21 juillet 2014

O Anna mamm Mari

O Anna mamm Mari

 

Diskañ. O Anna Mamm Mari, ha galon ni ho ped,

Doh peb droug gouarnet ni, groiet ma vel oll salvet.

 

Refrain. Ô Anne, Mère de Marie, de tout cœur, nous te prions,

Garde-nous de tout mal, donne-nous le salut.

 

1. Joachim, Anna,um rejoeiset, reit zo deoh ur hrouèdur hep par,

Ho merhig e zo benniget, dreist en oll dud zo ar en douar.

 

Joachim, Anne, réjouissez-vous, vous avez une enfant incomparable,

Votre petite fille est bénie entre toutes les femmes.

 

2. Saùet ho penn ged leuiné, tud ag en douar, ne ouilet ket,

Rag a pe splann er goleu-dé e ma tost en héol de zoned.

 

Redressez la tête avec joie ! Ne pleurez pas, habitants de la terre,

Car lorsque se lève l’aurore, le soleil n’est pas loin.

 

3. Er verhig-man e zo choéjet, de voud Mam de salvér er bed,

Ha ged en oll é vo anùet, rouanéz en dud hag en Eled.

 

Cette petite fille est choisie pour être mère du sauveur du monde,

Par tous, elle sera nommée reine du monde et reine des anges.

 

4. O Mari, rozenn mistérius, nen des ennoh meid braùité ;

stirenn dreist en oll hugernus, hui e zigor splanndèr er dé.

 

O Marie, Rose mystique, il n'y a en toi que beauté !

Etoile rayonnante entre toutes, tu apportes la lumière.

 

5. Santéz Anna, inour deoh-hui, ar en douar èl é lein en né,

Inour eué d’ho merh Mari, gwerhiez berped ha Mamm de Zoué.

 

Sainte Anne, honneur à toi sur la terre comme au ciel,

Honneur aussi à Marie, ta fille, toujours Vierge et Mère de Dieu.


13 juillet 2014

Jezus dré er garanté

Jezus dré er garanté

Un cantique eucharistique Breton

 

Diskañ

Kanamp a vouéh ihuél,

Gloér de Jézus, roué hor halon,

E zichenn 'eidom ken izél.

 

Chantons à pleine voix,

gloire à Jésus, roi de notre cœur,

qui descend si bas pour nous.

1- Jézus dré er garanté souéhusañ kent ''eit merùel,

E venn rein deomp 'eit magein hon énéan é gorf santél.

Présiuset un donézon !

 

Jésus, par un amour stupéfiant, avant de mourir,

veut nous donner, pour nourrir notre âme, son corps saint.

Ô don précieux !

 

2- Én overenn er bara 'zo chañjet é korf Mab-Doué ;

Er gwin e za de vout é wæd sakret é gwirioné.

Doué mem er lar ; taù, me rézon.

 

Pendant la messe le pain devient corps du Fils de Dieu ;

le vin devient son sang sacré, réellement.

Dieu lui-même le dit, il n'y a pas à raisonner.

 

3- Sèl gwéh m'en deus er béleg konsakret, o burhud kær !

A-benn éma hor Salvér dichennet àr en aotér.

Sentein e ra doh péherion.

 

A chaque fois que le prêtre a consacré, ô beau miracle !

aussitôt notre Sauveur est descendu sur l'autel.

Il obéit à des pécheurs.

08 juillet 2014

Da Feiz on tadou kozh, un cantique traditionnel Breton

Da Feiz on tadou kozh

"La Foi de nos ancêtres"

Cantique traditionnel Breton

 

Diskañ:

Da feiz on tadou kozh ni paotred Breizh-Izel ! Ni 'zahlc'ho mad atao!
'Vid feiz on Tadou kozh hag endro d'he banniel ni holl en-em stardo!
Feiz karet on Tadou! Morse ni n'ho nac'ho !
Kentoc'h ni a varvo ! Kentoc'h ni a varvo ! Kentoc'h ni a varvo !

1.-D'ar chrouadur bihan, e kichennig e gavel!
E lakit eur vamm vad, zn deiz evel an noz!
Er boan hag en añken, hi a daol buan eur zell,
War groaz santel Jezuz, he soñj er baradoz!

2.-D'ar paotr, d'ar plac'h yaouank, c'hwi ziskouez hent ar furnez !
C'hwi lavar: « it gantañ heb krena dirag den!
Bezit tud yaouank Breizh, bezit e-pad ho buhez,
Atao gwir gristenien! Treitourien birviken! »

 

Traduction

 

Refrain:

A la foi de nos vieux Pères, nous, enfants de la Bretagne, nous serons toujours fidèles!
Pour la foi de nos vieux pères, autour de cette bannière, nous serons tous unis!
Foi bien aimée de nos pères Jamais, nous vous renierons!
Plutôt mourir! Plutôt mourir! Plutôt mourir!

1.-Du petit enfant, Tout à côté de son berceau !
Que veille une mère de jour comme de nuit !
Dans la peine et l'angoisse, elle jette un rapide regard,
Sur la sainte croix de Jésus, et pense au paradis !

