06 avril 2009

Lundi Saint

calendar76

Le Lundi Saint

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 12, 2-8


On donna un repas en l'honneur de Jésus. Marthe faisait le service, Lazare était avec Jésus parmi les convives. Or, Marie avait pris une livre d'un parfum très pur et de très grande valeur ; elle versa le parfum sur les pieds de Jésus, qu'elle essuya avec ses cheveux ; la maison fut remplie par l'odeur du parfum. Judas Iscariote, l'un des disciples, celui qui allait le livrer, dit alors : « Pourquoi n'a-t-on pas vendu ce parfum pour trois cents pièces d'argent, que l'on aurait données à des pauvres ? » Il parla ainsi, non parce qu'il se préoccupait des pauvres, mais parce que c'était un voleur : comme il tenait la bourse commune, il prenait pour lui ce que l'on y mettait. Jésus lui dit : « Laisse-la ! Il fallait qu'elle garde ce parfum pour le jour de mon ensevelissement. Des pauvres, vous en aurez toujours avec vous, mais moi, vous ne m'aurez pas toujours. »


Méditation


Hier nous évoquions l’entrée triomphale du Christ à Jérusalem. Une foule de disciples et d’autres personnes l’ont acclamé comme Messie et Roi d’Israël. A la fin de la journée, fatigué, le Christ retourne à Béthanie, une bourgade proche de la capitale où il a l’habitude d’aller lorsqu’il se rend à Jérusalem. (…) Six jours avant la Pâque, raconte saint Jean, Jésus vint à Béthanie, où était Lazare, le mort qu'il avait ressuscité. Là, on lui fit un souper, et Marthe servait. Or, Lazare était de ceux qui se trouvaient à table avec lui. Marie, ayant pris une livre d'un parfum de nard très pur, très précieux, en oignit les pieds de Jésus, et les essuya avec ses cheveux. Et la maison fut remplie de l'odeur du parfum. Immédiatement, la générosité de cette femme saute aux yeux. Elle souhaite manifester sa reconnaissance envers le Maître, parce qu’il a rendu la vie à son frère et pour tant d’autres biens reçus, et elle ne regarde pas à la dépense. Judas, présent, calcule exactement le prix du parfum. (…) Pour être une véritable vertu, la charité doit être ordonnée. Et elle concerne Dieu en premier lieu : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit. Voilà quel est le plus grand et le premier commandement. Le second lui est semblable : tu aimeras ton prochain comme toi-même. » De ces deux commandement dépendent la loi et les prophètes. Pour cela, ceux qui se désintéressent des nécessités de l’Eglise et des ministres sacrés – avec l’excuse de soulager les nécessités matérielles des hommes – se trompent. Saint José Maria Escriva écrit : « Cette femme, qui répandit, chez Simon le lépreux, à Béthanie, un parfum coûteux sur la tête du Maître, nous rappelle au devoir d'être magnifiques dans le culte de Dieu. Tout le luxe, la majesté et la beauté du monde me semblent peu. Et contre ceux qui s'en prennent à la richesse des vases sacrés, des ornements, des retables..., s'élève la louange de Jésus: Opus enim bonum operata est in me — c'est une bonne oeuvre que cette femme a faite envers moi. (Chemin 527) Combien de personnes se comportent comme Judas ! Elles voient le bien que d’autres font, mais elles ne veulent pas le reconnaître : elles font tout ce qu’elles peuvent pour voir des intentions tordues, elles critiquent, elles médisent, elles font des jugements téméraires. Elles réduisent la charité à des actions strictement matérielles – donner quelques pièces à celui qui en a besoin, peut-être pour tranquilliser leur conscience – et elles oublient que, comme l’écrit saint José Maria, « la charité chrétienne ne se borne pas à secourir celui qui a besoin de biens matériels; elle vise avant tout à respecter et à comprendre chacun, pris individuellement, et à respecter sa dignité intrinsèque d'homme et d'enfant du Créateur ». (…)


