02 novembre 2011

Le Mois des Âmes du Purgatoire

Le Mois des Âmes du Purgatoire

 0-purgatory-2

Troisième jour

La peine du sens

 

Méditation

 

Le Seigneur, dit le prophète, appela pour ministre de sa justice le feu qui dévora l'abîme des iniquités, en même temps que les imperfections des justes. Le feu, ajoute l'Apôtre,éprouve les œuvres de chacun; il consume celles qui sont mauvaises, purifie les bonnes, et ceux qui sont sauvés se sauvent comme à travers le feu. De ces graves autorités surtout on conclut qu'une des peines du purgatoire est celle du sens, produite par le feu. C'est l'opinion commune des Latins, à laquelle se rattachent aussi la plus grande partie des Grecs, puisque dans l'une et l'autre Eglise on prie pour que ces saintes âmes soient délivrées des ardeurs des flammes purifiantes. Unissons notre esprit à celui de l'Eglise, et, nous plaçant,comme Aaron, lors du vaste incendie du camp d'Israël, entre Dieu et nos chers défunts, prions le Seigneur de les délivrer au plus tôt du feu qui les brûle. Le feu du purgatoire, comme l'enseigne l'école, n'est pas idéal et métaphorique, mais réel et matériel; mais il est incomparablement plus actif et plus pénétrant que le feu de ce monde, car celui-ci n'est qu'une ombre, une image, un feu en peinture en comparaison du foyer qui brûle dans l'abîme. Les flammes allumées par les Macchabées aux tours des Béanites, et qui les réduisirent en cendres en peu d'heures; la fournaise poussée par les ordres de Nabuchodonosor à une chaleur sept fois plus élevée qu'à l'ordinaire; l'incendie de la Pentapole, qui en peu d'instants dévora cette vaste province, nous retracent à peine les plus pâles étincelles de ce feu vengeur. Qui donc pourra soutenir les ardeurs de flammes si ardentes? Non-seulement ces flammes sont ardentes, mais encore elles sont sages et justes, selon l'expression des Pères; car elles deviennent plus pénétrantes et plus atroces, là où la malice a été plus intense et plus résolue: elles ne laissent rien sans punition. Exécutrices sévères de la justice divine, elles traitent chacun suivant la mesure de ses démérites, et les facultés qui plus que les autres ont été engagées dans la faute ressentent aussi davantage leurs atteintes vengeresses. L'homme, au milieu des distractions du monde, ne pense pas à tout cela; mais, chrétiens, voyez ce qu'est un péché de plus, un péché de moins : c'est un tourment de plus ou de moins, c'est-à-dire un purgatoire moins dur ou plus rigoureux.

 

Prière

 

Grand Dieu! combien de purgatoires ne mériterions-nous pas par nos fautes innombrables! Et combien de purgatoires souffrent sans doute les âmes de beaucoup de défunts! Ah! Seigneur, ayez pitié d'eux et de nous: de nous, en nous remettant nos péchés en cette vie pour que nous n'ayons pas à en rendre dans l'autre un compte si rigoureux; d'eux, en modérant les flammes de ce feu si ardent qui les dévore. Laissez votre miséricorde se répandre sur les vivants et sur les morts, afin que les uns et les autres bénissent éternellement votre saint nom.

 

Exemple

 

La vénérable sœur Paule de Sainte-Thérèse faisant, un samedi, de ferventes prières pour les âmes du purgatoire, fut ravie en esprit et vit la très-sainte Vierge descendre, accompagnée d'une foule d'anges, dans cette profonde prison pour en tirer quelques âmes qui lui étaient dévotes et les mener avec elle dans le paradis; mais tandis que le cœur de la servante de Dieu était rempli de délices par la mélodie des hymnes que chantaient ces esprits délivrés en montant à la gloire, son oreille fut frappée par les lamentations de ceux qui restaient au milieu des flammes, et elle se mit à contempler leurs peines. Le même feu les tourmentait, mais les peines étaient diverses: étonnée de ces différents effets du même élément, la sainte en demanda la raison à son ange gardien qui la guidait, et il lui répondit que chaque âme recevait selon ses mérites et que la qualité des fautes décidait du genre et de la mesure des châtiments-. Ainsi, celui qui pendant sa vie s'était plus enivré de la fumée dé la gloire et des honneurs était plus humilié par de douloureux opprobres; celui qui avait plus écouté les caprices des appétits charnels ressentait les atteintes d'une flamme plus vive et plus pénétrante; les fautes légères étaient punies par de légères souffrances, et les plus graves par des tourments plus forts. Dieu est juste, et dans le purgatoire il exerce la justice la plus stricte; si nous voulons en éviter la rigueur, évitons de la provoquer par nos péchés.

 

Récitons à l'intention des fidèles trépassés cinq Pater, Ave et Requiem, en mémoire de la passion de Notre Seigneur Jésus-Christ; supplions le Père éternel d'avoir pitié de leurs âmes en vue du sang répandu par son divin Fils, et, pour cela, répétons cinq fois l'oraison jaculatoire: « Miséricorde, ô Père Eternel, par le Très Précieux Sang de Jésus-Christ ». Puis, réciter un Notre Père, un je Vous salue Marie et un Requiem aeternam.

 

Suffrage

En récitant l'oraison dominicale on délivre les âmes du purgatoire

 

Un religieux Franciscain apparut un jour, entouré de flammes ardentes, au Bienheureux Conrad de Offida, religieux du même ordre, et le supplia de soulager par ses prières les peines très-vives qu'il éprouvait. Le Saint récita aussitôt pour lui un Notre Père avec le Requiem, et le défunt en ressentant un grand soulagement, pria le charitable religieux de recommencer, ce que celui-là s'empressa de faire. Sentant ses peines diminuer encore, cette âme s'écria: « Par le Cœur Miséricordieux de notre Dieu continuez, ô Conrad, cette prière qui m'apporte tant de consolation! » Et le serviteur de Dieu la répéta jusqu'à cent fois, et à la centième le défunt quitta le ton de la supplication pour prendre celui de la reconnaissance et de la joie; il était délivré de toute peine et appelé à la gloire du ciel. L'exercice auquel nous nous appliquerons le plus aujourd'hui sera donc la récitation de beaucoup de Notre Père et de Requiem pour les âmes du purgatoire, et ne doutons pas qu'elles n'en retirent un grand avantage.

 

Psaume 129

 

Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur, Seigneur, écoute mon appel !

Que ton oreille se fasse attentive au cri de ma prière!

