23 décembre 2008

Prière à Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus pour le Salut de la France

Num_riser0057__2_

Prière à Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus pour le Salut de la France


Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus qui avez dit : « J’aime la France, ma patrie, je veux lui conserver la foi », ayez pitié de la France ! Délivrez-la des ténèbres qui l’environnent, détournez-la du mensonge, vous qui étiez une âme de lumière et de Vérité. O vous qui disiez encore : « J’aime l’Eglise, ma Mère, je serais prête, pour la défendre, à verser tout mon sang », ramenez notre patrie infidèle à cette Eglise, Mère des âmes. Nouvelle et puissante patronne de la France, demandez à la Vierge Immaculée, Reine de France, de sauver sa Nation privilégiée. Revenez vers nous avec Saint Martin et Saint Louis, avec Sainte Geneviève et Sainte Jeanne d’Arc, pour chasser l’étranger du Royaume. Nous ne voulons pas que cet étranger - l’esprit de révolte et d’incrédulité - règne sur nous, mais le Prince de la Paix, Jésus, notre seul Maître et Sauveur bien-aimé. Ainsi soit-il.


Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus, Sauvez la France !

Num_riser0016__4_


Prière du matin par Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus

Num_riser0023__5_

Offrande de la journée

Prière du matin composée par Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus et de la Sainte Face


Mon Dieu, je vous offre toutes les actions que je vais faire aujourd'hui, dans les intentions et pour la gloire du Coeur Sacré de Jésus; je veux sanctifier les battements de mon coeur, mespensées et mes oeuvres les plus simples en les unissant à ses mérites infinis, et réparer mes fautes en les jettant dans la fournaise de son amour miséricordieux. O mon Dieu! je vous demande pour moi et pour ceux qui me sont chers la grâce d'accomplir parfaitement votre sainte volonté, d'accepter pour votre amour les joies et les peines de cette vie passagère afin que nous soyons un jour réunis dans les Cieux pendant toute l'éternité. Ainsi soit-il.

Num_riser0009__4_

Le Chapelet de Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus

Num_riser0007__4_

Le Chapelet de Sainte Thérèse


Le Chapelet se compose de 24 grains, en souvenir des 24 années de la vie de Sainte Thérèse. Un 25ème grain séparé des autres est ajouté après la médaille de sainte Thérèse.


Voici comment réciter ce chapelet :


Sur le premier grain séparé des autres, dire la prière suivante :

« Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus, Patronne des Missions, priez pour nous »


Sur chacun des 24 grains réciter le Gloire au Père, pour remercier la Sainte Trinité de nous avoir donné Sainte Thérèse.

Num_riser0020__4_

Pour se procurer le Chapelet de Sainte Thérèse,

cliquer sur le lien suivant:

www.le-chapelet.com

Neuvaine de Prière par l'intercession de Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus et de la Sainte Face

Num_riser0011__5_

Neuvaine de Prière par l'intercession de Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus et de la Sainte Face

Dieu notre Père, tu accueilles près de Toi ceux qui, en ce monde,Te servent fidèlement: Nous invoquons Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus et de la sainte Face à cause de son amour pour Toi. Sa filiale confiance lui faisait espérer "que tu ferais sa volonté au Ciel, puisqu'elle avait toujours fait la Tienne sur la Terre". Je Te supplie d'exaucer la prière que je t'adresse avec foi en me confiant à son intercession.


Notre Père...


Seigneur Jésus, Fils Unique de Dieu et notre Sauveur souviens toi que Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus et de la Sainte Face consuma sa vie ici-bas pour le salut des âmes, et voulut "passer son Ciel à faire du bien sur la terre": parce qu'elle fut ton épouse bien aimée, passionnée par ta Gloire, nous la prions. Je m'en remets à Toi, afin d'obtenir les grâces que j'implore en me confiant à son intercession.


Je vous salue Marie...

Esprit Saint, source de toute grâce et de tout amour, c'est par ton action que Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus et de la Sainte Face fut comblée de prévenances divines et y répondit avec une parfaite fidélité. Maintenant qu'elle intercède pour nous, et ne veut prendre aucun repos jusqu'à la fin des temps, nous l'implorons. Je te demande d'inspirer et d'écouter ma prière, afin que me soit accordée la faveur confiée à son intercession.


Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et Toujours, et pour les siècles des siècles.

O Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus et de la Sainte Face, vois la confiance que je mets en toi et accueille mes intentions. Intercède pour moi auprès de la Vierge Marie qui vint te sourire au moment de l'épreuve. Regarde aussi tous ceux qui te prient: je m'unis à eux comme à des frères. A travers les grâces que nous désirons si telle est la volonté du Seigneur, donne nous d'êtres fortifiés dans la Foi, l'Espérance et l'Amour sur le chemin de la Vie, et d'être aidés au moment de la mort, afin de ce monde dans la Paix du Père, et de connaître l'éternité de joie des enfants de Dieu. Amen.

