22 mars 2022

Le Mois de Saint Joseph

Le Mois de Saint Joseph

 

891_001 (2)

 

Vingt-troisième jour

23 mars

 

Les consolation de Saint Joseph à la mort

 

Prélude : Représentons-nous Marie soulevant doucement la tête de son chaste époux, et Jésus, devant sa couche, lui montrant du doigt le ciel.

 

Méditation

 

La présence de Jésus et de Marie, d'une telle épouse et d'un tel fils, puisque c'était le nom que daignait prendre le divin Rédempteur, rendit la mort de saint Joseph très précieuse et très douce. En effet, comment aurait-elle pu être amère, la mort de celui qui expirait entre les bras de la Vie ! Qui jamais pourra dire ou saisir les pures délices, les suaves consolations, les bienheureuses espérances, les actes de résignation, les flammes de charité que soufflaient au cœur de Joseph les paroles de vie éternelle que lui disaient tour à tour Jésus et Marie, à ce dernier moment de sa vie ?

La mort de notre saint fut donc toute paisible et toute suave, sans angoisses et sans terreurs, parce que sa vie avait toujours été vraiment sainte et pure.

Ainsi ne sauraient mourir ceux qui ont quelquefois offensé Dieu et mérité l'enfer. Ah ! si nous en sommes là, ne nous laissons pourtant pas abattre par le découragement. Faisons pénitence, et notre mort sera consolée par les divins baisers du Fils de Dieu. Les saints anges nous couvriront de leurs ailes, pour nous rassurer contre les frayeurs du démon. Marie, la patronne de la bonne mort, nous environnera de sa protection maternelle, elle nous cachera dans les plis de son manteau miséricordieux ; Jésus se donnera à nous de la manière la plus ineffable, afin d'être lui-même notre viatique dans le redoutable passage du temps à l'éternité.

Ô mon saint protecteur, si je n'ai pas droit à une mort aussi sainte et aussi consolée que la vôtre, parce que ma vie n'a pas été aussi pure, ah! du moins, j'ai droit à votre protection spéciale, à ce terrible moment, par la confiance que j'ai mise en vous. Je vous charge de m'en adoucir les terreurs, je m'abandonne pour cela entièrement à vous.

 

Résolution : Recommander aux mourants, quand on les assiste, l'exemple de la mort de saint Joseph.

Bouquet spirituel : « Que mes derniers moments ressemblent à ceux-là ». (Nombres 33, 10).

 

Exemple

Jésus auprès de Joseph mourant

 

Assez longtemps Joseph avait nourri à la sueur de son front Celui que David appelle le pauvre et le divin mendiant. C'est maintenant à Jésus de veiller sur Joseph. Pendant que Marie soulevait sa tête languissante, Celui qui nourrit tout être, Jésus, de ses mains divines, lui servait un peu de nourriture qu'il avait échangée contre les outils devenus désormais inutiles. Puis, pour le consoler, Notre Seigneur fixait sur le malade ses yeux mouillés de larmes et lui disait ces paroles : « Bienheureux ceux qui ont le cœur pur, parce qu'ils verront Dieu ». Alors des rayons d'une lumière inconnue à ce monde de ténèbres jaillirent du cœur, des lèvres et des regards de Jésus et enveloppèrent le patriarche de mystérieuses clartés. Pendant ce temps, les anges vinrent le réjouir de leur présence, le consoler par leurs cantiques, embaumer sa chaumière de l'odeur des plus délicieux parfums.(Maria d’Agreda, la Cité mystique de Dieu).

 

Saint Joseph (Beaulieu)

 

Pour recevoir les méditations du Mois de Saint Joseph, ainsi que les prochaines prières, neuvaines,

abonnez-vous à la newsletter d’images Saintes

 

Retrouvez et suivez Images Saintes sur Facebook

 


21 mars 2022

Le Mois de Saint Joseph

Le Mois de Saint Joseph

 

032_001_augustinus-janssens-virginia-boeye-stekene-burght-1849-1917-litho-lithographie-doodsprentje-image-mortuaire

 

Vingt-deuxième jour

22 mars

 

La mort de Saint Joseph

 

Prélude : La maison de Nazareth est ouverte : sur un méchant grabat Joseph est étendu mourant, les yeux fixés tantôt sur Jésus, tantôt sur Marie, tantôt sur le ciel, dont l'azur brille d'un éclat inaccoutumé.

 

Méditation

 

Si c'est une chose précieuse aux yeux du Seigneur que la mort de ses saints, tâchons de nous imaginer le prix immense qu'elle dut avoir devant Dieu, la mort de son fidèle serviteur Joseph.

C'était dans la maison de Nazareth, à la veille du jour où Jésus devait commencer sa vie publique et son ministère au milieu des hommes. Joseph, par une permission spéciale de Dieu et par l'effet d'un amour qui le consumait depuis longtemps, était arrivé au terme de sa carrière, après avoir fidèlement servi Jésus et Marie. Voyons-le dans son humble demeure, étendu mourant. Les anges l'environnent de toutes parts et se préparent à porter sa belle âme auprès du trône de Dieu le Père, dont il a été si bien le représentant sur la terre. Jésus-Christ, le Roi des Anges, l'assiste, ainsi que Marie, la mère de Dieu et l'épouse de Joseph. Tous deux, Jésus et Marie, sont placés à côté de son pauvre lit, c'est dans ce milieu, ainsi entouré, qu'il fit cette douce et sainte mort.

Ah ! je comprends mieux, en présence de ce doux et touchant spectacle, l'opinion de saint François de Sales, affirmant que saint Joseph est mort d'amour, puisqu'il a rendu son âme à Dieu entre les bras de l'amour représenté par Jésus, le Roi des cœurs, et par Marie, la source et la mère du bel amour.

D'ailleurs, comment aurait-il pu mourir autrement que par amour ? Il avait vécu d'amour, il devait nécessairement mourir d'amour. S'il put porter longtemps ce brasier dévorant sans être consumé, c'est que ses flammes s'échappaient par ses services comme par autant d'ouvertures. Mais, quand ces voies furent fermées à un cœur aussi actif, ce cour dut se fondre comme de la cire.

