25 mai 2014

Le Chapelet des Saints Martyrs du Japon

Le Chapelet des Saints Martyrs du Japon 

GED_00000000

Les Saints Martyrs du Japon

 

Le japon vit ses premières conversions et baptêmes chrétiens vers 1550. Suite à l'ordre de l'empereur du japon, des chrétiens sont arrêtés en vue de leur exécution : religieux, ou simples baptisés japonais. Il est à noter que dès leur arrestation, ils étaient dans une grande joie de mourir pour le Seigneur, et les quelques enfants et jeunes n'étaient pas en reste pour s'offrir à Dieu dans la mort, bien qu'on leur proposa de l'éviter. Leur fierté, leur enthousiasme étaient tels, que le long du chemin jusqu'à leur lieux d'exécution, ces chrétiens destinés à la mort touchaient de nombreux coeurs dans la foule (qui se devait haineuse) et les amenaient à leur conversion. D'autres chrétiens voulurent se joindre aux futurs martyrs. Le 5 février 1597 marque le jour de la mort des vingt-six chrétiens du japon qui moururent crucifiés et transpercés, en chantant le cantique de Zacharie et le psaume "enfants, louons le Seigneur".

 

Comment le réciter

 

C'est un rapide chapelet qui se fait sur deux dizaines. On commence sur la croix, puis il y a un gros grain, suivi de trois petits. Puis les deux dizaines précédées du gros grain. Ce chapelet fut prié pendant l'Apparition de la Très Sainte Vierge à Pontmain, le 17 janvier 1871.


Sur la Croix :

Acte de foi : « Mon Dieu, je crois fermement toutes les vérités que vous avez révélées et que vous nous enseignez par votre Eglise, parce que vous ne pouvez ni vous tromper, ni nous tromper ».

Acte d'espérance : « Mon Dieu, j'espère avec une ferme confiance, que vous me donnerez, par les mérites de Jésus-Christ, votre grâce en ce monde et, si j'observe vos commandements, le bonheur éternel dans l'autre, parce que vous l'avez promis et que vous êtes fidèle dans vos promesses ».

Acte de charité : « Mon Dieu, je vous aime de tout mon cœur, et par dessus toutes choses, parce que vous êtes infiniment bon et infiniment aimable, et j'aime mon prochain comme moi-même pour l'amour de vous ».


Sur les gros grains :

Père Eternel, je Vous offre le Sang Très-Précieux de Jésus-Christ, en expiation de mes péchés et pour les besoins de la Sainte Eglise.


Sur les petits grains :

Doux Coeur de Marie, soyez mon salut, par Jésus Miséricordieux.

 

les_26_martyrs_du_japon_1862_basset_details1_800

Téléchargez le texte de ce chapelet (pdf) en cliquant ici

Posté par fmonvoisin à 14:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


28 juillet 2013

Visite des Sanctuaires de Pontmain

526_001

Visite des Sanctuaires de Pontmain

 

Il y a quelques jours, pendant les 15 jours passés dans ma région d'origine, la Bretagne, je suis allé visiter les Sanctuaires de Pontmain, dans un tout petit village, limitrophe de l'Ile et Vilaine et de la Mayenne, non loin du village dont je suis originaire. J'ai prié longuement dans la basilique, en la chapelle des Lumières, confiant à Marie toutes vos intentions. Voici une vidéo que je vous offre, à vous tous qui habitez loin de la France, que j'ai réalisée à partir des photos que j'ai prises dans ce haut lieu de la Foi. Que Marie vous bénisse et vous conduise vers Son Divin Fils. F.M.