2.-Au garçon et à la jeune fille, vous montrez le chemin de la sagesse !
Vous dites : « Allez avec lui Sans aucune crainte !
Soyez, jeunes de Bretagne, Soyez, votre vie durant,
Toujours de vrais chrétiens ! Jamais des traîtres ! »

Posté par fmonvoisin à 18:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

18 mai 2014

Saint Yves Hélory de Kermartin

tredrez-saint-yves

Saint Yves Hélory de Kermartin

Saint Patron de la Bretagne

1253-1303

Fête le 19 mai

 

Yves Hélory de Kermartin (1253-1303) est l'avocat des humbles et des opprimés. Dès le début de sa vie universitaire à Paris et Orléans, tout le pécule dont le gratifient ses parents sera ms au service des étudiants moins fortunés que lui. Nommé juge ecclésiastique à Rennes en 1280, il bouleverse le Diocèse par son souci de la justice et la vérité ; les revenus de sa charge passent entre les mains des pauvres. Réclamé par l'évêque de Tréguier (son diocèse d'origine), Yves est ordonné prêtre malgré ses réticences et nommé curé de paroisse, tout en conservant ses fonctions de juge diocésain. Il est le plus mal loti des pauvres, à qui il donne tout, même son lit. Il se fait l'avocat des petits et de ceux qui ne peuvent payer un procès et s'en va plaider jusqu'à Tours. En 1283, les Frères Mineurs (Franciscains) qui l'ont marqué à Paris et à Rennes, arrivent à Guingamp. À partir de 1289, Yves est souvent leur hôte. Désormais il va porter, avec la corde et les sandales, un costume assez semblable au leur, sans doute l'habit du Tiers Ordre de Saint François (qui était une sorte de bure de couleur grise cendre pour symboliser la pénitence revêtue en entrant dans le Tiers Ordre, ndlr). À sa mort, le 19 mai 1303, il connaît le même dénuement et la même soif que Saint François d'Assise. « Mon fils, vivez toujours de manière à être un saint », lui avait souvent répété sa mère au temps de sa jeunesse ; devenu adulte, il reconnaissait combien il lui en coûtait de devenir pauvre, frères et serviteur. En 1347, le Pape Clément VI proclame sa canonisation. Et en 1351, le Chapitre général des Frères Mineurs ordonne de l'inscrire au calendrier liturgique Franciscain comme Tertiaire de Saint François.

 

Oraison

 

Dieu de qui vient tout ce qui est juste et bon, Tu as établi Saint Yves comme juge parmi ses frères, et Tu as fait de lui un grand ami des pauvres : accorde-nous, par son intercession, de rechercher passionnément la justice et de communier à ton amour pour les hommes. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

 

(Extraits du Missel Franciscain)

 

11613870503_6e5e87ffba_o

Pedenn da Aotrou Sant Erwan



Aotrou Sant Erwan benniget,
E Breizh ar Patron hollvrudet,
C’hwi, helavar en ho komzoù
Hag hollskouerius en oberoù.

Difennet hoc’h eus ar c’horker
Pa voe taget gant ar piaouer :

Breutait c’hoazh, ni hoc’h asped,
Evit ar paour-kaezh Bretoned,
Ma vo rentet d’o yezh karet
Ar gwir a zo dezhi dleet,
Hag e kanimp meuroberoù

’N Aotrou Doue ’n hon ilizoù.
Ouzh rogentez ar juloded
Gourbannit kaoz ar baloded,
Korkerien dizifenn o yezh.
Bezit o breutaer el Lez,
Ma tassono ar c’hanennoù
A ray tridal hor c’halonoù.

Aotrou Sant Erwan galloudus,
’N em ziskouezit karantezus :
Ar brezhoneg n’eo ket maro :
Gant ho skoazell ec’h advevo,
Hag e kanimp gwitibunan :
’Vel Sant Erwan n’eus ket unan.

 

Prière à Monsieur Saint Yves



Monsieur Saint Yves bienheureux,
En Bretagne Patron illustre,
Vous, éloquent en vos paroles
Et exemplaire en vos actions.

Vous avez défendu les gueux
Mal accusés par les croquants :

Plaidez encore, nous vous prions,
En faveur des pauvres Bretons :
Pour que soit rendu à leur langue
Le droit sacré qui lui est dû ;
Et nous chanterons les merveilles
Du Seigneur Dieu dans nos églises.

Proclamez la cause des petits,
Tels des miséreux sans défense
Devant la morgue des nantis
Soyez avocat à la Cour,
Pour que résonnent ces beaux chants
Qui font tressaillir nos vieux cœurs.

Monsieur Saint Yves très puissant,
Pour nous, montrez-vous très aimant :
La langue bretonne n’est pas morte :
Avec votre aide elle va revivre,
Et nous chanterons tous ensemble :
Il n’en est pas un comme Saint Yves.