Si tu retiens les fautes, Seigneur Seigneur, qui subsistera?

Mais près de toi se trouve le pardon pour que l'homme te craigne.

J'espère le Seigneur de toute mon âme; je l'espère, et j'attends sa parole.

Mon âme attend le Seigneur plus qu'un veilleur ne guette l'aurore.

Plus qu'un veilleur ne guette l'aurore,

attends le Seigneur, Israël.

Oui, près du Seigneur, est l'amour; près de lui, abonde le rachat.

C'est lui qui rachètera Israël de toutes ses fautes.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit,

Maintenant et toujours et pour les siècles et les siècles. Amen.

 

Seigneur, donnez-leur le repos éternel;

Et faites briller pour eux la lumière qui ne s'éteint jamais.

 

Des portes de l'enfer arrachez leurs âmes, ô Seigneur!

Qu'ils reposent en paix. Ainsi soit-il.

 

Seigneur, exaucez ma prière,

et que mon cri parvienne jusqu'à Vous !

 

Prions

 

O Dieu, créateur et rédempteur de tous les fidèles, accordez aux âmes de vos serviteurs et de vos servantes la rémission de tous leurs péchés, afin qu'elles obtiennent, par nos très humbles prières,le pardon qu'elles ont toujours attendu de votre miséricorde; vous qui vivez et régnez dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

 444163092_3781716e01

Donnez-leur, Seigneur, le repos éternel, et faites briller sur eux la lumière qui ne s'éteint jamais,

Qu'ils reposent en paix. Ainsi soit-il.

 

Pour recevoir chaque jour la méditation du Mois des Ames du Purgatoire, être tenu au courant des mises à jour du site et recevoir des prières par e-mail, abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes


01 novembre 2011

Le Mois des Âmes du Purgatoire

Le Mois des Âmes du Purgatoire

 Du purgatoire au Paradis

Deuxième jour

État du purgatoire

 

Méditation

 

Bien que le Seigneur puisse faire subir où il lui plaît aux âmes des défunts les peines qu'elles ont méritées par leurs péchés, cependant il y a au centre de la terre un lieu spécial, proprement dit le purgatoire, où d'ordinaire sont retenues dans de grandes souffrances celles qui ne sont pas encore assez pures pour le ciel. On l'appelle lieu inférieur, puits profond, mer orageuse, terre de misères et de ténèbres, de tourbillons et d'obscurité; très proche de l'enfer, il en est même comme une dépendance. Quelle horreur doit faire naître dans notre esprit la pensée de cette redoutable prison ouverte par la justice céleste, et quelle compassion pour les âmes qui y subissent leur châtiment! Mais quelles peines souffre-t-on dans le purgatoire? Les saints Pères et les docteurs répondent communément que ce sont les mêmes que dans l'enfer. Il n'y a pas de différence, dit saint Thomas. entre les tourments de l'enfer et ceux du purgatoire. Le même feu, reprend saint Augustin, consume la paille et purifie l'or. Dans les mêmes flammes, ajoute saint Grégoire, le damné trouve son supplice et le juste sa purification. Or, si l'enfer est la peine la plus affreuse que la colère divine ait destinée aux créatures rebelles, pensons quelle douleur ressentent les âmes du purgatoire en se sentant entourées et pénétrées de ce même élément vengeur qui fait le désespoir éternel des réprouvés, La seule différence qu'il y ait entre les souffrances des réprouvés et celles des âmes du purgatoire. c'est que les premières sont éternelles et les secondes temporaires Le damné, à peine entré dans l'enfer, perd l'espérance d'en jamais sortir. Il n'y a plus de rédemption ni de salut pour celui qui a, jusqu'au dernier moment, abusé du salut et de la rédemption que lui avait acquis le très-précieux sang de Jésus-Christ. Les âmes du purgatoire, étant dans la grâce du rédempteur, sont assurées de leur salut éternel. Elles sortiront infailliblement du purgatoire, mais auparavant il leur faudra payer jusqu'à la dernière obole la dette que les fautes de leur vie leur ont fait contracter envers la justice divine. Et quand auront-elles pleinement satisfait? Les unes plus tôt et les autres plus tard, selon la qualité des fautes et la quantité des peines qui y correspondent, et les docteurs nous enseignent que quelques-unes ne sortiront de cette douloureuse prison qu'au jour du jugement dernier. Oh! quelle longue souffrance! Oh! que le péché coûte cher! Évitons donc avec soin de le commettre, et si nous y sommes tombés, hâtons-nous de l'expier en cette vie, pour n'avoir plus rien à payer après la mort.

 

Prière

 

Grand Dieu, donnez-nous, par votre grâce, la force de fuir tous les péchés, ou du moins de les détester pendant cette vie. La prison terrible du purgatoire , les atroces tourments qu'on y souffre, la durée d'une peine si longue, sont autant de puissants motifs qui nous font concevoir une profonde horreur du péché, et qui, nous remuant jusqu'au fond du cœur, nous engagent à ne rien négliger pour secourir ces âmes bénies. Tournez donc vers elles, ô Seigneur, un regard de bonté, et, dans votre grande miséricorde, terminez promptement leurs douleurs. Que leurs tourments fassent place à la gloire, qu'ils changent leur prison pour vos célestes palais où ils pourront vous adorer et vous bénir éternellement.

 

Exemple

 

Dans les conférences spirituelles que saint Malachie, évêque irlandais, tenait souvent avec ses disciples, on parlait un jour de la mort, et chacun fut invité à dire où et quand il voudrait terminer ses jours, dans le cas où il devrait mourir hors de son pays. Les opinions furent diverses: celui-ci désigna tel lieu ou tel temps, celui-là tel autre, chacun suivant sa manière de voir et de juger. Quand ce fut au saint à exposer son sentiment, il choisit, parmi les lieux les plus célèbres du monde chrétien, le monastère de Clairvaux, où florissait alors toute la ferveur de la règle et de la charité, et pour le temps, il désigna le jour de la commémoraison de tous les fidèles trépassés, flin, disait-il, de profiter de la grande quantité de prières pour les morts qui se feraient dans un tel jour et dans une si sainte demeure. Et son désir ne fut pas trompé; car s'étant mis peu après en voyage, pour s'aller prosterner aux pieds du souverain pontife Eugène III, il tomba gravement malade en arrivant à Clairvaux, et reconnut que sa fin était proche. Aussi, levant les yeux vers le ciel avec reconnaissance, il s'écria avec le psalmiste: « Ici est le lieu de mon repos éternel; je l'habiterai parce que je l'ai choisi ». Et, en effet, le matin du deuxième jour de novembre, l'ardeur de la fièvre et la ferveur de la charité devinrent si intenses, que les liens de la vie se brisèrent, et son esprit, sortant de sa prison, accompagné des prières des moines et des fidèles, et entouré d'une foule d'âmes que ses suffrages avaient délivrées du purgatoire, se présenta au tribunal de son juge Jésus-Christ pour recevoir la couronne qu'avaient méritée ses vertus. Dans ce saint jour, où chaque fidèle se souvient des morts qui lut sont chers, n'oublions pas les nôtres, et faisons en sorte qu'ils soient contents de notre pieuse compassion pour eux.