Monseigneur Echavarria, Prélat de l'Opus Dei


Prière


Je garde un moment sous les yeux cette scène évangélique. Je regarde Marie verser le parfum, essuyer avec ses cheveux les pieds de Jésus, je devine son affection pour son Seigneur. Dans quel personnage de cette scène puis-je me retrouver : Marthe ? Marie ? Jésus ? Á quelle attitude d’amour, suis-je conduit ? L’odeur du parfum se répand dans la maison. Judas regarde, évalue le prix : il y aurait tant à faire avec cet argent ! Son regard est obscurci : Il ne voit pas comme Jésus. Jésus se laisse faire, il laisse faire, il accueille ce parfum que lui offre Marie. Il ne prend pas pour lui, ne l’accapare pas, il voit par anticipation l’heure de son ensevelissement. Je demande au Seigneur la grâce de porter un regard bon, généreux, désintéressé sur les personnes, les événements, les situations. Je demande au Seigneur la grâce d’avoir la spontanéité et l’audace de Marie.

onction

Posté par fmonvoisin à 18:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


05 avril 2009

Le Carême avec Jean Paul II

90026FG

Le Carême avec Jean Paul II

 

6 avril

Lundi Saint

« La maison fut remplie par l'odeur du parfum » (Jean 12: 3)

A méditer

« La redécouverte de l'Église comme « mystère », c'est-à-dire comme « peuple de l'unité du Père, du Fils et de l'Esprit Saint » ne pouvait pas ne pas entraîner aussi la redécouverte de sa « sainteté », entendue au sens fondamental d'appartenance à Celui qui est par excellence le « trois fois Saint » (Isaïe 6: 3). Dire que l'Église est sainte signifie présenter son visage d'Epouse du Christ, pour laquelle Il s'est livré, précisément en vue de la sanctifier (Ephésiens 5: 25-26). Ce Don de la Sainteté, pour ainsi dire objective, est offert à chaque baptisé. »

Novo Millennio Ineute, n° 30

Fioretti

Grâce à des rassemblements comme les JMJ, j'ai découvert la grandeur de L'Église que je n'avais pas du tout perçue auparavant. Jean Paul II nous a formés avec des paroles exigeantes, il nous a donné une colonne vertébrale! Il nous a fait confiance. A nous de mettre en oeuvre maintenant ce qu'il nous a appris: personne ne le fera à notre place! Depuis son départ vers le Ciel, je comprends mieux aussi cette phrase qu'il nous a dite à Rome en 2000: « Si vous êtes ce que vous devez être, vous mettrez le Feu au monde. » C'est exactement ce qu'il a fait! Quand on accueille la Volonté de Dieu, que l'on dit oui, on devient quelqu'un d'extraordinaire! Personnellement, cela me pousse à accueillir tout ce que Dieu veut mon donner.

Florence, 31 ans, Il est vivant de mai 2005

Prière

O Jésus-Christ, notre Dieu, notre Sauveur et notre Espérance, Toi qui as fondé l'Église, signe de Salut pour les générations et les siècles, visite-là de Ta Croix victorieuse pour que les forces de l'Enfer ne l'emportent pas sur elle. Eclaire-la de Ta Parole; guide-la dans Ta connaissance; renouvelle-là par les enseignement de Ton Évangile et par la Force de Ton Esprit Saint.

14 décembre 1995

Boîte à idée

Aujourd'hui, je prie spécialement pour tous ceux qui ont des responsabilités dans l'Église. Et moi, est-ce que je prends les responsabilités que le Seigneur attend de moi?

 

Texte extrait du hors série de Carême 2009, du magazine « Il est Vivant! »

Pour recevoir chaque jour par e-mail la méditation du jour,

abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes.

Posté par fmonvoisin à 18:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

04 avril 2009

Le Carême avec Jean Paul II

90026FG

Le Carême avec Jean Paul II

 

5 avril

Dimanche des Rameaux


Evangile de Jésus-Christ selon saint Marc (Mc 14, 32-35)


Jésus dit à ses disciples : « Restez ici ; moi, je vais prier. » Puis il emmène avec lui Pierre, Jacques et Jean, et commence à ressentir frayeur et angoisse. Il leur dit : « Mon âme est triste à mourir. Demeurez ici et veillez. » S'écartant un peu, il tombait à terre et priait pour que, s'il était possible, cette heure s'éloigne de lui.