 

Posté par fmonvoisin à 14:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

18 juin 2013

Le Serviteur de Dieu Michel Guérin

P4-Portrait_Michel_GUERIN

Le Serviteur de Dieu Michel Guérin

Premier Pasteur et fondateur de la ville de Pontmain

1801-1872

 

Michel Guérin, dit l’Abbé Guérin, (1801-1872) était un prêtre français du XIXe siècle, premier curé et fondateur de la paroisse de la ville de Pontmain rattachée au diocèse du Mans jusqu’à la création du diocèse de Laval en 1855. Il est né à Laval en 1801. Il devint vicaire à Saint-Ellier après son ordination. En 1840, il fut nommé premier curé d’un pauvre petit hameau : Pontmain. À son arrivée, tout était à mettre en ordre. Il décida d’abord d’agrandir l’église et d’embellir l’édifice. Tout de suite, ses nouveaux paroissiens prirent confiance en lui. L’abbé Guérin aimait particulièrement la Vierge Marie et il fit partager cette dévotion à sa paroisse. Il fonda ainsi la Confrérie de Notre-Dame du Mont-Carmel et du Cœur Immaculé. Il dédia aussi un autel à la Vierge Immaculée et lui consacra sa paroisse. Sa paroisse devenait très pieuse. Après la messe du dimanche, les fidèles restaient pour les vêpres et pour le chapelet. Le curé de Pontmain voulait à tout prix faire éduquer les enfants de sa paroisse dans les principes de l’Église catholique. C’est ainsi qu’en 1842, il fit bâtir une école et fit venir deux religieuses d’un village voisin. Durant la Guerre franco-allemande de 1870, l’abbé Guérin fit célébrer des messes pour les soldats de Pontmain partis combattre. Avant leur départ, il les avait consacrés à la Vierge Marie et leur avait promis qu’ils reviendraient. C’est durant ces années difficiles pour la France que la Vierge Marie se manifesta à quelques enfants, dans la soirée du 17 janvier 1871. L’abbé Guérin ne vit pas l’apparition mais fit chanter des louanges à la Vierge par le village. En 1872, l’apparition fut reconnue et pendant quelques mois, Michel Guérin s’occupa de l’accueil des pèlerins. Il mourut quelque temps après, le 29 mai, suite à une longue maladie. Samedi 1er juin, à 16h, en la basilique de Pontmain, a été ouvert le procès en béatification de l’Abbé Guérin, curé de Pontmain à l’époque de l’apparition mariale.

 

444_001

Prière pour obtenir l’intercession du Serviteur de Dieu Michel Guérin

 

Seigneur mon Dieu, Tu as choisi le prêtre Michel Guérin, pasteur au coeur brûlant, pour rassembler le petit peuple de Pontmain et en faire une communauté fervente de foi, d’espérance et d’amour. Lié à ses paroissiens à la vie et à la mort, c’est dans un attachement filial et inconditionnel à la Vierge Marie qu’il puisa l’ardeur de sa mission pastorale. Afin que grandisse dans notre Eglise la ferveur de la prière, la confiance en Dieu qui exauce en peu de temps et la dévotion envers la Vierge Marie, Mère de l’espérance, apparue à Pontmain, puisse la sainteté de l’abbé Michel Guérin être bientôt reconnue. Et, par l’intercession de ton rayonnant serviteur, accorde-nous, Père très bon, la grâce que nous te demandons maintenant avec confiance. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

 

(Notre Père, Je vous salue, Gloire au Père)


Avec la permission de Mgr Thierry Scherrer, Evêque de Laval (1 juin 2013)

 

Pour les grâces reçues attribuables à la prière de l’abbé Michel Guérin, merci d’en informer le Sanctuaire de Pontmain

 

Centre Pastoral du Sanctuaire

3 rue Notre-Dame

F-53220 Pontmain

Tél : 02 43 05 07 26

Mail : cause.michelguerin@orange.fr

 www.sanctuaire-pontmain.com

 

abbe_guerin_michel__094971500_1047_23052013

Téléchargez le texte de cette prière (pdf) en cliquant ici

17 juin 2010

L'Apparition de Pontmain

Posté par fmonvoisin à 18:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 janvier 2009