Num_riser0003__5_

18 décembre 2008

Neuvaine à Notre Dame du Mont Carmel

PA310090

Notre Dame du Mont Carmel

Fête le 16 juillet

L'Ordre du Carmel se donne une origine aussi ancienne que glorieuse; on croit, non sans des raisons sérieuse, que cet Ordre n'est que la continuation de l'école des Prophètes établie au Mont Carmel par le Saint Prophète Elie. Les disciples de cette école furent au premier rang parmi les convertis au Christianisme naissant, et le Carmel devint le berceau de la vie monastique depuis Jésus-Christ. Après la disparition des Apôtres, l'an 38, ils bâtirent une chapelle en l'honneur de Marie et se vouèrent tout spécialement à célébrer ses louanges. Plus tard, ils eurent beaucoup à souffrir des Sarrasins et des Musulmans, lorsque la France, de concert avec l'Europe entière, entreprit ces magnifiques, mais désastreuses Croisades qui avaient pour but d'arracher les Lieux Saints aux infidèles. C'est à l'occasion que ces épreuves subies par l'Ordre du Carmel que,les Carmes vinrent en France avec le Roi Saint Louis. Ils y établirent plusieurs maisons et allèrent même s'implanter en Angleterre, où ils eurent le bonheur de voir Saint Simon Stock embrasser leur institut. Ce grand Saint devint, en 1245, Supérieur général des Crames, et n'oublia rien pour rallumer la dévotion à Notre Dame du Mont Carmel dans son Ordre. La fête de Notre Dame du Mont Carmel a pour but de rappeler une grâce insigne accordée par Marie à l'Ordre du Carmel et par lui à toute L'Église. Dans la nuit du 16 juillet, Saint Simon Stock demandait, avec une ferveur toute spéciale, la protection de la Sainte Vierge sur son Institut. Au lever de l'aurore, Marie lui apparut, accompagnée d'une multitude d'Anges, environnée de lumière, et vêtue de l'Habit du Carmel. Son Visage était souriant; dans ses mains Elle tenait le Scapulaire de l'Ordre. Devant le Saint Elle s'en revêtit Elle-même en disant: « Ceci est un privilège pour Toi et pour tous les Carmes. Quiconque mourra en portant cet habit nous souffrira pas le feu éternel. » Le Saint fit des miracles pour confirmer la réalité de cette vision. Ce fut l'origine de la Confrérie de Notre Dame du Mont Carmel, pour les Chrétiens qui, ne pouvant embrasser la Règle, veulent attirer sur eux les bénédictions promises au Scapulaire. Le privilège le plus considérable accordé à la Confrérie du Mont Carmel, après celui que Marie fit connaître à Saint Simon Stock, est celui qui fut révélé au Pape Jean XXII: la délivrance du Purgatoire, le samedi après leur mort, des confrères du Mont Carmel qui auront été fidèles à l'esprit et aux règles de la Confrérie. Outre ces deux privilèges, il y a de nombreuses indulgences attachées au Scapulaire.

Extrait de Vie des Saints, Abbé L. Jaud, Ed. Mame, 1950

Icone_Notre_Dame_du_Mont_Carmel

Neuvaine à Notre Dame du Mont Carmel

Chaque jour

Signe de la Croix, Un regard contemplatif sur Marie, l'Hymne à Notre Dame du Mont Carmel, un temps pour la Parole de Dieu, la réflexion, la prière proposée pour chaque jour, terminer par un Notre Père, un Je Vous salue Marie, un Gloire au Père et l'oraison de la Fête de Notre Dame du Mont Carmel.

Hymne à Notre Dame du Mont Carmel

Humble présence, Fleur du Carmel, Arche d'Alliance, Splendeur du Ciel, Toi, Toute Pure, sois notre Mère.

Fontaine d'innocence où chante la Vie, partage-nous de cette eau pure que Tu reçois de l'Infini, dont la mesure est d'aimer sans mesure.

Accueille le silence de notre amour pour le conduire vers la Source, d'où la Parole vient au jour, et nous saisit d'une force si douce.

O Mère du Bel Amour, Tu nous as donné dans le secret l'ardente Flamme qui de ce monde est le foyer: Tu es bénie entre toutes les femmes.

Oraison de la Fête de Notre Dame du Mont Carmel

Que la prière maternelle de la Vierge Marie vienne à notre aide Seigneur: accorde-nous par sa protection, de parvenir à la montagne véritable, Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Imagen1aa

Premier jour

Évangile de Jésus-Christ selon Saint Luc 11, 27-28

« Comme Jésus était en train de parler, une femme éleva la voix au milieu de la foule pour Lui dire: « Heureuse la Mère qui T'a porté dans Ses entrailles, et qui T'a nourri de son lait! » Alors Jésus lui déclara: « Heureux plutôt ceux qui entendent la Parole de Dieu et qui la gardent! ».

Réflexion

Comment faire pour écouter la Parole de Dieu et pour organiser ma vie selon Sa Parole?

Prière

Sainte Marie, Mère de Dieu, Tu t'es montrée réceptive à l'appel de Dieu. Tu as entendu Sa Parole; Elle est entrée au plus profond de Ton Cœur de telle façon qu'Elle a pu prendre chair de Toi en Toi. La Parole de Dieu a transformé toute Ta Vie. Aide-moi sur le chemin de la vie. Je veux porter Ton Scapulaire et orienter ma vie selon la Tienne. Ainsi, j'espère suivre Ton Fils et Lui ressembler toujours d'avantage. Amen.

