous!

Des possession démoniaques, Notre Dame de Pontmain, délivrez-nous!

Des illusions pernicieuses de l'esprit des ténèbres,

Des attaques des sorciers et des maîtres occultes,

Des pactes diaboliques qui rendent esclaves de Satan,

De l'idolâtrie, du spiritisme et du satanisme,

Des sectes, de la sorcellerie et des sociétés secrètes,

Des pièges de la divination et des fausses prédictions,

Des fausses visions et des rêves trompeurs,

De toutes malédictions,

Des envoûtements, des sortilèges et des maléfices,

De l'esprit de mort qui pousse au suicide et au meurtre,

Des maladies provoquées par les sortilèges,

Des fléaux dévastateurs,

De la faim, de la violence et de la guerre,

Des accidents mortels,

Des maladies contagieuses,

De la stérilité d'origine maléfique,

De toute menaces contre les enfants, dans le sein maternel,

Des accouchements difficiles et des traumatismes de notre enfance,

Des perversions dont sont victimes les enfants,

Des angoisses de l'âme et des maux du corps,

Des liens généalogiques qui affectent les vivants,

Des disparitions mystérieuses de nos proches parents,

Des blocages de la vie sentimentale et de nos facultés mentales,

Des ravages de l'impiété, des progrès de l'incroyance et de la civilisation de la mort,

De la tentation contre la Foi,

Des communions indignes et sacrilèges,

Du désespoir et du découragement,

De l'esprit de peu qui tue la Foi en Dieu,

De la tiédeur dans le service de Dieu,

De l'esprit d'orgueil et de domination,

De l'endurcissement dans le péché,

Du péché contre l'Esprit Saint,

Du refus à pardonner à nos ennemis,

Des pensées de haine et des pensées impures,

Des embûches du Démon à l'heure de la mort,

Des souffrances du Purgatoire,

De la damnation éternelle,

 

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, pardonnez-nous, Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous, Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous, Seigneur.

 

Christ, vainqueur de la Mort, écoutez-nous

Christ, vainqueur de Satan, exaucez-nous

 

Esprit Saint le Libérateur, écoutez-nous

Esprit Saint, le Consolateur, exaucez-nous

 

Dieu le Père Tout-Puissant, écoutez-nous

Dieu le Père Tout-Puissant, délivrez-nous du Mauvais.

 

Priez pour nous, Notre Dame de Pontmain

Afin que nous soyons affranchis de toutes nos tribulations

 

Prions

 

Nous Vous louons, notre Dieu, pour Votre Amour, Votre Miséricorde, Votre Puissance, pour la Victoire du Sang de l'Agneau, de Votre Fils, Notre-Seigneur Jésus-Christ. Nous Vous louons pour notre Mère, la Vierge Marie. Accordez à tous ceux qui se réfugient sous Sa Maternelle Protection, la délivrance des maux qui les affligent; libérez-les de la puissance des Ténèbres, afin qu'ils vivent dans la liberté des enfants de Dieu, dans le cortège triomphal du Christ ressuscité. Amen.

Icone_7_jpg_jpg

Prière à Notre Dame de Pontmain,

Mère de l'Espérance et Reine de la Paix


Très douce Vierge Marie, Tu as, dans ton Apparition à Pontmain, rappelé l'importance de la prière, fortifié en nos coeurs, l'Espérance et apporté la Paix. Daigne accueillir favorablement aujourd'hui la prière ardente que nous t'adressons pour que s'établisse dans nos coeurs, nos familles, notre pays et toutes les Nations, la paix, fruit de la Justice, de la Vérité, de la Charité. Augmente en nos âmes le désir de vivre pleinement notre Foi, sans aucune compromission, dans toutes les circonstances de notre vie. Aide-nous à toujours comprendre les autres et à les aimer profondément en Dieu. Amen.

 

Mère de l'Espérance, prie pour nous
Notre Dame de la Prière, prie pour nous
Reine de la Paix, prie pour nous.
Notre Dame de Pontmain, prie pour nous,
pour l'Eglise et pour notre Patrie.

Icone_93_jpg_jpg_jpg

Téléchargez le texte des Litanies de Notre Dame de Pontmain (pdf) en cliquant ici

 

Notice sur Notre Dame de Pontmain,

cliquer sur le lien suivant:

http://spiritualitechretienne.blog4ever.com/blog/lirarticle-83937-970258.html

 

Posté par fmonvoisin à 17:02 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


24 juin 2008

L'apparition de la Croix de Migné-Auxances

apparition

L'apparition miraculeuse de la Croix de Migné-Auxances

Le 17 décembre 1826, dans le Diocèse de Poitiers, France

17 décembre 1826. Un événement extraordinaire met en émoi la petite commune de Migné. La population du village et des environs s'est réunie pour la plantation d'une croix de mission. Alors que l'assemblée écoute le discours du prédicateur, une croix mystérieuse apparait dans le ciel. Contrairement à la croix qu'on vient de dresser, celle-ci est très grande, régulière, lumineuse et couchée. Elle reste ainsi une bonne demi-heure, orientée d'est en ouest, étendue par-dessus la foule, rassemblée devant l'église.

Les autorités civiles et religieuses sont alertées. Une commission d'enquête chargée de vérifier les faits est mise en place. La publication des conclusions de cette commission, qui confirment le fait, et la diffusion de lithographies représentant le miracle déclenchent une polémique nationale diffusée par les médias de l'époque: presse, brochures et livres. Les tenants de l'Eglise et du Concordat y voient une approbation divine, les anti-Concordataires dénoncent le coup monté et les libres-penseurs tournent en dérision les gens de Migné qu'ils traitent de paysans arriérés et crédules. Mais peu à peu d'autres préoccupations font la une de l'actualité et les médias abandonnent l'affaire de Migné.

croixplafond1

La Croix commémorative accrochée à la voûte de l'église de Migné Auxances

L'apparition n'en est pas oubliée pour autant. Dans un mandement officiel l'évêque de Poitiers, monseigneur de Bouillé la déclare miraculeuse. Il fait agrandir l'église en forme de croix et la réoriente vers l'ouest, dans le sens de la croix de l'apparition. Sur la stèle de Mgr de Bouillé dans la cathédrale de Poitiers, un bas-relief illustre tout à la fois l'apparition et la reconstruction de l'église. Cette église reste le mémorial essentiel de l'événement. A l'intérieur, une grande croix recouverte de cuivre est fixée à la voûte du transept, à l'endroit exact de l'apparition. Un tableau dans la nef et le vitrail du transept de gauche représentent l'événement. Une inscription gravée au-dessus de l'entrée de l'église et une autre dans le transept, rappellent aussi ce fait exceptionnel. Même à Paris, il est possible de se remémorer ce miracle. Dans la basilique du Sacré-Cœur à Montmartre, la première chapelle de gauche est consacrée à sainte Radegonde, patronne de Poitiers. L'autel fut construit aux frais de la Comtesse de Beauchamp de St Julien l'Ars en mémoire de sa belle-fille brûlée vive dans la catastrophe de l'incendie du bazar de la charité à Paris le 4 mai 1897. Il comprend deux bas-reliefs: Celui de gauche retrace l'arrivée à Sigon (quartier de Migné) en 569 de l'évêque de Tours apportant à sainte Radegonde un fragment de la croix du Christ offert par l'empereur de Constantinople. Le bas-relief de droite représente le miracle de l'apparition de la croix lumineuse le 17 décembre 1826.

montmartre

Le bas relief de l'autel de Sainte Radegonde de la Basilique du Sacré Coeur de Montmartre

Prière à la Sainte Croix

Dieu tout puissant, qui avez souffert la mort à l’arbre patibulaire pour tous nos péchés, soyez avec moi.

Sainte Croix de Jésus-Christ, ayez pitié de moi.

Sainte Croix de Jésus-Christ, soyez mon espoir

Sainte Croix de Jésus-Christ, repoussez de moi toute arme tranchante

Sainte Croix de Jésus-Christ, versez en moi tout bien,

Sainte Croix de Jésus-Christ, détournez de moi tout mal,

Sainte Croix de Jésus-Christ, faites que je parvienne au chemin du salut.

Sainte Croix de Jésus-Christ, repoussez de moi toute atteinte de mort

Sainte Croix de Jésus-Christ, préservez-moi des accidents corporels et temporels

Que j’adore la Sainte Croix de Jésus-Christ à jamais !

Jésus de Nazareth crucifié, ayez pitié de moi.

Faites que l’esprit malin et nuisible, fuie de moi dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

En l’honneur du sang précieux de Notre Seigneur Jésus Christ, En l’honneur de son incarnation, par où Il peut nous conduire à la vie éternelle, aussi vrai que Notre Seigneur Jésus Christ est né le jour de Noël et qu’Il a été crucifié le Vendredi Saint. Ainsi soit-il.