 

Nann n'eus ket e Breizh

Cantique traditionnel à Saint Yves

Diskan: 

Nann, n’eus ket e Breizh, nann, n’eus ket unan,

Nann, n’eus ket ur sant, evel sant Erwan,

Nann, n’eus ket ur sant, evel sant Erwan.

Refrain: 

Non, il n’y a pas en Bretagne, non, il n’y a pas un,

Non, il n’y a pas un saint, comme saint Yves,

Non, il n’y a pas un saint, comme saint Yves.

N’eus ket en Argoad, n’eus ket en Arvor,

Koulz ha sant Erwan ’vit an dud a vor,

Koulz ha sant Erwan ’vit an dud a vor.

 

Il n’y a pas en Argoat ni en Arvor,

Aussi bon que saint Yves pour les gens de la mer,

Aussi bon que saint Yves pour les gens de la mer. 

2

Nann, n’eus ket er vro, ’vel ma lavarer,

Hag a ve ken mat ’vit al labourer,

Hag a ve ken mat ’vit al labourer.

 

Non, il n’y a pas dans le pays, partout on le dit,

Qui serait si bon pour le paysan,

Qui serait si bon pour le paysan.

N’eus ket kaeroc’h skouer d’an dud a lezenn 

Evit sant Erwan, skouer ar veleien,

Evit sant Erwan, skouer ar veleien.

Il n’y a pas plus bel exemple pour les gens de loi

Avec saint Yves, prêtre exemplaire,

Avec saint Yves, prêtre exemplaire.

Evel hon Tadoù, int, tud a gredenn,

Lavaromp d’ar Sant, ’n ur gaer a bedenn,

Lavaromp d’ar Sant, ’n ur gaer a bedenn :

Comme nos ancêtres l’étaient, croyants,

Parlons au saint, celui-là est un bon prieur,

Parlons au saint, celui-là est un bon prieur.

Aotrou Sant Erwan, Patron Breizh-Izel,

Bezañ treitour deoc’h, nann, kentoc’h mervel,

Bezañ treitour deoc’h, nann, kentoc’h mervel.

Saint Yves, patron de la Basse-Bretagne,

Être traître envers vous, non, plutôt mourir,

Être traître envers vous, non, plutôt mourir.

88918323

Sant Erwan, pedit evidomp!

Saint Yves, priez pour nous!

09 janvier 2014

Kantik Sant Erwann Treger

grandes-croniques-de-bretaigne-0312

 Kantik Sant Erwann Treger

 

Diskan :

Nann, n’eus ket e Breizh, nann, n’eus ket unan,

Nann, n’eus ket ur sant, evel sant Erwan,

Nann, n’eus ket ur sant, evel sant Erwan.

 

1. N’eus ket en Argoad, n’eus ket en Arvor,

Koulz ha sant Erwan ’vit an dud a vor (X2)

 

2. Nann, n’eus ket er vro, ’vel ma lavarer,

Hag a ve ken mat ’vit al labourer.

 

3. N’eus ket kaeroc’h skouer d’an dud a lezenn

Evit sant Erwan, skouer ar veleien.

 

4. Evel hon Tadoù, int, tud a gredenn,

Lavaromp d’ar Sant, ’n ur gaer a bedenn :

 

5. Aotrou Sant Erwan, Patron Breizh-Izel,

Bezañ treitour deoc’h, nann, kentoc’h mervel.

 

Cantique à Saint Yves de Tréguier

 

Refrain :

Non, il n’y a pas en Bretagne, non, il n’y a pas un,

Non, il n’y a pas un saint, comme saint Yves,

Non, il n’y a pas un saint, comme saint Yves.

 

1. Il n’y a pas en Argoat ni en Arvor,

Aussi bon que saint Yves pour les gens de la mer.

 

2. Non, il n’y a pas dans le pays, partout on le dit,

Qui serait si bon pour le paysan.

 

3. Il n’y a pas plus bel exemple pour les gens de loi

Avec saint Yves, prêtre exemplaire.

 

4. Comme nos ancêtres l’étaient, croyants,

Parlons au saint, celui-là est un bon prieur.

 

5. Saint Yves, patron de la Basse-Bretagne,

Être traître envers vous, non, plutôt mourir.

30 octobre 2013

La Prière du Seigneur en Breton

La Prière du Seigneur en Breton

Images du Seigneur1

Posté par fmonvoisin à 16:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

26 février 2012

Alan Stivell, Brocéliande

Alan Stivell

Brocéliande

Extrait de l'album "Reflets"


Bonjour a tous,

Vous connaissez certainement mon attachement à la musique et à la culture celtique, ce sont mes racines... Oui je suis Breton... Cette vidéo est carrément hors sujet, mais c'est la dernière que je viens de réaliser, je tenais à la partager avec vous, car j'ai eu un réel coup de coeur pour cette chanson qui parle de la forêt de Brocéliande qui se trouve dans ma région, chez moi... En fait, je suis Bordelais, mais je reste un breton exilé... loin de la terre de ses ancêtres... Bon visionnage... et merci de votre fidélité au blog Images Saintes...