Notre Dame du Mont Carmel, prie pour nous.

carmel

Deuxième jour

Évangile de Jésus-Christ selon Saint Luc 1, 38

« Marie dit alors: « Voici la Servante du Seigneur, que tout se passe selon Ta Parole. » Alors l'Ange la quitta. »

Réflexion

Marie est non seulement prête à faire la Volonté de Dieu, mais Elle accepte que la Volonté de Dieu se fasse en Elle. Quelle est la différence? Marie ne met pas quelque chose à la disposition de Dieu; Elle se met Elle-même tout entière à Sa disposition. Selon Sa Volonté, Dieu peut disposer de tout Son être et de toute Son existence.

Prière

Sainte Marie, notre Mère, Tu nous as donné le Scapulaire du Mont Carmel. Tu as exaucé les prières de Ton fils, Saint Simon Stock. Aide-nous à porter le Scapulaire en toute fidélité et en toute humilité, afin qu'il soit un signe de notre désir de non seulement faire Ta volonté, mais aussi d'être prêts à l'accepter en nous. Prépare-nous à collaborer au projet de Salut pour tous les hommes et à grandir dans la Sainteté. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Notre Dame du Mont Carmel, prie pour nous.

Virgen_del_Carmen

Troisième jour

Évangile de Jésus-Christ selon Saint Luc 1, 45

« Heureuse Celle qui a cru à l'accomplissement des Paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur. »

Réflexions

Élisabeth loue Marie parce qu'Elle a cru en Dieu. Et ma Foi en Dieu, comment se présente-t-elle? Est-ce que je crois que Dieu réalise ses promesses envers le monde et envers nous?

Prière

Sainte Marie, Tu nous as donné le Scapulaire et Tu nous as acceptés comme Tes enfants. Nous Te demandons de faire grandir en nous la Foi et la confiance en Dieu. Qu'Il accomplisse Ses Promesses envers le monde et envers nous. Ainsi notre Cœur sera comblé de joie. Sainte Marie, aide-nous à donner au hommes l'espérance et la confiance. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Notre Dame du Mont Carmel, prie pour nous.

Notre_Dame_du_Mont_Carmel

Quatrième jour

Évangile de Jésus-Christ selon Saint Luc 1, 39

« En ces jours-là, Marie se mit en route vers une ville de la montagne de Judée. »

Réflexion

Marie n'écoute pas seulement la Parole de Dieu. Poussée par cette Parole, Elle se met en route afin de rendre service à Élisabeth Suis-je prêt à servir Dieu à travers les hommes, à accepter des engagements dans L'Église, dans les paroisses, dans les mouvements caritatifs?

Prière

Par le Scapulaire, nous sommes unis à Toi, Marie, qui étais prête à servir Jésus et Son oeuvre de Rédemption. Permets-nous de recevoir la Grâce de Ton Fils pour servir nous aussi l'œuvre de la Rédemption. Aide-nous à être toujours davantage en communion avec Lui, qui est venu donner Sa Vie pour nous. Amen.

Notre Dame du Mont Carmel, prie pour nous.

carmelite

Cinquième jour

Évangile de Jésus-Christ selon Saint Luc 2, 45-48

« Ne Le trouvant pas, ils revinrent à Jérusalem en continuant à Le chercher. C'est au bout de trois jours qu'ils Le trouvèrent dans le Temple, assis au milieu des Docteurs de la Loi: Il les écoutait et leur posait des questions, et tous ceux qui L'entendaient s'extasiaient sur Son intelligence et sur Ses réponses. En Le voyant, Ses parents furent stupéfaits, et Sa mère Lui dit: « Mon Enfant, pourquoi nous as-Tu fait cela? Vois comme nous avons souffert en Te cherchant, Ton père et Moi! »

Réflexion

Avec Jésus, Marie et Joseph font l'expérience que Dieu est le tout Autre. Nous ne pouvons pas Le posséder. Il nous faut sans cesse Le chercher. Et c'est souvent pénible. Erst-ce que j'essaie de connaître de plus en plus Jésus?

Prière

Marie, notre Mère, avec Amour, Tu as servi Jésus et Tu as essayé de Le comprendre chaque jour davantage. Par le Scapulaire, Tu fais de nous Tes enfants. Aide-nous à ne pas cesser de chercher Jésus dans la prière afin de vivre encore plus intensément notre vocation. Amen.

Notre Dame du Mont Carmel, prie pour nous.

stat_mary_holds_jesus

Sixième jour

Évangile de Jésus-Christ selon Saint Luc 2, 19

« Marie, cependant, retenait tous ces évènements et les méditait dans Son Cœur. »

Réflexion

Marie ne comprend pas tout ce qui se passe dans la Vie de Son Fils. Mais Son esprit est ouvert, et Elle médite tous les évènements dont elle est témoin. Est-ce que je médite la Parole de Dieu afin d'éclairer ma vie et les évènements du monde? Est-ce que je vois ma vie et le monde à la Lumière de la Foi?

