05 septembre 2011

Le Mois des Saints Anges

 

Le Mois des Saints Anges

529_001

Sixième jour

Nos saints Anges Gardiens ont ordre de nous garder dans toutes nos voies

 

Point de doctrine

 

« Il a ordonné à ses Anges de vous garder dans toutes vos voies » (Psaume 90). Ce n'est pas seulement dans la maison; c'est dans le chemin; c'est au désert; c'est sur les fleuves; c'est quand la foule vous environne, comme quand vous êtes seul; quand vous dormez, comme quand vous veillez. « Il ordonné; et qui a ordonné, demande saint Bernard? à qui a-t-il ordonné? concernant qui a-t-il ordonné? et qu'a-t-il ordonné? qui a ordonné? Dieu, la souveraine majesté! A qui a-t-il ordonné? à ses Anges, qui le voient face à face. Concernant qui? touchant l'homme. Et que lui a-t-il ordonné touchant l'homme? de le garder dans toutes ses voies, en tout lieu, en tout temps, partout et toujours; qu'es-tu donc, ô homme! ô créature misérable! pour mériter une telle faveur? Qu'est-ce que l'homme ô mon Dieu! pour que vous daigniez ainsi vous souvenir de lui? ou qu'est le fils de l'homme, pour que votre amour vous porte à lui prodiguer tant de soins? »

 

Traits de l'Ecriture Sainte

 

Agar est au moment de périr au désert, où elle se croit abandonnée du ciel et de la terre, et elle y est visitée, consolée et assistée par un ange. « L'ange du Seigneur ma gardée, dit Judith, soit lorsque je suis sortie de cette ville, soit lorsque je suis demeurée là, soit lorsque je suis revenue ici ».


 

Réflexions pratiques

 

Quel sujet de confiance pour moi! quelle pensée consolante! Je resterai donc convaincu maintenant que partout où je serai, en quelque lieu de la terre que je me trouve, mon bon Ange y sera avec moi, pour me garder, me protéger et me défendre contre toute espèce d'ennemis. O céleste ambassadeur! qu'il est si honorable pour moi d'avoir à mes côtés, qui marchez avec moi quand je marche, qui avec moi vous arrêtez quand je m'arrête, qui veillez tandis que je sommeille! que je ne sois donc jamais assez ingrat ni assez criminel pour vous oublier, mais que je marche toujours dans le souvenir de votre présence, jusqu'à ce qu'il me soit donné de vous être uni dans la gloire éternelle. Ainsi soit-il.

 

Prière :Auguste Reine des Cieux, Souveraine Maîtresse des Anges, Vous qui, dès le commencement, avez reçu de Dieu le pouvoir et la mission d'écraser la tête de Satan, nous Vous le demandons humblement: envoyez vos légions célestes pour que, sous vos ordres et par votre puissance, elles poursuivent les démons, les combattent partout, répriment leur audace et les refoulent dans l'abîme. « Qui est comme Dieu ? » O bonne et tendre Mère, Vous serez toujours notre amour et notre espérance! O divine Mère, envoyez les Saints Anges pour me défendre et repousser loin de moi le cruel ennemi! Saints Anges et Archanges, défendez-nous, gardez-nous! Réciter en suite neuf Gloire au Père suivis de neuf fois l'invocation : Reine des Anges, priez pour nous.

455_001

Pour recevoir chaque jour par E-mail la méditation du Mois des Saints Anges, abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes


04 septembre 2011

Le Mois des Saints Anges

 

Le Mois des Saints Anges

900_001

Cinquième jour

Les Saints Anges Gardiens

Dieu donne à chacun un Ange Gardien

 

Point de doctrine

 

La bonté de Dieu est si grande et si étonnante à notre égard, qu'outre les soins généraux qu'il a voulu que ses anges prissent de nous, en les plaçant à la tête des églises, des nations, des royaumes et des empires, il a voulu encore en donner un à chacun d'entre nous, afin qu'il veille sur nous d'une manière toute particulière. Angelis suis mandavit de te. « La foi nous enseigne, dit Godescard, que Dieu a destiné un Ange particulier à garder chacun de ses serviteurs, c'est-à-dire, chacun des justes, ou de ceux qui sont en état de grâce. L'Eglise ne s'est pas expliquée d'une manière aussi positive sur les pécheurs et les infidèles; mais les plus célèbres docteurs ont toujours cru qu'ils avaient chacun leur Ange Gardien; et ce sentiment, appuyé d'ailleurs sur l'autorité de l'Ecriture, est si solide et si universel, qu'il ne paraît pas possible d'en contester la vérité, surtout par rapport à ceux qui sont dans la communion de l'Eglise ». Dieu, daigne nous envoyer à chacun un Ange pour veiller à notre garde! « Quel honneur pour l'âme à qui ce céleste ambassadeur est envoyé pour prendre soin d'elle, s'écrie ici Saint a Bernard! et quelle marque d'une excessive charité de la part de Dieu! »

 

Trait de l'Ecriture Sainte

 

Les Anges étant de purs esprits ne sauraient, sans prendre une forme sensible, apparaître aux yeux de notre corps; et ce miracle a été fait en faveur de plusieurs. Gedéon a été du nombre de ces heureux mortels qui ont vu l'Ange du Seigneur sous une forme sensible: « Il était à battre et à dépouiller le froment, pour se sauver ensuite, et ne pas tomber entre les mains des Madianites, lorsque l'Ange lui apparut sous un chêne, et lui dit: « Le Seigneur est avec vous ». « Si le Seigneur est avec nous, répondit Gedéon, comment est-ce que tous ces maux sont tombés sur nous? Comment sommes-nous livrés entre les mains des Madianites? » Gedéon ayant dit ces mots, l'Ange, après l'avoir assuré de son assistance et de la protection du Dieu du Ciel, disparaît à ses yeux.