Pour en savoir plus

http://membres.lycos.fr/mignememoires/index.htm

(dont ce récit et les photos sont extraits)

et aussi:

http://www.diocese-poitiers.fr/poitiers-nord/index.htm

Posté par fmonvoisin à 13:47 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

11 juin 2008

Saint Joseph à Cotignac

Num_riser0025

L'apparition de Saint Joseph au Mont Bessillon à Cotignac en France, le 7 juin 1660

La journée s'annonce chaude. Un jeune berger, provençal, de Cotignac, Gaspard Ricard, âgé de 22 ans, a conduit son troupeau sur le versant est du Bessillon. Vers une heure de l'après-midi la chaleur est intense. Assoiffé, il s'allonge sur le sol rocailleux quand soudain un homme d'imposante stature se tient près de lui et indique un rocher en lui disant: "Iéu siéu Joùsè; enlevo-lou e béuras ." c'est-à-dire: "Je suis Joseph; enlève-le et tu boiras." La pierre est lourde, huit hommes pourront à peine la déplacer; comment Gaspard la soulèverait-il? Mais le vénérable vieillard , comme disent les récits de l'époque, réitère son ordre. Le berger obéit déplace le rocher, et découvre une eau fraîche qui commence à ruisseler. Il boit aussitôt avec avidité. Lorsqu'il se relève, l'apparition a déjà disparu Sans plus attendre, il va porter la nouvelle au village, et les curieux arrivent. Trois heures après l'événement en un lieu que tous savent être dépourvu de source, une eau abondante s'écoule.

Saint Joseph mis en lumière dans l'Église et en France : "C'est tout. Rien de plus simple, rien de plus pauvre que cette apparition... comme l'Evangile", commentait Mgr Gilles Barthe, dans sa lettre pastorale du 14 février 1971. L'eau est le signe, si essentiel dans notre foi, de notre régénération et de la vie nouvelle jaillie pour nous de la Pâque du Christ. Ici est mis en lumière le rôle puissant d'intercession de Saint Joseph. St Joseph uni à la Vierge Marie dans le plan éternel de la Providence divine, que Dieu veut voir associé à son épouse dans la prière et le coeur des chrétiens, spécialement dans la vie des familles. Les faits sont dûment attestés par d'abondantes sources, bien conservées. Un épisode des mois suivant l'apparition est remarquable: une fois de plus, les Consuls de Cotignac, en hommes politiques, et en chrétiens responsables, vont croire à l'événement et prendre bientôt toutes les mesures utiles en vue du bon déroulement des pèlerinages... tout en respectant profondément les compétences et responsabilités propres aux autorités d'Eglise dans le domaine spirituel (reconnaissance, cultes, etc.) Car les choses ne traînèrent pas. A la réunion du conseil municipal du 25 juillet, on délibéra au sujet de la font (source) de Saint Joseph , dont l'eau a beaucoup de qualités et fait beaucoup d'opérations . Car de toutes parts de la province, on vient y prendre de l'eau pour s'y laver, boire et guérir si on a des maladies et infirmités : cela provoque de la confusion ! La construction d'une chapelle y est décidée - on recevra les aumônes à cette fin -. Commencée le 9 août, elle sera déjà terminée en octobre suivant! Bientôt trop petite, on en met une plus vaste en chantier dès 1661 ; elle sera dans le style de l'époque. C'est le Sanctuaire de St Joseph consacré en 1663 que vous pouvez voir aujourd'hui. Mais, dans l'immédiat la grosse question était de savoir qui, prêtres séculiers ou religieux, sera chargé de la chapelle de Saint Joseph. La population de Cotignac et ses élus désiraient que ce fussent les Pères Oratoriens de Notre-Dame de Grâces. Et telle fut finalement la décision de l'Evêque de Fréjus. Ainsi en fut-il jusqu'à la Révolution.

Des signes extraordinaires : En 1662, dans son compte-rendu de visite, le Père Allard de l'Oratoire avait écrit parlant de l'année 1661: "Nos Pères (de Notre-Dame de Grâces) m'ont assuré qu'il y a eu 52 processions, de Pâques à la Pentecôte, et qu'il y a eu 6 000 personnes dans l'octave de cette dernière solennité. L'eau de Saint Joseph fait des miracles. Depuis mon retour un boiteux de naissance, originaire d'Avignon, y étant allé, est revenu bien droit et a laissé ses crosses; nous le connaissons. Tout le monde boit et emporte de cette eau.." Il ajoutait encore que les Pères avaient construit un bâtiment de six chambres à Saint-Joseph , et qu'ils étaient débordés: il leur faudrait du renfort! Le Pape, Alexandre VII accorda sa bénédiction à la confrérie qui s'établit bientôt sous le nom de Confrérie de la Sainte Famille ou de Jésus-Marie-Joseph. Tout ceci illustre la popularité acquise par le culte de Saint Joseph; sa fête le 19 mars vit accourir les foules dès 1661. C'est du reste cette année-là que Louis XIV décrétait ce jour, fête chômée! Bientôt Saint Joseph fut fêté dans tous les diocèses de France (ce que le Saint-Père demandait depuis 40 ans ... ), et spécialement en Provence; des églises y apparurent qui portaient son nom, et dans presque toutes les autres, un autel fut dédié à celui que l'Eglise proclamerait un jour son Protecteur universel (en 1871). La Font Saint Joseph ne s'est jamais tarie, au pied du sanctuaire. Elle reste visible en contre-bas de celui-ci, sur le côté ; les grâces non plus, dont on ne saurait faire la liste notent les Moniales Bénédictines, qui ont trouvé là le lieu privilégié de leur installation depuis 1977, à leur retour d'Algérie. A tous ceux qui prient avec foi, Saint Joseph répond avec son coeur de père ; il ramène le coeur des enfants vers leurs parents, protège les enfants à naître, réconcilie des frères désunis, rend le goût de vivre, notent encore les Bénédictines, qui sont souvent les confidentes des grâces obtenues ; et celles-ci concernent quelquefois des nécessités très matérielles : pour vivre, il faut avoir de quoi se nourrir, avoir un toit... Après son pèlerinage à Cotignac et l'apparition de Saint Joseph, Louis XIV ne pouvait faire moins que lui consacrer la France et sa personne (Ces bonnes dispositions chrétiennes ne survécurent guère à la mort de sa mère, Anne d'Autriche).

La Font Saint Joseph ne s'est jamais tarie, au pied du sanctuaire ; les grâces non plus, dont on ne saurait faire la liste. A tous ceux qui prient avec foi, Saint Joseph répond avec son cœur de père ; il ramène le cœur des enfants vers leurs parents, protège les enfants à naître, réconcilie des frères désunis, rend le goût de vivre, notent les Bénédictines. L'eau de Saint Joseph fait des miracles. Un boiteux de naissance, originaire d'Avignon, y étant allé, est revenu bien droit et a laissé ses crosses ; nous le connaissons. Tout le monde boit et emporte de cette eau."

Pour en savoir plus

www.nd-de-graces.com

Dont ce texte est extrait

Posté par fmonvoisin à 16:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

27 mai 2008

Marie Reine de la Paix et de la Réconciliation

Marie Reine de la Paix et de la Réconciliation

Apparitions à Medjugorje (Bosnie-Herzégovine) depuis 1981

Maria_20Regina_20della_20Pace800DSC00931madonna_di_medjugorjreMarie_Reine_de_la_Paix_de_Medjugorjep1010160ap1010168p1020070ap1020072p1020074p9090305

Vierge_20Medjugorje

Neuvaine à Marie Reine de la Paix et de la Réconciliation

Un cadeau pour la Gospa

Qu’offrir à la Gospa ?

Que pourrions-nous offrir à la Gospa pour l’anniversaire de ses apparitions ? C’est la question que se posent de nombreux pèlerins, et nous répondons par une autre question : Le plus beau de tous les cadeaux, ne serait-ce pas de vraiment vivre ses messages ? La trame centrale des messages de la Gospa est l’appel à la paix et à la réconciliation. Et pourtant : la Vierge n’a de cesse de nous dire que nous ne pouvons les obtenir que par la prière. C’est pourquoi elle nous appelle inlassablement à la prière, au renouvellement de la prière (jusqu’à ce que la prière devienne joie pour nous), à la prière avec le cœur… Avec le désir de lui offrir quelque chose de spécial pour cet anniversaire, une prière qui rassemblerait tous ses enfants dans le monde entier, une prière qui aiderait à vivre ses messages, nous avons composé une simple neuvaine.

Pourquoi une neuvaine ?

La notion de neuvaine vient du Nouveau Testament, notamment des neuf jours après l’Ascension de Jésus, pendant lesquels Marie et les disciples de Jésus ont prié d’un seul cœur, attendant, en persévérant dans la prière, la venue de l’Esprit Défenseur promis, de l’Esprit qui les remplirait « le jour de la Pentecôte » (Ac 2,1). Depuis ce jour-là, les neuvaines sont fréquentes dans la tradition de l’Eglise. La Gospa elle-même nous y invite : « Chers enfants, offrez des neuvaines, vous sacrifiant là où vous vous sentez le plus liés. » (25 juillet 1993)

Comment prier cette neuvaine ?