Prière

Marie, notre Mère, Tu nous as donné le Scapulaire comme signe de Ta Protection Maternelle. Accorde-nous la grâce de Ton Fils afin que nous puissions-voir l'action de Dieu dans nos vies et dans notre monde. Aide-nous à mieux saisir la Parole de Dieu dans notre cœur pour vivre en présence de Dieu jour et nuit. Amen.

Notre Dame du Mont Carmel, prie pour nous.

carmel_20color_20poster

Septième jour

Évangile de Jésus-Christ selon Saint Jean 2, 3.5

« Or, on manqua de vin; la Mère de Jésus Lui dit: « ils n'ont pas de vin ». Sa Mère dit aux serviteurs: « faites tout ce qu'Il vous dira. »

Réflexion

Marie connaît les soucis des hommes. Elle les porte devant Dieu. Est-ce que je vois les peines, les souffrances des hommes autour de moi? Ma prière est-elle centrée sur moi ou est-elle ouverte sur les besoins des autres? Est-ce que j'encourage les hommes à s'ouvrir à Dieu?

Prière

Marie, notre Mère, par l'intermédiaire du Scapulaire, Tu nous as pris sous Ta protection. Ouvre-nous aux innombrables soucis des hommes. Aide-nous à nous engager dans la prière et dans les actes d'amour pour notre prochain. Aide-nous à avoir confiance dans la Miséricorde et dans l'Amour de Dieu qui dépasse tout ce que nous pouvons imaginer. Amen.

Notre Dame du Mont Carmel, prie pour nous.

1673

Huitième jour

Évangile de Jésus-Christ selon Saint Jean 19, 25

« Or, près de la Croix de Jésus se tenait Sa Mère, avec la soeur de Sa Mère, Marie, femme de Cléophas, et Marie-M adeleine. »

Réflexion

Marie reste fidèle à Son Fils même dans les heures les plus angoissantes. Suis-je fidèle dans ma Foi aux moment d'obscurité? Est-ce que je croix que par Sa Mort et Sa Résurrection Jésus a vaincu le mal? Que fais-je pour que la Victoire de Jésus sur le péché et sur le mal se réalise aussi en moi?

Prière

Marie, notre Mère, par Ton Amour, Tu nous as donné Ton Scapulaire comme protection contre le mal. Avec Ton aide, nous pouvons lutter contre les puissances du mal. Donne-nous la force de rester fidèles à Ton Fils dans les heures sombres en nous confiant en Sa Puissance Victorieuse. Amen.

Notre Dame du Mont Carmel, prie pour nous.

CARMEN_A216t

Neuvième jour

Du Livres des Actes des Apôtres 1, 14

« D'un seul cœur, ils participaient fidèlement à la prière, avec quelques femmes dont Marie, Mère de Jésus, et avec ses Frères. »

Réflexion

Marie est en communion de prière avec les apôtres et les autres fidèles. Ils sont en attente du Saint Esprit. Suis-je dans ma prière en communion avec L'Église. Le renouvellement de L'Église ne se produit que par le Saint Esprit. Il faut le demander, et Il transformera celui qui Le recevra.

Prière

Marie, Epouse du Saint Esprit et Mère de L'Église, lorsque nous portons le Scapulaire Tu nous donnes l'espérance de parvenir par l'action de l'Esprit Saint à la Communion de Ton Fils. Ne laisse pas notre espérance rester vaine. Aide-nous à être unis à Ton Fils et à Toi dans la prière, et à vivre dans la communion de l'Église. Amen.

Notre Dame du Mont Carmel, prie pour nous.

Fatima_Rosary_Scapular_1

Téléchargez le texte de la Neuvaine à N.D. du Mont Carmel (pdf) en cliquant ici

Posté par fmonvoisin à 15:11 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , ,


02 décembre 2008

Triduum au Saint Enfant Jésus de Prague

Triduum au Saint Enfant Jésus de Prague

praga

Premier jour

Ô, Enfant Jésus ! me voici ici pour t'ouvrir mon cœur. J'ai besoin de ton aide ! Tu es tout pour moi, alors que moi je suis nul. Tu es la puissance suprême, et moi l'indigence suprême ; tu es la sainteté et moi le pécheur ; tu es bonté et moi le contraire. Mais ne dédaigne pas de regarder ma nullité ; aie pitié de moi. Ne me repousse pas, même si je suis une créature misérable. Je déteste mes fautes et j'en demande humblement pardon. Sur ton visage d'Enfant resplendit le plus aimable des sourires qui me dit que tout est pardonné. Et puisque tu m'inspires de la confiance, permets-moi de t'exposer ce qui m'a porté à tes pieds...


(exposez la grâce voulue)


Ô, Jésus ! je t'ai tout dit ; j'attends de toi un mot : "Que ta volonté soit faite" (Matthieu XV, 28). Dis ce mot tout-puissant, je le soupire et je ne m'en irai pas d'ici si tu ne me le dis pas. C'est de toi seul que j'attends la grâce : ma foi ne sera pas déçue.