Méditation


« Avant d'être une souffrance pour Son Corps, et à, un degré beaucoup plus élevé, Sa Passion est une souffrance atroce pour Son Ame. La tradition théologique n'a pas manqué de se demander comment Jésus pouvait vivre en même temps l'union profonde avec Son Père, qui est par nature source de joie et de béatitude, et l'agonie jusqu'au cri de l'abandon. La présence simultanée de ces deux éléments apparemment inconciliables est en réalité enracinée dans la profondeur insondable de l'union hypostatique. Face à ce mystère, conjointement à la recherche théologique, une aide sérieuse peut nous venir du grand patrimoine qu'est la « théologie vécue » des saints. Ceux-ci nous offrent des indications précieuses qui permettent d'accueillir plus facilement l'intuition de la Foi, et cela en fonction des lumières particulières que certains d'entre eux ont reçues de l'Esprit Saint, ou même à travers l'expérience qu'ils ont faite de ces états terribles d'épreuve que la tradition mystique appelle « nuit obscure ». »


Novo Millennio Ineute, n° 26,27


Texte extrait du hors série de Carême 2009, du magazine « Il est Vivant! »

Pour recevoir chaque jour par e-mail la méditation du jour,

abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes.

Posté par fmonvoisin à 20:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 avril 2009

Le Carême avec Jean Paul II

90026FG

Le Carême avec Jean Paul II

 

4 avril

« Il fut prophète en révélant que Jésus allait mourir pour la nation. Or, ce n'était pas seulement pour la nation, c'était afin de rassembler dans l'unité les enfants de Dieu dispersés. » (Jean 11: 51-52).

A méditer

« La prière de Jésus au Cénacle – « Que tous, ils soient un, comme Toi, Père, Tu es en Moi, et Moi en Toi » (Jean 17: 21) – est en même temps révélation et invocation. Elle nous révèle l'unité du Christ avec Son Père, qui est la source de l'unité de l'Église et le don permanent quelle recevra mystérieusement en Lui jusqu'à la fin des temps. La prière du Christ nous rappelle qu'il est nécessaire d'accueillir ce don et de le développer de manière toujours plus profonde. L'invocation « que tous, ils soient un » est à la fois un impératif qui nous oblige, une force qui nous soutient, un reproche salutaire face à nos paresses et à nos étroitesses de cœur. »

Novo Millennio Ineute, n° 48

Fioretti

En 2001, Jean Paul II peut enfin accomplir son pèlerinage jubilaire sur les traces de Saint Paul à Athènes. Les réticences du Saint Synode de L'Église de Grèce étaient très fortes. Finalement, on lui permit de venir comme « simple pèlerin » et il doit accepter certaines conditions très pénibles (ne pas être accompagné du Cardinal-Préfet des Eglises Orientales, ni prier avec lui). Mais son attitude si humble, doublée de sa faiblesse physique, sa demande de pardon pour le sac de Constantinople, traumatisant encore les Orthodoxes, décontracte l'atmosphère. Au cours de la dernière rencontre, délicatement, il ose proposer à tous un Notre Père qu'il lance en Grec, bien sûr. Les réticences étaient tombées. Deux ans plus tard, une délégation de 7 Métropolites de l'Église de Grèce est envoyée au Vatican, où elle passe une semaine pour étudier ensemble comment lutter contre la sécularisation de l'Europe.

« Rire et pleurer avec Jean Paul II », Daniel Ange, Ed. Sarment/Jubilé

Prière

Esprit de Sainteté, Souffle Divin, qui animes le cosmos, viens renouveler la face de la terre. Suscite chez les Chrétiens le désir de la pleine unité, pour qu'ils soient dans le monde des signes de l'union intime avec Dieu et des instruments efficaces de l'unité de tout le genre humain.

Prière pour l'année de l'Esprit Saint, 1998

Boîte à idée

Aujourd'hui, je pose des actes de Charité pour me rapprocher de ceux qui me sont éloignés.

Texte extrait du hors série de Carême 2009, du magazine « Il est Vivant! »

Pour recevoir chaque jour par e-mail la méditation du jour,

abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes.

Posté par fmonvoisin à 18:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

02 avril 2009

Le Carême avec Jean Paul II

90026FG

Le Carême avec Jean Paul II

 

3 avril


« Si je n'accomplis pas les oeuvres de mon Père, continuez à ne pas me croire. Mais si je les accomplis, quand bien même vous refuseriez de me croire, croyez les oeuvres. Ainsi vous reconnaîtrez, et de plus en plus, que le Père est en moi, et moi dans le Père. » (Jean 10: 37-38).