 

Résolution : Demander souvent au bon Dieu la grâce de mourir comme Joseph.

Bouquet spirituel : « Je désire la mort afin d'être réuni à Jésus ». (Ephésiens 1, 23).

 

Exemple

Révélation

 

Au moment de mourir, Joseph vit clairement la gloire et les destinées de celle dont il avait si fidèlement gardé la virginité ; il vit le trône de gloire que Dieu lui destinait à côté de celle à qui il l'avait uni sur la terre pour ne l'en séparer jamais ; il vit les cieux ouverts, le juste en pleuvoir et y remonter, les anges et les hommes, les cieux et la terre liés ensemble par un indestructible nœud. À la lueur des clartés qui l'inondent, il contemple le rôle unique de gloire qu'il a rempli en ce mystérieux hymen. Il revient de cette extase, inondé de joie, décoré d'une merveilleuse beauté et revêtu d'une splendeur éblouissante. Peu après il acheva de mourir entre les bras de Jésus et de Marie consumé comme le phénix sur le brasier et dans les étreintes de l'amour même. (Maria d’Agreda, la Cité mystique de Dieu).

 

Saint Joseph (Beaulieu)

 

Pour recevoir les méditations du Mois de Saint Joseph, ainsi que les prochaines prières, neuvaines,

abonnez-vous à la newsletter d’images Saintes

 

Retrouvez et suivez Images Saintes sur Facebook

 

20 mars 2022

Le Mois de Saint Joseph

Le Mois de Saint Joseph

 

san jose chaste heart

 

Vingt-et-unième jour

21 mars

 

L'amour consume le cœur de Saint Joseph

 

Prélude : Représentons-nous de nouveau les torrents de flammes qui dévorent le cœur du saint patriarche et sont près de le consumer.

 

Méditation

 

Saint François de Sales dit, en parlant de la mort de saint Joseph : « Un saint qui avait tant aimé en sa vie ne pouvait mourir que d'amour. Car son âme, ne pouvant à souhait aimer son cher Jésus parmi les distractions de cette vie, et ayant achevé le service que réclamait le bas âge du Sauveur, ne put mourir d'autre sorte de mort que celle d'amour ».

Un autre auteur très ancien a développé avec une admirable naïveté la même pensée de saint François de  Sales :

« C'est l'amour divin, dit-il, qui a navré le cœur de Joseph d'un javelot embrasé, choisi entre mille au fond de son carquois ; c'est l'amour qui a délivré une telle âme de la prison d'un corps vieux et caduc, pour l'envoyer attendre en paix et en repos la triomphante résurrection de Celui qui doit d'ici à trois ans tuer la mort sur le Calvaire avec le bois fatal de la Croix. Jésus, l'unique amour du ciel et de la terre ; Jésus, qu'il a porté cent et cent fois sur son sein et dans ses bras, lui a tant versé de divines flammes dans le cœur, qu'il n'en peut plus soutenir les ardeurs. Jésus, le baisant, lui a coulé dans la poitrine, avec son Esprit, les feux d'un amour si violent, qu'après l'avoir fait languir longtemps, ils lui font perdre la vie pour trop aimer. Et pourquoi ne dirais-je pas de saint Joseph ce qu'un saint et savant évêque a dit du vénérable Siméon ? Que ce bon vieillard, pendant le peu de temps qu'il tint le Sauveur du monde sur son sein, en puisa un amour si abondant et si ardent, que, ne pouvant plus supporter dans une chair usée l'effort des flammes de l'essence divine, laquelle agissait dedans lui, ni les opérations du Verbe qui allumait le feu jusque dans ses moelles et dans ses entrailles, il obtint au même instant la grâce de mourir de la douce maladie du saint amour, pour aller vitement publier à ceux qui habitent dans l'ombre de la mort les excès de l'amour de Jésus, duquel il venait d'annoncer l'arrivée et la gloire aux vivants ».

 

Résolution : À l'exemple de saint Joseph, vivons dans l'amour pour mourir dans l'amour.

 

Bouquet spirituel : « Saint Joseph mourut de pur amour pour Dieu ». (Saint François de Sales, Traité de l'amour de Dieu, liv. VII, chap. XIII).

 

Exemple

Saint désir

 

Quelques jours avant sa mort, le R. Père Xavier de Ravignan disait à ceux qui l'entouraient : « Si j'avais un vœu à faire, ce serait de mourir le jour de Saint Joseph ou de la fête de l'Annonciation. Mais, ajouta-t-il, le plus tôt sera le meilleur ». Une âme dans les lumières de laquelle il avait confiance lui ayant fait savoir que sa mort serait plus prochaine qu'il ne pensait, et qu'il irait célébrer au ciel cette fête de saint Joseph, il fut touché jusqu'aux larmes, il se confondit dans son abjection et dans son abaissement, ne se trouvant pas digne de tant de grâces. (R. P. DE Ponlevoy, Vie du R. P. de Ravignan).

 

Saint Joseph (Beaulieu)

 

Pour recevoir les méditations du Mois de Saint Joseph, ainsi que les prochaines prières, neuvaines,

abonnez-vous à la newsletter d’images Saintes

 

Retrouvez et suivez Images Saintes sur Facebook

 

19 mars 2022

Le Mois de Saint Joseph

Le Mois de Saint Joseph

 

20375831_1609575992386421_6161037431539032931_n

 

Vingtième jour

20 mars

 

La perfection de Saint Joseph se modèle sur la perfection de Jésus et de Marie

 

Prélude : Figurons-nous saint Joseph en oraison : il médite dans un recueillement admirable les grandes leçons dont il est journellement le témoin.

 

Méditation

 

Lorsque saint Joseph est choisi pour être l'époux de Marie, l'Esprit-Saint l'appelle un homme juste. Mais, à partir de ce moment, quelle abondance d'amour divin et de toutes les vertus notre saint ne dut-il pas retirer des entretiens et de la compagnie continuelle de son admirable épouse, en qui il voyait un parfait modèle de toutes les vertus ? Si un seul mot de Marie suffit pour sanctifier Jean-Baptiste et remplir Elisabeth du Saint-Esprit, à quelle haute sainteté ne devons-nous pas penser que parvint la belle âme de Joseph par les rapports familiers qu'il eut avec Marie, l'espace d'au moins vingt-cinq ans, selon la tradition.