Trois Gloria -Saint Enfant Jésus, bénis-moi.

2238679369_34c4f4aae8_b

Deuxième jour

Ô, mon Jésus ! Tu t'es représenté dans cette image d'Enfant pour mieux nous rapprocher de ton Cœur, pour mieux nous faire sentir ton Amour et nous donner Confiance ; Tu es notre seul appui. Autrefois, je me suis trompé en m'adressant aux hommes. Trop souvent j'ai expérimenté l'inefficacité des appuis humains ; la terre cause facilement des déceptions et de l'amertume. Mais maintenant je ne demande plus rien aux hommes : j'attends tout de Toi. Qui est plus puissant que Toi ? Qui est plus compatissant ? Avec ta promesse "Moi, je T'aiderai" tu nous dis, Ô, Enfant de Dieu ! que tu veux être munificent à notre égard, et d'une façon encore plus grande selon l'Amour que nous porterons en Toi. Je promets de t'aimer tous les jours davantage ; à l'avenir, je veux te servir avec fidélité. Donc, donne une réponse bénigne à ma demande. C'est ta très sainte Mère qui te la présente. Pour son intercession, pour les mérites de ta divine Enfance, accorde-moi ce que je te demande.


Trois Gloria - Saint Enfant Jésus, écoute-moi.

372910355_7d836ac65f_o

Troisième jour

Ô Jésus ! Tu as dit : "Quoi que vous demandiez dans la prière, ayez la foi de l'obtenir et vous l'obtiendrez" (Marc, XII, 24). C'est la condition pour jouir de tes bénéfices : croire en ta puissance et en ta bonté: Ô, Céleste Enfant ! j’ai cette foi. C’est pourquoi je m'adresse à Toi dans les peines qui m'affligent et je ne doute pas d'obtenir la grâce implorée, si elle n'est pas un obstacle pour mon véritable bien et si elle n'est pas contraire à ton approbation. Ô Jésus ! ce sont encore tes paroles : "Demandez et vous recevrez ; frappez et on vous ouvrira". Confiant en ta promesse, je ne me lasse pas de frapper à la porte de ton Amour. Ô Enfant Jésus ! ne tarde pas à m'ouvrir les trésors de ton cœur pour me faire goûter, à moi aussi, l'effusion de bonté et de puissance qui a consolé tant d'autres personnes. Accorde-moi vite la grâce que je demande et je chanterai les triomphes de ta Miséricorde. Amen !


Trois Gloria - Saint Enfant Jésus, exauce-moi.

Imprimatur in Curie

Arch. Mediolani, P. C. Gorla, Pro-Vic. Gen.

Posté par fmonvoisin à 11:40 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 décembre 2008

Pourquoi je t'aime, ô Marie !

Apparition_de_Marie___Ste_Th_r_se

Pourquoi je t'aime, ô Marie !

Oh ! je voudrais chanter, Marie, pourquoi je t'aime
Pourquoi ton nom si doux fait tressailler mon coeur
Et pourquoi la pensée de ta grandeur suprême
Ne saurait à mon âme inspirer de frayeur
Si je te contemplais dans ta sublime gloire
Et surpassant l'éclat de tous les bienheureux
Que je suis ton enfant je ne pourrais le croire
O Marie, devant toi, je baisserais les yeux !...


Il faut pour qu'un enfant puisse chérir sa mère
Qu'elle pleure avec lui, partage ses douleurs
O ma Mère chérie, sur la rive étrangère
Pour m'attirer à toi, que tu versas de pleurs !...
En méditant ta vie dans le saint Evangile
J'ose te regarder et m'approcher de toi
Me croire ton enfant ne m'est pas difficile
Car je te vois mortelle et souffrant comme moi...


Lorsqu'un ange du Ciel t'offre d'être la Mère
Du Dieu qui doit régner toute l'éternité
Je te vois préférer, ô Marie, quel mystère
L'ineffable trésor de la virginité.
Je comprends que ton âme, ô Vierge Immaculée
Soit plus chère au Seigneur que le divin séjour
Je comprends que ton âme, Humble et Douce Vallée
Peut contenir Jésus, L'Océan de l'Amour !...


Oh ! je t'aime, Marie, te disant la servante
Du Dieu que tu ravis par ton humilité
Cette vertu cachée te rend toute-puissante
Elle attire en ton coeur la Sainte Trinité
Alors l'Esprit d'Amour te couvrant de son ombre
Le Fils égal au Père en toi s'est incarné...

De ses frères pécheurs bien grand sera le nombre
Puisqu'on doit l'appeler : Jésus, ton premier-né !...


O Mère bien-aimée, malgré ma petitesse
Comme toi je possède en moi Le Tout-Puissant
Mais je ne tremble pas en voyant ma faiblesse :
Le trésor de la mère appartient à l'enfant
Et je suis ton enfant, ô ma Mère chérie
Tes vertus, ton amour, ne sont-ils pas à moi ?
Aussi lorsqu'en mon coeur descend la blanche Hostie
Jésus, ton Doux Agneau, croit reposer en toi !...