Neuvaine à Notre Dame de Pontmain

NDPontmain

Notre Dame de Pontmain

Apparition en 1871

Fête le 17 janvier


Au soir du 17 janvier 1871, La Vierge Marie est apparu dans le Ciel avec une robe bleue sombre remplie d'étoiles, un crucifix dans ses mains. Des mots se sont "affichés" par la suite au dessous d'elle: « Mais priez donc mes enfants, Dieu vous exaucera en peu de temps, Mon Fils se laisse toucher. »


L'hiver 1870-1871 fut terrible pour la France. Le 19 juillet, Napoléon III avait déclaré la guerre à la Prusse et depuis, les défaites se succédaient. L'Empereur avait capitulé le 2 septembre, Paris était assiégé par l'ennemi, l'armée de l'Ouest était battue au Mans le 13 janvier, et elle se repliait en désordre ; une grande partie de la France était occupée : il ne restait plus aucun espoir humain d'arrêter l'invasion. A près la défaite du Mans, l'inquiétude augmenta dans l'Ouest ; les troupes françaises battaient en retraite en direction de la Bretagne. Le soir du 17 janvier, le général allemand Von Schmidt disait : "En ce moment, mes troupes sont à Laval". Elles étaient, en effet, aux portes de la ville et avaient reçu l'ordre de la prendre; celle-ci ne pouvait résister. Or, Laval est à 52 kilomètres de Pont-Main. L'angoisse régnait à Pont-Main. Depuis le 23 septembre, 38 hommes ou jeunes gens étaient partis à la guerre. Monsieur le Curé les y avait préparés. Après la messe qu'il avait célébré pour eux le jour du départ, il les avait bénis, consacrés à la Sainte Vierge, et leur avait promis qu'ils reviendraient tous ; mais, depuis plusieurs jours, on était sans nouvelles de la plupart d'entre eux. L'angoisse était telle que le 15 janvier, après les vêpres, personne n'avait eu le courage d'entonner le cantique habituel : "Mère de l'Espérance". Mais l'abbé Guérin avait su trouver dans son coeur les paroles de foi et de confiance qui raniment le courage : la prière et les chants s'étaient finalement élevés comme de coutume. Puisque toutes les espérances et les consolations humaines semblaient perdues, ne fallait-il pas se tourner vers Dieu ? Dieu, en effet, allait « se laisser toucher » par l'intervention de sa Mère à qui l'on recourait de toutes parts. C'est sa Mère aussi, que Dieu allait choisir pour apporter le message d'espérance et l'assurance d'être exaucé en peu de temps. C'est à Pont-Main qu'elle apporta ce message. On y priait tellement! Au départ des soldats, Monsieur le Curé avait demandé à ses paroissiens de venir à la messe, chaque jour si possible. Son appel avait été entendu ; l'assistance était nombreuse et, après la messe, on priait encore pour la France et les soldats. La paroisse était devenue une véritable communauté priante, dans laquelle chaque famille voulait avoir sa place. Les enfants priaient peut-être encore plus que leurs parents. Monsieur le curé ne se lassait pas de leur redire : « Priez, mes enfants, vous obtiendrez miséricorde ; et surtout, demandez par Marie ». Parmi les enfants, les deux petits Barbedette se distinguaient par leur piété. Chaque matin, après une courte prière et le travail avec leur père, ils récitaient le chapelet à haute voix pour leur frère (parti à la guerre), avant le déjeuner. Depuis le début de la guerre, ils allaient chaque jour à l'église faire le chemin de croix, pour demander la cessation des hostilités. Ils servaient ensuite la messe de 7 heures et s'unissaient encore aux prières pour les soldats. La classe sonnait à 8 heures. Là encore, les religieuses les faisaient prier et chanter des cantiques pour obtenir la miséricorde divine. Ainsi se passa la journée du 17 janvier 1871... Au moment précis où la Vierge Marie promettait la paix aux petits enfants de Pont-Main, les troupes allemandes étaient établies dans le voisinage immédiat de Laval et recevaient du général Von Schmidt l'ordre de prendre la ville qui était sans défense... Mais dans la nuit du 17 au 18, le prince Frédéric-Charles donnait contrordre ; le lendemain avaient lieu à Saint-Melaine, à 2 km de Laval, les derniers combats qui se terminaient à l'avantage de l'armée française. Le 20 janvier, Laval vivait encore dans l'inquiétude, car la nouvelle de l'apparition n'était pas connue. Mgr Wicart, évêque de Laval faisait dans la basilique d'Avesnières le voeu de rebâtir la tour et la flèche, pour que la ville fut préservée de l'invasion. Le jour même, les troupes allemandes commençaient à évacuer la Mayenne. Le message de Pont-Main se réalisait : « Priez, Dieu vous exaucera en peu de temps ». Le 28, l'armistice était signé...


