12 mai 2009

Hymne Acathiste à Sainte Dévote

92244C

Sainte Dévote

Protomartyre et Sainte Patronne de la Corse

†vers 300

Fêtée le 27 Janvier


Sainte Dévote naquit et vécut sur l'île de Corse au troisième siècle. Elle fut dès son enfance initiée aux mystères chrétiens par sa nourrice et manifesta une inclination marquée pour la vie spirituelle dès ses plus tendres années. Pendant la persécution de Maximien et Dioclétien, elle se réfugia chez le patricien et sénateur Eutice. Barbare venu en Corse persécuter les chrétiens, entendit parler de la jeune ascète. Il voulût qu'elle lui soit livrée par Eutice. Ce dernier refusa un tel acte et fut peu de temps après empoisonné.Traînée devant Barbare, Sainte Dévote refusa d'honorer les dieux païens et fut martyrisée d'horrible manière. Lorsqu'on voulut la torturer sur le chevalet, elle expira et la tradition rapporte qu'une colombe sortit de sa bouche et s'envola vers le ciel. Selon les ordres de Barbare, son corps devait être brûlé. Une vision céleste avertit de pieux chrétiens du forfait qui allait se commettre. Ils dérobèrent le corps et l'embaumèrent et chargèrent un batelier et un prêtre de l'emporter en Afrique du Nord. Sous l'effet de la tempête et à cause de la vétusté de la barque, cette dernière se mit à prendre l'eau et le batelier et son passager écopèrent une grande partie de la nuit. Ils s'endormirent à cause de leur grand épuisement et le batelier fut réveillé par Sainte Dévote elle-même qui lui indiqua que la tempête était maintenant finie et que son bateau était sauf. Elle avertit aussi qu'ils devaient maintenant se diriger vers le lieu où la colombe les mènerait. Une colombe sortit en effet de sa bouche et la vision disparue, cette colombe les guida sans ambages vers un lieu appelé Monachon ( actuel Monaco) où les reliques de la Sainte Protomartyre de la Corse se trouvent depuis lors. Elle apparut souvent au sommet de la citadelle du lieu pour délivrer les chrétiens de leurs adversaires.

Hymne Acathiste à Sainte Dévote, protomartyre de la Corse


Kondakion 1


Invincible martyre à toi nos hymnes de louange, au tyran terrestre inhumain tu ne te rendis pas, tu gardas ton regard toujours levé vers les cieux et tu reçus la couronne d'immortalité, c'est pourquoi nous te clamons: Réjouis-toi Sainte Dévote Protomartyre de la Corse!


Ikos 1


Dès ta naissance tu fus nourrie doublement par le ciel et la terre, ta nourrice te donna avec le lait de l'enfance la manne de l'enseignement chrétien, et ton âme dès ton jeune âge fut ainsi tournée vers le Très Haut, c'est pourquoi nous nous écrions vers toi:

Réjouis-toi Innocence incarnée qui proclame la Vérité

Réjouis-toi Pureté native des disciples parfaits

Réjouis-toi Bourgeon prometteur de l'Arbre de Vie

Réjouis-toi Harpe de la pureté dans le vacarme du péché

Réjouis-toi Ange sur la terre qui retourne aux cieux

Réjouis-toi Pierre précieuse sur la couronne du Roi de Gloire

Réjouis-toi Sainte Dévote Protomartyre de la Corse!


Kondakion 2


Marchant tout ensemble sur terre et au ciel, tu vécus tes jeunes années aux lisières de la sainteté, tu menas une vie pure tournée vers les seules réalités spirituelles, remerciant Dieu en tous temps et en tous lieux et chantant: Alléluia!


Ikos 2


Le Christ très doux accueillit les petits enfants, que les disciples voulaient éloigner de Lui, Il leur dit que le Royaume des Cieux appartiendrait à ceux qui sauraient retrouver l'innocence enfantine, toi qui sus garder cette parole dès l'enfance, tu restas auprès du Christ dès que tu Le connus, pour ta persévérance dans la Voie nous te disons:

Réjouis-toi Rayon essentiel du soleil christique

Réjouis-toi Havre de la parole de Dieu pour les sceptiques

Réjouis-toi Champ fertile pour la moisson du Maître

Réjouis-toi Rempart inexpugnable de la vocation spirituelle

Réjouis-toi Amante sainte de la Vie essentielle

Réjouis-toi Prodrome des chrétiens de l'île de la Corse

Réjouis-toi Sainte Dévote Protomartyre de la Corse!


Kondakion 3


Ouvrant une brèche par ton ascèse et ta prière dans le ciel où tu tenais ton âme ton cœur et tes yeux, tu n'aspiras qu'aux biens célestes et aux certitudes d'En Haut, tu t'enfouis dans l'oraison comme dans un vêtement spirituel chantant sans cesse vers Dieu: Alléluia!


Ikos 3


Vierge sage tu devins l'épouse du Christ dès cette terre, ta lampe était toujours illuminant ton chemin sur la Voie du Maître, et tu fus sans discontinuer proche de Lui par l'amour ardent et la garde des commandements, émerveillés par ta fidélité nous te disons:

Réjouis-toi qui ne voulus vivre que l'Essentiel

Réjouis-toi qui fus fidèle jusques à la fin

Réjouis-toi qui vécus sur terre comme aux cieux

Réjouis-toi qui compris que le Royaume est au-dedans de nous

Réjouis-toi qui ne brûlas que du feu de l'Esprit

Réjouis-toi qui illuminas l'île de ta naissance avec la Lumière du Christ

Réjouis-toi Sainte Dévote Protomartyre de la Corse!


Kondakion 4


La persécution des ennemis de l'Église se faisant jour sur la Corse, tu cherchas refuge chez le noble Eutice et là dans le secret de ton cœur tu t'adonnas plus encore à l'ascèse, sans cesse lisant les saints livres et priant Dieu disant: Alléluia!


Ikos 4


Tu te réfugias entièrement dans l'abri divin de l'oraison, tu livras ton corps déjà frêle aux jeûnes les plus stricts, mais malgré cette dure ascèse ton visage était illuminé d'une sainte lumière, dont l'éclat était insoutenable à ceux qui le voyaient, donne-nous de t'imiter nous qui te disons:

Réjouis-toi Holocauste de prières devant le Très Haut

Réjouis-toi Offrande vivante au Christ très doux

Réjouis-toi Elévation perpétuelle de l'âme devant Dieu

Réjouis-toi Litanie incessante vers l'Autel des cieux

Réjouis-toi Colonne de piété dans le temple divin

Réjouis-toi Dévotion zélée qui ouvre le ciel

Réjouis-toi Sainte Dévote Protomartyre de la Corse!


Kondakion 5


L'étoile de l'enseignement chrétien que tu reçus dès ton jeune âge, tu la suivis patiemment tout au long de ta courte vie, ne voyant qu'elle et ignorant les choses terrestres, car tu savais qu'elle menait au lieu divin où retentit à jamais devant Dieu un ineffable: Alléluia!


Ikos 5


Ému par ta fragilité Eutice voulut t'amener à la raison terrestre, mais tu ne voulus jamais tempérer la rigueur de ton ascèse, esclave docile du Maître de miséricorde, tu poursuivis ta quête du Royaume sans discontinuer et nous t'honorons ainsi:

Réjouis-toi par qui nous sont éclairés les mystères de la grâce

Réjouis-toi par qui nous apprenons la vertu de la fidélité à Dieu

Réjouis-toi par qui nous sommes libérés de l'indolence

Réjouis-toi par qui nous voyons les bienfaits de l'ascèse

Réjouis-toi par qui le monde à venir nous est plus proche

Réjouis-toi par qui nous est révélé le zèle pour le Christ

Réjouis-toi Sainte Dévote Protomartyre de la Corse!


Kondakion 6


Tu savais dès ton jeune âge que pour le disciple véritable, la voie du Christ passe par la Croix salvatrice et la Passion, tu te préparais déjà à monter au Golgotha pour y rejoindre le Christ en chantant: Alléluia!


Ikos 6


Comme un athlète s'apprête pour un combat difficile tu t'exerças à dompter ton corps et tu l'oignis avec ton âme de l'onction mystérieuse de la prière incessante et le glaive de la foi fermement tenu dans tes mains fragiles et tendres tu attendis l'Ennemi de l'Église, émus par ton courage nous te clamons:

Réjouis-toi Modèle parfait des disciples du Christ

Réjouis-toi Contemptrice des richesses du monde déchu

Réjouis-toi Regard fixé sur les Trésors véritables de la grâce

Réjouis-toi Triomphe sur les passions futiles

Réjouis-toi Arc-en-ciel entre la foi et le Royaume

Réjouis-toi Eclair qui illumine nos consciences tièdes

Réjouis-toi Sainte Dévote Protomartyre de la Corse!


Kondakion 7


Comme le Maître tu fus trahie, il fut alors demandé à Eutice de te livrer, mais il refusa de le faire et paya de sa vie la protection de la tienne, il savait que tu ne souillerais pas ton âme pour la sauver, nous admirons son sacrifice admirable et disons vers Dieu: Alléluia!


Ikos 7


Le tyran inhumain Barbare le bien nommé te fit alors arrêter et amener à son tribunal comme il voulait te faire sacrifier aux dieux immondes du paganisme, tu répondis que chaque jour dans ton cœur tu sacrifiais au Vrai Dieu, devant ton courage insigne nous nous écrions vers toi:

Réjouis-toi Audace indomptable des martyrs de la Foi

Réjouis-toi Bouche Sainte qui parle sans crainte des tourments

Réjouis-toi Clameur hardie des vérités du christianisme

Réjouis-toi Théologienne impeccable jusques à la fin

Réjouis-toi Ame dressée vivante devant l'erreur et la mort spirituelle

Réjouis-toi Victoire de l'Esprit sur les idoles terrestres

Réjouis-toi Sainte Dévote Protomartyre de la Corse!


Kondakion 8


Sans craindre pour ta vie transitoire, tu affirmas que les dieux païens n'étaient qu'ouvrages méprisables faits de mains d'hommes et n'étant qu'apparence et illusion ils pouvaient être brisés sans dommage, tu réitéras calmement ton mépris pour ces idoles aiguisant la colère du tyran, devant ta fermeté immarcescible nous chantons à Dieu: Alléluia!


Ikos 8


Vierge frêle et douce tu t'opposas fermement au tyran Barbare, tu ne craignis pas les tourments annoncés et brandis comme des menaces tu n'abandonnas pas la Voie Royale pour retrouver le chemin de la vie passagère, jusqu'à la fin tu tins son regard vers les Cieux et nous te disons:

Réjouis-toi qui mis tes pas dans les pas du Maître

Réjouis-toi qui ne voulus pas Le renier un seul instant

Réjouis-toi qui ne cédas point aux menaces du tyran

Réjouis-toi qui nous insuffles le courage par ton exemple saint

Réjouis-toi qui nous montres la Voie avec douceur et fermeté

Réjouis-toi qui nous guides sur le chemin du Dieu Très-Haut

Réjouis-toi Sainte Dévote Protomartyre de la Corse!


Kondakion 9


Tu fus toujours étrangère au monde, ta piété t'avait déjà ineffablement transportée dans les demeures célestes, c'est pourquoi tu ne voulus point céder aux injonctions du tyran, tu manifestas que pour les chrétiens la Croix est l'Arbre de Vie, admirant ce mystère nous chantons à Dieu: Alléluia!


Ikos 9


Barbare te condamna à mort et tu souffris sans faillir un instant, ton corps fut traîné et déchiré sur les pierres acérées d'une route inégale, puis il te fit suspendre à un chevalet pour y être encore torturée, tu souffris cette passion dans te plaindre et nous te disons:

Réjouis-toi Oblation pure au Roi de Toutes Choses

Réjouis-toi Affermissement terrible de ceux qui doutent

Réjouis-toi Réceptacle du courage où nous allons puiser

Réjouis-toi Douleur transfigurée par la grâce divine

Réjouis-toi Bastion imprenable du sacrifice pour le Christ

Réjouis-toi Témoignage parfait de la force de notre foi

Réjouis-toi Sainte Dévote Protomartyre de la Corse!


Kondakion 10


Vierge sage et courageuse qui avais tenu ta lampe allumée tout au long de ta vie dans l'attente des noces spirituelles te préparant par l'oraison l'ascèse et enfin le martyre, lorsque tu rendis l'esprit à ton céleste époux, une blanche colombe sortit de tes lèvres et s'envola vers les cieux, louons Dieu qui t'accueillit en disant: Alléluia!


Ikos 10


Par ordre de Barbare ton corps précieux devait être brûlé, avertis en secret par une céleste vision de pieux chrétiens l'emportèrent, ils l'embaumèrent avec des parfums et des aromates, puis ils le confièrent à un batelier et à un prêtre pour qu'ils l'emportent en Afrique, célébrant la Providence de Dieu à ton égard, nous te disons:

Réjouis-toi par qui Le Père nous fait montre de Sa protection

Réjouis-toi par qui nous comprenons Sa Providence pour Ses enfants

Réjouis-toi par qui Le Christ nous enseigne la sainteté

Réjouis-toi par qui nous voyons Sa sollicitude pour les Siens

Réjouis-toi par qui l'Esprit nous démontre Sa puissance

Réjouis-toi par qui nous percevons Son souffle béni

Réjouis-toi Sainte Dévote Protomartyre de la Corse!



Kondakion 11


Mais la barque contenant tes restes précieux, par l'effet de la tempête et de la grâce ne voulut pas t'éloigner du lieu que tu avais préparé par ton sang pour les semailles à venir, le batelier s'endormit épuisé et te vit en songe lui indiquer le lieu où tu voulais reposer, émerveillés par ce récit nous chantons vers Dieu: Alléluia!


Ikos 11


Lorsque tu apparus une colombe sortit de ta bouche, elle guida fidèlement la barque vers le lieu où tu voulus demeurer pour l'éternité, tu y reposes toujours jusques aujourd'hui, et nous rendons grâces à Dieu et te clamons:

Réjouis-toi Ancelle éminente du Christ très doux

Réjouis-toi Emule des anges sur notre terre

Réjouis-toi Initiée accomplie de la grâce de Dieu

Réjouis-toi Réceptacle précieux des dons de l'Esprit

Réjouis-toi Prière vive où se réfugie notre prière

Réjouis-toi Fierté suprême de la terre de Corse

Réjouis-toi Sainte Dévote Protomartyre de la Corse!


Kondakion 12


Le batelier et le prêtre donnèrent à tes reliques précieuses l'écrin convenant au temple spirituel de ton corps, tu fus dès lors vénérée par les fidèles qui maintes fois te virent les protégeant ou les délivrant de l'ennemi, admirant la Providence de Dieu qui te garda pour l'éternité face à l'île où tu naquis au ciel nous clamons: Alléluia!


Ikos 12


Invincible martyre Dévote, Vierge pure et sage, tu compris dès l'enfance que cette vie ici-bas est le prologue des cieux, tu suivis les pas du Maître et fus l'écho de Ses enseignements par ton enseignement non de paroles mais d'actes, vénérant ta mémoire sacrée nous clamons à pleine voix:

Réjouis-toi Intercession parfaite devant le Trône divin

Réjouis-toi Baume sur la plaie béante de l'incroyance

Réjouis-toi Manifestation de la céleste harmonie

Réjouis-toi Précieuse vie de l'âme en Dieu

Réjouis-toi Louange accomplie dans les moindres actes

Réjouis-toi Escorte orante de nos soucis terrestres

Réjouis-toi Sainte Dévote Protomartyre de la Corse!


Kondakion XIII

Par ta vie dès l'enfance tu manifestas l'amour de la Sainte Trinité* Par ton martyre tu montras le caractère factice des choses terrestres* Dès le moment de ta naissance au ciel tu te manifestas ô Sainte Dévote* Et tu intercèdes pour ceux qui se réjouissent en chantant avec toi vers Dieu: Alléluia!


Ikos 1


Dès ta naissance tu fus nourrie doublement par le ciel et la terre, ta nourrice te donna avec le lait de l'enfance la manne de l'enseignement chrétien et ton âme dès ton jeune âge fut ainsi tournée vers le Très-Haut, c'est pourquoi nous nous écrions vers toi:

Réjouis-toi Innocence incarnée qui proclame la Vérité

Réjouis-toi Pureté native des disciples parfaits

Réjouis-toi Bourgeon prometteur de l'Arbre de Vie

Réjouis-toi Harpe de la pureté dans le vacarme du péché

Réjouis-toi Ange sur la terre qui retourne aux cieux

Réjouis-toi Pierre précieuse sur la couronne du Roi de Gloire

Réjouis-toi Sainte Dévote Protomartyre de la Corse!


Kondakion 1


Invincible martyre à toi nos hymnes de louange, au tyran terrestre inhumain tu ne te rendis pas, tu gardas ton regard toujours levé vers les cieux et tu reçus la couronne d'immortalité, c'est pourquoi nous te clamons: Réjouis-toi Sainte Dévote Protomartyre de la Corse!


Prière à Sainte Dévote


O Sainte Dévote la bien-nommée, toi qui ne vécus que pour le Royaume des Cieux où tu entras dès l'enfance avec la clef de la prière et de l'ascèse, prie le Christ notre Dieu qu'il nous donne d'être à ton exemple Ses disciples parfaits, accorde à l'Église Corse de croître sur la terre qui t'accueillit, avant que tu ne naisses au Ciel, que la colombe qui sortit de tes lèvres revienne pour guider à jamais les chrétiens sur la Voie Royale des disciples du Christ et les faire aborder sûrement au Royaume de Cieux. Amen!


Tropaire à Sainte Dévote


Ta Martyre Dévote Seigneur dès son jeune âge se revêtit de la prière comme d'une armure, elle mena pour Toi le bon combat et abreuva de son sang virginal la terre de Corse, elle devint la fondation de l'Eglise en ce lieu et vierge sage te rejoignit comme son époux dans les célestes demeures, par ses prières ô Christ notre Dieu sauve nos âmes.


Kondakion à Sainte Dévote


Sainte Dévote tu apparus comme une pure colombe sur la terre de Corse où tu pris ton essort vers le ciel où toujours tu avais gardé ton regard, méprisant le monde passager et sa gloire éphémère, garde dans ton intercession protectrice tous ceux qui célèbrent ta sainte mémoire.


Acathiste composé par Claude Lopez-Ginisty pour la gloire du Dieu Trine et pour la communauté Orthodoxe Corse renaissante

 

Texte extrait du blog http://acathistes-et-offices-orthodoxes.blogspot.com

92244D

Téléchargez le texte de l'Hymne Acathiste à Sainte Dévote (pdf) en cliquant ici

92244

Posté par fmonvoisin à 22:04 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


03 mai 2009

Hymne Acathiste à Saint Jean le Thaumaturge

maxiomovitch

Saint Jean Maximovitch de Shangaï et San Francisco

1896-1966


Saint Jean naquit le 4 juin 1896 en la propriété de campagne de ses parents, Boris Ivanovitch Maximovitch et Glaphire Mikhailovna, en la petite ville d'Adamovka, la province de Kharkov en Ukraine. Au baptême, l'enfant fut mis sous la protection du saint archange Michel, dont il reçut le prénom. Ses parents étaient d'ascendance serbe. L'un de ses ancêtres fut saint Jean, métropolite de Tobolsk, ascète, missionnaire et auteur de diverses oeuvres spirituelles, qui vécut en la première moitié du dix-huitième siècle et fut canonisé en 1916. Après ses études primaires, Michel Maximovitch s'inscrivit à l'Académie militaire de Poltava. Ses relations avec ses condisciples étaient bonnes, mais il ressentait que sa voie était ailleurs. Il eut des contacts très instructifs avec le recteur du séminaire de cette ville, l'archimandrite Varlaam, et avec l'aumônier de l'Académie, l'archiprêtre Serge Chetverikov, qui écrit des ouvrages sur saint Païssi Vélitchkovsky, et sur les startsi d'Optino. Le jour même où Michel Maximovitch termina ses études à l'académie militaire, l'archevêque Antoine Khrapovitsky fut intronisé évêque de Kharkov. Plus tard, il deviendra métropolite de Kiev et de Galitch. Il entendit parler du jeune Michel Maximovitch, et désira le rencontrer. Ce fut à Khrarkov que l'archevêque Antoine devint le père spirituel de Michel, une relation qui continuera pendant toute la vie de l'archevêque. Michel fit des études de droit à Kharkov, études qu'il termina en 1918. La Révolution russe de 1917 contraignit la famille Maximovitch à fuir la Russie et à se réfugier en Yougoslavie. Michel commença ses études théologiques à l'université saint Sava. Il termina en 1925 et fut tonsuré lecteur par le métropolite Antoine à Belgrade. L'année suivante, Michel devint moine au monastère de Milkovo, où il reçut le nom de Jean, en l'honneur de son parent éloigné, saint Jean de Tobolsk, récemment canonisé. Peu après, le moine Jean devint hiérodiacre puis hiéromoine. Il fut ensuite aumônier de la Haute École d'État serbe, et en 1929 il devint professeur au séminaire serbe Saint Jean le Théologien, situé en la ville de Bitol. Le père Jean avait d'excellentes relations avec ses étudiants, et ce fut à Bitol que l'on commença à remarquer la ferveur de son mode de vie. Il priait continuellement, célébrait quotidiennement la Divine Liturgie, ou du moins y assistait et communiait aux Saints Mystères, il jeûnait strictement et généralement ne prenait qu'un seul repas, tard dans la soirée. Avec un grand amour paternel, le père Jean inspira aux étudiants du séminaire la recherche ardente d'idéaux spirituels. Ils finirent par découvrir ses exploits ascétiques, s'apercevant par exemple qu'il ne s'allongeait jamais pour le sommeil. Lorsqu'il  s'assoupissait, il ne le faisait que sous le poids de l'épuisement, souvent en position de prosternation devant le coin des icônes.


L'évêque Nicolas Velimirovitch appréciait et aimait le jeune hiéromoine Jean. Un jour, lorsqu'il dut s'absenter du séminaire, il recommanda le père Jean au petit groupe de séminaristes, en disant : « Mes enfants, écoutez le père Jean. C'est un ange de Dieu, sous la forme d'un être humain ». Les séminaristes eux-mêmes étaient convaincus du fait que le père Jean menait une vie angélique. Sa patience et son humilité pouvait se comparer à celle des grands ascètes et des ermites du désert. Il revivait les événements des Évangiles, comme s'ils se passaient devant ses yeux. Il connaissait précisément le caractère et les habitudes de chaque étudiant, et pouvait aisément évaluer le niveau de connaissances de chacun. Malgré un léger bégaiement, les réponses qu'il donnait à ses étudiants étaient toujours concises, claires et complètes. Pendant la première semaine du Grand Carême, le père Jean ne mangeait rien de plus qu'une prosphore par jour, et poursuivait ce jeûne pendant la Semaine Sainte. Le Samedi Saint, son corps était totalement épuisé. Mais le jour de la sainte Résurrection du Seigneur, il revivait et retrouvait toutes ses forces. Aux matines pascales, il s'exclamait triomphalement : « Christ est ressuscité ! » Sa figure resplendissait et la joie pascale qui émanait de lui était ressentie par chacun de ceux qui étaient présents dans l'église.


En 1934, le Synode des évêques de l'Église russe hors-frontières décida díélever le hiéromoine Jean au rang d'évêque, en tant qu'évêque-vicaire à Shanghai pour le diocèse de Chine. Pour le père Jean, c'était un événement absolument imprévu. Cela apparaît bien dans le témoignage d'une personne qui le connaissait en Yougoslavie. Elle le rencontra un jour en tramway, à Belgrade, et lui demanda ce qui l'avait amené à venir en cette ville ? Il lui répondit qu'il était venu à Belgrade, parce qu'il avait reçu par erreur une lettre qui était destinée à un autre hiéromoine Jean, lettre qui annonçait à cet hiéromoine Jean qu'il allait être consacré évêque. Le jour suivant, elle le rencontra à nouveau, et lui demanda des nouvelles, concernant cette lettre. Il lui répondit que l'erreur était pire que ce à quoi il s'attendait, car il s'avéra que c'était lui qu'on avait décidé de consacrer évêque ! Lorsqu'il présenta ses objections, disant qu'il pouvait difficilement assumer le rôle d'évêque, avec son bégaiement, on lui répondit que le prophète Moïse avait éprouvé les mêmes difficultés... La consécration fut célébrée le 28 mai 1934 par le métropolite Antoine, qui parlait de l'évêque Jean en ces termes : « Nous, nous nous mettons en prière ; lui, il ne se met jamais en prière parce qu'il est prière ! » En envoyant Mgr Jean à Shanghai, Mgr Antoine écrivait à son sujet au métropolite de cette ville : « Je vous envoie un évêque dont l'âme est celle d'un enfant ; il est petit, tout petit [il était de petite taille] comme un bébé, mais sa prière perce les cieux ».


Le jeune évêque arriva à Shanghai le 21 novembre 1935, la fête de l'Entrée au Temple de la Très-Sainte Mère de Dieu. Monseigneur Jean assuma immédiatement ses responsabilités et devint rapidement une personne en vue à Shanghai. Il devait résoudre des conflits juridictionnels, et achever la construction d'une grande cathédrale. L'évêque Jean réussit à réconcilier les gens, et tissa un réseau de contacts avec les Serbes, les Grecs et les Ukrainiens de son diocèse. Il parvint à mener à terme la construction de la cathédrale, ainsi que d'un bâtiment de trois étages et d'un clocher. Il apporta une attention toute particulière à l'éducation spirituelle des enfants. Il fut l'inspirateur pour la construction d'églises, d'un hôpital, d'un asile pour les malades mentaux, d'un orphelinat et d'un local communautaire - en un mot, pour toutes les oeuvres sociales de la communauté russe à Shanghai. Il restait pourtant étranger au monde, tout en participant au fleuve des affaires profanes. A partir du premier jour de son arrivée à Shanghai, il continua à célébrer la Divine Liturgie quotidiennement, comme il le faisait auparavant. Où qu'il soit, il était toujours présent à l'office divin. Après la Liturgie, l'évêque restait dans le sanctuaire pendant deux ou trois heures. Un jour, il disait à ce propos : « Combien il est difficile de s'extraire de la prière, et de revenir pour s'occuper des affaires du monde ». La nuit, il restait éveillé, et ne s'accordait que très peu de sommeil. Même s'il ne faisait pas de visites officielles, il surgissait de façon imprévue chez ceux qui étaient en difficulté, parfois à des heures indues, et quel que soit le temps qu'il faisait au-dehors. La nuit, il se contentait d'un « repos éveillé », dans son fauteuil. Aussi conseillait-il, à quiconque désirait lui téléphoner, de l'appeler non de jour, où il était accaparé, mais vers minuit ou vers une heure du matin. Chaque jour, il visitait les malades, en leur apportant les Saints Dons. On le voyait souvent, et parfois fort tard et par très mauvais temps, marchant dans les rues de Shanghai avec son bâton épiscopal à la main, le « rasson » flottant au vent. Il était chaussé de sandales légères, qu'il cédait souvent à un pauvre ; il célébrait toujours pieds nus... C'était une originalité extrêmement remarquée, dans les milieux plutôt formalistes de l'Orthodoxie !