 

Réflexions pratiques

 

Après tant de bonté de la part de Dieu, qui est allé jusqu'à nous donner à chacun un de ses Anges pour veiller à notre garde, quelles actions de grâces lui en avons-nous rendu jusqu'à ce jour? Si un roi de la terre nous donnait un de ces hommes intrépides dans les combats qui font la gloire de ses armées, pour nous garder dans la traversée d'un désert périlleux, pourrions-nous n'être pas reconnaissants pour un si grand bienfait? Sommes-nous donc dispensés de la reconnaissance, par la raison que Dieu est si infiniment élevé au dessus des rois, et que toute grandeur n'est devant lui que comme si elle n'était pas? ou bien serait-ce parce qu'il est la bonté infinie? Mais, qu'ai-je dit, avons-nous manqué de la reconnaissance? avons-nous même su, ou l'avons-nous cru, que Dieu nous avait donné un Ange pour veiller à notre garde? Ah! nous nous lassons, nous nous épuisons chaque jour dans nos recherches, à connaître la cause de nos malheurs! et la voilà, c'est que la foi nous manque; c'est qu'en l'absence de la foi nous ne connaissons plus ces moyens de salut, ou nous n'y croyons plus. Alors avons-nous raison de dire, comme Gédéon: Pourquoi tous ces maux? comment sommes-nous livrés entre les mains de l'incrédulité? Revenons à la foi de nos pères, et comme eux nous serons sauvés. Retraçant leur piété, disons avec eux, nous adressant au Dieu des Anges: « Dieu qui, par un effet admirable de votre providence, daignez envoyer vos saints Anges pour veiller à notre garde; accordez à nos humbles supplications la grâce d'être toujours sous leur protection, et celle d'être éternellement en leur société dans le Ciel. Nous vous en supplions, par Jésus-Christ notre Seigneur. Ainsi soit-il ».

 

Prière :Auguste Reine des Cieux, Souveraine Maîtresse des Anges, Vous qui, dès le commencement, avez reçu de Dieu le pouvoir et la mission d'écraser la tête de Satan, nous Vous le demandons humblement: envoyez vos légions célestes pour que, sous vos ordres et par votre puissance, elles poursuivent les démons, les combattent partout, répriment leur audace et les refoulent dans l'abîme. « Qui est comme Dieu ? » O bonne et tendre Mère, Vous serez toujours notre amour et notre espérance! O divine Mère, envoyez les Saints Anges pour me défendre et repousser loin de moi le cruel ennemi! Saints Anges et Archanges, défendez-nous, gardez-nous! Réciter en suite neuf Gloire au Père suivis de neuf fois l'invocation : Reine des Anges, priez pour nous.

455_001

Pour recevoir chaque jour par E-mail la méditation du Mois des Saints Anges, abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes

03 septembre 2011

Le Mois des Saints Anges

 

Le Mois des Saints Anges

icon011

Quatrième jour

Saint Raphaël Archange

 

Point de doctrine

 

Saint Raphaël est aussi de l'ordre des Archanges. Il a fallu que la famille heureuse à laquelle il a été envoyé pour lui rendre, sous une forme visible, des services si majeurs et en si grand nombre, fût bien chère au cœur de Dieu. « Comme lorsque ceux des esprits célestes qui ont reçu un nom, ce nom répond à l'office qu'ils ont eu à remplir sur la terre, d'après l'ordre qu'ils en avaient reçu de Dieu », dit Saint Grégoire, Pape. Celui de ce bienheureux archange, est Raphaël, qui en hébreux signifie, « Le Médecin de Dieu », en ce que ce Saint Archange a rendu la vue au père Tobie.

 

Trait de l'Ecriture Sainte

 

Tobie, de la tribu de Nephtali, homme célèbre par sa piété, ses aumônes, et les soins de sa famille, perd la vue en prenant soin d'ensevelir les morts, durant la captivité. Il n'a qu'un fils, qu'il a élevé dans la crainte de Dieu. Se voyant près de mourir, il envoie ce cher fils à Ragès, au pays des Mèdes, pour toucher dix talents d'argent qu'il avait prêté à un nommé Gabélus. Le jeune Tobie se dispose au départ, lorsqu'un jeune homme se présente ceint et revêtu comme un voyageur, pour l'accompagner. C'est l'ange Raphaël qui vient à lui sous cette forme sensible, laissant ignorer qu'il est un archange. Il délivre le jeune Tobie d'un monstre sorti de l'eau prêt à le dévorer. Il lui fait faire une alliance des plus heureuses, et le délivre du démon Asmodée qui avait déjà fait périr sept hommes pour cause de sentiments dépravés. Enfin il va recevoir au nom du jeune Tobie la somme qui était l'objet du voyage, le ramène auprès de son vieux père, à qui il rend la vue, puis se fait connaître et se retire en disant: « Je suis l'ange Raphaël, un des sept qui sommes toujours présents devant le Seigneur, prêts à exécuter ses ordres ». (Tobie 12 : 15).