En outre, quel accroissement de vertus et de mérites ne devons-nous pas croire que Joseph acquit dans le commerce continuel qu'il eut durant tant d'années avec Jésus-Christ, la sainteté même, en le servant, le nourrissant et l'assistant dans les besoins de la vie. Il est vrai que Joseph aimait beaucoup aussi sa sainte épouse, mais sa tendresse pour Marie ne partageait point son cœur, comme il arrive, suivant la remarque de l'apôtre, aux personnes qui vivent dans les liens du mariage. Non, car l'amour qu'il portait à son épouse augmentait son amour envers Dieu. On ne doit donc pas douter que Joseph, en vivant avec Jésus-Christ, n'ait continué de croître en sainteté et n'ait acquit tant de mérites, que nous pouvons dire qu'ils ont surpassé ceux des autres saints.

De plus, si Marie est, comme parle saint Bernardin de Sienne, la dispensatrice de toutes les grâces que Dieu accorde aux hommes, avec quelle profusion ne devons-nous pas croire qu'elle enrichit son époux, qu'elle aimait tant et de qui elle était tant aimée !

 

solution : Dans les difficultés que nous rencontrons à poursuivre les voies de notre perfection, invoquer saint Joseph comme l'homme juste et parfait, dont la conduite était le reflet de celle de Jésus et de Marie.

 

Bouquet spirituel : « Joseph, l'homme juste ». (Matthieu 1, 19).

 

Exemple

La perfection enseignée par saint Joseph

 

Un saint religieux de la Compagnie de Jésus rencontra un jour un jeune homme de dix-huit ans, domestique de  son état, dont la vie avait toujours été d'une innocence parfaite et qui parlait sur les matières de spiritualité comme le plus profond théologien, sans avoir jamais été instruit par aucun directeur. Comme le père en manifestait sa surprise : « Il y a six ans, répondit ce jeune homme, que j'ai choisi saint Joseph pour mon patron, le Seigneur me l'ayant inspiré lui-même ». Puis, développant merveilleusement les grandeurs de son glorieux patron, il affirma que saint Joseph était le véritable maître des âmes qui aiment les vertus cachées et intérieures. (Barry, Dévotion à saint Joseph).

 

Saint Joseph (Beaulieu)

 

Pour recevoir les méditations du Mois de Saint Joseph, ainsi que les prochaines prières, neuvaines,

abonnez-vous à la newsletter d’images Saintes

 

Retrouvez et suivez Images Saintes sur Facebook

 

18 mars 2022

Le Mois de Saint Joseph

Le Mois de Saint Joseph

 

P2560271

 

Dix-neuvième jour

19 mars

 

Fête de Saint Joseph

 

Prélude : Au ciel, les anges et les saints offrent leurs hommages à ce saint patriarche. La Trinité l'honore, Jésus- Christ se joint à Marie pour augmenter sa joie et sa félicité.

 

I. On conçoit aisément combien l'intercession de saint Joseph doit être puissante auprès de Jésus-Christ, quand on connaît ce mot de l'Evangile. « Erat subditus illis : Il leur était soumis ». - Ainsi, durant tant d'années, le Fils de Dieu fut tout occupé à obéir ponctuellement à Joseph et à Marie : dès que Joseph témoignait par une parole ou par un signe qu'il voulait quelque chose, Jésus l'exécutait aussitôt ! Cette humble obéissance de Jésus élève la dignité de saint Joseph au-dessus de celle de tous les Saints, excepté la Mère de Dieu.

II. Écoutons (de nouveau) ce que dit sainte Thérèse, quant à la confiance que nous devons tous avoir en la protection de saint Joseph : « Pour les autres Saints, dit-elle, il semble que le Seigneur leur ait accordé le pouvoir de nous secourir dans quelque nécessité particulière seulement ; l'expérience prouve, au contraire, que saint Joseph nous secourt dans tous nos besoins, et qu'il plaît à Notre Seigneur de nous témoigner par là que, comme il a voulu être soumis sur la terre à l'autorité de ce grand saint, il fait également dans le ciel tout ce qu'il lui demande. C'est ce qu'ont vu, comme moi, par expérience, d'autres personnes auxquelles j'avais conseillé de se recommander à lui... J'ai toujours vu les personnes qui ont pour lui une vraie dévotion faire des progrès dans la vertu... Je conjure, pour l'amour de Dieu, ceux qui ne me croiraient pas, d'en faire épreuve... Je ne comprends pas comment on peut penser à la Reine des anges, et à tout ce qu'elle a eu à souffrir pendant la sainte enfance de Jésus, sans rendre grâces à saint Joseph pour les secours qu'il a prêtés durant ce temps à la mère et au fils ». (Vie de sainte Thérèse racontée par elle-même, ch. VI).

III. Nous devons surtout être dévots envers saint Joseph, afin qu'il nous procure une bonne mort. Pour avoir sauvé Jésus enfant des pièges qu'on lui tendait, il a le privilège tout spécial de délivrer les mourants des embûches du démon ; et pour avoir assisté si longtemps Jésus et Marie, en leur procurant par son travail le logement et la nourriture, il a le privilège d'obtenir à ses serviteurs, au moment de leur mort, l'assistance particulière de Jésus et de Marie.

 

Résolution et bouquet spirituel laissés à la dévotion de chacun. À pareil jour, il n'appartient qu'à l'Esprit-Saint de nous suggérer le choix dans les sentiments qui remplissent notre cœur.

 

Prière

 

Mon puissant protecteur ! saint Joseph! Par mes péchés, j'ai mérité une mauvaise mort ; mais, si vous me défendez, je ne puis me perdre. Vous avez été non seulement un intime ami de mon divin Juge, mais encore son gardien et son père nourricier ; recommandez-moi à Jésus, qui vous aime si tendrement. Je me place sous votre patronage ; agréez-moi pour votre serviteur perpétuel. Par la sainte compagnie de Jésus et de Marie, dont vous avez joui pendant votre vie, obtenez la grâce de ne plus me séparer de leur amour ; et par l'assistance que vous avez eue de Jésus et de Marie à votre mort, obtenez-moi d'être particulièrement assisté de Jésus et de Marie à l'heure de ma mort.