Tu me le fais sentir, ce n'est pas impossible
De marcher sur tes pas, ô Reine des élus,
L'étroit chemin du Ciel, tu l'as rendu visible
En pratiquant toujours les plus humbles vertus.
Auprès de toi, Marie, j'aime à rester petite,
Des grandeurs d'ici-bas, je vois la vanité,
Chez Sainte Elisabeth, recevant ta visite,
J'apprends à pratiquer l'ardente charité.


Là j'écoute ravie, Douce Reine des anges,
Le cantique sacré qui jaillit de ton coeur.
Tu m'apprends à chanter les divines louanges
A me glorifier en Jésus mon Sauveur.
Tes paroles d'amour sont de mystiques roses
Qui doivent embaumer les siècles à venir.
En toi le Tout-Puissant a fait de grandes choses
Je veux les méditer, afin de l'en bénir.


Quand le bon Saint Joseph ignore le miracle
Que tu voudrais cacher dans ton humilité
Tu le laisses pleurer tout près du Tabernacle
Qui voile du Sauveur la divine beauté !...
Oh ! que j'aime, Marie, ton éloquent silence,
Pour moi c'est un concert doux et mélodieux
Qui me dit la grandeur et la toute-puissance
D'une âme qui n'attend son secours que des Cieux...


Plus tard à Bethléem, ô Joseph et Marie !
Je vous vois repoussés de tous les habitants
Nul ne peut recevoir en son hôtellerie
De pauvres étrangers, la place est pour les grands...
La place est pour les grands et c'est dans une étable
Que la Reine des Cieux doit enfanter un Dieu.

O ma Mère chérie, que je te trouve aimable
Que je te trouve grande en un si pauvre lieu !...


Quand je vois L'Eternel enveloppé de langes
Quand du Verbe Divin j'entends le faible cri
O ma mère chérie, je n'envie plus les anges
Car leur Puissant Seigneur est mon Frère chéri !...
Que je t'aime, Marie, toi qui sur nos rivages
As fait épanouir cette Divine Fleur !...
Que je t'aime écoutant les bergers et les mages
Et gardant avec soin toute chose en ton coeur !...


Je t'aime te mêlant avec les autres femmes
Qui vers le temple saint ont dirigé leurs pas
Je t'aime présentant le Sauveur de nos âmes
Au bienheureux Vieillard qui le presse en ses bras,
D'abord en souriant j'écoute son cantique
Mais bientôt ses accents me font verser des pleurs.
Plongeant dans l'avenir un regard prophétique
Siméon te présente un glaive de douleurs.


O Reine des martyrs, jusqu'au soir de ta vie
Ce glaive douloureux transpercera ton coeur
Déjà tu dois quitter le sol de ta patrie
Pour éviter d'un roi la jalouse fureur.
Jésus sommeille en paix sous les plis de ton voile
Joseph vient te prier de partir à l'instant
Et ton obéissance aussitôt se dévoile
Tu pars sans nul retard et sans raisonnement.


Sur la terre d'Egypte, il me semble, ô Marie
Que dans la pauvreté ton coeur reste joyeux,
Car Jésus n'est-Il pas la plus belle Patrie,
Que t'importe l'exil,, tu possèdes les Cieux ?...
Mais à Jérusalem, une amère tristesse
Comme un vaste océan vient inonder ton coeur
Jésus, pendant trois jours, se cache à ta tendresse
Alors c'est bien l'exil dans toute sa rigueur !...


Enfin tu l'aperçois et la joie te transporte,
Tu dis au bel Enfant qui charme les docteurs :
"O mon Fils, pourquoi donc agis-tu de la sorte ?
"Voilà ton père et moi qui te cherchions en pleurs."
Et l'Enfant Dieu répond (oh quel profond mystère !)
A la Mère chérie qui tend vers lui ses bras :
"Pourquoi me cherchiez-vous ?... Aux oeuvres de mon Père
"Il faut que je m'emploie; ne le savez-vous pas ?"


L'Evangile m'apprend que croissant en sagesse
A Joseph, à Marie, Jésus reste soumis
Et mon coeur me révèle avec quelle tendresse
Il obéit toujours à ses parents chéris.
Maintenant je comprends le mystère du temple,
Les paroles cachées de mon Aimable Roi.
Mère, ton doux Enfant veut que tu sois l'exemple
De l'âme qui Le cherche en la nuit de la foi.


Puisque le Roi des Cieux a voulu que sa Mère
Soit plongé dans la nuit, dans l'angoisse du coeur;
Marie, c'est donc un bien de souffrir sur la terre ?
Oui souffrir en aimant, c'est le plus pur bonheur !...
Tout ce qu'Il m'a donné Jésus peut le reprendre
Dis-lui de ne jamais se gêner avec moi...
Il peut bien se cacher, je consens à l'attendre
Jusqu'au jour sans couchant où s'éteindra ma foi...