 

Réflexions pratiques

 

Que tous les voyageurs qui entreprennent un long voyage, que tous ceux qui contractent des alliances, que tous les malades et les infirmes n'ont-ils recours à l'archange saint Raphaël! Il arrive mille accidents dans les voyages auxquels on échapperait; on forme des alliances coupables que Dieu maudit, ou tout se damne, les pères, les mères et les enfants; enfin, on garde des maladies durant de longues années, et souvent l'on meurt avant son terme, pour n'avoir pas eu recours au guide fidèle du voyageur, à l'Ange qui 'préside aux alliances heureuses, enfin au médecin de Dieu, au Saint Archange Raphaël. « Bienheureux Archange, il est un voyage bien plus périlleux que ceux de la vie présente, qui est celui de l'éternité; une alliance bien plus durable, qui est celle de la vie ou de la mort éternelle; enfin une cécité et une maladie bien plus dangereuse, qui est celle du péché, qui conduit au tombeau de l'enfer où fut enseveli le mauvais riche de l'Evangile; nous vous en conjurons, venez à notre aide, et hâtez-vous de nous secourir, afin que, délivrés de tout danger, échappés aux fureurs du monstre qui sort de l'abîme, aux pièges funestes du démon Asmodée, et à la rage de tous les autres démons, nous arrivions sains et saufs à la vie éternelle, pour laquelle nous avons tous été créés. Ainsi soit-il ».

 

Prière :Auguste Reine des Cieux, Souveraine Maîtresse des Anges, Vous qui, dès le commencement, avez reçu de Dieu le pouvoir et la mission d'écraser la tête de Satan, nous Vous le demandons humblement: envoyez vos légions célestes pour que, sous vos ordres et par votre puissance, elles poursuivent les démons, les combattent partout, répriment leur audace et les refoulent dans l'abîme. « Qui est comme Dieu ? » O bonne et tendre Mère, Vous serez toujours notre amour et notre espérance! O divine Mère, envoyez les Saints Anges pour me défendre et repousser loin de moi le cruel ennemi! Saints Anges et Archanges, défendez-nous, gardez-nous! Réciter en suite neuf Gloire au Père suivis de neuf fois l'invocation : Reine des Anges, priez pour nous.

455_001

Pour recevoir chaque jour par E-mail la méditation du Mois des Saints Anges, abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes

02 septembre 2011

Le Mois des Saints Anges

Le Mois des Saints Anges

beato-angelico

Troisième jour

Saint Gabriel Archange

 

Point de doctrine

 

Saint Gabriel, dont le nom signifie en hébreux « Force de Dieu », est un archange, du nombre de ceux qui approchent de plus près le trône de Dieu, et qui sont chargés des missions les plus importantes. Saint Grégoire explique que « Ceux d'entre ces esprits bienheureux qui n'ont à remplir que des missions d'un ordre inférieur, sont appelés simplement les Anges, tandis que ceux qui sont choisis de Dieu pour remplir a des missions d'un ordre supérieur, sont appelés Archanges. Ainsi l'esprit bienheureux, choisi par le Père céleste, pour être envoyé à la très sainte Vierge Marie, et lui annoncer qu'elle serait la mère du Verbe, est-il pris parmi les archanges; et il convenait que celui qui devait être chargé d'une mission aussi importante, fût pris parmi les esprits d'un ordre supérieur ».

 

Traits de l'Ecriture Sainte

 

A la première année du règne de Darius, fils d'Assuérus, de la race des Mèdes, qui régna dans l'empire des Chaldéens dont il s'empara, l'archange Gabriel annonça au prophète Daniel l'époque fixe où devait naître le Messie, promis dès le commencement du monde. A partir de l'époque où l'ordre devait être donné, et fut donné en effet par Aztaxercès, surnommé Longuemain de rebatir Jérusalem, il marqua soixante-dix semaines d'années, c'est-à-dire, quatre cent quatre-vingt-dix ans; ce qui s'accomplit à la lettre. Le temps marqué étant venu, le même archange saint Gabriel, est envoyé à la très sainte Vierge Marie, pour lui dire de la part de Dieu qu'elle est choisie pour être la mère de son fils, qu'il sera nommé Jésus, et qu'elle concevra par l'opération du Saint Esprit. Le prodige s'opère, le Verbe est fait chair, et il a habité parmi nous.

 

Réflexions pratiques

 

Comment est-ce qu'un Chrétien n'honorerait pas ce saint archange, tant honoré de la part de Dieu lui-même? comment, pour peu qu'il lui reste de foi, pourrait-il cesser de lui marquer sa reconnaissance, au nom de tous les vrais croyants comme au sien propre, pour avoir annoncé au monde et si long-temps d'avance l'époque fixe de la venue de son Sauveur, et pour l'avoir annoncé à Marie elle-même lorsque le temps marqué a été révolu? et ce bienheureux archange étant la force de Dieu, ainsi que le signifie son nom, comment serait-on assez aveugle et assez ennemi de soi-même, pour ne pas recourir à lui lorsqu'on se sent entraîné par sa propre faiblesse, et au moment de périr pour une éternité? Recourons donc à saint Gabriel, surtout dans les moments désastreux pour la foi où nous nous trouvons, en lui disant avec foi et confiance: « Bienheureux archange Saint Gabriel! vous tant aimé de Dieu! vous si cher aux Cœurs de Jésus et de Marie! vous la force de Dieu! Ah! levez-vous, venez à notre aide et hâtez« vous de nous secourir! Vous voyez que l'enfer déchaîné nous environne et nous presse de toutes parts; qu'il nous fait violence; que l'impiété triomphante menace le monde d'une apostasie générale; que les blasphèmes contre Dieu et son fils Jésus se multiplient; que la foi faiblissant chaque jour, la corruption s'empare de tous les cœurs; que le société se dissout; que les âmes enfin périssent, et que l'enfer se remplit de victimes. Ne permettez pas, zélé défenseur de la cause de Dieu, que l'ennemi de notre salut triomphe. En union avec Saint Michel et les autres Saints Anges et Archanges, vous avez chassé Satan du ciel, chassez-le maintenant de la terre; chassez-le du moins d'auprès de ceux qui conservent encore une étincelle de foi et qui vous invoquent, afin qu'ils sauvent leur âme, et qu'il leur soit donné de bénir un jour en union avec toutes les intelligences célestes, les éternelles miséricordes du Seigneur. Ainsi soit-il ».

 

Prière :Auguste Reine des Cieux, Souveraine Maîtresse des Anges, Vous qui, dès le commencement, avez reçu de Dieu le pouvoir et la mission d'écraser la tête de Satan, nous Vous le demandons humblement: envoyez vos légions célestes pour que, sous vos ordres et par votre puissance, elles poursuivent les démons, les combattent partout, répriment leur audace et les refoulent dans l'abîme. « Qui est comme Dieu ? » O bonne et tendre Mère, Vous serez toujours notre amour et notre espérance! O divine Mère, envoyez les Saints Anges pour me défendre et repousser loin de moi le cruel ennemi! Saints Anges et Archanges, défendez-nous, gardez-nous! Réciter en suite neuf Gloire au Père suivis de neuf fois l'invocation : Reine des Anges, priez pour nous.

455_001

Pour recevoir chaque jour par E-mail la méditation du Mois des Saints Anges, abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes

01 septembre 2011

Le Mois des Saints Anges

 

Le Mois des Saints Anges

463_001

Deuxième jour

Saint Michel Archange

 

Point de doctrine

 

Saint Michel est le premier des anges et archanges, le chef de tous les ordres, de toutes les hiérarchies angéliques, depuis la chute de l'orgueilleux Lucifer. Mikael, vient du mot Mical, qui signifie quis ut Deus (qui est semblable à Dieu), cri de guerre qu'il fit entendre, lorsqu'à la tête des anges restés fidèles, il résista à Lucifer et à tous ceux d'entre les anges qui avaient pris part à sa révolte. Dans ce combat, dont font mention les livres saints (Apocalypse 12: 7), les anges rebelles furent vaincus et précipités du ciel dans les enfers et sur la terre, devenue depuis comme le second théâtre de cette guerre épouvantable, « jusqu'à ce qu'au jour du jugement, ces esprits infernaux reçoivent leur dernière sentence » (Cité de Dieu), dit saint Augustin. De la ce cri, cette voix forte partie du haut du ciel, dont il est fait mention dans l'Apocalypse, chapitre 12: « Malheur à la terre et à la mer, parce que le diable est venu vers vous, ayant une grande colère! » Ce qui sert à expliquer cette doctrine du grand Apôtre: « Nous avons à combattre, non seulement contre la chair et le sang, contre des hommes comme nous, mais encore contre les principautés et les puissances infernales, contre les princes de ce monde, c'est-à-dire, de ce siècle ténébreux, et contre les esprits de malice répandus dans l'air ». (Ephésiens 6: 12.) D'où saint Pierre, le prince des apôtres, nous dira lui-même à son tour: « Soyez sobres et veillez; car le démon, votre ennemi, tourne autour de vous comme un lion rugissant, chérit chant à vous dévorer comme sa proie ». (1 Pierre 5: 8). Hélas! voilà donc que toute la race d'Adam, depuis son péché, se trouve engagée dans cette effrayante guerre. Les hommes, selon le bon ou le mauvais usage qu'ils font de leur liberté, selon leur foi, ou leur manque de foi en Jésus-Christ, par qui seul ce redoutable ennemi peut être vaincu, prennent parti pour ou contre; et ceux là ne servent pas mal sa cause, qui combattent ou nient cet important point de doctrine catholique, parce qu'alors Satan, ce cruel ennemi, s'avance dans le silence et dans l'ombre, et vient dévorer sans obstacle les brebis du troupeau de Jésus-Christ, c'est-à-dire perdre les âmes.

 

Traits de l'Ecriture Sainte

 

Dans les combats du ciel contre l'enfer, qui dureront jusqu'à la fin des temps; combats où il s'agit du triomphe de la cause de Dieu, d'une part, et de celle de Satan, de l'autre, comme du salut et de la réprobation des âmes; combats où sont vus, d'un côté, les bons anges et les enfants de la foi combattant sous la même bannière, et,de l'autre, les pervers, confondus avec les anges rebelles, combattant sous celle de Satan; dans ces divers combats, saint Michel a été souvent vu décidant de la victoire, surtout dans les grands événements qui se sont passés sur la terre. Daniel, à la faveur des lumières célestes qui lui sont communiquées, apprend que l'ange gardien de la Perse s'est fortement intéressé en faveur de ce pays, et que saint Michel, auquel la garde des Juifs avait été confié, apparaissant, lève les obstacles qui s'opposent à leur retour de la captivité. Gabriel dit en cette occasion à Daniel « qu'il a fait de grands efforts en Perse, pour ce sujet, pendant vingt-un jours, et que Michel étant venu à son secours, toutes les difficultés ont étés surmontées » (Daniel 10: 13). Parlant de la cruelle persécution qu'Antiochus devait susciter aux Juifs, le même Daniel, dans ses lumières prophétiques, voit apparaître saint Michel, pour couvrir de son bouclier les Macchabées, et renverser Antiochus cet homme, féroce, et cruel, ce barbare persécuteur, qui meurt rongé de vers (Daniel 11: 34). L'apôtre saint Jude, verra lui-même Michel apparaissant à Satan, pour l'empêcher de produire, après sa mort, le corps de Moïse, aux Juifs, qui l'auraient adoré, et il l'entendra lui dire: « Imperet tibi Dominus » (Epitre de Saint Jude 9), c'est-à-dire Dieu et commande! qui est comme l'arme première, le quis ut Deus, dont il le perça la première fois; et Satan, vaincu par ces paroles foudroyantes, se retira. Nous apprenons de Sozomène, que le grand Constantin fit bâtir, en l'honneur de saint Michel, une église, qu'il appela Michaelion, et dans laquelle il s'opéra plusieurs miracles. Cet historien assure qu'il avait éprouvé lui-même la protection du saint archange. La France honore Saint Michel comme son protecteur spécial. Pourquoi, Catholiques de France, n'avons-nous donc pas recours à lui pour nous sauver des fureurs des impies?

 

Réflexions pratiques

 

Des anges dans le ciel sont tombés par orgueil; Adam est tombé dans le paradis terrestre , par désobéissance. Quel sujet de frayeur et de crainte pour nous! où donc trouver un lieu où nous puissions vivre en sûreté? Mais des anges sont restés fidèles dans le ciel, parce qu'ils se sont humiliés devant Dieu; et des pécheurs se sont convertis et sont devenus de grands Saints sur la terre, parce qu'ils ont été humbles, qu'ils se sont soumis à la loi de Dieu, et qu'ils ont imploré le secours des anges fidèles, spécialement celui de saint Michel, pour les aider à triompher des puissants ennemis de leur salut. Voulons nous sauver nous-mêmes notre âme? suivons donc là dessus l'exemple des Saints; humilions-nous devant la souveraine majesté de Dieu; soumettons-nous à sa loi sainte; et comme eux ne cessons d'invoquer la protection des saints anges, particulièrement celle de saint Michel; disant avec l'Eglise, nous adressant à Dieu: « Faites, Seigneur, nous vous en conjurons, que, parmi les dangers sans nombre qui nous environnent, et dans la pénible et périlleuse guerre que nous avons à soutenir contre les esprits de ténèbres, nous soyons secourus par l'archange saint Michel, aidés de la protection toute puissante de ce grand prince, qui, pour avoir vengé d'une manière si éclatante les droits sacrés de votre éternelle Divinité, à mérité d'être fait le défenseur de l'Eglise militante votre épouse. Nous vous en conjurons, par Jésus-Christ notre Seigneur, qui vit et règne avec vous dans l'unité du Saint-Esprit, dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il ».

 

Prière :Auguste Reine des Cieux, Souveraine Maîtresse des Anges, Vous qui, dès le commencement, avez reçu de Dieu le pouvoir et la mission d'écraser la tête de Satan, nous Vous le demandons humblement: envoyez vos légions célestes pour que, sous vos ordres et par votre puissance, elles poursuivent les démons, les combattent partout, répriment leur audace et les refoulent dans l'abîme. « Qui est comme Dieu ? » O bonne et tendre Mère, Vous serez toujours notre amour et notre espérance! O divine Mère, envoyez les Saints Anges pour me défendre et repousser loin de moi le cruel ennemi! Saints Anges et Archanges, défendez-nous, gardez-nous! Réciter en suite neuf Gloire au Père suivis de neuf fois l'invocation : Reine des Anges, priez pour nous.

455_001

Pour recevoir chaque jour par E-mail la méditation du Mois des Saints Anges, abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes


31 août 2011

Le Mois des Saints Anges

Le Mois des Saints Anges

029

Premier jour

Honneurs dûs aux Saints Anges

 

Point de doctrine

 

« Rendez à chacun ce qui lui est dû à qui l'honneur, l'honneur » (Romains 13:7). Parmi ceux à qui il est dû un culte d'honneur, nous comptons en tête les saints Anges, après la très sainte Vierge Marie, reine des Anges. Que sont-ils les saints Anges, à qui nous devons rendre cet honneur? De purs esprits: « Qui facis angelos tuos spiritus » (Psaume 103). Ils se divisent en neuf chœurs ou ordres, enseigne saint Grégoire, pape: les Anges, les Archanges, les Vertus,les Puissances, les Principautés, les Dominations, les Trônes, les Chérubins et les Séraphins. « Presque chaque page des livres saints nous parle des Anges et des Archanges, continue le même Père; les prophètes nous révèlent les Chérubins et les Séraphins; et le grand Apôtre, après avoir parlé, dans sa lettre aux Ephésiens, des Principautés, des Puissances, des Vertus et des Dominations, dans celle aux Colossiens, il fait mention des Trônes: ce qui constitue les neuf ordres ou Choeurs angéliques » (Saint Grégoire). Nous devons tous les honorer, soit comme amis de Dieu, soit comme remplissant auprès de nous, selon son bon plaisir, l'office d'ambassadeurs, soit enfin comme étant nos médiateurs devant le trône de sa redoutable majesté.

 

Trait de l'Ecriture Sainte

 

Dieu dit à Moïse, pour être annoncé, de sa part, à tout le peuple d'Israël: « Voilà que je vais vous envoyer mon ange, afin qu'il marche devant vous, qu'il vous garde pendant le chemin, et qu'il vous introduise dans la terre que je vous ai préparée. Honorez-le, écoutez-le, et vous gardez de le mépriser, parce qu'il a ordre de ne point vous épargner lorsque vous pécherez, et qu'il vous parle en mon nom ».

 

Réflexions pratiques

 

Nous devons donc honorer les saints anges, et cela de la part de Dieu même qui le commande. Observa eum nec Contemnendum putes; et la sanction de cet ordre ou de cette loi est que le châtiment suivra si nous venons à l'enfreindre. Nous devons honorer les saints anges par reconnaissance, puisqu'ils font pour nous l'office de médiateurs auprès de Dieu; enfin nous devons honorer les saints anges, en ce que notre intérêt le réclame. « Si vous écoutez sa voix dit le Seigneur, et que vous fassiez ce que je vous dis, je serai l'ennemi de vos ennemis, et j'affligerai ceux qui vous affligent ». Ah! si nos ennemis ont pris tant d'empire sur nous, enfants de la foi, ne trouverions-nous donc pas là une des causes principales de nos malheurs , de ce que nous avons violé cette ordonnance du Créateur, et mis en oubli la dévotion aux saints anges? Pour y mettre un terme, hâtons-nous donc de réparer nos torts, faisant renaître au milieu de nous cette dévotion si fort accréditée chez les saints de l'une et l'autre alliance.

 

Prière :Auguste Reine des Cieux, Souveraine Maîtresse des Anges, Vous qui, dès le commencement, avez reçu de Dieu le pouvoir et la mission d'écraser la tête de Satan, nous Vous le demandons humblement: envoyez vos légions célestes pour que, sous vos ordres et par votre puissance, elles poursuivent les démons, les combattent partout, répriment leur audace et les refoulent dans l'abîme. « Qui est comme Dieu ? » O bonne et tendre Mère, Vous serez toujours notre amour et notre espérance! O divine Mère, envoyez les Saints Anges pour me défendre et repousser loin de moi le cruel ennemi! Saints Anges et Archanges, défendez-nous, gardez-nous! Réciter en suite neuf Gloire au Père suivis de neuf fois l'invocation : Reine des Anges, priez pour nous.

455_001

Pour recevoir chaque jour par E-mail la méditation du Mois des Saints Anges, abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes

30 juillet 2011

Mois du Sacré cœur de Jésus

 

Mois du Sacré cœur de Jésus

D'après Sainte Marguerite-Marie

834_001

Trente-et-unième jour

Promesses de Notre-Seigneur en faveur des âmes dévotes à son Sacré Cœur

 

Prélude

 

Représentons-nous Sainte Marguerite-Marie en extase devant une image du sacré Cœur de Jésus.

 

Méditation

 

Nous ne saurions mieux terminer ce mois béni qu'en méditant les promesses faites à la Bienheureuse en faveur des âmes qui seront fidèles à la dévotion à son Cœur sacré. « Je ne sache pas, dit-elle, qu'il y ait nul exercice de dévotion, dans la vie spirituelle, qui soit plus propre pour élever en peu de temps une âme à la plus haute sainteté, et pour lui faire goûter les véritables douceurs qu'on trouve au service de Dieu. Oui, je le dis avec assurance, si l'on savait combien Jésus-Christ a pour agréable cette dévotion, il n'est pas un chrétien, pour peu d'amour qu'il eût pour cet aimable Sauveur, qui ne la pratiquât d'abord ». « Faites en sorte, continue-t-elle parlant à celui à qui elle écrivait, que les personnes religieuses l'embrassent, car elles en retireront tant de secours, qu'il ne faudrait point d'autre moyen pour rétablir la première ferveur et la plus exacte régularité dans les communautés les moins bien réglées, et pour porter au comble de la perfection celles qui vivent dans la plus exacte régularité. Mon divin Sauveur m'a fait entendre que ceux qui travaillent au salut des âmes auront l'art de toucher les cœurs les plus endurcis, et travailleront avec un succès merveilleux, s'ils sont pénétrés eux-mêmes d'une tendre dévotion à son divin Cœur. Pour les personnes séculières, elles trouveront par ce moyen tous les secours nécessaires à leur état: c'est à-dire la paix dans leur famille, le soulagement dans leurs travaux, et les bénédictions du Ciel dans toutes leurs entreprises. C'est proprement dans ce Cœur adorable qu'elles trouveront un lieu de refuge pendant leur vie, et principalement à l'heure de leur mort. Ah! qu'il est doux de mourir après avoir eu une constante dévotion au sacré Cœur de celui qui nous doit juger! Enfin il est visible qu'il n'est personne au monde qui ne ressentit toute sorte de secours du Ciel, s'il avait pour Jésus-Christ un amour reconnaissant, tel qu'est celui qu'on lui témoigne par la dévotion à son sacré Cœur ».

 

Pratique: Inspirer le plus que nous pourrons, autour de nous, la dévotion au Sacré-Cœur de Jésus.

 

Oraison Jaculatoire : Divin Cœur de Jésus, faites que je vous aime toujours de plus en plus.

 

Exemple

Les flèches d'amour

 

« Quand saint Louis de Gonzague était sur la terre, dit Sainte Madeleine de Pazzi, il décochait sans cesse des flèches d'amour dans le Cœur du Verbe divin, et, maintenant qu'il est au ciel, ces flèches retournent en son propre cœur ».

num_risation0003

Acte de consécration au Sacré cœur de Jésus

Pour terminer les exercices du Mois du Sacré Cœur

 

O Jésus, je Vous consacre mon cœur; placez-le dans le Vôtre. C'est dans Votre Cœur que je veux habiter, et par Votre Cœur que je veux aimer; c'est dans Votre Cœur que je veux vivre inconnu, et connu de Vous seul. C'est dans ce Cœur que je puiserai les ardeurs de l'Amour qui doit consumer le mien, c'est en Lui que je trouverai la force, la lumière, le courage, la véritable consolation. Quand je serai languissant, Il m'aimera; triste, Il me réjouira; inquiet et troublé, Il me rassurera.

 

O Cœur de Jésus! que mon cœur soit l'autel de Votre Amour, que ma langue publie Votre Bonté, que mes yeux soient sans cesse fixés sur Votre Plaie, que mon esprit médite Vos perfections adorables, que ma mémoire conserve à jamais le précieux souvenir de Vos Miséricordes, que tout en moi exprime mon amour pour Votre Cœur, ô Jésus, et que mon cœur soit prêt pour Vous à tous les sacrifices.

 

O Cœur de Marie, après le Cœur de Jésus le plus aimable, le plus compatissant de tous les cœurs, présentez au Cœur de Votre Fils notre amour, notre considération, nos résolutions: Il s'attendrira sur nos misères, Il nous en délivrera, et, après avoir été notre protectrice sur la terre, ô Mère de Jésus! Vous serez notre Reine dans les Cieux. Ainsi-soit-il.

 

Fin du Mois du Sacré Cœur de Jésus

 

Pour télécharger l'intégralité des méditations du Mois du Sacré Cœur de Jésus (pdf) cliquer ici

DivineMercy2_1

Prochain Mois de Dévotion,

Le Mois des Saints Anges,

rendez-vous le 31 août.

29 juillet 2011

Mois du Sacré cœur de Jésus

 

Mois du Sacré cœur de Jésus

D'après Sainte Marguerite-Marie

834_001

Trentième jour

Le Trône de la grâce et de la Miséricorde

 

Prélude

 

Notre-Seigneur est assis dans le divin tabernacle comme sur un trône d'amour d'où s'échappent des torrents de grâce.

 

Méditation

 

« Le Saint-Sacrement, disait l'ardente épouse du Cœur sacré de Jésus, est le trône de la grâce et de la miséricorde, et c'est pour inviter les pécheurs à venir demander cette grâce et cette miséricorde que Notre-Seigneur demeure toujours dans ce saint mystère; offrez-vous à lui comme une esclave devant son libérateur, comme une criminelle qui a mérité la mort devant son Roi qui l'en a délivrée. A ces deux titres, vous êtes tout à lui et il a sur vous le droit de disposer de votre vie qui est plus à lui qu'à vous-même. Ne vous réservez donc plus d'autre droit sur vous-même que ce qu'il vous faut pour l'aimer par choix ». Mais, au prix de quels sacrifices Jésus Christ a-t-il réalisé ces effusions de l'amour et de la grâce? Il s'est pour cela humilié à un degré inexprimable au Saint-Sacrement. « Il y voile pour nous sa puissance et sa gloire, et s'expose par amour à toutes les insultes des frénétiques et des faux chrétiens ». « Entrez dans le même esprit: offrez-vous devant lui comme le néant devant son tout, comme la boue devant le soleil pour être foulée aux pieds de tout le monde s'il le veut ainsi. Toute votre attention doit être de vous humilier et de trouver votre plaisir à ce que les autres vous aident à y réussir en vous humiliant et vous méprisant. Ne refusez rien de ce qui se présentera à faire, de ce qui pourra vous rendre plus vil et plus abject devant tout le monde. Par là, vous serez plus étroitement unie au Cœur sacré de Jésus ».

 

Exemple

Amour de Saint Léonard de Port Maurice pour le Cœur de Jésus

 

Instruit par la foi que Dieu est le bien suprême et infini, la bonté par essence, renfermant toutes les perfections possibles, sans limite ni mesure aucune, que par conséquent il mérite toutes nos affections, tout notre amour, le bienheureux Léonard se proposa de l'aimer de tout son cœur, de toute son âme et de toutes ses forces, et de lui rapporter, comme à l'objet le plus aimable en soi, toutes ses pensées, toutes ses paroles, tous ses mouvements et toutes ses actions. Il résolut de produire souvent dans son cœur des actes d'amour de Dieu, qu'on nomme amour de complaisance, en se réjouissant et en le félicitant de ses infinies perfections; d'amour de bienveillance, en formant le désir qu'il soit aimé, servi et glorifié par tout le monde; d'amour de préférence, en l'estimant plus que toutes les créatures ensemble, ou plutôt en regardant comme un pur néant tout ce qui n'est pas Dieu.

 

Pratique : Faire quelques actes d'humilité en esprit d'actions de grâces pour la miséricorde du Sauveur.

 

Oraison Jaculatoire : Divin Cœur de Jésus, et riche à l'égard de tous ceux qui vous invoquent ! (Litanies du Sacré-Cœur).

christking

Pour recevoir la méditation du Mois du Sacré Cœur dans votre boite e-mail, être tenu au courant des publications sur le blog Images Saintes, et pour recevoir des prières, abonnez-vous à la newsletter d'Images Saintes

28 juillet 2011

Mois du Sacré cœur de Jésus

 

Mois du Sacré cœur de Jésus

D'après Sainte Marguerite-Marie

834_001

Vingt-neuvième jour

Les Opérations du Cœur de Jésus

 

Prélude

 

Pénétrons par la pensée dans le secret du Cœur de Jésus: il y règne une activité merveilleuse devant laquelle nous devons nous incliner dans de grands sentiments d'actions de grâces et d'adoration.

 

Méditation

 

Écoutons encore la fidèle servante du Cœur de Jésus dans les enseignements suaves et merveilleux qu'elle prodigue à ses chères filles spirituelles: « Notre-Seigneur, leur dit-elle, vous a choisies pour honorer les opérations admirables de son Cœur sacré dans le Saint-Sacrement. Et, voyez quelles sont ces opérations: Il glorifie son Père, il conduit son Église, il anime ses saints, il invite et appelle les pécheurs, il change les cœurs. Or, vis-à-vis de ces opérations admirables, vous avez des devoirs nombreux à remplir, car, en qualité de servante de Jésus, il vous faut travailler avec lui, comme lui, s'il était possible, autant que lui, comme si vous pouviez le soulager dans les immenses occupations de son cœur. Mais, comment le ferez-vous, pauvre créature, faible, languissante et à demi morte? » Vous le pouvez cependant. Oui, vous le pouvez, par l'amour. L'amour suppléera à tout et l'amour vous dictera ce que vous aurez à faire pour entrer dans les desseins de votre Bien-Aimé. Imitez son action par votre exactitude et votre empressement à tout ce que la règle, la volonté de vos supérieurs, les devoirs de votre état prescrivent. Mais, comme Jésus-Christ, vous irez et vous agirez dans le silence intérieur et extérieur, sans inquiétudes et sans empressements. Vous vous souviendrez de ces paroles si profondes dans leur concision: « Jésus autem tacebat » (« Or Jésus se taisait »).

 

Exemple

Le Sceau divin


 

Un jour que la vénérable Anne-Marguerite Clément approchait de la communion, et qu'elle conjurait avec beaucoup d'instance Notre-Seigneur de lui donner l'humilité et la douceur, la grâce de son étroite union avec Jésus-christ lui fut renouvelée: et comme le Cœur adorable de ce divin Sauveur était toujours le noble instrument dont il se servait pour faire ses plus grandes opérations dans son âme, il unit le cœur de son épouse au sien, se servant de son propre Cœur comme d'un cachet, pour graver l'humilité sur celui de son épouse. Ensuite, elle se sentit pressée de demander la douceur au Cœur même de Jésus-christ, ce qu'elle fit par cette prière: « O Cœur de Jésus, source de douceur, unissez mon cœur à vous-même, afin qu'il soit converti en vous seul. A l'instant, elle sentit que Jésus-christ renouvelait le changement de son Cœur avec le sien, en lui disant: « L'on ne peut avoir la douceur sans avoir mon Cœur, qui en est la véritable source ».

 

Pratique : Être fidèle à faire nos actions en union avec celles du sacré Cœur de Jésus.

 

Oraison Jaculatoire : Divin Cœur de Jésus, rendez notre cœur semblable au vôtre.

330_001

Pour recevoir la méditation du Mois du Sacré Cœur dans votre boite e-mail, être tenu au courant des publications sur le blog Images Saintes, et pour recevoir des prières, abonnez-vous à la newsletter d'Images Saintes

27 juillet 2011

Mois du Sacré cœur de Jésus

 

Mois du Sacré cœur de Jésus

D'après Sainte Marguerite-Marie

834_001

Vingt-huitième jour

Vie immaculée

 

Prélude

 

La victime se consume lentement et entièrement dans le feu de l'holocauste.

 

Méditation

 

Nôtre-Seigneur, disait la Bienheureuse, veut que vous honoriez sa vie sacrifiée et immolée au Saint-Sacrement. Là, il est la victime de propitiation pour notre salut. Offrez-vous à son Sacré sœur, comme une victime qui veut être immolée avec lui. Il en est en même temps le sacrificateur; abandonnez-vous à lui comme l'agneau entre les mains du prêtre qui va l'immoler. Priez-le qu'il accomplisse en vous tous ses desseins, quelque rigoureux qu'ils dussent paraître à la nature. Sacrifiez-lui vous-mêmes tout le plaisir que vous prenez à aimer et à être aimées, approuvées et estimées des créatures. Vous ne pouvez être associées parfaitement à cet état de victime de Jésus-Christ qu'autant que vous vous dépouillerez entièrement de tout ce que vous affectionnez naturellement. « L'état d'une victime est d'être entièrement consumée par le feu à la gloire de celui à qui elle est offerte. Jésus est au Saint-Sacrement comme la victime de Dieu, et le feu de l'amour l'y consumerait, s'il n'était immortel et impassible. Il n'en est pas ainsi de nous qui devrions languir et dessécher d'amour et y être consumées jusqu'à la mort. « Offrez-vous à Jésus-Christ pour porter cet état, si c'est son bon plaisir, pour être devant lui comme un de ces cierges allumés qu'on brûle en son honneur et qui se consument en servant à la gloire de Dieu. Vous vous abandonnerez sans réserve à Jésus, pour qu'il se serve de vous selon son bon plaisir. La victime est à lui, il l'immolera dans le temps et en la manière que ce souverain prêtre sait devoir le faire. Il vous suffit d'être prête et d'aimer par avance l'espèce de consommation qu'il vous destine. La plus souffrante doit être à vos yeux la plus heureuse. »

 

Exemple

L'attrait d'un cœur immolé

 

Ce fut en 1686 que sœur Marguerite Marie reçut une grande faveur, en ce que Dieu lui donna saint François d'Assise pour protecteur spécial. Il y avait entre ce grand Saint et la servante de Dieu une grande conformité d'attrait pour la pauvreté, l'humiliation et la souffrance; et cet attrait, qui a fait le caractère propre de ce Saint, et qui fait celui de son Ordre, était profondément gravé dans le cœur de sœur Marguerite. Elle en était elle-même étonnée; et en même temps elle l'était de ce qu'elle ne se trouvait ni assez pauvre ni assez souffrante. « Comment se peut-il faire, disait-elle un jour à son directeur, que la pauvreté et les souffrances aient tant d'attrait pour mon cœur, que je les regarde comme des mets délicieux; et que cependant je souffre si peu, qu'il faut le compter pour rien ? ».

 

Pratique : Se tenir quelquefois à la disposition du Cœur de Jésus, dans un état et avec des sentiments de victimes.

 

Oraison Jaculatoire : Divin Cœur de Jésus, victime d'amour! (Office du Sacré-Cœur de Jésus).

272_001

Pour recevoir la méditation du Mois du Sacré Cœur dans votre boite e-mail, être tenu au courant des publications sur le blog Images Saintes, et pour recevoir des prières, abonnez-vous à la newsletter d'Images Saintes