D'après le Chanoine Foisnet, Notre Dame de Pont-Main, Belles histoires belles vies, éditions Fleurus

Neuvaine à Notre Dame de Pontmain


Mais priez mes enfants, Dieu vous exaucera en peu de temps. Mon fils se laisse toucher


Pontmain, lieu d'apparition officiellement reconnu par l'Eglise. Reméditons son message riche d'enseignement pour aujourd'hui. Car comme en 1871, la France est envahie. Non pas par les Prussiens, mais par le découragement et la culture de mort. Prions afin qu'elle soit délivrée !


Chaque jour à la fin de la prière, prier : un Notre Père, un Ave Maria, puis dire l’invocation : Notre Dame de Pontmain, prie pour nous !

696
Premier jour

Notre Dame de la prière

L’apparition : une prière communautaire entre le Ciel et la terre.

Prière : Seigneur, Dieu de l’Alliance, tu invite tes enfants à une communion de vie avec Toi. Par Marie, tu nous en rappelles le chemin. Apprends-nous à prier afin que nous puissions t’exposer les besoins de notre vie humaine et t’écouter nous redire ton amour. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.

132_20_20__20ND_20DE_20PONTMAIN
Deuxième jour

Mère de l’Espérance

L’apparition : Marie apporte l’espérance au petit peuple découragé.

Prière : Par la promesse d’un sauveur, Dieu de nos pères, tu as soutenu l’espérance de ton peuple durant les épreuves de son histoire. Aux heures de doute, de lassitude ou de dégoût, qu’intercède pour nous Celui qui se laisse toucher par la prière, le Sauveur des hommes, né de la Vierge Marie, Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu, qui règne avec toi et le Saint Esprit, maintenant et dans les siècles des siècles. Amen !

857Pontmain
Troisième jour

Madone de l’Enfance


L’apparition : à Pontmain, ce sont les petits enfants qui sont témoins et messagers.

Prière : Seigneur Jésus-Christ, tu as donné les enfants comme modèles à ton peuple et tu ouvres ton Royaume à ceux qui leur ressemblent. Avec l’aide de Marie que tu a donnée pour Mère, apprends-nous à aimer et à comprendre les tout-petits. A leur exemple, garde-nous confiants dans l’amour que tu nous portes. Toi qui est vivant dans l’amour du Père et du Saint-Esprit pour les siècles des siècles.

183336205AVWGBm_ph
Quatrième jour

Mère compatissante

L’apparition : Dans l’angoisse de la guerre Marie vient assurer de la tendresse de Dieu.

Prière : Aux heures de détresse et d’angoisse, tu as permis Seigneur, que Marie, Mère du Christ et Mère des hommes, redonne à tes enfants l’espérance et la joie. A sa prière, fais-nous reconnaître, aujourd’hui la présence de l’Emmanuel, la vraie lumière qui éclaire notre nuit, Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu qui règne avec Père et le Saint Esprit, maintenant et dans les siècles des siècles. Amen !

ndbechwat
Cinquième jour

Mère du sauveur


L’apparition : Marie nous présente la croix douloureuse puis glorieuse de son Fils.

Prière : Seigneur Jésus-Christ, tu as pris sur toi, les souffrances et le péché du monde et tu as offert ta vie pour la multitude. Que ta Croix glorieuse, présentée dans le ciel de Pontmain, par la Vierge Marie, soit un signe dans notre marche hésitante et que sa présence en nos vies nous fasse découvrir ton Visage de Gloire, en ton Royaume où tu règnes avec le Père et le Saint-Esprit. Amen !