 

Pratique : Récitons à l'intention des fidèles trépassés cinq Pater, Ave et Requiem, en mémoire de la passion de Notre Seigneur Jésus-Christ; supplions le Père éternel d'avoir pitié de leurs âmes en vue du sang répandu par son divin Fils, et, pour cela, répétons cinq fois l'oraison jaculatoire: « Miséricorde, ô Père Eternel, par le Très Précieux Sang de Jésus-Christ ». Puis, réciter un Notre Père, un je Vous salue Marie et un Requiem aeternam.

 

Suffrage

Ne refusons pas en ce jour de prier pour les morts

 

Au jour de la commémoraison de tous les trépassés, les religieux de Sainte-Thérèse sont dans l'usage de se réunir dans la chapelle après l'office, pour l'Offrande des morts, et la chacun promet d'offrir pour eux ou de sévères pénitences, ou de longues oraisons, des aumônes, des indulgences, des messes, des offices, la visite des églises et des hôpitaux, en sorte qu'il se fait une riche collecte de suffrages pour les âmes du purgatoire. Puisqu'aujourd'hui l'Eglise célèbre la commémoraison des morts, imitons cette sainte pratique, choisissons chacun quelque œuvre de piété, promettons aux morts de l'accomplir pour eux, promettons-le à Dieu, et souvenons-nous de tenir notre promesse.

 

Psaume 129

 

Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur, Seigneur, écoute mon appel !

Que ton oreille se fasse attentive au cri de ma prière!

Si tu retiens les fautes, Seigneur Seigneur, qui subsistera?

Mais près de toi se trouve le pardon pour que l'homme te craigne.

J'espère le Seigneur de toute mon âme; je l'espère, et j'attends sa parole.

Mon âme attend le Seigneur plus qu'un veilleur ne guette l'aurore.

Plus qu'un veilleur ne guette l'aurore,

attends le Seigneur, Israël.

Oui, près du Seigneur, est l'amour; près de lui, abonde le rachat.

C'est lui qui rachètera Israël de toutes ses fautes.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit,

Maintenant et toujours et pour les siècles et les siècles. Amen.

 

Seigneur, donnez-leur le repos éternel;

Et faites briller pour eux la lumière qui ne s'éteint jamais.

 

Des portes de l'enfer arrachez leurs âmes, ô Seigneur!

Qu'ils reposent en paix. Ainsi soit-il.

 

Seigneur, exaucez ma prière,

et que mon cri parvienne jusqu'à Vous !

 

Prions

 

O Dieu, créateur et rédempteur de tous les fidèles, accordez aux âmes de vos serviteurs et de vos servantes la rémission de tous leurs péchés, afin qu'elles obtiennent, par nos très humbles prières,le pardon qu'elles ont toujours attendu de votre miséricorde; vous qui vivez et régnez dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

 444163092_3781716e01

Donnez-leur, Seigneur, le repos éternel, et faites briller sur eux la lumière qui ne s'éteint jamais,

Qu'ils reposent en paix. Ainsi soit-il.

 

Pour recevoir chaque jour la méditation du Mois des Ames du Purgatoire, être tenu au courant des mises à jour du site et recevoir des prières par e-mail, abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes

31 octobre 2011

Le Mois des Âmes du Purgatoire

Le Mois des Âmes du Purgatoire

 444163092_3781716e01

Premier jour

Existence du purgatoire


Méditation

 

La mort est certaine; le décret en est porté, tous les hommes doivent mourir. On peut éviter toute autre disgrâce, on n'évitera jamais la mort. Rien ne nous en peut exempter: ni l'âge, ni la condition, ni le sexe, ni aucun secours humain. Depuis le premier jusqu'au dernier des hommes, chacun verra le terme de ses jours; beaucoup y sont déjà arrivés, d'autres s'en approchent, et tous, comme une eau qui s'écoule, nous tomberons infailliblement dans la fosse. Et cependant, que faisons-nous, chrétiens? Nous préparons-nous à la fin inévitable qui nous attend? Oh! combien la mort nous paraîtra amère si nous ne nous disposons pas à temps pour la recevoir. A la mort, on part de ce monde pour entrer dans l'autre vie... et qu'y trouverons-nous dans cette autre vie? La foi nous enseigne qu'il y a un paradis, un enfer et un purgatoire. Les âmes parfaites qui n'ont ni fautes à expier, ni peines à subir, s'en vont immédiatement, au sortir du corps, jouir du bonheur dans le paradis. Les âmes chargées de fautes mortelles sont entraînées, par le poids de leurs iniquités, dans l'enfer où la justice divine leur fait subir le châtiment mérité. Oh! quelle différence entre les unes et les autres! Les premières, éternellement heureuses avec Dieu; les secondes, éternellement damnées avec les démons! Laquelle de ces situations nous semble préférable? Le choix dépend de nous Si nous désirons être dans le paradis avec les justes, vivons comme les justes, dans la justice; si l'enfer nous fait horreur, fuyons le péché qui conduit à l'enfer. Si l'âme surprise par la mort n'est ni en péché mortel, ni dans une parfaite justice, mais dans un état, pour ainsi dire entre deux, et tel qu'elle n'est pas assez coupable pour être condamnée à l'enfer, ni assez parfaite pour entrer dans la gloire du paradis, où ira-t-elle? Il faut qu'il y ait un lieu intermédiaire, un lieu de passage, où les âmes des trépassés se purifient de leurs souillures, comme l'or dans la fournaise, et deviennent dignes du paradis. Or c'est dans ce lieu que tombent la plupart des âmes qui se sauvent, et bien peu arrivent à l'éviter, parce que bien peu sortent de ce monde sans en emporter la poussière. Voulons-nous en être exempts? Purifions-nous parfaitement dans cette vie, car celui qui la quitte sans tache va directement au ciel.