Une intention de prière est attribuée à chaque jour de la neuvaine, intention à laquelle on prie en méditant les textes proposés à la lumière des mystères glorieux du rosaire. Le premier texte est un passage de l’Evangile, le deuxième est un message de la Gospa, et le troisième un passage du Catéchisme de l’Eglise Catholique. Ils ont été choisis pour donner aux intentions de prière un triple éclairage : évangélique, marial (puisant dans les messages de Medjugorje) et ecclésial, mais aussi en tant qu’aide offerte à la personne qui anime la prière. Les passages du Catéchisme concernant la prière nous montrent la richesse, la profondeur et l’immensité de l’expérience chrétienne de la prière à laquelle la Gospa à Medjugorje ne fait que renvoyer. La prière qui conclut chaque dizaine de chapelet rassemble toutes les prières offertes à l’intention de la journée.

Ensemble vers la nouveauté

Nous croyons que cette union dans la prière apportera aux priants une nouvelle expérience de l’amour de Dieu, amour qui est répandu dans nos cœurs par l’Esprit Saint qui nous a été donné. Cette expérience représente toujours un nouveau début, le passage d’un nouveau seuil dans la vie. Et puisque, par la prière, les vraies guerres, ainsi que les guerres dues au doute et à l’incrédulité peuvent être arrêtées et les lois naturelles changées, nous espérons sincèrement que cette prière commune, unie dans le cœur de Marie et offerte pour la victoire de son Cœur Immaculé, obtiendra le changement de nos cœurs et de nos vies et sera le plus beau cadeau que nous puissions offrir à la Gospa.

Message du 25 juillet 1993

«Chers enfants, je vous remercie pour vos prières et pour l'amour que vous me montrez. Je vous invite à vous décider à prier à mes intentions. Chers enfants, offrez des neuvaines, vous sacrifiant là où vous vous sentez le plus liés. Je désire que votre vie soit liée à moi. Je suis votre Mère, et je désire, petits enfants, que Satan ne vous fourvoie pas, car il désire vous mener sur le mauvais chemin. Mais il ne le peut pas si vous ne le lui permettez pas. C'est pourquoi, petits enfants, renouvelez la prière dans vos cours, et alors vous comprendrez mon appel et mon vif désir de vous aider. Merci d'avoir répondu à mon appel. »

Textes proposés pour la méditation

Premier jour - Prions pour les voyants

1 Prière à la Reine de la Paix

Mère de Dieu et notre Mère, Marie, Reine de la Paix ! Tu es venue chez nous pour nous conduire à Dieu. Obtiens-nous la grâce, non seulement de dire : « Qu’il me soit fait selon Ta volonté ! », mais de vraiment accomplir la volonté de Dieu, comme Tu l’as fait, nous t’en prions ! Nous mettons nos mains entre Tes mains, afin qu’à travers toutes les épreuves et les difficultés, Tu nous conduises à Dieu. Par le Christ, notre Seigneur. Amen.

Credo, 7 Notre Père, 7 Je Vous salue Marie, 7 Gloire au Père

2- Invocation à l'Esprit Saint (Veni Creator)

Viens, Esprit Créateur, visite l'âme de tes fidèles, emplis de la grâce d'En-Haut les cœurs que tu as créés. Toi qu'on nomme le Conseiller, don du Dieu Très-Haut, source vive, feu, charité, invisible consécration. Tu es l'Esprit aux sept dons, le doigt de la main du Père, l'Esprit de vérité promis par le Père, c'est toi qui inspires nos paroles. Allume en nous ta lumière, emplis d'amour nos cœurs, affermis toujours de ta force la faiblesse de notre corps. Repousse l'ennemi loin de nous, donne-nous ta paix sans retard, pour que, sous ta conduite et ton conseil, nous évitions tout mal et toute erreur. Fais-nous connaître le Père, révèle-nous le Fils, et toi, leur commun Esprit, fais-nous toujours croire en toi. Gloire soit à Dieu le Père, au Fils ressuscité des morts, à l'Esprit Saint Consolateur, maintenant et dans tous les siècles. Amen.

Envoie ton Esprit, Seigneur, et tout sera créé.

Et tu renouvelleras la face de la terre.

Prions le Seigneur : O Dieu, qui as instruit les cœurs des fidèles par la lumière du Saint-Esprit, donne-nous, par ce même Esprit, de comprendre et d’aimer ce qui est bien, et de jouir sans cesse de ses divines consolations. Par Jésus Christ, notre Seigneur. Amen.

3- Le Rosaire

Mystères joyeux

1. Premier mystere joyeux : L’Annonciation

Notre Pere, 10 Je vous salue Marie, Gloire au Pere, O mon Jésus…

2. Deuxieme mystere joyeux : La Visitation

Notre Pere, 10 Je vous salue Marie, Gloire au Pere, O mon Jésus…

3. Troisieme mystere joyeux : La Nativité

Notre Pere, 10 Je vous salue Marie, Gloire au Pere, O mon Jésus…

4. Quatrieme mystere joyeux : La Présentation de Jésus au Temple

Notre Pere, 10 Je vous salue Marie, Gloire au Pere, O mon Jésus…

5. Cinquieme mystere joyeux : Le Recouvrement de Jésus au Temple

Notre Pere, 10 Je vous salue Marie, Gloire au Pere, O mon Jésus…

Mystères douloureux

1. Premier mystere douloureux : L’Agonie au Jardin de Gethsémani

Notre Pere, 10 Je vous salue Marie, Gloire au Pere, O mon Jésus…

2. Deuxieme mystere douloureux : La Flagellation

Notre Pere, 10 Je vous salue Marie, Gloire au Pere, O mon Jésus…

3. Troisieme mystere douloureux : Le Couronnement d’Epines

Notre Pere, 10 Je vous salue Marie, Gloire au Pere, O mon Jésus…

4. Quatrieme mystere douloureux : Le Portement de la Croix

Notre Pere, 10 Je vous salue Marie, Gloire au Pere, O mon Jésus…

5. Cinquieme mystere douloureux : La Crucifixion

Notre Pere, 10 Je vous salue Marie, Gloire au Pere, O mon Jésus…

Mystères glorieux

1. Premier mystere glorieux : La Résurrection

Notre Pere, 10 Je vous salue Marie, Gloire au Pere, O mon Jésus…

2. Deuxieme mystere glorieux : L’Ascension

Notre Pere, 10 Je vous salue Marie, Gloire au Pere, O mon Jésus…

3. Troisieme mystere glorieux : La Pentecôte

Notre Pere, 10 Je vous salue Marie, Gloire au Pere, O mon Jésus…

4. Quatrieme mystere glorieux : L’Assomption de Marie

Notre Pere, 10 Je vous salue Marie, Gloire au Pere, O mon Jésus…

5. Cinquieme mystere glorieux : Le Couronnement de Marie

Notre Pere, 10 Je vous salue Marie, Gloire au Pere, O mon Jésus…

Meditation

Jésus leur dit : « Telles sont bien les paroles que je vous ai dites quand j’étais encore avec vous : il faut que s’accomplisse tout ce qui est écrit de moi dans la Loi de Moïse, les Prophètes et les Psaumes. » Alors il leur ouvrit l’esprit à l’intelligence des Ecritures, et il leur dit : « Ainsi est-il écrit que le Christ souffrirait et ressusciterait d’entre les morts le troisième jour, et qu’en son Nom le repentir en vue de la rémission des péchés serait proclamé à toutes les nations, à commencer par Jérusalem. De cela vous êtes témoins. Et voici que moi, je vais envoyer sur vous ce que mon Père a promis. Vous donc, demeurez dans la ville jusqu’à ce que vous soyez revêtu de la force d’en haut. » (Lc 24,44-49)

Message du 25 juin 1999, (18e anniversaire des apparitions)

«Chers enfants, aujourd'hui, je vous remercie parce que vous vivez, et par votre vie vous témoignez de mes messages. Petits enfants, soyez forts et priez pour que votre prière vous donne force et joie. C'est seulement ainsi que chacun de vous sera mien et je le guiderai sur le chemin du salut. Petits enfants, priez et témoignez par votre vie de ma présence ici. Que chaque jour soit pour vous un joyeux témoignage de l'amour de Dieu. Merci d'avoir répondu à mon appel. »

« La prière est l’élévation de l’âme vers Dieu ou la demande des biens convenables. » D’où parlons-nous en priant ? De la hauteur de notre orgueil et de notre volonté propre, ou des « profondeurs » (Ps 130,14) d’un cœur humble et contrit ? C’est celui qui s’abaisse qui est élevé. L’humilité est le fondement de la prière. « Nous ne savons que demander pour prier comme il faut » (Rm 8,26). L’humilité est la disposition pour recevoir gratuitement le don de la prière : l’homme est un mendiant de Dieu. (CEC 2559)

4- Litanies de la Sainte Vierge

Seigneur, aie pitié de nous !