ACFTc5oRV

Sixième jour

Mère de l’Eglise

Prière : Père des cieux, tu as voulu que la Vierge Marie témoigne d’une tendresse particulière pour un peuple en prière. Donne-nous le sens du rassemblement ecclésial. Apprends-nous à voir en Marie le modèle et la Mère du Peuple de Dieu. Soutiens chacun de nous dans la mission que tu lui confies d’annoncer ton œuvre d’amour et de salut accomplie par ton fils, Jésus, notre Seigneur.

L’apparition s’entoure d’un ovale de Gloire quand la paroisse se réunit avec le curé Guérin.

Saydet_Beshwet_by_Christine
Septième jour

Enseignante céleste

L’apparition : Dans le ciel de Pontmain Marie nous enseigne l’essentiel du Mystère du Salut.

Prière : Dans ta bonté paternelle, Seigneur, tu soutiens l’espérance de tes enfants. Fais-nous vivre le regard tourné vers ton Fils, Lui que la Vierge Marie nous présente comme le fondement de notre foi et de notre espérance : Jésus-Christ, notre Seigneur et notre Dieu, qui règne avec toi, Père et le Saint-Esprit pour les siècles des siècles. Amen !

nd_pontmain3
Huitième jour

Messagère de la sainte Cité

L’apparition : à Pontmain par Marie c’est le Ciel qui s’ouvre et la vie éternelle apparaît !

Prière : Père des Cieux, dans la visite de la Vierge Marie, tu ouvres notre regard sur la merveilleuse beauté des élus dans la Gloire. Aide ton peuple à être le témoin assuré de la vie éternelle dans un monde livré à l’incroyance. Donne-lui d’être, en cette vie, un reflet de la lumière de ton Christ, dans la ferme espérance d’être corps glorieux en ton Royaume de lumière. Par Jésus le Christ notre Seigneur.

Our_Lady_of_Pontmain_CatholicTradition_org_1
Neuvième jour

Reine de la Paix


L’apparition : à Pontmain, le 17 janvier Marie est venue apporter un message de paix, et de fait, à partir de ce jour ce fut la fin de la guerre et les soldats rentrèrent chez eux.

Prière finale à Notre Dame de Pontmain, Mère de l’Espérance et Reine de la Paix. Très douce Vierge Marie, tu as, dans ton apparition à Pontmain, rappelé l’importance de la prière, fortifié en nos cœurs l’Espérance et apporté la Paix. Daigne accueillir favorablement aujourd’hui la prière ardente que nous t’adressons pour que s’établisse dans nos coeurs, nos familles, notre pays et toutes les nations la paix, fruit de la justice, de la vérité et de la charité. Augmente en nos âmes le désir de vivre pleinement notre foi, sans aucune compromission, dans toutes les circonstances de notre vie. Aide-nous à toujours comprendre les autres et à les aimer profondément en Dieu. Amen !



Permis d’imprimer. Laval le 30 novembre 1994.

+ Louis-Marie Billé

Evêque de la Mayenne (France).

Téléchargez le texte de la Neuvaine à Notre Dame de Pontmain (pdf) en cliquant ici

Posté par fmonvoisin à 12:11 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

29 octobre 2008

Prière à Notre Dame des Familles

Num_riser0028

Notre Dame des Familles

En Pologne, à Makow-Podhalanski, dans l’église du sanctuaire de Notre Dame des Familles, vous pouvez y découvrir Notre Dame de Pontmain arrivée à la suite du jumelage célébré le 31 août 1986. Et cette prière est, avec l'icône de ND des Familles de Makow, au sanctuaire de Pontmain (Mayenne).