 

Prière

 

O ciel, ciel, combien tu nous attires par tes récompenses! Enfer, enfer, combien tu nous effraies par tes châtiments! Purgatoire, purgatoire, tu nous remplis de compassion par tes tourments! Exaucez, ô grand Dieu, nos prières, fermez pour tous les fidèles les portes de l'abîme infernal, ouvrez-leur celles de la glorieuse béatitude; délivrez les âmes qui se trouvent dans le purgatoire et appelez-les à jouir avec vous de la couronne impérissable de l'éternel bonheur.

 

Exemple

 

Dans le diocèse de Nocera, vint à mourir un jeune homme qui avait professé une dévotion singulière pour Saint Bernardin de Sienne, et ce saint, pour le récompenser, obtint de lui rendre la vie. Mais, avant, il voulut bien lui faire connaître les choses de l'autre monde, et, le prenant avec lui, il le conduisit dans les régions infernales. Là, dans les tourbillons d'une épaisse fumée et d'un feu dévorant, il lui fit voir une foule presque infinie de damnés, qui étaient dévores d'un éternel désespoir. Il le transporta ensuite au ciel, où, dans un ordre admirable, les chœurs des anges et les cohortes des saints jouissaient d'un bonheur au-dessus de tout ce qu'on peut imaginer. Et, enfin, il lui montra la prison du purgatoire où, au milieu de flammes ardentes, se purifiaient les âmes des trépassés jusqu'à ce qu'elles fussent dignes d'entrer dans la gloire du ciel. Ce ne fut pas sans être profondément touché qu'il vit ces âmes s'empresser autour de lui et le prier de retracer aux hommes, à son retour dans le monde, les affreux tourments qu'elles souffraient, et de les exciter à les soulager par des suffrages abondants; ce qu'il fit au grand avantage de ces infortunés pénitents, car, rendu à la vie, il parlait à tous du purgatoire: « Ton père, disait-il à l'un, est au milieu des flammes vengeresses et attend les effets de ta piété filiale; ton fils, disait-il à un autre, se recommande à ton amour paternel; ton bienfaiteur, ingrat héritier, te demande l'exécution de ses legs pieux: toutes ces âmes, en un mot, ont recours à votre foi, à votre charité pour obtenir un prompt et généreux soulagement. » Figurons-nous qu'aujourd'hui, nous entendons les mêmes exhortations, et donnons les preuves les plus manifestes de notre dévotion pour le purgatoire.

 

Pratique : Récitons à l'intention des fidèles défunts (et en particulier de N.) cinq Pater, Ave, et Requiem en mémoire de la passion de Notre Seigneur Jésus-Christ; supplions le Père éternel d'avoir pitié de leurs âmes, en vue du sang répandu par son divin Fils, et pour cela répétons cinq fois l'oraison jaculatoire: Miséricorde, ô Père Éternel, Par le Très Précieux Sang de Jésus. Notre Père, je Vous salue Marie, Requiem.

 

A la récitation de ces prières est attachée pour chaque fois l'indulgence de 300 jours, et l'indulgence plénière pour ceux qui, les ayant récitées pendant un mois entier, se confesseront et communieront. (Bref de Pie VII du 7 février 1817).

 

Et nous ajouterons un Notre Père et un je Vous salue Marie pour ceux qui répandent cette dévotion.

 

Suffrage

«  La fin de toutes choses est proche. Soyez donc sobres et raisonnables pour être prêts à la prière ». (1 Pierre 4 :7).

 

Pour entretenir nos relations de charité avec les trépassés, appliquons-nous à la prière pour les morts et particulièrement à la récitation du De profundis (Psaume 129). Le P. D. Giampaolo Montorfano, Théatin, pour démontrer un jour à un esprit trop mondain le prix des suffrages pour les morts, prit une grosse somme d'argent et la versa dans un des plateaux d'une balance; sur l'autre il mit le psaume De profundis écrit sur une petite feuille de papier, et aussitôt, au grand étonnement des assistants, cette matière si légère l'emporta sur le lourd et précieux métal et fit pencher la balance de son côté. Que cela nous excite à réciter souvent ce psaume pour nos morts, et que, depuis le premier jusqu'au dernier jour de ce mois, le De profundis couronne notre saint exercice.

 

Psaume 129

 

Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur, Seigneur, écoute mon appel !

Que ton oreille se fasse attentive au cri de ma prière!

Si tu retiens les fautes, Seigneur Seigneur, qui subsistera?

Mais près de toi se trouve le pardon pour que l'homme te craigne.

J'espère le Seigneur de toute mon âme; je l'espère, et j'attends sa parole.

Mon âme attend le Seigneur plus qu'un veilleur ne guette l'aurore.

Plus qu'un veilleur ne guette l'aurore,

attends le Seigneur, Israël.

Oui, près du Seigneur, est l'amour; près de lui, abonde le rachat.

C'est lui qui rachètera Israël de toutes ses fautes.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit,

Maintenant et toujours et pour les siècles et les siècles. Amen.

 

Seigneur, donnez-leur le repos éternel;

Et faites briller pour eux la lumière qui ne s'éteint jamais.

 

Des portes de l'enfer arrachez leurs âmes, ô Seigneur!

Qu'ils reposent en paix. Ainsi soit-il.

 

Seigneur, exaucez ma prière,

et que mon cri parvienne jusqu'à Vous !

 

Prions

 

O Dieu, créateur et rédempteur de tous les fidèles, accordez aux âmes de vos serviteurs et de vos servantes la rémission de tous leurs péchés, afin qu'elles obtiennent, par nos très humbles prières,le pardon qu'elles ont toujours attendu de votre miséricorde; vous qui vivez et régnez dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

 purgatory_window

Donnez-leur, Seigneur, le repos éternel, et faites briller sur eux la lumière qui ne s'éteint jamais,

Qu'ils reposent en paix. Ainsi soit-il.