Jésus-Christ, aie pitié de nous !

Seigneur, aie pitié de nous !

Jésus-Christ, écoute-nous !

Jésus-Christ, exauce-nous !

Pere du Ciel qui es Dieu, aie pitié de nous !

Fils, Rédempteur du monde, qui es Dieu, aie pitié de nous !

Esprit-Saint, qui es Dieu, aie pitié de nous !

Trinité Sainte, qui es un seul Dieu, aie pitié de nous !

Sainte Marie, prie pour nous

Sainte Mere de Dieu,

Sainte Vierge des vierges,

Mere du Christ,

Mere de la divine grâce,

Mere tres pure,

Mere tres chaste,

Mere toujours vierge,

Mere sans tâche,

Mere aimable,

Mere admirable,

Mere du bon conseil,

Mere du Créateur,

Mere du Sauveur,

Mere de l'Eglise,

Notre Mere,

Vierge tres prudente,

Vierge vénérable,

Vierge digne de louange,

Vierge puissante,

Vierge clémente,

Vierge fidele,

Miroir de justice,

Temple de la sagesse,

Cause de notre joie,

Demeure du Saint-Esprit,

Vase honorable,

Vase insigne de la dévotion,

Rose mystique,

Tour de David,

Tour d'ivoire,

Maison d'or,

Arche d'alliance,

Porte du ciel,

Etoile du matin,

Santé des infirmes,

Refuge des pécheurs,

Consolatrice des affligés,

Secours des chrétiens,

Reine des anges,

Reine des Patriarches,

Reine des Prophetes,

Reine des Apôtres,

Reine des Martyrs,

Reine des Confesseurs,

Reine des Vierges,

Reine de tous les Saints,

Reine conçue sans le péché,

Reine élevée au ciel,

Reine du tres saint Rosaire,

Reine des familles,

Reine de la Paix,

Agneau de Dieu qui efface les péchés du monde, pardonne-nous, Seigneur !

Agneau de Dieu qui efface les péchés du monde, exauce-nous, Seigneur !

Agneau de Dieu qui efface les péchés du monde, prends pitié de nous !

Christ, écoute-nous !

Christ, exauce-nous !

Prie pour nous, sainte Mere de Dieu !

Afin que nous soyons rendus dignes des promesses de Jésus-Christ.

Prions le Seigneur:Alors que nous venons de contempler les merveilles que tu as accomplies en Marie, accorde-nous, Seigneur, par son intercession, le bonheur de vivre des maintenant en ta présence et d’avoir part un jour a la plénitude de ta grâce. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Prière finale: Seigneur, tu appelles tous les chrétiens à être de vrais témoins de ta vie et de ton amour. Aujourd’hui, nous te rendons grâce pour nos voyants, pour leur mission de témoigner des messages de la Reine de la Paix. Nous te confions tous leurs besoins et nous prions pour chacun d’eux personnellement, afin que tu leur sois proche et qu’ils puissent sans cesse grandir dans l’expérience de Ta force. Nous te prions : guide-les à travers une prière plus profonde et plus humble vers le témoignage de plus en plus authentique de la présence de la Gospa en ce lieu. Amen.

Deuxième jour - Prions pour tous les Prêtres au service du sanctuaire

1- Prière à la Reine de la Paix

2- Invocations à l'Esprit Saint (Veni Creator)

3- Le Rosaire

Méditation

Jésus dit : « En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera, lui aussi, les œuvres que je fais : et il en fera même de plus grandes, parce que je vais vers le Père. Et tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils. Si vous me demandez quelque chose en mon nom, je le ferai. » (Jn 14,12-14)

Message du 25 juin 1997, (16e anniversaire des apparitions)

«Chers enfants, aujourd'hui je suis avec vous d'une manière spéciale et je vous apporte ma bénédiction maternelle de paix. Je prie pour vous et j'intercède pour vous auprès de Dieu afin que vous compreniez que chacun de vous est porteur de paix. Vous ne pouvez pas avoir la paix si votre cour n'est pas en paix avec Dieu. C'est pourquoi, petits enfants, priez, priez, priez, car la prière est le fondement de votre paix. Ouvrez votre cour et donnez du temps à Dieu afin qu'il soit votre ami. Quand se crée une véritable amitié avec Dieu, aucune tempête ne peut la détruire. Merci d'avoir répondu à mon appel. »

« Si tu savais le don de Dieu ! » (Jn 4,10) La merveille de la prière se révèle justement là, au bord des puits où nous venons chercher notre eau : là, le Christ vient à la rencontre de tout être humain, Il est le premier à nous chercher et c’est Lui qui demande à boire. Jésus a soif, sa demande vient des profondeurs de Dieu qui nous désire. La prière, que nous le sachions ou non, est la rencontre de la soif de Dieu et de la nôtre. Dieu a soif que nous ayons soif de Lui. « C’est toi qui L’aurais prié et il t’aurait donné de l’eau vive » (Jn 4,10). Notre prière de demande est paradoxalement une réponse. Réponse à la plainte du Dieu vivant : « Ils m’ont abandonné, moi, la Source d’eau vive, pour se creuser des citernes lézardées ! » 5Jr 2,13), réponse de foi à la promesse gratuite du salut, réponse d’amour à la soif du Fils unique. (CEC 2560 – 2561)

4- Litanies de la Sainte Vierge

Prière finale: Seigneur, Tu es la seule source de la vie, le seul qui peux étancher notre soif d’amour et d’amitié. Merci pour ton humilité par laquelle tu te donnes à ton peuple à travers la personne du prêtre qui n’est qu’un homme, par laquelle tu te donnes dans la Sainte Messe, dans les sacrements, dans la bénédiction… Aujourd’hui, nous te prions tout particulièrement pour tous les prêtres au service du sanctuaire de la Reine de la Paix, afin qu’ils puissent découvrir davantage la puissance de la foi, par laquelle tu feras tout ce qu’ils te demanderont. Fais d’eux de vrais artisans de paix, et que ce soit un fruit de leur amitié de plus en plus grande avec Toi. Amen.

Troisième jour - Prions pour tous les paroissiens

1- Prière à la Reine de la Paix

2- Invocations à l'Esprit Saint (Veni Creator)

3- Le Rosaire

Méditation

Jésus dit : « Je suis la vigne ; vous, les sarments. Celui qui demeure en moi, et moi en lui, celui-là porte beaucoup de fruit ; car hors de moi vous ne pouvez rien faire. Si quelqu’un ne demeure pas en moi, il est jeté dehors comme le sarment et il se dessèche ; on les ramasse et on les jette au feu et ils brûlent. Si vous demeurez en moi et que mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et vous l’aurez. C’est la gloire de mon Père que vous portiez beaucoup de fruit et deveniez mes disciples. » (Jn 15,5-8)

Message du 25 juin 1996 (15e anniversaire des apparitions)

«Chers enfants, aujourd'hui je vous remercie pour tous les sacrifices que vous m'avez offerts ces jours-ci. Petits enfants, je vous invite à vous ouvrir à moi et à vous décider pour la conversion. Vos cours, petits enfants, ne me sont pas encore pleinement ouverts, et c'est pourquoi je vous appelle à nouveau: ouvrez-vous à la prière, afin que, dans la prière, l'Esprit Saint vous aide et que vos cours deviennent des cours de chair et non des cours de pierre. Petits enfants, merci d'avoir répondu à mon appel et d'avoir décidé de cheminer avec moi vers la sainteté. »

D’où vient la prière de l’homme ? Quel que soit le langage de la prière (gestes et paroles), c’est tout l’homme qui prie. Mais pour désigner le lieu d’où jaillit la prière, les Ecritures parlent parfois de l’âme ou de l’esprit, le plus souvent du cœur (plus de mille fois). C’est le cœur qui prie. S’il est loin de Dieu, l’expression de la prière est vaine. (CEC 2562)

4- Litanies de la Sainte Vierge

Prière finale: Merci, Seigneur, pour ton amour ; merci pour l’appel à demeurer dans ton amour avec notre cœur et à porter beaucoup de fruit. Merci d’avoir tout particulièrement choisi cette paroisse, en lui envoyant ta Mère, la Reine de la Paix, pour – à partir de ce lieu – appeler le monde à la paix et à la réconciliation, à la conversion à travers le jeûne et la prière… Merci pour l’ouverture de chaque cœur qui a su accueillir Marie et qui est devenu son image, au service de tous ceux qui viennent en ce lieu. Aujourd’hui, nous te prions, Seigneur, de faire de cette paroisse un signe plus grand encore du Royaume de Dieu et d’aider ses habitants à être de joyeux et saints fruits de la présence de la Gospa. Amen.