Prière à Notre Dame des Familles

Mère de la Sainte Église, Mère des Familles, à l'exemple de nos pères qui t'ont vénérée depuis longtemps dans ton sanctuaire de Makow, nos familles se consacrent à ton Cœur Immaculé. Prends-nous et obtiens-nous de ton Fils la bénédiction pour chaque jour de notre vie. Dans la joie comme dans la croix, fortifies notre foi et aide-nous pour qu'un jour nous soyons auprès de Toi. Épouse de l'Esprit-Saint, Fille bien-aimée du Père, Mère du Fils de Dieu, Mère de l'Église, aide-nous à rester unis à ton Cœur Immaculé, maintenant et toujours. Amen !

29 septembre 2008

Litanies de Notre Dame de Pontmain

Num_riser0045__3_

Notre Dame de Pontmain

Apparitions le 17 janvier 1871


"Priez mes enfants, Dieu vous exaucera en peu de temps
Mon Fils se laisse toucher"

L'apparition se produisit en pleine hiver et en pleine guerre, alors que les troupes de Guillaume Ier, roi de Prusse, ne cessent de l'emporter sur celles de Napoléon III ; le 19 septembre 1870, elles ont commencé le siège de Paris ; le 12 janvier 1871, elles sont entrées au Mans ; progressant vers l'ouest, elles sont aussi entrées en Mayenne. Le 17 janvier, une pointe avancée prussienne arrive aux portes de Laval. Parmi les soldats français règnent le désordre et la panique. Dans les campagnes, les paysans cachent ce qu'ils ont : argent, linge et nourriture. Aux misères de la guerre s'ajoute une épidémie de fièvre thyphoïde et de variole. Sur une population d'environ cinq cents habitants, la paroisse de Pontmain a vu partir trente-huit jeunes gens appelés sous les drapeaux. On était sans nouvelles. Tout allait mal. Les paroissiens disaient: « On a beau prier, le bon Dieu ne nous écoute pas», Le dimanche 15 janvier 1871, après les Vêpres, le curé avait entonné comme de coutume le cantique de Saint-Brieuc : « Mère de l'Espérance dont le nom est si doux, protégez notre France, priez, priez pour nous», II s'était retrouvé seul à chanter. Se retournant, il avait exhorté ses paroissiens. Alors ils chantèrent mais en pleurant. Ce mardi, 17 janvier, on demeurait dans l'inquiétude, la désolation, iI faisait froid. La neige couvre le sol et les toits.

3_05_93_05_103_05_113_05_13

3_02_14

 

Les faits


Vers six heures, Jeanne Destais, l'ensevelisseuse, entre dans la grange pour raconter ce qu'elle a appris au sujet des soldats dont fait partie Auguste Friteau, le demi-frère d'Eugène et Joseph Barbedette. A ce moment, Eugène va dehors guettant le retour de l'aurore boréale qu'il a vue le 11 janvier, mais c'est autre chose qu'il aperçoit, à vingt pieds au-dessus de la maison Guidecoq. " Qu'c'est beau ! ", dira-t-il dans un instant : une Dame vêtue d'une robe bleu sombre, parsemée d'étoiles comme la voûte de l'église. Un voile de deuil encadre son visage fin et jeune. Elle porte une couronne d'or marquée d'un liseré rouge à mi-hauteur. Elle sourit et tend les mains vers l'enfant. Un instant effrayé, Eugène est vite captivé par le tendre regard de cette Dame qu'il contemple en silence. Jeanne Destais ne voit rien, le père non plus ; mais Joseph, sorti avec eux, voit bien, lui ; et il fait la même description que son frère. C'est ainsi : ni Victoire, la mère, ni les Soeurs Vitaline et Marie-Edouard, ni même l'Abbé Guérin, aucun adulte ne pourra voir autre chose que les trois étoiles qui encadrent, en triangle, la tête et les bras de la Dame. Mais plusieurs autres enfants ont éclaté de joie en regardant le ciel. Ainsi Françoise Richer (11 ans) et Jeanne-Marie Lebossé (9 ans) qui, avec les frères Barbedette, forment le groupe des quatre voyants officiellement reconnus. Ainsi la toute petite Augustine Boitin (25 mois) qui battait des mains, Eugène Friteau (6 ans et demi) illuminé de bonheur, bien que très malade. Quant à Auguste Avice (4 ans), il décrivit doucement la Dame à son père ; ensuite, sur l'ordre de celui-ci, il garda le silence. Plus tard, par trois fois et en particulier la veille de sa mort, il rompit ce silence pour dire qu'il avait vu la Sainte Vierge. C'est elle, en effet, qui fut reconnue lorsque les enfants épelèrent la dernière partie du message écrit : L'apparition donna lieu à une veillée de prière dans la neige devant la grange ce soir d'hiver. Les enfants qui restèrent ainsi trois heures à prier, à s'exclamer en regardant le ciel, sans un instant de lassitude. Après le 20 janvier une dernière canonnade suscite un voeu à Notre-Dame d'Avesnières de Laval. Les troupes prussiennes se replient. Le 28 janvier l'armistice est signé. Les trente-huit soldats mobilisés dans la paroisse de Pontmain reviennent tous indemnes. La reconnaissance l'emporte sur le scepticisme. La prière demandée par la Vierge continue. Les foules affluent. Les voyants, eux, sont interrogés, d'abord par le doyen de Landivy puis par une commission spéciale, enfin par l'évêque lui-même. Des médecins les examinent, au terme de l'enquête, le 2 février 1872, Monseigneur Wicart évêque de Laval, fait la déclaration suivante : « Nous jugeons que l'Immaculée Vierge Marie, Mère de Dieu a véritablement apparu, le 17 janvier 1871, à Eugène Barbedette, Joseph Barbedette, Françoise Richer et Jeanne-Marie Lebossé, dans le hameau de Pontmain.»