 

Pour recevoir chaque jour la méditation du Mois des Ames du Purgatoire, être tenu au courant des mises à jour du site et recevoir des prières par e-mail, abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes

30 septembre 2011

Le Mois des Saints Anges

Le Mois des Saints Anges

 00581_hires

Trente-et-unième jour

Que nous ne devons cesser de remercier nos saints Anges des soins tout miséricordieux et tout paternels qu'ils nous prodiguent, des services qu'ils nous rendent, et pour les grâces qu'ils nous obtiennent

 

Point de doctrine

 

La reconnaissance est une prière, et la prière la plus agréable à Dieu et à ses Anges; l'ingratitude ferme les canaux des grâces; c'est une gelée, dit saint Bernard, qui fait périr en un instant ce qui faisait l'objet de nos espérances. Les fleuves, dit quelque part la sainte Ecriture, rendent à la mer les eaux qui les alimentent et qu'ils ont reçues d'elle; et la mer s'empresse d'en emplir les nues qui les leur reportent: ainsi en agit Dieu: ainsi en agissent ses Anges en son nom, qu'il charge de dispenser ses grâces; ainsi en agissent-ils à notre égard lorsque nous sommes reconnaissants; leurs dons alors ne tarissent jamais, ne cessent jamais de pleuvoir sur nous.

 

Traits de l'Ecriture Sainte

 

Reconnaissants pour tous les services que l'ange Raphaël avait rendus à Tobie et à sa famille, ceux-ci se disent entre eux « Quelle récompense pourrons-nous lui donner, qui ait quelque proportion avec les biens dont il nous a comblés? » « Il m'a conduit et ramené dans une parfaite santé, dit le jeune Tobie; il a été lui-même recevoir l'argent de Gabelus; il m'a fait contracter l'heureuse alliance que j'ai formée; il a éloigné de mon épouse le démon; il a rempli de joie son père et sa mère; il m'a délivré du monstre qui était prêt à me dévorer; il vous a fait voir à vous-même, mon Père, la lumière du ciel; et c'est par lui que nous nous trouvons comblés de toute sorte de biens. Que pouvons-nous donc lui donner qui égale tout ce qu'il a fait pour nous? » Et l'Ange témoin de leur reconnaissance, leur dit: « Pax vobis. Que la paix soit avec vous »; puis se retire.

 

Réflexions pratiques

 

Que de services rendus par nos saints Anges gardiens! que de grâces, que de bienfaits reçus par leur médiation! et cependant où est notre reconnaissance? Ingratitude monstrueuse du cœur humain! et, au milieu de tout cela, il en est encore, peut-être, même parmi quelques-uns de ceux qui font profession de croire, qui nient ou mettent en oubli ces esprits bienheureux si pleins de tendresse, de bonté et de charité pour nous. Par quelque côté qu'on étudie la religion, on y voit partout l'action bienfaisante et miséricordieuse des saints Anges, et on nie leur existence ou leurs bienfaits. Forcés d'exercer la justice de Dieu envers les coupables, comme en étant les ministres, ainsi qu'ils le sont de sa miséricorde, on voit partout des traces de leur action dans l'exercice de cette redoutable justice, et on ne tremble pas. O mon Dieu! que le péché a donc fait de mal à nos âmes. Saints Anges! nous vous en conjurons par les entrailles de la miséricorde du Dieu dont vous êtes les ambassadeurs et les ministres, pour cela, ne nous abandonnez pas, écoutez les prières de ceux qui vous sont encore restés fidèles, et sauvez les coupables. Sauvez-nous, sauvez-les, sauvez la France, sauvez le monde entier gémissant sous les excès de l'incrédulité! Puisse-t-il en être ainsi. Amen.

 

Prière :Auguste Reine des Cieux, Souveraine Maîtresse des Anges, Vous qui, dès le commencement, avez reçu de Dieu le pouvoir et la mission d'écraser la tête de Satan, nous Vous le demandons humblement: envoyez vos légions célestes pour que, sous vos ordres et par votre puissance, elles poursuivent les démons, les combattent partout, répriment leur audace et les refoulent dans l'abîme. « Qui est comme Dieu ? » O bonne et tendre Mère, Vous serez toujours notre amour et notre espérance! O divine Mère, envoyez les Saints Anges pour me défendre et repousser loin de moi le cruel ennemi! Saints Anges et Archanges, défendez-nous, gardez-nous! Réciter en suite neuf Gloire au Père suivis de neuf fois l'invocation : Reine des Anges, priez pour nous.

 

Fin du Mois des Saints Anges

Pour télécharger l'intégralité des méditations du Mois des Saints Anges (pdf), cliquer ici

 455_001

Prochain Mois de Dévotion,

le Mois des Ames du Purgatoire,

Rendez-vous le 31 octobre

29 septembre 2011

Le Mois des Saints Anges

Le Mois des Saints Anges

 908_001

Trentième jour

Les saints Anges assistent au moment de la mort ceux qui leur ont été fidèles pendant la vie

 

Point de doctrine

 

Le moment de la mort est le moment décisif pour notre éternité. A cette dernière heure l'Enfer fait ses derniers efforts, livre ses derniers combats; et malheur à nous! si nous sommes délaissés seuls à cette heure. L'Ange du Seigneur n'oubliera point alors celui qui ne l'a point oublié pendant sa vie et qui a été fidèle à ses inspirations. Ainsi que le Dieu de bonté qui nous l'a envoyé pour veiller à notre salut et nous servir de défenseur l'a promis, il ne nous quittera point qu'il ne nous ait introduit dans la terre de promission, et délivré pour toujours des fureurs du lion rugissant. Que s'il ne se voit pas assez fort pour résister lui seul, il appellera à son secours des légions d'Anges qui seront à l'instant à ses ordres, pour lui prêter secours, comme lui-même prête secours aux autres lorsqu'ils le réclament, se prêtant mutuellement secours , ainsi qu'il a été dit.

 

Traits de l'Ecriture

 

Jacob meurt entre les mains de son bon Ange à qui il a été fidèle pendant sa vie et de qui il réclame la, bénédiction sur ses enfants, Lazare meurt et il est porté dans le ciel par la main des Anges; la très sainte Vierge, notre bonne mère meurt, et elle est aussi elle-même portée dans le ciel, par la main des Anges.

 

Réflexions pratiques

 

Quelle mort consolante! quel bonheur! mourir entre les bras de son bon Ange, être porté dans le ciel par la main des Anges! O mon bon Ange! que je veux vous être fidèle pendant ma vie, pour mériter un pareil honneur pour mériter d'être porté par vous dans le sein du Paradis; d'être introduit par vous dans ce lieu de délices que Dieu a préparé à ses élus dès le commencement du monde; d'être mis, par vous, en possession de cette terre promise, dont celle donnée aux enfants de Jacob, ne fut que la figure. Je sais bien, hélas! que je suis la faiblesse et la misère même, qu'il ne faut qu'un instant pour m'égarer et me perdre; mais priez pour moi, ô mon bon Ange! avertissez-moi, châtiez-moi, s'il le faut, pour me forcer de rentrer en moi-même lorsque je serais tenté de sourire à mes passions ou au monde; afin que je ne sois jamais séparé de vous, pendant ma vie, à ma mort, et durant toute l'Eternité. Ainsi soit-il.