Ô Vierge sainte ! Par l'amour que vous portez à votre époux Joseph, ne manquez pas de me secourir dans mes derniers moments. Ainsi soit-il.

 

Exemple

La direction de saint Joseph

 

Un jeune berger, simple et sans lettres, passait sa vie à faire paître ses troupeaux, et il trouvait dans cette humble occupation mille moyens d'avancer dans la perfection. Bien qu'il ne fît rien d'extraordinaire et qu'il n'eût pas l'occasion de converser avec des personnes distinguées par leur savoir et leur vertu, il était rempli de toutes sortes de grâces et de dons intérieurs si relevés, qu'il ravissait d'admiration ceux qui le connaissaient. Ce jeune berger avait une dévotion toute particulière à saint Joseph, qu'il appelait son protecteur, son maître et son directeur ; il disait que saint Joseph était le maître des âmes qui aiment la vie humble et cachée comme la sienne avait été.

 

Saint Joseph (Beaulieu)

 

Pour recevoir les méditations du Mois de Saint Joseph, ainsi que les prochaines prières, neuvaines,

abonnez-vous à la newsletter d’images Saintes

 

Retrouvez et suivez Images Saintes sur Facebook

 


17 mars 2022

Le Mois de Saint Joseph

Le Mois de Saint Joseph

 

19467936_1692766507424675_7477663421024985234_o

 

Dix-huitième jour

18 mars

 

L'incendie du Divin Amour

 

Prélude : Imaginons-nous que Dieu nous fait la grâce de nous montrer les merveilles du cœur de saint Joseph ; les flammes du divin amour le dévorent et le remplissent tout entier.

 

Méditation

 

Ah ! s'écrie saint Alphonse de Liguori, quelles affections devaient pénétrer le cœur de Joseph quand il portait dans ses bras cet aimable enfant et qu'il lui faisait ou en recevait de tendres caresses ; quand il entendait sortir de ses lèvres divines les paroles de la vie éternelle, qui étaient comme autant de flèches enflammées se dirigeant vers son cœur si tendre, pour le blesser d'amour ! surtout quand il observait les saints exemples que lui donnait ce divin enfant par rapport à toutes les vertus ! À la longue, la fréquentation des mêmes personnes finit par diminuer l'amour qu'elles se portent entre elles, mais c'est parce que plus les hommes se fréquentent, plus ils découvrent de défauts les uns chez les autres. Or cela ne pouvait arriver à saint Joseph. Plus il vivait avec Jésus, et plus il voyait reluire en lui de sainteté. Concluez de la l'intensité de son amour, puisque (suivant l'enseignement des auteurs) il a joui pendant vingt-cinq ou trente ans de la compagnie de Jésus.

Les deux disciples d'Emmaüs se sentirent embrasés d'amour divin pour les quelques instants qu'ils accompagnèrent le Sauveur et l'entendirent parler. Ils se disaient ensuite l'un à l'autre : « Notre cœur n'était-il pas tout enflammé au dedans de nous, pendant qu'il nous parlait dans la voie ? » Que devons-nous donc penser des flammes de sainte dilection qui se développèrent dans le cœur de Joseph pendant les trente années qu'il passa dans la compagnie du Fils de Dieu, écoutant ses paroles et observant ses exemples ? Quel incendie d'amour divin tous ses attraits si purs ne devaient-ils pas exciter dans le cœur de Joseph, ce cœur si pur de toute affection terrestre !

 

Résolution : Passer la journée dans un grand esprit de recueillement et de préparation à la fête de demain.

 

Bouquet spirituel : Saint Joseph, priez pour nous.

 

Exemple

L'effet d'une prière à saint Joseph

 

Un saint évêque, missionnaire dans l'Océanie, disait avec une humilité touchante ces paroles bien propres à raviver notre confiance envers saint Joseph : « J'ai beaucoup redouté la mort, aujourd'hui je ne la crains plus ; il y a dix mois que je la considère dans ma méditation, et vingt-cinq ans que je récite journellement une prière à saint Joseph pour m'obtenir la grâce de bien mourir ». (Paroles de Mgr Douarre mourant).

 

70889569_2506420436081101_7640343049708503040_n-001

 

Prières à Saint Joseph composées par Saint Alphonse de Liguori

Pour être récitées les sept jours consécutifs précédant la fête du 19 mars

18 mars

 

Ô mon saint Patriarche, à présent que vous jouissez du ciel sur un trône élevé, voisin de votre bien-aimé Jésus, qui vous fut soumis sur la terre, ayez pitié de moi, qui vis au milieu de tant d'ennemis, de démons et de passions mauvaises, qui me livrent de continuels combats pour me faire perdre la grâce de mon Dieu. Ah ! par la grâce qui vous fut accordée de pouvoir jouir continuellement sur la terre de la compagnie de Jésus et de Marie, obtenez-moi la grâce de vivre toujours uni à Dieu pendant les jours qui me restent à vivre, en résistant aux assauts de l'enfer, et de mourir ensuite en aimant Jésus et Marie, afin que je puisse aller un jour avec vous jouir de leur société dans le royaume des bienheureux.

Vierge très sainte, ô Marie, ma mère, quand sera-ce que, délivré de la crainte de pécher à l'avenir, je m'attacherai à vos pieds pour ne plus en partir ? Je compte sur votre aide pour arriver à cette félicité.

Et vous, mon bien-aimé Jésus, mon cher Rédempteur, quand sera-ce que j'irai jouir de vous au paradis et vous aimer face à face, sûr de ne plus jamais vous perdre ? Tant que je vis, je suis toujours dans ce péril. Ah ! mon Seigneur et mon unique bien ! par les mérites de Joseph que vous aimez et honorez tant dans le ciel, par les mérites de votre Mère bien-aimée, mais surtout par les mérites de votre vie et de votre mort, qui m'ont valu tous les biens et toutes les espérances, ne permettez pas que je me sépare jamais de votre amour sur cette terre, afin que j'aille un jour dans cette patrie de l'amour vous posséder et vous aimer de toutes mes forces, pour ne plus quitter votre présence et votre amour pendant toute l'éternité. Amen. Ainsi j'espère. Ainsi soit-il.

 

Saint Joseph (Beaulieu)

 

Pour recevoir les méditations du Mois de Saint Joseph, ainsi que les prochaines prières, neuvaines,

abonnez-vous à la newsletter d’images Saintes

 

Retrouvez et suivez Images Saintes sur Facebook

 

16 mars 2022

Le Mois de Saint Joseph

Le Mois de Saint Joseph

 

283_001-1

 

Dix-septième jour

17 mars

 

L'amour de Joseph pour l’Enfant Jésus

 

Prélude : Contemplons saint Joseph tenant entre ses bras le divin enfant Jésus : il le presse sur son cœur, reçoit ses, caresses, le porte avec un respect mêlé d'un amour qui ravit les anges.

 

Méditation

 

Considérons maintenant avec saint Alphonse de Liguori l'amour que Joseph eut pour Jésus.

Dieu, dit ce grand saint, ayant choisi Joseph pour servir de père à Jésus, dut certainement mettre dans son cœur un amour de père, et de père d'un tel fils, qui était si aimable et qui était Dieu. L'amour de Joseph ne fut donc pas seulement naturel, comme celui des autres pères, mais encore surnaturel, puisqu'il trouvait dans la même personne un fils et un Dieu. Joseph savait par la révélation certaine et divine de l'ange que cet enfant, dont il se voyait toujours accompagné, était le Verbe divin qui, pour l'amour des hommes et pour amour de lui en particulier, s'était fait homme ; il savait que cet enfant adorable l'avait lui-même choisi entre tous pour être le gardien de sa vie, et qu'il voulait être appelé son fils.

Essayons de nous figurer quel incendie d'amour toutes ces considérations devaient allumer dans le cœur de Joseph, lorsqu'il voyait son divin Maître le servir comme un simple ouvrier, tantôt ouvrir ou fermer la boutique, tantôt l'aider à scier le bois, tantôt manier le rabot ou la hache, tantôt ramasser les copeaux et balayer la maison ; en un mot, lui obéir en tout ce qu'il lui ordonnait et ne rien faire en dehors de son autorité.

Arrêtons-nous à ces pensées : elles sont trop sublimes pour avoir besoin des développements que la plume pourrait leur donner. Contemplons Jésus, le Roi des rois, devenu l'humble apprenti de Joseph, son serviteur empressé et obéissant. Ah ! nous ne saurions prolonger longtemps notre méditation sans nous sentir profondément touchés d'un abaissement aussi prodigieux, et nous partagerons bien vite quelques-uns des sentiments d'amour que ce spectacle attendrissant faisait naître dans le cœur si pieux et si tendre de Joseph.

 

solution : Faire quelquefois notre visite au saint Sacrement en union avec saint Joseph contemplant l'enfant Jésus dans la boutique de Nazareth.

 

Bouquet spirituel : « Le Seigneur l'avait établi maître de sa maison ». (Psaume 104, 24).

 

Exemple

La lettre d'une pauvre fille

 

Le R. Père Huguet cite la lettre suivante comme ayant été écrite par une pauvre petite fille, enfant si misérable qu'elle n'avait que des haillons pour se couvrir. « Aimable saint Joseph, qui avez toujours été si pauvre, qui avez gardé l'enfant Jésus, qui a voulu être pauvre pour nous, obtenez-moi la grâce d'aimer toujours ma pauvreté ; que mes parents l'aiment aussi, qu'ils ne murmurent point contre le bon Dieu, qui nous veut pauvres et, par conséquent, plus semblables à son divin Fils. Oh ! que nous sommes heureux ! (La dévotion à saint Joseph inspirée à la jeunesse).

 

70889569_2506420436081101_7640343049708503040_n-001

 

Prières à Saint Joseph composées par Saint Alphonse de Liguori

Pour être récitées les sept jours consécutifs précédant la fête du 19 mars

 

17 mars

 

Ô Mon saint Protecteur, vous aviez droit à la mort sainte que vous avez faite, puisque votre vie avait été si pure et si sainte. Pour moi, je mériterais une mort malheureuse, en punition de ma mauvaise vie. Mais, si vous me défendez, je ne me perdrai pas. Vous n'avez pas été seulement le grand ami de mon juge, mais vous avez été son gardien et son père nourricier. Si vous me recommandez à Jésus, il ne saurait me condamner. Ô mon saint Patriarche, après Marie, je vous choisis pour mon principal avocat et protecteur. Je vous promets pour le reste de ma vie de vous honorer chaque jour par quelque hommage spécial et de me mettre sous votre patronage. Je ne le mérite pas, mais vous, par l'amour que vous avez eu pour Jésus et pour Marie, acceptez-moi, comme votre serviteur à jamais. Par la douce compagnie que Jésus et Marie vous tinrent pendant votre vie, protégez-moi toujours pendant ma vie, afin que je ne me sépare jamais de Dieu et que je ne perde jamais sa grâce. Par l'assistance que Jésus et Marie vous donnèrent au moment de votre mort, protégez-moi spécialement à l'heure de la mienne, afin qu'en ce moment, accompagné de vous, de Jésus, de Marie, je puisse aller un jour vous remercier dans le paradis, louer et aimer éternellement mon Dieu en votre compagnie.

Ô Vierge très sainte, mon espérance, vous savez déjà qu'appuyé d'abord sur les mérites de Jésus-Christ et ensuite sur votre intercession, j'espère faire une bonne mort et vous servir. Ô ma Mère, ne m'abandonnez pas, mais assistez-moi au grand et solennel moment de ma mort. Obtenez-moi la grâce d'expirer en vous appelant et en vous aimant, vous et Dieu.

Et vous, mon cher Rédempteur, qui devez être un jour mon juge, ah ! pardonnez-moi toutes les offenses que je vous ai faites, je m'en repens de tout mon cœur. Mais pardonnez-moi avant qu'arrive l'heure de ma mort, où vous devez me jugez. Malheureux, j'ai perdu tant d'années à ne pas vous aimer ! Ah ! donnez-moi la grâce de vous aimer et de vous aimer beaucoup pendant le plus ou moins longtemps qu'il me reste à vivre ! Et lorsque sera venue l'heure de mon passage de cette vie à l'éternité, faites-moi mourir embrasé d'amour pour vous. Je vous aime, ô mon Rédempteur, mon Dieu, mon amour, mon tout. Je ne cherche pas d'autre grâce que celle de vous aimer, je désire et je vous demande le paradis pour vous aimer de toutes mes forces et pendant toute l'éternité. Ainsi soit-il. J'espère qu'il en sera ainsi. Jésus, Marie, Joseph ! je vous donne mon cœur et mon âme! Jésus, Marie, Joseph, faites-moi agoniser et mourir en votre compagnie !

 

Saint Joseph (Beaulieu)

 

Pour recevoir les méditations du Mois de Saint Joseph, ainsi que les prochaines prières, neuvaines,

abonnez-vous à la newsletter d’images Saintes

 

Retrouvez et suivez Images Saintes sur Facebook

 

15 mars 2022

Le Mois de Saint Joseph

Le Mois de Saint Joseph

 

Betrothal+11x16+-+SQUARE-+CROPPED

 

Seizième jour

16 mars

 

L'amour de Marie pour Joseph

 

Prélude : Représentons-nous Marie sortant du temple de Jérusalem. Elle suit, les yeux modestement baissés, celui à qui Dieu a confié la garde de sa virginité. Joseph parait heureux, et sur son visage éclate une joie toute céleste.

 

Méditation

 

Le plus grand orateur de la France, Bossuet, s'écriait un jour en contemplant les excellences de saint Joseph : « Vous voyez la dignité de Marie en ce que sa virginité bienheureuse a été choisie dès l'éternité pour donner Jésus-Christ au monde. Mais voyez aussi la dignité de Joseph en ce que cette pureté de Marie, qui a été si utile à notre nature, a été confiée à ses soins, et que c'est lui qui conserve au monde une chose si nécessaire ».

Voilà le principal fondement de l'amour de Marie pour Joseph. Sans doute, le saint patriarche était, aux yeux de la bienheureuse Vierge, un homme juste et craignant Dieu, digne par conséquent de l'estime et de l'affection de la mère de Dieu. Mais ce qui la touchait davantage, ce qui la pénétrait de reconnaissance et d'amour, c'est que saint Joseph avait été chargé par le Seigneur de veiller à la conservation et à la protection de la pureté immaculée de la plus excellente de toutes les créatures. Marie, qui a aimé la virginité jusqu'à la préférer à la gloire de la maternité divine, pouvait-elle ne pas être toute remplie d'un chaste et pieux amour pour celui qui vivait à ses côtés, avec la charge de protecteur !

Plus tard cet amour de gratitude s'augmenta par la considération des services multipliés que Joseph cherchait à rendre à la sainte Famille, des fatigues et des sueurs qu'il s'imposait dans ce but, des tendresses qu'il prodiguait amoureusement et respectueusement à l'Enfant-Dieu. Une mère aime toujours les amis et les bienfaiteurs de ses enfants : jugez de l'amour que la plus excellente des mères dut avoir pour celui qui aima avec une ardeur si généreuse le plus parfait des fils !

C'est donc auprès de Marie que nous viendrons apprendre à aimer Joseph. C'est cette Vierge si parfaite et si tendre qui sera notre modèle dans la dévotion que nous voulons avoir pour le gardien de Jésus.

 

Résolution : S'unir quelquefois à Marie dans les louanges qu'on rend à saint Joseph.

 

Bouquet spirituel : « Marie chérissait son époux plus que toutes les autres créatures » (Saint Alphonse de Liguori). « À Joseph par Marie ! »

 

Exemple

Le bienheureux Hermann

 

Marie aima toujours particulièrement les amis de saint Joseph. Le bienheureux Hermann, de l'ordre des Frères prêcheurs, fut un des plus zélés pour notre saint patriarche. Il s'appliqua à imiter sa vie cachée à Nazareth, et ne passa aucun jour, en particulier le mercredi, sans faire quelque prière ou quelque œuvre de piété en son honneur. Aussi Marie le combla-t-elle de faveurs extraordinaires et de grâces de prédilection. Elle lui changea jusqu'à son nom et lui donna celui de Joseph en récompense de sa vive affection pour son chaste époux. (Abbé Deidier, Mois de saint Joseph à l'usage du clergé).

 

70889569_2506420436081101_7640343049708503040_n-001

 

Prières à Saint Joseph composées par Saint Alphonse de Liguori

Pour être récitées les sept jours consécutifs précédant la fête du 19 mars

 

16 mars

 

Ô saint Patriarche, je me réjouis de votre vocation et de la grandeur à laquelle elle vous a élevé, en vous rendant digne de commander comme père et d'attendre l'obéissance de Celui à qui les cieux et la terre obéissent. Saint bien-aimé, puisque vous avez été servi par un Dieu, je veux, moi aussi, devenir votre serviteur. Je veux dorénavant vous servir, vous honorer et vous aimer comme mon seigneur et maître. Acceptez-moi sous votre patronage et ordonnez-moi ce que vous voudrez. Je sais que tout ce que vous direz sera pour la gloire de celui qui est mon Rédempteur et le vôtre. Ô mon saint Joseph, priez pour moi. Il ne vous refusera certainement rien, lui qui sur la terre a obéi à tous vos commandements. Dites-lui de me pardonner mes offenses. Dites-lui de me détacher des créatures et de moi-même, de m'enflammer de son amour ; après cela qu'il fasse de moi ce qu'il lui plaira.

Et vous, ô très sainte Marie, par l'amour que vous porta Joseph, accueillez-moi sous votre manteau, et priez votre saint époux de m'accepter pour son serviteur.

Et vous, ô mon doux Jésus, qui, pour payer mes désobéissances, avez voulu vous humilier et obéir à un homme, par les mérites de cette obéissance que vous témoignâtes sur la terre à Joseph, donnez-moi la grâce d'obéir dorénavant à toutes vos divines volontés. Par l'amour que vous portâtes à Joseph et que Joseph vous porta, accordez-moi un grand amour vis-à-vis de votre infinie bonté, vous qui méritez d'être aimé sans partage. Oubliez mes insultes et ayez pitié de moi. Je vous aime, ô Jésus, mon amour ; je vous aime, ô mon Dieu, et je veux toujours vous aimer.

 

Saint Joseph (Beaulieu)

 

Pour recevoir les méditations du Mois de Saint Joseph, ainsi que les prochaines prières, neuvaines,

abonnez-vous à la newsletter d’images Saintes

 

Retrouvez et suivez Images Saintes sur Facebook

 

14 mars 2022

Le Mois de Saint Joseph

Le Mois de Saint Joseph

 

487_001

 

Quinzième jour

15 Mars

 

L'amour de Joseph pour Marie

 

Prélude : Représentons-nous cette belle scène dont parlent les historiens de la sainte Vierge. Une verge desséchée a refleuri entre les mains de saint Joseph, et le grand-prêtre, mettant sa main dans la main de Marie, les unit au nom de Dieu, qui vient de manifester sa volonté par un si grand miracle.

 

Méditation

 

Considérons l'amour que Joseph eut pour sa sainte épouse. Cet amour était basé sur tous les motifs naturels que nous connaissons, nous qui avons si souvent médité sur les excellences de la très sainte Vierge, et qu'il nous suffira d'énumérer pour avoir une faible idée de l'amour qu'ils devaient faire naître dans le cour du chaste époux de Marie.

Sans parler de la beauté virginale de ce lys d'Israël, il faut surtout remarquer avec saint Alphonse de Liguori que Marie était la créature la plus aimable, la plus douce, la plus pure, la plus obéissante qui ait jamais paru sur la terre. C'est Marie qui, parmi tous les hommes, parmi tous les anges même, a le plus aimé Dieu. Et nous savons combien Joseph appréciait la vertu. En la voyant éclater avec une telle magnificence en Marie, il sentait son amour s'augmenter à chaque instant envers celle dont le Ciel l'avait constitué l'époux et le gardien.

De plus, Joseph se voyait aimé de Marie avec une délicatesse de sentiments qui le touchait jusqu'au fond de l'âme ; car, assurément, après Jésus, Joseph était le plus cher objet des affections de la très sainte Vierge. Elle chérissait son époux plus que toutes les créatures.

D'ailleurs le saint patriarche considérait son épouse immaculée comme la bien-aimée de Dieu, choisie de toute éternité par le Tout-puissant pour être la mère de son Fils unique. Figurons-nous, d'après tous ces motifs, quelle devait être l'affection du cœur juste et reconnaissant de Joseph pour une épouse aussi digne de son amour.

 

Résolution : Offrir nos hommages et nos prières à la très sainte Vierge, en union avec les sentiments de Joseph envers elle.

 

Bouquet spirituel : « Joseph, l'époux de Marie ». (Matthieu 1, 16).

 

Exemple

La première église dédiée à saint Joseph

 

Le vénérable Pierre Cotton, célèbre orateur et fervent religieux, eut, dès le jour de son ordination, une grande dévotion pour saint Joseph. Il ne laissa jamais passer le plus court entretien sans parler de lui, ni la moindre occasion sans chercher à répandre son culte. C'est lui qui a eu l'honneur de faire ériger, près de la place Bellecour, à Lyon, la première église que la France ait consacrée au chaste époux de Marie. On y voyait de nombreux et riches ex-voto qui rappelaient les grâces signalées et les miracles obtenus par l'intercession de ce grand saint. Il eut le bonheur de mourir le jour de sa fête. Dans sa dernière maladie, Marie lui apparut et lui dit qu'elle venait l'aider à bien mourir, en reconnaissance de sa sincère dévotion pour son chaste époux. (Abbé Deidier, Mois de saint Joseph à l'usage du clergé).

 

Résolution : Méditer souvent la Passion de Notre Seigneur en union avec les sentiments que Joseph éprouvait en s'en entretenant avec Marie et Jésus à Nazareth.

 

Bouquet spirituel : « Notre cœur n'était-il pas tout en feu, pendant qu'il nous parlait ? » (Luc 24, 32).

 

Exemple

Une douce conversation

 

On lit dans les légendes de l'Ordre de Saint François que la vénérable Pudentienne Zagnoni, qui fut très dévote à saint Joseph, eut le bonheur de voir, au moment de sa mort, le saint s'approcher de son lit avec Jésus au bras. Elle se mit alors à parler tantôt avec saint Joseph, tantôt avec Jésus, les remerciant de cette grande faveur. Ce fut dans cette douce compagnie qu'elle rendit doucement son âme à Dieu. (Saint Alphonse de Liguori).

 

70889569_2506420436081101_7640343049708503040_n-001

 

Prières à Saint Joseph composées par Saint Alphonse de Liguori

Pour être récitées les sept jours consécutifs précédant la fête du 19 mars

 

15 mars

 

Saint Patriarche, par les larmes que vous avez répandues en contemplant d'avance la passion de votre Jésus, obtenez-moi un souvenir continuel et une tendre compassion vis-à-vis des souffrances de mon Rédempteur. Par les saintes flammes d'amour que ces entretiens et ces pensées allumèrent dans votre cœur, obtenez-en une étincelle pour mon âme, dont les péchés ont contribué si grandement à faire souffrir Jésus-Christ.

Et vous, ô Marie, au nom de ce que vous avez souffert à Jérusalem à la vue des tourments et de la mort de votre cher Fils, obtenez-moi une grande douleur de mes péchés.

Et vous, mon doux Jésus, qui par amour pour moi, avez tant souffert et êtes mort, faites que je n'oublie jamais un si grand amour. Ô mon Sauveur, votre mort est mon espérance. Je crois que vous êtes mort pour moi. J'espère mon salut de vos mérites. Je vous aime de tout mon cœur, je vous aime plus que toute autre chose, je vous aime plus que moi-même. Je vous aime, et, par amour pour vous, je suis prêt à souffrir toute espèce de tourments. Je regrette comme le plus grand des malheurs de vous avoir déplu, à vous qui êtes le souverain bien. Je ne désire pas autre chose que de vous aimer et de vous être agréable. Aidez-moi, ô mon Seigneur, ne permettez pas qu'il m'arrive jamais de me séparer de vous.

 

 

Saint Joseph (Beaulieu)

 

Pour recevoir les méditations du Mois de Saint Joseph, ainsi que les prochaines prières, neuvaines,

abonnez-vous à la newsletter d’images Saintes

 

Retrouvez et suivez Images Saintes sur Facebook

 

13 mars 2022

Le Mois de Saint Joseph

Le Mois de Saint Joseph

 

12 (2)

 

Quatorzième jour

14 mars

 

Les entretiens de Nazareth

 

Prélude : C'est le soir. Autour d'une table sur laquelle brille faiblement une petite lampe, Joseph, Marie et Jésus sont assis. Marie travaille de ses mains à filer le lin d'une quenouille. Joseph se tient silencieux médite. L'enfant divin parle. Écoutons le son de sa voix : elle est d'une douceur infinie.

 

Méditation

 

À Nazareth, dit saint Alphonse de Liguori, les entretiens ne roulaient que sur l'amour que les hommes doivent à Dieu et sur celui que Dieu a témoigné aux hommes. Jésus surtout devait merveilleusement développer ce thème inépuisable, en rappelant à ses saints parents comment Dieu le Père avait envoyé son fils unique sur la terre pour y vivre et mourir dans un abîme de douleurs et d'ignominie, afin de sauver le genre humain.

Avec quelle abondance de larmes, continue, le saint auteur, Marie et Joseph, si bien instruits tous deux des divines Ecritures, devaient s'entretenir, en présence de Jésus, de sa douloureuse passion et de sa mort ! Avec quel attendrissement, ces deux saints époux ne devaient-ils pas se dire que leur fils bien-aimé serait, suivant l'expression d'Isaïe, l'homme de douleur et d'opprobre. Ce prophète leur avait appris que les ennemis du Sauveur devaient tellement le défigurer que toute sa beauté présente disparaîtrait et qu'il serait vraiment méconnaissable. Ses chairs, se disaient-ils encore, seront tellement labourées et déchirées par les coups de fouet, qu'il apparaîtra comme un lépreux tout couvert de plaies et de blessures. Et leur bien-aimé devait souffrir tout cela avec patience, sans jamais ouvrir la bouche pour se plaindre d'aussi mauvais traitements ; il devait se laisser conduire à la mort comme un tendre agneau qui va tremblant et muet à la boucherie où on le traîne. Finalement, Joseph et Marie, voyaient ce doux Jésus suspendu à ce bois d'infamie, entre deux larrons, et là ils assistaient d'avance à cette mort lente et cruelle que Jésus devait souffrir à force de tourments et d'opprobres.

Pesez toutes ces choses et tâchez de comprendre et de sentir les affections de douleur et d'amour que de pareils entretiens devaient faire naître dans le cœur si tendre de saint Joseph.

 

Résolution : Méditer souvent la Passion de Notre Seigneur en union avec les sentiments que Joseph éprouvait en s'en entretenant avec Marie et Jésus à Nazareth.

 

Bouquet spirituel : « Notre cœur n'était-il pas tout en feu, pendant qu'il nous parlait ? » (Luc 24, 32).

 

Exemple

Une douce conversation

 

On lit dans les légendes de l'Ordre de Saint François que la vénérable Pudentienne Zagnoni, qui fut très dévote à saint Joseph, eut le bonheur de voir, au moment de sa mort, le saint s'approcher de son lit avec Jésus au bras. Elle se mit alors à parler tantôt avec saint Joseph, tantôt avec Jésus, les remerciant de cette grande faveur. Ce fut dans cette douce compagnie qu'elle rendit doucement son âme à Dieu. (Saint Alphonse de Liguori).

 

70889569_2506420436081101_7640343049708503040_n-001

 

Prières à Saint Joseph composées par Saint Alphonse de Liguori

Pour être récitées les sept jours consécutifs précédant la fête du 19 mars

 

14 mars

 

Saint Patriarche, vous pleurez pour avoir perdu Jésus. Mais vous l'avez toujours aimé et il vous a toujours aimé. Il vous a aimé au point de vous choisir pour son gardien et le protecteur de sa vie. Ah ! laissez-moi pleurer, moi qui, pour les créatures et pour de vains caprices, ai tant de fois délaissé et perdu mon Dieu, en méprisant sa grâce divine. Ah ! mon saint bien-aimé, par les mérites de la peine que vous éprouvâtes en perdant Jésus, obtenez-moi des larmes pour pleurer sans cesse les injures que j'ai faites à mon divin Maître. Et, par l'allégresse que vous avez éprouvée en le retrouvant dans le Temple, obtenez- moi le bonheur de le retrouver, en le faisant rentrer dans mon âme, avec sa grâce, pour ne plus le perdre à l'avenir.

Et vous, ô Marie, ma Mère, vous qui êtes le refuge des pécheurs, ne m'abandonnez pas, ayez pitié de moi. Si j'ai offensé votre Fils, je m'en repens à présent de tout mon cœur, et je suis prêt à perdre mille fois la vie plutôt que de perdre sa grâce divine. Priez-le de me pardonner et de m'accorder la sainte persévérance.

Et vous, mon bien-aimé Jésus, si vous ne m'avez pas pardonné encore, pardonnez-moi en ce jour. Je déteste et je hais toutes les injures que je vous ai faites. Elles me déplaisent et je voudrais en mourir de douleur. Je vous aime, et parce que je vous aime, j'estime votre amour et votre grâce plus haut que tous les trônes du monde. Aidez-moi, Seigneur, afin que je vous aime toujours et que je ne vous offense plus.

 

Saint Joseph (Beaulieu)

 

Pour recevoir les méditations du Mois de Saint Joseph, ainsi que les prochaines prières, neuvaines,

abonnez-vous à la newsletter d’images Saintes

 

Retrouvez et suivez Images Saintes sur Facebook