25 janvier 2015

L'Angelus Breton

 

L'Angélus Breton

 

382_001

 

V. Angelus Domini, nuntiavit Mariae
R/ Et concepit de Spiritu Sancto.

V. L’ange du Seigneur apporta l’annonce à Marie,
R/ Et elle conçut du Saint-Esprit.

 

Ni ho salud gant karantez Rouanez ar Sent hag an Aelez !

C'hwi a zo benniget, o pia ! Hag a c'hrasoù karget ! Ave Maria !

 

Nous Vous saluons avec amour Reine des saints et des anges !

Vous êtes bénie! O pieuse ! Et pleine de grâces ! Ave Maria !

 

(Me ho salud, Mari), leun a c'hras, An Aotrou Doue a zo ganeoc'h, benniget oc'h dreist an oll gwragez, Ha benniget eo ar frouez euz ho korv, Jezuz.

Santez Mari, Mamm da Zoue, Pedit evidom pec'herien, bremañ ha da eur or maro. Evel-se bezet graet.

 

(Ave Maria), gratia plena : Dominus tecum : benedicta tu in mulieribus, et benedictus fructus ventris tui, Jesus.

Sancta Maria mater Dei, ora pro nobis peccatoribus, nunc et in hora mortis nostrae. Amen.

 

(Je Vous salue Marie), comblée de grâce, le Seigneur est avec Vous, Vous êtes bénie entre toutes les femmes, et Jésus, le fruit de Votre sein est béni.

Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous, pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amen.

  

235_001

 

V. Ecce ancilla Domini.
R/ Fiat mihi secundum verbum tuum.

V. Voici la Servante du Seigneur
R/ Qu’il me soit fait selon votre parole.

 

Ra vezo benniget Jezuz ! ar frouezh eus ho korf eürus !

Kanomp gant an aelez, o pia ! e veuleudi bemdez, Ave Maria !

 

Que soit béni Jésus ! Le fruit de votre corps bienheureux !

Chantons avec les anges ! O pieuse ! Ses louanges chaque jour, Ave Maria !

 

(Me ho salud, Mari), leun a c'hras, an Aotrou Doue a zo ganeoc'h, benniget oc'h dreist an oll gwragez, ha benniget eo ar frouez euz ho korv, Jezuz.

Santez Mari, Mamm da Zoue, Pedit evidom pec'herien, bremañ ha da eur or maro. Evel-se bezet graet.

 

(Ave Maria), gratia plena : Dominus tecum : benedicta tu in mulieribus, et benedictus fructus ventris tui, Jesus.

Sancta Maria mater Dei, ora pro nabis peccatoribus, nunc et in hora mortis nostrae. Amen.

 

(Je Vous salue Marie), comblée de grâce, le Seigneur est avec Vous, Vous êtes bénie entre toutes les femmes, et Jésus, le fruit de Votre sein est béni.

Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous, pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amen.

  

 

824_001-001

 

V. Et Verbum caro factum est.

R/ Et habitavit in nobis.

 

V. Et le Verbe s'est fait chair.

R/ Et il a habité parmi nous.

 

Ni ho ped, Mari, gwerc'hez c'hlan pa vezimp war hon tremenvan

Da c'houlenn ouzh Jezuz, o pia ! Deomp ur marv eürus, Ave Maria !

 

Nous vous prions, Vierge pure ! À notre dernière heure,

De demander à Jésus, O pia ! De nous obtenir une mort heureuse, Ave Maria !

 

(Me ho salud), Mari, leun a c'hras, an Aotrou Doue a zo ganeoc'h, benniget oc'h dreist an oll gwragez, ha benniget eo ar frouez euz ho korv, Jezuz.

Santez Mari, Mamm da Zoue, pedit evidom pec'herien, bremañ ha da eur or maro. Evel-se bezet graet.

 

(Ave Maria), gratia plena : Dominus tecum : benedicta tu in mulieribus, et benedictus fructus ventris tui, Jesus.

Sancta Maria mater Dei, ora pro nabis peccatoribus, nunc et in hora mortis nostrae. Amen.

 

(Je Vous salue Marie), comblée de grâce, le Seigneur est avec Vous, Vous êtes bénie entre toutes les femmes, et Jésus, le fruit de Votre sein est béni.

Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous, pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amen.

 

V. Ora pro nobis, sancta Dei Genetrix.

R/ Ut digni efficiamur promissionibus Christi.

V. Priez pour nous, sainte Mère de Dieu

R/ Afin que nous soyons rendus dignes des promesses du Christ.

 

Oremus

 

Gratiam tuam, quaesumus, Domine, mentibus nostris infunde ; ut qui, Angelo nuntiante, Christi Filii tui incarnationem cognovimus, per passionem eius et crucem, ad resurrectionis gloriam perducamur. Per Jésus Christum Dominum nostrum.

R/ Amen.

 

Prions

 

Que Votre grâce, Seigneur, se répande en nos cœurs. Par le message de l'ange, Vous nous avez fait connaître l'Incarnation de Votre Fils bien aimé, conduisez-nous, par Sa Passion et par Sa Croix jusqu'à la gloire de la Résurrection. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.

R/ Amen.

 

Annunciation (2)

 

Chant extrait de l'album

« Pèlerinage à Sainte Anne d'Auray, chants et cantiques populaires »

interprété par la Chorale du Petit Séminaire de Sainte Anne d'Auray,

Un album disponible en téléchargement

 

Téléchargez le texte de cette prière (pdf) en cliquant ici

Téléchargez la partition de cette prière (pdf) en cliquant ici


10 décembre 2013

Kensakridigezh d'ar Intron Varia - Consécration à la Vierge Marie

Kensakridigezh d'ar Intron Varia

 

Teurvezit degemer ma meul, ô werc'hez Vari benniget !

Itron Varia krouet dinamm, rouannez e neñv ha war an douar, a ro bod d'ar pec'herion, Mamm karu, da biv an Aotrou Doue en neus roet urzh ar vizerikord. Setu me, war o zreid, me, (Franck), paour pec'her. Me ho supli,kemerit ma boud en e bezh evel ho mad hag ho perc'hentiezh. Roit enon evel ma peus c'hoant : e ma ene, e ma c'horf, e ma buhez hag e ma marv da virviken. Kemerit, a-roak holl, outañ, evel ma peus c'hoant evit ma en em seveniñ a benn ar fin ar pezh a vez laret diouzoc'h : “ar gwreg a flastro penn an diaoul” hag ivez “c'hwi a trec'ho an hereziou e-barzh ar bed”. Ra vezan etre ho taouarn glan, pinvidik a vizerikord, reizh ho karantez gouest da vevaat ha lakaat da vleunviñ ken-ken a ene kollet. Ra en em astenno ren Kalon-Doue Jesus hep fin ebet. E gwirionez, o frezañs nemetañ a sach ar grasou a konvertis ha santifi an eneou, abalamour a strink ar gras eus Kalon Benniget Jesus warnomp dro ho taouarn-mamm.Amen.

O Mari, koñsevet hep pec'hed, pedit evidomp a c'houllomp rekour deo'ch hag evit ar re ne goullont ket rekour deoc'h, ispisial enebourion an Iliz Sant, hag an dud erpedet ganeomp.

 

Sant Maksimilian-Varia Kolbe

 

O-Kolbe2

Consécration à la Vierge Marie

 

Daignez recevoir ma louange, ô Vierge bénie !

Immaculée Conception, Reine du Ciel et de la terre, Refuge des pécheurs et Mère Très Aimante à qui Dieu voulut confier tout l’ordre de la Miséricorde, me voici à Vos pieds, moi, (Franck), pauvre pécheur. Je Vous en supplie, Acceptez mon être tout entier comme Votre bien et Votre propriété ; agissez en moi selon Votre volonté : en mon âme et mon corps, en ma vie et ma mort et mon éternité. Disposez avant tout de moi comme Vous le désirez pour que se réalise enfin ce qui est dit de Vous : « La Femme écrasera la tête du serpent » et aussi « Vous seule vaincrez les hérésies dans le monde entier. » Qu’en Vos mains toutes pures, si riches de Miséricorde, je devienne un instrument de Votre Amour capable de ranimer et d’épanouir pleinement tant d’âmes tièdes ou égarées. Ainsi s’étendra sans fin le règne du Coeur Divin de Jésus. Vraiment, Votre seule présence attire les grâces qui convertissent et sanctifient les âmes, puisque la grâce jaillit du Coeur Divin de Jésus sur nous tout, en passant par Vos mains maternelles. Amen.

O Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à Vous et pour ceux qui n'ont pas recours à Vous, spécialement les ennemis de la Sainte Eglise et pour toutes les personnes que nous Vous recommandons.

 

Saint Maximilien-Marie Kolbe

30 octobre 2013

La Prière du Seigneur en Breton

La Prière du Seigneur en Breton

Images du Seigneur1

Posté par fmonvoisin à 16:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

29 octobre 2013

Kantik di Maria, le Cantique de Marie en Breton

6861415817_03ae336670_o

Kantik di Maria

Le Cantique de Marie en Breton

 

Va ene a veul an Aotrou, ha va spered en em laouena e Doue va Salver,

abalamour m'en deus sellet ouzh izelded e servijerez.

Ha setu, diwar vremañ e vin galvet eürus gant an holl rummadoù,

rak an Holl-C'halloudeg en deus graet traoù bras din. E anv a zo santel,

hag e drugarez en em astenn a oad en oad war ar re a zouj anezhañ.

Diskouezet en deus nerzh e vrec'h.

Stlabezet en deus ar re o doa soñjezonoù lorc'hus en o c'halon.

Didronet en deus ar re c'halloudek ha savet en deus ar re vihan.

Leuniet en deus a vadoù a re o doa naon ha kaset en deus kuit ar re binvidik er goullo.

Sikouret en deus Israel e servijer, o kaout soñj eus e drugarez,

evel m'en doa henn lavaret d'hon tadoù, e-keñver Abraham hag e lignez da viken.

 

 

Mon âme exalte le Seigneur, mon esprit exulte en Dieu mon Sauveur.

Il s'est penché sur son humble servante ;

désormais tous les âges me diront bienheureuse.

Le Puissant fit pour moi des merveilles ;Saint est son nom !

Son amour s'étend d'âge en âgesur ceux qui le craignent.

Déployant la force de son bras,il disperse les superbes.

Il renverse les puissants de leurs trônes,il élève les humbles.

Il comble de bien les affamés,renvoie les riches les mains vides.

Il relève Israël son serviteur,il se souvient de son amour,

de la promesse faite à nos pères,en faveur d'Abraham et de sa race à jamais.

 

Posté par fmonvoisin à 14:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,