 

Prière: Auguste Reine des Cieux, Souveraine Maîtresse des Anges, Vous qui, dès le commencement, avez reçu de Dieu le pouvoir et la mission d'écraser la tête de Satan, nous Vous le demandons humblement: envoyez vos légions célestes pour que, sous vos ordres et par votre puissance, elles poursuivent les démons, les combattent partout, répriment leur audace et les refoulent dans l'abîme. « Qui est comme Dieu ? » O bonne et tendre Mère, Vous serez toujours notre amour et notre espérance! O divine Mère, envoyez les Saints Anges pour me défendre et repousser loin de moi le cruel ennemi! Saints Anges et Archanges, défendez-nous, gardez-nous! Réciter en suite neuf Gloire au Père suivis de neuf fois l'invocation: Reine des Anges, priez pour nous.

 455_001

Pour recevoir chaque jour par E-mail la méditation du Mois des Saints Anges, abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes


28 septembre 2011

Le Mois des Saints Anges

Le Mois des Saints Anges

 Ángel_de_la_Guarda

Vingt-neuvième jour

Les saints Anges exécuteront avec un grand éclat les ordres de la Justice de Dieu au jour du Jugement. Pensons-y d'avance pour ne pas nous trouver pris au dépourvu

 

Point de doctrine

 

Jésus-Christ doit juger le monde; et quand ce jour affreux sera venu, il enverra ses Anges et leur donnera ses ordres qu'ils rempliront avec ponctualité et avec la promptitude de l'éclair. « Mittet Angelos suos ». Les uns placés aux quatre coins du monde, feront résonner le son de la trompette fatale qui doit réveiller les morts et les appeler au Jugement de Dieu; les autres sépareront les élus d'avec les réprouvés; celui-ci fera entendre ce cri dans les airs: « Tout est fini; un autre, qui a un pied sur la terre et l'autre sur la mer, lève lés mains vers le ciel, et jure par celui qui vit dans les siècles des siècles qu'il n'y aura plus de temps; que la dernière heure du monde est sonnée ».

 

Traits de l'Ecriture

 

Saint Jean, dans son Apocalypse, montre sept Anges ayant chacun une coupe de malheurs dans les mains; malheurs qui doivent précéder le Jugement. Le premier répand sa coupe sur la terre, et ceux qui ont reçu le caractère de la bête, sont couverts de plaies; le second répand sa coupe sur la mer, et elle devient comme le sang d'un mort; le troisième répand sa coupe sur les fleuves dont les eaux sont de même changées en sang, pour donner à boire du sang à ceux qui ont versé le sang; le quatrième répand sa coupe sur le soleil, et le soleil reçoit le pouvoir de tourmenter les hommes par l'ardeur du feu; les hommes en cet état blasphémeront le nom Dieu; le cinquième répand sa coupe sur le trône de la bête, et son royaume devient ténébreux; les hommes qui l'ont suivie, dans leur rage se mordent la langue; le sixième répand sa coupe sur le grand fleuve d'Euphrate, et ses eaux sont désséchées; le septième répand sa coupe dans les airs, et au même instant il se fait des éclairs, des bruits, des tonnerres et, un si grand tremblement de terre, qu'on n'en ressentit jamais de pareils dès le commencement. Grand nombre d'autres saints Anges remplissent d'autres missions, et l'on voit arriver le Fils de l'homme sur les nuées du firmament, précédé de sa Croix brillante comme le soleil, environné de gloire de de majesté; et le Jugement commence.

 

Réflexions pratiques

 

Quel malheur pour nous de ne pas penser à ce dernier jour, à ce jugement redoutable! Les passions nous aveuglent; les faux biens de la vie nous amusent; l'agitation du monde et ses coupables plaisirs nous distraient et nous empêchent de réfléchir; en attendant, le temps s'enfuit; l'éternité approche; la vie nous échappe; nous voilà arrivés au jugement de Dieu sans y avoir pensé, et classés parmi les réprouvés; sans qu'il nous soit plus jamais donné de pouvoir changer notre sort. Saints Anges, prenez pitié de nous, faites résonner d'avance à nos oreilles cette trompette fatale qui doit réveiller les morts; afin qu'épouvantés nous nous convertissions et échappions à la colère du souverain Juge. Ainsi soit-il.

 

Prière: Auguste Reine des Cieux, Souveraine Maîtresse des Anges, Vous qui, dès le commencement, avez reçu de Dieu le pouvoir et la mission d'écraser la tête de Satan, nous Vous le demandons humblement: envoyez vos légions célestes pour que, sous vos ordres et par votre puissance, elles poursuivent les démons, les combattent partout, répriment leur audace et les refoulent dans l'abîme. « Qui est comme Dieu ? » O bonne et tendre Mère, Vous serez toujours notre amour et notre espérance! O divine Mère, envoyez les Saints Anges pour me défendre et repousser loin de moi le cruel ennemi! Saints Anges et Archanges, défendez-nous, gardez-nous! Réciter en suite neuf Gloire au Père suivis de neuf fois l'invocation: Reine des Anges, priez pour nous.

 455_001

Pour recevoir chaque jour par E-mail la méditation du Mois des Saints Anges, abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes

27 septembre 2011

Le Mois des Saints Anges

Le Mois des Saints Anges

 9anges

Vingt-huitième jour

Les saints Anges portent une grande haine au péché et ils le poursuivent par tout où ils le rencontrent, pour nous apprendre à le fuir si nous ne voulons qu'ils soient auprès de nous des ministres de justice, au lieu d'être ceux de la miséricorde

 

Point de doctrine

 

Le péché est une révolte contre Dieu, et les Anges sont les amis de Dieu. N'est-il pas naturel que l'ami défende celui qu'il aime lorsqu'il est attaqué? Ainsi les Anges qui aiment Dieu, poursuivent-ils le péché partout où il se rencontre, au cri de guerre: qui est semblable à Dieu! Si Michel et les anges fidèles ont fait la guerre à Lucifer et aux Anges rebelles, ce n'est pas pour autre raison que celle-ci; c'est qu'ils ont péché contre Dieu, qu'ils se sont révoltés contre Dieu, et lui ont par leur révolte déclaré la guerre.