Je sais qu'à Nazareth, Mère pleine de grâces
Tu vis très pauvrement, ne voulant rien de plus
Point de ravissements, de miracles, d'extases
N'embellissent ta vie, ô Reine des Elus !...

Le nombre des petits est bien grand sur la terre
Ils peuvent sans trembler vers toi lever les yeux
C'est par la voie commune, incomparable Mère
Qu'il te plaît de marcher pour les guider aux Cieux.


En attendant le Ciel, ô ma Mère chérie,
Je veux vivre avec toi, te suivre chaque jour
Mère, en te contemplant, je me plonge ravie
Découvrant dans ton coeur des abîmes d'amour.
Ton regard maternel bannit toutes mes craintes
Il m'apprend à pleurer, il m'apprend à jouir.
Au lieu de mépriser les joies pures et saintes
Tu veux les partager, tu daignes les bénir.


Des époux de Cana voyant l'inquiétude
Qu'ils ne peuvent cacher, car ils manquent de vin
Au Sauveur tu le dis dans ta sollicitude
Espérant le secours de son pouvoir divin.
Jésus semble d'abord repousser ta prière
"Qu'importe", répond-Il, "femme, à vous et à moi ?"
Mais au fond de son coeur, Il te nomme sa Mère
Et son premier miracle, Il l'opère pour toi...


Un jour que les pécheurs écoutent la doctrine
De Celui qui voudrait au Ciel les recevoir
Je te trouve avec eux, Marie, sur la colline
Quelqu'un dit à Jésus que tu voudrais le voir,
Alors, ton Divin Fils devant la foule entière
De son amour pour nous montre l'immensité
Il dit : "Quel est mon frère et ma soeur et ma Mère,
"Si ce n'est celui-là qui fait ma volonté ?"


O Vierge Immaculée, des mères la plus tendre
En écoutant Jésus, tu ne t'attristes pas
Mais tu te réjouis qu'Il nous fasse comprendre
Que notre âme devient sa famille ici-bas
Oui tu te réjouis qu'Il nous donne sa vie,
Les trésors infinis de sa divinité !...
Comment ne pas t'aimer, ô ma Mère chérie
En voyant tant d'amour et tant d'humilité ?


Tu nous aimes, Marie, comme Jésus nous aime
Et tu consens pour nous à t'éloigner de Lui.
Aimer c'est tout donner et se donner soi-même
Tu voulus le prouver en restant notre appui.
Le Sauveur connaissait ton immense tendresse
Il savait les secrets de ton coeur maternel,
Refuge des pécheurs, c'est à toi qu'Il nous laisse
Quand Il quitte la Croix pour nous attendre au Ciel.


Marie, tu m'apparais au sommet du Calvaire
Debout près de la Croix, comme un prêtre à l'autel
Offrant pour apaiser la justice du Père
Ton bien-aimé Jésus, le doux Emmanuel...
Un prophète l'a dit, ô Mère désolée,
"Il n'est pas de douleur semblable à ta douleur !"
O Reine des Martyrs, en restant exilée
Tu prodigues pour nous tout le sang de ton coeur !


La maison de Saint Jean devient ton seul asile
Le fils de Zébédée doit remplacer Jésus...
C'est le dernier détail que donne l'Evangile
De la Reine des Cieux il ne me parle plus.
Mais son profond silence, ô ma Mère chérie
Ne révèle-t-il pas que
Le Verbe Eternel
Veut Lui-même chanter les secrets de ta vie

Pour charmer tes enfants, tous les Elus du Ciel ?


Bientôt je l'entendrai cette douce harmonie
Bientôt dans le beau Ciel, je vais aller te voir
Toi qui vins me sourire au matin de ma vie
Viens me sourire encor... Mère... voici le soir !...
Je ne crains plus l'éclat de ta gloire suprême
Avec toi j'ai souffert et je veux maintenant
Chanter sur tes genoux, Marie, pourquoi je t'aime
Et redire à jamais que je suis ton enfant !.....


La petite Thérèse...


Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus et de la Sainte Face

IMG_5696_1_

Ma joie

Num_riser0013__4_

Ma joie

Il est des âmes sur la terre
Qui cherchent en vain le bonheur
Mais pour moi, c'est tout le contraire
La joie se trouve dans mon coeur
Cette joie n'est pas éphémère
Je la possède sans retour
Comme une rose printanière
Elle me sourit chaque jour.

Vraiment je suis par trop heureuse,
Je fais toujours ma volonté...
Pourrais-je n'être pas joyeuse
et ne pas montrer ma gaieté ?...
Ma joie, c'est d'aimer la souffrance,
Je souris en versant des pleurs
J'accepte avec reconnaissance
Les épines mêlées aux fleurs.

Lorsque le Ciel bleu devient sombre
Et qu'il semble me délaisser,
Ma joie, c'est de rester dans l'ombre
De me cacher, de m'abaisser.
Ma joie, c'est la Volonté Sainte
De Jésus mon unique amour
Ainsi je vis sans nulle crainte
J'aime autant la nuit que le jour.

Ma joie, c'est de rester petite
Aussi quand je tombe en chemin
Je puis me relever bien vite
Et Jésus me prend par la main
Alors le comblant de caresses
Je Lui dis qu'Il est tout pour moi
Et je redouble de tendresses
Lorsqu'Il se dérobe à ma foi.

Si parfois je verse des larmes
Ma joie, c'est de les bien cacher
Oh ! que la souffrance a de charmes
Quand de fleurs on sait la voiler !
Je veux bien souffrir sans le dire
Pour que Jésus soit consolé
Ma joie, c'est de le voir sourire
Lorsque mon coeur est exilé...

Ma joie, c'est de lutter sans cesse
Afin d'enfanter des élus.
C'est le coeur brûlant de tendresse
De souvent redire à Jésus :
"Pour toi, mon Divin petit Frère
"Je suis heureuse de souffrir
"Ma seule joie sur cette terre
"C'est de pouvoir de réjouir.

"Longtemps encor je veux bien vivre
"Seigneur, si c'est là ton désir
"Dans le Ciel je voudrais te suivre
"Si cela te faisait plaisir.
"L'amour, ce feu de la Patrie
"Ne cesse de me consumer
"Que me font la mort ou la vie ?
"Jésus, ma joie, c'est de t'aimer !"

Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus et de la Sainte Face

Icone_Ste_Th_r_se_de_Lisieux

Mon chant d’Aujourd’hui

Num_riser0004__4_

Mon chant d’Aujourd’hui

Ma vie n’est qu’un instant, une heure passagère.
Ma vie n’est qu’un seul jour qui m’échappe et qui fuit.
Tu le sais, ô mon Dieu ! Pour t’aimer sur terre
Je n’ai rien qu’aujourd’hui !

Oh ! Je t’aime, Jésus vers toi mon âme aspire.
Pour un jour seulement reste mon doux appui.
Viens régner dans mon cœur, donne-moi ton sourire
Rien que pour aujourd’hui !

Que m’importe, Seigneur, si l’avenir est sombre ?
Te prier pour demain, oh non je ne le puis !
Conserve mon cœur pur, couvre-moi de ton ombre
Rien que pour aujourd’hui.

Si je songe à demain, je crains mon inconstance.
Je sens naître en mon cœur la tristesse et l’ennui.
Mais je veux bien, mon Dieu, l’épreuve, la souffrance
Rien que pour aujourd’hui.

Je dois te voir bientôt sur la rive éternelle.
O Pilote Divin ! Dont la main me conduit.
Sur les flots orageux guide en paix ma nacelle
Rien que pour aujourd’hui.

Ah ! Laisse-moi, Seigneur, me cacher en ta Face.
Là je n’entendrai plus du monde le vain bruit.
Donne-moi ton amour, conserve-moi ta grâce
Rien que pour aujourd’hui.

Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus et de la Sainte Face

Num_riser0008__4_

Mon Ciel à moi !

Num_riser0019__4_

Mon Ciel à moi !

Pour supporter l'exil de la vallée des larmes
Il me faut le regard de mon Divin Sauveur
Ce regard plein d'amour m'a dévoilé ses charmes
Il m'a fait pressentir le Céleste bonheur
Mon Jésus me sourit quand vers Lui je soupire
Alors je ne sens plus l'épreuve de la foi
Le Regard de mon Dieu, son ravissant Sourire,
Voilà mon Ciel à moi !…

Mon Ciel est de pouvoir attirer sur les âmes
Sur l'Eglise ma mère et sur toutes mes sœurs
Les grâces de Jésus et ses Divines flammes
Qui savent embraser et réjouir les cœurs.
Je puis tout obtenir lorsque dans le mystère
Je parle cœur à cœur avec mon Divin Roi
Cette douce Oraison tout près du Sanctuaire
Voilà mon Ciel à moi !...

Mon Ciel, il est caché dans la petite Hostie
Où Jésus, mon Epoux, se voile par amour
A ce Foyer Divin je vais puiser la vie
Et là mon Doux Sauveur m'écoute nuit et jour
" Oh ! quel heureux instant lorsque dans la tendresse
Tu viens, mon Bien-Aimé, me transformer en toi
Cette union d'amour, cette ineffable ivresse
Voilà mon Ciel à moi !... "

Mon Ciel est de sentir en moi la ressemblance
Du Dieu qui me créa de son Souffle Puissant
Mon Ciel est de rester toujours en sa présence
De l'appeler mon Père et d'être son enfant
Entre ses bras Divins, je ne crains pas l'orage
Le total abandon voilà ma seule loi.
Sommeiller sur son Cœur, tout près de son Visage
Voilà mon Ciel à moi !...

Mon Ciel, je l'ai trouvé dans la Trinité Sainte
Qui réside en mon cœur, prisonnière d'amour
Là, contemplant mon Dieu, je lui redis sans crainte
Que je veux le servir et l'aimer sans retour.
Mon Ciel est de sourire à ce Dieu que j'adore
Lorsqu'Il veut se cacher pour éprouver ma foi
Souffrir en attendant qu'Il me regarde encore
Voilà mon Ciel à moi !...

Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus et de la Sainte Face

Num_riser0015__3_