Lorsqu'on se dédie au salut des âmes, disait-il, il faut se rappeler que les gens ont des besoins concrets qui ne se laissent pas ignorer : « On ne peut pas prêcher l'Évangile sans manifester de l'amour envers les besoins de chacun ». L'une des manifestations de l'amour concret de l'évêque Jean pour ceux qui sont en difficulté, fut la fondation de l'Orphelinat Saint Tikhon de Zadonsk. L'évêque Jean rassembla une équipe de femmes et, commençant par huit enfants, finit par organiser un orphelinat qui donna refuge à des centaines de pensionnaires, en quinze ans d'existence à Shanghai. « Vladyka » rassembla lui-même des enfants malades et affamés, dans les rues et dans les sombres ruelles de Shanghai. Les paroissiens du diocèse de Shanghai éprouvaient beaucoup d'amour et de respect pour leur pasteur ; cela apparaît dans ces extraits de lettres, qu'ils écrivaient au métropolite Mélèce en 1943 : « Nous les gens du monde, les laïcs, ne pouvons atteindre la profondeur de sa connaissance de la théologie, de son érudition, de ses homélies, profondément imprégnées de Foi apostolique, prononcées presque chaque jour et fréquemment imprimées. Nous le peuple de Shanghai, nous parlons de ce que nous voyons et ressentons, depuis l'arrivée de notre évêque en notre cité multi-ethnique, de ce que nous voyons de nos yeux de pécheurs et de ce que nous ressentons, de notre cœur de chrétiens. « Dès le jour où il est arrivé, le pénible phénomène de la division des Eglises a cessé ; l'Orphelinat Saint Tikhon de Zadonsk, qui nourrit, habille et éduque habituellement deux cents enfants, fut construit à partir de rien ; progressivement, les conditions d'existence des maisons de charité, sous le patronyme de saint Philarète le Miséricordieux, se sont améliorées ; les malades dans tous les hôpitaux de Shanghai reçoivent la visite de prêtres, peuvent recevoir régulièrement les Saints Mystères et si un décès survient, même les sans-abri peuvent être inhumés avec des funérailles convenables ; notre évêque visite personnellement les malades mentaux, alors qu'ils vivent en un hôpital situé loin de la ville ; les prisonniers qui sont dans les prisons de la « Colonie » et de la Concession française ont la possibilité de prier au lieu même de leur détention, pendant la célébration de la Divine Liturgie, et de recevoir la sainte Communion chaque mois. Notre évêque porte une attention soutenue à l'éducation et l'instruction des jeunes, dans un esprit orthodoxe et national. Dans de nombreuses écoles non-russes, nos enfants peuvent apprendre la Loi divine. Pendant tous les moments difficiles de la vie de notre communauté, nous avons vu notre évêque montrer le chemin, nous défendre et soutenir nos séculaires principes moraux russes. Toutes les organisations sectaires et les confessions hétérodoxes comprennent maintenant que combattre un tel pilier de l'Orthodoxie est chose très difficile. Notre évêque visite inlassablement les églises, les hôpitaux, les écoles, les prisons, les organisations civiles et militaires, apportant toujours avec lui le réconfort et la Foi. Du jour de son arrivée, pas une personne infirme n'a été privée de la prière et la visite personnelle de notre évêque. Par les prières de notre Luminaire, beaucoup ont reçu du réconfort et retrouvé la santé. Comme un flambeau, il éclaire nos péchés, comme un carillon retentissant il réveille notre conscience, et appelle nos âmes pour la lutte spirituelle. Comme un bon Pasteur, il nous appelle à prendre nos distances par rapport au monde, ne fût-ce que pendant un instant ; il nous appelle à élever nos yeux vers le ciel, d'où provient notre aide. Il est pour nous un exemple, suivant les mots de l'Apôtre Paul, par la parole, la conduite, la charité, la foi, la pureté (1 Tm 4,12) ».


Les fidèles ne se trompaient pas en émettant un tel témoignage en faveur de leur pasteur. Les gens trouvaient vraiment en lui une capacité à donner sa vie pour son troupeau. Pendant l'occupation japonaise, deux présidents du Comité de l'Emigration russe furent tués successivement, et la peur s'empara de la colonie russe. L'évêque Jean se chargea temporairement de la direction de la colonie russe, en dépit du danger auquel cela l'exposait incontestablement. Après un long délai causé par la guerre, un décret arriva du Synode de l'Église russe hors-frontières , élevant l'évêque Jean au rang d'archevêque relevant directement du Synode. Les dons de thaumaturge et de clairvoyance de l'archevêque Jean étaient bien connus à Shanghai. Il arriva que Mgr. Jean fut appelé en toute urgence afin de porter la sainte Communion à un homme qui se mourait en un hôpital. Ayant pris les Saints Dons, Mgr. Jean se dirigea vers l'hôpital, accompagné d'un prêtre. Lorsqu'ils arrivèrent, ils virent un jeune homme, âgé d'environ vingt ans, qui était en train de jouer de l'harmonica. Il s'était d'ores et déjà trouvé mieux, et devait quitter l'hôpital promptement. L'archevêque Jean l'appela et lui dit : « Je veux te donner la Sainte Communion tout de suite ». Le jeune homme s'approcha immédiatement, se confessa et reçut la Sainte Communion. Le prêtre, fort étonné, demanda à l'archevêque Jean pourquoi il n'était pas allé auprès du mourant, mais s'était adressé à un jeune homme visiblement en parfaite santé. Il répondit simplement : « Il mourra cette nuit, tandis que l'autre, bien qu'il soit sérieusement malade, vivra de nombreuses années ». Et c'est précisément ce qui arriva. Par l'action de l'archevêque Jean, le Seigneur manifesta des miracles semblables en Europe et en Amérique.


À la fin des années quarante, les communistes s'emparèrent du pouvoir en Chine, et les Russes furent forcés de fuir à nouveau, la plupart vers les Philippines. En 1949, environ cinq mille réfugiés venant de Chine furent regroupés en un camp, sous la responsabilité de l'Organisation internationale des réfugiés, sur l'île de Tubabao. Il vivaient sous des tentes, et dans des conditions très difficiles. On y retrouvait tous les enfants de l'orphelinat, ainsi que des vieillards et des infirmes. Ils vivaient sous la menace continuelle de violents ouragans, car l'île est située dans le passage saisonnier de typhons qui traversent cette partie de l'Océan pacifique. Pendant les vingt-sept mois d'existence du camp de réfugiés, l'île ne fut menacée qu'une seule fois par un typhon qui modifia sa course et passa au large de l'île. Chaque nuit, l'archevêque Jean faisait le tour de l'ensemble du camp et bénissait d'un signe de croix les quatre points cardinaux. Plus tard, lorsque les gens se dispersèrent dans différents pays et que le camp avait été presque complètement évacué, un puissant typhon se déchaîna sur le camp et le rasa au sol.


Plus d'une fois, Mgr Jean dût comparaître devant les représentants de l'autorité civile, afin de plaider pour les besoins des réfugiés russes. On recommanda à l'archevêque Jean de rédiger personnellement une pétition destinée à Washington, afin que les réfugiés du camp puissent être accueillis en Amérique. Il prit l'avion pour Washington. Une fois arrivé à la Maison Blanche, le préposé refusa de le laisser passer. Mgr Jean s'assit tout simplement sur les marches de l'escalier et y resta, priant silencieusement. Les fonctionnaires gouvernementaux voyaient, chaque fois qu'ils passaient, cet évêque priant sur les marches de l'escalier. Finalement, les autorités acceptèrent d'examiner sa requête. C'est ainsi que, triomphant hardiment de tous les obstacles humains, il obtint que les lois de l'immigration soient changées, et que l'exode de son troupeau, y compris les orphelins chinois, puisse être accompli.


En 1951, l'archevêque Jean fut chargé de la direction du diocèse d'Europe occidentale de l'Église russe hors-frontières. Au début, il administra le diocèse à partir de Paris, puis ensuite à partir de Bruxelles. Il voyageait continuellement à travers l'Europe, célébrant la Divine Liturgie en slavon, en français, en allemand, en grec, en chinois et en anglais. On écrivait ceci à son propos à Paris : « Il vit en-dehors de notre niveau d'existence. Ce n'est pas par hasard que dans l'une des églises catholiques, un prêtre dit, s'adressant aux jeunes : Vous dites qu'il níy a plus de miracles, qu'il n'y a plus de saints. Pourquoi avez-vous besoin d'une preuve théorique, alors qu'un saint vivant parcourt les rues de Paris, saint Jean pieds-nus ! » Lorsqu'il était en Europe, l'archevêque Jean rassembla de la documentation sur les saints de l'Eglise indivise qui étaient vénérés en Occident, mais oubliés ou ignorés en Orient. Ce fut sur sa recommandation que leur vénération fut restaurée, et leurs noms inscrits dans le calendrier liturgique. La spiritualité de l'archevêque Jean, sa connaissance des langues, et par-dessus tout, son exemple, tout cela attira de nombreux Français, Allemands et Européens de toutes origines vers la foi orthodoxe. L'archevêque Jean considérait que la Foi orthodoxe doit être mise au tout premier plan des préoccupations, les questions culturelles et identitaires passant au second plan. Il se distinguait par là du milieu de l'émigration russe, qui considérait le plus souvent l'Orthodoxie comme une des particularités de la culture russe, et non pas comme la Foi des Apôtres en le Christ ressuscité. L'archevêque Jean faisait preuve d'une ouverture d'esprit qui contrastait vivement avec le ritualisme et le passéisme de l'émigration russe. Il s'occupa activement des Français qui désiraient s'unir à l'Orthodoxie tout en conservant une liturgie occidentale. Il encouragea cette initiative, et tint à célébrer lui-même la « Liturgie de Saint Germain » - reconstitution d'une liturgie occidentale telle qu'elle était sensée exister du temps de l'Église indivise. En automne 1962, l'archevêque Jean fut envoyé d'urgence à San Francisco pour restaurer la paix au sein de la communauté russe, divisée à propos de la construction de la cathédrale. Il arriva à San Francisco le jour de la fête de l'Entrée au Temple de la Très-Sainte Mère de Dieu, liturgiquement le même jour que lors de son arrivée, bien des années auparavant, à Shanghai. Tout díabord, il seconda son aîné âgé et affligé d'infirmités, l'archevêque Tikhon. Ensuite, après le décès de Mgr Tikhon, l'archevêque Jean devint évêque titulaire du diocèse d'Amérique du Nord. Une fois de plus, l'archevêque Jean se retrouvait face au défi d'un chantier inachevé, celui de la cathédrale de San Francisco, et une fois de plus, tout comme en Chine, il avait à dénouer de graves dissensions. Pour l'archevêque Jean, la priorité était la reprise des travaux de construction de la nouvelle cathédrale consacrée à la Mère de Dieu, apparue en son icône de la « Joie de tous les affligés ». Ces travaux avaient été complètement arrêtés du fait d'un manque de fonds et d'amères divisions qui paralysaient la communauté ecclésiale. Par la force de sa prière, et par une surveillance constante des travaux de construction, l'archevêque Jean parvint à remettre ce chantier en activité. L'archevêque Jean dut endurer bien des épreuves pendant cette période, et même celle d'être convoqué devant le tribunal. Les dernières années de sa vie furent remplies de l'amertume du scandale et de la persécution. Il dut endurer l'envie, les critiques, la confusion dans l'esprit des gens. À cette époque, quelqu'un lui demanda qui était responsable des divisions dans l'Eglise. Il répondit simplement : « le diable ».


En 1964, la construction du plus grand temple de l'Église russe hors-frontières, orné de cinq bulbes, était pratiquement achevée. Le 2 juillet 1966, l'archevêque Jean célébra la Divine Liturgie en la cathédrale de Saint Nicolas à Seattle et il resta dans le sanctuaire pendant trois heures. Après avoir rendu visite à quelques-uns de ses fils spirituels qui vivaient près de la cathédrale, il retourna en sa chambre, dans le presbytère où il logeait, où il quitta ce monde pour reposer paisiblement en le Seigneur. Les funérailles de l'archevêque Jean furent célébrées le 7 juillet 1966 en la cathédrale de San Francisco. Après son départ de ce monde, tout comme pendant sa vie terrestre, l'archevêque Jean continua d'accomplir divers miracles et guérisons pour ceux qui se tournent vers lui dans la foi. Les gens, pendant les moments difficiles de leur vie, lorsque nulle aide terrestre ou humaine n'est plus capable de les assister, ont recherché son intercession devant le Seigneur. En octobre 1993, les restes de l'archevêque Jean furent examinés et trouvées intactes quand on ouvrit son cercueil. Saint Jean a été glorifié par l'Église russe hors-frontières, en juillet 1994.


Texte extrait du site www.maison-russie.fr

Hymne Acathiste à Saint Jean le Thaumaturge


Kondakion 1


Thaumaturge élu et serviteur exemplaire du Christ, tu déverses sur nous des flots d'inspiration et une multitude de miracles, c'est pourquoi nous te louons avec amour en proclamant vers toi : Réjouis-toi, Saint hiérarque Jean thaumaturge de ces derniers temps !


Ikos 1


Par la grâce du Dieu Qui toujours Se soucie des hommes, tu fus manifesté ces derniers temps comme un ange dans la chair. Voyant la beauté de tes vertus, nous tes enfants nous nous écrions vers toi :

Réjouis-toi, qui menas ta vie dans la rectitude depuis ta plus tendre enfance !

Réjouis-toi, qui vécus toujours dans la crainte de Dieu et qui accomplis Sa sainte volonté !

Réjouis-toi, qui manifestas la grâce de Dieu dans d'innombrables vertus !

Réjouis-toi, qui entendais mystiquement la prière lointaine de ceux qui étaient en détresse !

Réjouis-toi, qui fus rempli d'amour pour ton prochain et fis tout pour son salut !

Réjouis-toi, qui apportes la joie à tous ceux qui prient vers toi avec foi et amour !

Réjouis-toi, Saint hiérarque Jean thaumaturge de ces derniers temps !


Kondakion 2


L'abondance et l'éventail de tes vertus, ô Saint hiérarque, nous révèle en toi une source vivifiante des miracles de Dieu pour notre temps. Tu désaltères en effet par ton amour et tes miracles tous ceux qui crient avec foi vers Dieu : alléluia!


Ikos 2


O Père saint, étant rempli d'amour, tu le fus aussi de théologie. En toi la connaissance de Dieu surgit à nouveau avec amour pour l'humanité souffrante. Apprends-nous aussi à connaître par l'amour le Dieu véritable tandis que nous nous écrions vers toi avec admiration :

Réjouis-toi, ferme rempart de la vérité orthodoxe !

Réjouis-toi, précieux vase des dons du Saint Esprit !

Réjouis-toi, juste accusateur de l'impiété et de la fausse doctrine !

Réjouis-toi, ardent observateur des commandements de Dieu !

Réjouis-toi, ascète sévère qui ne t'accordas nul repos !

Réjouis-toi, pasteur aimant du troupeau du Christ !

Réjouis-toi, Saint hiérarque Jean thaumaturge de ces derniers temps !


Kondakion 3


Par la miséricorde de Dieu, tu fus en vérité un père pour les orphelins et un instructeur pour les jeunes gens, les éduquant dans la crainte de Dieu et les préparant pour Son service. C'est pourquoi avec amour tous tes enfants lèvent maintenant les yeux vers toi et avec gratitude s'écrient vers Dieu : alléluia !


Ikos 3


Les habitants des Cieux devraient te louer, plutôt que nous sur cette terre, car nos paroles sont faibles comparées à tes actes. Pourtant offrant à Dieu ce que nous avons, nous nous écrions vers toi :

Réjouis-toi, qui protégeas tes enfants par ta prière perpétuelle !

Réjouis-toi, qui toujours gardas sauf ton troupeau par le signe de la croix !

Réjouis-toi, dont l'amour ne connut aucune limite de pays ou de race !

Réjouis-toi, astre brillant aimé de tous !

Réjouis-toi, modèle d'humilité spirituelle !

Réjouis-toi, qui apportas la consolation spirituelle à ceux qui en avaient besoin !

Réjouis-toi, Saint hiérarque Jean thaumaturge de ces derniers temps !


Kondakion 4


Ô hiérarque Jean, confondus par tes actes de piété et d'amour, nous ne savons comment te louer dignement. Tu voyageas en effet jusques aux confins de la terre pour sauver ton peuple et prêcher l'Evangile à ceux qui étaient dans les ténèbres. Remerciant Dieu pour ton labeur apostolique, nous crions vers Lui : alléluia !


Ikos 4


Les peuples de nombreux pays virent ta vie et s'émerveillèrent des miséricordes divines même en ces temps qui furent les derniers. Et nous aussi, émerveillés, nous écrions vers toi avec crainte et admiration :

Réjouis-toi, illuminateur de ceux qui étaient plongés dans les ténèbres de l'incroyance !

Réjouis-toi, qui suivis ton peuple à l'Orient et à l'Occident !

Réjouis-toi, fontaine de miracles répandus par Dieu !

Réjouis-toi, correcteur aimant de ceux qui se sont égarés !

Réjouis-toi, consolation prompte de ceux qui se repentent de leurs péchés !

Réjouis-toi, soutien de ceux qui cheminent sur la voie droite !

Réjouis-toi, Saint hiérarque Jean thaumaturge de ces derniers temps !


Kondakion 5


Sur l'île, préservant ton peuple de l'ouragan mortel par ta prière et par le signe de la croix, tu fus manifestement l'instrument de la puissance divine pour arrêter les forces destructrices de la nature. Préserve-nous aussi qui nous écrions avec émerveillement vers Dieu : alléluia !


Ikos 5


Dans des circonstances désespérées ou dans l'adversité, tous ceux qui ont cru en ton intercession, ont été délivrés, ô intercesseur hardi devant le trône de Dieu. Ainsi, nous mettons aussi notre espérance en toi pour que tu nous protèges des dangers par tes prières devant Dieu, tandis que nous te disons :

Réjouis-toi, qui empêchas les puissance naturelles de nuire à ton troupeau !

Réjouis-toi, qui par ta prière réponds à ceux qui sont dans la nécessité !

Réjouis-toi, pain inépuisable des affamés !

Réjouis-toi, richesse abondante de ceux qui vivent dans la pauvreté !

Réjouis-toi, consolation de ceux qui sont dans l'affliction !

Réjouis-toi, relèvement prompt de ceux qui ont chu !

Réjouis-toi, Saint hiérarque Jean thaumaturge de ces derniers temps !


Kondakion 6


Conduisant ton peuple hors de l'esclavage, tu fus en vérité un nouveau Moïse, ô saint hiérarque Jean. Délivre-nous aussi de l'esclavage du péché et des ennemis de Dieu tandis que nous nous écrions vers Lui : alléluia !


Ikos 6


O bon pasteur, tu fis l'impossible pour persuader les autorités de ce monde d'avoir pitié de ton troupeau. Prie pour nous maintenant afin que nous puissions sauver nos âmes, en vivant dans la paix et le calme tandis que nous nous écrions avec reconnaissance vers toi :

Réjouis-toi, Secours de ceux qui font appel à toi avec foi !

Réjouis-toi, qui délivres de la mort et du désastre !

Réjouis-toi, qui préserves des mensonges et calomnies !

Réjouis-toi, qui protèges les innocents des envoûtements !

Réjouis-toi, qui déjoues les attaques des iniques !

Réjouis-toi, qui détruis les mensonges et exaltes la vérité !

Réjouis-toi, Saint hiérarque Jean thaumaturge de ces derniers temps !


Kondakion 7


O Admirateur des saints de l'Orient et de l'Occident, tu réintroduisis dans l'Eglise Orthodoxe les saints de l'Occident originaires de pays qui avaient apostasié la vérité. Avec eux maintenant, tu pries pour nous qui sur terre nous écrions vers Dieu : alléluia !


Ikos 7


O fervent vénérateur des saints hiérarques de Gaule, tu fus, en vérité, l'un d'eux dans ces temps qui furent les derniers, exhortant ton troupeau à conserver la même foi orthodoxe qu'ils confessaient, et étonnant les peuples de l'Occident par ta sainte vie. Préserve-nous maintenant dans cette même foi, tandis que vers toi nous nous écrions :

Réjouis-toi, nouveau Martin par tes miracles et tes exploits ascétiques !

Réjouis-toi, nouveau Germain par ta confession de la foi orthodoxe !

Réjouis-toi, nouvel Hilaire par ta divine théologie !

Réjouis-toi, nouveau Grégoire par ton amour des saints !

Réjouis-toi, nouveau Faust par ton amour noble et ta ferveur monastique !

Réjouis-toi, nouveau Césaire par ta direction ferme, mais aimante, de l'Eglise de Dieu !

Réjouis-toi, Saint hiérarque Jean thaumaturge de ces derniers temps !


Kondakion 8


O saint hiérarque, à la fin de ta vie tu fus appelé au Nouveau Monde pour y offrir ton témoignage de l'ancienne chrétienté et y souffrir la persécution pour ta droiture, parachevant ainsi ton âme pour le ciel. Nous émerveillant à présent de ta patience et de ta longanimité, nous nous écrions tous vers Dieu : alléluia !


Ikos 8


Ouvrier dans la vigne du Christ, toi qui ne connus nul repos même à la fin de ta vie de labeur, aide-nous dans nos épreuves alors que nous efforçant d'être fidèles au Christ, nous nous écrions vers toi en guise de louange :

Réjouis-toi, qui enduras tout jusques à la fin et atteignis ainsi le salut !

Réjouis-toi, qui fus jugé digne de mourir devant l'icône de la Mère de Dieu !

Réjouis-toi, qui conservas ta foi et ton courage au milieu d'injustes persécutions !

Réjouis-toi, qui œuvras jusques à la fin pour ton troupeau et rencontras la mort assis comme un hiérarque !

Réjouis-toi, qui retournas par le ciel pour être enseveli au sein de ton troupeau !

Réjouis-toi, qui accomplis des miracles pour ceux venant avec foi et amour à ton sépulcre !

Réjouis-toi, Saint hiérarque Jean thaumaturge de ces derniers temps !


Kondakion 9


L'assemblée des anges se réjouit lorsque ton âme s'éleva vers leur demeure céleste, s'émerveillant des miracles que tu accomplis sur terre par l'action du Saint Esprit vers Qui nous chantons: alléluia !


Ikos 9


O juste Jean, il est impossible aux orateurs de décrire ta vie de sainteté avec leurs paroles nombreuses et éloquentes, car tu es devenu en vérité le séjour vivant de la puissance du Dieu ineffable. Pourtant ne pouvant rester silencieux devant ce miracle accordé à notre époque de foi tiède, nous te glorifions ainsi :

Réjouis-toi, divin palais où le conseil du bon Roi est donné !

Réjouis-toi, humble et frêle habitation contenant la beauté spacieuse des demeures angéliques !

Réjouis-toi, qui obtins une maison non faite de main d'homme, éternelle dans les cieux !

Réjouis-toi, hâvre où sont divinement guéries toutes sortes de maladies !

Réjouis-toi, chambre où ton saint labeur de prière fut caché !

Réjouis-toi, temple béni de l'Esprit Saint !

Réjouis-toi, Saint hiérarque Jean thaumaturge de ces derniers temps !


Kondakion 10


Voulant sauver le monde, le Sauveur de tous envoya un saint nouveau parmi nous et par lui, nous rappela des sombres abysses du péché. Entendant cet appel au repentir, indignes que nous sommes, nous nous tournons vers Dieu, nous écriant vers Lui : alléluia !


Ikos 10


O Hiérarque Jean, tu es une muraille nous protégeant de l'adversité, car par tes intercessions célestes nous sommes délivrés des attaques des passions démoniaques et des afflictions qui nous assaillent sur terre. Devant le ferme soutien de ta prière, nous te crions avec foi :

Réjouis-toi, vue des aveugles !

Réjouis-toi, force et vie de ceux qui sont sur leur lit de mort !

Réjouis-toi, conseil divinement révélé pour ceux qui sont dans le doute et la confusion !

Réjouis-toi, onde rafraîchissante pour ceux qui périssent dans la fournaise de l'affliction !

Réjouis-toi, père aimant pour les délaissés et les abandonnés !

Réjouis-toi, maître saint de ceux qui cherchent la Vérité !

Réjouis-toi, Saint hiérarque Jean thaumaturge de ces derniers temps !


Kondakion 11


O très bienheureux Jean, ta vie fut un hymne à la Très Sainte Trinité, surpassant les autres vies en pensée, parole et action. Car tu expliquas avec beaucoup de sagesse en vérité, les préceptes de la vraie foi, nous enseignant à chanter avec foi, espérance et amour au Dieu Un en la Trinité : alléluia!


Ikos 11


O pasteur élu du troupeau du Christ, notre père Jean, tu es pour nous comme le flambeau rayonnant de l'Orthodoxie parmi les ténèbres de l'ignorance. Car même après ton trépas, tu proclames la vérité aux ignorants et instruis ceux cherchent à être guidés et tous ceux qui s'écrient vers toi :

Réjouis-toi, rayonnement de la sagesse divine pour ceux qui sont dans l'ignorance !

Réjouis-toi, arc-en-ciel de joies paisibles pour les humbles !

Réjouis-toi, tonnerre pour les pécheurs invétérés !

Réjouis-toi, éclair du zèle divin !

Réjouis-toi, pluie des dogmes de Dieu !

Réjouis-toi, averse de pensées théologiques !

Réjouis-toi, Saint hiérarque Jean thaumaturge de ces derniers temps !


Kondakion 12


La grâce a été répandue sur nous tous dans ces derniers jours. Voyant cette grâce qui procède d'un saint hiérarque qui marcha jadis parmi nous, recevons-la avec révérence et action de grâce, nous écriant vers Dieu : alléluia!


Ikos 12


Chantant des louanges à Dieu, le chœur céleste des saints se réjouit de ce qu'Il n'ait pas abandonné ce monde déchu et incrédule, mais qu'il ait manifesté Son pouvoir tout-puissant en toi, Son serviteur doux et humble. O bienheureux Jean, avec tous les saints nous te saluons et t'honorons ainsi:

Réjouis-toi, nouvel astre de justice brillant au firmament du paradis !

Réjouis-toi, nouveau prophète qui fut mandé avant le déchaînement final du Malin !

Réjouis-toi, nouveau Jonas qui nous prévient tous en nous annonçant le salaire du péché !

Réjouis-toi, nouveau Baptiste nous entraînant tous vers une vie de prière et de repentance !

Réjouis-toi, nouveau Paul souffrant pour prêcher l'Evangile dans l'esprit de vérité !

Réjouis-toi, nouvel apôtre dont les miracles instillent en nous la foi et la crainte de Dieu !

Réjouis-toi, Saint hiérarque Jean thaumaturge de ces derniers temps !


Kondakion 13


O notre très saint et très admirable hiérarque Jean, consolation de tous les affligés, accepte maintenant notre offrande pieuse, afin que par tes prières à notre Seigneur, nous soit épargné la Géhenne et que par ton intercession agréable à Dieu, nous puissions éternellement nous écrier : alléluia ! alléluia ! alléluia !


Ikos 1

Par la grâce du Dieu Qui toujours Se soucie des hommes, tu fus manifesté ces derniers temps comme un ange dans la chair. Voyant la beauté de tes vertus, nous tes enfants nous nous écrions vers toi :

Réjouis-toi, qui menas ta vie dans la rectitude depuis ta plus tendre enfance !

Réjouis-toi, qui vécus toujours dans la crainte de Dieu et qui accomplis Sa sainte volonté !

Réjouis-toi, qui manifestas la grâce de Dieu dans d'innombrables vertus !

Réjouis-toi, qui entendais mystiquement la prière lointaine de ceux qui étaient en détresse !

Réjouis-toi, qui fus rempli d'amour pour ton prochain et fis tout pour son salut !

Réjouis-toi, qui apportes la joie à tous ceux qui prient vers toi avec foi et amour !

Réjouis-toi, Saint hiérarque Jean thaumaturge de ces derniers temps !


Kondakion 1

Thaumaturge élu et serviteur exemplaire du Christ, tu déverses sur nous des flots d'inspiration et une multitude de miracles, c'est pourquoi nous te louons avec amour en proclamant vers toi : Réjouis-toi, Saint hiérarque Jean thaumaturge de ces derniers temps !

Prière à Saint Jean de Shangaï, Archevêque de Shangaï et de San Francisco


O bien-aimé hiérarque Jean, tandis que tu vivais parmi nous, tu vis en vérité le futur comme s'il s'agissait du présent, les choses éloignées étaient proches pour toi et les cœurs et les esprits étaient comme les tiens propres. Nous savons qu'en cela tu étais illuminé par Dieu avec Qui tu fus toujours en communion mystique de prière et en Qui tu demeures éternellement à présent. Comme tu pouvais entendre les suppliques mentales de ton troupeau dispersé au loin avant même qu'il ne puisse te parler, ainsi, écoute maintenant nos prières et portes-les auprès du Seigneur. Tu as été transféré à la vie sans fin, dans l'autre monde et pourtant tu n'es pas loin de nous en vérité, car le ciel nous est plus proche que nos propres âmes. Montre envers nous qui sommes effrayés et seuls, la même compassion que tu montras un jour aux orphelins tremblants. Donne-nous à nous qui sommes tombés dans le péché, la confusion et le désespoir, le même enseignement strict mais affectueux que tu donnas jadis à ton troupeau élu. En toi nous voyons la ressemblance vivante de notre Créateur, l'esprit vivant de l'Evangile et le fondement de notre foi. Dans la vie pure que tu menas dans notre époque pécheresse, nous voyons un modèle de vertu, une source d'enseignement et d'inspiration. Considérant la grâce qui te fut accordée, nous savons que Dieu n'a pas abandonné Son peuple. C'est plutôt nous qui nous sommes séparés de Lui et nous devons retrouver la ressemblance de la Divinité comme tu le fis toi-même. Par ton intercession, ô bienheureux, accorde-nous d'accroître notre effort pour cheminer vers la céleste patrie, établissant nos penchants vers les choses d'En-Haut, œuvrant dans la prière et la rectitude, combattant enfin les attaques de notre nature déchue. Invoque pour nous la miséricorde de Dieu, afin que nous nous joignions à toi un jour dans Son Royaume. Car notre plus profond désir est de vivre à jamais avec Lui, avec le Père et le Fils et le Saint Esprit, maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Amen !


Version française par Claude Lopez-Ginisty d'après l'Acathiste composé en langue anglaise par le hiéromoine Séraphim (Rose) de bienheureuse mémoire publié in Orthodox Word n°123-124, 1985 Platina, Californie, USA.

 

Texte extrait du blog http://acathistes-et-offices-orthodoxes.blogspot.com

st_john_maximovitch_sanfran_3

Téléchargez le texte de l'Hymne Acathiste à St Jean le Thaumaturge (pdf) en cliquant ici

maximovitch

325576148_fbcaf9445d_b

Posté par fmonvoisin à 20:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Hymne Acathiste à la Mère de Dieu de Pokrov

Num_riser0025__3_

Notre Dame de Protection de Pokrov

L'Icône de protection de la Mère de Dieu de Pokrov

La fête orthodoxe de la "Protection de la Mère de Dieu" a lieu le 1er octobre (le 14, selon le calendrier julien utilisé par les Eglises othodoxes de rite slavon). C’est une fête d’origine russe : elle commémore une apparition de la Mère de Dieu à Constantinople dans l’église des Blachernes, illustre sanctuaire marial et très belle église de la Ville. D’après le Synaxaire (livre de l’historique des fêtes et des mémoires des saints pour chaque jour), la Vierge apparut à André, un Fol-en-Christ d’origine slave qui vivait au 10e siècle, et à son disciple Epiphane. L’empire byzantin était alors menacé.


L'apparition de Marie à André : la fête du Pokrov


L’office de minuit s’achevait aux Blachernes, ils virent la Mère de Dieu de taille élevée, qui s’avançait dans l’église, environnée par un grand cortège de saints et entourée du Précurseur Jean-Baptiste et de Saint Jean l’Evangéliste. La Vierge pria longuement avec des larmes, puis s’avança vers l’autel et là, elle déploya le voile étincelant qui couvrait sa tête et le maintint étendu de ses mains pour en couvrir tout le peuple. Durant un temps assez long, les deux voyants virent le voile briller au dessus de la foule : "Couvre-nous, ô Reine du manteau de la miséricorde, ô Pokrov et défense des hommes, Pokrov et défense des croyants. Par ton secours les rois orthodoxes sont couronnés... (petites vêpres, texte slavon). En ce jour nous célébrons ta lumineuse fête, ô Mère de Dieu, nous les fidèles protégés par ta venue et, contemplant ta vénérable icône, avec tendresse nous disons : couvre-nous de ta sainte protection et délivre-nous de tout mal, priant ton Fils, le Christ notre Dieu, d’accorder à nos âmes le salut (matines, tropaire principal de la fête)." L’apparition des Blachernes aurait eu lieu la nuit du 1er octobre et c’est en souvenir de ce fait que la fête du Pokrov (Voile, Protection) fut instituée en Russie au 12ème siècle.


La fête de l'"Hagia-sképé": une même source


Elle existe aussi en Bulgarie et en Roumanie. L’Eglise de Grèce célèbre cette fête sous le nom de "Hagia Sképè" (Saint Voile, Sainte Protection) et en a reporté la date (en 1952) au 28 octobre, jour de la fête nationale grecque, en reconnaissance pour le secours accordé par la Vierge pendant la Seconde guerre mondiale. L’icône du Pokrov représente la Mère de Dieu debout en orante les bras levés, dans un décor d’église byzantine, et accompagnée par les saints. Deux variantes sont en présence : soit la Vierge elle même déploie largement son voile, soit ce sont deux anges qui étendent le voile sur le peuple. Au dessus du voile étendu, se tient le Christ en buste, à qui s’adresse la prière de sa Mère.

1716104594_880b0587b9_b

Hymne Acathiste à la Mère de Dieu de Pokrov


Kontakion 1

O Toi Qui fus choisie par le Dieu d’avant les siècles, Reine des Cieux et de la terre plus haute que toute la création, Qui jadis est entrée en prière dans l'Église des Blachernes, nous T’offrons avec reconnaissance notre vénération, nous accourons avec foi et avec componction sous la protection de Ton voile lumineux, car nous gisons dans les ténèbres. Toi dont la puissance est irrésistible, délivre-nous de toute affliction afin que nous puissions nous écrier vers Toi : Réjouis-Toi, notre joie, et protège-nous de tous les maux par Ton précieux Voile !

Ikos 1

Les archanges et les Anges, avec Jean le Précurseur, Jean le Divin et le choeur de tous les saints, étaient présents avec Toi, leur Reine, en l'église des Blachernes et, ayant entendu Ta prière de supplication pour le monde entier, ils se sont écriés avec émerveillement:

Rejouis-Toi, O pré-éternelle bonne volonté de Dieu le Père, Qui n'a pas de commencement dans le temps.

Réjouis-Toi, intemporelle et très pure qui a contenu Dieu le Fils.

Réjouis-Toi, habitation choisie de Dieu le Très Saint Esprit.

Réjouis-Toi, sujet d’émerveillement constant des hôtes céleste d’en Haut.

Réjouis-Toi, grande terreur des forces obscures de l'enfer.

Réjouis-Toi, Toi que les chérubins aux yeux innombrables rencontrent dans les airs.

Réjouis-Toi, Toi à Qui les séraphim aux six ailes attribuent des louanges.

Réjouis-Toi, nous qui sommes nés sur cette terre, nous vénérons avec reconnaissance Ton très précieux voile.

Réjouis-Toi, notre joie, et protège-nous de tous les maux par Ton précieux Voile !

Kontakion 2


Saint-André avec Epiphane T’ayant vue apparaître dans l'Eglise et prier Dieu pour tous les chrétiens, T’ont reconnue, Mère du Christ notre Dieu, Qui est monté au Ciel et se prosternant sur le sol, ils vénérèrent avec joie, Ton précieux voile, en s’écriant: Alléluia !

Ikos 2


Toi, ô Vierge Mère de Dieu, Tu es la connaissance inconnaissable pour la défense des orthodoxes. C’est pourquoi, nos ennemis ne savent pas quelle puissance a la prière de la Mère de Dieu: tandis que nous, bien conscients de Ta toute puissante protection, nous crions vers Toi avec un sentiment de tendresse:

Réjouis-Toi, Très miséricordieuse consolatrice de tous ceux qui sont affligés et portent un lourd fardeau.

Réjouis-Toi, Guide acémète de tous ceux qui se sont égarés et qui sont devenus aveugles.

Réjouis-Toi, Qui par Ta supplication apaises rapidement la juste colère de Dieu répandu sur nous.

Réjouis-Toi, Qui par un ordre tout-puissant domptes nos passions mauvaises.

Réjouis-Toi, réveil puissant de nos consciences endormies.

Réjouis-Toi, Qui vaincs facilement nos pratiques pécheresses.

Réjouis-Toi, Toi pour Qui l'enfer gémit et tremblent les esprits du mal.

Réjouis-Toi, grâce à Qui les portes du paradis sont ouvertes à tous.

Réjouis-Toi, notre joie, et protège-nous de tous les maux par Ton précieux Voile !

Kontakion 3


La Puissance d'en Haut abrite ceux qui accourent avec foi et révérence se refugier sous Ta précieuse protection: car à Toi seule, ô très sainte et très pure Mère de Dieu, il est accordé que chacune de Tes prières soit exaucée. C’est pourquoi, les fidèles de tous les temps Te glorifient, Toi et Ton fils, en disant: Alléluia!

Ikos 3


O Souveraine, trésor de miséricorde inépuisable, Tu étends Ta main secourable jusques aux extrémités de la terre, et Tu donnes la guérison aux malades, le soulagement à ceux qui souffrent, la vue aux aveugles, et à tous, tout ce que est opportun pour eux tandis qu’ils disent à haute voix avec reconnaissance:

Réjouis-Toi, indestructible rempart et forteresse des royaumes orthodoxes.

Réjouis-Toi, principal ornement des saintes églises et des autels saints.

Réjouis-Toi, fidèle gardien des saints monastères.

Réjouis-Toi, aide vigilante des vaillants gouverneurs de cité.

Réjouis-Toi, invincible chef des armées chrétiennes et de leurs officiers.

Réjouis-Toi, saint miroir de la justice pour les juges incorruptibles.

Réjouis-Toi, parfaite connaissance des enseignants et de ceux qui élèvent les enfants.

Réjouis-Toi, Bénédiction des foyers et des familles pieuses.

Réjouis-Toi, notre joie, et protège-nous de tous les maux par Ton précieux Voile !


Kontakion 4


O Souveraine, Tu nous aides au sein de la tempête de nombreuses afflictions: car Tu te tiens devant l'autel du Seigneur, en levant les mains et en priant pour que le Seigneur de gloire considère notre indigne prière et écoute les prières de ceux qui invoquent Ton saint Nom, en s’écriant vers Ton Fils: Alléluia!

Ikos 4


Le Seigneur Dieu entendit la prière de Josué, fils de Noun, et il a ordonné au soleil de rester immobile jusqu'à ce qu'il ait défait l'ennemi. Le Seigneur Jésus entend à présent Ta supplication, O habitation choisie de l'Esprit Saint. C’est pourquoi, nous pécheurs, mettant notre confiance en Ta protection, avons l’audace de Te dire à Toi, Mère de Dieu:

Réjouis-Toi, Qui es éclairé par le soleil de l'Esprit et Qui nous éclaires avec la Lumière sans déclin.

Réjouis-Toi, Qui as illuminé le monde entier par l'éclat de ton âme très pure.

Réjouis-Toi, Qui as réjoui tous les cieux par la pureté de ton corps.

Réjouis-Toi, Protectrice et bienfaitrice des saints monastères du Christ.

Réjouis-Toi, Qui es la force et la compréhension des pasteurs de l'Eglise.

Réjouis-Toi, Guide des pieux moines et moniales.

Réjouis-Toi, paisible repos des vieillards dévots.

Réjouis-Toi, joie secrète des vierges pures et des veuves.

Réjouis-Toi, notre joie, et protège-nous de tous les maux par Ton précieux Voile !

Kontakion 5


Lorsque Moïse le théopte, levait ses bras alors que la bataille fait rage avec Amalek, Israël gagnait la bataille et quand il laissait tomber ses mains, Amalek était victorieux, et renforcé par ceux qui soutenait ses bras, Israël a vaincu l'ennemi ; et Toi, ô Mère de Dieu, après avoir levé les mains dans la prière, bien que personne ne les tint en place, Tu as toujours conquis les ennemis du Christ et Tu es un bouclier invincible pour nous qui crions: Alléluia!

Ikos 5


L'assemblée des saints, quand elle Te vit dans l'air à l'intérieur de l'église des Blachernes élevant Tes mains dans la prière à Ton Fils et Ton Dieu, Te chanta un chant d’action de grâce avec les archanges et les anges: alors que nous, nos mains fortifiés par Toi, plus fortes que les bras de Moïse, nous crions avec componction à haute voix:

Réjouis-Toi, dont l'amour et la miséricorde envers nous seuls Te font élever les mains en prière pour nous.

Réjouis-Toi, devant Qui nos ennemis visibles et invisibles, ne peuvent tenir.

Réjouis-Toi, Qui chasses les hordes ténébreuses de nos passions et convoitises.

Réjouis-Toi, Qui tient dans Ta main, sans être consumé, le feu divin du Christ et Qui, avec Lui enflammes notre froideur.

Réjouis-Toi, Qui couronnes avec une belle couronne de chasteté ceux qui luttent contre la chair.

Réjouis-Toi, Qui converse perpétuellement avec ceux qui luttent dans le jeûne et la prière silencieuse.

Réjouis-Toi, prompte consolatrice de ceux qui tombent dans le désespoir et la tristesse.

Réjouis-Toi, Qui, par la grâce, nous donnes l'humilité et la patience.

Réjouis-Toi, notre joie, et protège-nous de tous les maux par Ton précieux Voile !

Kontakion 6


Saint Romain le Mélode, apparut comme le ferme proclamateur de Ta grâce et de Ta miséricorde quand il reçut de Toi dans un rêve un rouleau de papier à avaler; car ensuite rendu sage, il a commencé à chanter avec brio en Ton honneur et à composer les louanges des saints, proclamant avec foi: Alléluia!

Ikos 6


O Vierge, Servante de Dieu, Qui as fait resplendir l'aube du vrai Soleil de Justice, illuminant tous avec la sagesse de Ton Dieu et Ton Fils, Tu conduis à la connaissance de la vérité tous ceux qui crient vers Toi:

Réjouis-Toi, Qui as donné naissance au Christ dans la chair, puissance de Dieu et sagesse de Dieu.

Réjouis-Toi, Qui as confondu les folles sagesses de ce monde, et Qui as guidé ceux qui étaient aveuglés par lui sur le chemin de la vérité.

Réjouis-Toi, Préservation de notre sainte foi et enseignante du dogme orthodoxe.

Réjouis-Toi, déracinement des hérésies impies et des divisions corruptrices.

Réjouis-Toi, Qui connais bien les difficultés secrètes et imprévues et Qui en avertis ceux qui sont concernés par elles.

Réjouis-Toi, Qui fais honte aux faux prophètes et aux vains devins.

Réjouis-Toi, Qui à l'heure de la perplexité, mets une bonne pensée dans nos cœurs.

Réjouis-Toi, Qui nous détournes des projets périlleux et des désirs insensés.

Réjouis-Toi, notre joie, et protège-nous de tous les maux par Ton précieux Voile !

Kontakion 7


Celui Qui voit tout, le Seigneur longanime, désireux de manifester la profondeur insondable de Sa miséricorde et de Son amour pour l'humanité, T’a choisie Toi seulement pour être Sa Mère, et a fait de Toi une invincible défense pour Son peuple, afin que, même si l'un de ses membres semble digne de condamnation par le juste jugement de Dieu, il puisse néanmoins être préservé par le repentir par Ta puissante protection, en disant: Alléluia!

Ikos 7


O Seigneur, Tu as montré par Ta Mère toute pure, combien merveilleuses sont Tes œuvres lorsque Son très merveilleux voile a été révélé dans Sa main plus brillant que les rayons du soleil et, avec lui, Elle a protégé le peuple dans l'Eglise des Blachernes: entendant mentionner un tel signe de Sa défense, à la fois dans la crainte et la joie, tous disent:

Réjouis-Toi, voile non fait de main d’homme qui est étendu au-dessus du monde entier comme la nuée.

Réjouis-Toi, Qui tiens dans Ta main la bannière de Ton Fils, l’évêque pré-éternel.

Réjouis-Toi, Qui as rendu manifeste une nouvelle miséricorde et une nouvelle grâce, dans l'Eglise orthodoxe.

Réjouis-Toi, colonne de nuée qui protège chacun de nous dans ce monde de tentations et de scandales.

Réjouis-Toi, colonne de feu au milieu des ténèbres, qui nous montre à tous le chemin du salut.

Réjouis-Toi, force visible de ceux qui luttent pour la piété.

Réjouis-Toi, donatrice secrète de la compréhension pour les serviteurs secrets de Dieu dans ce monde.

Réjouis-Toi, Qui ne me laisses pas sans Ta grâce et Ta protection, moi qui suis dépourvu de toutes bonnes oeuvres.

Réjouis-Toi, notre joie, et protège-nous de tous les maux par Ton précieux Voile !

Kontakion 8


Les anges chantèrent Ton éloge quand Tu apparus miraculeusement depuis les cieux dans l’église des Blachernes et les apôtres Te rendirent gloire. Le chœur de moines et des saints évêques et la théorie des saintes femmes T’ont célébrée, le Précurseur avec le Divin Jean T’ont vénérée, et les personnes présentes dans l'Eglise, s'écrièrent avec joie: Alléluia!

Ikos 8


Le Seigneur Qui règne sur toutes les choses ici-bas et en Haut, quand Il T’a vue Toi, Sa mère, debout dans l'église, priant vers Lui tendrement Te dit: « Demande, ô ma Mère, parce que je ne dois jamais me détourner de Toi, mais j’exaucerai toutes Tes prières et j’apprendrai à tous à Te chanter avec reconnaissance »:

Réjouis-Toi, Arche de la loi en Qui est conservée la sanctification de l'humanité tout entière.

Réjouis-Toi, très saint vase dans lequel le pain de la vie éternelle est préservé pour ceux qui ont faim de justice.

Réjouis-Toi, vaisseau entièrement doré dans lequel la chair et le sang de l'Agneau divin sont préparés pour nous.

Réjouis-Toi, Qui reçois dans Tes bras tout puissants ceux qui sont abandonnés par les médecins.

Réjouis-Toi, Qui fais se lever de leur lit de douleur, ceux qui sont infirmes dans leur corps, mais non dans l'esprit et la foi.

Réjouis-Toi, Qui donnes une nouvelle et une meilleure compréhension à ceux qui périssent d'une infirmité de l'esprit.

Réjouis-Toi, Qui nous prends en défaut sur la voie têtue du péché et des passions.

Réjouis-Toi, Qui changes en miséricorde la cruauté de nos coeurs impénitents.

Réjouis-Toi, notre joie, et protège-nous de tous les maux par Ton précieux Voile !

Kontakion 9


L'assemblée des anges T’offre des hymnes de louange, à Toi véritable Mère de Dieu et défense de tous ceux qui accourent vers Toi, sachant combien avec Ta protection sans faille, Tu réjouis les justes, Tu protèges les pauvres et Tu pries pour tous les fidèles qui s’écrient: Alléluia!

Ikos 9


Les orateurs verbeux, deviennent muets comme des poissons, et sont incapables de louer comme il se doit, la grande fête de Ta très précieuse Protection, car toutes les choses qu’ils disent à propos de toi ne suffisent pas à énumérer Tes miséricordes infinies. Et nous, voyant Tes bonnes œuvres sans nombre, crions de joie:

Réjouis-Toi, Qui nous gardes de la peste mortelle dans laquelle tous périssent.

Réjouis-Toi, Qui préserves les villes et villages de soudains tremblements de terre.

Réjouis-Toi, Qui de Ton bras puissant nous sauve de l'inondation et de la noyade.

Réjouis-Toi, Qui par la rosée de Tes prières nous délivre de l'embrasement du feu.

Réjouis-Toi, Qui sustentes la faim de l'âme et du corps par le Pain de vie.

Réjouis-Toi, Qui éloignes de nos têtes les coups de foudre et le tonnerre.

Réjouis-Toi, toi Qui nous sauves des attaques des étrangers et des assassins cachés.

Réjouis-Toi, Qui nous gardes dans la paix et l'amour des querelles de famille et des inimitiés de ceux qui sont de notre propre sang.

Réjouis-Toi, notre joie, et protège-nous de tous les maux par Ton précieux Voile !

Kontakion 10


Désireux de sauver l'homme de l'erreur de l'Ennemi, le Seigneur Qui aime l'humanité nous a donné sur terre Sa Mère pour être notre aide, notre protection et notre défense, pour que Tu sois la consolatrice de ceux qui sont dans l’affliction, la joie des affligés, la Défense de ceux qui sont blessés, et pour tous nous relever des profondeurs du péché, afin de chanter: Alléluia!

Ikos 10

« O Roi des cieux », dit la très pure Reine dans Sa prière, tandis qu’Elle se tenait avec les anges, « Accepte que tout homme en prière vers Toi et demandant en mon nom d’obtenir de l'aide, ne s’éloigne pas de moi les mains vides et sans avoir été entendu». Entendant cette très belle prière, l’assemblée des saints s’écria en action de grâce:

Réjouis-Toi, Qui couronnes de fruits bénis le fermier dont la main et le cœur sont purs.

Réjouis-Toi, secours et juste récompense de tous ceux qui commercent honnêtement.

Réjouis-Toi, Reproche devant toutes les nations de ceux qui gardent pas leur serment et dont les gains sont injustes.

Réjouis-Toi, aide inattendue de ceux qui sont dans la détresse en voyageant sur terre et sur l'eau.

Réjouis-Toi, Qui rends joyeux avec les fruits de la foi et de l'esprit les couples sans enfants.


Réjouis-Toi, invisible préceptrice des orphelins de mère.

Réjouis-Toi, ferme défense de ceux qui sont dans la captivité et l'exil.

Réjouis-Toi, gardienne vigilante de ceux qui sont dans les fers et la prison.

Réjouis-Toi, notre joie, et protège-nous de tous les maux par Ton précieux Voile !

Kontakion 11


A l’écoute de notre chant très émouvant et vaquant à Ta prière pour nous, nous Te supplions Ô Vierge Mère de Dieu, ne Te détourne pas de la voix de Tes serviteurs car nous accourons vers Toi dans les attaques et l’affliction et dans notre détresse, nous versons nos larmes devant toi, en nous écriant: Alléluia!

Ikos 11


Te voyant dans l'air à l'intérieur de l'Eglise des Blachernes brûlant comme un cierge allumé, je m’exclamai avec une multitude de personnes présentes: comment se fait-il que la Mère de mon Seigneur vienne à moi? Et Saint-André avec Epiphane pria chaleureusement vers Toi, criant:

Réjouis-Toi, abondante donatrice des dons spirituels et corporels.

Réjouis-Toi, véritable avocat des pécheurs qui ont commencé à se repentir.

Réjouis-Toi, Victoire perpétuelle de ceux qui se battent avec les passions et les desseins de l'ennemi.

Réjouis-Toi, invisible dompteur des maîtres cruels et bestiaux.

Réjouis-Toi, repos et consolation secrète des serviteurs humbles et souffrants.

Réjouis-Toi, accomplissement recherché des épousailles bénies.

Réjouis-Toi, délivrance rapide et indolore des mères à l'accouchement.

Réjouis-Toi, notre seule aide à l'heure de la mort.

Réjouis-Toi, notre joie, et protège-nous de tous les maux par Ton précieux Voile !

Kontakion 12


Demande à Ton Fils, de nous donner la grâce divine; étends vers nous Ta main secourable; éloigne de nous tout ennemi et adversaire, et donne à nos vies la paix afin que nous ne périssions pas dans la douleur, sans repentance, mais accepte-nous, ô notre protectrice, dans les demeures éternelles, afin que nous réjouissant, nous puissions nous écrier vers Toi: Alléluia!

Ikos 12


Chantant les louanges de Ta puissante protection, nous Te saluons, Toi Qui es pour nous tous notre ferme défense, et nous Te vénérons Toi Qui pries pour nous: car nous croyons et nous sommes confiants que Tu demandes à Ton Fils et Ton Dieu de bonnes choses éternelles et temporelles pour tous ceux qui s’écrient vers Toi avec amour:

Réjouis-Toi, défense ferme de l'ensemble de la terre habitée.

Réjouis-Toi, sanctification de tous les éléments terrestres et célestes.

Réjouis-Toi, bénédiction de toutes les saisons de l'année.

Réjouis-Toi, Qui conquis tous les assauts et les tentations qui viennent du monde, la chair et le diable.

Réjouis-Toi, réconciliation inespérée de ceux qui sont à couteaux tirés.

Réjouis-Toi, amendement sans qu’ils le sachent des pécheurs impénitents.

Réjouis-Toi, Qui ne Te détournes pas de ceux qui sont méprisés et abandonnés de tous.

Réjouis-Toi, Qui retires de la fosse de destruction ceux qui désespèrent totalement.

Réjouis-Toi, notre joie, et protège-nous de tous les maux par Ton précieux Voile !

Kontakion 13

O Mère très louée, très pure Souveraine, Vierge, Mère de Dieu, vers Toi, je lève les yeux de mon âme et de mon corps; vers Toi, j’étends mes mains devenues faibles et je crie du fond de mon cœur: abaisse Ton regard sur la foi et l'humilité de mon âme, et abrite-moi sous Ta protection toute puissante, afin que je puisse être sauvé de toutes attaques et détresses, et qu’à l'heure de ma mort, Tu sois près de moi, ô Toi toute bénie, et que Tu me délivres des tourments préparés pour moi à cause de mes péchés, afin que Te vénérant, je puisse m’écrier à jamais : Alléluia! Alléluia, Alléluia! [ Ce kondakion est dit 3 fois]

Ikos 1

Les archanges et les Anges, avec Jean le Précurseur, Jean le Divin et le choeur de tous les saints, étaient présents avec Toi, leur Reine, en l'église des Blachernes et, ayant entendu Ta prière de supplication pour le monde entier, ils se sont écriés avec émerveillement:

Rejouis-Toi, O pré-éternelle bonne volonté de Dieu le Père, Qui n'a pas de commencement dans le temps.

Réjouis-Toi, intemporelle et très pure qui a contenu Dieu le Fils.

Réjouis-Toi, habitation choisie de Dieu le Très Saint Esprit.

Réjouis-Toi, sujet d’émerveillement constant des hôtes céleste d’en Haut.

Réjouis-Toi, grande terreur des forces obscures de l'enfer.

Réjouis-Toi, Toi que les chérubins aux yeux innombrables rencontrent dans les airs.

Réjouis-Toi, Toi à Qui les séraphim aux six ailes attribuent des louanges.

Réjouis-Toi, nous qui sommes nés sur cette terre, nous vénérons avec reconnaissance Ton très précieux voile.

Réjouis-Toi, notre joie, et protège-nous de tous les maux par Ton précieux Voile !

Kontakion 1

O Toi Qui fus choisie par le Dieu d’avant les siècles, Reine des Cieux et de la terre plus haute que toute la création, Qui jadis est entrée en prière dans l'Église des Blachernes, nous T’offrons avec reconnaissance notre vénération, nous accourons avec foi et avec componction sous la protection de Ton voile lumineux, car nous gisons dans les ténèbres. Toi dont la puissance est irrésistible, délivre-nous de toute affliction afin que nous puissions nous écrier vers Toi : Réjouis-Toi, notre joie, et protège-nous de tous les maux par Ton précieux Voile !

Première prière



O toute-sainte Vierge, Mère du Seigneur des armées d’en haut, Reine du Ciel et de la terre et toute puissante défense de notre pays, accepte de nous Tes indignes serviteurs ce chant de louange et de remerciement et élève notre prière jusques au trône de Ton Dieu et de Ton Fils, afin qu'Il soit miséricordieux envers notre iniquité, et Qu’Il étende Sa grâce à ceux qui honorent Ton nom et vénèrent avec foi et amour Ton icône thaumaturge. Car nous ne serions pas dignes d'être pardonnés par Lui, O Souveraine , si Tu ne L’avais rendu miséricordieux envers nous. Car toutes choses avec Lui sont possibles par Toi. Nous accourons vers Toi, car Tu es notre protectrice rapide et incontestable. Écoute-nous Qui Te prions: étends sur nous Ton voile tout puissant et demande à Ton Dieu et à Ton Fils : le zèle et la vigilance pour les pasteurs, la sagesse et la force pour les âmes de ceux qui gouvernent nos villes, la justice et l'impartialité pour nos juges, la compréhension et l'humilité pour nos dirigeants, l'amour et la concorde pour les époux, l'obéissance pour nos enfants, la patience pour ceux qui ont été offensés, la crainte de Dieu pour ceux qui offensent, la vaillance pour les affligés, la retenue pour ceux qui se réjouissent, et pour nous tous l’esprit de compréhension et de piété, l'esprit de miséricorde et de douceur, l'esprit de chasteté et de vérité. Oui, ô Très sainte Vierge, sois miséricordieuse envers Ton peuple qui est faible: rassemble les dispersés, guide sur le droit chemin ceux qui se sont égarés, défends les vieillards, rends purs les jeunes gens, éleve les enfants et abaisse Ton regard sur nous tous, avec Ta protection miséricordieuse. Relève-nous de la profondeur du péché et illumine les yeux de notre cœur, afin qu’ils voient le salut. Aie pitié de nous, ici-bas et au Ciel, au cours de notre errance dans le pays de cette terre, et au Jugement Dernier de Ton fils, et fais que nos pères et frères qui ont quitté cette vie, vivent la vie éternelle avec les anges et tous les saints. Car Toi, ô Vierge, Tu es la gloire de ceux qui sont dans les cieux et la confiance de ceux qui sont sur terre. Après Dieu, Tu es l'espoir et la défense de tous ceux qui accourent vers Toi avec foi. Nous prions vers Toi, notre espérance et notre défense toute puissante, et nous nous confions les uns les autres à Toi, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Amen!

Deuxième prière



O ma Reine très bénie, ma toute sainte espérance, refuge des orphelins et Défense de l'étranger, assistance des personnes dans la pauvreté, protection des malades, vois ma détresse, vois mon affliction. De tous côtés, je suis tenu par la tentation, et il n’est personne pour me défendre. Aide-moi alors, car je suis faible, nourris-moi car je suis un pèlerin, guide-moi car je me suis égaré, guéris-moi et sauve-moi car je suis étendu sans espoir. Car je n'ai pas d'autre secours, ni d’avocat, ni de consolatrice, si ce n’est Toi, O Mère de tous les affligés et de tous ceux qui portent un lourd fardeau. Alors abaisse les yeux sur moi, pécheur qui gis dans son lit de malade, et protège-moi avec Ton saint voile, afin que je sois délivré de tous les maux qui m’entourent et que je puisse à jamais louer Ton nom que chantent tous les êtres humains. Amen !


Version française Claude Lopez-Ginisty

 

Texte extrait du blog http://acathistes-et-offices-orthodoxes.blogspot.com

Pokrofa_002_1_

Téléchargez le texte de l'Hymne Acathiste à ND de Pokrov (pdf) en cliquant ici

pokrov

protectress

Posté par fmonvoisin à 20:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

30 avril 2009

Hymne Acathiste à Saint Claude de Besançon

56090ASaint Claude

Archevêque de Besançon

607-699

Fête le 6 juin


Saint Claude illustra par ses vertus la partie orientale de la Bourgogne, connue sous le nom de Franche-Comté. Il naquit à Salins vers 607, d'une illustre famille romaine. Dès l'âge de sept ans, il fut confié à des maîtres habiles qui lui enseignèrent en même temps les leçons de la science humaine, de la foi et de la piété. Il se plaisait beaucoup dans la lecture des Livres Saints, des Actes des Martyrs, de la Vie des Saints et des sermons des Pères et des Docteurs de l'Église; aussi, jeune encore, devint-il fort instruit. Tous les jours on le voyait assister à la Messe; il passait à l'église la plus grande partie des dimanches et des fêtes; il ne se plaisait que dans la compagnie des personnes sérieuses et édifiantes: c'étaient des indices d'une vocation spéciale. Pourtant Claude exerça le métier des armes jusqu'à vingt ans, et ce n'est qu'alors qu'il entra dans la sainte milice. Il fut le modèle des chanoines de la cathédrale de Besançon; sa vie était celle d'un austère religieux. Ce n'était pas encore assez pour sa grande âme; il se retira, douze ans plus tard, dans un couvent; là, il ne vivait que de racines, reposait sur un dur grabat, n'aimait que la prière. Cinq ans après, il est abbé de son monastère. Ce n'est qu'à l'âge de soixante-dix-huit ans qu'il est élu, malgré ses larmes, archevêque de Besançon. Son épiscopat dura sept années, pendant lesquelles il s'acquitta aussi parfaitement que possible de tous les devoirs d'un pasteur. Les sermons du saint vieillard avaient tant de force, qu'ils arrachaient les âmes du vice, inspiraient la vertu et furent une cause du renouvellement de la foi et des moeurs dans son diocèse. Il profitait de ses visites pastorales pour exercer les oeuvres de miséricorde corporelle en même temps que les oeuvres de miséricorde spirituelle, visitant les malades, assistant les pauvres et ne refusant à personne un conseil ou une consolation. Son grand âge le porta à retourner dans son monastère, à l'âge de quatre-vingt-cinq ans, et il gouverna ses religieux pendant plusieurs années encore. Après trois jours de maladie, il réunit ses frères, leur adressa une touchante exhortation, leur donna le baiser de paix et s'endormit doucement dans le Seigneur, à l'âge d'environ quatre-vingt-douze ans.


Abbé L. Jaud, Vie des Saints pour tous les jours de l'année, Mame, 1950

St_Claude

Hymne Acathiste à Saint Claude de Besançon


Kondakion 1


Moine exemplaire et fleuron de l'épiscopat sur les terres bisontines puis à Condat, tu rendis manifeste la grâce de Dieu dans ta vie dans ton œuvre et par-delà ta mort, réjouis-toi, Saint Claude hiérarque du Christ!


Ikos 1


Toi qui allais devenir sel de cette terre, tu naquis à Salins au château de Bracon, enfant tu partis à Besançon étudier auprès des hommes de Dieu le chemin du Ciel, dans la cathédrale où désormais on te clame:

Réjouis-toi, que Dieu choisit en ton jeune âge;

Réjouis-toi, Disciple du Christ dès l'enfance.

Réjouis-toi, qui fus nourri du miel d'Evangile;

Réjouis-toi, qui bus le lait de la prière.

Réjouis-toi, jeune apprenti de l'oraison;

Réjouis-toi, tendre pousse au jardin d'Eden.

Réjouis-toi, Saint Claude hiérarque du Christ!


Kondakion 2


La cité sanctifiée par les martyrs de Dieu Ferréol et Ferjeux mandés par Polycarpe te reçut dans ses murs comme perle en écrin, dès ce jour, ton existence fut ordonnée au rythme saint où tout inspiration est Alléluia!


Ikos 2


Tu fus initié aux mystères de la foi, vivant et dans ton siècle et dans l'éternité, car si ton père était soldat tu compris tôt que la seule milice sacrée est au ciel, où nous te glorifions ainsi:

Réjouis toi, Enfant béni de la Très Pure;

Réjouis-toi qui eus pour précepteur le Christ.

Réjouis-toi, Ecolier de la Vie Divine;

Réjouis-toi, qui sus lire dans l'Ecriture.

Réjouis-toi, Elève pieux du sacerdoce;

Réjouis-toi, qui eus pour amis tous les saints.

Réjouis-toi, Saint Claude hiérarque du Christ!


Kondakion 3


Ayant revêtu comme cuirasse de feu la grâce du sacerdoce tu décidas de cheminer toujours vers le divin séjour sur les traces de Apôtres et Martyrs, sans cesse devant Dieu chantant Alléluia!


Ikos 3


La puissance du Très-Haut dessilla tes yeux, tu compris que le Royaume était en ton âme, tu renonças ainsi à tous les privilèges qui t'étaient destinés par ta haute naissance, c'est pourquoi te louant dignement nous te disons:

Réjouis-toi, Offrande agréable au Dieu Bon;

Réjouis-toi, Chasteté offerte au Seigneur.

Réjouis-toi, Berger du troupeau de l'Eglise;

Réjouis-toi, Tabernacle de l'Esprit Saint.

Réjouis-toi, Demeure vivante du Fils;

Réjouis-toi, Prêtre pur du Père Eternel.

Réjouis-toi, Saint Claude hiérarque du Christ!


Kondakion 4


Émerveillé par ce monde spirituel, immergé dans la prière comme au baptême, dans l'Amitié de la Sainte Trinité, tu bâtis ta demeure dans les lieux célestes où les élus clament sans cesse Alléluia!


Ikos 4


Dans ton cœur comme les bergers de Bethléem, tu allas vers le Pasteur des brebis du Ciel et tu offris en guise d'or d'encens et de myrrhe, la clarté de ton âme et le don de ta vie et nous émerveillés nous écrions vers toi:

Réjouis-toi, Image des fonts baptismaux;

Réjouis-toi, Adorateur de l'Essentiel.

Réjouis-toi, Initié du mystère saint;

Réjouis-toi, Donateur de manne céleste.

Réjouis-toi, Liturge de l'Unique Vie;

Réjouis-toi, Gardien des trésors de l'Eglise.

Réjouis-toi, Saint Claude hiérarque du Christ!


Kondakion 5


Tu suivis notre Christ comme une étoile sûre, guidé par la clarté de Son enseignement, tu sus ignorer les ténèbres du vain monde et fixer ton regard sur les cimes orantes où tout souffle est un éternel Alléluia!


Ikos 5


Tu fus l'esclave du Maître d'humilité, par l'action de Son Esprit Saint Il te donna de cheminer ici-bas sur la voie céleste, le regard fixé sur l'Unique Vérité, vénérant ta mémoire nous te proclamons:

Réjouis-toi, Soleil de l'Eglise des Gaules;

Réjouis-toi, Chaire vivante du Saint Roi.

Réjouis-toi, Parfaite propitiation;

Réjouis-toi, ferme assurance des croyants.

Réjouis-toi, Clef de la volonté divine;

Réjouis-toi, Voix de la Sainte Trinité.

Réjouis-toi, Saint Claude hiérarque du Christ!


Kondakion 6


Devenu le héraut du Royaume d'en Haut, tu fus choisi par le peuple pour devenir évêque, or tu t'échappas pour éviter cet honneur, mais dans la solitude où tu te réfugias, le peuple te trouvant cria Alléluia!


Ikos 6


Tu œuvras dans le diocèse de Besançon, rétablissant la paix et la foi dans L'Église, prêchant la Bonne Nouvelle par tes actions, construisant par tes prières la Maison Dieu, admirant ton œuvre sainte nous te disons:

Réjouis-toi, Emule de nos saints hiérarques;

Réjouis-toi, Nocher de la nef bisontine.

Réjouis-toi, Timonier qui mène au bon port;

Réjouis-toi, Guide éprouvé dans la tourmente.

Réjouis-toi, Pilote des routes des Cieux;

Réjouis-toi, Havre au milieu de la tempête.

Réjouis-toi, Saint Claude hiérarque du Christ!


Kondakion 7


Dans la sagesse insigne dont tu faisais montre, on voyait le reflet de la divine gloire, tu fus le Bon Pasteur protégeant son troupeau, chacune de tes actions reflétait l'Amour vers lequel tout être s'exclame Alléluia!


Ikos 7


Douze ans tu dirigeas la maison du Seigneur, allant aux conciles de l'Eglise des Gaules, créant de nouveaux foyers du zèle de Dieu et semant le bon grain dans la terre fertile, aussi avec les saints te louons-nous ainsi:

Réjouis-toi, Défrichements des manquements;

Réjouis-toi, Glèbe féconde à la moisson.

Réjouis-toi, Semence des siècles futurs;

Réjouis-toi, Epi d'Or de l'Autre Soleil.

Réjouis-toi, Fleur du jardin du Paradis;

Réjouis-toi, Fruit des semailles de la foi.

Réjouis-toi, Saint Claude hiérarque du Christ!


Kondakion 8


Puis tu t'enfuis sur les pas des saints du Jura, tu allas dans la solitude de Condat où brûlait encore la flamme des deux saints frères Romain et Lupicin fondateurs de ce lieu, où les moines chantaient vers Dieu Alléluia!


Ikos 8


Saint Injuriose t'accueillant au monastère connaissait la multitude de tes vertus, il voulut te donner sa charge d'higoumène, tu la refusas voulant n'être que novice, émus par ton humilité nous t'acclamons:

Réjouis-toi, Louange des moines gaulois;

Réjouis-toi, Successeur de Saint Injuriose.

Réjouis-toi, Imitateur de l'Orient;

Réjouis-toi, Saint Antoine de l'Occident.

Réjouis-toi, Illuminateur du Jura;

Réjouis-toi, Fils de Romain et Lupicin.

Réjouis-toi, Saint Claude hiérarque du Christ!


Kondakion 9


Tu connus donc la paternité d'Injuriose et tu fus son fils le plus humble et le plus doux, ainsi quand il mourut tes frères de Condat n'eurent de cesse que tu acceptes sa charge, quand tu le fis ils chantèrent Alléluia!


Ikos 9


Tu gouvernas tes frères comme un père aimant, rempli de miséricorde pour les pécheurs, maître magnanime pour tous les égarés, dirigeant leurs âmes vers le havre de paix où, avec les élus, ils te chantent ainsi:

Réjouis-toi, Chef aimant du Corps du Christ;

Réjouis-toi, Cœur ouvert à toute détresse.

Réjouis-toi, Baume sur les âmes blessées;

Réjouis-toi, Réconfort des moines troublés.

Réjouis-toi, Compassion naturelle et tendre;

Réjouis-toi, Père qui fut frère de tous.

Réjouis-toi, Saint Claude hiérarque du Christ!


Kondakion 10


Lors tu devins la forteresse inexpugnable, l'icône parfaite de la gloire du Christ, à la proue de Condat évitant les esquifs, navigant vers le salut promis par L'Église, ta vie ne fut qu'un éternel Alléluia!


Ikos 10


Les rhéteurs éloquents sont muets comme carpes qui ne peuvent expliquer les mystères saints par ta vie angélique et ta prière pure, tu rendis Dieu visible aux plus humbles pécheurs, aussi louons-nous le Seigneur en te disant:

Réjouis-toi, Portail mystique du salut;

Réjouis-toi, humble palais de la Présence.

Réjouis-toi, Antichambre du Paradis;

Réjouis-toi, Chambre où Dieu vient dans le secret.

Réjouis-toi, Fenêtre ouverte sur le Ciel;

Réjouis-toi, Jardin redevenant l'Eden.

Réjouis-toi, Saint Claude hiérarque du Christ!


Kondakion 11


Lorsque tu sus enfin que ton combat cessait, deux jours durant tu préparas ton saint départ, et comme le vieillard Siméon de jadis, le Maître laissa ton âme partir en paix, pendant que tes moines chantaient Alléluia!


Ikos 11


Tu fus comme un flambeau lumineux en ténèbres, un soleil rayonnant du monachisme en Gaule, unissant la ferveur des moines d'Orient, à l'insigne vertu des Pères du Jura, avec eux intercède pour ceux qui te chantent:

Réjouis-toi, Athlète invincible du Christ;

Réjouis-toi, qui combattis le bon combat.

Réjouis-toi, Froment moulu par la prière;

Réjouis-toi, qui fus porté sur les autels.

Réjouis-toi, Offrande de jeûnes et veilles;

Réjouis-toi, qui t'élevas jusques au Trône.

Réjouis-toi, Saint Claude hiérarque du Christ!


Kondakion 12


Dans les siècles témoin de la grâce de Dieu, ton corps incorrompu accomplit des miracles et le flot incessant des fidèles dolents auprès de tes reliques saintes vint prier, rendant grâce au Christ et disant Alléluia!


Ikos 12


Avec leurs pleurs leurs infirmités leurs malheurs, ils furent près de toi comme auprès du Bon Maître, et chacun repartit guéri de corps et d'âme, te célébrant comme un temple spirituel, louant Dieu admirable en Ses saints et disant:

Réjouis-toi, source de miracles incessants;

Réjouis-toi, Mystérieuse protection.

Réjouis-toi, Relèvement de ceux qui chutent;

Réjouis-toi, Consolation des affligés.

Réjouis-toi, Guérison prompte des malades;

Réjouis-toi, Assurance dans la prière.

Réjouis-toi, Saint Claude hiérarque du Christ!


Kondakion 13


Ô Saint thaumaturge de la terre des Gaules, fais de nous tes dignes disciples dans le Christ, apprends-nous la fidélité à la Parole et la sainte obéissance aux commandements, tandis qu'avec toi nous chantons Alléluia! (Ter)


Ikos 1


Toi qui allais devenir sel de cette terre, tu naquis à Salins au château de Bracon, enfant tu partis à Besançon étudier auprès des hommes de Dieu le chemin du Ciel dans la cathédrale où désormais on te clame:

Réjouis-toi, que Dieu choisit en ton jeune âge;

Réjouis-toi, Disciple du Christ dès l'enfance.

Réjouis-toi, qui fus nourri du miel d'Evangile;

Réjouis-toi, qui bus le lait de la prière.

Réjouis-toi, jeune apprenti de l'oraison;

Réjouis-toi, tendre pousse au jardin d'Eden.

Réjouis-toi, Saint Claude hiérarque du Christ!


Kondakion 1


Moine exemplaire et fleuron de l'épiscopat, sur les terres bisontines puis à Condat tu rendis manifeste la grâce de Dieu dans ta vie dans ton œuvre et par-delà ta mort, réjouis-toi, Saint Claude hiérarque du Christ!


Prière au saint thaumaturge de Dieu Claude Archevêque de Besançon


Saint Claude serviteur exemplaire du Christ, tu renonças au monde au sortir de l'enfance et mis tes pas dans les empreintes des disciples pour retrouver l'assemblée des saints du Jura, ainsi tu délivras les captifs du péché par la grande ferveur de ton intercession les boiteux marchèrent sur la voie du Seigneur, les sourds entendirent la parole du Christ, les aveugles virent le Soleil de Justice, les possédés entrèrent dans la paix de l'âme et dans le ciel d'orage parut l'arc-en-ciel, quand les mains tendues tu prononçais la prière. Dans les épreuves et les joies de notre vie, avec les élus de notre terre des Gaules, thaumaturge de Besançon accorde-nous par la chaleur de ton intercession vers Dieu, de marcher sur la Voie de Ses commandements et les yeux fixés sur la Croix de notre Christ, qui nous ôte du monde et nous inscrit au Livre, d'unir notre souffle au souffle de ceux qui prient le Dieu-Un Père Fils et Saint Esprit. Amen!

Claude Lopez-Ginisty a écrit cet Hymne Acathiste Pour la gloire du Christ et du Saint hiérarque et thaumaturge Claude de Besançon

 

Texte extrait du blog http://acathistes-et-offices-orthodoxes.blogspot.com

56090

Télachargez le texte de l'Hymne Acathiste à St Claude (pdf) en cliquant ici

Posté par fmonvoisin à 16:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Hymne Acathiste à Sainte Valérie de Limoges, Protomartyre des Gaules

3293022122_f78302551e

Sainte Valérie de Limoges

+ au 3e siècle

Fête le 9 décembre


Valérie était la fille de Suzanne, fille de Manilius Armilius, nièce de Lucius Capréolus. Son père était Léocadius, proconsul. Obéissant à un véritable consensus, ces gugusses habitaient dans un château entouré d’hibiscus, de ficus et de crocus, près de Limoges. Léocadius mourut, sans doute à la suite d’un collapsus au beau milieu d’une épidémie de choléra-morbus ou de typhus. Depuis, Valérie grandissait “sous l’aile de sa mère”. Sur ces entrefaites, l’empereur Claude Tibère confia la province d’Aquitaine à Julius Silanus. En même temps, Saint Pierre, qui était à Rome, envoya Saint Martial pour convertir les Aquitains. Il devait faire de Limoges son quartier général. Il était accompagné de Alpinien et Austriclinien. Arrivés à Limoges, une dame leur offrit le gîte et le couvert. C’était Radegonde. Elle demeurait tout près du château de Valérie. Il y avait dans le château un homme qui était frénétique. Un démon le tourmentait. On l’avait lié avec de grosses chaînes et personne n’osait l’aborder tant il était violent. De plus, il poussait des cris extraordinaires. Martial qui avait entendu du bruit dans le château, alla rendre visite à Suzanne qui le reçut bien aimablement. Comme elle avait déjà entendu parler de lui, elle le pria de bien vouloir guérir le malade. Martial lui répondit qu’il le guérirait si elle se mettait à croire en Dieu. Qu’à cela ne tienne, Suzanne était prête à tout pour être débarrassée de ces cris horribles et de ces contorsions insupportables. Elle emmena Martial voir le phénomène. Martial, tranquillement, fit le signe de la croix sur l’énervé. Ses chaînes se cassèrent et il fut complètement guéri. Vous comprenez bien que Suzanne et Valérie furent fascinées par ce qu’avait fait Martial. Elles le harcelèrent de questions et ça lui permit de conter sans limite les beautés de l’Évangile. Après avoir sans doute fait un gros bisou à Martial, elle embrassèrent le christianisme avec avidité et lui demandèrent de les baptiser. En même temps, Martial baptisa les 600 serviteurs du château. On ne se refuse rien. Suzanne fit don à Martial de riches présents, de l’or et des terres, ainsi que de nombreux esclaves. Valérie buvait les discours de Saint Martial et devint une parfaite chrétienne. Elle finit par prononcer devant Martial le voeu de virginité. Mais voila qu’arriva Julianus Silanus, proconsul et fiancé promis à Valérie. Il avait appris ce qui était arrivé à sa dulcinée. Il la convoqua et lui demanda des explications en retenant sa colère. Valérie lui répondît que “loin de moi l’idée de préférer quelqu’un d’autre que vous, Julianus, mais suivant une inspiration venue du ciel, je suis devenue l’épouse de Jésus, roi du ciel” Elle argumenta en essayant de lui faire comprendre que c’était tout à son honneur puisqu’elle ne mettait personne au dessus de lui sauf Dieu. Julianus était outré de colère. Il coupa net l’entretien et condamna Valérie à mort. Valérie était contente et fière. Elle alla au supplice “comme si elle fût allée à une partie de plaisir. Jamais on ne la vis plus satisfaite.” Arrivée au lieu terrible, elle entendit une voix qui venait du ciel et qui lui disait “Valérie ! On t’attends” C’étaient les anges. Le bourreau lui trancha la tête d’un seul coup. Tout le monde autour  - remarquez qu’il y a souvent beaucoup de monde à ce genre de spectacle - était ému. On vit son âme sortir par son cou. C’est sans doute pour ça qu’on décapite souvent les saints. Une fois que la tête est partie, plus rien ne peut retenir l’âme. Elle était “éblouissante comme le soleil et les anges l’emportèrent dans un globe de feu en chantant à tue-tête ?”Alors que tout le monde était revenu pour regarder le corps de Sainte Valérie, elle se leva, ramassa sa tête avec ses deux mains et s’avança d’un pas assuré vers l’église où Martial disait la messe. Une fois à l’autel, elle déposa sa tête au pieds de Martial puis s’effondra définitivement. Des gouttes de sang s’incrustèrent dans le marbre de l’autel. De plus, elle imprima une profonde marque au sol avec ses pieds. Cela se passait à Limoges en l’an 46.

Hymne Acathiste à Sainte Valérie de Limoges, Protomartyre des Gaules


Kondakion 1


Invincible martyre du Christ Valérie à toi nos chants de reconnaissance, par ton sang virginal tu arrosas la terre des Gaules afin qu'elle porte les moissons futures de l'Evangile, ainsi par le sacrifice de ta vie tu témoignas du Royaume éternel sur notre sol, et tu annonças la multitude des saints à venir, c'est pourquoi nous te clamons: Réjouis-toi, Sainte Valérie de Limoges Protomartyre des Gaules!


Ikos 1


Avec Saint Alpinien et Saint Austriclinien, Saint Martial fut envoyé de Terre Sainte jusqu'en Gaule, où il reçut la région du Limousin comme centre de son apostolat, près du château où tu vivais il guérit un possédé, ayant vu le miracle opéré par le signe de la Croix, avec ta mère Suzanne tu voulus connaître aussitôt les mystères de la foi et nous te disons:

Réjouis-toi, qu'une saine curiosité amena vers Dieu;

Réjouis-toi, qui fus digne de connaître l'apôtre Martial.

Réjouis-toi, qui vit le Christ à travers lui;

Réjouis-toi, qui te joignis aussitôt à sa sainte milice.

Réjouis-toi, qui par le signe de la Croix fut transfigurée;

Réjouis-toi, qui fus convertie par un seul miracle.

Réjouis-toi, Sainte Valérie de Limoges Protomartyre des Gaules!


Kondakion 2


Toi qui avais perdu ton père terrestre Léocadius, tu entendis parler du Père Céleste que par ses paroles extraordinaires à ton âme, Saint Martial décrivait et louait sans cesse disant vers Lui: Alléluia!


Ikos 2


L'incompréhensible par la grâce de la prédication de l'apôtre te fut intelligible, tu ouvris grand ton cœur aux mystères de la foi, et ton âme assoiffée but à la source les préceptes évangéliques, avec crainte tu répondis à l'appel du Seigneur et nous te disons:

Réjouis-toi, Disciple prompte à l'écoute de la Parole;

Réjouis-toi, Amante immédiate du Royaume éternel.

Réjouis-toi, Vierge diligente à l'écoute des mystères;

Réjouis-toi, Auditrice vive des préceptes angéliques.

Réjouis-toi, Acceptation preste de L'Evangile de vie;

Réjouis-toi, Conversion instantanée au monde nouveau.

Réjouis-toi, Sainte Valérie de Limoges Protomartyre des Gaules!


Kondakion 3


La puissance du Très-Haut te fut alors conférée par le divin baptême, par une sainte émulation ta mère et tes serviteurs reçurent aussi l'illumination sacrée faisant de ta maison un champ fertile pour la moisson salvifique du Dieu vivant à qui nous chantons: Alléluia!


Ikos 3


Portant la Parole du Christ en toi Sainte Valérie, tu suivis les saintes empreintes de l'Apôtre Martial, ayant perdu ta mère tu te consacras pleinement à faciliter la mission du saint sur la terre limousine, tu progressas rapidement dans la vertu et l'ascèse et nous te clamons:

Réjouis-toi, qui eus pour Gamaliel le saint apôtre Martial;

Réjouis-toi, qui fus sans conflit Marthe et Marie.

Réjouis-toi, qui marchas sur les traces des disciples;

Réjouis-toi, qui aidas leur prédication dans le monde.

Réjouis-toi, qui fixas ton regard sur les seules réalités divines;

Réjouis-toi, qui devins une pierre de l'Eglise naissante.

Réjouis-toi, Sainte Valérie de Limoges Protomartyre des Gaules!


Kondakion 4


Par l'Esprit Saint tu conçus le projet d'une vie plus ancrée en Dieu, tu renonças alors au monde et te tournas vers l'Autre Soleil, désirant ne voir que Sa Lumière et sans cesse psalmodier vers Lui: Alléluia!


Ikos 4


Tu accourus vers Saint Martial comme vers le Bon Pasteur, te jetant à ses pieds tu lui ouvris ton cœur et ton âme et le prenant comme témoin du Très-Haut tu fis vœu de t'unir à jamais à l'Epoux Céleste avec Qui nous nous écrions vers toi:

Réjouis-toi, Holocauste agréable aux yeux du Seigneur;

Réjouis-toi, Juste propitiation pour la terre païenne de nos ancêtres.

Réjouis-toi, Sacrifice de vertu offert pour les multitudes à venir;

Réjouis-toi, Prodrome frêle des saintes héroïnes de notre pays.

Réjouis-toi, Gloire immortelle de nos aïeux et des générations futures;

Réjouis-toi, Borne première du céleste chemin sur notre terre.

Réjouis-toi, Sainte Valérie de Limoges Protomartyre des Gaules!


Kondakion 5


Comme un flambeau tu brillas sur le chemin de la foi naissante de notre terre, tu fus comme l'étoile divinement dirigée, par ta conduite irréprochable tu guidas les prémisses du troupeau vers le Royaume et comme un flambeau tu brillas sur le chemin de la foi naissante de notre terre qui clame vers Dieu: Alléluia!


Ikos 5


Reconnaissant en toi la noble châtelaine dans celle qui prit la forme d'une esclave du Maître, le peuple respecta plus encore ta dignité et ta pureté, tu fus un modèle de rectitude car tu te dépouillas de tous tes biens pour accéder à la sainte pauvreté, aussi avec ceux que ton exemple illumina nous te disons:

Réjouis-toi, qui sus quitter la gloire du monde vain;

Réjouis-toi, qui voulus renoncer aux privilèges illusoires de la naissance.

Réjouis-toi, qui compris que la seule naissance est celle du ciel;

Réjouis-toi, qui cultivas l'humilité comme un lys au jardin du Seigneur.

Réjouis-toi, qui prêchas par l'exemple de ton existence immaculée;

Réjouis-toi, qui fis montre par ta vie de la douceur du Royaume.

Réjouis-toi, Sainte Valérie de Limoges Protomartyre des Gaules!


Kondakion 6


Revenu à Limoges celui que le monde déchu te destinait comme époux, le proconsul Julianus sachant ta conversion au christianisme te fit mander auprès de lui et feignit de te croire infidèle, toi qui n'étais fidèle qu'au Dieu de miséricorde vers Qui nous répétons sans discontinuer: Alléluia!


Ikos 6


Voulant dissiper les ténèbres de l'erreur et de son incroyance, tu manifestas ton amour pour le Très-Haut et te disculpas de l'accusation d'infidélité terrestre dans laquelle t'enfermait ton fiancé, mais son esprit resta fermé à la voix de Dieu qui parlait par tes lèvres, admirant ton indicible patience nous t'acclamons:

Réjouis-toi, Fiancée pure du seul Ami des Hommes;

Réjouis-toi, Epouse mystique du Roi de toute gloire.

Réjouis-toi, Compagne claire des Anges et des Saints;

Réjouis-toi, Infante chaste du Père éternel.

Réjouis-toi, Souveraine amante du seul Paraclet;

Réjouis-toi, Sœur mystique des initiés de la grâce.

Réjouis-toi, Sainte Valérie de Limoges Protomartyre des Gaules!


Kondakion 7


Tu discourus avec douceur et joie du Royaume à venir, démontrant la vanité du siècle trompeur et voulant faire connaître le Dieu venu humblement comme enfant dans notre monde, tu ne cessas par tes paroles de psalmodier vers Dieu: Alléluia!


Ikos 7


Tu parlas de la nouvelle création de Dieu, du miracle de la foi et de la douce respiration de la prière qui unit notre souffle au souffle divin de l'Esprit, tu proposas à Julianus de devenir ton frère par le baptême et la consécration à Dieu mais il refusa d'unir sa voix à la tienne pour louer Dieu et nous te rendons hommage disant:

Réjouis-toi, qui clamas la Vérité d'une voix ferme;

Réjouis-toi, qui annonças le Message sans compromis.

Réjouis-toi, qui voulus mener à la Vie celui qui te vouait à la mort;

Réjouis-toi, qui essayas par tes paroles de lui faire entendre le Verbe.

Réjouis-toi, qui tentas par tes prières de convertir ton juge inique.

Réjouis-toi, qui entrepris de gagner au Christ celui qui croyait te perdre.

Réjouis-toi, Sainte Valérie de Limoges Protomartyre des Gaules!


Kondakion 8


Détournant son regard du Royaume que façonnaient tes paroles, il se voulut étranger à ce Dieu humble qu'exaltaient tes vertus, il ferma son esprit et son cœur au message d'amour et décida de ta mort, tu reçus la sentence en clamant à Dieu: Alléluia!


Ikos 8


L'esprit ancré en Dieu et devenue absente au monde, tu marchas vers ton supplice sans détourner ton regard de la céleste patrie, tu manifestas ta joie en clamant à celui qui te conduisait au supplice, insensé tu me conduis à la mort et je cours à la Vie, émerveillés par ton insigne courage nous te célébrons ainsi:

Réjouis-toi, Vaillance incommensurable des martyrs du Christ;

Réjouis-toi, Fermeté admirable des soldats de la foi.

Réjouis-toi, Bravoure inouïe de ceux qui contemplent l'autre rive;

Réjouis-toi, Héroïsme tranquille des justes devant l'épreuve.

Réjouis-toi, Courage indomptable des élus dans l'adversité;

Réjouis-toi, Témérité sans faille des amis de l'Epoux.

Réjouis-toi, Sainte Valérie de Limoges Protomartyre des Gaules!


Kondakion 9


T'adressant alors à Dieu tu Le louas de t'avoir amené à la connaissance du salut éternel préparé pour ceux qui suivent Son fils Bien-Aimé, tu demandas qu'Il envoie pour te soutenir aux ultimes instants Ses anges du ciel qui sans cesse psalmodient: Alléluia!


Ikos 9


Les orateurs subtils sont muets devant ta fermeté ô Sainte Martyre Valérie, à A tes prières répondit une voix du Ciel qui t'assurait du secours des célestes milices ton visage s'illuminant soudain* Fut comme le reflet de la splendeur divine ainsi que le Fils autrefois tu remis alors ton esprit entre les mains du Père et avec les saintes assemblées nous nous exclamons:

Réjouis-toi, qui vécus le martyre comme des épousailles saintes;

Réjouis-toi, qui fus fidèle au Seigneur jusqu'en la mort.

Réjouis-toi, qui quittas ce monde illuminée par la grâce du Maître;

Réjouis-toi, qui donnas ton sang et reçus la Vie en héritage.

Réjouis-toi, qui montras par ton trépas la gloire des élus;

Réjouis-toi, qui suivis le Christ en Croix jusques au Père.

Réjouis-toi, Sainte Valérie de Limoges Protomartyre des Gaules!


Kondakion 10


Comme une brebis fidèle imitant l'Agneau Céleste venu parmi nous, tu fus livrée aux mains du bourreau sans crainte ni pleurs et ton chef fut tranché comme un épi mûr aux temps des moissons, les chrétiens qui étaient là furent éblouis par ton sacrifice et chantèrent à Dieu: Alléluia!


Ikos 10


Rempart des vierges et de ceux qui recourent à ton intercession, ton âme plus brillante que le soleil sortit de ton corps précieux et quittant cette gangue terrestre il s'éleva jusques aux cieux, où l'assemblée des justes t'accueillit au Trône de l'Agneau en disant:

Réjouis-toi, Frontière humaine entre les ténèbres et notre salut;

Réjouis-toi, Crépuscule du paganisme sur notre terre.

Réjouis-toi, Aube du christianisme des Gaules;

Réjouis-toi, Page sacrée de l'histoire de notre nation.

Réjouis-toi, Chapitre saint du Livre de Vie;

Réjouis-toi, Héroïne première et sainte de notre peuple.

Réjouis-toi, Sainte Valérie de Limoges Protomartyre des Gaules!


Kondakion 11


Toute hymne se révèle impuissante à chanter la louange de ton saint martyre ô Sainte Valérie prodrome des martyrs de la terre de France, jamais nous ne parviendrons par nos paroles à la perfection de ton sacrifice pour Dieu vers Qui nous clamons: Alléluia!


Ikos 11


Sainte Valérie vierge pure de la terre de Gaule, tu allumas sur le sol de nos ancêtres le feu immatériel de la foi afin que tout être puisse parvenir à la connaissance de la vérité, tu fis don de ta vie afin de manifester que la vie véritable était en Dieu seul, vénérant ta mémoire sacrée nous nous écrions vers toi:

Réjouis-toi, qui abandonnas tout pour fonder notre Eglise;

Réjouis-toi, qui jamais ne faillis à la promesse de ton baptême.

Réjouis-toi, qui sus faire fructifier au centuple tes talents;

Réjouis-toi, qui scellas par ton sang notre alliance avec le Christ.

Réjouis-toi, qui fus l'initiatrice de la connaissance divine;

Réjouis-toi, qui ouvris le chemin de la Vie véritable.

Réjouis-toi, Sainte Valérie de Limoges Protomartyre des Gaules!


Kondakion 12


Voulant rendre hommage à celui qui t'enfanta au Christ, te relevant tu pris ton chef précieux dans tes mains, tu cheminas vers l'église où Saint Martial officiait, tu déposas comme une offrande ta tête à ses pieds et tu reposas pour l'éternité, admirant ce prodige de la foi nous louons Dieu disant: Alléluia!


Ikos 12


Sainte de notre peuple nous chantons ta naissance au ciel avec des hymnes de joie, nous te glorifions comme la pierre d'angle et le fondement de notre Église, par ton sacrifice d'agréable odeur à l'Eternel tu ouvris la Voie Royale de l'Evangile à ceux qui te disent à présent:

Réjouis-toi, Emule d'Etienne par ton martyre;

Réjouis-toi, Nouvelle Thècle de notre patrie

Réjouis-toi, Annonciatrice de Martin de Tours.

Réjouis-toi, Inspiratrice de Geneviève de Lutèce;

Réjouis-toi, Lumière subtile de Radegonde.

Réjouis-toi, Prodrome de la douce Clotilde;

Réjouis-toi, Sainte Valérie de Limoges Protomartyre des Gaules!


Kondakion 13


Sainte Martyre Valérie digne de toutes louanges, toi qui guidas l'assemblée de tous les saints de la terre de France vers les célestes demeures, avec les justes qui ont suivi tes pas et sont parvenus jusqu'au Royaume, prie le Seigneur Dieu de sauver les âmes de ceux qui fidèlement honorent ta mémoire sacrée disant: Réjouis-toi, Sainte Valérie de Limoges Protomartyre des Gaules!


Ikos 1


Avec Saint Alpinien et Saint Austriclinien, Saint Martial fut envoyé de Terre Sainte jusqu'en Gaule, où il reçut la région du Limousin comme centre de son apostolat, près du château où tu vivais il guérit un possédé, ayant vu le miracle opéré par le signe de la Croix, avec ta mère Suzanne tu voulus connaître aussitôt les mystères de la foi et nous te disons:

Réjouis-toi, qu'une saine curiosité amena vers Dieu;

Réjouis-toi, qui fus digne de con¬naître l'apôtre Martial.

Réjouis-toi, qui vit le Christ à travers lui;

Réjouis-toi, qui te joignis aussitôt à sa sainte milice.

Réjouis-toi, qui par le signe de la Croix fut transfigurée;

Réjouis-toi, qui fus convertie par un seul miracle.

Réjouis-toi, Sainte Valérie de Limoges Protomartyre des Gaules!


Kondakion 1


Invincible martyre du Christ Valérie à toi nos chants de reconnaissance, par ton sang virginal tu arrosas la terre des Gaules afin qu'elle porte les moissons futures de l'Evangile, ainsi par le sacrifice de ta vie tu témoignas du Royaume éternel sur notre sol et tu annonças la multitude des saints à venir, c'est pourquoi nous te clamons: Réjouis-toi, Sainte Valérie de Limoges Protomartyre des Gaules!


Prière à Sainte Valérie de Limoges

Protomartyre des Gaules


Sainte Martyre Valérie de Limoges prémice des moissons du Christ sur la terre de France, lorsque tu connus le Divin Maître tu abandonnas tes richesses et cheminas vers Lui, par ta sainte vie tu permis à la foi de prendre racine sur notre terre, par ton exemple insigne tu posas les fondements sacrés de l'Evangile dans le cœur des fidèles et lorsque le temps fut venu tu pris ta croix et tu suivis le Maître au Golgotha, par ton sang précieux tu établis le témoignage de la foi apostolique dans la patrie de nos ancêtres, tu es maintenant à la tête des initiés de la gloire de notre terre, dans la compagnie des martyrs des pontifes et des confesseurs qui te suivirent, aussi nous te demandons d'intercéder auprès du Dieu de miséricorde afin qu'il sauve les âmes de tous ceux qui célèbrent ta mémoire sacrée. Amen


Acathiste composé pour la gloire de Dieu en l'honneur de la sainte Martyre Valérie de Limoges par Claude Lopez-Ginisty

 

Texte extrait du blog http://acathistes-et-offices-orthodoxes.blogspot.com

valeriecoupe

téléchargez le texte de l'Hymne Acathiste à Ste Valérie (pdf) en cliquant ici

80850

Posté par fmonvoisin à 09:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


28 avril 2009

Hymne Acathiste à Sainte Julie

90282K

Sainte Julie

Sainte patronne de la Corse

+ au 5e siècle

Fête le 22 mai


L'Eglise célèbre le 22 mai, la fête de l'illustre martyre corse santa Ghjulia (sainte Julie) qui partage avec santa Divota le patronage de la Corse. Comme toujours lorsqu'il s'agit des saints des premiers siècles, la vie de sainte Julie divise les hagiographes. La version des Bollandistes fut adoptée par le propre des offices du diocèse d'Aiacciu, mais elle n'est pas sans contradictions : sainte Julie, selon eux, serait issue d'une noble famille de Carthage. En l'an 439, les Vandales, sous la conduite de Genséric, soumirent toute la population de la ville. Julie devint l'esclave d'un négociant natif de Syrie appelé Eusèbe. La jeune chrétienne se soumit à son maître, effectuant les tâches ménagères qui lui étaient confiées avec un zèle extrême et un dévouement sans égal. Lorsque Eusèbe s'embarqua pour la Gaule où l'entraînait son commerce, il ne voulut se séparer de sa servante et l'emmena avec lui. Leur bateau fit escale en Corse. Ils débarquèrent près de Nonza où précisément ce jour-là, on célébrait les dieux et l'on s'apprêtait à faire le sacrifice d'un taureau.
Eusèbe, le maître de sainte Julie, se joignit donc aux habitants de Nonza qui célébraient la fête des dieux païens. Julie, elle, se tint à l'écart sans cacher néanmoins sa réprobation. Très vite, le gouverneur de la région en fut averti et demanda à Eusèbe qu'il lui livrât cette jeune chrétienne. Eusèbe tenait à sa dévouée servante et ne voulut à aucun prix la lui donner. Félix, le gouverneur, invita donc Eusèbe à partager son repas et l'enivra. Lorsque le marchand fut profondément endormi, il se fit apporter la jeune chrétienne et lui demanda de sacrifier aux dieux. La réponse hardie de sainte Julie signa son arrêt de mort. On lui frappa le visage jusqu'au sang, on la traîna par les cheveux, on la fouetta avec barbarie. Enfin, on la fit attacher à une croix sur laquelle elle mourut comme le Christ qu'elle avait servi pendant sa courte existence. On dit alors qu'une colombe s'échappa de sa bouche, symbole d'Innocence et de sainteté. Des religieux de l'Île de Gorgone (ou Marguerite) vinrent chercher son corps et le placèrent à l'abri dans leur monastère. Plus tard, ses ossements transportés à Brescia, sainte Julie fut vénérée dans toute l'Italie septentrionale. La seconde version de la vie de santa Ghjulia paraît plus vraisemblable; de nombreux chroniqueurs tels que Vitale, Colonna ou Fra Paolo Olivese, l'ont soutenue. Santa Ghjulia serait en effet native de Nonza, et contemporaine de santa Divota. Elle aurait donc été persécutée sous le règne de Dioclétien, au tout début du IVéme siècle. Parce qu'elle refusait de sacrifier aux dieux, les Romains la torturèrent de multiples manières. Parmi ces supplices, il en est un qui resta légendaire: ses bourreaux lui coupèrent les seins et les jetèrent contre les rochers, en contrebas de la ville de Nonza; deux fontaines jaillirent aussitôt de la roche. Le miracle ne fit qu'exaspérer la rage de ses bourreaux qui l'attachèrent à un figuier et la laissèrent mourir dans la souffrance. Lorsqu'elle rendit l'âme, une colombe s'échappa de sa bouche. Les Nunzichi (habitants de Nonza) rendirent dès lors un culte fervent à leur sainte martyre. La Fontaine des Mamelles, qui ne s'est jamais tarie, attira très tôt une foule de pèlerins, venus de la Corse entière. Ses eaux miraculeuses opérèrent de nombreuses guérisons. Autrefois, les femmes qui invoquaient la sainte contre le tarissement du lait maternel se rendaient en pèlerinage à Nonza, pieds nus. Aujourd'hui, chaque année encore, la fête de santa Ghjulia, patronne des Nunzichi mais aussi de tout le peuple; corse, fait l'objet d'une très belle cérémonie. Sainte Julie fut proclamée patronne de la Corse (avec sainte Dévote) par un décret de la Sacrée Congrégation des Rites du 5 août 1809.

90282G

Hymne Acathiste à Sainte Julie


Kondakion 1


Indomptable martyre Julie à toi nos chants de louange. De Carthage à la Corse tu répandis le parfum de tes vertus, et le Dieu Très-Haut t'accorda la couronne d'immortalité pour que nous puissions t'acclamer: Réjouis-toi Sainte Martyre Julie imitant le Christ jusqu'à la Croix!


Ikos 1


Comme un ange venu des cieux tu naquis à Carthage où dès ton jeune âge tu manifestas la sagesse des disciples véritables, le Maître de toutes choses vint à nous sous la forme d'un esclave, et bien que de noble lignée tu fus aussi mise en esclavage, et nous te célébrons ainsi:

Réjouis-toi Ancelle suave du Très-Haut

Réjouis-toi Esclave docile du seul Maître des cieux

Réjouis-toi Vierge sage dès l'enfance

Réjouis-toi Oblation parfaite sur l'Autel divin

Réjouis-toi Disciple impeccable de l'Ami des hommes

Réjouis-toi Reflet sacré de Ses Commandements

Réjouis-toi Sainte Martyre Julie imitant le Christ jusqu'à la Croix!


Kondakion 2


La pureté de ta foi et le respect des enseignements divins du Christ te firent accepter avec humilité cet abaissement, esclave d'un maître cruel tu le servis fidèlement, remerciant Dieu pour cette épreuve et clamant vers Lui: Alléluia!


Ikos 2


T'acquittant de tes tâches d'esclave sans murmurer, tu n'oublias jamais que ton seul maître était le Christ, tu marchas sur cette terre les yeux de l'âme sans cesse tournés vers les cieux et nous te chantons:

Réjouis-toi qui portas le joug léger du Seigneur

Réjouis-toi qui cheminas sur les chemins du Ciel

Réjouis-toi qui t'abritas simplement dans la Parole

Réjouis-toi qui méprisas les richesses du monde

Réjouis-toi qui fus une prière par ta vie-même

Réjouis-toi qui reçus l'obéissance comme une grâce

Réjouis-toi Sainte Martyre Julie imitant le Christ jusqu'à la Croix!


Kondakion 3


La puissance du Très-Haut se manifesta en toi, épuisée par les rudes travaux de la captivité, tu continuas à pratiquer le jeûne l'ascèse et l'oraison, esclave de jour sur cette terre d'Afrique, tu rejoignais la nuit par tes prières le Royaume des cieux, où l'assemblée des saints chante vers Dieu: Alléluia!


Ikos 3


Portant Dieu dans ton souffle et dans tes actes, holocauste de prières agréables à Dieu, tu fortifias par ton exemple saint tes compagnons d'infortune, émerveillés par ta constance dans la foi avec eux nous nous écrions:

Réjouis-toi Prière incessante dans les vicissitudes du monde

Réjouis-toi Oraison comme une lumière dans les ténèbres

Réjouis-toi Dévotion ineffable transfigurant les épreuves

Réjouis-toi Recueillement efficace dans le tumulte du siècle

Réjouis-toi Psalmodie magnifiant les actes les plus humbles

Réjouis-toi Encens propitiatoire s'élevant vers Dieu

Réjouis-toi Sainte Martyre Julie imitant le Christ jusqu'à la Croix!


Kondakion 4


Eusèbe ton maître terrestre t'emmena avec lui vers la Gaule, s'arrêtant en chemin il fit escale sur un rivage de la Corse, dont les habitants étaient encore sous le joug du paganisme, tu foulas le sol de cette terre de ton martyre en chantant à Dieu: Alléluia!


Ikos 4


Ton esprit chaste fortifié par l'ascèse et le combat spirituel ne se troubla point dans cet exil nouveau, Car tu étais unie sans discontinuer à Ton Epoux céleste par la prière, tu tournais ton regard vers la Vie essentielle en l'Esprit, et nous admirant ton combat spirituel te clamons:

Réjouis-toi Rempart inexpugnable de la foi

Réjouis-toi Sainte acceptation de la volonté de Dieu

Réjouis-toi Douce certitude de la vie à venir

Réjouis-toi Modèle parfait des disciples dans l'épreuve

Réjouis-toi Beauté ineffable de l'abandon au Christ

Réjouis-toi Tour inébranlable de l'Esprit

Réjouis-toi Sainte Martyre Julie imitant le Christ jusqu'à la Croix!


Kondakion 5


Tu fus alors confrontée aux ténèbres sanglantes de la superstition, Eusèbe se joignit aux habitants de la Corse pour sacrifier un taureau à leurs dieux illusoires, te tenant à l'écart de ces abominations, tu remercias le Ciel de connaître le Vrai Dieu vers Qui tu t'écrias: Alléluia!


Ikos 5


Tu ne participas point aux cérémonies blasphématoires des païens, tu tins fermement ton esprit en Dieu, mais ton zèle pour le Christ et la Vérité te firent blâmer à haute voix l'impiété des adorateurs des ténèbres, émerveillés par ton courage nous nous écrions:

Réjouis-toi Héraut indomptable du Christ

Réjouis-toi Courage insigne des confesseurs

Réjouis-toi Proclamation hardie de la Vérité

Réjouis-toi Réfutation courageuse de l'erreur

Réjouis-toi Affermissement de la foi des tièdes

Réjouis-toi Affirmation farouche de la suprématie du Royaume

Réjouis-toi Sainte Martyre Julie imitant le Christ jusqu'à la Croix!


Kondakion 6


Par ton attitude courageuse tu exposas l'erreur des païens, tu fis montre de hardiesse en niant leurs mystères, et par ta voix le Christ fut annoncé à la face des démons incapables de psalmodier: Alléluia!


Ikos 6


Tu projetas en Corse la Lumière de la Vérité, tu dissipas les ténèbres de l'erreur, la puissance des faux-dieux fut réduite à néant par ta seule voix, admirant ton indicible force nous te disons:

Réjouis-toi par qui le Christ est annoncé aux païens

Réjouis-toi par qui la voie de la vie est montrée aux incrédules

Réjouis-toi par qui se manifeste le pouvoir de l'ascèse

Réjouis-toi par qui s'entrouvrent les Cieux

Réjouis-toi par qui le monde se révèle méprisable

Réjouis-toi par qui nous apprenons les Vraies Richesses

Réjouis-toi Sainte Martyre Julie imitant le Christ jusqu'à la Croix!


Kondakion 7


Félix gouverneur de l'île ayant appris tes propos, étonné par le courage de ta jeunesse s'entretint avec ton maître, ayant appris que tu étais chrétienne et que jamais tu ne voulus abjurer ta foi, il fut jaloux de ta sagesse ineffable et voulut te ravir à ce Dieu vers qui nous chantons: Alléluia!


Ikos 7


Félix voulut alors te posséder, toi qui n'appartenais qu'au Dieu vivant, il proposa de t'acheter à ton maître terrestre, toi qui ne connus pour Maître que le Christ, il offrit quatre esclaves en échange de toi, mais Eusèbe refusa disant que toutes les richesses ne pourraient suffire tant tu lui étais précieuse, émerveillés nous te disons:

Réjouis-toi qui fus précieuse surtout aux yeux du Père Céleste

Réjouis-toi qui te montras digne de Son amour paternel

Réjouis-toi qui ne voulus que le Christ pour Epoux

Réjouis-toi qui Lui fus fidèle jusques à la fin

Réjouis-toi qui reçus l'Esprit en la demeure de ton âme

Réjouis-toi qui Le gardas en toi comme un onguent précieux

Réjouis-toi Sainte Martyre Julie imitant le Christ jusqu'à la Croix!


Kondakion 8


Tu fus alors pour le tyran inhumain comme une perle précieuse que l'on acquiert au prix de tous ses biens, étrangère au monde tu fus ainsi jugée admirable même par ce monde païen, humble créature de Dieu rachetée par le Sang précieux de notre Dieu vers Qui nous chantons: Alléluia!


Ikos 8


Invitant Félix Eusèbe le fit enivrer, il te ravit à lui croyant pouvoir te ravir aussi à notre Dieu, toi qui avais la liberté superbe des disciples du Christ, il t'offrit en échange de l'Apostasie la liberté humaine, tu refusas et nous nous exclamons vers toi:

Réjouis-toi Confession immarcescible de la Foi en Christ

Réjouis-toi Colonne inébranlable de l'Eglise de Dieu

Réjouis-toi Défense imprenable des mystères sacrés

Réjouis-toi Affirmation tranquille de la primauté du Royaume

Réjouis-toi Autorité irréfragable des disciples véritables

Réjouis-toi Bastion superbe des trésors de la Connaissance

Réjouis-toi Sainte Martyre Julie imitant le Christ jusqu'à la Croix!


Kondakion 9


Tous les anges dans les cieux se réjouirent de la fermeté de ta Foi, la fragilité de ton corps ne céda point aux injonctions brutales du Tyran et ses promesses terrestres n'exercèrent aucune séduction sur toi, aussi vers Dieu nous nous écrions: Alléluia!


Ikos 9


Rhéteur habile à l'éloquence perverse, Félix ne put comprendre ta conviction inébranlable, le Dieu inaccessible parlait par ton calme refus et refusant le royaume du monde, tu vis s'avancer le céleste lieu où l'assemblée des justes t'acclame ainsi:

Réjouis-toi Tabernacle discret des vertus christiques

Réjouis-toi Coupe frêle offerte en sacrifice

Réjouis-toi Branche fleurie de l'Arbre de vie

Réjouis-toi Rayon fragile du Soleil de Justice

Réjouis-toi Guide obvie sur la voie de sainteté

Réjouis-toi Porte claire de la prière et du jeûne

Réjouis-toi Sainte Martyre Julie imitant le Christ jusqu'à la Croix!


Kondakion 10


Ta voix douce clama sans cesse aux promesses et menaces du tyran, je suis libre tant que je sers Jésus Christ et quoi qu'il puisse m'arriver, jamais je n'achèterai la liberté par une lâche apostasie, admirant le Dieu qui te donna cette assurance nous crions vers Lui: Alléluia!


Ikos 10


Sainte Julie rempart inexpugnable des vierges sages, par tes paroles de vérité tu sus que tu attiserais la haine du tyran, tu ne voulus différer ta rencontre avec ton Epoux céleste aussi le Créateur du Ciel et de la Terre t'accordas la force de persévérer dans la confession de la foi jusques à la fin, avec Lui nous te disons:

Réjouis-toi qui gardas toujours ta lampe allumée

Réjouis-toi qui incarnas par ta vie l'idéal du Chrétien

Réjouis-toi qui voulus n'exister qu'en Dieu seulement

Réjouis-toi qui fus une oraison constante devant Lui

Réjouis-toi qui dans l'ascèse persévéras jusques à la fin

Réjouis-toi qui fus sans discontinuer citoyenne du Ciel

Réjouis-toi Sainte Martyre Julie imitant le Christ jusqu'à la Croix!


Kondakion 11


Ainsi que le Maître autrefois tu reçus plusieurs soufflets, tu fus ensuite sauvagement battue puis traînée par les cheveux jusques au lieu de ton supplice et tu fus attachée à une croix comme le Christ notre Dieu vers qui nous clamons: Alléluia!


Ikos 11


Toute hymne est impuissante à chanter la grandeur de ton martyre, tu fus pour la terre de Corse comme un flambeau dans les ténèbres par ton exemple tu ouvris le chemin de la foi et de la connaissance à ceux qui étaient restés dans l'ignorance, et avec eux nous te chantons:

Réjouis-toi Courage des Chrétiens dans l'épreuve

Réjouis-toi Audace des faibles dans l'affliction

Réjouis-toi Victoire des humbles dans les combats spirituels

Réjouis-toi Refuge des affligés dans le découragement

Réjouis-toi Havre des égarés dans les ténèbres du monde

Réjouis-toi Intercession efficace auprès du Christ

Réjouis-toi Sainte Martyre Julie imitant le Christ jusqu'à la Croix!


Kondakion 12


Tu montas sur ta Croix comme sur un trône de gloire, tu voulais dans ta vie imiter le Christ en toutes choses, te donnant de vivre cette épreuve du Bois, il t'accorda de venir à Lui par cette échelle sainte de Sa passion, émerveillés par ta parfaite imitation du Maître nous crions vers Lui: Alléluia!


Ikos 12


O Sainte Julie nous chantons ton martyre et ta crucifixion, nous glorifions avec ferveur ta naissance au ciel quand ton esprit sous forme de colombe rejoignit les célestes assemblées et nous magnifions ta vie entière consacrée au Christ qui te sanctifia et nous apprit à te dire:

Réjouis-toi qui par ton martyre témoignes pour la Vérité

Réjouis-toi qui nous montres le chemin des Apôtres du Christ

Réjouis-toi qui nous apprends l'abandon aux mains de Dieu

Réjouis-toi qui nous enseignes à laisser l'Esprit demeurer en nous

Réjouis-toi qui nous mets sur la voie royale de la vie consacrée

Réjouis-toi qui nous ouvres l'octroi de la sainteté

Réjouis-toi Sainte Martyre Julie imitant le Christ jusqu'à la Croix!


Kondakion 13


Esclave superbe à la liberté infinie dans le Christ notre seule espérance, Vierge sage et pure qui ne voulut connaître que le seul amour de Dieu, habitante du Ciel exilée ici-bas, nous te louons dignement car tu ne cesses d'intercéder pour nous qui clamons avec toi vers le Dieu de miséricorde: Alléluia! Alléluia! Alléluia!