 

Traits de l'Ecriture Sainte

 

Adam, le père du genre humain, pèche dans le Paradis terrestre, contre Dieu, par désobéissance, et aussitôt on voit les Anges ministres des vengeances divines, s'armer contre lui; un chérubin, un glaive flamboyant à la main, se montre à la porte du Paradis terrestre, pour lui en interdire l'entrée, lorsqu'il en a été chassé. David a péché en faisant par amour-propre le dénombrement de son peuple, montrant par-là qu'il comptait plus sur l'homme que sur Dieu, et voilà que trois fléaux lui sont donnés à choisir; il choisit le fléau de la peste, et du matin au temps marqué soixante-dix mille hommes sont frappés de la main de l'Ange exterminateur, qui ne remet l'épée dans le fourreau que quand David s'est humilié! Sennachérib a péché contre Dieu par un blasphème, et dans une seule nuit un Ange frappe de mort cent quatre-vingt cinq mille hommes de son armée, sous les murs de Jérusalem. Sodome a péché, et cette ville entière est brûlée par le feu du ciel; saris que les Anges veuillent lui faire grâce.

 

Réflexions pratiques

 

Le Seigneur l'a dit à Moïse, n'ayez garde de pécher devant l'ange que je vous envoie: car il ne vous épargnera point. S'il en est ainsi, qui ne tremblera pas lorsque l'ange du Seigneur est partout avec nous? Que de châtiments, que de malheurs pleuvent sur l'espèce humaine! que de morts! et en voilà souvent la cause, telle qu'elle sera connue au jugement de Dieu. O mon bon Ange! ne me punissez pas ainsi, bien que je ne l'aie, hélas! que trop mérité par le mépris que j'ai fait de vous en péchant en votre présence. Comme le Dieu de qui vous êtes le ministre, vous ne voulez pas la mort du pécheur, mais qu'il se convertisse et qu'il vive. Vous accordez grâce au repentir; et ce repentir qu'accompagne la honte, vous le voyez dans mon cœur. Faites-moi donc grâce, et je vous promets de ne plus pécher à l'avenir. Ainsi soit-il.

 

Prière : Auguste Reine des Cieux, Souveraine Maîtresse des Anges, Vous qui, dès le commencement, avez reçu de Dieu le pouvoir et la mission d'écraser la tête de Satan, nous Vous le demandons humblement: envoyez vos légions célestes pour que, sous vos ordres et par votre puissance, elles poursuivent les démons, les combattent partout, répriment leur audace et les refoulent dans l'abîme. « Qui est comme Dieu ? » O bonne et tendre Mère, Vous serez toujours notre amour et notre espérance! O divine Mère, envoyez les Saints Anges pour me défendre et repousser loin de moi le cruel ennemi! Saints Anges et Archanges, défendez-nous, gardez-nous! Réciter en suite neuf Gloire au Père suivis de neuf fois l'invocation : Reine des Anges, priez pour nous.

 455_001

Pour recevoir chaque jour par E-mail la méditation du Mois des Saints Anges, abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes

26 septembre 2011

Le Mois des Saints Anges

Le Mois des Saints Anges

 4_Icon_Ukranian_of_Archangel_Michael__2_

Vingt-septième jour

Les saints Anges veulent que nous soyons établis dans la charité et que nous soyons unis, que nous nous aimions les uns et les autres comme ils s'aiment eux-mêmes éternellement dans les deux

 

Point de doctrine

 

Les saints Anges établis au le ciel dans l'amour divin et la divine charité qu'ils ne peuvent plus perdre, Veulent que nous nous y établissions nous-mêmes sur la terre, pour mériter de leur être réunis un jour dans la céleste patrie, où la charité seule peut pénétrer; la charité étant le seul point qui sépare les élus des réprouvés, dit saint Augustin. De là saint Bernard enseigne-t-il, que les saints Anges, les Anges de paix, avant toutes choses attendent de nous, l'union et la concorde, sans quoi tous les soins qu'ils prennent pour notre salut seraient inutiles.

 

Traits de l'Ecriture Sainte

 

Les saints Anges qui apparurent sur le berceau du Sauveur au jour de sa naissance, dans l'étable de Bethléem; là ils chantèrent et célébrèrent la double charité qui devait être le fruit des souffrances et de la mort de ce Dieu Sauveur, en disant: « Gloire à Dieu au plus haut des cieux, paix sur la terre aux hommes de bonne volonté ».

 

Réflexions pratiques

 

Dans quel état est mon âme? Suis-je dans la Charité? Aimé-je tous mes frères? S'il n'en est pas ainsi, j'attriste les Anges du Seigneur, car rien ne les afflige autant que nos dissensions, dit saint Bernard, au lieu déjà cité, nous voyant marcher par là à notre perte éternelle. Je m'arrêterai donc, et je me dirai à moi-même: « Veux-tu sauver ton âme? Si tu veux la sauver, pardonne à ceux qui t'ont offensé; fais du bien .à ceux qui te font du mal; prie pour ceux qui te persécutent; aime enfin tous tes frères: alors tu vas porter la joie dans: le cœur de ton bon Ange; alors ton charitable guide va se rassurer sur ton sort éternel; il va redoubler ses soins près de toi pour assurer ton salut ». Mon saint Ange gardien, comme je ne puis rien sans le secours de la grâce, obtenez-moi celle de faire toutes ces choses, afin que je vive et que je meure dans la charité, et que quittant cette vie d'épreuves, je sois reçu avec vous dans la joie et la paix de la bienheureuse éternité. Ainsi soit-il

 

Réciter la prière à Marie Reine des Anges, suivie de Neuf Gloire au Père et de neuf fois l'invocation : « Reine des Anges, priez pour nous ».

 455_001

Pour recevoir chaque jour par E-mail la méditation du Mois des Saints Anges, abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes

25 septembre 2011

Le Mois des Saints Anges

Le Mois des Saints Anges

 167_001

Vingt-sixième jour

Les saints Anges nous portent par leurs inspirations et nous invitent par leurs exemples à honorer et aimer Marie

 

Point de doctrine

 

Marie est la mère de Jésus; ce serait assez pour être chère aux chœurs des anges! mais Marie a été couronnée dans le ciel Reine des cieux, Reine des anges et des saints, ainsi que le confesse l'Eglise dans les prières qu'elle lui adresse. Ave Regina cœlarum. Regina angelorum, ora pro nobîs; Regina sanctorum omnium, ora pro nobis; nouveau motif pour les anges d'honorer et d'aimer Marie. Un troisième motif bien puissant pour leur cœur encore, ce sont les vertus plus qu'angéliques qu'elle a pratiquées; ce sont les privilèges dont Dieu s'est plu à la décorer; ce sont les grâces abondantes dont il l'a enrichie. Cependant les saints Anges ne se contentent pas d'honorer et d'aimer leur auguste et puissante reine, ils veulent encore que toute créature intelligente l'aime et l'honore.

 

Traits de l'Ecriture Sainte

 

Les anges, dans la personne dé Gabriel, viennent honorer Marie, au moment où elle est choisie pour être la mère du Fils de Dieu, et ils l'honorent en ces termes; manière de l'honorer qu'ils nous enseignent à nous-mêmes, pour qu'à notre tour nous le fassions : « Ave, gratia plena. Je vous salue Marie, pleine de grâce ». Après que l'Apocalypse a parlé de cette femme célèbre, dont le dragon, c'est-à-dire Satan, veut dévorer le fils qu'elle a mis au monde, mais qui est enlevé au ciel où il est assis sur un trône de gloire,tandis que sa tendre mère, dans l'affliction, lui survit encore sur cette terre; après, dis-je, que l'Apocalypse a parlé de cet événement surnaturel, elle parle aussitôt d'un combat effroyable entre l'archange saint Michel et ses Anges d'un côté, et le dragon avec ceux qui ont pris part à sa révolte de l'autre, ne paraîtrait-il pas que c'est de Jésus et de Marie qu'il est ici question, et qu'en cette circonstance Michel et les bons Anges ont manifesté de la manière la plus éclatante, leur dévouement et leur amour pour l'un et l'autre?

 

Réflexions pratiques

 

Les Anges honorent Marie avec amour, et se déclarent avec amour pour sa défense; comment pourrais-je donc compter sur leur protection, si comme eux et avec eux je ne l'honorais, je ne l'aimais et ne me déclarais pour sa défense en présence de ses ennemis, qui sont aussi ceux de Jésus comme ils sont les nôtres? Oui, Marie, bonne mère! Oui, auguste reine! je vous honorerai et je vous aimerai avec les saints Anges. N'êtes-vous pas d'ailleurs assez grande et assez aimable? Qui peut vous connaître sans vous aimer? Je prends donc l'engagement de vous aimer toujours. Ainsi soit-il.

 

Prière : Auguste Reine des Cieux, Souveraine Maîtresse des Anges, Vous qui, dès le commencement, avez reçu de Dieu le pouvoir et la mission d'écraser la tête de Satan, nous Vous le demandons humblement: envoyez vos légions célestes pour que, sous vos ordres et par votre puissance, elles poursuivent les démons, les combattent partout, répriment leur audace et les refoulent dans l'abîme. « Qui est comme Dieu ? » O bonne et tendre Mère, Vous serez toujours notre amour et notre espérance! O divine Mère, envoyez les Saints Anges pour me défendre et repousser loin de moi le cruel ennemi! Saints Anges et Archanges, défendez-nous, gardez-nous! Réciter en suite neuf Gloire au Père suivis de neuf fois l'invocation : Reine des Anges, priez pour nous.

 455_001

Pour recevoir chaque jour par E-mail la méditation du Mois des Saints Anges, abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes

24 septembre 2011

Le Mois des Saints Anges

Le Mois des Saints Anges

 9choeursdesanges

Vingt-cinquième jour

Les saints Anges nous exhortent par leur exemple et leurs inspirations à aimer Jésus-Christ

 

Point de Doctrine

 

Il leur a été dit, à ces bienheureux esprits, parlant de Jésus-Christ, que ses anges l'adorent, et adorent eum omnes Angeli ejus! et tous l'ont adoré! Il n'est que les Anges rebelles qui ont refusé de le faire. Les bons Anges ont adoré et aimé Jésus-Christ, qu'ils adoreront et aimeront éternellement, et ils veulent que comme eux et avec eux nous l'aimions. Pour nous y porter ils nous ont donné l'exemple, et ne cessent de nous inspirer de le faire.

 

Traits de l'Écriture Sainte

 

Les saints Anges font profession d'adorer et d'aimer Jésus-Christ à sa naissance: ils viennent chanter leur amour sur son berceau; ils vont chercher les bergers pour l'adorer et l'aimer avec eux. Depuis, on les voit toujours empressés de lui marquer partout combien ils l'aiment. Ils l'assistent au désert; ils le consolent au jardin des oliviers; il est probable que c'est par leur ministère que s'opèrent ces miracles qui se passent à la mort de Jésus, et que par là ils ont voulu exprimer leur douleur. On les voit sur le tombeau de Jésus-Christ après sa résurrection, renversant les gardes et rassurant les saintes femmes; on les voit enfin lorsque Jésus-Christ monte dans les cieux, assurant les apôtres de sa venue au dernier jour.

 

Réflexions pratiques

 

Pourquoi mon cœur est-il si froid touchant mon Jésus, à qui je suis redevable de mon salut; qui n'a pas craint de se livrer à la mort pour me sauver; qui a tout fait pour cela? Saints Anges qui faites fendre les rochers, venez briser la dureté de ce cœur insensible, et prêtez-lui vos ardeurs, afin, qu'il aime son Jésus comme vous l'aimez; que partout avec vous je suive ce divin Sauveur, à l'étable de Bethléem, au désert, au jardin des oliviers, sur le calvaire, à sa résurrection, et à sa glorieuse ascension où j'arrive avec lui jusqu'au ciel! Ainsi soit-il.

 

Prière :Auguste Reine des Cieux, Souveraine Maîtresse des Anges, Vous qui, dès le commencement, avez reçu de Dieu le pouvoir et la mission d'écraser la tête de Satan, nous Vous le demandons humblement: envoyez vos légions célestes pour que, sous vos ordres et par votre puissance, elles poursuivent les démons, les combattent partout, répriment leur audace et les refoulent dans l'abîme. « Qui est comme Dieu ? » O bonne et tendre Mère, Vous serez toujours notre amour et notre espérance! O divine Mère, envoyez les Saints Anges pour me défendre et repousser loin de moi le cruel ennemi! Saints Anges et Archanges, défendez-nous, gardez-nous! Réciter en suite neuf Gloire au Père suivis de neuf fois l'invocation : Reine des Anges, priez pour nous.

 455_001

Pour recevoir chaque jour par E-mail la méditation du Mois des Saints Anges, abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes