23 avril 2008

Notre Dame de Bonne Délivrance

Num_riser0045

Notre Dame de Bonne Délivrance

La Vierge Notre de Paris

La Vierge noire de Paris est une statue de la Vierge à l'Enfant, du XIV° siècle, en pierre peinte, aujourd'hui fort restaurée. Elle avait une chapelle célèbre à l'église collégiale Saint-Etienne-des-Grès (rue Saint-Jacques, en face du grand couvent des Dominicains, les Jacobins) que l’on disait avoir été fondée par saint Denis, premier évêque de Paris. Les parties les plus vieilles de l'église, située à peu près à l'emplacement de la bibliothèque de la faculté de droit, le clocher et la chapelle Notre-Dame de Bonne-Délivrance, remontaient au XI° siècle et l'on pense que la statue y remplaçait une statue plus ancienne.

Le culte de Notre-Dame de Bonne-Délivrance prend un grand éclat au cours de la lutte contre les huguenots où elle est invoquée comme Victorieuse de toutes les hérésies. Sous l'autorité du cardinal Jean Du Bellay (1492-1560), évêque de Paris de 1532 à 1551, la confrérie de la Charité de Notre-Dame de Bonne-Délivrance qui deviendra bientôt une confrérie royale est fondée, le dimanche 20 avril 1533, par le chanoine Jean Olivier avec les bourgeois de Paris Yves Le Pigny et Quentin Froissant : s’ensuyvent les ordonnances faictes pour l’érection de la confrérie de la charité de Notre-Dame de Bonne-Délivrance, en l’honneur de Dieu nostre Créateur et de la glorieuse Vierge Marie, sa très-digne Mère, et pour entretenir en dévotion singulière tous vrays chrestiens et chrestiennes. Le dimanche, vingtième jour d’apvril, l’an 1533, messire Jean Olivier, prestre, chanoine de Sainct-Estienne des Grès, homme grandement pieux, dévot à Notre-Dame, de bonne mœurs et menant une vie fort honnête, et maistre Le Pigny et Quentin Froissant, gens de bien bien et fort affectionnés au service de la Reyne des anges, tous deux jurés bourgeois de Paris, sadjoignirent pour commencer l’établissement d’une socié saincte, sous le titre de « Confrérie royale de la charité de Notre-Dame de Bonne-Délivrance ».

Forte de douze mille adhérents venus de toutes les couches de la société et enrichie par le Saint-Siège de nombreuses indulgences (Grégoire XIII, Paul V, Grégoire XV et Urbain VIII), la Confrérie royale de la charité de Notre-Dame de Bonne-Délivrance prend part à toutes les manifestations publiques, en particulier aux processions de la châsse de sainte Geneviève. Chaque année, le 1er mai et le 24 août, elle organise ses propres processions avec des stations aux paroisses voisines. Elle travaille aussi à la délivrance et au soulagement des prisonniers : les cotisation des associés produisent des sommes importantes qui sont consacrées au rachat des prisonniers pour dettes.

On prenait les mots de bonne délivrance dans un sens très général, il s'agissait de toutes les misères et calamités imaginables. Les spirituels du XVII° siècles entendent de la tentation et du péché. Le jeune François de Sales qui se croyait damné retrouve la paix et la confiance aux pieds de Notre-Dame de Bonne-Délivrance et, en 1692, on érigera une chapelle Saint-François-de-Sales en l'église Saint-Etienne-des-Grès. C'est en songeant à Notre-Dame de Bonne-Délivrance à qui il a confié son œuvre auprès des prisonniers, que Claude Bernard répand la prière du Memorare que saint François de Sales y avait dite en 1578 : Souvenez-vous, ô très miséricordieuse Vierge Marie, qu'on n'a jamais entendu dire qu'aucun de ceux qui ont eu recours à votre protection, imploré votre assistance et réclamé votre secours, ait été abandonné. Animé d'une pareille confiance, ô Vierge des vierges, ô ma Mère, j'accours vers vous, et gémissant sous le poids de mes péchés, je me prosterne à vos pieds. O Mère du Verbe Incarné, ne méprisez pas mes prières, mais écoutez-les favorablement et daignez les exaucer. Amen. M. Olier, fondateur de la Compagnie de Saint-Sulpice, et saint Vincent de Paul sont aussi des dévots de Notre-Dame de Bonne-Délivrance. C'est encore près d'elle que vient Poulart des Places, avant de fonder la Congrégation du Saint-Esprit. Louis XIII et Anne d'Autriche s’inscriront (4 mai 1622) à la Confrérie royale de la charité de Notre-Dame de Bonne-Délivrance  suivis de Gaston d’Orléans, frère de Louis XIII, de Louis XIV, son frère, Philippe d’Orléans, de sa femme, la reine Marie-Thérèse, du prince et de la princesse de Condé, du prince et de la princesse de Conti.

Plus tard affaiblie par les querelles entre les chanoines de Saint-Etienne des Grès et les maîtres de la confrérie, Notre-Dame de Bonne-Délivrance est délaissée au point que le Parlement supprime sans opposition la procession et la confrérie, le 7 février 1737. Les confrères n'en continuent pas moins leurs dévotions et réussissent à rétablir leur confrérie en 1774. Le 16 mai 1792, la statue, mise en vente avec le mobilier et les objets du culte de l'église Saint-Etienne-des-Grès qui doit être démolie, est achetée pour deux cent une livres par la pieuse comtesse de Carignan-Saint-Maurice qui la garde dans son domicile (hôtel Traversière) de la rue Notre-Dame-des-Champs où est aujourd'hui le collège Stanislas et où des réfractaires célèbrent les saints mystères. Jetée pendant la Terreur (18 septembre 1793) dans la prison des Oiseaux (au coin de la rue de Sèvres et du boulevard des invalides), la comtesse de Carignan-Saint-Maurice y rencontre des religieuses de Saint-Thomas de Villeneuve détenues avec leur supérieure générale (Mme. Walsh de Valois) à qui, une fois libérée (4 octobre 1794), elle confia la précieuse statue à qui elles attribuaient leur délivrance. Le 1° juillet 1806, la statue de Notre-Dame de Bonne-Délivrance est de nouveau vénérée et enrichie de ses anciennes indulgences, confirmées par Pie VII, au 27 de la rue de Sèvres, dans l'oratoire des Soeurs de Saint-Thomas de Villeneuve qui, sous son patronage, ouvrent une chapelle dont Mgr. Quélen, évêque de Paris, accompagné de Mgr. de Villèle, archevêque Bourges, pose la première pierre le 11 mai 1829.

En juillet 1906, les religieuses sont expropriées pour que l'on construise le boulevard Raspail et vont s'installer à Neuilly où l'on vénère encore Notre-Dame de Bonne-Délivrance.

Prière à Notre Dame de Bonne Délivrance

Je vous supplie, ô très sainte et sacrée Vierge Marie, digne Mère de Dieu ! d'avoir pitié de moi, pauvre, pécheur, de m'obtenir de votre très cher Fils, notre Sauveur Jésus-Christ la sainteté et la santé du corps et de l'esprit, ainsi qu'il sera convenable pour sa plus grande gloire et pour mon salut; car souvent sa divine Majesté, par une bonté et miséricorde infinie, permet qu'il nous arrive des infirmités et des maladies, afin de nous faire rentrer en nous-mêmes, et de nous exciter à nous corriger et à nous convertir à lui: Et comme sa divine Providence a ordonné que nous vous honorions et invoquions sous divers titres, et principalement sous celui de Notre-Dame de Bonne-Délivrance; cela fait que j'ai recours à vous, pour vous supplier, avec toute l'humilité et la confiance qu'il m'est possible, de me secourir en cette extrême nécessité, et de m'obtenir principalement une véritable douleur, contrition et rémission de tous mes péchés, car ils sont la seule cause de mes infirmités; Et ensuite je serai obligé de publier toute ma vie le crédit et le pouvoir absolu que vous avez dans le Ciel auprès de Dieu. A combien de pécheurs désespérés de leur salut avez-vous obtenu la conversion ! A combien de personnes affligées de maladies incurables avez-vous rendu la santé ! A combien de justes avez-vous obtenu le don de persévérance en la grâce ! Et enfin, on n'a jamais entendu dire que vous eussiez rejeté aucun de ceux qui, avec confiance, vous ont humblement invoquée, quelque misérable qu'il ait été. J'espère aussi, ô Vierge ! que vous m'accorderez la grâce que je vous demande, et que vous m'obtiendrez le remède de toutes mes misères spirituelles et corporelles, et que vous m'assisterez durant ma vie, et principalement à l'heure de ma mort, qui peut-être arrivera bientôt. Amen.

Téléchargez le texte de la Prière à Notre Dame de Bonne Délivrance (pdf) en cliquant ici

Posté par fmonvoisin à 12:20 - - Commentaires [67] - Permalien [#]
Tags : , , ,


19 avril 2008

Notre Dame de Buglose

Notre Dame de Buglose

Saint Vincent de Paul, Landes, France

1 La Basilique Notre Dame

25477basilique_buglosebug1bug0

2 La Chapelle des Miracles

bugbug2

3 La statue Miraculeuse de Notre Dame de Buglose

16712830

Prière à Notre Dame de Buglose

O Notre Dame de Buglose, comme j'aime vous honorer dans ce sanctuaire que Vous vous êtes choisie depuis tant de siècles! Je reconnais bien à ce choix, la Mère du Dieu qui est né à Bethléem; comme Lui Vous aimez tout ce qui est humble et caché, Vous règnez au plus haut des Cieux et Vous établissez Votre Trône dans une humble étable, au milieu des sables du désert. C'est là que tant de générations ont reçues les merveilleux effets de Votre Puissance et de Votre Bonté; c'est là que Vous avez accueilli Saint Vincent de Paul aux jours de son enfance; là est encore l'autel où aux jours de son sacerdoce, il a offert le Saint Sacrifice; c'est là que dans notre siècle encore Vous avez reçu un autre Apôtre, le premier Evêque d'Alger, de si douce et si sainte mémoire. O Mère, Vous les avez comblés, l'un et l'autre de l'abondance de Vos Grâces, Vous en avez fait des Saints; ayez aussi pitié de nous qui Vous invoquons, transportés en esprit dans ce béni sanctuaire; nous nous unisson à toutes les prières comme à tous les hommages que Vous ont offerts tant de générations venues s'agenouiller à Vos pieds. Montrez-nous toujours que Vous êtes notre Mère, soyez toujours Notre Dame de Buglose, la Toute Puissante par la vertu de Son intercession et la Toute Bonne par la Tendresse de Son Coeur Maternel (Hamon, curé de Saint Sulpice). Ainsi soit-il.

Notice sur Notre Dame de Buglose,

cliquer sur le lien suivant:

http://spiritualitechretienne.blog4ever.com/blog/lirarticle-83937-747329.html

12 avril 2008

Notre Dame de Bonne Nouvelle de Rennes

Num_riser0025Notre Dame de Bonne Nouvelle

Basilique Notre Dame de Bonne Nouvelle en Saint Aubin, Rennes, France

Bien moins connue que Notre Dame des Miracles et Vertus, vénérée en la Basilique Saint Sauveur, l'icône miraculeuse de Notre Dame de Bonne Nouvelle vénérée actuellement en la Basilique Saint-Aubin-Notre-Dame de Bonne-Nouvelle de Rennes a pourtant une histoire étroitement liée à la Bretagne et à la ville de Rennes, retour sur les faits.

Originesnotre_dame_de_Bonne_Nouvelle

D'après la tradition l'origine de Notre Dame de Bonne Nouvelle, remonte à la période des guerres de successions, en l'an 1364, Jean de Montfort, appuyé par les Anglais, à la suite d'un voeu, il remporte une victoire, lors de la terrible et sanglante bataille d'Auray. Suivant son voeu, Jean de Montfort fera alors construire un couvent de Dominicains qui sera placé sous le patronnage de Notre Dame de Bonne Nouvelle. Très rapidement, d'après le Bienheureux Yves Mahyeuc , Evêque de Rennes (1462-1541), dans le cloître de ce couvent, se trouvait alors un tableau qui miraculeux qui fut le théâtre de miracle prodigieux attirant les pèlerins en nombre important, plus tard, l'on amménagea une chapelle pour abriter l'icône, « une petite chapelle dédiée spécialement à la Sainte Vierge et établie dès le principe dans le côté méridional du cloître, communiquant avec l'église par des voûtes ouvrant sur le choeur ». Pami les pèlerins illustres qui virent prier en la chapelle Notre Dame de Bonne Nouvelle, l'on rapporte le missionnaire Dominicain, Saint Vincent Ferrier, décédé à Vannes en 1418/ et l'apôtre des régions de l'Ouest de la France, Saint Louis-Marie Grignion de Montfort, apôtre de Marie, fondateur des Pères de Saint Gabriel et des Filles de la Sagesse, auteur mystique, décédé en Vendée, à Saint Laurent sur Sèvres en 1716. L'un des faits marquants de l'histoire de la chapelle est la célébration des fiancailles de la Duchesse Anne de Bretagne avec le Roi de France Charles VIII, le 19 novembre 1491, qui par leur mariage, verra la Bretagne, jusque là indépendante, être rattachée définitivement à la France. le_voeu

Le voeu

En 1632, alors qu'une terrible épidémie de peste sévissait dans les contrées voisines; Notre Dame de Bonne Nouvelle étendit si fortement son manteau protecteur sur la ville de Rennes, que les habitants de la ville, en reconnaissance, firent le voeu d'offrir à leur Protectrice une maquette de la ville de Rennes en argent massif. Monseigneur de Cornulier fixa la commémoration du voeu au 8 septembre 1634. Ensuite, chaque année, la célébration du voeu fut fidèlement suivie jusqu'à la révolution française, pendant laquelle le maire de Rennes décida de vendre la précieuse maquette du voeu, stoppant ainsi les célébrations.

L'incendie de 1720

35310514L'on rapporte aussi un autre fait miraculeux qui se déroula pendant le terrible incendie, qui ravagea la ville de Rennes alors essentiellement composée de maisons de bois et de colombages qui brûlèrent, on le devine comme de la paille. Pendant cet incendie qui eût lieu le 23 décembre 1720, les habitants de Rennes virent, dans le ciel, Notre Dame de Bonne Nouvelle, comme les encourageant et les bénissant. Cet épisode est peint sur une toile que l'on peut voir en la Basilique Saint Aubin, sur la toile est ecrit: « Original du voeux fayt à Notre-Dame de Bonne Nouvelle par les habitants des Lices, Rue St Louis, Portes St Michel, Place Sainte Anne, préservée de l'incendie du 22 décembre jusqu'au trente, l'année 1720, Huguet In-Em fecit 1721. » L'on peut aussi voir un autre tableau de ce fait en la basilique Saint Sauveur, voisine.

Quelques années plus tard, à la suite d'une épidémie de cholera qui sévissait, en 1849, l'on envisagea de remettre les cérémonies au goût du jour. Le 2 août 1861, l'orfèvre de Napoléon III réalisa une nouvelle maquette du voeu que l'on peut encore voir de nos jours, et le 8 septembre suivant, l'Archevêque de Rennes, Monseigneur de Saint Marc, relança définitivement les commémorations du voeu. Depuis, chaque année, l'Archevêque de Rennes perpétue cette tradition en offrant un cierge votif à Notre Dame de Bonne Nouvelle pour la ville de Rennes. Après la démolition de l'antique chapelle de Notre Dame de Bonne Nouvelle etn la fermeture du Couvent des Dominicains, l'icône miraculeuse fut entre temps transférée dans l'actuelle Basilique voisine de Saint Aubin, dont la construction mmença à partir de 1884 pour être définitivement achevée en 1904. 46000A

st_aubin_autelCette basilique est actuellement dénommée Basilique Notre Dame de Bonne Nouvelle en Saint Aubin, et se trouve place Sainte Anne à Rennes et conserve toujours la précieuse icône, enchâssée dans le maître autel. La Basilique Saint Aubin garde aussi la mémoire d'un illustre paroissien, le Bienheureux Marcel Callo baptisé dans cette église en 1921, Marcel Callo était jociste rennais mort en déportation en 1945 à Mathausen. Il fut béatifié en 1987, par le serviteur de Dieu Jean Paul II. L'on peut actuellement voir, dans l'une des chapelles latérales de la Basilique, la toile qui fut dévoilée à Rome, lors de la célébrations de la Béatification.

aujourd'hui

Actuellement, Notre Dame de Bonne Nouvelle, avant d'être une église paroissiale, continue à recevoir la visite et les prières des rennais (quand la Basilique est ouverte, car, hélas, elle subit le même destin que tant d'autres sanctuaires, souvent pillés et sacagés, elle est donc ouverte pratiquement que pour les heures des offices, dommage!) Des rassemblements de prières s'y tiennent autour des dates suivantes: le 17 janvier, fête de Notre Dame de Pontmain, le 11 février, fête de Notre Dame de Lourdes, le 19 mars, fête du Bienheureux Marcel Callo et le 8 septembre, fête de la Nativité de Marie et commémoration du voeur.

Prions et demandons à Notre Dame de Bonne Nouvelle et au Bienheureux Marcel Callo, de faire de nous des témoins vivants de la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ.

st_aubin_de_rennesst_aubin_int_rieur

Rennes_026_1_

Renseignements

Paroisse Notre Dame de Bonne Nouvelle

46, rue Saint Melaine

35 000 Rennes (France)

tel: 02 99 38 84 10

08 avril 2008

Notre Dame de la Médaille Miraculeuse

Num_riser0033

O Marie, conçue sans péchés, priez pour nous qui avons recours à Vous

Notre Dame de la Médaille Miraculeuse

Prière de Sainte Catherine Labouré

"Lorsque je vais à la chapelle, je me mets là, devant le Bon Dieu, et je lui dis : «Seigneur, me voici, donnez-moi ce que vous voulez». S’il me donne quelque chose, je suis bien contente et je le remercie. S’il ne me donne rien, je le remercie encore, parce que je n’en mérite pas davantage. Et puis je lui dis alors tout ce qui me vient dans l’esprit. Je lui raconte mes peines et mes joies, et j’écoute. Si vous l’écoutez, Il vous parlera aussi, car, avec le Bon Dieu, il faut dire et écouter. Il parle toujours quand on y va bonnement et simplement."

19 mars 2008

Bienheureux Marcel Callo

Bienheureux Marcel Callo

"Il avait le regard d'un Saint"

1921-1945

Fête le 19 mars

4600046000A46000B46000Cimg1649

Biographies du Bienheureux Marcel Callo,

cliquer sur les liens suivants:

http://spiritualitechretienne.blog4ever.com/blog/lirarticle-83937-699038.html

http://spiritualitechretienne.blog4ever.com/blog/lirarticle-83937-699041.html


19 février 2008

Saint Bénilde de Saugues

Saint Bénilde de Saugues

Invoqué pour la guérison du cancer

1805-1862

Fête le 13 août

Pierre Romançon naît à Thuret, petit village du diocèse de Clermont-Ferrand, en 1805. Entré chez les Frères des Écoles chrétiennes, il prend le nom de Bénilde et prononce ses vœux en 1836. Toute sa vie sera consacrée exclusivement à l'enseignement, tâche astreignante dans laquelle il révèle sa haute sainteté marquée par l'union continuelle à Dieu (on l'appelait "l'homme du chapelet") et par la fidélité rigoureuse à la Règle de son Institut: "Pour être un saint, disait-il, il n'y a pas chez nous grand-chose à faire; il n'y a qu'à observer la Règle". C'est ce qu'il transmet aux frères dont il a la charge lorsqu'il est nommé directeur de la nouvelle école de Saugues, près de Riom. Malgré une réputation de sévérité, "ceux qui avaient fait l'expérience de son gouvernement exaltaient son immense charité". Dans ses rapports avec les gens du monde, il montre une indomptable fermeté, mais sa vertu et sa bonté viennent à bout des difficultés qui ne lui manquent pas. Devenu vieux, il aime encore à enseigner le catéchisme. Il meurt le 13 août 1862. Longtemps après saint Jean-Baptiste de la Salle (1651-1719), leur fondateur, il sera le premier Frère élevé sur les autels. Son corps repose à l'église Saint Médard de Saugues. L'on l'invoque généralement pour la guérison du cancer.

3400034000ASaint_BenildeSaint_Benilde

Prière à Saint Bénilde


A l' ombre de tes vieilles pierres O Noble église de Thuret, je laisse monter ma prière vers ton Fils, ici vénéré. Saint Bénilde, ma main tremblante, sous ton regard providentiel, s' en vient, comme une mendiante, frapper à la porte du ciel. Chargé(e) de nombreuses souffrances, soucis, angoisses et chagrins, je demande ton assistance en faveur de tous les humains ! Ecoute les cris de détresse germant du coeur des malheureux, soutiens les âmes en faiblesse, sèche les pleurs nées de leurs yeux. Entends la sonnette d' alarme des innocents criant : " j'ai faim ", prie pour que se taisent les armes; donne à chacun sa part de pain! Pour tous, bon Saint, je t 'en supplie, allume le feu de la Foi;tandis que tout bas je te prie, aide les à porter leur croix. Amen.

13 février 2008

Litanies de Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus et de la Sainte Face

Num_riser0012

Litanies de Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus

Seigneur, ayez pitié de nous.
Christ, ayez pitié de nous.
Christ, écoutez-nous.
Christ, exaucez-nous.
Père céleste, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Fils, Rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Esprit-Saint, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Trinité Sainte, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.
Sainte Marie, immaculée en votre Conception, ayez pitié de nous.
Sainte Marie, Mère de Jésus et notre Mère, priez pour nous.
Sainte Thérèse, que Dieu combla de grâces dès votre tendre enfance, priez pour nous.
Sainte Thérèse, pareille aux Anges par votre innocence, priez pour nous.
Sainte Thérèse, épouse choisie du Seigneur, priez pour nous.
Sainte Thérèse, nouvelle fleur du Carmel, priez pour nous.
Sainte Thérèse, insensible aux biens et aux délices de la terre, priez pour nous.
Sainte Thérèse, dont aucune faute n'a jamais terni la pureté, priez pour nous.
Sainte Thérèse, parfait modèle d'obéissance, priez pour nous.
Sainte Thérèse, très dévote au Sacré Coeur de Jésus, priez pour nous.
Sainte Thérèse, humble servante du Seigneur, priez pour nous.
Sainte Thérèse, victime de l'amour divin, priez pour nous.
Sainte Thérèse, pleinement confiante en Dieu, priez pour nous.
Sainte Thérèse, toute brûlante de zèle pour le salut des âmes, priez pour nous.
Sainte Thérèse, digne fille de votre mère spirituelle sainte Thérèse, priez pour nous.
Sainte Thérèse, petite fleur de notre Seigneur, épanouie éternellement dans les jardins célestes,
priez pour nous.
Sainte Thérèse, qui faites descendre sur le monde une pluie abondante de bienfaits, 
que vous appelez les roses de votre amour pour les hommes, priez pour nous.

Sainte Thérèse, très puissante protectrice de tous ceux qui vous invoquent, priez pour nous.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, pardonnez-nous, Seigneur.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous, Seigneur. 
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous.


Priez pour nous, sainte Thérèse de l'Enfant Jésus.
Afin que nous devenions dignes des promesses du Christ. 


Prions
O Dieu, qui avez orné votre servante, sainte Thérèse, 

du don des miracles, accordez, nous nous en supplions, 

par son intercession, la grâce de toujours vous servir, 

à son exemple, en esprit de  confiance et d'humilité.  

Par Jésus-Christ, votre Fils, notre Seigneur, qui vit et règne avec vous en l'unité du Saint-Esprit, 

Dieu, dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

Notre Dame de Lourdes

Num_riser0005

Prière pour l'année jubilaire de Lourdes

Seigneur, Tu as préparé Marie pour qu'elle soit la Mère de Ton Fils. Par Son Immaculée Conception, Tu l'a protégée de tout péché, de toute blessure du péché. C'est ainsi qu'Elle eut la force de dire le « oui » de la foi, depuis l'Annonciation jusqu'à la Croix. Ce que Tu as réalisé en Marie, Seigneur, est admirable. Nous Te rendons grâce.

A Lourdes, Seigneur, Tu as préparé Bernadette pour qu'elle soit témoin des apparitions de la Vierge. Dans la transparence de son coeur, par son humilité et son courage, elle a déjoué tous les pièges du Malin. Ce que Tu as réalisé en Bernadette, Seigneur, est admirable. Nous Te rendons grâce.

Et maintenant, Seigneur, voici qu'approche le jubilé des Apparitions. Prépare-nous à le fêter dans un grand élan de joie. Fais-nous entendre, dès maintenant, Ta Parole de Réconciliation et de Paix. Ouvre nos coeurs, nos yeux et nos bras aux détresses des autres. Que l'année jubilaire soit un temps de grâce pour ceux qui viendront à la Grotte de Massabielle et pour ceux qui s'uniront de loin à la prière des pèlerins.

Comme Bernadette qui désirait tant recevoir l'Eucharistie, avive en nous le désir de communier au Christ et d'être habités par l'Esprit Saint, encore davantage, en cette année jubilaire que tu nous offres, à l'exemple et à l'intercession de Marie, Ton humble servante, qu'avec toutes les générations nous proclamons Bienheureuse.

Gloire au Père et au Fils et au Saint Esprit, comme il était au commencement, maintenant et toujours et pour les siècles et les siècles.  Amen !

10 février 2008

La Sainte Face de Créteil

Num_riser0013

La Sainte Face Miraculeuse de Créteil

09 février 2008

Le serviteur de Dieu Yves Nicolazic

Num_riser0011

Le Serviteur de Dieu Yves Nicolazic

Le voyant de Sainte Anne d'Auray

1591-1645

Yvs Nicolazic est baptisé le 3 avril 1591 à PLuneret (Morbihan, France). Il reçoit une mission de Sainte Anne, le 25 juillet 1624: "Je suis Anne, mère de Marie... Dieu veit que je sois honorée ici..." Il découvre, le 7 mars 1625, la statue miraculeuse sous la conduite de Sainte Anne. Il entre dans la Vie le 13 mai 1645, au Couvent des Carmes de Sainte Anne d'Auray. Il repose actuellement dans la Basilique de Sainte Anne d'Auray. Sa cause de Béatification a été ouverte par l'Evêque de Vannes.

Prière pour demander à ieu la Béatification d'Yves NIcolazic

Dieu notre Père, nous Te remercions d'avoir donné à notre pays Ton serviteur Yves Nicolazic, l'humble voyant de Sainte Anne d'Auray... Il est proche de nous... Il nous entraîne à la suite de Jésus, par l'exemple qu'il nous a laissé. Lui, l'homme de Foi, généreux, détaché, humble et assidu à la prière, surtout celle du Chapelet. Lui, le laboureur reconnu pour son honnêteté, son appliaction au travail, son sens de l'entente et de la solidarité. Lui, l'homme totalement donné à la mission particulière qu'il avait reçue de Sainte Anne, "sa bonne maîtresse", pour le service de l'Eglise. Lui, le père de famille, qui a su, avec son épouse Guillemette Le Roux, surmonter de longues années de stérilité et ensuite éduquer dans la Foi leurs quatre enfants. Oui, Père, nous Te louons pour Yves Nicolazic... et nous Te demandons, par l'intercession de la Vierge Marie et de Sainte Anne, qu'il puisse être déclaré prochainement Bienheureux, et que nous ayons le privilège de l'invoquer... Père, que cette joie nous soit donnée... Amen.

Imprimatur: Vannes, le 8 décembre 1997; François-Mathurin Gourvès, Evêque de Vannes.

Notice sur Sainte Anne d'Auray,

cliquer sur le lien suivant:

http://spiritualitechretienne.blog4ever.com/blog/lirarticle-83937-637268.html