A méditer


« L'Église ne doute pas que, dans leurs récits, les évangélistes, inspirés d'en hait, aient perçu correctement, dans les Paroles prononcées par Jésus, la Vérité de Sa Personne et de la conscience qu'Il en avait. (...) Dans sa période de maturation, Il exprime de manière décisive la profondeur de Son Mystère, comme le soulignent abondamment les Evangiles synoptiques, mais surtout Jean l'Evangéliste. Sur la conscience qu'Il a de Lui-même, Jésus n'a aucun doute: « Le Père est en Moi, et Moi dans le Père ». (Jean 10: 38).


Novo Millennio Ineute, n° 24


Fioretti


A tours, le 20 septembre 1996, il rentre vers 20 heures en hélicoptère chez les soeurs Dominicaines, où il loge, épuisé par une journée à Sainte Anne d'Auray, où il a rencontré les familles et les jeunes et célébré la Messe solennelle. Il a dit à l'Evêque, Monseigneur Jean Honoré: « Je vais aller prier à la grande chapelle, là-bas. » Il commençait à marcher avec difficulté, l'Evêque lui dit: « Saint Père, vous avez vu qu'on vous a amménagé une petite chapelle, à côté de votre chambre. Allez plutôt là. » « Non, non, la grande chapelle, la grande chapelle ». Panique chez les soeurs: le ménage n'avait pas été fait depuis longtemps, car elle ne servait presque pas. Arrivé à la chapelle, il dit: « Laissez-moi tranquille ici, revenez dans une heure. » L'Evêque le laisse enfin tout seul. Quand il revient une heure après, que voit-il? Le Saint Père à genoux devant la dernière station du Chemin de Croix. On était vendredi soir.


« Rire et pleurer avec Jean Paul II », Daniel Ange, Ed. Sarment/Jubilé


Prière


Jésus, origine et accomplissement de l'homme nouveau, tourne vers Toi nos cœurs, pour nous faire abandonner les sentiers de l'erreur et marcher à Ta suite, sur la voie qui conduit à la Vie. Permets que, fidèles aux promesses du Baptême, nous vivions pleinement notre Foi et que nous rendions témoignage à Ta Parole avec courage.


Prière pour l'année du Fils, 1997


Boîte à idée


Aujourd'hui, à la place d'un repas, je prends un temps plus prolongé de prière.

Texte extrait du hors série de Carême 2009, du magazine « Il est Vivant! »

Pour recevoir chaque jour par e-mail la méditation du jour,

abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes.

Posté par fmonvoisin à 17:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


01 avril 2009

Le Carême avec Jean Paul II

90026FG

Le Carême avec Jean Paul II

 

2 avril

« Je te ferai porter des fruits à l'infini, de toi, Je ferai des peuples, et des rois sortiront de toi. J'instituerai mon alliance entre Moi et toi et après toi, et après toi avec ta descendance, de génération en génération. » (Genèse 17: 6-7).

A méditer

« Un nouveau siècle, un nouveau millénaire s'ouvrent dans la lumière du Christ. Mais tous ne voient pas cette lumière. Nous avons la même mission admirable et exigeante d'en être « le reflet ». C'est le mysterium lunae si cher à la contemplation des Père qui, par cette image, voulaient montrer la dépendance de l'Église par rapport au Christ, Soleil dont elle reflète la Lumière. C'était une manière d'exprimer ce que le Christ dit de Lui-même en se présentant comme « la Lumière du monde » (Jean 8: 12), et en demandant à Ses disciples d'être à leur tout « la lumière du monde ».

Novo Millennio Ineute, n° 54

Fioretti

Joseph, 9 ans, qui souffre d'une forme d'immunodéficience est amené par ses parents pour assister à la Messe basse de Jean Paul II. A la fin de la Messe, nous nous sommes présentés. Joseph ne lui a même pas dit qu'il voulait guérir. Mais cela a été très beau, car le Pape et lui se sont regardés longuement dans les yeux. Jean Paul II a béni mon fils et lui a caressé le visage. Joseph nous a raconté ensuite qu'il avait eu à cet instant-là la sensation qu'une sorte de chaleur se dégageait de la main du Pape. Ce sont les termes qu'il a employé pour nous raconter ce qui s'est passé quand il était devant le Pape. Il s'est tout de suite exclamé: « Maman, papa, je me sens bien! Je ne suis plus fatigué! » L'épuisement, le manque de force qui l'écrasaient continuellement avaient disparu. Nous avons fait des examens, et les médecins nous ont dit: « Il n'y a plus rien. Il est guéri. »

Les Miracles du Pape Wojtyla, Andrea Tornielli, Ed. Parole et Silence, 2007

Prière

Jésus, Puissance et Sagesse de Dieu, fais naitre en nous l'amour de la Sainte Ecriture, où résonne la Voix du Père, qui illumine et qui embrase, qui nourrit et qui console; Toi, Parole du Dieu Vivant, renouvelle l'élan missionnaire de l'Église, afin que tous les peuples parviennent à Te connaître, Toi, vrai Fils de Dieu et vrai Fils de l'Homme, unique médiateur entre l'homme et Dieu.

Prière pour l'année du Fils, 1997

Boîte à idée

Je prie en communion avec Jean Paul II en ce jour anniversaire de son rappel à Dieu.

Texte extrait du hors série de Carême 2009, du magazine « Il est Vivant! »

Pour recevoir chaque jour par e-mail la méditation du jour,

abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes.

Posté par fmonvoisin à 18:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

31 mars 2009

Le Carême avec Jean Paul II

90026FG

Le Carême avec Jean Paul II

 

1er avril

« Bénis sois-Tu, Seigneur, Dieu de nos Pères: à Toi, louange et Gloire éternellement! » (Daniel 3).

A méditer

« Le Christ Seigneur est la Lumière qui illumine la route et dévoile la transparence du cosmos, tout comme l'Ecriture. Les évènements du passé trouvent dans le Christ une signification et une plénitude, et le créé apparaît pour ce qu'il est: un ensemble de traits qui ne trouvent leur expression la plus complète, leur pleine destination, que dans la Liturgie. Voilà pourquoi la Liturgie est le Ciel sur la terre; en elle, le Verbe qui s'est fait chair empreint la matière d'une potentialité salvifique qui ne manifeste en plénitude dans les Sacrements. »

Orientale Lumen, n°11

Fioretti

En Colombie, à Popayan, eût lieu la rencontre avec les Indiens. Leur chef se mit à lire son discours de salutation en entier – non pas un texte d'abord censuré par quelqu'un d'autre – et prononça des paroles fortes contre les patrons qui avaient fait assassiner des indigènes, y compris des femmes et des enfants. Un Prêtre sauta sur l'estrade pour enlever le micro à l'Indien, auquel Jean Paul II rendit la parole. A ce moment là, je pensai qu'un tel geste valait plus que cent discours.

« Une vie avec Karol », Stanislas Dzwisz, Desclée de Brouwer/Seuil

Prière

O Christ, Fils de la Mère toujours Vierge, Lumière et Espérance de ceux qui Te cherchent même sans Te connaître et de tous ceux qui, Te connaissant, Te cherchent toujours davantage! O Christ, Tu es la Porte! A travers Toi, dans la Puissance de l'Esprit Saint, nous voulons entrer dans le troisième millénaire. Toi, ô Christ, Tu es le même hier, aujourd'hui, et pour l'éternité . (Hébreux 13: 8).

25 décembre 1999

Boîte à idée

Aujourd'hui, je décide d'être joyeux en toutes circonstance.

Texte extrait du hors série de Carême 2009, du magazine « Il est Vivant! »

Pour recevoir chaque jour par e-mail la méditation du jour,

abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes.

Posté par fmonvoisin à 18:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 mars 2009

Le Carême avec Jean Paul II

90026FG

Le Carême avec Jean Paul II

 

31 mars

« Quand vous aurez élevé le Fils de l'Homme, alors vous comprendrez que Moi, Je suis, et que Je ne fais rien de Moi-même, mais tout ce que Je dis, c'est le Père qui Me l'a enseigné. » (Jean 8: 28).

A méditer

« En Jésus Christ, Dieu ne parle pas seulement à l'homme, mais Il le recherche. Si Dieu va à la recherche de l'homme, créé à Son image, à Sa ressemblance, Il le fait parce qu'Il l'aime éternellement dans le Verbe, Il veut l'élever dans le Christ à la dignité de fils adoptif. Dieu recherche donc l'homme, qui Lui appartient d'une manière particulière, autrement que toute autre créature. L'homme appartient à Dieu parce qu'il a été choisi par Amour: c'est mû par son Cœur de Père que Dieu recherche l'homme. »

Tertio Millenio Adveniente, n°7

Fioretti

Au mémorial de Yad Yashem, à Jérusalem, une femme attrape Jean Paul II par le bras en s'exclamant: « Mais, c'est vous qui m'avez sauvé la vie! » C'est alors que le monde, stupéfait, à découvert ce que j'appelle la Parabole du Bon Samaritain à l'envers, ou plutôt à l'endroit. L'Evangile dit: « Un prêtre passait par là devant l'homme blessé. Et il passa outre ». Or, il y a 55 ans, cette jeune juive gisait sur le sol, car elle avait été éjectée par les secousses de la jeep qui évacuait les rescapés du camp de concentration où elle était détenue. Un Prêtre passait par là. Karol Wojtyla voit cette jeune fille démunie, la charge sur ses épaules et la remet, après des kilomètres de route, entre les mains de ses sauveteurs. Puis il dit: « Je m'appelle Karol Wojtyla et je suis Prêtre Catholique. »

« Rire et pleurer avec Jean Paul II », Daniel Ange, Ed. Sarment/Jubi

Prière

Christ de tant de souffrance, d'humiliation et de destructions humaines, Christ crucifié et ressuscité, demeure et continue de vivre parmi nous dans les temps à venir. Où irions-nous? Tu as des Paroles de Vie que la mort n'a pas assombries, n'a pas détruite.

24 juin 1988

Boîte à idée

Aujourd'hui, j'offre mon travail pour tous ceux qui ne peuvent pas travailler: chômeurs, malades...

Texte extrait du hors série de Carême 2009, du magazine « Il est Vivant! »

Pour recevoir chaque jour par e-mail la méditation du jour,

abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes.

Posté par fmonvoisin à 17:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

29 mars 2009

Le Carême avec Jean Paul II

90026FG

Le Carême avec Jean Paul II

 

30 mars

« Moi non plus, Je ne te condamne pas. Va, et désormais, ne pèche plus. » (Jean 8: 11)

A méditer

« Les message Biblique souligne avant tout, en ce qui concerne la pénitence, sa valeur de conversion, terme par lequel on cherche à traduire le mot du texte grec metánoia, qui signifie littéralement laisser s'opérer un retournement de l'esprit pour qu'il se tourne vers Dieu. Voici du reste les deux éléments fondamentaux qui ressortent de la parabole du fils perdu et retrouvé: le fait de «rentrer en soi-même» et la décision de retourner vers son père. Il ne saurait y avoir de réconciliation sans ces attitudes primordiales de la conversion, et la catéchèse doit les expliquer par des concepts et des termes adaptés aux différents âges, aux diverses conditions culturelles, morales et sociales. C'est une première valeur de la pénitence qui se prolonge dans la deuxième valeur: la pénitence signifie aussi repentir. Les deux sens de la metánoia apparaissent dans la consigne significative donnée par Jésus: «Si ton frère se repent, remets-lui. Et si sept fois le jour il pèche contre toi et que sept fois il revienne à toi en disant: "Je me repens", tu lui remettras». Une bonne catéchèse montrera comment le repentir, tout comme la conversion, loin d'être un sentiment superficiel, est un vrai retournement de l'âme. Une troisième valeur est contenue dans la pénitence: c'est le mouvement par lequel les attitudes de conversion et de repentir dont on vient de parler se manifestent à l'extérieur: c'est ce qu'on appelle faire pénitence. Ce sens est bien perceptible dans le terme metánoia tel qu'il est employé par le Précurseur selon le texte des synoptiques. Faire pénitence veut dire, finalement, rétablir l'équilibre et l'harmonie rompus par le péché, changer de direction même au prix de sacrifices. »

Reconciliatio et Paenitentia, n°26

Fioretti

Notre Pape tant aimé: où es-tu allé? Annoncer la Bonne Nouvelle qui unit les hommes! Tu as parcouru le monde entier en faisant une ronde; tu es allé auprès de tous les hommes et tu leurs as ouvert l'esprit; tu es allé auprès des malades et tu les as encouragés; tu es allé aussi auprès des voleurs et ils ont pleuré leurs péchés. Tu es allé auprès des jeunes... de Paul et de Jean et en peu d'années tu as su les rapprocher! (Une petite fille du CM2).