Quatrième jour - Prions pour tous les responsables de l’Église

1- Prière à la Reine de la Paix

2- Invocations à l'Esprit Saint (Veni Creator)

3- Le Rosaire

Méditation

Jésus leur dit : « Je suis la lumière du monde. Qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais aura la lumière de la vie. » (Jn 8,12)

Message du 25 juin 1995 - (14e anniversaire des apparitions)

«Chers enfants, aujourd'hui je suis heureuse de vous voir en si grand nombre, de voir que vous avez répondu et que vous êtes venus pour vivre mes messages. Je vous invite, petits enfants, à être mes joyeux porteurs de paix dans ce monde troublé. Priez pour la paix, afin que bientôt règne un temps de paix, ce que mon cour attend avec impatience. Je suis proche de vous, petits enfants, j'intercède devant le Très-Haut pour chacun de vous et je vous bénis de ma bénédiction maternelle. Merci d'avoir répondu à mon appel. »

Le cœur est la demeure où je suis, où j’habite (selon l’expression sémitique ou biblique : où je « descends »). Il est notre centre caché, insaisissable par notre raison et par autrui ; seul l’Esprit de Dieu peut le sonder et le connaître. Il est le lieu de la décision, au plus profond de nos tendances psychiques. Il est le lieu de la vérité, là où nous choisissons la vie ou la mort. Il est le lieu de la rencontre, puisque à l’image de Dieu, nous vivons en relation : il est le lieu de l’alliance. (CEC 2563)

4- Litanies de la Sainte Vierge

Prière finale: Merci, Seigneur, de nous avoir donné l’Eglise pour Mère et Epouse, afin qu’elle nous conduise vers toi sur un chemin de lumière. Merci, parce qu’en elle, nous sommes tous frères et membres d’un même corps mystique. Nous te prions aujourd’hui pour tous ceux qui guident l’Eglise, afin qu’ils renouvellent intérieurement sans cesse leur alliance avec toi, la seule et vraie Tête, pour ainsi devenir de fidèles et joyeux porteurs de la paix et de la Vérité dans ce monde inquiet. Amen.

Cinquième jour - Prions pour tous les pèlerins qui se sont rendus à Medjugorje

1- Prière à la Reine de la Paix

2- Invocations à l'Esprit Saint (Veni Creator)

3- Le Rosaire

Méditation

Appelant à lui la foule en même temps que ses disciples, il leur dit : « Si quelqu’un veut venir à ma suite, qu’il se renie lui-même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive. Qui veut en effet sauver sa vie la perdra, mais qui perdra sa vie à cause de moi et de l’Evangile la sauvera. Que sert donc à l’homme de gagner le monde entier, s’il ruine sa propre vie ? Et que peut donner l’homme en échange de sa propre vie ? » (Mc 8,34-38)

Message, 25 juin 1992 - (12e anniversaire des apparitions)

«Chers enfants, aujourd'hui encore je me réjouis de votre présence ici. Je vous bénis de ma bénédiction maternelle, et j'intercède pour chacun de vous auprès de Dieu. Je vous appelle à nouveau à vivre mes messages et à les mettre en pratique dans votre vie. Je suis avec vous, et je vous bénis tous de jour en jour. Chers enfants, ces temps-ci sont particuliers, et c'est pourquoi je suis avec vous pour vous aimer et vous protéger; pour protéger vos cours de Satan et vous rapprocher tous davantage du Cour de mon Fils Jésus. Merci d'avoir répondu à mon appel. »

La prière chrétienne est une relation d’alliance entre Dieu et l’homme dans le Christ. Elle est action de Dieu et de l’homme ; elle jaillit de l’Esprit Saint et de nous, toute dirigée vers le Père, en union avec la volonté humaine du Fils de Dieu fait homme. (CEC 2564)

4- Litanies de la Sainte Vierge

Prière finale: Nos vies, Seigneur, sont entre tes mains. Toi seul sais ce dont nous avons besoin pour être sauvés. Nous te remercions de nous l’apprendre ici, à Medjugorje, depuis 20 ans déjà, à travers Marie, ta Mère, qui est venue pour nous conduire sur un nouveau chemin, le chemin du salut. Bénis et fortifie tous ceux qui ont commencé à marcher ici sur le chemin de la conversion et de la prière. Fortifie leur foi, leur espérance et leur charité, afin qu’ils ne renient jamais leur alliance avec toi. Amen.

Sixième jour - Prions pour tous les pèlerins qui viendront à Medjugorje

1- Prière à la Reine de la Paix

2- Invocations à l'Esprit Saint (Veni Creator)

3- Le Rosaire

Méditation

En ce temps-là, Jésus prit la parole et dit : « Je te bénis, Père, Seigneur du ciel et de la terre, d’avoir caché cela aux sages et aux intelligents et de l’avoir révélé aux tout-petits. Oui, Père, car tel a été ton bon plaisir. Tout m’a été remis par mon Père, et nul ne connaît le Père si ce n’est le Fils, et celui à qui le Fils veut bien le révéler. Venez à moi, vous tous qui peinez et ployez sous le fardeau, et moi, je vous soulagerai. Chargez-vous de mon joug et mettez-vous à mon école, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez soulagement pour vos âmes. Oui, mon joug est aisé et mon fardeau léger. » (Mt 11, 25-30)

Message, du 25 juin 1992- (11e anniversaire des apparitions)

«Chers enfants, aujourd'hui je suis heureuse, même si dans mon cour il y a encore un peu de tristesse pour tous ceux qui se sont mis en route sur ce chemin et qui l'ont ensuite abandonné. Ma présence ici est pour vous conduire sur un chemin nouveau: le chemin du salut. C'est pourquoi je vous appelle jour après jour à la conversion. Mais si vous ne priez pas, vous ne pouvez pas dire que vous êtes en train de vous convertir. Je prie pour vous et j'intercède auprès de Dieu pour la paix: d'abord pour la paix dans vos cours et ensuite pour la paix dans votre entourage, afin que Dieu soit votre paix. Merci d'avoir répondu à mon appel."

(La Vierge a donné à toutes les personnes présentes sa bénédiction spéciale.)» Dans la Nouvelle Alliance, la prière est la relation vivante des enfants de Dieu avec leur Père infiniment bon, avec son Fils Jésus-Christ et avec l’Esprit Saint. La grâce du Royaume est « l’union de la Sainte Trinité tout entière avec l’esprit tout entier ». La vie de prière est ainsi d’être habituellement en présence du Dieu trois fois Saint et en communion avec Lui. Cette communion de vie est toujours possible parce que, par le Baptême, nous sommes devenus un même être avec le Christ. La prière est chrétienne en tant qu’elle est communion au Christ et se dilate dans l’Eglise qui est son Corps. Ses dimensions sont celles de l’Amour du Christ. (CEC 2565)

4- Litanies de la Sainte Vierge

Prière finale: Ce n’est pas nous qui t’avons choisi, mais c’est toi, Seigneur, qui nous as choisis ! Toi seul connais tous ces petits qui recevront la révélation de ton amour à travers ta Mère, ici à Medjugorje. Nous te prions pour tous les pèlerins qui viendront ici, afin que tu protèges leurs cœurs de toute attaque satanique et que tu les rendes ouverts à toutes les inspirations de ton Cœur et du Cœur de Marie. Amen.

Septième jour - Prions pour tous les groupes de prière de Medjugorje et pour tous les Centres de Paix dans le monde entier

1- Prière à la Reine de la Paix

2- Invocations à l'Esprit Saint (Veni Creator)

3- Le Rosaire

Méditation

Jésus les enseignait en disant : « Tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le vous-mêmes pour eux : voilà la Loi et les Prophètes. Entrez par la porte étroite. Large, en effet, et spacieux est le chemin qui mène à la perdition, et il en est beaucoup qui s’y engagent ; mais étroite est la porte et resserré le chemin qui mène à la Vie, et il en est peu qui le trouvent. » (Mt 7,12-14)

Message du 25 juin 1988 - (7e anniversaire des apparitions)

«Chers enfants, aujourd'hui je vous invite à l'amour qui est soumis à Dieu et qui lui plaît. Petits enfants, l'amour accepte tout ce qui est amer et difficile, à cause de Jésus qui est amour. Pour cela priez Dieu, chers enfants, pour qu'il vienne vous aider, mais pas selon vos désirs, mais selon son amour. Abandonnez-vous à Dieu, afin qu'il puisse vous guérir, vous consoler et pardonner en vous tout ce qui est un blocage sur le chemin de l'amour. De cette manière, Dieu peut former votre vie et vous grandirez dans l'amour. Louez Dieu, petits enfants, avec le chant de louange de l'amour, afin que l'amour de Dieu puisse grandir en vous de jour en jour jusqu'à sa plénitude. Merci d'avoir répondu à mon appel. »

Dans la prière, l’Esprit Saint nous unit à la Personne du Fils Unique, en son Humanité glorifiée. C’est par elle et en elle que notre prière filiale communie dans l’Eglise avec la Mère de Jésus. Depuis le consentement apporté dans la foi à l’Annonciation et maintenant sans hésitation sous la Croix, la maternité de Marie s’étend désormais aux frères et aux sœurs de son Fils « qui sont encore des pèlerins et qui sont en butte aux dangers et aux misères ». Jésus, l’unique Médiateur, est le chemin de notre prière ; Marie, sa Mère et notre Mère, Lui est toute transparente : elle « montre le chemin » (Hodoghitria), elle en est « le signe », selon l’iconographie traditionnelle en Orient et en Occident. (CEC 2673 – 2674)

4- Litanies de la Sainte Vierge

Prière finale: L’amour est le signe selon lequel on reconnaît tes disciples, Seigneur. Merci pour toute réponse d’amour faite à travers le don et le service des autres. Nous te prions pour tous les membres des groupes de prière de Medjugorje et pour tous les Centres de Paix, afin qu’ils puissent montrer ce chemin étroit, le seul qui mène à Toi. Qu’ils le fassent ensemble avec ta Mère, dans les lieux et les familles où ils vivent, avec de plus en plus de courage et de détermination. Aide-les à grandir de jour en jour jusqu’à la plénitude de ton Amour ! Amen.

Huitième jour - Prions pour la mise en pratique de tous les fruits et des messages de Medjugorje

1- Prière à la Reine de la Paix

2- Invocations à l'Esprit Saint (Veni Creator)

3- Le Rosaire

Méditation

Jésus dit : « Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne se perde pas, mais ait la vie éternelle. Car Dieu n’a pas envoyé son Fils dans le monde pour juger le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. Qui croit en lui n’est pas jugé ; qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu’il n’a pas cru au Nom du Fils unique de Dieu. Et tel est le jugement : la lumière est venue dans le monde et les hommes ont mieux aimé les ténèbres que la lumière, car leurs œuvres étaient mauvaises. Quiconque, en effet, commet le mal hait la lumière et ne vient pas à la lumière, de peur que ses œuvres ne soient démontrées coupables, mais celui qui fait la vérité vient à la lumière, afin que soit manifesté que ses œuvres sont faites en Dieu. » (Jn 3,16-21)

Message du 25 juin 1991 - (10e anniversaire des apparitions)

«Chers enfants, aujourd'hui, en ce grand jour que vous m'avez offert, je souhaite vous bénir tous et vous dire: vous vivez un temps de grâce en cette période où je suis avec vous. Je veux vous enseigner et vous aider à cheminer sur la voie de la sainteté. De nombreuses personnes ne veulent pas saisir mon message, ni accepter avec sérieux ce que je dis. Voilà pourquoi je vous appelle et je vous prie: soyez les témoins de ma présence par votre vie, et votre vie de tous les jours. Si vous priez, Dieu vous fera découvrir la véritable raison de ma venue. C'est pourquoi, petits enfants, priez et lisez les Saines Écritures pour pouvoir découvrir par les Saintes Écritures le message contenu pour vous dans mes venues. Merci d'avoir répondu à mon appel. »

Marie est l’Orante parfaite, figure de l’Eglise. Quand nous la prions, nous adhérons avec elle au dessin du Père qui envoie son Fils pour sauver tous les hommes. Comme le disciple bien-aimé, nous accueillons chez nous la Mère de Jésus, devenue la mère de tous les vivants. Nous pouvons prier avec elle et la prier. La prière de l’Eglise est comme portée par la prière de Marie. Elle lui est unie dans l’espérance. (CEC 2679)

4- Litanies de la Sainte Vierge

Prière finale: Merci, Père, de nous avoir donné ton Fils et Marie, sa Mère, afin qu’aucun de ceux qui croient en eux et qui les écoutent, ne se perdent. Merci de prendre soin de chaque homme et, dans ta miséricorde, de ne juger personne. Nous te prions aujourd’hui pour tout ce que la Gospa t’a demandé, pour toutes les grâces qui se sont déversées ici et qui se sont déversées sur le monde à partir de ce lieu, afin qu’elles portent le fruit de sainteté et servent ton plan du salut. Amen.

Neuvième jour - Prions aux intentions de la Reine de la Paix

1- Prière à la Reine de la Paix

2- Invocations à l'Esprit Saint (Veni Creator)

3- Le Rosaire

Méditation

Jésus dit : « Père, ceux que tu m’as donnés, je veux que là où je suis, eux aussi soient avec moi, afin qu’ils contemplent ma gloire que tu m’as donnée parce que tu m’as aimé avant la fondation du monde. Père juste, le monde ne t’a pas connu, mais moi je t’ai connu et ceux-ci ont reconnu que tu m’as envoyé. Je leur ai fait connaître ton nom et je le leur ferai connaître, pour que l’amour dont tu m’as aimé soit en eux et moi en eux. » (Jn 17,24-26)

Message du 25 juin 1987 - (6e anniversaire des apparitions)

«Chers enfants, aujourd'hui, je vous remercie et désire vous appeler tous à la paix de Dieu. Je souhaite que chacun vive dans son cour cette paix que Dieu donne. Je veux aujourd'hui tous vous bénir. Je vous bénis de la bénédiction de Dieu, et vous prie, chers enfants, suivez et vivez ma voie! Je vous aime, chers enfants, voilà pourquoi je vous ai appelé je ne sais combien de fois. Je vous remercie pour tout ce que vous faites pour mes intentions. Je vous en prie, aidez-moi à vous présenter à Dieu. Aidez-moi à vous sauver et à vous conduire sur le chemin du salut. Merci d'avoir répondu à mon appel. »

La prière de Marie nous est révélée à l’aurore de la plénitude des temps. Avant l’Incarnation du Fils de Dieu et avant l’effusion de l’Esprit Saint, sa prière coopère d’une manière unique au dessein bienveillant du Père, lors de l’Annonciation pour la conception du Christ, lors de la Pentecôte pour la formation de l’Eglise, Corps du Christ. Dans la foi de son humble servante le Don de Dieu trouve l’accueil qu’Il attendait depuis le commencement des temps. Celle que le Tout-Puissant a faite « pleine de grâce » répond par l’offrande de tout son être : « Voici la servante du Seigneur, qu’il m’advienne selon ta parole ». « Fiat », c’est la prière chrétienne : être tout à Lui puisqu’Il est tout à nous. (CEC 2617)

4- Litanies de la Sainte Vierge

Prière finale: Merci, ô Père, pour le don de la prière, par laquelle nous pouvons toucher ton cœur, la prière dans laquelle tu te donnes entièrement à nous, et nous apprends à nous donner entièrement à toi. Aujourd’hui, nous te prions pour toutes les intentions de la Reine de la Paix, pour tout ce qui est nécessaire pour que le monde, par Marie, puisse entrer dans Ta gloire, la gloire de la Très Sainte Trinité. Amen.

L’Hymne de Medjugorje

Nous venons, ô bonne Mere,

de tous les pays du monde,

t'apporter nos joies, nos peines,

nos soucis, nos espérances.

Reine de la Paix, Marie,

ton sourire nous console.

Mets sur nous tes mains de Mere.

Prie ton Fils pour qu'il nous sauve.

Ta bonté, tres Sainte Mere,

ton amour et la tendresse

sont tangibles a Medjugorje

ou tu donnes tant de grâces.

En toi nous gardons confiance,

Sainte Etoile salvatrice.

Veille sur la Sainte Eglise.

Viens changer le cour du monde.

Mere, ton amour nous forme,

nous conduit vers Dieu le Pere

par ton divin Fils unique.

Que l'Esprit de Dieu nous guide.

Nous reviendrons tous Marie ;

tu es notre espoir supreme.

Préserve du mal, notre âme.

Garde en nous la paix divine.

Texte extrait du site www.medjugorje.ws

Notice et messages de Marie à Medjugorje,

cliquer sur le lien suivant:

http://spiritualitechretienne.blog4ever.com/blog/lirarticle-83937-800734.html

Téléchargez le texte de la Neuvaine (pdf) en cliquant ici

Posté par fmonvoisin à 11:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

25 mai 2008

Rosaire avec Notre Dame de Soufanieh

24347208

Rosaire avec Notre Dame de Soufanieh

Méditations inspirées des Messages de Jésus-Christ et de la Sainte Vierge Marie confiés à Myrna Nazzour, visionnaire et stigmatisée vivant à Soufanieh (Damas, Syrie) entre décembre 1982 et Pâques 2001. Rosaire préparé par le père Elias Zahlaoui, Damas - Syrie (Juin 2001)

Mystère Joyeux

AnnonciationR

1- L'Annonciation de l'Ange à Marie

Mes enfants : Souvenez-vous de Dieu, car Dieu est avec nous. En cette nuit, l'Ange m'a dit: Vous êtes bénie entre les femmes et Je n'ai pus que Lui dire : Voici la Servante du Seigneur. Annoncez mon Fils l'Emmanuel. Qui L'annonce est sauvé, et qui ne L'annonce pas, sa foi est vaine. Vous, vous apprendrez aux générations le mot d'unité, d'amour et de foi. Poursuivez votre chemin et Je suis avec vous.

Fruit du Mystère: Avec Marie, laissons-nous toucher par l'Amour du Père et adhérons à Sa Volonté.

VisitationR

2- La visitation de Marie à Elizabeth

Mes enfants : N'ayez pas peur, Je suis avec vous. Je visiterai les maisons davantage, car ceux qui vont à l'église quelquefois n'y vont pas pour prier. Ne désespère pas O Porte du Ciel car Je les aime, et Je veux qu'ils me rendent cet amour par le don. Aie confiance en Moi, car Je n'abandonnerai pas ceux qui accomplissent Ma volonté.

Fruit du mystère: Avec Marie, découvrons l'amour fraternel, la joie

NativiteR

3- La naissance de Jésus

Je suis la Vérité, la Liberté et la Paix.Ma fille, Je suis le Commencement et la Fin. Mes enfants : vous connaissez toutes choses et vous ne connaissez rien. Votre connaissance est une connaissance imparfaite ; mais viendra le jour ou vous connaîtrez toutes choses, comme Dieu Me connaît. Viens à moi et console-moi et délie mes chaînes,et accorde-moi la liberté, car sans Toi ma joie est incomplète, sans Toi ma table est vide. Alors Je viendrai pour dire : Me voici venu, car tu M'as invité. Je suis Le Créateur. Je L'ai créée pour qu'Elle me crée. car la Fille du Père et la Mère de Dieu et L'Épouse de L'Esprit est née.Réjouissez-vous de la joie du ciel, Exultez de l'exultation de la terre, car votre salut est réalisé.

Fruit du Mystère: Avec Marie et les bergers, demandons la pauvreté du coeur et l'esprit d'adoration

PresTempleR

4- La Présentation de Jésus au Temple

Je vous dis : priez, priez, et priez. Qu'ils sont beaux mes enfants à genoux, implorant. Descends et dis-leur que tu es Ma fille avant d'être la leur. Je veux, Ma fille, que tu t'appliques à la prière et que tu te méprises. Je veux que tu accomplisses ta mission car tu ne pourras entrer au ciel que si tu accomplis ta mission sur terre. Persévère dans ta vie d'épouse, de mère et de sœur. Offre ces souffrances avec joie. Dirige ton regard vers Moi, tu trouveras la paix et le repos.

Fruit du Mystère: A la suite de Jésus, laissons-nous présenter à Dieu par Marie, notre Mère.

RecouvrementR

5- Le recouvrement de Jésus

Qu'il est beau ce lieu, J'y construirai Mon Royaume et Ma paix. Je vous donnerai Mon cœur, pour posséder votre cœur. Va en paix. Et dis à Mes enfants qu'ils viennent à Moi à toute heure, et non seulement quand Je renouvelle la fête de Ma Mère. Car Je suis avec eux en tout temps. Mes enfants, Jésus a dit à Pierre: Tu es la pierre et sur elle Je bâtirai Mon Église.Et Moi Je dis maintenant: Vous êtes le cœur dans lequel Jésus bâtira son unicité.

Fruit du Mystère: Avec Jésus, demandons la fidélité aux exigences de l'appel de Dieu sur nous.

Mystères Douloureux

AgonieR

1- L'Arrestation de Jésus

Je te donnerai une chance pour choisir. Et sois sûre que si tu Me perds, tu perdras les prières de tous ceux qui t'entourent, et sache que le portement de la Croix est inévitable. Ne déteste personne pour que ton cœur ne s'aveugle pas sur ton amour pour Moi. Aime tout le monde comme tu M'as aimé, surtout ceux qui t'ont haïe et qui ont dit du mal de toi, car par cette voie tu obtiendras la gloire. J'apprécie que tu M'aies choisi, mais pas seulement en paroles. Je veux que tu joignes Mon Cœur à ton cœur délicat pour que nos cœurs s'unissent, ce faisant, tu sauve des âmes souffrantes. Ne crains pas, en toi J'éduquerai Ma génération Parez-vous de patience et de sagesse et n'ayez pas peur si vous échouez.

Fruit du Mystère: Accorde-moi Seigneur la Grâce de la prière et de l'offrande de ma vie.

FlagellationR

2- La Flagellation

Aimez-vous les uns les autres. Je ne demande pas de l'argent à donner aux Églises ni de l'argent à distribuer aux pauvres. Je demande l'amour. Ceux qui distribuent leur argent aux pauvres et aux Églises, sans qu'ils aient l'amour en eux, ceux-là ne sont rien. Descends leur dire que tu es Ma fille avant d'être la leur. Mon cœur s'est consumé sur Mon Fils unique, il ne va pas se consumer sur tous Mes enfants. Que les fatigues entreprises pour Moi ne te brisent pas. Réjouis-toi plutôt. Je suis capable de te récompenser, car tes fatigues ne se prolongeront pas, et tes douleurs ne dureront pas. Prie avec adoration, car la Vie éternelle mérite ces souffrances. Prie pour que la volonté de Dieu s'accomplisse en toi.

Fruit du Mystère: Accorde-moi Seigneur le pardon de mes fautes et la grâce de pouvoir pardonner.

CouronnementEpinesR

3- Le couronnement d'épines de Jésus

Mon cœur est blessé. Ne laissez pas Mon cœur se diviser à cause de vos divisions. N'aie pas peur Ma fille, car Je te donnerai de Mes blessures de quoi payer les dettes des pécheurs, c'est la source à laquelle se désaltère toute âme. Priez pour les pécheurs. car pour chaque parole de prière, Je verserai une goutte de Mon sang sur l'un des pécheurs. Ma fille, que les choses de la terre ne te troublent pas, car par Mes blessures tu gagnes l'éternité. Je veux renouveler Ma Passion. Et Je veux que tu accomplisses ta mission, car tu ne pourras entrer au ciel que si tu as accompli ta mission sur la terre. Mon cœur s'est consumé sur Mon Fils unique, il ne va pas se consumer sur tous Mes enfants.

Fruit du Mystère: Délivre-moi Seigneur de l'esprit de domination et de vanité.

CrucifixionR

4- Le crucifiement de Jésus

Ma fille,Veux-tu être crucifiée ou glorifiée? Glorifiée. Préfères-tu être glorifiée par la créature ou par le Créateur? Par le Créateur. Cela se fait par la crucifixion. Moi, J'ai été crucifié par amour pour vous, et Je veux que vous portiez et supportiez votre croix pour Moi, volontairement, avec amour et patience, et que vous attendiez Ma venue. Et il n'est de salut que par la Croix. N'aie pas peur Ma fille, car Je te donnerai de Mes blessures de quoi payer les dettes des pécheurs, c'est la source à laquelle se désaltère toute âme. Je vous ai donné un signe pour Ma glorification. Poursuivez votre route et Je suis avec vous.

Fruit du mystère: Seigneur Jésus, accorde-moi la compassion et la persévérance dans l'amour.

a_pieta

5- La mise au tombeau de Jésus

Mes enfants : rassemblez-vous. Mon cœur est blessé. Ne laissez pas Mon cœur se diviser à cause de vos divisions. Que ta paix ne repose pas sur la langue des gens, que ce soit en bien ou en mal, et pense du mal de toi-même. Car celui qui ne cherche pas l'approbation des gens, et qui ne craint pas leur désapprobation, jouit de la paix véritable. Et cela se réalise en Moi. Bien-aimé Jésus, accorde-moi de me reposer en Toi, par-dessus toute chose, par-dessus toute créature, par-dessus tous Tes anges, par-dessus tout éloge,par-dessus toute joie et exultation, par-dessus toute gloire et dignité, par-dessus toute l'armée céleste, car Toi seul es le Très-Haut, Toi seul es Puissant et Bon par-dessus tout. Va à la terre où la corruption s'est généralisée, et sois dans la paix de Dieu. Persévérez dans l'espérance et n'ayez pas peur si vous échouez.

Fruit du Mystère: Donne-moi la conscience de l'Amour unique que Tu as pour moi.

Mystères Glorieux

ResurrectionR

1-La Résurrection de Jésus

Mes enfants : Souvenez-vous de Dieu, car Dieu est avec nous. Celui qui participe avec Moi à la souffrance, Je le ferai participer à la gloire. Ma paix dans ton cœur sera une bénédiction sur toi et sur tous ceux qui ont collaboré avec toi. Ma fille Marie : pourquoi crains-tu alors que Je suis avec toi ? Tu dois dire et d'une voix haute la parole de vérité sur Celui qui t'a créée, pour que Ma force se manifeste en toi.

Fruit du Mystère: Demandons le renouvellement de la Foi et de la Gloire de Jésus sur tout l'univers.

AscensionR

2-L'Ascension de Jésus au Ciel

Je suis le Commencement et la Fin. Je suis la Vérité, la Liberté et la Paix. Va et annonce dans le monde entier, et dis sans crainte qu'on travaille pour l'unité. Dis à Mes enfants que c'est d'eux que Je demande l'unité et que Je ne la veux pas de ceux qui leur jouent la comédie en simulant de travailler pour l'unité. Tout ce que Je veux c'est que vous vous rassembliez tous en Moi,comme Je suis en chacun de vous.

Fruit du Mystère: Demandons la Confiance et une ferme espérance dans les Paroles de Jésus.

PentecoteR

3-La Descente de l'Esprit-Saint

Fondez une Église.Je n'ai pas dit: bâtissez une église. L'Église qu'a adoptée Jésus est une Église Une, parce que Jésus est Un. L'Église est le Royaume des Cieux sur la terre. Qui l'a divisée a pêché, et qui s'est réjoui de sa division a péché. N'ayez pas peur, Je suis avec vous. Ne vous divisez pas comme le sont les grands. Vous, vous apprendrez aux générations Le mot d'unité, d'amour et de foi. Je vous fais une demande, un mot que vous graverez dans votre mémoire, que vous répéterez toujours : Dieu me sauve, Jésus m'éclaire, le Saint-Esprit est ma vie, c'est pour cela que je ne crains rien. 21 Ma fille, ne crains pas si tu tardes à entendre Ma voix, mais plutôt sois forte, et que ta langue soit un glaive qui parle en Mon nom.Sois sûre que Je suis avec toi et avec vous tous.

Fruit du Mystère: Avec Marie, demandons une nouvelle Pentecôte d'Amour sur le monde et l'Unité de l'Eglise

DormitionR

4-L'Assomption de Marie au Ciel

C'est Elle Ma Mère dont Je suis né. Qui L'honore, M'honore. Qui La renie, Me renie. Et qui Lui demande obtient, parce qu'Elle est Ma Mère. Repentez-vous et ayez foi, et souvenez-vous de Moi dans votre joie. Voici Ma fête, quand Je vous vois tous réunis ensemble. Votre prière est Ma fête. Votre foi est Ma fête. L'union de vos cœurs est Ma fête. Ne crains pas, Ma fille. Tout cela arrive pour que le nom de Dieu soit glorifié.Réjouis-toi plutôt, parce que Dieu t'a permis de venir à Moi pour que Je te dise: ne t'inquiète pas de ce qui se dit de toi, mais sois toujours en paix, parce que la créature Me regarde à travers toi.

Fruit du Mystère: Marie, Tu es un Pont d'Amour entre le Ciel et nous, manifeste Ta Présence Maternelle en nos vies, et apprends-nous la Sainteté.

CouronnementMarieR

5-Le Couronnement de Marie au Ciel

Je suis le Créateur. Je L'ai créée pour qu'Elle me crée. Réjouissez-vous de la joie du ciel, car la Fille du Père et la Mère de Dieu, et l'Épouse de l'Esprit est née. Exultez de l'exultation de la terre, car votre salut est réalisé. Moi je ne mérite pas de vous dire vos péchés sont pardonnés, mais mon Dieu l'a dit. Qu'ils sont beaux Mes enfants, à genoux, implorant. Rassemblez. Je vous dis : priez, priez et priez. Priez pour les habitants de la terre et du ciel. Priez pour les pécheurs qui pardonnent en Mon nom et pour ceux qui renient Ma Mère.

Fruit du Mystère: Accueillons Marie comme Mère, et Reine pour le total accomplissement du Royaume de Dieu au Ciel et sur la terre.

tableau_soufanieh

Prière à Notre Dame de Soufanieh

A travers les sombres nuages qui s’ammocellent sur notre terre, filialement nous levons les yeux vers Toi, Mère de Jésus et notre Mère. Plus tes enfants s’éloignent de Ton Divin Fils, plus aussi Tu multiplies Te relations avec Tes compatriotes désemparés. Tu descends du Ciel pour Te manifester à eux ; Tu leur adresses des messages ; plus que cela, des larmes coulent de Tes yeux, afin de toucher leurs cœurs. Bonne Maman, fais que nous entendions Tes appels. Bonne Maman , fais que nous estimions Ta Tendresse. Bonne Maman, fais que nous appréciions tes Saintes Larmes ! A Ton Amour maternel de répondre par un Amour véritablement filial. Le Ciel se fait noir et la tempête est près d’éclater, ô Marie, notre Mère et notre espérance, Source de l’Huile Sainte, donne-nous de Ton Huile , afin que nos lampes ne s’éteignent pas . Amen.

Imprimatur

Monseigneur Georges Habib Hafouri, Archevêque Syrien Catholique de Hassahé

Notice sur les apparitions de Notre Dame de Soufanieh,

cliquer sur le lien suivant: 

http://spiritualitechretienne.blog4ever.com/blog/lirarticle-83937-737984.html

Téléchargez le texte de ce Rosaire en cliquant ici

10 mai 2008

Notre Dame de la Prière

Notre Dame de la Prière

Apparitions à l'Ile Bouchard en 1947

facade4

L'Eglise Saint Gilles de l'Ile Bouchard, théâtre des apparitions

vue_depuis_sacristie1

Le lieu des apparitions

les_4_enfants

Les 4 voyantes

ens7

La Grotte demandée par Marie

chapelet3

Notre Dame de la Prière

marie5visage_marie_gauche2

gabriel2

Saint Gabriel

ens_prof5

Principales paroles de la Vierge Marie

« Dites aux petits enfants de prier pour la France, car elle en a grand besoin. »

« Oui, je suis votre Maman du Ciel. »

« Donnez-moi votre main à embrasser. »

« Embrassez la croix de mon chapelet. »

« Chantez le "Je vous salue Marie", ce cantique que j'aime bien. »

« Récitez une dizaine de chapelet. »

« Baisez ma main. »

« Priez-vous pour les pécheurs ? »

« Je donnerai du bonheur dans les familles. »

« Dites à la foule qu'elle chante le Magnificat. »

Prière à Notre-Dame de la Prière

Sainte Marie, Notre-Dame de la Prière, Tu as accueilli dans la foi le message de l’ange Gabriel et tu es devenue la Mère de Jésus, le Fils Unique de Dieu, Apprends-nous à prier pour grandir dans la foi. A la Visitation, tu as exulté de joie par le Magnificat, Apprends-nous à rendre grâce à Dieu. A Cana, tu as prié le Christ pour qu’Il donne le vin des noces, Apprends-nous à intercéder pour nos frères. Debout au pied de la Croix, tu as souffert avec Jésus par amour pour les pécheurs, Apprends-nous à accueillir la miséricorde du Père. A la Pentecôte, tu priais avec les Apôtres quand ils ont reçu la plénitude de l’Esprit-Saint, Apprends-nous à demander l’Esprit pour témoigner de l’Evangile. Tu es la Mère de l’Eglise et la Protectrice des Familles, Veille sur chacune de nos familles, Apprends-nous à nous aimer avec fidélité. Tu es la Mère de l’humanité et la Patronne de la France, ouvre notre pays aux dimensions universelles de l’amour de Dieu. Apprends-nous à servir avec générosité.

O Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous !
Notre-Dame de la Prière, apprenez-nous à prier !

Imprimatur: Le 8 décembre 1999 André VINGT-TROIS,

Archevêque de Tours

Prière à Saint Gabriel Archange en usage à L'Ile-Bouchard


Saint Gabriel Archange, Vous, le messager céleste, qui annoncez la Parole de Dieu, Vous avez accompagné la Vierge Marie dans cette église Saint-Gilles de L’Ile-Bouchard, témoignant d’une apparition venue du Ciel, à genou, vous lui avez offert le lys symbole de sa pureté de Vierge Immaculée, conçue sans péché et comblée de grâces, à la demande des quatre enfants et à l’invitation de notre  « Maman du Ciel », vous vous êtes présenté en vous tournant vers elles,vous avez ensuite gardé le silence, ce silence dans lequel on entend Dieu, durant une semaine, par votre présence, vous avez manifesté le mystère de l’Annonciation : l’annonce à Marie qu’elle serait la mère du Sauveur, le deuxième jour, vous avez changé de place pour signifier l’acceptation de Marie, son OUI à la Parole de Dieu, vous êtes resté toute la semaine en contemplation et admiration devant la Vierge Marie, Reine du Ciel et de la Terre et Reine des Anges, Ange de l’humilité, avec elle, vous vous êtes effacé devant Jésus dans le Saint-Sacrement, nous vous en prions, préparez nos cœurs à accueillir les Mystères du Salut : l’Incarnation du Fils de Dieu par le Oui de Marie à Dieu le Père, et l’action de l’Esprit-Saint, la Rédemption, que la Vierge Marie a rappelée en présentant la Croix de son chapelet à embrasser et en faisant un lent et majestueux signe de croix, l’Eucharistie, lorsqu’elle s’est effacée devant le Saint-Sacrement, Témoin du Oui de Marie, aidez-nous à dire Oui avec elle, à la volonté du Père en Jésus-Christ, dans la lumière du Saint-Esprit. Et accordez-nous votre protection pendant notre pèlerinage terrestre.

Saint Gabriel Archange, veillez sur nous !

Notice sur les apparitions de l'Ile Bouchard,

cliquer sur le lien suivant:

http://spiritualitechretienne.blog4ever.com/blog/lirarticle-83937-778986.html

Posté par fmonvoisin à 15:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,