132_20_20__20ND_20DE_20PONTMAIN

nd_pontmain1w_20Our_Lady_of_Pontmain_CatholicTradition_org_1

Saydet_Beshwet_by_Christine

Litanies de Notre Dame de Pontmain

sous le vocable de Notre Dame de Délivrance

 

Seigneur, ayez pitié de nous

Christ, ayez pitié de nous

Seigneur, ayez pitié de nous

 

Christ, écoutez-nous

Christ, exaucez-nous

 

Père Céleste, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous

Fils, Rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous

Esprit Saint, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous

Trinité Sainte, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous

 

Notre Dame de Pontmain, priez pour nous

Notre Dame de Pontmain, Reine Victorieuse, priez pour nous

Notre Dame de Pontmain, sur qui a reposé la Puissance du Très-Haut, priez pour nous

Notre Dame de Pontmain, plus vaillante qu'Esther et Judith, priez pour nous

Notre Dame de Pontmain, dont le Fils a écrasé la tête de Satan,

Notre Dame de Pontmain, invulnérable aux attaques de Satan,

Notre Dame de Pontmain, qui nous protégez contre le dragon furieux,

Notre Dame de Pontmain, Refuge des pécheurs,

Notre Dame de Pontmain, Libératrice et Salut des infirmes,

Notre Dame de Pontmain, Espérance des désespérés,

Notre Dame de Pontmain, qui avez fait tressaillir Jean-Baptiste d'allégresse,

Notre Dame de Pontmain, qui avez procuré à Élisabeth une heureuse délivrance,

Notre Dame de Pontmain, protectrice des femmes enceintes

Notre Dame de Pontmain, bonne délivrance des femmes en travail,

Notre Dame de Pontmain, consolatrice des enfants avortés,

 

Du pouvoir et des tentations de Satan, Notre Dame de Pontmain, délivrez-nous!

De la séduction des idoles et des fausses doctrines, Notre Dame de Pontmain, délivrez-nous!

Des possession démoniaques, Notre Dame de Pontmain, délivrez-nous!