« Laissez-moi m'en aller » Stanislas Dziwisz, Parole et Silence.

Prière

Jésus-Christ, Fils du Dieu Vivant, Toi qui as fait de l'oeuvre de la Rédemption la source d'un don toujouts neuf pour ton épouse terrestre, fais pénétrer sa force salvatrice dans toutes nos journées. Fais que tous se convertissent à l'amour en voyant en Toi, Fils de l'éternel Amour, le Père qui est « riche en Miséricorde ».

25 mars 1983

Boîte à idée

Aujourd'hui, je rends grâce à Dieu pour le pardon qu'Il m'a accordé et qui me fait vivre.

Texte extrait du hors série de Carême 2009, du magazine « Il est Vivant! »

Pour recevoir chaque jour par e-mail la méditation du jour,

abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes.

Posté par fmonvoisin à 18:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 mars 2009

Le Carême avec Jean Paul II

90026FG

Le Carême avec Jean Paul II

 

29 mars

5e Dimanche de Carême


« Quelques Grecs abordèrent Philippe et ils lui firent cette demande: « Nous voudrions voir Jésus ». » (Jean 12: 20-21).


Evangile de Jésus-Christ selon saint Jean (Jn 12, 20-33)

Parmi les Grecs qui étaient montés à Jérusalem pour adorer Dieu durant la Pâque, quelques-uns abordèrent Philippe, qui était de Bethsaïde en Galilée. Ils lui firent cette demande : « Nous voudrions voir Jésus. » Philippe va le dire à André ; et tous deux vont le dire à Jésus. Alors Jésus leur déclare : « L'heure est venue pour le Fils de l'homme d'être glorifié. Amen, amen, je vous le dis : si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il reste seul ; mais s'il meurt, il donne beaucoup de fruit. Celui qui aime sa vie la perd ; celui qui s'en détache en ce monde la garde pour la vie éternelle. Si quelqu'un veut me servir, qu'il me suive ; et là où je suis, là aussi sera mon serviteur. Si quelqu'un me sert, mon Père l'honorera. Maintenant je suis bouleversé. Que puis-je dire ? Dirai-je : Père, délivre-moi de cette heure ? - Mais non ! C'est pour cela que je suis parvenu à cette heure-ci. Père, glorifie ton nom ! » Alors, du ciel vint une voix qui disait : « Je l'ai glorifié et je le glorifierai encore. » En l'entendant, la foule qui se tenait là disait que c'était un coup de tonnerre ; d'autres disaient : « C'est un ange qui lui a parlé. » Mais Jésus leur répondit : « Ce n'est pas pour moi que cette voix s'est fait entendre, c'est pour vous. Voici maintenant que ce monde est jugé ; voici maintenant que le prince de ce monde va être jeté dehors ; et moi, quand j'aurai été élevé de terre, j'attirerai à moi tous les hommes. » Il signifiait par là de quel genre de mort il allait mourir.


A méditer


« Pour la Foi de l'Église, il est essentiel et impresciptible d'affirmer que vraiment le Verbe « s'est fait chair » et qu'Il a assumé toutes les dimensions de l'humain, sauf le péché (Hébreux 4: 15). Dans cette perspective, l'Incarnation est véritablement de la part du Fils de Dieu, une kénose, un « dépouillement » de la gloire qu'il possède de toute éternité (Philippiens 2: 6-8, 1 Pierre 3: 18). D'autre part, cet abaissement du Fils de Dieu n'est pas une fin en soi; il tend plutôt à la pleine glorification du Christ, jusque dans Son Humanité. »


Novo Millennio Ineute, n° 22


Texte extrait du hors série de Carême 2009, du magazine « Il est Vivant! »

Pour recevoir chaque jour par e-mail la méditation du jour,

abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes.

Posté par fmonvoisin à 18:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,