Ikos 1


Comme un ange venu des cieux tu naquis à Carthage où dès ton jeune âge tu manifestas la sagesse des disciples véritables, le Maître de toutes choses vint à nous sous la forme d'un esclave, et bien que de noble lignée tu fus aussi mise en esclavage et nous t'acclamons ainsi:

Réjouis-toi Ancelle suave du Très-Haut

Réjouis-toi Esclave docile du seul Maître des cieux

Réjouis-toi Vierge sage dès l'enfance

Réjouis-toi Oblation parfaite sur l'Autel divin

Réjouis-toi Disciple impeccable de l'Ami des hommes

Réjouis-toi Reflet sacré de Ses Commandements

Réjouis-toi Sainte Martyre Julie imitant le Christ jusqu'à la Croix!


Kondakion 1


Indomptable martyre Julie à toi nos chants de louange, de Carthage à la Corse tu répandis le parfum de tes vertus et le Dieu Très-Haut t'accorda la couronne d'immortalité pour que nous puissions t'acclamer: Réjouis-toi sainte Martyre Julie imitant le Christ jusqu'à la Croix!

90282H

Prière à Sainte Julie

Vierge et Martyre et Sainte Patronne de la Corse


Sainte martyre Julie disciple du Christ notre Dieu, toi qui fus la Vierge Sage attendant l'Epoux sans discontinuer, toi qui tins ta lampe allumée avec l'huile des vertus et la flamme du zèle pour le Royaume, prie pour nous le Christ afin qu'Il nous enseigne par ta vie sainte à renoncer aux illusions du monde, à ne contempler que les richesses d'En-Haut dans les trésors que nous donne l'Eglise et à mettre nos pas dans les saintes empeintes de tes pas, afin que nous parvenions nous aussi au Royaume sans fin du Père du Fils et du Saint Esprit. Amen!



Tropaire à Sainte Julie


Ta Martyre Julie Seigneur par son combat a résisté à tous les assauts des tyrans, avec audace elle a affronté l'impiété et brisé par sa foi l'arrogance des démons, imitant la protomartyre de la Corse, elle a versé son sang pour le Christ. Par ses prières ô Dieu sauve nos âmes.


Kondakion à Sainte Julie


Sainte Julie tu fus comme une Vierge Sage, attendant l'Epoux dans la longue nuit de la vie, ta lampe brillait toujours par l'éclat de tes vertus et par le zèle de ton ascèse tu veillas jusqu'au temps béni où le Christ vint te rencontrer sur la Croix et te conduire au Royaume des Cieux, prie-Le de nous accorder le salut de nos âmes.


Acathiste à Sainte Julie composé pour la gloire du Dieu Trine et de Sa Sainte Église par Claude Lopez-Ginisty

 

Texte extrait du blog http://acathistes-et-offices-orthodoxes.blogspot.com

90282F

Téléchargez l'Hymne Acathiste à Sainte Julie (pdf) en cliquant ici

Posté par fmonvoisin à 22:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

24 avril 2009

Hymne Acathiste à Saint Alexis d'Ugine

2178203744_bd6dbe5057_b

Saint Alexis d'Ugine

1867-1934

Fête le 22 août


Alexis Medvedkovn né dans le nord de la Russie en 1867, prêtre en 1895, martyrisé par les communistes en 1917, réfugié en Estonie où il subit les vexations du clergé local. Il obtint la paroisse de saint-Nicolas d'Ugine, en Savoie, en 1930. Il vécut pauvre, calomnié. Mais il savait s'abîmer dans la prière, l'étude des Saintes Ecritures et des Pères de l'Eglise. Malade, il fut transféré à l'hôpital d'Annecy après avoir demandé pardon à ses détracteurs, comme s'il était leur débiteur. La chambre du Père Alexis était un véritable oratoire. Le 21 août 1934, il se confesse, reçoit l'onction des malades et la sainte communion. Le 22, à l'aube, il rend son âme à Dieu, laissant le souvenir d'un saint prêtre, d'un homme de paix et d'une profonde vie intérieure. Ses saintes reliques sont gardées au monastère des moniales du Bussy-en-Othe, dans l'Yonne qui ont édité un petit fascicule sur la vie de saint Alexis. Canonisé le 16 janvier 2004 par Bartholomée 1er, patriarche œcuménique, on célébra une divine liturgie d’action de grâces, le 2 mai 2004 en présence du cardinal Lustiger, et de plusieurs évêques orthodoxes de diverses obédiences.

18860977

Hymne Acathiste à Saint Alexis d'Ugine


Kondakion 1


Toi qui fus révélé sur le sol de la France, tu naquis en terre lointaine de Russie et ton père Jean prêtre de la Sainte Eglise mourut peu après ta naissance te laissant à la miséricorde du Père Céleste, Tu grandis en fils de Dieu et nous te disons: réjouis-toi Saint Prêtre Alexis qui intercède pour nous!


Ikos 1


Dès ton jeune âge avec ta mère Léonille tu connus les difficultés de l’existence, or jamais la misère ni les privations ne t’éloignèrent des commandements de Dieu, vers Qui ton âme simple se tournait sans cesse, Tu cheminas vers le Ciel et nous te chantons:

Réjouis-toi qui as gardé de ton enfance l’innocence

Réjouis-toi qui eus pour Père Celui de tous les humains

Réjouis-toi Semailles précoces de la Sainte Russie

Réjouis-toi Graine qui germa sous le Soleil de Justice

Réjouis-toi Bourgeon frêle qui grandit au sein de l’Eglise

Réjouis-toi Rameau dont la croissance se fit dans la foi

Réjouis-toi Arbre chargé de tous les dons du Saint Esprit

Réjouis-toi Fleur qui s’épanouit dans le jardin d’Eden

Réjouis-toi Champs fertile où fleurissent les vertus chrétiennes

Réjouis-toi Florilège éclatant de la faveur du Maître

Réjouis-toi Moisson miraculeuse de la Vie en Christ

Réjouis-toi Couronne précieuse des miracles de Dieu

Réjouis-toi Saint Prêtre Alexis qui intercède pour nous!


Kondakion 2


Enfant de prêtre destiné à la prêtrise, tu fus éduqué par l’Eglise du Seigneur, te consacrant très tôt au service de Dieu, tu fis office de lecteur mais dans ton cœur le Dieu Bon t’appelait déjà au sacerdoce, en ton âme résonnait fort l’Alléluia !


Ikos 2


La sainteté comme aimant attire le saint, tu rencontras le saint père Jean de Cronstadt, tu le vis souvent célébrer la Liturgie, il était alors en Russie comme un soleil qui illuminait les ténèbres de l’époque, et nous à présent sur terre nous te clamons:

Réjouis-toi qui connus le luminaire de la Russie

Réjouis-toi qui reçus de lui l’assurance de ta voie

Réjouis-toi qui eus l’insigne honneur de fréquenter un saint

Réjouis-toi qui eus la protection par sa bénédiction

Réjouis-toi qui vis son exemple sacré et le suivis

Réjouis-toi Athlète vigoureux de la seule douceur

Réjouis-toi Soldat impeccable des milices célestes

Réjouis-toi Imitateur zélé des prêtres d’autrefois

Réjouis-toi car Tu as simplement incarné la prêtrise

Réjouis-toi qui suivis le Christ sans jamais te retourner

Réjouis-toi qui dépasses l’entendement du temps profane

Réjouis-toi Père aimant pour les enfants malheureux du siècle

Réjouis-toi Saint Prêtre Alexis qui intercède pour nous!


Kondakion 3


Saint Jean de Cronstadt fut une borne du Ciel, un jour tu confessas au thaumaturge saint, et ta vocation et ta grande indignité, il vit ta belle droiture et t’encouragea a demander l’ordination sacerdotale afin que tu chantes vers Dieu: Alléluia !


Ikos 3


Suivant la voie tracée par le saint thaumaturge, la veille de la Nativité tu fus diacre et tu devins prêtre de l’Eglise du Christ au jour de la synaxe de la Toute Pure, tu rejoignis avec ton épouse le lieu où tu œuvras pour le Seigneur et nous disons:

Réjouis-toi Chandelier qui porte la Lumière de Dieu

Réjouis-toi Ambon où la Sainte Ecriture est proclamée

Réjouis-toi Chœur harmonieux des dons sacrés du Saint Esprit

Réjouis-toi Lampade qui déborde des trésors de Grâce

Réjouis-toi Sermon vivant qui catéchise par l’exemple

Réjouis-toi Lutrin où l’on voit la Parole mise en œuvre

Réjouis-toi Stalle de chair dressée face à l’Eternité

Réjouis-toi Parvis qui trace la frontière avec le Ciel

Réjouis-toi Oratoire débordant de sainte oraison

Réjouis-toi Sanctuaire modeste de l’humilité

Réjouis-toi Bienveillance de Dieu descendue vers les hommes

Réjouis-toi Assurance des mortels dans l’intercession

Réjouis-toi Saint Prêtre Alexis qui intercède pour nous!


Kondakion 4


Ainsi tu fus pour tes brebis spirituelles le Bon Berger dont parle la Sainte Ecriture et servant dans l’Eglise de la Dormition, tu œuvras avec conscience pour le Salut des âmes qui t’avaient été confiées par Dieu, que nous acclamons en disant: Alléluia!


Ikos 4


Pasteur admirable du troupeau des fidèles, tu assuras ta charge avec beaucoup d’amour et ta paroisse étant trop pauvre tu devais travailler comme paysan pour assurer la subsistance de ta mère et ta famille, devant ton zèle et ta ferveur nous te chantons:

Réjouis-toi Berger paisible des brebis spirituelles

Réjouis-toi Pasteur aimant des fidèles du Dieu Très Haut

Réjouis-toi Rempart de prières contre les ennemis

Réjouis-toi Clef de la parfaite spiritualité

Réjouis-toi qui montres sur la terre la splendeur des Cieux

Réjouis-toi qui donnes des Cieux une image sur la terre

Réjouis-toi Voix de la prêtrise qui annonce la Voie

Réjouis-toi Courage des humbles lors de l’adversité

Réjouis-toi Soutien inébranlable de ceux qui vacillent

Réjouis-toi Signe ineffable de la Grâce du Seigneur

Réjouis-toi par qui nous voyons que s’accomplit l’Evangile

Réjouis-toi par qui nous comprenons la ferveur et le zèle

Réjouis-toi Saint Prêtre Alexis qui intercède pour nous!


Kondakion 5


Tu vécus en Dieu les prémices du Royaume, ta vie était rude mais comblée de la Grâce, tu vivais pour le Royaume et par ton labeur, tu thésaurisais des richesses dans le Ciel, les autorités de l’Eglise et tes fidèles, tous remerciaient Dieu en disant: Alléluia!


Ikos 5


Quand survint la tourmente révolutionnaire, tu sus confesser ta foi devant les athées, tu fus condamné à mort mais la Providence ne permit pas que le Malin puisse te vaincre et priver notre monde de ton sacerdoce, tu t’enfuis avec ta famille et nous chantons:

Réjouis-toi Martyr qui témoignas devant l’iniquité

Réjouis-toi Fermeté de la foi dans les persécutions

Réjouis-toi qui ne t’inclinas jamais devant le Malin

Réjouis-toi qui fus prêt à sacrifier ta vie pour l’Eglise

Réjouis-toi qui ne cillas pas sous le regard des tyrans

Réjouis-toi qui leur montras le Christ Seigneur Ami des hommes

Réjouis-toi qui fus délivré de l’oppression des athées

Réjouis-toi qui fus libéré des prisons d’iniquités

Réjouis-toi qui pus reprendre le Grand Œuvre de prêtrise

Réjouis-toi qui as vaincu par la force du Christ vainqueur

Réjouis-toi Guide des fidèles dans un siècle troublé

Réjouis-toi Joie des pieux fidèles de Russie et de France

Réjouis-toi Saint Prêtre Alexis qui intercède pour nous!


Kondakion 6


Tu connus avec les tiens le premier exil en terre d’Estonie où tu devins mineur, tu continuas à exercer ta prêtrise et l’enseignement des vérités de l’Eglise, t’épuisant jour et nuit pour le Ciel et la terre, mais chantant sans cesse vers Dieu: Alléluia!


Ikos 6


Or ton épouse tomba malade et mourut, tu repris l’exil et tu t’en vins à Paris, servir le Christ à Saint Alexandre Nevsky, mais tu n’y restas point et partis en Savoie, car tu fus nommé à la paroisse d’Ugine, où ta sainteté révélée nous te disons:

Réjouis-toi Ouvrier fidèle des moissons du Seigneur

Réjouis-toi Artisan zélé dans les vignes du Royaume

Réjouis-toi Pèlerin infatigable qui va vers Dieu

Réjouis-toi qui aimas grandement le service d’Eglise

Réjouis-toi Liturge incessant devant le trône céleste

Réjouis-toi Amant passionné des offices liturgiques

Réjouis-toi Pilier élevé dans la prière incessante

Réjouis-toi qui te fis un abri au Royaume ici bas

Réjouis-toi qui te nourris abondamment de la Parole

Réjouis-toi dont l’oraison était comme respiration

Réjouis-toi Terre fertile où les talents se multiplient

Réjouis-toi Accomplissement des promesses du baptême

Réjouis-toi Saint Prêtre Alexis qui intercède pour nous!


Kondakion 7


Dans le village de ta nouvelle paroisse, ta vie matérielle devint facilitée, mais tu n’étais préoccupé que par le Ciel, et au lieu de te reposer de tes labeurs, tu continuas à tendre tous tes efforts pour ton troupeau qui s'écria: Alléluia!


Ikos 7


Comme tu le fis toujours au long de ta vie, tu vaquais aux tâches de ta charge avec zèle, manifestant par ta ferveur et ta bonté la présence du Christ qui s’abaissa pour nous jusqu'au sacrifice insigne de la Croix, c’est pourquoi avec amour nous te proclamons:

Réjouis-toi Fleur très odorante du jardin du Seigneur

Réjouis-toi Couronne immarcescible des prêtres très saints

Réjouis-toi qui fais resplendir la ressemblance du Christ

Réjouis-toi qui dévoile la grandeur de l’humilité

Réjouis-toi Enseignement dont se nourrissent les fidèles

Réjouis-toi Ombre de la splendeur divine du Très Haut

Réjouis-toi dont la vie est porteuse de bénédictions

Réjouis-toi qui dans le siècle a su guider les égarés

Réjouis-toi Sacrifice vital agréable au Seigneur

Réjouis-toi Vertu cachée dans l’indifférence du monde

Réjouis-toi Plaidoyer pour ceux qui sont brisés par le siècle

Réjouis-toi Amour qui a dépassé la nature humaine

Réjouis-toi Saint Prêtre Alexis qui intercède pour nous!


Kondakion 8


L’ennemi du genre humain voyant ton progrès parmi tes paroissiens semant la zizanie, suscita contre toi de nouvelles épreuves, mais tu poursuivis ton chemin vers le Royaume, armé de la seule force de la prière, chantant sans cesse vers ton Dieu: Alléluia!


Ikos 8


L’ennemi ne supportait pas ta sainteté, ombre du Maître sur la terre des vivants, tu partageais avec les pauvres ton salaire, tu consacrais tout ton temps à Dieu dans l’Eglise et tu célébrais avec zèle les offices, c’est pourquoi avec les anges nous te clamons:

Réjouis-toi Cierge clair qui se consume devant l’Autel

Réjouis-toi Porte ouverte sur les mystères de la foi

Réjouis-toi Icône qui réintègre la ressemblance

Réjouis-toi Gloire incontestable des saints prêtres du Christ

Réjouis-toi Manifestation remarquable de l’ascèse

Réjouis-toi Modestie insigne agréable au Dieu de Gloire

Réjouis-toi qui dans l’époque troublée montras l’éternel

Réjouis-toi qui réunis la douceur et la fermeté

Réjouis-toi qui as manifesté tangiblement la Grâce

Réjouis-toi Encens d’agréable odeur qui monte vers Dieu

Réjouis-toi Vision sur la terre du Royaume du Christ

Réjouis-toi Espérance tangible des lieux éternels

Réjouis-toi Saint Prêtre Alexis d’Ugine qui prie pour nous !


Kondakion 9


Par la malignité de l’Ennemi pervers, tu fus la proie des calomnies et médisances, mais par la pure grâce de la Providence, il ne fut pas permis que le Malin triomphe, bientôt les méchants eurent la bouche fermée et les fidèles chantèrent Alléluia!


Ikos 9


Et jamais tu ne fis acception de personnes, priant pour tous tes paroissiens bons ou hostiles et louant la pureté des petits enfants en qui tu voyais la relève de l’Eglise, au temps où le Malin divisait les fidèles, devant ton ineffable bonté nous disons:

Réjouis-toi Tabernacle de la sagesse de l’Eglise

Réjouis-toi Trésor amassé dans les demeures célestes

Réjouis-toi Douceur suave de la vie spirituelle

Réjouis-toi Simplicité de la liberté des croyants

Réjouis-toi Placidité de ceux qui n’espèrent qu’en Christ

Réjouis-toi Silence prégnant de ceux qui écoutent Dieu

Réjouis-toi qui as vécu sur la voie droite de la Foi

Réjouis-toi Athlète quiet qui a mené le bon combat

Réjouis-toi Lumière qui luit dans les ténèbres du monde

Réjouis-toi qui illumines notre chemin par ta vie

Réjouis-toi Exemple pour ceux qui veulent être sauvés

Réjouis-toi Recours sûr dans les tempêtes de cette vie

Réjouis-toi Saint Prêtre Alexis qui intercède pour nous!


Kondakion 10


Tu combattis toujours le bon combat du Christ, ton corps usé par les épreuves de ce monde se vit alors miné par un mal incurable et tu fus affiné au creuset de souffrance, t’abîmant plus profondément dans la prière, t’épanchant en Dieu en disant: Alléluia!


Ikos 10


La veille de ta naissance au Ciel tu chantas les hymnes de l’Eglise qui mènent au Christ, et au matin dans la paix et dans le silence, tu rendis à Dieu ton âme de pureté et lorsque tu fus enseveli tous les russes étaient auprès de toi c’est pourquoi nous disons :

Réjouis-toi Colonne de prières au sein de l’Eglise

Réjouis-toi Porte ouverte sur les mystères du salut

Réjouis-toi Initiation sûre à la vie spirituelle

Réjouis-toi Instructeur des ignorants par ton exemple

Réjouis-toi qui incarnas les Béatitudes du Christ

Réjouis-toi qui fus un miroir reflétant la Vie Divine

Réjouis-toi qui n’eus recours qu’à la prière dans l’épreuve

Réjouis-toi qui manifestas en abondance la Grâce

Réjouis-toi Chambre secrète où le Ciel descend sur la terre

Réjouis-toi Union subtile de la force et la douceur

Réjouis-toi Disciple parfait qui nous guide vers le Maître

Réjouis-toi Escorte orante de ceux qui cherchent la Voie

Réjouis-toi Saint Prêtre Alexis qui intercède pour nous!


Kondakion 11


Toute hymne humaine est impuissante à célébrer la gloire des confesseurs de notre grand Dieu et la beauté paisible de leur fin de vie, pardonnant à tous et demandant leur pardon, tu mourus en bénissant tous tes paroissiens et ils s’exclamèrent vers Dieu Alléluia !


Ikos 11


Tu reposas en terre de longues années, mais lors de la désaffection du cimetière, ton corps très pur fut retrouvé incorrompu, revêtu de ses ornements sacerdotaux et le mystère insigne de ta sainteté fit monter vers ta gloire ces acclamations:

Réjouis-toi Rayon du Soleil de Justice dans le monde

Réjouis-toi Eclat lumineux de la radiance du Christ

Réjouis-toi Echo très clair de la lumière du Seigneur

Réjouis-toi Averse féconde dans le désert des cœurs

Réjouis-toi Onde pure qui lave les regards blasés

Réjouis-toi Source irriguant la fournaise de l’incroyance

Réjouis-toi Eau vive qui étanche la soif d’absolu

Réjouis-toi Aspersion qui revivifie notre intellect

Réjouis-toi Mer étale au milieu des tempêtes du siècle

Réjouis-toi Coupe de l’ascèse qui répand l'allégresse

Réjouis-toi Parfum d’ineffable beauté de la vie sainte

Réjouis-toi Vie qui réveille les consciences endormies

Réjouis-toi Saint Prêtre Alexis qui intercède pour nous!


Kondakion 12


Dans un premier temps Dieu dans Son Amour des hommes ne permit pas que Son saint voie la corruption, afin que ton corps entier témoigne de la Grâce, puis, comme à un nouveau Nectaire il t’accorda que tes os sacrés puissent être partagés, Pour que retentisse partout l’Alléluia !


Ikos 12


Ta dépouille sacrée fut plus tard transférée* A Sainte Geneviève des Bois en l’Eglise* Mais la Providence te fit faire une halte* Au couvent de la Protection de la Très Pure* A Bussy en Othe où maintenant tu reposes* Tandis que nous clamons avec les saints vers toi :

Réjouis-toi Réceptacle parfait des fruits du Saint Esprit

Réjouis-toi Sainteté éclatante aux yeux du monde vain

Réjouis-toi Ornement précieux de l’Eglise du Seigneur

Réjouis-toi Trésor de la pieuse oraison et des vertus

Réjouis-toi Incarnation obvie de la sainte prêtrise

Réjouis-toi Exemple très sûr du sacerdoce parfait

Réjouis-toi Phare étincelant dans la nuit de l’incroyance

Réjouis-toi Rempart de prières contre l’adversité

Réjouis-toi Artisan de paix dans la Maison du Sauveur

Réjouis-toi Pasteur admirable pour le troupeau du Christ

Réjouis-toi Intercession efficace devant le Trône

Réjouis-toi Borne lumineuse sur le chemin de Dieu

Réjouis-toi Saint Prêtre Alexis qui intercède pour nous!


Kondakion 13


Saint Alexis d’Ugine notre père saint, toi qui deux fois vécus l’exil sur cette terre, accorde-nous de suivre ton très pieux exemple, et après l’exil de cette vie passagère, par ton intercession auprès du Dieu d’Amour, permets qu’avec toi nous chantions d’un même cœur: Alléluia! Alléluia! Alléluia! ( Ce kondakion est dit trois fois)


Ikos 1


Dès ton jeune âge avec ta mère Léonille, tu connus les difficultés de l’existence, or jamais la misère ni les privations ne t’éloignèrent des commandements de Dieu, vers Qui ton âme simple se tournait sans cesse, tu cheminas vers le Ciel et nous te chantons:

Réjouis-toi qui as gardé de ton enfance l’innocence

Réjouis-toi qui eus pour Père Celui de tous les humains

Réjouis-toi Semailles précoces de la Sainte Russie

Réjouis-toi Graine qui germa sous le Soleil de Justice

Réjouis-toi Bourgeon frêle qui grandit au sein de l’Eglise

Réjouis-toi Rameau dont la croissance se fit dans la foi

Réjouis-toi Arbre chargé de tous les dons du Saint Esprit

Réjouis-toi Fleur qui s’épanouit dans le jardin d’Eden

Réjouis-toi Champs fertile où fleurissent les vertus chrétiennes

Réjouis-toi Florilège éclatant de la faveur du Maître

Réjouis-toi Moisson miraculeuse de la Vie en Christ

Réjouis-toi Couronne précieuse des miracles de Dieu

Réjouis-toi Saint Prêtre Alexis qui intercède pour nous!


Kondakion 1


Toi qui fus révélé sur le sol de la France, tu naquis en terre lointaine de Russie, et ton père Jean prêtre de la Sainte Église, mourut peu après ta naissance te laissant à la miséricorde du Père Céleste, tu grandis en fils de Dieu et nous te disons : Réjouis-toi ô Saint Prêtre Alexis d’Ugine !

Prière à Saint Alexis d'Ugine


O saint père Alexis d’Ugine, à l’instar de ton saint patron Alexis, l’Homme de Dieu, tu vécus dans le monde ignoré, tu fus la modestie et le zèle incarnés, tu acceptas avec patience l’exil et les épreuves de la vie et même les persécutions ne purent te faire perdre le fil de la prière. Tu fus le Bon Pasteur qui donne son temps et sa vie pour ses brebis, tu ne fis jamais acception de personne ou de clan et tu réconcilias autour de tes reliques saintes, les fils de la Russie dispersés sur la terre de Savoie; C’est pourquoi Dieu a manifesté par ton incorruptibilité la faveur dont tu jouissais auprès de Lui: Donne-nous à présent par tes saintes prières, de mettre nos pas dans tes empreintes sacrées. Intercède pour nous auprès du Dieu de miséricorde afin qu’il nous accorde d’être dignes de la grande faveur qu’il nous fit en bénissant la terre de France par la présence de ton corps incorrompu. Que par tes saintes prières nous cheminions avec confiance ainsi que tu le fis vers le Royaume éternel du Père du Fils et du Saint Esprit, à Qui nous rendons tout honneur et toute gloire dans les siècles des siècles. Amen !


Acathiste composé pour la Gloire du Dieu Un dans la Trinité et de son Saint Archiprêtre Alexis d’Ugine par Claude Lopez-Ginisty

 

Texte extrait du blog http://acathistes-et-offices-orthodoxes.blogspot.com

158060627_da5ab42f5d_b

Téléchargez le texte de l'Hymne Acathiste à Saint Alexis d'Ugine (pdf) en cliquant ici

stalexis

Posté par fmonvoisin à 16:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

22 avril 2009

Hymne Acathiste pour la sainte communion aux très purs Mystères du Christ

Rublev_spas_v_silach

Hymne Acathiste pour la sainte communion aux très purs Mystères du Christ

Kondakion 1


Epoux choisi des âmes et des cœurs, par Ton Incarnation et Ta mort sur la Croix, Tu Te fianças pour les siècles à la race humaine tout entière. et Tu nous donnas en gage de la vie éternelle Ton Corps et Ton Sang très purs. Et à Ton appel, bien que j’en sois indigne, j'ose m’approcher de Ta Divine Table, et confondu par Sa majesté, je m’écrie: Jésus, Dieu de mon cœur, viens et unis moi à Toi pour les siècles!


Ikos 1


Tu envoyas au prophète Isaïe Ton Ange muni d'un charbon ardent du céleste autel, pour en purifier ses lèvres, quand Te voyant assis sur Ton Trône, il était accablé par son impureté. Et moi, qui suis souillé en mon âme comme en mon corps, comment oserais-je avancer pour participer à la communion à Tes Divins Mystères, si Toi-même d'en Haut Tu ne me purifies ? C'est pourquoi du fond de mon âme, je m’écrie vers Toi:

Jésus très bon, touche aussi du feu de Ta Grâce mes lèvres impures !

Jésus, consume les épines de mes nombreuses transgressions !

Jésus, crée en moi un cœur pur, et renouvelle en moi un esprit de droiture !

Jésus, conduis mon âme misérable hors de la prison des passions !

Jésus, anéantis en moi les pensées impures et les mauvaises convoitises !

Jésus, guide mes faibles pas sur la Voie de Tes commandements !

Jésus, Dieu de mon cœur, viens et unis moi à Toi pour les siècles!


Kondakion 2


Avant Ta passion, désirant ardemment manger avec Tes disciples une dernière Pâque, afin de leur donner l’ultime et suprême gage de Ton Amour, Tu envoyas deux jours auparavant deux d'entre eux à Jérusalem pour qu’ils puissent préparer cette Pâque. Apprenant ainsi comment il nous convient, nous aussi, de nous préparer en temps opportun à consommer la divine Pâque, qui est Ton Corps et Ton Sang, je m’écrie avec gratitude vers Toi: Alléluia !


Ikos 2


"Enlève les sandales de tes pieds car le lieu où tu te tiens est sacré" disais-Tu à Moïse du buisson qui brûlait sans se consumer par Ton invisible présence en lui. Le calice qui contient Tes divins Corps et Sang est en vérité plus grand et plus saint que le Buisson Ardent qui ne se consumait point, tandis que moi je suis poussière, impur et livré au péché. C'est pourquoi je Te clame avec humilité et foi:

Jésus Tout Puissant, dépouille-moi du vieil homme et de toutes ses œuvres!

Jésus, extermine la graine de corruption qui est présente en moi!

Jésus, romps les liens du péché avec lesquels m'a entravé l'Ennemi!

Jésus, donne-moi un cœur humble et un esprit brisé!

Jésus, écarte de moi les tentations et les occasions de chute!

Jésus, établis-moi dans la foi et l'amour pour Toi!

Jésus, Dieu de mon cœur, viens et unis moi à Toi pour les siècles!


Kondakion 3


"Nos pères mangèrent la manne dans le désert et pourtant ils sont morts. Je suis le Pain qui descend du Ciel, tout homme qui en mangera vivra éternellement. Et le pain que Je donnerai est Ma Chair, que Je donnerai pour la vie du monde", disais-Tu aux Judéens qui attendaient de Toi un signe du Ciel semblable à la manne du Moïse. Entendant et voyant l'accomplissement de la prophétie, nous nous écrions avec crainte: Alléluia!


Ikos 3


Ainsi que le relate Saint Jean, après T'être levé de la Cène, et T'être ceint d'un linge, Tu lavas les pieds de Tes disciples, nous enseignant ainsi à ne pas nous approcher de Ta divine Table sans nous être lavés pour nos péchés par les larmes de la pénitence. Sentant mon grand besoin de cette ablution mystique ainsi que le manque de larmes de mon cœur endurci, avec Pierre je Te clame:

Jésus très bon, lave Toi-même non seulement mes pieds, mais aussi mes mains et ma tête!

Jésus, mets à nu devant moi l'abîme de corruption de mon âme !

Jésus, ouvre en moi les torrents de larmes de la contrition du cœur!

Jésus, asperge-moi de la rosée de Ta miséricorde!

Jésus, enveloppe-moi dans la crainte du Jugement et des tourments éternels!

Jésus, éveille la conscience qui dort en moi et affermis sa voix!

Jésus, Dieu de mon cœur, viens et unis moi à Toi pour les siècles!


Kondakion 4


"N'est-ce pas là Jésus, fils de Joseph, dont nous connaissons le père et la mère? Comment peut-il donc dire : "Je descends du ciel? Comment peut-Il donner sa Chair en nourriture? " disaient entre eux les Judéens en entendant Ta très glorieuse promesse de Te donner en nourriture aux fidèles, incapables à cause de l'endurcissement de leur cœur, de croire avec humilité et de s’écrier vers Toi: Alléluia!


Ikos 4


"Si vous ne mangez la Chair du Fils de l'Homme et si ne buvez son Sang, vous n'avez pas de vie en vous, " affirmais-Tu aux Judéens lents à croire, et cette parole se révéla dure même à certains de Tes disciples qui étaient encore ignorants des mystères du Royaume divin. Mais nous, illuminés par la lumière de l'Evangile et contemplant à visage découvert Ta divine gloire, nous Te crions avec foi et amour:

Jésus, Qui peux tout faire par la grandeur de Ta puissance et de Ton empire!

Jésus, Qui accomplis et parfais tout plus que nous ne pouvons comprendre et considérer!

Jésus, Qui autrefois fis pleuvoir la manne du Ciel, en signe du présent sacrement!

Jésus, Qui fis sourdre l'eau d’un rocher en préfiguration de ce mystère!

Jésus, Qui envoyas un nuage de cailles en guise de nourriture pour les Hébreux affamés au désert!

Jésus, Qui devant les yeux mêmes des Judéens dubitatifs, de cinq pains rassasias cinq mille personnes!

Jésus, Dieu de mon cœur, viens et unis moi à Toi pour les siècles!


Kondakion 5


Pendant le repas avec Tes disciples lors de la Cène, prenant du pain Tu le bénis, le rompis, et Tu le leur donnas en disant: "Prenez et mangez, ceci est Mon Corps rompu pour vous en rémission des péchés! " Puis, leur ayant donné le calice, Tu dis : "Buvez-en tous, ceci est Mon Sang de la Nouvelle Alliance, qui est répandu pour vous et pour une multitude en rémission des péchés. " Entendant cette divine et très douce voix, nous rendons grâce en nous écriant: Alléluia!


Ikos 5


"Celui qui mange Ma Chair et boit Mon Sang, demeure en Moi et Moi en lui. Il a la vie éternelle et Moi je le ressusciterai au dernier jour, c'est-à-dire pour la Résurrection de la vie et de la béatitude." C’est pourquoi, cherchant à être digne de cette Résurrection pour la vie à laquelle j’aspire ardemment, je Te crie du fond de mon âme:

Jésus, approche-Toi de celui qui recherche l'union avec Toi!

Jésus, entre dans mon for intérieur, en tous mes membres et mes os!

Jésus, sois la lumière de mon âme enténébrée!

Jésus, emplis de Ta Présence l'abîme de mon cœur que le monde entier ne peut rassasier!

Jésus, parle par la voix de ma conscience!

Jésus, meus et guide ma volonté!

Jésus, Dieu de mon cœur, viens et unis moi à Toi pour les siècles!


Kondakion 6


"En vérité, en vérité, je vous le dis: l'un d’entre vous me trahira," déclaras-Tu l'esprit pris d'angoisse, à Tes disciples lors de la Cène. Et eux, quoique innocents de l'intention de Te trahir, Te demandaient l’un après l’autre: "Est-ce moi? " montrant en cela la profondeur de leur humilité. Mais que puis-je Te dire, moi qui chute et Te trahis sept fois par jour? Cependant garde-moi Toi-même, afin que je ne succombe pas complètement, mais que je Te crie avec gratitude: Alléluia!


Ikos 6


"Comme le sarment ne peut porter de fruit par lui-même s'il n'est sur la vigne, ainsi vous-même si vous ne demeurez en Moi, vous ne porterez pas de fruits... Quiconque demeure en Moi, et Moi en lui, portera beaucoup de fruits": ainsi, accomplissant des miracles, enseignais-Tu Tes disciples bien-aimés, sur le chemin de Gethsémani. C’est pourquoi, attentif à cet enseignement, et connaissant la faiblesse de ma nature sans Ta Grâce, je Te clame avec ardeur:

Jésus, fermier supraterrestre, plante-moi Toi-même dans Ton jardin qui porte la Vie !

Jésus, vigne véritable, greffe-moi à Toi, moi le sarment sauvage!

Jésus, racine immarcescible, emplis-moi de la sève de l'éternelle Vie!

Jésus, vainqueur de toute mort, émonde ce que l'ardeur des passions a désséché en moi!

Jésus, admirable bonté, orne-moi des fleurs des bons sentiments et pensées!

Jésus, riche en miséricorde, enrichis-moi avec les fruits du repentir et de la justice véritables!

Jésus, Dieu de mon cœur, viens et unis moi à Toi pour les siècles!


Kondakion 7


Le disciple penché sur Ton sein lors de la Cène Te demandait : "Et qui est celui qui Te trahit? C'est, répondis-Tu, celui à qui Je vais donner un morceau de pain après l'avoir trempé dans le plat." Et ayant trempé le pain, Tu le donnas à Judas l'Iscariote, fils de Simon, pour le pousser à la repentance. Mais lui, endurci par l'esprit de malice, n’avait aucun désir de comprendre la voix de l'amour de son Seigneur et Maître. Puissé-je, par Ta Grâce, être délivré d'un tel endurcissement, en Te criant: Alléluia!


Ikos 7


Prenant en pitié la faiblesse de notre nature qui répugne à se nourrir de chair humaine, Tu nous fis la grâce de nous offrir Ton Corps et Ton Sang très purs, non pas ouvertement, mais sous l’apparence du pain et du vin, ordonnant sagement le mystère du salut dans Ton amour de l’homme, et mettant à portée de la faiblesse de notre compréhension et de nos sens, Tes Mystères très salutaires ô Jésus. M'émerveillant de la condescendance de Ta sagesse pour la faiblesse de notre nature, avec gratitude, je Te glorifie ainsi:

Jésus, Qui avec sagesse et amour de l'homme édifies tout pour notre salut!

Jésus, Qui adaptes Tes mystères salutaires à la faiblesse de notre entendement et de nos sens!

Jésus, Qui, pour l'assurance de ceux qui doutaient, a bien souvent manifesté sur la Sainte Table Ton Corps et Ton Sang en lieu de pain et de vin!

Jésus, Qui as montré aux dignes célébrants de l'autel l'Esprit très saint descendant pour la consécration des Dons!

Jésus, Qui envoies invisiblement à la place des indignes servants de l'autel Tes anges pour l'accomplissement du divin Mystère!

Jésus, Qui par la manifestation de miracles à la Sainte Table, a converti beaucoup d’impies à la foi!

Jésus, Dieu de mon cœur, viens et unis moi à Toi pour les siècles!


Kondakion 8


Et après le pain -c'est à dire après que le traître eut mangé le pain que Tu lui donnas- Satan entra en lui, relate Saint Jean. Ô quelle terrible punition pour l'incrédulité ! O combien est malheureux le sort du traître! Ce qui devait être pour son salut tourne à sa mort et à sa damnation. M'inclinant donc avec révérence devant ce jugement de Ta droiture, avec crainte et tremblement je Te crie: Alléluia!


Ikos 8


"Faites ceci en mémoire de moi," dis-Tu aux disciples lors de la Cène, leur donnant sous l’apparence du vin Ton Sang et sous celle du pain Ton corps. Car à chaque fois que nous mangeons de ce pain et buvons de cette coupe, nous annonçons Ta mort, selon la parole de saint Paul. A présent, me souvenant de Ta passion, je Te crie avec componction:

Jésus, Qui T'es livré volontairement aux mains de Tes ennemis pour le salut du monde!

Jésus, Qui n'as pas permis aux légions angéliques d'apparaître pour Te défendre!

Jésus, Qui, par un regard jeté sur lui et par le chant du, coq amenas à la repentance le disciple infidèle!

Jésus, Qui ne donnas pas de réponse à Caïphe et Pilate lorsqu'ils T'interrogeaient avec déraison!

Jésus, Qui de la Croix demandas au Père de pardonner les péchés de ceux qui Te crucifiaient!

Jésus, Qui dans Ta miséricorde incommensurable, confias Ta Mère à Ton disciple bien-aimé comme à un fils!

Jésus, Dieu de mon cœur, viens et unis moi à Toi pour les siècles!


Kondakion 9


"Judas, est-ce d'un baiser que tu trahis le Fils de l'Homme, " crias-Tu tristement à Ton disciple infidèle, quand il arriva avec un détachement de troupe au Jardin de Gethsémani, cherchant à Te trahir d'un baiser. Pourtant, même ces paroles si poignantes ne frappèrent point de repentir son âme endurcie au mal. Et connaissant aussi l'inconstance de ma volonté, je redoute de Te donner, moi l'ingrat, le baiser de Judas. Fortifie-moi donc Toi-même par Ta Grâce, afin qu'avec le bon larron, je m’écrie sans cesse: Alléluia!


Ikos 9


"Père, je prie pour que tous soient un comme Toi en Moi et Moi en Toi, qu’eux aussi soient un en Nous, pour que le monde croie que je suis sorti de Toi" - ainsi T'exprimas-Tu dans Ta dernière grande prière au Père. Suivant Ta très douce voix et confiant dans la puissance de Ta prière, avec foi, je crie vers Toi:

Jésus, Qui assembles tout dans l'unité, unis-nous tous inséparablement à Toi et à Ton Père!

Jésus, accorde que nous demeurions tous dans l’unité d’esprit, dans la foi et dans Ton amour!

Jésus, Qui ne tolères pas l'animosité et la division, détruis les hérésies impies et les schismes!

Jésus, Qui aimes et fais grâce à tous, rassemble en un seul troupeau les brebis égarées!

Jésus, Qui donnes à tous la paix, apaise la jalousie et les querelles de ceux qui invoquent Ton Nom!

Jésus qui me fais communier à Ton propre Corps et à Ton propre Sang, pour que je sois en vérité chair de Ta Chair et sang de Ton Sang!

Jésus, Dieu de mon cœur, viens et unis moi à Toi pour les siècles!


Kondakion 10


En changeant l'eau en vin au repas de Cana en Galilée, Tu manifestas le premier signe de Ta puissance Divine. Et T'en allant vers la Croix, comme l'Epoux des âmes, Tu manifestas le dernier miracle de Ton amour à ceux qui croyaient en Toi, lorsque Tu changeas le pain en Ton Corps et le vin en Ton Sang. Et, nourris moi-même pour la Vie éternelle par cette Communion, je Te clame avec gratitude: Alléluia!


Ikos 10


Le jour de Ta Résurrection, accompagnant sous l'aspect d'un voyageur deux de Tes disciples en route pour Emmaüs, Tu les instruisis au sujet du mystère de Ta Passion. Mais leurs yeux étaient empêchés de Te reconnaître, même si leur cœur brûlait en eux à cause de la douceur de Tes paroles. Mais quand, cédant à leur requête, Tu restas avec eux et, après avoir béni le pain, Tu le leur donnas, aussitôt leurs yeux s'ouvrirent et ils Te reconnurent. Semblable à ces disciples, avec humilité, je m'enhardis moi aussi élevant ainsi vers Toi ma voix:

Jésus, Toi Qui es longanime, ne m’oublie pas sur le chemin de la vie, à cause de mon peu de foi!

Jésus, enseigne-moi comme Tu le fis pour eux, pour comprendre les prophéties qui Te concernent et le mystère de l'union à Toi par la Grâce!

Jésus, enflamme et consume mon cœur refroidi, comme Tu le fis chez Tes disciples!

Jésus Très Bon, demeure aussi avec moi, car le jour de ma vie est écoulé et c’est déjà le soir!

Jésus, donne-moi de Te connaître véritablement dans la fraction du pain mystique et dans l'abreuvement au Calice.

Jésus, fais que moi aussi, percevant la puissance de Ton amour, j'en devienne le héraut pour mes frères!

Jésus, Dieu de mon cœur, viens et unis moi à Toi pour les siècles!


Kondakion 11


À celui qui est victorieux, Tu as promis de donner à manger de l'Arbre de Vie qui est au milieu du Paradis de Dieu, et de la manne secrète. Puissé-je être préparé à ce repas céleste sur terre par la communion à Ton Corps et Ton Sang, vers lesquels moi l'indigne, je m’avance à présent, en disant : Alléluia!


Ikos 11


"Celui qui indignement mange et boit la Sainte Communion, ne discernant pas le Corps et le Sang du Seigneur, mange et boit sa propre condamnation," enseigne saint Paul, qui fut ravi aux Cieux, à ceux qui s’avancent pour communier. C’est pourquoi, moi aussi je crains et je tremble à cause de mon indignité; mais de peur qu'étant séparé trop longtemps de Ta communion je ne devienne la proie du loup noétique, je m’approche de Toi avec ce cri:

Jésus, reçois-moi comme tu as reçu le publicain, la courtisane et le larron!

Jésus, ne dédaigne pas d'entrer sous le toit de mon âme, bien qu’il soit entièrement vide et en ruine!

Jésus, ouvre mes yeux spirituels comme Tu les ouvris pour l'aveugle-né!

Jésus, dis-moi aussi comme au paralytique: lève-toi et marche!

Jésus, arrête le flux des désirs impurs de mon âme, comme Tu arrêtas le flux de sang de la femme hémorroïsse!

Jésus, guéris la lèpre de mon âme et de ma conscience!

Jésus, Dieu de mon cœur, viens et unis moi à Toi pour les siècles!


Kondakion 12


Par la jalousie du Diable qui parlait par la bouche du serpent, et par l'absorption du fruit défendu, toute l’humaine race perdit le Paradis et elle fut livrée à la mort. Mais en goûtant Ton Corps et Ton Sang très purs, tous les hommes obtiennent à nouveau la Vie éternelle et recouvrent leur état premier. Car la communion à Tes vivifiants Mystères est l’antidote au venin du Serpent et la semence d'immortalité. C'est pourquoi, avec gratitude, je m’écrie: Alléluia!


Ikos 12


Je me tiens à présent devant le calice de Tes saints Mystères, pourtant je ne m’éloigne pas de mes pensées mauvaises. Seule Ta Grâce toute puissante m'encourage et me fait avancer. C'est pourquoi, me jetant dans l'abîme de Ta miséricorde, je clame:

Jésus, Qui appelles tous ceux qui peinent et portent un trop lourd fardeau à se reposer sur Toi, reçois-moi qui œuvre dans la vanité du monde!

Jésus, Qui es venu appeler non les justes mais les pécheurs à la pénitence, absous-moi de mes péchés et de mes passions!

Jésus, Qui guéris toute infirmité et toute maladie, guéris les plaies et les ulcères de mon âme!

Jésus, Qui rassasias les affamés, nourris-moi de Ton Corps et de Ton Sang!

Jésus, Qui ressuscitas les morts, rends-moi à la vie, à moi qui ai été mis à mort par mes péchés!

Jésus, vainqueur de l'enfer, sauve-moi des mâchoires de l'esprit de malice!

Jésus, Dieu de mon cœur, viens et unis moi à Toi pour les siècles!


Kondakion 13


Ô très doux et compatissant Jésus, Qui sans cesse descends des Cieux comme la manne, pour nourrir nos âmes et nos corps dans le Mystère de Ton Corps et Ton Sang très purs, accorde-moi de participer sans condamnation à Tes Divins Mystères afin que guéri, rassasié, sanctifié et déifié à jamais par Toi, je clame avec gratitude: Alléluia, Alléluia, Alléluia! (Ce Kondakion est répété trois fois)


Ikos 1


Tu envoyas au prophète Isaïe Ton Ange muni d'un charbon ardent du céleste autel, pour en purifier ses lèvres, quand Te voyant assis sur Ton Trône, il était accablé par son impureté. Et moi, qui suis souillé en mon âme comme en mon corps, comment oserais-je avancer pour participer à la communion à Tes Divins Mystères, si Toi-même d'en Haut Tu ne me purifies ? C'est pourquoi du fond de mon âme, je m’écrie vers Toi:

Jésus très bon, touche aussi du feu de Ta Grâce mes lèvres impures !

Jésus, consume les épines de mes nombreuses transgressions !

Jésus, crée en moi un cœur pur, et renouvelle en moi un esprit de droiture !

Jésus, conduis mon âme misérable hors de la prison des passions !

Jésus, anéantis en moi les pensées impures et les mauvaises convoitises !

Jésus, guide mes faibles pas sur la Voie de Tes commandements !

Jésus, Dieu de mon cœur, viens et unis moi à Toi pour les siècles!


Kondakion 1


Epoux choisi des âmes et des cœurs, par Ton Incarnation et Ta mort sur la Croix, Tu Te fianças pour les siècles à la race humaine tout entière. et Tu nous donnas en gage de la vie éternelle Ton Corps et Ton Sang très purs. Et à Ton appel, bien que j’en sois indigne, j'ose m’approcher de Ta Divine Table, et confondu par Sa majesté, je m’écrie: Jésus, Dieu de mon cœur, viens et unis moi à Toi pour les siècles!


Version française Claude Lopez-Ginisty d'après le texte anglais du site http://www.stvladimirs.ca/library/akathist-holy-communion.html

 

Texte extrait du blog http://acathistes-et-offices-orthodoxes.blogspot.com

Christ_20Pantocrator_20Gallery_20Big

Téléchargez le texte de cet Hymne Acathiste (pdf) en cliquant ici

Posté par fmonvoisin à 18:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Hymne Acathiste à Saint Sigismond

51500A

Saint Sigismond

Roi des Burgondes

† 524

Fête le 1er Mai


Rien n’est plus admirable que ce choix de moyens dont se sert la Providence pour opérer la sanctification des élus. Nous l’allons voir dans la vie de Saint Sigismond. Saint Sigismond était fils de Gondebaud, roi des burgondes qui était arien. Converti de l’arianisme à la foi orthodoxe grâce à l’influence de Saint Avit de Vienne ( Fêté le 5 Février), Saint Sigismond montra dès son élévation au trône de Bourgogne ( 516) un grand souci pour la vie de l’Eglise Orthodoxe. Dès 513, le roi Gondebaud son père l’avait associé au trône et l’avait fait couronner à Genève. Il fut alors nommé Patrice de l’Empire dans les Gaules, dignité que conféraient aux princes burgondes les empereurs d’Orient dont ils se glorifiaient d’être les mandataires. Il réunit des conciles contre les ariens et restaura le monastère de Saint Maurice d’Agaune. En fait, il y fonda véritablement l’abbaye actuelle qui n’était jusqu’alors ( 516) qu’un lieu où vivaient de saints ermites dans des cellules séparées. En 517, il fit convoquer par son zèle le Concile d’Epaone présidé par Saint Avit. Il tenta de purger son royaume des poisons du vice et de l’hérésie. Malgré sa piété, Saint Sigismond gardait néanmoins la grossièreté et l’impulsivité des mœurs barbares. Après le mort de sa première épouse, il s’était remarié. L’inimitié était grande entre son fils Sigeric et sa nouvelle épouse. Un jour de fête, le fils reprocha à sa marâtre de porter les vêtements de sa mère défunte. Celle-ci fut transportée de fureur et se mit à exciter Sigismond par des paroles insidieuses. Elle prétendit que Sigeric voulait tuer son père et s’emparer du royaume. A cause de cette accusation calomnieuse de complot, le roi fit étrangler son fils en sa présence. Il tomba dans le piège de son épouse manœuvrée par le Malin. Mais à peine le crime fut-il commis, qu’il se précipita en pleurs sur le cadavre et alla se retirer à Agaune ( actuellement Monastère de Saint Maurice) pour tenter d’expier son péché par une sévère pénitence. La tradition rapporte qu’un vieillard lui dit alors: “C’est sur toi que tu dois pleurer maintenant, toi qui par suite d’un perfide conseil, est devenu un cruel parricide; celui que tu as fait périr innocent n’a pas besoin qu’on le pleure. “ Le roi passa de longs jours dans les larmes et les jeûnes pour implorer de Dieu son pardon. Il demanda au Seigneur que Celui-ci lui envoie son châtiment dans cette vie terrestre. C’est pendant ce séjour au monastère d’Agaune qu’il y fit instituer la Laus perennis, louange perpétuelle inspirée de la tradition des Acémètes de Saint Marcel de Constantinople. Profitant de l’affaiblissement du royaume burgonde, les princes francs du nord lui déclarèrent la guerre. Vaincu, le roi Sigismond s’enfuit et resta en un lieu alors appelé Verrosa ( actuel Verrosaz) où il vêcut en ermite dans une grotte. Il s’était fait couper les cheveux et portait l’habit de moine. Quelques burgondes vinrent le trouver et lui conseillèrent de se retirer au monastère d’Agaune, mais c’était un piège par lequel on le livrait à ses ennemis. Il fut capturé alors qu’il cherchait à atteindre Saint-Maurice et il fut conduit en Gaule et jeté dans un puits près d’Orléans ( France), avec sa femme et ses enfants qui étaient déjà prisonniers de Clodomir, un de ses plus farouches ennemis ( 1er Mai 524). Dieu, à la demande suppliante du saint, punit son crime par la révolte de ses sujets, mais il glorifia son repentir en illustrant son tombeau par des miracles et il reçut le titre de saint comme le saint roi et prophète David pénitent. Le corps du saint séjourna trois ans dans ce puits. Souventes fois, on y vit une lampe miraculeusement allumée. Le peuple accourut à ce lieu pour vénérer le saint roi. On y bâtit peu à peu une chapelle, et des maisons s’élevèrent autour de ce sanctuaire, formant un village que l’on appela le Puits de Saint Sigismond ou simplement Saint Sigismond. Ce village existe encore dans l'Orléanais. Le puits du saint s'y trouve et l'on vient encore y puiser de l'eau pour la guérison du corps et de l'âme. Une relique du saint est aussi présente dans ce lieu, chose rare à notre époque... Mais c’est à Saint Maurice en Valais que le saint devint célèbre. Son corps ayant été transféré à Agaune ( actuel Saint-Maurice en Valais), puis en partie à Prague ( son chef), il fut vénéré comme un martyr et des miracles nombreux s’accomplirent auprès de son tombeau. Saint Grégoire de Tours qui est mort en 595, donc 71 ans après Saint Sigismond, rapporte déjà dans son livre des martyrs et des confesseurs que les fidèles étaient guéris de la fièvre par l’intercession de Saint Sigismond. Il faut noter qu'en ces temps reculés, on appelait fièvres toutes sortes de maladies. Il guérissait également les hernies par son intercession. Une antique prière éditée avec les œuvres de Saint Grégoire de Tours témoigne de la puissance de son intercession pour les pieux fidèles atteints de fièvres...


Prière à Saint Sigismond


C’est par un pur don Seigneur, qu’au nom de Ton élu Sigismond, par la communion au corps et au sang de Jésus-Christ Ton fils, Tu chasseras de Ton serviteur N... que voici, les frissons et l’ardeur des fièvres et que Tu daigneras lui rendre sa santé première. Amen!

Num_riser0010

Hymne Acathiste à Saint Sigismond


Kondakion 1


Roi pénitent, reçois nos hymnes de louanges ô Saint Sigismond par l’exemple de ta vie, le Seigneur nous apprend sa grande compassion, car en te retirant de l’abîme du mal il t’éleva jusques au ciel où l’on te chante: Réjouis-toi, Saint Sigismond Roi de Burgondie!


Ikos 1


Tu étais l’illustre fils du Roi Gondebaud, élevé au sein de l’hérésie des ariens, mai,s par l’influence de Saint Avit de Vienne tu retrouvas la foi des Pères orthodoxes dans l’Eglise où l’on célèbre ainsi ta mémoire:

Réjouis-toi, Qui retrouvas le chemin de l’Orthodoxie

Réjouis-toi Souverain pieux sujet du monarque des Cieux

Réjouis-toi, Qui fus guidé dès ton jeune âge par un saint,

Réjouis-toi, Qui fus nourri du miel de la saine doctrine;

Réjouis-toi, Qui marchas sur la voie royale de l’Eglise,

Réjouis-toi Prince qui jamais ne méconnut le Christ-Roi

Réjouis-toi, Saint Sigismond Roi de Burgondie!


Kondakion 2


Ton père t’avait fait couronner à Genève et tu étais devenu patrice des Gaules, titre donné par les empereurs d’Orient, garants de l’orthodoxie de la Sainte Église où sans cesse monte vers Dieu l’Alléluia!


Ikos 2


Lorsque tu montras sur le trône des Burgondes, tu voulus devenir bouclier de l’Eglise, tu lui fit de ton autorité un rempart, tu veillas à ce qu’elle possède la paix pour ce les Saints Pères te louent dans les hauteurs:

Réjouis-toi Défenseur attentif de l’Eglise du Christ

Réjouis-toi Protection invincible contre les félons

Réjouis-toi Abri sûr contre les fourberies du Malin

Réjouis-toi Forteresse imprenable de la Paix céleste

Réjouis-toi Armure sans failles des serviteurs dévots

Réjouis-toi Escorte sur les chemins tortueux du monde

Réjouis-toi, Saint Sigismond Roi de Burgondie!


Kondakion 3


Portant Dieu dans ton cœur tu cheminas sur terre comme un subordonné du monarque des cieux, tu fus la sentinelle de la tradition et la forteresse de Dieu contre l’erreur, toujours psalmodiant vers son trône: Alléluia!


Ikos 3


Ton royaume fut toujours lié à l’Eglise, tu étais investi de la mission sacrée de garder l’héritage qui te fut transmis par la grâce du Saint évêque Avit de Vienne qui te chante avec les élus du haut des cieux:

Réjouis-toi Gardien consacré de la Sainte Orthodoxie

Réjouis-toi Champion sur la terre de la cause céleste

Réjouis-toiAthlète victorieux du saint combat

Réjouis-toi Prince garant des richesses spirituelles

Réjouis-toi Sauvegarde du dépôt de la Tradition

Réjouis-toi Bouclier ferme des saints canons de la foi

Réjouis-toi Saint Sigismond Roi de Burgondie!


Kondakion 4


Tu entrepris de débarrasser ton royaume de l’ivraie des ronces et des filets mortels, que le malin avait jetés sur le terreau des vices ignominieux et de l’hérésie, couvrant la voix de ceux qui chantaient: Alléluia!


Ikos 4


Les pasteurs de l’Eglise vinrent au Concile* Par lequel tu les convoquais à Epaone* Où sous la présidence du hiérarque Avit* Tu rétablis l’orthodoxie et la foi droite* Pour les fidèles qui te chantèrent alors :

Réjouis-toi Juge très droit des querelles ecclésiastiques

Réjouis-toi Qui rétablis les bornes de l’Orthodoxie

Réjouis-toi Qui préservas les fidèles de l’hérésie

Réjouis-toi Arbitre terrestre inspiré par le Très Haut

Réjouis-toi Souverain soucieux des brebis spirituelles

Réjouis-toi Voix de l’Eglise qui ne saurait défaillir

Réjouis-toi, Saint Sigismond Roi de Burgondie!


Kondakion 5


Dirigés par la grâce de Dieu en Avit, les pasteurs suivirent la clarté doctrinale qui mena sans coup férir vers le Christ Dieu, affermis dans leur foi pour mener leur troupeau dans la nef de l’Eglise comme l’Arche sûre, Où retentit au long des jours l’Alléluia!


Ikos 5


Les saints évêques reconnaissants de ton appui, et louant la fermeté de ta confession, te virent comme le protecteur de la foi et au plus haut des cieux t’honorant de leurs chants, les anges clamèrent ces hymnes de louanges :

Réjouis-toi Parangon du gouvernement selon la foi

Réjouis-toi Illustration de la symphonie des pouvoirs

Réjouis-toi Accomplissement pur des principes chrétiens

Réjouis-toi Nef de l’état mené par le souffle de l’Esprit

Réjouis-toi Paradigme du souverain guidé par Dieu

Réjouis-toi Autorité qui s’incarne dans l’Evangile

Réjouis-toi, Saint Sigismond Roi de Burgondie!


Kondakion 6


Ayant établi la paix religieuse en Gaule, tu allas vers ce qui devint un jour Agaune, tu y organisas la vie en communion établissant véritablement l’Abbaye* Des martyrs qui chantent vers Dieu: Alléluia!


Ikos 6


Ayant dissipé les ténèbres de l’erreur, tu fis organiser la vie cénobitique, tu contribuas par ta générosité à la dotation des biens pour le Monastère et les saints martyrs d’Agaune du ciel te clamèrent:

Réjouis-toi Ami des hommes consacrés à Jésus-Christ

Réjouis-toi Soutien impeccable de la vie monastique

Réjouis-toi Aide généreuse des consacrés à Dieu

Réjouis-toi Manne terrestre sur le dur chemin du Ciel

Réjouis-toi Pierre qui soutient l’édifice de prières

Réjouis-toi Protection assurée de la Maison du Christ

Réjouis-toi, Saint Sigismond Roi de Burgondie!


Kondakion 7


Le saint martyr Maurice avec ses compagnons, Théories de témoins dont le sang a rougi la terre d’Helvétie pour la rendre féconde, clamèrent vers Dieu devant l’autel de l’Agneau, avec toi un immarcescible: Alléluia!


Ikos 7


L’Abbaye devint phare de l’Orthodoxie pour les voyageurs égarés de notre monde, les voix s’élevèrent en puissant unisson, apportant au Seigneur le sacrifice pur, des fidèles qui te louèrent en te chantant:

Réjouis-toi Qui fournis un havre sûr aux pèlerins d’Agaune

Réjouis-toi Membre terrestre de la céleste milice

Réjouis-toi Qui embellis le sanctuaire des saints martyrs

Réjouis-toi Qui changeas tes richesses mondaines en prières

Réjouis-toi Compagnon orant des soldats de Saint Maurice

Réjouis-toi Qui accumulas un trésor dans les Hauteurs

Réjouis-toi, Saint Sigismond Roi de Burgondie!


Kondakion 8


Ta deuxième épouse par le fait du Malin t’arracha violemment au Royaume des Cieux, excitant ta fureur contre ton propre fils, elle te poussa à le faire assassiner, t’empêchant de chanter vers Dieu: Alléluia!


Ikos 8


Aussitôt cette abomination accomplie, tu t’aperçus que tu te livrais au Malin, tu te repentis de ton forfait, et par tes larmes comme rivières coulant, tu voulus te purifier et nous te disons:

Réjouis-toi Qui chus dans le piège mais qui se relevas

Réjouis-toi Qui t’éloignas du Diable pour aller au Christ

Réjouis-toi Eclair de clarté après la noirceur du crime

Réjouis-toi Conscience de l’abomination du péché

Réjouis-toi Espoir dans l’abandon au Seigneur Tout Puissant

Réjouis-toi Reddition totale aux lois de la Providence

Réjouis-toi, Saint Sigismond Roi de Burgondie!


Kondakion 9


Tu t’enfuis au monastère de Saint Maurice, Cherchant refuge dans le jeûne et dans l’ascèse, tu y créas la louange perpétuelle, où à l’instar des acémètes de Byzance, les moines psalmodiaient sans cesse: Alléluia!


Ikos 9


Tu demandas à Dieu ton châtiment sur terre, désirant recouvrer le chemin du salut comme un ermite tu vécus dans une grotte où tes gens vinrent par trahison pour te perdre, tu allas calme vers la mort et nous chantons:

Réjouis-toi Repentir prompt et ferme après le manquement

Réjouis-toi Conscience aiguë de la gravité du péché

Réjouis-toi Eloignement du monde pour retrouver Dieu

Réjouis-toi Face à face permanent avec Ton Seigneur

Réjouis-toi Baptême des larmes amères du remords

Réjouis-toi Purification ultime par le martyre

Réjouis-toi, Saint Sigismond Roi de Burgondie!


Kondakion 10


Lors tu fus dépouillé de ta gloire terrestre, jeté en un puits avec toute ta famille, la prière que tu fis à Dieu s’accomplit, ce châtiment que ton oraison demandait remit dans ton cœur le chant de l’Alléluia!


Ikos 10


Maintes fois dans ce séjour de trois années une lumière jaillit au sein des ténèbres et des fidèles par ta sainte intercession parvinrent jusques à Dieu et furent guéris, chantant clamant et disant pour te remercier:

Réjouis-toi Dieu t’appela des ténèbres par la Lumière

Réjouis-toi Dont le pardon fut manifesté par le Ciel

Réjouis-toi Ecrin magnifique de la grâce du Christ

Réjouis-toi Dont le corps martyrisé fut source de Vie

Réjouis-toi Fontaine pure d’où jaillit la guérison

Réjouis-toi Dont les os clamèrent le pardon accordé

Réjouis-toi, Saint Sigismond Roi de Burgondie!


Kondakion 11


Toute hymne est impuissante qui tente de dire* Le mystère si profond de ce repentir* Même si nous avions le langage de anges* Jamais nous ne pourrions louer en suffisance* Notre Dieu qui agréa ton Alléluia!


Ikos 11


Car ton corps livré aux abîmes de la mort dans le puits reçut comme un baptême de larmes, Sûr témoignage de ton repentir extrême effaçant ton péché aux yeux de notre Dieu, c’est pourquoi admiratifs nous disons vers toi :

Réjouis-toi Guide vers la miséricorde du Seigneur

Réjouis-toi Icône de la magnanimité de Dieu

Réjouis-toi Espérance affirmée du pardon des péchés

Réjouis-toi Présentoir de l’abandon complet au Seigneur

Réjouis-toi Foi qui déplace les montagnes du malheur

Réjouis-toi Capitulation féconde devant l’Amour

Réjouis-toi, Saint Sigismond Roi de Burgondie!


Kondakion 12


Notre Dieu nous fait grâce des dettes anciennes, Il déchire la créance de nos péchés, ton exemple ô Saint Sigismond Roi de Burgondie, nous apprend que Sa Miséricorde insigne sauve ceux qui pleurent vers Lui: Alléluia!


Ikos 12


Le Christ par ta vie nous enseigne désormais que nul péché jamais n’excède son pardon et que par sa seule grâce nous relevant, Il oublie notre chute et nous élève aux cieux où résonne la louange de ton martyr:

Réjouis-toi Preuve obvie de la grande pitié du Seigneur

Réjouis-toi Exemple sûr pour les pécheurs qui se repentent

Réjouis-toi Témoignage évident de la bonté divine

Réjouis-toi Image vive et pieuse de la componction

Réjouis-toi Manifestation de la grâce salvifique

Réjouis-toi Incarnation subtile du retour vers Dieu

Réjouis-toi, Saint Sigismond Roi de Burgondie!


Kondakion 13


O Saint Roi Sigismond digne de nos louanges, au repentir semblable à celui de David, intercède pour nous auprès du Dieu de Miséricorde, afin qu’il nous enseigne aussi la componction, pour qu’imitant l’exemple de ta repentance, nous clamions vers lui dans nos pleurs: Alléluia! ( ce Kondakion est répété trois fois)


Ikos 1


Tu étais l’illustre fils du Roi Gondebaud, élevé au sein de l’hérésie des ariens, mais par l’influence de Saint Avit de Vienne, tu retrouvas la foi des Pères orthodoxes, d ans l’Eglise où l’on célèbre ainsi ta mémoire:

Réjouis-toi, Qui retrouvas le chemin de l’Orthodoxie

Réjouis-toi Souverain pieux sujet du monarque des Cieux

Réjouis-toi, Qui fus guidé dès ton jeune âge par un saint,

Réjouis-toi, Qui fus nourri du miel de la saine doctrine;

Réjouis-toi, Qui marchas sur la voie royale de l’Eglise,

Réjouis-toi Prince qui jamais ne méconnut le Christ Roi

Réjouis-toi, Saint Sigismond Roi de Burgondie!


Kondakion 1


Roi pénitent, reçois nos hymnes de louanges ô Saint Sigismond par l’exemple de ta vie, Le Seigneur nous apprend sa grande compassion, car en te retirant de l’abîme du mal, Il t’éleva jusques au ciel où l’on te chante: Réjouis-toi, Saint Sigismond Roi de Burgondie!

Prière à Saint Sigismond


O Saint Roi Sigismond modèle des chrétiens et gloire des pécheurs qui se sont repentis, toi qui supportas avec vaillance pour Christ les peines et les tourments du saint martyre, modèle de la repentance véritable, Fais que par ton intercession auprès du Maître, nous puissions imiter ta grande pénitence, purifiant nos âmes et nos corps du péché, en posant nos pas dans tes empreintes sacrées. Et lorsque viendra l’heure de l’ultime combat, que par la grâce de tes prières pour nous, le Seigneur nous accueille au sein de Son Royaume. Amen!



Tropaire


O Saint Roi Martyr Sigismond par ton exemple, tu nous guides sur le chemin du repentir en nous montrant la miséricorde du Christ, tu ouvres pour nous les portes du Paradis et nous ramènes dans les bras du Père aimant, intercède auprès du Seigneur de compassion afin qu’Il accorde à nos âmes le salut!


Kondakion ton 2


A l’instar du Saint Roi et Prophète David , tu souillas ton âme par un ignoble meurtre, mais ayant perdu la grâce de notre Dieu, dans le jeûne et la pénitence tu partis pour retrouver la voie du Royaume céleste, ton sacrifice au Christ miséricordieux te réintégras dans l’amour de notre Dieu, Prie-Le pour qu’Il daigne accorder à nous pécheurs Sa miséricorde et le salut de nos âmes!


Acathiste composé pour la gloire de Dieu et de Son saint martyr Sigismond, Roi des Burgondes, par Claude Lopez-Ginisty

 

Texte extrait du blog http://acathistes-et-offices-orthodoxes.blogspot.com

51500F

Téléchargez le texte de l'Hymne Acathiste à Saint Sigismond (pdf) en cliquant ici

51500H

Hymne Acathiste au Très Doux Jésus

Gesu_e_la_Parola

Hymne Acathiste au Très Doux Jésus

Kondakion 1


Puissant chef d'armée et Seigneur, conquérant de l'enfer, moi, Ta créature et Ton serviteur, je T'offre des hymnes de louange, car je suis délivré de la mort éternelle. Toi qui possèdes une ineffable miséricorde, délivre moi de tout péril, tandis que je crie vers Toi: Jésus, Fils de Dieu, aie pitié de moi !


Ikos 1


Créateur des anges et Seigneur de puissances, ouvre mon esprit perplexe et mes lèvres pour louer Ton Nom très pur, comme Tu libéras autrefois l'ouie et la langue d'un sourd-muet, qui se mit alors à proférer des paroles semblables:

Jésus très merveilleux, étonnement des anges.

Jésus très puissant, délivrance des Ancêtres.

Jésus très doux, exaltation des Patriarches.

Jésus très glorieux, affermissement des Rois.

Jésus très aimé, accomplissement des prophètes.

Jésus très admirable, courage des martyrs.

Jésus très tranquille, joie des moines.

Jésus très miséricordieux, douceur des prêtres.

Jésus très clément, abstinence de ceux qui jeûnent.

Jésus très doux, joie de ceux qui sont pieux.

Jésus très honorable, chasteté des vierges.

Jésus éternellement présent, salut des pécheurs.

Jésus, Fils de Dieu aie pitié de moi !



Kondakion 2


En voyant pleurer amèrement la veuve, Tu fus ému jusques à la pitié ô Seigneur, et Tu ressuscitas son fils que l'on allait ensevelir; de même aie pitié de moi et ressuscite mon âme qui est mortellement touchée par les péchés tandis que je crie vers Toi l'Ami de l'homme: Alléluia!


Ikos 2


Cherchant à comprendre cette connaissance qui ne peut être comprise, Philippe demanda, " Seigneur, montre-nous le Père." Mais Tu lui répondis: " Il y a si longtemps que tu es avec Moi et pourtant tu ne sais pas que Je suis dans le Père et que le Père est en Moi?" C'est pourquoi, je crie vers Toi l'Insondable avec crainte:

Jésus, Dieu qui existes éternellement.

Jésus Roi très puissant.

Jésus, Maître patient.

Jésus, Sauveur très miséricordieux.

Jésus, mon gardien très bienveillant.

Jésus, purifie-moi de mes péchés.

Jésus, efface mes iniquités.

Jésus, pardonne mes injustices.

Jésus, mon espoir, ne m'abandonne pas.

Jésus, mon aide, ne me rejette pas.

Jésus, mon créateur, ne m'oublie pas.

Jésus, mon pasteur, ne me laisse pas me perdre.

Jésus, Fils de Dieu, aie pitié de moi !


Kondakion 3


O Jésus, Tu as revêtu du pouvoir d'en haut, Tes apôtres qui attendaient à Jérusalem; avec l'ardeur de Ton Saint Esprit, revêts-moi aussi, qui suis nu de toute bonne action, et fais qu'avec amour je puisse Te chanter: Alléluia!


Ikos 3


Dans l'abondance de Ta miséricorde, O Jésus, Tu as appelé les publicains, les pécheurs et les incroyants. Ne me dédaigne pas maintenant, moi qui suis comme eux, mais accepte comme une très précieuse myrrhe cette hymne:

Jésus, Pouvoir invincible.

Jésus, Miséricorde infinie.

Jésus, Beauté radieuse.

Jésus, Amour ineffable.

Jésus, Fils du Dieu Vivant.

Jésus, aie pitié de moi pécheur.

Jésus, écoute-moi, moi qui fus conçu dans l'iniquité.

Jésus, purifie-moi qui suis né dans le péché.

Jésus, enseigne-moi, qui suis inutile.

Jésus, illumine-moi qui suis dans les ténèbres.

Jésus, purifie-moi qui suis souillé.

Jésus, rétablis-moi le prodigue.

Jésus, Fils de Dieu, aie pitié de moi !


Kondakion 4


Etant agité par une tempête de pensées incrédules, Pierre sombrait. Mais quand il Te vit dans la chair, marchant sur l'eau, ô Jésus, il sut que Tu étais le vrai Dieu et prenant la main du salut, il dit: Alléluia !


Ikos 4


ô Seigneur, quand l'aveugle T'entendit, passer sur le chemin, il s'écria: " Jésus, Fils de David, aie pitié de moi." Et Tu l'as fait venir et lui as ouvert les yeux. Dans Ta miséricorde, illumine aussi les yeux spirituels de mon cœur, tandis que je m'écrie vers Toi :

Jésus, Créateur de ceux qui vivent au ciel.

Jésus, Rédempteur de ceux qui sont sur terre.

Jésus, Destructeur des pouvoirs de l'enfer.

Jésus, qui ornas toute la création.

Jésus, Consolateur de mon âme.

Jésus, Illuminateur de mon esprit.

Jésus, Joie de mon cœur.

Jésus, Santé de mon corps.

Jésus, mon sauveur, sauve-moi.

Jésus, ma lumière. éclaire-moi.

Jésus, délivre-moi de tous les tourments.

Jésus, sauve-moi en dépit de mon indignité.

Jésus, Fils de Dieu, aie pitié de moi !


Kondakion 5


Comme autrefois Tu nous rachetas de la malédiction de la Loi, par Ton Sang divinement versé, ô Jésus, délivre-moi des pièges dans lesquels le Serpent nous as enfermés, par les passions de la chair, les suggestions luxurieuses et l'acédie pécheresse, tandis que nous crions vers Toi: Alléluia !


Ikos 5


Quand les enfants hébreux virent sous une forme humaine, Celui qui de Ses mains façonna l'homme, ils comprirent qu'Il était le Maître et avec des palmes, ils se hâtèrent de Lui être agréable, criant: " Hosanna!" Mais nous T'offrons une hymne disant:

Jésus, Dieu véritable.

Jésus, Fils de David.

Jésus, Roi prééminent.

Jésus, Agneau sans tache.

Jésus, Berger très merveilleux.

Jésus, mon gardien dans l'enfance.

Jésus, mon guide dans la jeunesse.

Jésus, ma louange dans la vieillesse.

Jésus, mon espoir dans la vie.

Jésus, ma vie après la mort.

Jésus, ma consolation à Ton jugement.

Jésus, mon désir, que je n'aie pas honte ce jour-là.

Jésus, Fils de Dieu, aie pitié de moi !


Kondakion 6


Accomplissant les paroles prophétiques des hérauts théophores, ô Jésus, Tu es apparu sur terre et bien que rien ne puisse Te contenir, Tu as habité parmi les hommes et Tu as partagé nos peines. Nous fumes guéris par Tes plaies et apprîmes à Te chanter: Alléluia !


Ikos 6


La lumière de Ta vérité a brillé sur le monde et la supercherie démoniaque fut abolie. Car les idoles s'écroulèrent incapables de supporter Ta puissance, ô notre Sauveur. Mais nous qui avons reçu le salut, nous crions vers Toi:

Jésus, Vérité qui fait disparaître l'illusion.

Jésus, Lumière qui surpasse toute clarté.

Jésus, Roi qui excelle en puissance.

Jésus, Dieu fidèle en miséricorde.

Jésus, Pain de Vie, rassasie-moi qui suis affamé.

Jésus, Fontaine de connaissance, étanche ma soif.

Jésus, Vêtement d'allégresse, revêts ma corruption.

Jésus, Voile de joie, couvre mon indignité.

Jésus, qui donne à ceux qui demandent, donne-moi des larmes de lamentation pour mes péchés.

Jésus, Découvreur de ceux qui cherchent, trouve mon âme.

Jésus, Rédemption des pécheurs, purifie-moi de mes iniquités.

Jésus, Fils de Dieu, aie pitié de moi.


Kondakion 7


Désirant révéler le mystère caché de toute éternité, ô Jésus, Tu fus conduit comme un agneau à l'abattoir et comme un agneau devant le tondeur, Tu fus muet. Mais comme Dieu, Tu ressuscitas des morts, et Tu montas aux cieux en gloire, avec Toi, Tu nous ressuscites, nous qui Te crions: Alléluia !


Ikos 7


Le Créateur nous révéla une création merveilleuse quand Il nous apparut: sans semence, Il s'incarna de la Vierge; Il ressuscita du tombeau sans en briser les scellés, et, dans la chair, il entra dans la pièce toutes portes fermées, où se tenaient les apôtres. C'est pourquoi, nous nous émerveillons et chantons:

Jésus, Verbe incirconscrit.

Jésus, Logos insondable.

Jésus, Puissance incompréhensible.

Jésus, Déité indescriptible.

Jésus, Empire incommensurable.

Jésus, invincible royaume.

Jésus, infinie souveraineté.

Jésus, suprême force.

Jésus, éternelle autorité.

Jésus, mon créateur, sois-moi compatissant.

Jésus, mon sauveur, sauve-moi.

Jésus, Fils de Dieu, aie pitié de moi !


Kondakion 8


Voyant Dieu étrangement devenu homme, devenons étrangers à ce vain monde, et élevons nos esprits vers les choses divines. C'est à ces fins que Dieu descendit sur terre, pour nous élever au ciel, nous qui crions vers Lui: Alléluia !


Ikos 8


L'Infini fut tout entier présent ici-bas, sans pour autant être absent du Royaume d'En Haut, quand Il souffrit volontairement pour nous et par Sa mort mit à mort notre mort, par Sa résurrection conférant la vie à ceux qui chantent:

Jésus, Douceur du cœur.

Jésus, Force du corps.

Jésus, Splendeur de l'âme.

Jésus, Acuité de l'esprit.

Jésus, Joie de la conscience.

Jésus, sûre espérance.

Jésus, éternelle mémoire.

Jésus, haute louange.

Jésus, ma gloire très exaltée.

Jésus, mon désir, ne me rejette pas.

Jésus, mon pasteur, retrouve-moi.

Jésus, mon sauveur, sauve-moi.

Jésus, Fils de Dieu aie pitié de moi !


Kondakion 9


Le monde angélique glorifie sans cesse Ton Très Saint Nom, ô Jésus, criant aux cieux: "Saint, Saint, Saint". Et nous, pécheurs sur terre, avec des lèvres d'argile, nous exclamons: Alléluia !


Ikos 9


Nous voyons les rhéteurs muets comme des poissons à Ton sujet, ô Jésus, notre sauveur. Car ils ne peuvent expliquer comment Tu restes à la fois Dieu parfait et homme parfait. Mais nous, nous émerveillant de ce mystère, Te crions avec foi:

Jésus, Dieu éternel.

Jésus, Roi des Rois.

Jésus, Seigneur des Seigneurs.

Jésus, Juge des vivants et des morts.

Jésus, Espoir des sans espoirs.

Jésus, Consolation de ceux qui sont affligés.

Jésus, Gloire des pauvres.

Jésus, ne me juge pas selon mes actes.

Jésus, purifie-moi selon Ta miséricorde.

Jésus, éloigne de moi l'acédie.

Jésus, illumine les pensées de mon cœur.

Jésus, donne-moi la mémoire de la mort.

Jésus, Fils de Dieu, aie pitié de moi !


Kondakion 10


Désirant sauver le monde, ô Soleil levant, Tu es venu vers l'Ouest ténébreux de notre nature et Tu T'es humilié jusques à la mort. C'est pourquoi Ton Nom est exalté au-dessus de tout autre nom et de tous les horizons du ciel et de la terre, Tu entends vers Toi: Alléluia !


Ikos 10


Roi éternel, Consolateur, Christ véritable, libère-nous de toute impureté comme Tu as purifié les dix lépreux, et guéris nous comme Tu le fis pour l'âme avare de Zachée le Publicain, afin que nous puissions nous écrier vers Toi avec componction:

Jésus, Trésor incorruptible.

Jésus, Richesse inépuisable.

Jésus, Nourriture puissante.

Jésus, Boisson inépuisable.

Jésus, Vêture des pauvres.

Jésus, Défense des veuves.

Jésus, Protecteur des orphelins.

Jésus, Secours de ceux qui travaillent.

Jésus, Guide des pèlerins.

Jésus, Pilote de ceux qui voyagent.

Jésus, Calme de ceux qui sont secoués par la tempête.

Jésus, mon Dieu, relève-moi qui suis tombé.

Jésus, Fils de Dieu, aie pitié de moi !


Kondakion 11


Je T'offre, moi l'indigne, les hymnes les plus tendres. Comme la femme de Canaan, je crie vers Toi: Jésus, aie pitié de moi. Ce n'est point ma fille, mais ma chair qui est cruellement la proie des passions et qui arde avec fureur. Accorde moi la guérison, moi qui Te crie: Alléluia !


Ikos 11


Paul Te persécuta autrefois, luminaire illuminant ceux qui sont dans les ténèbres de l'ignorance. Cependant il écouta la puissance de la voix de la connaissance divine et fut illuminé par la vision spirituelle. Verse aussi sur les yeux enténébrés de mon âme cette lumière tandis que je crie:

Jésus, mon très puissant monarque.

Jésus, mon Dieu très fort.

Jésus, mon Seigneur tout immortel.

Jésus, mon très glorieux créateur.

Jésus, mon guide très bon.

Jésus, mon berger très compatissant.

Jésus, mon maître très miséricordieux.

Jésus, mon sauveur très clément.

Jésus, illumine mes sens qui sont dans les ténèbres des passions.

Jésus, guéris mon corps blessé par les péchés.

Jésus, purifie mon esprit des vaines pensées.

Jésus, garde mon cœur des désirs diaboliques.

Jésus, Fils de Dieu, aie pitié de moi !


Kondakion 12


Accorde-moi la grâce, ô Jésus qui remets toutes les dettes, et accepte-moi, pénitent, comme Tu acceptas Pierre qui Te renia et appelle-moi , moi qui suis abattu, comme autrefois Tu appelas Paul qui Te persécutait. Ecoute-moi qui Te crie: Alléluia !


Ikos 12


Tandis que nous chantons Ton incarnation, nous Te louons tous et avec Thomas, nous croyons que Tu es Seigneur et Dieu, qui est assis à la droite du Père et qui reviendra juger les vivants et les morts. En ce jour, fais que je me tienne à Ta droite car je Te crie:

Jésus, Roi pré éternel, aie pitié de moi.

Jésus, Fleur fragrante, emplis-moi de Ta fragrance.

Jésus, Ferveur bien-aimée, enflamme-moi.

Jésus, Temple éternel, abrite-moi.

Jésus, Vêtement de lumière, orne-moi.

Jésus, Joyau sans prix, luit sur moi.

Jésus, Précieuse perle, brille sur moi.

Jésus, Soleil de Justice, donne-moi la lumière.

Jésus, sainte lumière, rends-moi radieux.

Jésus, sauve-moi de la maladie de l'âme et du corps.

Jésus, délivre-moi des mains de l'adversaire.

Jésus, libère-moi du feu inextinguible et des autres tourments éternels.

Jésus, Fils de Dieu, aie pitié de moi.



Kondakion 13


O Jésus très doux et très compatissant, accepte de nous à présent cette supplique modeste, comme Tu acceptas les deux deniers de la veuve et garde Ton héritage des ennemis visibles et invisibles, des invasions étrangères, des maladies et de la famine, de toutes tribulations et blessures mortelles et du châtiment à venir délivre tous ceux qui crient vers Toi: Alléluia !


Ikos 1


Créateur des anges et Seigneur de puissances, ouvre mon esprit perplexe et mes lèvres pour louer Ton nom très pur, comme Tu libéras autrefois l'ouie et la langue d'un sourd-muet, qui se mit alors à proférer des paroles semblables:

Jésus très merveilleux, étonnement des anges.

Jésus très puissant, délivrance des Ancêtres.

Jésus très doux, exaltation des Patriarches.

Jésus très glorieux, affermissement des Rois.

Jésus très aimé, accomplissement des prophètes.

Jésus très admirable, courage des martyrs.

Jésus très tranquille, joie des moines.

Jésus très miséricordieux, douceur des prêtres.

Jésus très clément, abstinence de ceux qui jeûnent.

Jésus très doux, joie de ceux qui sont pieux.

Jésus très honorable, chasteté des vierges.

Jésus éternellement présent, salut des pécheurs.

Jésus, Fils de Dieu aie pitié de moi !


TON 8 /Kondakion 1


Puissant chef d'armée et Seigneur , conquérant de l'enfer, moi, Ta créature et Ton serviteur, je T'offre des hymnes de louange, car je suis délivré de la mort éternelle. Toi qui possèdes une ineffable miséricorde, délivre moi de tout péril, tandis que je crie vers Toi: Jésus, Fils de Dieu, aie pitié de moi !


Version Française de Claude Lopez-Ginisty d'après les éditions imprimées entre 1642 et 1652 du Molitviénik/Livre de Prières, en usage dans l'Eglise Orthodoxe Russe sous le Patriarche Joseph et d’après le Molitvennik/Old Orthodox Prayer Book publié par la paroisse de la Nativité du Christ à Erie, Pennsyvanie, USA en 1986

 

Texte extrait du blog http://acathistes-et-offices-orthodoxes.blogspot.com

ICON

Téléchargez le texte de l'Hymne Acathiste au Très Doux Jésus (pdf) en cliquant ici