Des illusions pernicieuses de l'esprit des ténèbres,

Des attaques des sorciers et des maîtres occultes,

Des pactes diaboliques qui rendent esclaves de Satan,

De l'idolâtrie, du spiritisme et du satanisme,

Des sectes, de la sorcellerie et des sociétés secrètes,

Des pièges de la divination et des fausses prédictions,

Des fausses visions et des rêves trompeurs,

De toutes malédictions,

Des envoûtements, des sortilèges et des maléfices,

De l'esprit de mort qui pousse au suicide et au meurtre,

Des maladies provoquées par les sortilèges,

Des fléaux dévastateurs,

De la faim, de la violence et de la guerre,

Des accidents mortels,

Des maladies contagieuses,

De la stérilité d'origine maléfique,

De toute menaces contre les enfants, dans le sein maternel,

Des accouchements difficiles et des traumatismes de notre enfance,

Des perversions dont sont victimes les enfants,

Des angoisses de l'âme et des maux du corps,

Des liens généalogiques qui affectent les vivants,

Des disparitions mystérieuses de nos proches parents,

Des blocages de la vie sentimentale et de nos facultés mentales,

Des ravages de l'impiété, des progrès de l'incroyance et de la civilisation de la mort,

De la tentation contre la Foi,

Des communions indignes et sacrilèges,

Du désespoir et du découragement,

De l'esprit de peu qui tue la Foi en Dieu,

De la tiédeur dans le service de Dieu,

De l'esprit d'orgueil et de domination,

De l'endurcissement dans le péché,

Du péché contre l'Esprit Saint,

Du refus à pardonner à nos ennemis,

Des pensées de haine et des pensées impures,

Des embûches du Démon à l'heure de la mort,

Des souffrances du Purgatoire,

De la damnation éternelle,

 

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, pardonnez-nous, Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous, Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous, Seigneur.

 

Christ, vainqueur de la Mort, écoutez-nous

Christ, vainqueur de Satan, exaucez-nous

 

Esprit Saint le Libérateur, écoutez-nous

Esprit Saint, le Consolateur, exaucez-nous

 

Dieu le Père Tout-Puissant, écoutez-nous

Dieu le Père Tout-Puissant, délivrez-nous du Mauvais.

 

Priez pour nous, Notre Dame de Pontmain

Afin que nous soyons affranchis de toutes nos tribulations

 

Prions

 

Nous Vous louons, notre Dieu, pour Votre Amour, Votre Miséricorde, Votre Puissance, pour la Victoire du Sang de l'Agneau, de Votre Fils, Notre-Seigneur Jésus-Christ. Nous Vous louons pour notre Mère, la Vierge Marie. Accordez à tous ceux qui se réfugient sous Sa Maternelle Protection, la délivrance des maux qui les affligent; libérez-les de la puissance des Ténèbres, afin qu'ils vivent dans la liberté des enfants de Dieu, dans le cortège triomphal du Christ ressuscité. Amen.

Icone_7_jpg_jpg

Prière à Notre Dame de Pontmain,

Mère de l'Espérance et Reine de la Paix


Très douce Vierge Marie, Tu as, dans ton Apparition à Pontmain, rappelé l'importance de la prière, fortifié en nos coeurs, l'Espérance et apporté la Paix. Daigne accueillir favorablement aujourd'hui la prière ardente que nous t'adressons pour que s'établisse dans nos coeurs, nos familles, notre pays et toutes les Nations, la paix, fruit de la Justice, de la Vérité, de la Charité. Augmente en nos âmes le désir de vivre pleinement notre Foi, sans aucune compromission, dans toutes les circonstances de notre vie. Aide-nous à toujours comprendre les autres et à les aimer profondément en Dieu. Amen.

 

Mère de l'Espérance, prie pour nous
Notre Dame de la Prière, prie pour nous
Reine de la Paix, prie pour nous.
Notre Dame de Pontmain, prie pour nous,
pour l'Eglise et pour notre Patrie.

Icone_93_jpg_jpg_jpg

Téléchargez le texte des Litanies de Notre Dame de Pontmain (pdf) en cliquant ici

 

Notice sur Notre Dame de Pontmain,

cliquer sur le lien suivant:

http://spiritualitechretienne.blog4ever.com/blog/lirarticle-83937-970258.html

 

Posté par fmonvoisin à 17:02 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , ,