18 avril 2014

La Miséricorde Divine

tj200812250838_1

La Miséricorde Divine du Coeur de Jésus

 

18871068

L'icône du Christ Miséricordieux

 

La genèse de l'icône est liée à une vision du Christ Miséricordieux que soeur Faustine a eue le 22 février 1931, dans notre couvent à Plock. Au cours de cette vision, le Christ lui a commandé de peindre une image avec une inscription au bas: Jésus, j'ai confiance en Toi. L'image représente le Christ ressuscité portant les stigmates de la Passion aux mains et aux pieds. De son Coeur caché sur l'image sortent deux rayons: l'un rouge et l'autre pâle. Lorsque soeur Faustine avait demandé à Jésus la signification des rayons, Il lui a répondu: Ces deux rayons indiquent le sang et l'eau: le rayon pâle signifie l'eau qui justifie les âmes; le rayon rouge signifie le sang, qui est la vie des âmes. Ces deux rayons jaillirent des entrailles de ma miséricorde, alors que mon coeur, agonisant sur la croix, fut ouvert par la lance. Autrement dit, ces deux rayons désignent les Sacrements, mais aussi la sainte Eglise née du côté transpercé du Christ, ainsi que les dons de l'Esprit Saint dont l'Eau est un symbole biblique: Heureux, celui qui vivra dans leur ombre - dit Jésus - car la main juste de Dieu ne l'atteindra pas. L'image montre donc une grande Miséricorde Divine qui fut révélée dans le Mystère pascal de la Rédemption, et qui s'accomplit sans cesse dans les Sacrements de l'Eglise. L'image est un vase pour puiser des grâces et un signe qui rappelle aux fidèles le besoin d'avoir confiance en Dieu et de faire miséricorde aux autres. Les paroles situées en bas de l'image expriment elles-aussi, l'attitude de confiance: Jésus, j'ai confiance en Toi. L'image doit rappeler, par ailleurs, la nécessité de pratiquer la charité, d'après les paroles prononcées par Jésus Lui-même: Par cette image, je donnerai beaucoup de grâces aux âmes, elle doit leur rappeler les exigences de ma miséricorde, car même la foi la plus forte ne sert à rien sans l'action. La vénération de cette icône consiste en une prière pleine de confiance, liée à des actes de miséricorde. Au culte de l'image Jésus a attaché les promesses suivantes: la grâce du salut, de grands progrès sur la voie de la perfection chrétienne, la grâce de bien mourir ainsi que toutes sortes de grâces et de biens nécessaires pour vivre ici-bas, pourvu que l'on prie avec confiance. Je donne aux hommes un vase - dit Jésus à soeur Faustine - avec lequel ils doivent venir puiser la grâce à la source de la miséricorde. Ce vase, c'est cette image avec l'inscription: Jésus, j'ai confiance en Toi. Par cette image j'accorderai beaucoup de grâces aux âmes, que chaque âme ait donc accès à elle. Je promets que l'âme qui honorera cette image ne sera pas perdue. le lui promets aussi la victoire sur ses ennemis dès ici-bas, et spécialement à l'heure de la mort, moi-même, je la défendrai comme ma propre gloire. Les flammes de la miséricorde me brûlent, je désire les déverser sur les âmes humaines. Oh! quelle douleur elles me causent, quand elles ne veulent pas les recevoir (... ). Dis à l'humanité endolorie de se blottir dans mon coeur miséricordieux et je la comblerai de paix. L'humanité ne trouvera pas la paix tant qu'elle ne se tournera pas avec confiance vers ma miséricorde. Parle au monde de ma miséricorde, que l'humanité entière apprenne à connaître mon insondable miséricorde. C'est un signe pour les derniers temps, après viendra le jour de la justice. Tant qu'il en est temps, que les hommes aient recours à la source de ma miséricorde, qu'ils profitent du sang et de l'eau qui ont jailli pour eux. (848) Avant de venir  comme juge équitable, j'ouvre d'abord toutes grandes les portes de ma miséricorde. Qui ne veut pas passer par la porte de ma miséricorde, doit passer par la porte de ma justice...

90026EZ

La Fête de la Miséricorde Divine

Le 1er Dimanche après Pâques

 

Elle doit être célébrée le premier dimanche après Pâques (le dimanche in albis), conformément à un voeu exprimé par le Seigneur Jésus à soeur Faustine. La date choisie par Jésus lui-même montre le rapport étroit qui existe entre le Mystère pascal de la Rédemption et cette Fête. En effet, la liturgie même de la Fête loue Dieu riche en miséricorde. La Fête de la Miséricorde doit être non seulement un jour où l'on honore Dieu dans ce mystère, mais aussi un jour de grâce pour tous et surtout pour les pauvres pécheurs. Le Seigneur Jésus a attaché à cette Fête de grandes promesses. La plus importante est intimement liée à la Sainte Communion reçue ce jour-là (après une confession valide). Elle consiste à obtenir une rémission plénière des fautes et des peines. Cette grâce égale uniquement celle que nous recevons au Sacrement du baptême. La grandeur de cette Fête réside aussi dans le fait suivant: tous, même ceux qui se sont convertis à l'occasion de cette Fête, peuvent implorer et obtenir toutes les grâces, à condition que leurs demandes soient conformes à la volonté divine. Je désire - dit Jésus à Sainte Faustine - qu'il y ait une fête de la Miséricorde. Je veux que cette image que tu peindras avec un pinceau, soit solennellement bénie le premier dimanche après Pâques, ce dimanche doit être la fête de la Miséricorde. Je désire que la fête de la Miséricorde soit le recours et le refuge pour toutes les âmes, et surtout pour les pauvres pécheurs. En ce jour les entrailles de ma miséricorde sont ouvertes, je déverse tout un océan de grâces sur les âmes qui s'approcheront de la source de ma miséricorde; toute âme qui se confessera et communiera recevra le pardon complet de ses fautes et la remise de leur punition; en ce jour sont ouvertes toutes les sources divines par lesquelles s'écoulent les grâces; qu'aucune âme n'ait peur de s'approcher de moi, même si ses péchés sont comme de l'écarlate. La Fête de la Miséricorde a jailli de mes entrailles pour la consolation du monde entier (1517) et elle est confirmée dans les profondeurs de mon amour infini. Cette fête doit être préparée par une Neuvaine qui commence le Vendredi Saint; elle consiste à réciter le Chapelet à la Miséricorde Divine pendant neuf jours de suite; la neuvaine se termine le dimanche dit in albis.

jezu_ufam_tobie_web

La Neuvaine à la Miséricorde Divine

 

La neuvaine est le dernier acte de lutte spirituelle pour les âmes qui se sont égarées sur le chemin de la vie et qui ont perdu la foi, l’espérance et l’amour. La neuvaine doit être une prière « pour la conversion du monde entier et la connaissance de la Miséricorde Divine » (PJ 1059). Elle doit être célébrée à compter du Vendredi Saint pour préparer la Fête de la Miséricorde Divine mais à tout autre moment de l’année aussi. Le désir du Seigneur est que Faustine amène les âmes à la source de la Miséricorde Divine « afin qu’elles puisent force et fraîcheur, ainsi que toutes les grâces dont elles ont besoin dans les difficultés de la vie et particulièrement à l’heure de la mort » (PJ 1209). Il annonce également qu’Il ne refusera rien à l’âme qui lui sera amenée à la source de sa miséricorde (cf. ibid.). Chaque jour de la neuvaine doit être une prière pour des groupes de personnes différents. Le désir du Sauveur est donc clair, il veut que nous nous souciions non seulement de notre salut, mais également de celui des autres. Comme nous pouvons facilement le remarquer, cet appel à la prière ne concerne pas uniquement les pécheurs, mais différentes catégories de personnes, y compris celles qui au quotidien plaisent à Dieu. Ainsi, l’humanité deviendrait une immense famille de prière unie par la glorification de la Miséricorde Divine et par l’imploration de cette miséricorde pour ceux qui en ont besoin. « Je désire que durant ces neuf jours, tu amènes les âmes à la source de ma miséricorde, afin qu’elles puisent force et fraîcheur, ainsi que toutes les grâces dont elles ont besoin dans les difficultés de la vie et particulièrement à l’heure de la mort. Chaque jour tu amèneras jusqu’à mon cœur un groupe d’âmes différent et tu les plongeras dans l’océan de ma miséricorde. Et moi, je ferai entrer toutes ces âmes dans la demeure de mon père. Tu feras cela dans cette vie et dans l’autre. Je ne refuserai rien aux âmes que tu amèneras à la source de ma miséricorde. Et chaque jour par ma douloureuse passion, tu solliciteras de mon Père des grâces pour ces âmes.» « J’ai répondu : Jésus, je ne sais comment faire cette neuvaine, ni quelles âmes conduire tout d’abord à Ton Cœur très compatissant. Et Jésus me répondit qu’il me dirait chaque jour quelles âmes je devrai conduire à Son Cœur. » (PJ 1209)

Num_riser0026

L'Heure de la Miséricorde Divine

 

Voici comment Sœur Faustine note la demande de Jésus à la date du 10 octobre 1937, juste un an avant sa mort : « A trois heures implore ma miséricorde, tout particulièrement pour les pécheurs et ne fût-ce que pour un bref instant, plonge-toi dans ma passion, en particulier dans mon abandon au moment de mon agonie C’est là une heure de grande miséricorde pour le monde entier. Je te laisserai pénétrer ma mortelle tristesse ; en cette heure je ne saurais rien refuser à l’âme qui me prie, par ma passion… » (PJ 1320) En février 1938, Jésus demandait d’être invoqué dans sa miséricorde pour les pécheurs et le monde entier, à trois heures de l’après-midi. A cette médiation, il a attaché une grande promesse d’effusion de grâces spéciales pour toute âme et le monde entier. « Je te rappelle ma fille que chaque fois que tu entendras l’horloge sonner trois heures, immerge-toi tout entière en ma miséricorde en l’adorant et en la glorifiant ; fais appel à sa toute puissance pour le monde entier et particulièrement pour les pauvres pécheurs car à ce moment elle est grande ouverte à toutes les âmes ; à cette heure là tu peux tout obtenir pour toi et pour les autres, à cette heure- là , la grâce a été donnée au monde entier, la miséricorde l’emporta sur la justice. Ma fille essaie à cette heure là de faire le chemin de croix autant que tes occupations te le permettent mais si tu ne peux pas faire le chemin de croix, entre au moins un moment à la chapelle et célèbre mon Cœur qui est plein de miséricorde dans le Très Saint Sacrement ; et si tu ne peux pas entrer à la chapelle, plonge toi dans la prière là où tu te trouves, ne serait-ce que pour un tout petit moment. J’exige de toute créature de vénérer ma miséricorde, mais de toi d’abord, car je t’ai fait connaître le plus profondément ce mystère.» (PJ 1572) Voilà comment nous pouvons sanctifier cette « heure du Golgotha » de tous les jours en mettant en pratique les recommandations du Christ Miséricordieux. « A cette heure-là, tu peux tout obtenir pour toi et pour les autres; à cette heure, la grâce a été donnée au monde entier la miséricorde l'emporta sur la justice. » (PJ 1572) Cette heure permettra aussi à chacun d’unir ses activités et ses souffrances avec celles du monde entier à l’œuvre rédemptrice du Christ. Quel trésor de grâces pouvons-nous ainsi mettre à la disposition de l’Eglise ! Alors notre vie de chrétien revêtira une signification plus consciente de sa vraie valeur corédemptrice. Mais n’oublions pas que l’heure du Golgotha n’est pas le terme de la mission du Christ. Nécessairement, elle conduit à la rencontre personnelle du Ressuscité qui, de son Cœur transpercé, nous enveloppe de ses rayons de purification et de sanctification. Tel est d’ailleurs le message du Christ Miséricordieux.

 

Prière pour célébrer l’Heure de la Miséricorde

 

Ô Jésus, Tu T’es chargé Toi-même, uniquement par amour pour nous, d’une si terrible passion. La justice de Ton Père aurait été fléchie par Ton seul soupir, et Ton anéantissement est uniquement l’œuvre de Ta miséricorde et de Ton inconcevable amour… Au moment de Ton agonie sur la croix, à ce moment même, Tu nous as donné la vie éternelle; en laissant ouvrir Ton côté, Tu nous as ouvert l’inépuisable source de Ta miséricorde; Tu nous as donné ce que Tu as de plus cher: le sang et l’eau de Ton Cœur. Telle est la toute-puissance de Ta miséricorde, d’elle provient toute grâce pour nous. (Petit Journal, 1747)

DV_20mosaic

Chapelet à la Miséricorde Divine

 

Jésus a dicté cette prière à la Sœur Faustine à Vilnius la nuit du 13/14 septembre 1935. (Petit Journal 475-477) Il lui en parlé 14 fois, tout en expliquant son but et les promesses liées à elle. Dans ce chapelet nous offrons à Dieu le Père: « le Corps et le Sang, l’Âme et la Divinité » de Jésus Christ… « en réparation de nos péchés et de ceux du monde entièr. » Par cette prière nous nous unissons au sacrifice de la croix de Jésus, pour le salut de monde; nous invoquons cet amour que Dieu le Père a pour son Fils, et pour le monde. En demandant la miséricorde de Dieu pour nous et pour le monde entier, nous accomplissons un acte de miséricorde. En ajoutant à cela une attitude de confiance et en accomplissant les conditions d’une bonne prière (humilité, persévérance, accord avec la volonté de Dieu), avec attitude d’un sincère, regret des péchés commis, nous pouvons espérer la réalisation des promesses du Christ liées à la récitation de ce chapelet. Ma fille, incite les âmes à dire ce chapelet que je t’ai donné. Il me plaît de leur accorder tout ce qu’elles me demanderont en disant ce chapelet. (Petit Journal, 1541) Si ce que tu demandes est conforme à ma volonté. (Petit Journal, 1731) Les prêtres le donneront aux pécheurs comme une ultime planche de salut; même le pécheur le plus endurci , s’il récite ce chapelet une seule fois obtiendra la grâce de mon infinie miséricorde. (Petit Journal, 687) Les promesses particulières liées au chapelet concernent l’heure de la mort: la grâce de la conversion et d’une mort paisible; elles peuvent être obtenues par les personnes qui récitent ce chapelet et les mourants, auprès desquels l'on prie avec ces paroles.

 

Récitation du chapelet à la Miséricorde Divine

On récite les prières suivantes sur le chapelet ordinaire, et l'on méditera sur les Mystères Douloureux

 

Au début: Notre Père… Je Vous salue Marie…. Je crois en Dieu…

Sur les gros grains, une fois: Père Éternel, je Vous offre le Corps et le Sang, l’Âme et la Divinité de Votre Fils Bien-Aimé, notre Seigneur Jésus-Christ, en réparation de nos péchés et de ceux du monde entier.

Sur les petits grains, 10 fois: Par Sa douloureuse Passion, soyez miséricordieux pour nous et pour le monde entier.

Pour terminer, 3 fois: Dieu Saint, Dieu Fort, Dieu Éternel, ayez pitié de nous et du monde entier.

 

Jésus, j'ai confiance en Vous ( X3).

 

Jésus Miséricordieux, étendu sur la croix, souvenez-Vous de nous à l’heure de notre mort.

 

Méditation pour les Mystères Douloureux

 

L’Agonie au Gethsémani

 

Je suis entrée dans la passion que Jésus a subie au Jardin des Oliviers…. Pendant tout ce temps, je fus comme évanouie. Chaque frémissement de cœur de Jésus se répercutait dans mon cœur et transperçait mon âme…. Je L’ai accompagné au Jardin et au cachot, devant les juges, j’étais avec Lui dans chacun de Ses supplices; pas un de Ses mouvements, pas un de Ses regardes ne m’échappe, j’ai connu la toute-puissance de Son Amour et de Sa Miséricorde envers les âmes. J’agissais avec Lui, mais je ne pouvais trépasser. Le monde ignore tout ce que Jésus a souffert. (Petit Journal II, 102; III,14,15)

 

La Flagellation

 

J'aperçus Jésus attaché à un poteau, dépouillé de ses vêtements et tout de suite la flagellation commença. J'ai vu quatre hommes qui, tour a tour, frappaient le Seigneur avec des foutes…Son sang a coulé a terre et la chair commençait a se détacher en certains endroits. Et j’ai vu dans Son dos os a nu… Jésus gémissait en silence en souffrant…Et Jésus me fit connaître pour quels péchés accepta la flagellation, ce sont les péchés d’impureté. Oh quel souffrances morales de Jésus…quand Il se soumit à la flagellation! (Petit Journal I,93; I,185).

 

Le couronnement d'épines

 

Après la flagellation, les bourreaux emmenèrent le Seigneur et Lui ôtèrent son vêtement, qui déjà collait a Ses plaies; celles-ci se rouvrirent pendant qu’il ôtaient le vêtement, alors on jeta sur le épaules du Seigneur et sur Ses plaies ouvertes un manteau rouge, sale et déchiré. On fit asseoir le Seigneur sur une poutre, puis on tressa une couronne d’épines, qu’on Lui posa sur la tête, et on Lui mit dans la main un roseau et tous se moquaient de Lui et Lui rendaient hommage comme à un roi, ils Lui crachaient au Visage, d’autres prenaient le roseau et Le frappaient à la tête, d’autres encore Lui violaient la face et Le frappaient à coups de poing; Jésus supportait tout avec douceur. (Petit Journal I,170)

 

Le Portement de la Croix

 

Je vis tout une légion d’âmes crucifiées comme Jésus. Et je vis une deuxième et troisième légion d’âmes. La deuxième légion n’était pas clouée à la croix ; mais les âmes tenaient fermement la croix en mains; la troisième légion n’était ni crucifiée, ni ne tenait fermement la croix, mais ces âmes traînaient la croix derrière elles, d’un air mécontent. Alors Jésus me dit: Vois-tu, ces âmes qui me ressemblent dans les souffrances et dans les mépris, me ressembleront aussi dans la gloire; et celles qui sont le moins semblables à Moi dans les souffrances et le mépris, seront aussi moins semblables à Moi dans la gloire. (Petit Journal I, 186).

 

La Mort sur la Croix

 

A trois heures, je vis le Seigneur Jésus crucifié, qui me regarda et dit: J’ai soif (Petit Journal III, 8), soif du salut des âmes, Aide-Moi à sauver les âmes. Joins te souffrances à Ma Passion et offre-les au Père des Cieux pour le rachat des pêcheurs. (Petit Journal II, 104) Je vis sortir de son cote le deux rayons, telles qu’ils sont sur cette image. Alors je sentis dans mon âme la soif du salut des âmes, et de anéantissement de moi-même au profit des pauvres pécheurs. (Petit Journal II, 205)

dimis

La diffusion du culte de la Miséricorde Divine

 

« Les âmes qui propagent la vénération de ma miséricorde, je les protège durant toute leur vie, comme une tendre mère son nourrisson, et à l’heure de la mort, je ne serai pas pour elles un juge, mais le Sauveur miséricordieux » (PJ 1075). Jésus adresse aussi un autre encouragement aux prêtres en les assurant que : « Les pécheurs endurcis se repentiront lorsqu’ils leur parleront de Mon insondable miséricorde, de la pitié que J’ai sur eux en mon cœur » (PJ 1521). Les prêtres et les fidèles sont les apôtres de la Miséricorde de Dieu d’abord par le témoignage de leur vie chrétienne authentique et profonde, qui s’exprime dans une attitude de confiance envers Dieu et d’amour miséricordieux envers le prochain. Jésus dit à Sœur Faustine : « Je désire la confiance de mes créatures. Exhorte les âmes à une grande confiance en l’abîme de ma miséricorde » (PJ 1059). « J’exige de toi des actes de miséricorde qui doivent découler de ton amour pour Moi. Tu dois témoigner aux autres la miséricorde, toujours et partout, tu ne peux pas t’en écarter, ni t’excuser, ni te justifier. Je te donne trois moyens pour exercer la miséricorde envers le prochain : le premier – l’action, le deuxième – la parole, le troisième – la prière ; ces trois degrés renferment la plénitude de la miséricorde » (PJ 742). Les adorateurs de la Miséricorde Divine doivent accomplir chaque jour des actes de miséricorde. On peut être un grand apôtre de la Miséricorde Divine sans utiliser beaucoup de paroles. Sœur Faustine nous a laissé l’exemple efficace d’un tel apostolat par sa vie vécue dans un esprit de confiance et de miséricorde, par ses prières et ses sacrifices, pour la plus grande gloire de la miséricorde divine dans son âme, dans les âmes des autres, mais surtout dans celles des autres pécheurs. Elle priait ainsi : C’est mon plus grand désir que les âmes sachent que Tu es leur bonheur éternel, qu’elles croient en Ta bonté et glorifient Ton infinie miséricorde (PJ 305). Sur elle s’est accomplie la promesse de Jésus : Toutes les âmes qui vénéreront ma miséricorde et propageront sa gloire en incitant les autres âmes à la confiance en ma miséricorde – ces âmes ne connaîtront pas l’effroi à l’heure de la mort. Ma miséricorde les abritera lors de cette dernière lutte (PJ 1540). « Parle au monde de ma miséricorde, que l'humanité entière apprenne à connaître mon insondable miséricorde. C'est un signe pour les derniers temps, après viendra le jour de la justice. Tant qu'il en est temps, que les hommes aient recours à la source de ma miséricorde, qu'ils profitent du sang et de l'eau qui ont jailli pour eux. » (PJ 848).

 

Appendice

22

Sœur Marie Faustine du Saint Sacrement (Hélène Kowalska)

Sa vie et sa mission

 

Hélène Kowalska, connue sous le nom religieux de Sœur Faustine, fait partie aujourd’hui des saints de l’église, élevée sur les autels. Elle a été béatifiée et canonisée par Jean-Paul II . Elle appartient à ces personnes dont Dieu a fait son instrument pour sanctifier l’humanité et la rapprocher de Lui. Elle naît le 25 août 1905 dans une famille de paysans simples et pauvres dans le centre de la Pologne. Rien de particulier ne la distingue si ce n’est une remarquable vie de piété qui se développe très tôt. En raison des conditions familiales difficiles, elle ne peut recevoir une solide éducation, elle arrête sa scolarité en primaire au bout de 3 années. Elle entend pour la première fois la voix de Dieu à l’âge de sept ans. C’est cette voix qui se renforce en son cœur qui la conduit à choisir le chemin de la vie religieuse dans la Congrégation des Sœurs de Notre Dame de la Miséricorde à Varsovie. Elle y entre le 1er août 1925 dans la Congrégation des sœurs de Notre-Dame de la Miséricorde après une année passée comme domestique pour réunir sa dot. Elle est affectée aux tâches les plus humbles de cuisinière, jardinière, portière ou encore boulangère. Au gré des remplacements dans les différentes maisons de sa congrégation, elle sera amenée à vivre à Cracovie, Varsovie, Płock, Vilnius (en Lituanie actuellement, mais Pologne à son époque), Walendow, Derdy. Tout au long de sa vie de postulante puis novice, elle subit des purifications intenses, appelées « nuits ». A côté des apparitions de Jésus, la Vierge Marie ou de nombreux saints (St Michel (PJ 706), Ste Thérèse de l’Enfant Jésus (PJ 150), …), elle traverse sa vie de religieuse sous le signe de très nombreuses souffrances qu’elle accepte avec une admirable patience, confiance et fidélité à la volonté divine. Jésus la charge d’une mission particulière dans l’Eglise : « Tu es la secrétaire de ma miséricorde, je t’ai choisie pour cette fonction dans cette vie et dans la vie future. Je le veux ainsi malgré tous les obstacles que l’on dressera contre toi » (PJ 1605). Elle sera conduite par Jésus à sacrifier sa propre vie pour faire connaître au monde entier la miséricorde infinie que Dieu veut déverser sur le monde et en particulier intercéder pour les plus grands pécheurs en faisant réparation pour leurs péchés. Le 22 février 1931, à Płock, le Christ lui apparaît et lui demande pour la première fois de peindre un tableau selon ce qu’elle a vu dans sa vision. C’est à Vilnius, aidée par son confesseur le Père Michel Sopocko, qu’elle débute les démarches pour la réalisation de ce tableau. Faustine rapportait à ses confesseurs et à ses supérieures toutes ses actions liées aux visions et toutes ses expériences spirituelles. C’est à la demande du Père Sopocko qu’elle met par écrit ses visions et ses entretiens avec Jésus. Ces cahiers ont été rassemblés sous le titre de « PETIT JOURNAL » après sa mort. Elle a souvent été contrecarrée, mise à l’épreuve par ceux qui devait faire preuve de prudence qu’en à l’authenticité de ses visions et ses demandes. L’analyse des comportements et des contenus transmis par Faustine, évaluation psychiatrique y compris, ont permis de les rendre dignes de foi. Le tableau du Christ Miséricordieux a été réalisé selon ses indications en août 1934. Quelques mois plus tard, Faustine connaît pour la seconde fois la même vision qu’en 1931. Dans cette deuxième apparition, les rayons de la Miséricorde Divine embrassent le monde entier. En raison de son mauvais état de santé, elle est envoyée à Cracovie où elle sera hospitalisée pour une tuberculose déjà très avancée, inguérissable à l’époque. Elle meurt le 5 octobre 1938, à l’âge de 33 ans. Elle sera béatifiée le 18 avril 1993, puis canonisée par le pape Jean-Paul II le 30 avril 2000 comme elle en avait eu la vision (PJ 1044).

Faustine était sans aucun doute l’une des personnes qui, dans l’Histoire de l’église, ont appartenu, par une grâce spécifique de Dieu, aux « privilégiés » ayant connu une étroite communion mystique avec Dieu dès cette terre. En témoigne le Petit Journal qu’elle nous a laissé en héritage spirituel. Elle y raconte de manière simple et naturelle, sans aucune exaltation, ses rencontres exceptionnelles avec le Christ Miséricordieux. C’est justement elle que le Christ a utilisée pour rappeler au monde la nécessité de se détourner du péché et l’existence de Son insondable Miséricorde, qu’Il est prêt à déverser sur tous ceux qui font pénitence. Elle a été choisie pour être l’apôtre de la Miséricorde pour notre temps. C’était sa principale mission, mission qu’elle a payée par de grandes souffrances et d’humiliations mais en gardant toujours une très grande confiance en Dieu. Toute sa vie, elle a été de constitution fragile et la plupart du temps entourée de soins médicaux. Elle a offert toutes ses souffrances, tant physiques que spirituelles, au Seigneur pour les péchés du monde, pour sauver les pécheurs par le don de la Miséricorde Divine, pour le monde d’aujourd’hui qui s’efforce de ne compter que sur lui-même, qui croit si fort en ce qui est matériel et qui connaît en même temps un vide spirituel qu’il essaye à tout prix d’assourdir. Le message parlant de Dieu qui se penche sur chaque pécheur, prêt à tout pardonner par amour et à donner ce dont le monde a le plus besoin, est un message d’espérance et un remède pour les âmes meurtries.

 

Petite chronologie de Sœur Faustine (Hélène Kowalska)

 

25 août 1905 Naissance du 3ème enfant des Kowalski dans le village de Glogowiec 27 août 1905 Baptême d’Hélène dans la paroisse de St Casimir à Swinice Warckie 1912 Hélène entend pour la première fois l’appel à une vie consacrée à Dieu 1914 Première communion 1 août 1925 Après avoir travaillé pendant une année comme domestique afin de constituer sa dot, Hélène est acceptée au sein de la Congrégation des Sœurs de la miséricorde à Varsovie, rue Zytnia où elle commence son Postulat 23 janvier 1926 Départ pour le noviciat à Cracovie 30 avril 1926 Prise d’habit et prend le nom de Sœur Marie Faustine 30 avril 1928 Premiers vœux religieux temporaires 1928 Elle travaille à Varsovie 1929 Elle travaille à Vilnius (Lituanie), Kiekrz (Poznan) 22 février 1930 Elle travaille à Plock où elle reçoit la première demande de Jésus pour peindre un tableau suivant le modèle de l’apparition qu’elle a eu 1932 Elle revient à Varsovie pour sa probation 1 mai 1933 Vœux perpétuels à Cracovie devant Mgr Stanilaw Rospond 1933 Elle part pour Vilnius juin 1934 La première icône représentant Jésus Miséricordieux est peinte par E. Kazimirowski à Vilnius 8 janvier 1936 Elle visite l’archevêque dR. Jalbrzykowski pour lui annoncer la demande de Jésus de fonder une nouvelle congrégation 1936 – 1937 Maladie et hospitalisations 5 octobre 1938 Elle meurt à 22h45 18 avril 1993 Béatification à Rome par Jean-Paul II 30 avril 2000 Canonisation à Rome par le Pape Jean-Paul II en la fête de la miséricorde Divine et première canonisée du 2ème millénaire.

 

M_Sopocko

Bienheureux Père Michel Sopoćko

sa vie et sa mission

 

Le père Michel Sopoćko est l’une de ces personnes que l’on ne peut omettre quand on parle du message de la Miséricorde Divine. Il naît en 1888, le jour de la Toussaint, à Nowosady (dans la région de Vilnius en Lituanie actuelle, à l’époque d’avant-guerre Pologne). Il reçoit l’ordination sacerdotale le 15 juin 1914 après de brillante étude au séminaire romain catholique de Vilnius. En 1926, après des études à l’Université de Varsovie, il obtient le titre de docteur en théologie et, en 1934, il soutient son habilitation à l’Université de Vilnius. Il étudie également à l’Institut Supérieur de Pédagogie. En 1928, le Ministère du Culte et de l’Education Publique confie au jeune professeur la chaire de théologie de l’Université Etienne Batory à Vilnius. Il est parallèlement nommé recteur de l’église Saint Michel. Il est également l’auteur de nombreux ouvrages dans le domaine de la pédagogie, de la théologie pastorale et de l’homilétique. Après la IIème guerre mondiale, il poursuit son activité dans les nouvelles frontières de la Pologne. A Vilnius il est également connu comme un pasteur zélé, il œuvre contre l’alcoolisme ; c’est également un confesseur apprécié par les séminaristes, les prêtres et les religieuses. C’est en tant qu’un des confesseurs de la Congrégation Notre-Dame de la Miséricorde, qu’il rencontre Sœur Faustine. Sœur Faustine a eu auparavant deux visions de ce futur confesseur, une première fois à Varsovie lors de sa 3ème probation (PJ 53)et la seconde à Cracovie (PJ 60). Dubitatif au début sur les révélations que lui rapporte Sœur Faustine, il devient convaincu que les inspirations qu’elle reçoit son d’origine divine et s’engage alors dans la propagation du culte de la miséricorde Divine tel que le demande Jésus avec insistance (PJ 422). Grâce à ses démarches, le peintre Eugène Kazimirowski a peint le premier tableau du Christ Miséricordieux. Ce tableau fut exposé pour la première fois à la porte dite « Notre-Dame de la Miséricorde » ou « Ostra Brama » à Vilnius le 1er dimanche après Pâques en avril 1935 qui correspondait aussi à la fin du jubilée de la Rédemption du monde (PJ 89, 416, 417, 420). Après la mort de Sœur Faustine, le père Sopoćko veille à ce que le culte de la Miséricorde Divine dans les formes voulues par Jésus soit propagé. Comme chaque grain jeté en terre, il a d’abord dû mûrir avant de donner des fruits. Comme Jésus l’avait annoncé à Sœur Faustine (PJ 1586), ce serviteur fidèle a dû faire face toute sa vie aux épreuves et en particulier de voir interdit officiellement par Rome en 1958 ce culte de la Miséricorde pour lequel il s’était intégralement donné. Jésus avait révélé à sœur Faustine le 9 juin 1935, son désir que soit fondée une Congrégation qui devait avoir pour but la proclamation de la Miséricorde Divine (PJ 436-439). Cette congrégation « les sœurs de Jésus Miséricordieux », a vu le jour dans les années 40. Elle est actuellement répandue dans plusieurs pays. Le père Sopoćko meurt le 15 février 1975. En 1987 son procès en béatification débute au niveau diocésain. En 2002, les actes sont transmis à la Congrégation pour la Cause des Saints à Rome et, en 2004, est proclamé le décret d’héroïcité de ses vertus. Nous fêtons sa béatification le 28 septembre 2008 à Bialystok (Pologne) où il repose au sein de sa congrégation. Son élévation aux autels est l’aboutissement tant attendu de celui qui, aux côtés de sœur Faustine, est devenu le plus grand propagateur de la Miséricorde Divine (PJ 1256).

 

Pour aller plus loin

 

« Le Petit Journal de Sœur Faustine » - Editions Paroles et Dialogues

« L’Icône du Christ Miséricordieux » de Maria Winowska - Editions Saint-Paul

MERCYbp

Liens

http://spiritualitechretienne.blog4ever.com/blog/lirarticle-83937-704163.html

 

http://spiritualitechretienne.blog4ever.com/blog/lirarticle-83937-540333.html

 

http://spiritualitechretienne.blog4ever.com/blog/lirarticle-83937-956238.html

 

http://spiritualitechretienne.blog4ever.com/blog/lirarticle-83937-956236.html

 

Sites et blogs recommandés

 

http://www.faustine-message.com

 

http://www.misericordedivine.org

 

http://divinemisericorde.com/doku.php

 

http://www.hommage-a-la-misericorde-divine.com

 

http://divinemisericorde.blogspot.com

D_Mercy_Color

Jésus, j'ai confiance en Vous!


07 août 2013

La vision de la Sainte Trinité de Sainte Hildegarde de Bingen

Hildegard+Trinity

La vision de la Sainte Trinité de Sainte Hildegarde de Bingen

(Scivias, IIe livre, 2e vision)

 

« Ensuite je vis une splendide lumière et, dans elle, une forme humaine, couleur de saphir, qui brûlait d'un feu brillant et suave ; et cette splendide lumière pénétra tout ce feu brillant, et ce feu brillant s'infusa dans cette splendide lumière ; et cette splendide lumière et ce feu brillant pénétrèrent toute cette forme humaine, ne faisant qu'une seule lumière, par une même vertu et une même Puissance. Et, de nouveau, j'entendis cette lumière vivante qui me disait : « C'est le sens des mystères de Dieu, afin que l'on distingue et que l'on comprenne discrètement quelle est cette plénitude qui n'a pas d'origine, et à laquelle il ne manque rien ; qui, par sa vertu toute puissante, fixe les bornes de toutes les puissances. Car, si le Seigneur était exempt de sa propre vertu, quelle serait alors son œuvre ? Elle serait certainement vaine, car c'est dans l'œuvre parfaite que l'on voit quel est l'artisan.

C'est pourquoi tu vois une splendide lumière qui n'a pas d'origine, et à laquelle il ne peut rien manquer : Elle désigne le Père et, dans elle, une forme humaine, couleur de saphir, sans aucune tache d'imperfection, d'envie et d'iniquité, désigne le Fils, engendré par le Père, avant le temps, selon la divinité ; mais ensuite, incarné dans le temps, selon l'humanité, et venu dans le monde.

Elle brûle entièrement d'un feu brillant et suave, qui sans aucune atteinte de nulle aride et ténébreuse mortalité, démontre le Saint-Esprit, dont le même Fils unique de Dieu, conçu selon la chair et né d'une vierge dans le temps, répandit dans le monde la lumière de la vraie clarté.

Mais, que cette splendide lumière pénètre tout ce feu brillant, et que ce feu brillant s'infuse dans toute cette splendide lumière, et que cette splendide lumière et ce feu brillant remplissent toute cette forme humaine, ne faisant qu'une seule lumière dans une même vertu et une même puissance : cela signifie que le Père qui est l'équité souveraine, mais qui n'est pas sans le Fils et le Saint Esprit ; et le Saint Esprit qui embrase le cœur des fidèles, mais non sans le Père et le Fils ; et le Fils qui est la plénitude de la vertu, mais non sans le Père et le Saint Esprit : sont inséparables dans la majesté de la divinité, parce que le Père n'est pas sans le Fils, ni le Fils sans le Père, ni le Père et le Fils sans le Saint Esprit, ni le Saint Esprit sans eux ; et ces trois personnes ne forment qu'un seul Dieu, dans l'intégrité de la divinité et de la majesté ; l'unité de la divinité restant inséparable dans ces trois personnes, parce que la divinité ne peut être divisée, mais demeure toujours inviolable, sans aucun changement ; et le Père se manifeste par le Fils ; le Fils par l'origine des créatures ; et le Saint-Esprit par le même Fils incarné. Comment ? C'est le Père qui, avant les siècles, a engendré le Fils ; le Fils par lequel toutes choses ont été faites par le Père, à l'origine des créatures ; et le Saint Esprit qui apparut sous la forme d'une colombe, au baptême du Fils de Dieu, quand le temps fut venu. C'est pourquoi ; que jamais l'homme n'oublie de m'invoquer, moi le seul Dieu dans ces trois personnes, parce que je les ai montrées à l'homme, afin que l'homme brûle d'autant plus d'amour pour moi, que j'ai envoyé, par amour pour lui, mon propre Fils dans le monde ; comme Jean mon bien-aimé en rend témoignage lorsqu'il dit : « C'est en cela qu'apparut la charité de Dieu envers nous, que Dieu envoya dans le monde son Fils unique, afin que nous vivions par lui. En cela est la charité, non que nous ayons aimé Dieu ; mais parce que lui le premier nous a aimés, et a envoyé son Fils propitiateur pour nos péchés » (1).

Que signifie cela ? Parce que Dieu nous a aimés, un autre salut en est résulté que celui que nous eûmes dans une première naissance, lorsque nous devînmes les héritiers de l'innocence et de la sainteté, parce que le Père d'en-haut montra sa charité dans nos périls, lorsque nous étions dans la peine : envoyant, par la vertu d'en-haut, son Verbe seul parmi les enfants des hommes, dans une parfaite sainteté, au milieu des ténèbres des siècles, ou le même Verbe, ayant accompli tout bien, ramena à la vie par sa mansuétude, ceux qui en étaient rejetés à cause de l'impureté de la prévarication, et ne pouvaient revenir à l'état de sainteté qu'ils avaient perdu.

Pourquoi cela ? Car la paternelle dilection de l'amour de Dieu vint par la source même de vie, qui nous forma pour la vie, et qui dans nos périls fut notre protectrice, celle qui est la très profonde et très suave charité, qui nous exerce à la pénitence. Comment ? Dieu se souvint miséricordieusement de son grand ouvrage et de sa perle précieuse, c'est de l'homme que je parle, qu'il avait formé du limon de la terre, et auquel il avait inspiré le souffle de vie. Comment ? Lui-même organisa la vie pour la pénitence, dont l'efficacité ne périra jamais - parce que le rusé serpent trompa l'homme par son invasion orgueilleuse ; mais Dieu le rejeta par la pénitence, qui manifesta l'humilité, que le démon ignora et ne pratiqua pas ; parce qu'il ne sut jamais monter vers la voie de justice. Aussi cette rédemption de charité n'est pas venue de nous, parce que nous n'avons pas su, et nous n'avons pas pu aimer Dieu dans (pour) (l'œuvre) du salut ; mais le Créateur lui-même et le Seigneur de toutes choses a tellement aimé le monde, que pour le sauver il a envoyé son Fils, le prince et le Sauveur des fidèles, lequel a lavé et pansé nos plaies ; et c'est de lui que dégoutte le baume médicinal qui procure tous les bienfaits de la rédemption. C'est pourquoi, toi, ô homme, comprends que nulle instabilité de changement ne peut atteindre Dieu.

Car le Père est le Père, le Fils est le Fils, le Saint Esprit est le Saint Esprit, trois personnes dans l'unité de la divinité, indivisiblement dans toute leur puissance. Comment ? Trois vertus sont dans la pierre, trois dans la flamme et trois dans le verbe. Comment ? Dans la pierre est une vertu d'humidité, une vertu de palpabilité et une force ignée ; elle a la vertu d'humidité pour qu'elle ne se dissolve pas et ne se diminue pas ; elle est palpable au toucher, pour qu'elle serve à la défense et à l'habitation ; elle a une force ignée, pour qu'elle s'échauffe et se consolide par sa dureté : Sa force humide indique le Père, qui n'est jamais aride et n'a pas de borne à sa vertu, la vertu de palpabilité désigne le Fils, qui né d'une vierge peut être touché et saisi ; et la vertu du feu brillant démontre le Saint-Esprit, qui embrase et illumine le cœur des hommes. Comment cela ? De même que l'homme qui attire fréquemment par son corps la vertu humide de la pierre, devient débile et infirme : ainsi l'homme qui par l'instabilité de ses pensées, veut regarder témérairement le Père, périt dans la foi ; et de même que, par la palpabilité saisissable de la pierre, les hommes construisent leur habitation, afin de se défendre contre l'ennemi : ainsi le Fils de Dieu qui est la vraie pierre angulaire, devient la demeure du peuple fidèle, pour le protéger contre les malins esprits. Mais aussi, comme le feu brillant éclaire les ténèbres et brûle ce sur quoi il se repose : ainsi le Saint Esprit écarte l'infidélité, enlevant toute rouille d'iniquité. Et de même que ces trois forces sont dans une même pierre, ainsi la vraie trinité est dans une même divinité.

Aussi, comme la flamme dans un même foyer a trois vertus, ainsi un Dieu en trois personnes. Comment ? La flamme, en effet, consiste dans la splendeur de la clarté, et dans sa force inhérente, et dans son ardeur ignée mais elle a la clarté splendide, pour briller et sa vigueur inhérente pour montrer sa force ; et son ardeur ignée afin de brûler. Aussi, dans la splendeur de clarté, considère le Père, qui par bonté paternelle, répandit sa clarté sur ses fidèles ; et dans la vigueur inhérente, par laquelle cette flamme montre sa vertu de flamme splendide, reconnais le Fils, qui prit son corps dans le sein d'une vierge, et dans lequel la divinité manifesta ses merveilles ; et dans l'ardeur ignée, considère le Saint Esprit, qui consume d'une manière suave l'esprit des croyants. Mais ou ne se trouve ni la splendide clarté, ni la force inhérente, ni l'ardeur ignée, il n'y a pas la flamme ; ainsi, ou le Père ni le Fils, ni le Saint Esprit n'est honoré, la divinité n'est pas adorée dignement. Donc, de même que, dans une même flamme, on distingue ces trois vertus, ainsi, dans l'unité de la divinité, on comprend trois personnes. De même aussi que trois vertus sont indiquées dans le Verbe, ainsi la Trinité doit être considérée dans l'unité de la divinité. Comment ? Dans le Verbe est le son (la parole), la vertu et le souffle. Mais le son est pour qu'on l'entende, la vertu pour qu'on la comprenne, le souffle pour qu'il s'accomplisse. Le son indique le Père, qui fait toutes choses par sa puissance incompréhensible. La vertu désigne le Fils, qui est engendré merveilleusement du Père. Le souffle dénote le Saint Esprit, qui souffle ou il veut, et consume toutes choses. Mais ou le son n'est pas entendu, la vertu ne saurait agir et le souffle s'élever ; et là, le Verbe n'est pas compris. Ainsi le Père, le Fils et le Saint Esprit ne sont pas séparés l'un de l'autre ; mais ils accomplissent leur œuvre dans un parfait accord.

C'est pourquoi comme ces trois choses sont dans un seul verbe, ainsi également la suprême Trinité est dans la suprême unité. Et, de même que dans la pierre, la vertu humide n'est, ni n'agit, sans la palpabilité saisissable et sans la vertu ignée ; ni la vertu palpable sans la vertu humide et la vigueur ignée du feu brillant ; ni la force du feu brillant sans la force humide et la force palpable ; et de même que, dans la flamme, la splendide clarté n'est, ni n'agit, sans la vigueur inhérente et l'ardeur ignée, ni l'ardeur ignée sans la splendide clarté et la vigueur inhérente ; et, de même que dans le Verbe le son n'est, ni n'agit sans la vertu et le souffle, ni la vertu sans le son et le souffle, ni le souffle sans le son et la vertu, mais ils sont indivisiblement unis dans leur œuvre : ainsi également, les trois personnes de la suprême Trinité résident sans être divisées, inséparablement, dans la majesté de la divinité.

Ainsi, ô homme, comprends un Dieu en trois personnes. Mais toi, dans l'aveuglement de ton esprit, tu penses que Dieu est si impuissant, qu'il lui est impossible de subsister vraiment en trois personnes, mais qu'il peut subsister seulement en une ; lorsque tu ne peux voir la voix exister sans ses trois vertus. Pourquoi cela ? Certes, Dieu est en trois personnes, vrai et unique Dieu, le premier et le dernier.

Mais le Père n'est pas sans le Fils, ni le Fils sans le Père, ni le Père ni le Fils sans le Saint Esprit, ni le Saint Esprit sans eux, parce que ces trois personnes sont inséparables dans l'unité de la divinité : Comme le verbe résonne de la bouche de l'homme, mais non la bouche sans la parole, ni la parole sans la vie. Et ou demeure le Verbe ? Dans l'homme. D'où sort-il ? De l'homme. Comment ? Pendant la vie de l'homme.

Ainsi est le Fils dans le Père, que le Père a envoyé sur la terre, pour le salut des hommes qui sont plongés dans les ténèbres ; et ce fils a été conçu dans une Vierge, par le Saint Esprit. Ce Fils, de même qu'il est fils unique dans la divinité, ainsi il est fils unique dans la virginité ; et de même qu'il est fils unique du Père, ainsi il est fils unique de la mère ; parce que comme le Père l'a engendré, seul avant les temps, ainsi la vierge mère l'a engendré, seul, dans le temps, parce qu'elle est restée vierge après l'enfantement. C'est pourquoi, ô homme, comprends, dans ces trois personnes, ton Dieu qui t'a créé dans la force de sa divinité, et qui t'a racheté de la perdition. N'oublie donc pas ton Créateur, comme t'y exhorte Salomon lorsqu'il dit : « Souviens-toi de ton Créateur dans les jours de ta jeunesse, avant que vienne le temps de ton affliction et qu'approchent de toi les années desquelles tu dises : 'Elles ne me plaisent pas' » (2).

Que signifie cela ? Rappelle à ton esprit celui qui t'a créé, lorsque dans les jours de ta téméraire audace, tu penses qu'il t'est possible de t'élever, selon ton  désir, vers les sommets, en te précipitant dans les abîmes ; et lorsque, affermi dans la prospérité, tu tombes dans les pires adversités. Car, la vie qui est en toi évolue toujours vers la perfection, jusqu'au temps ou elle apparaîtra parfaite. Comment ? L'Enfant, dès sa naissance, s'achemine vers l'état parfait, et ensuite il reste dans cet état, délaissant la pétulance des mœurs de la folle adolescence, et n'ayant de souci que pour les affaires sérieuses, pour mener à bonne fin son œuvre ; ce qu'il n'a jamais fait lorsqu'il était dans la fougue de la jeunesse inconstante.

Ainsi doit faire l'homme fidèle : Qu'il délaisse l'enfance des mœurs et qu'il gravisse le sommet des vertus en persévérant dans leur force ; méprisant l'orgueil de sa cupidité, qui est féconde dans les égarements des vices; et que, dans la retraite, il médite sur ce qui est digne de sa sollicitude, après avoir traversé l'enfance des mœurs puériles. C'est pourquoi, ô homme, attache toi à ton Dieu, dans la force de ta virilité, avant que vienne l'homme qui devra être ton juge, lorsque toutes choses seront manifestées, et qu'il ne restera rien de caché ; avant que viennent les temps qui ne verront jamais de fin ; de peur que, murmurant de ces choses dans ton sentiment humain, tu ne dises : « Elles ne me plaisent pas, et je ne comprends pas si elles sont pour mon avantage ou mon détriment », parce que l'esprit humain est en cela toujours dans le doute ; car, même lorsqu'il fait le bien, il est dans l'anxiété de savoir s'il plaît à Dieu ou non. Et tandis qu'il fait le mal, il tremble pour son salut. Mais que celui qui regarde avec des yeux vigilants, et qui entend avec des oreilles attentives, embrasse du fond du cœur ces paroles mystiques, qui émanent de Moi qui suis la Vie.

 

Notes : (1) In hoc apparuit charitar Dei in nobis, quoniam Filium Suum Unigenitum misit Deus in mundum, ut, vivamus per eurn. In hoc est charitas non quasi nos dilexerimus De-am, sed quoniam ipse prior dilexit nos et misit Filium suum propitiationem pro peccatis nos tris. (jean IV). (2). Memento Creatoris tui in diebus juventutis tuœ, antequam veniat tempus afflictionis tuœ, et appropinquent anni de quibus dicas : Non mihi placent. (Eccles. XII).

4644234-16x9-700x394

Prière

 

Louange à la Trinité, son, vie et créatrice de toutes choses !

Et louange à la troupe des Anges,

merveilleux éclat des mystères éclat des mystères inconnus des hommes, et vie de toutes choses !

 

(Sainte Hildegarde, Antienne « Laus Trinitati »)

HildegardeTrinity

 

27 août 2012

L'Apparition de Notre Dame de la Salette

L'Apparition de Notre Dame de la Salette

19 septembre 1846

22 mars 2012

Prière à Marie Reine de France

a_00110

« Mon Fils, pardonnez lui, elle Vous aime toujours puisqu'elle n'a jamais cessé de M'aimer... »

« Vois comme Je chéris mon peuple »

 

Prière à Marie Reine de France

Enseignée par la Vierge Marie à Marcelle Lanchon

 

Ô Marie conçue sans péché, notre bonne Mère qui avez voulu que nous Vous invoquions sous le vocable si consolant à nos cœurs de Reine de France, voyez prosternés à Vos pieds vos Sujets malheureux. Ayez pitié de nous, soyez notre Avocate auprès de Votre divin Fils, notre Roi bien aimé. Nous savons que nous l'avons grandement offensé, outragé même, que nous avons méprisé Ses Commandements, foulé aux pieds les Saintes Lois de Son Eglise; mais nous savons aussi, Ô aimable Souveraine, que Vous êtes toute puissante sur le Cœur de ce Roi d'Amour qui ne demande Lui-même qu'à pardonner; obtenez nous donc cette Paix nationale et individuelle tant désirée de tous pour la plus grande gloire de Votre cher Fils. Ainsi soit il.

 

Sources : « Les Apparitions de Versailles », aux Ed. Téqui


Téléchargez le texte de cette prière (pdf) en cliquant ici

Chapelet pour la conversion des Musulmans

gpjc

Chapelet pour la conversion des Musulmans

D'après une prière enseignée par Jésus à Monique Marie

 

Début: Je crois en Dieu, notre Père, je Vous salue Marie.

Sur les gros grains : Par les Plaies de Jésus et les Larmes de Sa Sainte Mère.

Sur les Petits grains : Doux Père, faites leur connaître Votre Fils.

A la fin de chaque dizaine: Gloire au Père.

Prière finale: Salve Regina.


Jésus : "Récitez ce chapelet, chaque jour, et même plusieurs fois par jour. Répandez-le autour de vous ! Qu'il se dise en France, en Europe et dans tout le monde catholique, afin que les Musulmans osent enfin enfreindre les interdictions qui les empêchent de pénétrer dans mes églises. Priez, intercédez par ces mots si simples. Vos coeurs s'empliront de compassion pour eux qui ne connaissent ni Mes Consolations, ni celles de Ma Sainte Mère, ni celles de Mon Père plus Aimant qu'aimant, plus Miséricordieux que la miséricorde elle-même, plus Doux que toute douceur, plus Beau que toute beauté, plus Souffrant de leur éloignement que toute l'humanité souffrante ! Oh, que cette compassion soit plus grande que vos peurs ou vos jugements ! Récitez, récitez ce saint chapelet. Commencez tout de suite. Jésus".


Chapelet original

Posté par fmonvoisin à 13:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,


18 mai 2011

Neuvaine à la Flamme d'Amour du Cœur Immaculé de Marie

Neuvaine à la Flamme d'Amour du Cœur Immaculé de Marie

madonna_della_fiamma_d_amore__2_

Qu'est-ce que la Flamme d'Amour?

 

Un cadeau précieux de son Coeur Immaculé

 

La dévotion à la Flamme d’Amour du Cœur Immaculé de Marie trouve son origine dans les révélations faites par le Seigneur Jésus et la Vierge Marie à Élisabeth Kindelmann, mère de six enfants de la Hongrie, pays de l'Europe de l’Est, entre les années 1961 et 1981. Élisabeth est décédée le 11 avril 1985. C’est par elle que la Vierge Marie a remis entre nos mains un nouveau moyen: La Flamme d’Amour de son Cœur Immaculé. Ses révélations et celles de Jésus ne s'adressant pas seulement à la Hongrie, mais au monde entier par l'intermédiaire du Saint-Père. Ces révélations ont été transcrites par Mme kindelmann dans son journal spirituel rédigé à la main entre les années 1961 et 1981, à la demande du Seigneur Jésus. L'évêque du lieu a transmis la demande de la Sainte Vierge au Vatican, à la Sacrée Congrégation pour la Doctrine de la foi, pour l'examen d'usage. En attendant le jugement de Rome, nous voulons faire connaître partout, verbalement et par écrit, la volonté de notre Mère du Ciel.

 

La Flamme d'Amour et son mystère

 

La Vierge Marie désire que la dévotion à la Flamme d'Amour de son Coeur Immaculé se répande dans le monde entier afin que le plus grand nombre de ses enfants puisse répondre à sa demande. Par la Flamme d’Amour, nous sommes tous invités à prendre part à l'Œuvre du Salut en aveuglant Satan, source de tout mal, et aider ainsi le Seigneur Jésus et la Vierge Marie à sauver les âmes. Voilà ce que la Flamme d'Amour veut accomplir! Donc, la Sainte Vierge, durant la période de temps qui va de 1961 à 1981, demande et supplie sans cesse. Elle supplie doucement, mais de façon décidée. « Vous me demandez? C’est moi qui vous demande! Vous pleurez? Moi, je sanglote! » (12 mai 1974)

 

Le don de grâce que nous offre la Vierge Marie

 

« J’aimerais mettre entre vos mains un nouvel instrument… c’est la Flamme d’Amour de mon Cœur… Avec cette Flamme pleine de grâces que de mon Coeur je vous donne, allumez tous les coeurs en la faisant passer de coeur en coeur. Son éclat aveuglera Satan. Voilà le feu d’amour d’union que j’ai obtenu du Père céleste par les mérites des plaies de mon saint Fils ». (13 avril 1962) « Nous éteindrons le feu par le feu: le feu de la haine par le feu de l’amour! » (6 décembre 1964) « Ma Flamme d’Amour est devenue si incandescente que c’est non seulement sa lumière mais aussi sa chaleur que je veux répandre sur vous avec toute sa force. Ma Flamme d’Amour est si grande que je ne peux la retenir plus longtemps au dedans de moi; avec une force explosive elle bondit vers vous. Mon amour qui se répand fera éclater la haine satanique qui contamine le monde, afin que le plus grand nombre d’âmes se sauvent de la damnation ». (19 octobre 1962) « Je veux que non seulement vous veniez à connaître mon nom, mais aussi la Flamme d’Amour de mon Cœur maternel qui fait des miracles au fond des cœurs… » (19 octobre 1962) « J’étends l’effet de grâce de la Flamme d’Amour de mon Cœur sur tous les peuples et toutes les nations, non seulement sur ceux qui vivent en la sainte mère l’Église, mais sur toutes les âmes marquées du signe de la Croix bénite de mon saint Fils, et aussi sur les non baptisés! » (16 septembre 1963)

 

Les moyens de mettre à l'oeuvre l'effet de grâce de la Flamme d'Amour

 

Plusieurs moyens nous sont donnés pour mettre à l'oeuvre la puissance de l'effet de grâce de la Flamme d'Amour. La Vierge Marie à Élisabeth Kindelmann: « À la prière par laquelle vous m’honorez, l’Ave Maria, ajoutez cette demande, de la manière suivante: « Je vous salue Marie, pleine de grâce, le Seigneur est avec vous, vous étes bénie entre toutes les femmes, et Jésus, le fruit de vos entrailles est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, répandez l’effet de grâce de votre Flamme d’Amour sur toute l’humanité, maintenant et à l’heure de notre mort. Amen ». L’évêque compétent demanda à Élisabeth: « Pourquoi devrions-nous réciter le très ancien Ave Maria d’une façon différente? » Le 2 février 1982, le Seigneur répondit: « C’est exclusivement grâce aux suppliques efficaces de la Très Sainte Vierge que la Très Sainte Trinité accorda l’effusion de la Flamme d’Amour. Par elle, demandez dans la prière avec laquelle vous saluez ma Mère très sainte: « répandez l’effet de grâce de votre Flamme d’Amour sur toute l’humanité, maintenant et à l’heure de notre mort. Amen.” Afin que, par son action, l’humanité se convertisse ». La Très Sainte Vierge: « Je ne veux pas changer la prière par laquelle vous m’honorez; par cette supplique, je veux plutôt secouer l’humanité. Celle-ci n’est pas une nouvelle formule de prière, elle doit être une supplique constante ». (Octobre 1962) « Quand quelqu’un fait de l’adoration réparatrice ou fait une visite au Saint Sacrement, tant que cela dure, Satan perd sa domination sur les âmes de la paroisse. Lorsqu’il est aveugle, il cesse de régner sur les âmes ». (6-7 novembre 1962) « Si vous assistez à la sainte Messe sans obligation, et que vous êtes en état de grâce devant Dieu, je répandrai la Flamme d’Amour de mon Cœur et j’aveuglerai Satan durant ce temps-là. Mes grâces s’écouleront abondamment sur les âmes pour lesquelles vous offrez cette sainte Messe. La participation à la sainte Messe est ce qui aide le plus à aveugler Satan ». (22 novembre 1962) « Tout au long de la journée aussi, offrez vos travaux pour la gloire de Dieu! Cette offrande, faite en état de grâce, aide aussi à aveugler Satan. Vivez en conformité avec mes grâces afin que Satan soit aveuglé toujours davantage et dans un rayon d’action toujours plus grand. Si vous mettez à profit les abondantes grâces que je vous offre, elles rendront meilleures une multitude d’âmes ». (30 novembre 1962) « Ma petite, vous devez considérer le jeudi et le vendredi comme deux grands jours de grâce. Ces jours-là, ceux qui offrent réparation à mon saint Fils recevront une grande grâce. Durant les heures de réparation, le pouvoir de Satan s’affaiblit dans la mesure où les âmes réparatrices supplient pour les pécheurs... » (29 septembre 1962) Que nous demandent le Seigneur Jésus et Marie très sainte? Conversion, renouveau spirituel, application à atteindre la sainteté de vie, le zèle pour le salut des âmes.

 

La Flamme d’Amour de la Sainte Vierge et les mourants

 

La Vierge Marie: « Lorsque la Flamme d’Amour de mon Cœur s’allumera sur la terre, son effet de grâce se répandra aussi sur les mourants. Satan sera aveuglé et, avec l’aide de votre prière durant votre veillée nocturne, la terrible lutte des mourants contre Satan prendra fin, et sous la douce lumière de ma Flamme d’Amour, même le pécheur le plus endurci se convertira ». (12 septembre 1963) « Je demande qu’on organise dans chaque paroisse la sainte veillée nocturne par laquelle je veux sauver les âmes des mourants, de telle manière qu’aucune minute ne passe sans que quelqu’un fasse oraison de vigile! » (9 juillet 1965)

 

Demande de la Sainte Vierge à tous ses enfants

 

« À la prière par laquelle vous m’honorez, l’Ave Maria, ajoutez cette demande, de la manière suivante: « Je vous salue, Marie, pleine de grâce... priez pour nous pauvres pécheurs, répandez l’effet de grâce de votre Flamme d’Amour sur toute l’humanité, maintenant et à l’heure de notre mort. Amen ». Celle-ci n’est pas une nouvelle formule de prière, elle doit être une supplique constante ». (Octobre 1962 et 2 février 1982) « Voilà l’instrument que je mets entre vos mains. Par la lumière de ma Flamme d’Amour, Satan restera aveugle ». (9 juillet 1965)

 

La Flamme d’Amour de la Sainte Vierge et les âmes du purgatoire

 

La Vierge Marie: « Ma Flamme d’Amour que je désire répandre sur vous dans une mesure de plus en plus grande s’étend aussi aux âmes du purgatoire ». « Dans les familles qui observent régulièrement l’Heure sainte de réparation en famille les jeudis ou les vendredis, si quelqu’un vient à mourir, après un seul jour de jeûne strict observé par un membre de la famille, le défunt est libéré du purgatoire ». (Comprenons: s’il est mort en état de grâce.) (24 septembre 1963) « Celui qui jeûne au pain et à l’eau le lundi libérera chaque fois une âme sacerdotale du lieu de souffrance. Celui qui pratique cela recevra aussi la grâce d’être libéré du lieu des peines moins de huit jours après sa mort ». (Ordre du jour du lundi)


Nouveaux privilèges pour ceux qui gardent un jeûne strict les lundis

 

« Les prêtres qui observent le jeûne du lundi, à chacune des saintes Messes qu’ils célébreront cette semaine-là, libéreront au moment de la Consécration d’innombrables âmes du purgatoire. Les personnes consacrées à Dieu et les laïcs qui gardent le jeûne du lundi libéreront au cours de cette semaine-là, chaque fois qu’ils communient et au moment de recevoir le Corps sacré du Seigneur, une foule d’âmes du purgatoire ». (15 août 1980) « Si à quelque moment que ce soit, en invoquant ma Flamme d’Amour, vous récitez en mon honneur trois Ave Maria, chaque fois une âme sera libérée du purgatoire. Les âmes souffrantes doivent sentir aussi l’effet de grâce de la Flamme d’Amour de mon Cœur maternel ». (13 octobre 1962)

 

Vénération des saintes plaies

 

La Vierge Marie: « Vénérez publiquement les cinq plaies sacrées de mon saint Fils: que ce ne soit pas une dévotion particulière, mais une vénération publique ». En ce qui concerne la vénération des cinq plaies, les paroles du Seigneur Jésus coïncident avec celles de la Vierge Marie: Le Seigneur Jésus: « En honneur de mes cinq plaies sacrées, faites cinq fois de suite le signe de la Croix tout en vous recommandant par mes saintes plaies à la miséricorde du Père céleste... » (13 avril 1962) Manière habituelle de se signer cinq fois: En nous signant: «Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Amen », nous embrassons la Croix, ou à tout le moins spirituellement, chacune des saintes plaies de Jésus lorsque nous disons cette invocation: « Mon Jésus, par les mérites de tes saintes plaies, pardonne-nous et prends pitié de nous! » « Père éternel, je Vous offre les saintes plaies de Notre Seigneur Jésus-Christ pour que Vous guérissiez les plaies de nos âmes! »

 

La Flamme d’Amour de la sainte Mère et les familles

 

La Sainte Vierge dit que le renouveau spirituel doit partir des familles: « Par ma Flamme d’Amour, je veux raviver une fois de plus l’amour dans les foyers; je veux garder unies les familles en danger d’éclatement ». (8 août 1962) À cette fin, elle demande: Réparation : «Je te demande, ma fille, d’offrir à mon saint Fils une réparation très spéciale les jeudis et les vendredis. Que cette réparation se fasse en famille. Commencez cette heure que vous passerez dans vos foyers à faire réparation par une lecture spirituelle, et poursuivez avec la récitation du saint Rosaire ou d’autres prières, dans une ambiance pleine de recueillement et de ferveur. Récitez-le au moins à deux ou trois, car là où deux ou trois se réunissent, là est mon saint Fils. En commençant, faites le signe de la Croix cinq fois, et tandis que vous le faites, offrez-vous au Père éternel par les plaies de mon saint Fils. Faites de même en terminant. Signez-vous de cette manière aussi en vous levant et en vous couchant, et même durant le jour, car cela vous rapprochera du Père éternel par l’intermédiaire de mon saint Fils, et votre cœur sera rempli de grâces ». (13 avril 1962) Message de Jésus aux pères de famille: « Fais parvenir ma demande au Saint-Père, parce que c’est par son intermédiaire que Je désire accorder ma bénédiction porteuse de grandes grâces. Que l’on donne à chaque occasion une bénédiction spéciale à ces pères qui, en cette grande œuvre de la création, collaborent avec Moi et acceptent ma sainte volonté. Cette bénédiction est unique et ne peut être donnée qu’aux pères de famille. À la naissance de chaque enfant, Je répands des grâces extraordinaires sur ces familles ». (1er mars 1964)

 

Demande de la Sainte Vierge au Saint-Père

 

« Je prie le Saint-Père de fixer pour vous la fête de la Flamme d’Amour au 2 février, fête de la Chandeleur. Je ne veux pas une fête spéciale ». (1er août 1962)

 

Demande de Jésus à ses prêtres et aux âmes qui Lui sont consacrées

 

« Convertissez-vous à Moi et sacrifiez-vous sur l’autel sacré du recueillement et du martyre intérieur! Vous voulez constater que telle est ma volonté. Satan ne peut empêcher ce martyre intérieur. Cette lutte au fond des âmes produit des fruits abondants comme un martyre enduré pour Moi. Embrasez la terre par vos ardents désirs! Brûlez le péché par vos sacrifices qui brûlent du pur amour. Ne croyez pas que cela soit impossible. Ayez seulement confiance en Moi ». (7 août 1962) « Là où Je vous ai mis, vous devez être prêts, fermes et remplis d’un esprit de sacrifice… Prenez donc sur vous la Croix que J’ai embrassée Moi aussi et offrez-vous donc vous-mêmes en victime comme Je l’ai fait, sinon vous n’aurez pas la vie éternelle! » (4 octobre 1962) Que demande le Seigneur Jésus à ses prêtres bien-aimés? Qu’ils donnent le bon exemple (22 décembre 1963); qu’ils suivent les inspirations du Seigneur et en fassent voir l’importance aux âmes (1er janvier 1964); qu’ils secouent les âmes languissantes et suscitent de la vaillance dans les âmes (17 avril 1962); qu’ils fassent bon usage de leur temps (19 octobre 1964); qu’ils se laissent guider par la grâce divine à une vie sacrifiée et apostolique (23 novembre 1962); qu’ils fassent adoration et y incitent les fidèles aussi (25 juillet 1963). « Demande à mes fils d’envoyer les âmes à ma Mère bien-aimée, et qu’ils ne prononcent aucune homélie sans exhorter les fidèles à avoir une profonde dévotion envers elle… » (17 avril 1962) « Alors que J’étais suspendu à la Croix, J’ai crié d’une voix forte: J’ai soif! C’est cela que Je vous crie aujourd’hui encore, spécialement aux âmes qui Me sont consacrées ». (18 août 1964)

 

La Flamme d’Amour de la Sainte Vierge et les pécheurs

 

Dans ces messages, la sainte cause du salut des âmes occupe une place centrale, parce que l’essence et la fin de l’action de la Flamme d’Amour est le salut des âmes, leur retour à Dieu et leur renouveau. Le Seigneur Jésus: « Ayons donc une seule pensée: le salut des âmes ». (17 mai 1963) « Oh! avec quelle ardeur Je désire les pécheurs! » (15 août 1964) «Aucune âme que J’ai confiée au soin de mes prêtres ne devrait se damner! » (6 août 1962) C’est pourquoi Il nous intime: « Prenez tous part à mon œuvre de Rédemption! » Et Il indique aussi l’instrument céleste: « L’enfer avale ces âmes créées à l’image et à la ressemblance de mon Père céleste et qui tombent entre les griffes de Satan. La Flamme d’Amour de ma Mère peut calmer la douleur de mon Cœur. » (26 juillet 1963) La Sainte Vierge dit aussi: « Je veux que pas une seule âme ne se damne. Désirez-le vous aussi avec moi! C’est pourquoi je dépose entre vos mains ce faisceau de lumière qu’est la Flamme d’Amour de mon Cœur ». (15 janvier 1964) Mais cela dépend aussi de nous: « Satan est en train de balayer les âmes de façon vertigineuse. Pourquoi ne vous efforcez-vous pas d’empêcher cela de toutes vos forces? » (14 mai 1962) Elle ajoute: « Il faut vous dédier à aveugler Satan. Les forces conjuguées du monde entier sont nécessaires afin de réussir cela. N’attendez pas, parce qu’un jour vous aurez à répondre du travail qui vous a été confié, du sort d’une multitude d’âmes… Car Satan sera aveuglé dans la mesure où vous travaillerez contre lui. » (27 novembre 1963) Les moyens de sauver les âmes: Le Seigneur Jésus: « Sacrifice, oraison! Voilà votre instrument! » (22 - 23 juillet 1963) Toutes sortes de sacrifices: supporter avec patience les souffrances corporelles et spirituelles, les unir à la Passion de Jésus (24 mai 1963), et aussi le jeûne, veiller une partie de la nuit, etc. Chacun, selon ses possibilités, peut les pratiquer en tout moment et en tous lieux. Même avec l’offrande du travail que nous allons effectuer durant le jour, nous pouvons sauver des âmes (30 novembre 1962). La douleur de nos péchés féconde aussi les âmes (15 août 1964). Même le désir du salut des âmes contribue à aveugler Satan (30 novembre 1962), parce que le vouloir de l’âme est déjà de l’amour (15 septembre 1962). La Sainte Vierge: « Plus nombreuses seront les âmes sacrifiées et celles qui veillent en prière, plus grande sera la force de ma Flamme d’Amour sur la terre… Parce que c’est dans la force du sacrifice et de la prière que se brise la flambée de la haine infernale ». (6 décembre 1964) « J’appuierai votre travail par des miracles jamais vus auparavant, et que la réparation à mon saint Fils va accomplir imperceptiblement, doucement et silencieusement ». (1er août 1962) Et le Seigneur Jésus: « Si vous Me demandez des âmes, pourrais-Je rejeter votre demande? Non! Car alors Je travaillerais contre mon œuvre de Salut. J’écoute toujours votre prière persévérante ». (24 juin 1963)

 

Ce qu'est la Flamme d'Amour

 

Élisabeth demanda un jour: « Qu'est-ce donc que La Flamme d'Amour? » Jésus répondit: « La Flamme d'Amour de ma Mère est pour vous ce qu'était l'arche pour Noé ». Et la Bienheureuse Vierge Marie d'ajouter: « La Flamme d'Amour de mon Coeur Immaculé est Jésus-Christ lui-même! » Remercions le Seigneur du plus profond du coeur et avec beaucoup de gratitude pour ce cadeau d’une portée exceptionnelle qu'est la Flamme d'Amour, car un tel flot de grâces n’a encore jamais été donné depuis que le Verbe s’est fait Chair, tel que la Vierge Marie l’a affirmé à Élisabeth.

i_heart

Neuvaine à la Flamme d'Amour du Cœur Immaculé de Marie


Introduction

 

Cette Neuvaine a été commencée par le prêtre d’une paroisse de Guayaquil, Équateur, avant la fête de la Chandeleur de 1993. Les Groupes de Prière de la Flamme d'Amour sont invités à vivre la Présence de Marie, en faisant cette neuvaine en leurs différents Cénacles de Prière, et si possible qu’elle soit ininterrompue: qu’en arrivant à chaque localité, elle soit commencée par un groupe et continuée par un autre. Que ces 9 jours soient des jours de jeûne continu: en se portant volontaires, chacun le fait un jour. Et ainsi notre Bienheureuse Mère voit notre union à nous tous qui sommes engagés envers Elle en tentant d’obéir à ses conseils et ses Messages Célestes, pour obtenir par son intercession la conversion des âmes et la plus profonde intimité avec Dieu. Le temps est court. Marie nous incite à nous joindre sans délai à la grande campagne de salut des âmes, prêts à combattre Satan, l’ennemi de Notre Mère. Qu’on fasse connaître la neuvaine de la Flamme d'Amour du cœur Immaculé de Marie, qu’elle soit diffusée et implantée dans le monde entier!

 

Le Mouvement de la Flamme d'Amour

 

Avec permission de l’ordinaire, Acapulco

 

Rafael Bello Ruiz

Services Diocésains

Acapulco, Gro., Mex.

Acapulco Le 21 mai 1993

 

Mouvement de la Flamme d'Amour

Salina Cruz #39,

06760 México, D.F.

 

Bien chers frères et sœurs en Jésus-Christ,

 

J’ai reçu avec plaisir l’exemplaire de la Neuvaine de la Flamme d'Amour du Cœur Immaculé de Marie. Après l’avoir lu, je l’ai remis au groupe responsable de la diffusion du Saint Rosaire dans tout l’archidiocèse. J’espère que la lecture de cette Neuvaine, durant le mois de Marie et en tout temps, aidera les fidèles chrétiens à accroître leur amour envers la Très Sainte Vierge et leurs désirs de l’imiter. Je vous serai reconnaissant si vous vouliez bien m’en faire parvenir trois exemplaires. Que tous les fidèles qui appartiennent à ce Mouvement de la Flamme d'Amour reçoivent ma bénédiction, de votre serviteur en Jésus-Christ.

 

Rafael Bello Ruiz

Archevêque d’Acapulco

 

Prières pour chaque jour

 

Chaque jour, en commençant les prières de cette Neuvaine, allumons une chandelle et faisons cinq fois le signe de la croix en nous offrant au Père Éternel par les Plaies de Jésus. Demandons les grâces dont nous avons besoin, aux intentions de notre Mère Marie, spécialement l’effusion de l'Esprit Saint sur l'humanité entière pour obtenir la paix en nous et dans le monde entier; et pour le salut de toutes ces âmes que nous connaissons et qui blasphèment contre Dieu. Gardons silence pour reconnaître nos fautes devant Dieu et lui demander pardon.

 

Acte de contrition

 

Jésus mon Seigneur et mon Rédempteur, j’ai le regret de tous les péchés que j’ai commis jusqu’à maintenant, je le regrette de tout mon cœur parce que par eux j’ai offensé un Dieu si bon. Je me propose fermement de ne plus recommencer et j’espère avec une ferme confiance que par Votre infinie Miséricorde, Vous m’accorderez le pardon de mes péchés et que Vous me conduirez à la vie éternelle. Amen.

 

Prière ou chant à l'Esprit Saint

 

Esprit Saint, viens, viens, Esprit Saint viens, viens,

Esprit Saint viens, viens, au nom du Seigneur.

Accompagne-moi, illumine-moi toute ma vie,

accompagne-moi, illumine-moi

Esprit Saint viens, viens.

 

Prière finales pour chaque jour

 

Rosaire de la Flamme d'Amour

 

Réciter la dizaine du Mystère correspondant avec l’oraison jaculatoire de la Flamme d'Amour : « O notre Mère, répandez l'effet de grâce de Votre Flamme d'Amour sur toute l'humanité ».

 

Prière à Jésus

 

Ô mon Jésus, que nos pieds cheminent ensemble, que nos mains rassemblent dans l’unité, que nos cœurs battent au même rythme, que nos âmes soient en harmonie, que nos pensées soient à l’unisson, que nos oreilles écoutent ensemble le silence, que nos regards se fondent l’un dans l’autre, et que nos lèvres supplient ensemble le Père éternel, pour obtenir miséricorde. Amen.

 

Consécration au cœur Immaculé de Marie

 

O Coeur Immaculé de Marie, plein de bonté, montrez-nous Votre Amour. Que la Flamme d’Amour de Votre Coeur, ô Marie, descende sur tous les hommes. Nous Vous aimons de tout notre être. Mettez dans nos coeurs le véritable amour pour qu’ainsi nous ayons une continuelle dévotion envers Vous. O Marie, qui avez un Coeur doux et humble, rappelez-Vous de nous quand nous sommes dans le péché. Par le moyen de votre Coeur Immaculé et Maternel, guérissez-nous de toutes nos infirmités spirituelles. Faites que nous puissions toujours voir la bonté de Votre Coeur Maternel et que nous puissions nous convertir par Votre Flamme d’Amour. Amen.

 

Premier jour

Marie, comblée de grâce

 

La vraie grandeur de l’homme est de recevoir la vie de Dieu qui est la grâce. Nous l’avons reçue au Baptême, et si nous l’avons perdue par le péché, nous la recouvrons par la confession et la fortifions par l’Eucharistie. La Vierge Marie a été comblée de grâce dès le premier instant de son existence. C’est pour cela que l’ange la salua: « Comblée de grâce », plus que tous les Saints et que tous les anges.

 

Ô Mère, Vous qui êtes comblée de Grâce, répandez en nous les grâces dont nos âmes ont tant besoin, pour que nous soyons dignes de voir Dieu.

 

Des Messages de la Flamme d'Amour

 

La Très Sainte Vierge dit: « Prends cette Flamme pleine de grâces que de mon Cœur Je vous donne, allume ton cœur avec elle et passe-la à d’autres. Ce sera le miracle du feu d’Amour qui, en se changeant en un incendie, par son éclat aveuglera Satan, et nous sauverons beaucoup d’âmes ».

 

Moment de réflexion : Comment augmenter la grâce reçue au baptême? Comment retrouver la grâce reçue au baptême? Quel est le plus grand don que vous avez reçu au baptême?

 

Prière finales pour tous les jours : Une dizaine du Rosaire de la Flamme d’Amour. Prière à Jésus. Consécration au Cœur Immaculé de Marie.

 

Pratique du jour : Si vous avez senti la douleur de vos péchés, repentez-vous et demandez pardon au Seigneur de tout votre cœur.

 

Deuxième jour

Marie, modèle de vertu

 

La meilleure manière d’honorer le Cœur Immaculé de Marie est de nous efforcer d’imiter ses vertus et surtout sa Foi, son Humilité, sa Pureté et son Amour pour Dieu et pour les Humains. La Vierge Marie cherche à aider ses enfants à transformer leurs vies. Dieu nous invite à l’imiter parce qu’Elle est Sa Fille de prédilection, celle qui est pleine de vertus.

 

Ô Mère, priez pour notre foi, notre humilité et spécialement pour que nous atteignons la perfection dans l’amour de Dieu et du prochain.

 

Des Messages de la Flamme d'Amour

 

La Très Sainte Vierge dit: « Fais attention ma petite, le malin veut arracher la principale richesse de ton âme: il veut briser ton humilité. Il sait que seule une âme humble peut représenter notre cause, c’est pourquoi sois sur tes gardes et demeure effacée dans l’humilité. Ton humilité sera si grande qu’elle irradiera bonté et amour sur tous ceux que tu fréquentes ».

 

Moment de réflexion : Quelle est la vertu que vous admirez le plus en Marie et pourquoi? Comment imiter Marie en notre vie de chaque jour?

 

Prières finales pour tous les jours

 

Pratique du jour : Faire de nombreux actes d’humilité et de soumission à la volonté Divine. (Par exemple: en ne se louant pas, en ne parlant pas de soi et en n’attirant pas l’attention des autres sur soi)

 

Troisième jour

Marie, notre Avocate

 

Marie est l’Échelle mystérieuse, Dieu l’a constituée Trésorière de ses grâces, et aux dires des Saints docteurs, aucune faveur ne descend sur la terre si ce n’est par les mains de Marie. Au milieu de nos souffrances, de nos angoisses et de nos misères, ayons recours à Marie. Elle présentera nos suppliques au Seigneur et nous obtiendra de si nombreux et de si grands bienfaits qu’ils nous consoleront dans nos peines, soulageront nos souffrances, sècheront nos larmes et nous donneront le courage nécessaire pour vaincre les tentations et obtenir le salut éternel. Accourons au Seigneur par l’intermédiaire de Marie, notre avocate.

 

Ô Mère, nous Vous en supplions, intercédez devant Dieu trine et un, pour chacun de nos besoins (Garder le silence quelques secondes pour présenter ses intentions à notre Mère)

 

Des Messages de la Flamme d'Amour

 

La Très Sainte Vierge dit: « Tournez-vous vers moi et ayez recours à mon intercession. Je veux et je peux vous aider, mais j’ai besoin de vos prières et de vos sacrifices. Dieu veuille que je voie votre bonne volonté et votre décision de vous mettre en marche! Ne remettez plus à plus tard, vous avez déjà perdu trop de temps, le malin travaille avec beaucoup plus de succès et de détermination que vous et cela me chagrine beaucoup. Mission sublime, propager la Flamme d'Amour ».

 

Moment de réflexion : Quel est le rôle que Marie votre vie et pourquoi? Pourquoi donne-t-on à Marie le titre d’Auxiliatrice? Penser à une grâce spéciale que vous avez reçu par l'intercession de la Vierge Marie.

 

 

Prières finales pour tous les jours

 

Pratique : Accomplir un sacrifice pour le salut d’un grand pécheur.

 

Quatrième jour

Le silence de Marie

 

La Vierge observait ce qui se passait autour d’elle et conservait tout au fond de son cœur. Marie, la Femme discrète et de peu de paroles de l’Evangile, gardait et accomplissait la parole de son Fils Jésus.

 

Ô Mère, enseignez-nous comment garder Votre silence au plus profond de nos cœurs, pour pouvoir écouter la voix de Dieu.

 

Des Messages de la Flamme d'Amour

 

La Très Sainte Vierge dit: « Je désire que tu apprennes à garder mon silence. Et ne te surprends pas que je te dise cela autant de fois. Sais-tu, qui est le véritable sage? Celui qui garde silence. La véritable sagesse mûrit dans le terreau du silence et ne peut prendre racine que dans le silence. Tu verras que les rares paroles produisent un bon fruit abondant dans les âmes. Sache rester continuellement silencieuse parce que c’est seulement ainsi que la voix de Dieu continuera à se faire entendre en toi. Sache te taire, et ne te louange pas toi-même. Répare par le silence les paroles vides et insensées de nombre de mes enfants ».

 

Moment de réflexion : Comment atteindre la paix intérieure? Comment imiter Marie en sa vie de silence et de solitude? Que signifie accepter la Volonté de Dieu?

 

Prières finales pour tous les jours

 

Pratique : Garder le silence, comme Marie.

 

Cinquième jour

Marie, Modèle de prière

 

Marie, inspirée par l’Esprit Saint, loue le Père Eternel en chantant le Magnificat. C’est une prière d’adoration, de louange et de remerciement. Marie a été la grande priante. Elle prie à la maison et à la Synagogue. Elle récite quotidiennement les prières rituelles et entretient une relation amicale avec Dieu dans l’intimité. La Vierge est un guide sûr, sur les chemin diffíciles de la prière. L’homme a besoin de prier, pour s’unir à Dieu, Fontaine divine, pour pouvoir se remplir des grâces nécessaires pour son vécu de chaque jour. Il faut sans cesse prier sans défaillance.

 

Ô Mère, recevez nos humbles prières et présentez-les au Ciel en réparation de tous nos péchés et de ceux du monde entier.

 

Des Messages de la Flamme d'Amour

 

La Très Sainte Vierge dit: « Je te demande, ma fille, d’offrir, les Jeudis et Vendredis, à mon Divin Fils une réparation très spéciale. La manière de la faire est l’Heure Sainte de Réparation en famille. Cette heure que vous passerez en famille en faisant réparation, commencez-la par une lecture spirituelle et continuez par la récitation du Saint Rosaire ou d’autres prières en un atmosphère plein de recueillement et de ferveur. Faites-le au moins à deux ou trois, parce que là où deux ou trois sont réunis, mon Divin Fils est là. En commençant, signez-vous cinq fois et en le faisant, offrez-vous par les Plaies de mon Divin Fils au Père Éternel ».

 

Moment de réflexion : Est-il possible de prier et de travailler en même temps? Quelle est la prière du silence? Avez-vous, chez vous, un endroit et un moment pour permettre la rencontre de votre famille avec Jésus?

 

Prières finales pour tous les jours

 

Pratique : Faire une visite au Saint Sacrement présent dans le Tabernacle de nos églises.

 

Sixième jour

Marie, remplie de l'Esprit Saint

 

Les disciples attendaient que s’accomplisse la promesse de Jésus. Il était retourné vers son Père pour leur envoyer le Consolateur, qui les consolerait et leur rappellerait les enseignements reçues. En compagnie de Marie la Mère de Jésus et d’autres femmes, ils furent tous remplis de l’Esprit Saint. Apparurent des langues de feu qui se posèrent sur chacun d’eux.

 

Mère, Vous qui êtes chargée de distribuer les dons de l‘Esprit Saint, nous Vous en supplions, accordez-nous le don de la Flamme d'Amour qui jaillit de Votre Coeur Immaculé: que par la force de Votre Amour elle change notre vie.

 

Des Messages de la Flamme d'Amour

 

La voyante Élisabeth Kindelman écrit, en faisant référence à la très Sainte Vierge: « Elle me parla beaucoup du temps de grâce et de l’esprit d’amour, qui sera très semblable à la première Pentecôte, et qui inondera la terre de sa force. Ce sera le grand miracle qui attirera l’attention de toute l’humanité. Tout cela sera une effusion de grâces par l’action de la Flamme d'Amour de la Très Sainte Vierge ».

 

Moment de réflexion : Quelle est la Mission de l’Esprit Saint dans l’Église et comment agit-il dans la sanctification personnelle. Quelle est l'action de l’Esprit Saint en Marie. Comment vivre notre engagement de chrétiens qui a pris naissance au baptême et que l'on a affirmé lors de notre confirmation?

 

Prières finales pour tous les jours

 

Pratique : En commençant chaque action grande ou petite, offrez-la à l’Esprit Saint et demandez-lui de vous accorder un de ses dons.

 

Septième jour

Marie, Modèle de pureté

 

Marie, l’Élue de Dieu, parce que pure de pensée, de parole et d’action. Jésus nous demande à tous d’être purs. « Soyez saints comme Mon Père est Saint! » La sainteté consiste à être purs de cœur, mais pour cela Il nous faut garder pures nos pensées. Saint Paul a exigé de nous la pureté, en nous rappelant que nous sommes les temples de l’Esprit Saint. La chasteté doit être une attitude de respect chrétien avec lequel nous soignons nos corps consacrés à Dieu par le Baptême. Les Saints accouraient à Marie notre Mère pour se maintenir dans la pureté.

 

Bénie soit Votre Pureté, qu’elle le soit éternellement, car un Dieu trouve une joie complète en Votre si gracieuse Beauté. À Vous, Reine du Ciel, Sainte Vierge Marie, je Vous offre à partir d’aujourd’hui mon âme, ma vie, mon cœur. Regardez-moi avec Miséricorde, ne m’abandonnez pas, ô ma mère.

 

Des Messages de la Flamme d'Amour

 

« Vis très saintement car toutes ces grâces que tu reçois de moi te donneront davantage de force pour éviter le péché ».

 

Moment de réflexion : La pureté conservée et pureté retrouvée. Malgré le fait que la chair se rebelle, que le démon se déchaîne et que le monde se moque de nous, pourquoi et à quelle fin devons-nous apprendre à nous maîtriser et devenir des saints ?

 

Prières finales pour tous les jours

 

Pratique : Le matin, s'unir intensément aux Sacrés Coeurs de Jésus et de Marie, et renouveler cette union durant le jour.

 

Huitième jour

Marie et la Flamme d'Amour

 

Moïse, choisi par le Seigneur pour être le guide de son peuple, faisait paître son troupeau au pied du mont Horeb; soudain, ses yeux discernèrent un fait étonnant: un buisson qui brûlait constamment sans se consumer. Plein d’admiration, il s’approche davantage pour le contempler, mais une voix mystérieuse l’arrête en lui disant: « Moïse, enlève les sandales de tes pieds car la terre que tu foules est Sacrée ». La voix qui lui parlait n’est autre que celle de Dieu, qui se cachait dans le buisson pour parler à Moïse. Nous aussi approchons-nous avec respect, humilité et amour d’un autre buisson ardent: le Cœur Immaculé de Marie, car il est Saint le lieu où nous nous trouvons. Le Cœur de Marie brûle d’amour pour Dieu et pour le prochain. Le Seigneur, Celui qui est, s’est caché dans ce buisson de l’Horeb et le Verbe de Dieu s’est aussi caché dans le sein virginal et Immaculé de Marie.

 

Mère de Dieu et notre Mère, sauvez-nous par la Flamme d'Amour de Votre Cœur Immaculé.

 

Des Messages de la Flamme d'Amour

 

« Depuis que le Verbe de Dieu s’est fait homme Je n’ai pas entrepris un Mouvement plus grand que celui de la Flamme d'Amour de mon Cœur, qui vient vers vous. Jusqu’à maintenant, il n’y a rien eu qui aveugle autant Satan, et il dépend de vous que vous ne le rejetiez pas, car cela entrainerait une grande ruine ».

 

Moment de réflexion : Que pouvez-vous faire pour essayer de vous perfectionner dans l’amour? Quel est votre engagement envers Marie pour propager la Flamme d'Amour?

 

Prières finales pour tous les jours

 

Pratique : Comme Marie, aimons Dieu et ayons un véritable amour du prochain.

 

Neuvième jour

Marie, notre perpétuel Secours

(Si l'on accomplit la Neuvaine à tout moment de l'année)

 

Appeler sans cesse à notre Secours Marie, par le Saint Rosaire, l’arme la plus puissante. La supplier par la Flamme d'Amour de Son cœur Immaculé, de brûler la haine. Que son feu d’Amour transforme ces enfants endurcis en âmes fidèles et en enfants de Dieu; arrachons ces âmes des griffes de Satan, par nos humbles prières.

 

Ô Mère, qu’aucune âme ne se damne. Sauvez-nous par la Flamme d'Amour de Votre Cœur Immaculé!

 

Des Messages de la Flamme d'Amour

 

La Sainte Vierge dit: « ...Mon amour qui se répand, fera exploser la haine satanique qui contamine le monde, afin qu’un plus grand nombre d’âmes échappent à la damnation... Ma Flamme aveuglera Satan, dans la mesure même où vous la propagerez dans le monde entier.

 

Moment de réflexion : Comment consoler le Cœur de Marie? Quel sacrifice faire pour le salut des âmes?

 

Prières finales pour tous les jours

 

Pratique : Faire aujourd'hui une visite spéciale au Saint Sacrement pour tous ceux qui l’oublient, qui ne l’aiment pas et qui l’offensent. Pour obtenir les grâces que vous désirez, si cela est conforme à la Volonté de Dieu, il conviendra de communier lors de l’un des jours de la Neuvaine.

 

Neuvième jour

Marie et la Chandeleur

Si la Neuvaine se termine le 2 de février

 

L’Église a reconnu dans l’office Divin et à la Messe tous les points de vue qu’offre la fête de la Chandeleur aussi ancienne que source de consolation, et néanmoins, il importe de considérer plus encore la partie concernant la bénédiction des chandelles, la procession et le rite. L’Église évoque, en les bénissant, la prière de Syméon. Elle désire que ceux qui utilisent les chandelles et louangent Dieu, soient bénis et entendus. Elle évoque l’attitude du vieillard Syméon qui prit dans ses bras Jésus, Lumière du monde, et demande que les fidèles brûlants des flammes de la charité méritent d’entrer au Ciel; elle prie pour que la lumière de la grâce chasse les ténèbres et l’aveuglement des vices et que, tout comme Syméon reconnut le Rédempteur par la Lumière de l'Esprit Saint, nous reconnaissions par cette même lumière le Seigneur et le servions fidèlement. Ce geste est si vénéré que les bons chrétiens ont l’habitude de garder les chandelles bénites ce jour-là et de les allumer quand le temps s’assombrit ou dans les tempêtes ou les malheurs, pour les conjurer, et aussi quand quelqu’un entre en agonie. La procession des chandelles est d’origine très ancienne et fut célébrée en grandes pompes avec l'autorisation du Pape Gelesio et restaurée au VIIe Siècle par Serge 1er, comme l’indique l’Ordo Romain.

 

Des Messages de la Flamme d'Amour

 

La Très Sainte Vierge dit: « Demande au Saint Père de fixer la Fête de la Flamme d'Amour de Mon Cœur le 2 février, fête de la Chandeleur. Remettez-vous les uns aux autres la chandelle allumée que vous avez reçue au cours de cette cérémonie, apportez-la à la maison et commencez la prière en famille. Si votre ferveur ne décline pas, je me consolerai ».

 

Moment de réflexion : Quelle est la signification de la Chandeleur pour l’Église? Comment augmenter la présence de Marie dans les foyers? Par la Consécration des foyers aux Sacrés Cœurs de Jésus et de Marie ?

 

Prières finales pour tous les jours

 

Pratique : Faire aujourd'hui une visite spéciale au Saint Sacrement pour tous ceux qui l’oublient, qui ne l’aiment pas et qui l’offensent. Pour obtenir les grâces que vous désirez, si cela est conforme à la Volonté de Dieu, il conviendra de communier lors de l’un des jours de la Neuvaine.

484_001

Le Mouvement international Flamme d'Amour du Coeur Immaculé de Marie et sa mission

 

Conformément au désir de la Sainte Vierge Marie de propager et de faire connaître la flamme d'Amour de son Coeur Immaculé dans le monde entier, le Mouvement Flamme d'Amour a vu le jour dans plusieurs pays du monde, notamment dans les Amériques, l'Afrique et quelques pays d'Europe.


Comment se définit le Mouvement et quel est sa mission dans l'Église?


Le Mouvement Flamme d’Amour est un mouvement marial catholique inspiré par la Très Sainte Vierge Marie, et qui, sous la direction de l’Église, veut collaborer au salut de tous les hommes. La mission du Mouvement est d’évangéliser, spécialement dans les familles, avec la Flamme d’Amour du Cœur Immaculé de Marie, vivant et répandant son message, pour que l’Amour du Père Éternel et du Cœur Sacré de Jésus enflamme tous les cœurs. Bien que la dévotion de la Flamme d'Amour soit connue dans de nombreux pays à travers le monde, actuellement, le Mouvement est répandu d'une manière officielle dans une dizaine de pays des Amériques, de l'Afrique et en Hongrie. La structure interne du mouvement est formé de plusieurs échelons de responsabilité en commençant par le coordinateur international qui se trouve au sommet de la structure et par le guide spirituel international. Le coordinateur international est chargé des relations avec la hiérarchie de l'Église, maintenir l'unité au sein du Mouvement, nommer les coordinateurs nationaux, etc. Il est secondé par un assistant international. Le guide spirituel international, quant à lui, conseille et accompagne spirituellement les adhérents au Mouvement.


Dans chaque pays où le Mouvement est établi, un coordinateur national est nommé. Il doit veiller au bon fonctionnement du Mouvement dans le pays, notamment les relations avec l'Église, promouvoir la vie spirituelle du Mouvement centrée sur la Sainte Eucharistie, garder la pureté du message de la Flamme d'Amour, promouvoir l'unité, approuver les publications, nommer les coordinateurs diocésains, etc. Les coordinateurs diocésains sont chargés de maintenir les contacts avec les guides de cénacles de prière, organiser les retraites et les activités diverses, participer au conseil diocésain des laïcs, etc. Au Canada, c'est en 1998 que le Mouvement a pris naissance à travers deux groupes de prières principaux à Longueuil et à Montréal, dans la province de Québec. Dans chaque pays où le Mouvement est implanté, il adopte la forme juridique et légale correspondant à la loi sur les regroupements ou associations et les lois fiscales du pays. Au Canada, le Mouvement s'est formé à travers un organisme à but non lucratif connu sous le nom de "La Flamme d'Amour du Cœur Immaculé de Marie inc".


Au niveau international, les dirigeants du Mouvement se réunissent tous les trois ans dans un pays différent pour débattre des sujets d'ordre interne au Mouvement et pour maintenir l'unité dans la diversité des langues et cultures, selon ce que l'Esprit peut inspirer. Actuellement, le Mouvement met la touche finale aux préparatifs requis pour présenter au Saint-Siège son projet de statuts internes pour fins d'approbation et de reconnaissance du Mouvement comme association privée de fidèles.


Renseignements

 

Mouvement de la Flamme d'Amour du cœur Immaculé de Marie
C.P. Jacques-Cartier, B.P. 21111
Longueuil (Québec)
Canada J4J 5J4

www.laflammedamour.org

260_001__2_

Téléchargez le texte de cette Neuvaine (pdf) en cliquant ici

26 décembre 2010

Messages de Marie Reine de la Paix et de la Réconciliation à Medjugorje

2cacfaa

Messages de Marie Reine de la Paix et de la Réconciliation à Medjugorje


Mois de Septembre 2010


Message à Marija et Ivan du 23 septembre 2010

Merci, chers enfants, d'avoir accepté Mes messages et de vivre Mes messages. Merci chers enfants; soyez Mes missionnaires, Mes apôtres, portez Mes messages au monde. Soyez les porteurs de la Bonne Nouvelle. Priez avec Moi. 


Mois d'octobre 2010


Message à Mirijana du 2 octobre 

Chers enfants! Aujourd'hui Je vous invite à une humble, mes enfants, une humble dévotion. Vos coeurs doivent être justes. Que vos croix soient pour vous un moyen dans la lutte contre les péchés d'aujourd'hui. Que vos armes soient et la patience et un amour sans limite. Un amour qui sait attendre et qui vous rendra capables de reconnaître les signes de Dieu; que votre vie, par un amour humble, montre la vérité à tous ceux qui la cherchent dans les ténèbres du mensonge. Mes enfants, Mes apôtres, aidez-Moi à ouvrir les chemins pour Mon Fils. Encore une fois, Je vous invite à prier pour vos pasteurs. A leurs côtés, Je triompherai. Je vous remercie. 

Message du 25 octobre


Chers enfants, que ce temps soit pour vous le temps de la prière. Mon invitation désire être pour vous, petits-enfants, un appel à vous décider à suivre le chemin de la conversion. C’est pourquoi, priez et recherchez l’intercession de tous les saints. Qu’ils soient pour vous un exemple, une stimulation et une joie vers la vie éternelle. Merci d’avoir répondu à Mon appel.


Mois de novembre 2010


Message à Mirijana du 2 novembre

Chers enfants! Avec une maternelle persévérance et avec amour, Je vous porte la lumière de la vie pour détruire les ténèbres de la mort en vous. Ne Me repoussez pas, mes enfants. Arrêtez-vous et regardez en vous, et voyez combien vous êtes pécheurs. Reconnaissez vos péchés et priez pour obtenir le pardon. Mes enfants, vous ne voulez pas accepter que vous êtes faibles et petits, or vous pouvez être forts et grands en faisant la volonté de Dieu. Donnez-Moi vos coeurs purifiés pour que Je puisse les illuminer par la lumière de la vie, Mon Fils. Je vous remercie. 


Message du 25 novembre


Chers enfants, Je vous regarde et Je vois en votre coeur la mort sans espérance, l’inquiétude et la faim. Il n’y a ni prière ni confiance en Dieu, c’est pourquoi le Tout-Puissant Me permet de vous apporter l’espérance et la joie. Ouvrez-vous. Ouvrez vos coeurs à la Miséricorde de Dieu et Il vous donnera tout ce dont vous avez besoin, Il comblera vos coeurs de paix car Il est la paix et votre espérance. Merci d’avoir répondu à Mon appel.


Mois de décembre 2010


Message à Mirjana du 2 décembre


Chers enfants! Aujourd'hui, ici avec vous, Je prie afin que vous trouviez la force d'ouvrir votre Coeur, et de connaître ainsi l'amour puissant de Dieu, qui souffre. De par cet amour de Dieu, par sa bonté et sa douceur, je suis moi aussi avec vous. Je vous appelle: que ce temps particulier de préparation soit un temps de prière, de pénitence et de conversion. Mes enfants, vous avez besoin de Dieu! Vous ne pouvez pas aller de l'avant sans Mon Fils. Quand vous comprendrez et accepterez cela, ce qui vous a été promis se réalisera. Par l'Esprit Saint, le Royaume des Cieux naîtra en vos coeurs. Je vous guide vers cela. Je vous remercie


Message du 25 décembre


Chers enfants, aujourd’hui, Moi et Mon Fils Jésus désirons vous donner une abondance de joie et de paix, afin que chacun de vous soit un joyeux porteur et un témoin de la paix et de la joie dans les lieux où vous vivez. Petits enfants, soyez une bénédiction et soyez la paix! Merci d’avoir répondu à Mon appel.


Retrouvez l'intégralité des messages donnés par Marie à Medjugorje en cliquant sur le lien suivant: http://spiritualitechretienne.blog4ever.com/blog/articles-cat-83937-273707-marie_reine_de_la_paix_et_de_la_reconciliation.html


Posté par fmonvoisin à 01:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

06 octobre 2010

Message de Marie Reine de la Paix et de la Réconciliation à Medjugorje du 25 septembre 2010

957819

Message de Marie Reine de la Paix et de la Réconciliation àMedjugorje du 25 septembre 2010


« Chers enfants, aujourd’hui, Je suis avec vous et Je vous bénis tous de Ma bénédiction maternelle de paix et Je vous encourage à vivre encore plus votre vie de foi, car vous êtes encore faibles et vous n’êtes pas humbles. Je vous incite, petits enfants, à parler moins et à travailler davantage à votre conversion personnelle, afin que votre témoignage soit fructueux. Et que votre vie soit une prière continuelle! Merci d’avoir répondu à Mon appel ».

 

Posté par fmonvoisin à 14:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

02 septembre 2010

L'étonnant secret des âmes du Purgatoire

L'étonnant secret des âmes du Purgatoire
Maria Simma et Soeur Emmanuel Maillard

Voici une vidéo à écouter et réécouter, sur l'actualité des âmes du Purgatoire et de l'importance à prier pour elles.

26 août 2010

Message de Marie Reine de la Paix à Medjugorje du 25 août 2010

737_001

Message de Marie Reine de la Paix à Medjugorje du 25 août 2010

« Chers enfants, avec grande joie, aujourd'hui encore, Je désire à nouveau vous inviter: priez, priez, priez! Que ce temps soit pour vous un temps de prière personnelle. Au cours de la journée, trouvez un lieu où vous prierez avec joie et dans le recueillement. Je vous aime et je vous bénis tous. Merci d’avoir répondu à Mon appel ».

Retrouvez l'intégralité des Messages de Marie à Medjugorje en cliquant sur les liens suivants:

http://spiritualitechretienne.blog4ever.com/blog/articles-cat-83937-273707-marie_reine_de_la_paix_et_de_la_reconciliation.html


Posté par fmonvoisin à 18:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,