14 septembre 2011

Le Mois des Saints Anges

 

Le Mois des Saints Anges

Russ GuardAngelPuzz26A

Quinzième jour

Les Saints Anges président à nos prières et les présentent à Dieu

 

Point de doctrine

 

« Que les saints a anges président aux prières des fidèles, il n'y a aucun doute à concevoir là dessus, dit Saint Hilaire de Poitiers; il y a plus, ils les offrent chaque jour à Dieu par Jésus-Christ notre Seigneur ». L'ange du Chrétien offre des prières à Dieu, et il le fait par le seul grand-prêtre digne de l'être, par Jésus-Christ notre Seigneur, poursuit Origène. Saint Ephrem, parlant du ciel, assure à son tour, que les anges et les saints qui règnent avec Dieu dans sa gloire, y prient pour nous.

 

Traits de l'Ecriture Sainte

 

« Lorsque vous priiez avec larmes, dit l'ange Raphaël à Tobie, j'offrais vos supplications au Seigneur ». Mânué, père de Samson, ayant offert un sacrifice au Seigneur, sur une pierre, au milieu d'une vaste plaine, en présence de son ange qui lui apparaissait sensiblement sans qu'il le connût, l'ange s'éleva dans la flamme du sacrifice, et disparut à ses yeux. Ce qui indique qu'il monta aux cieux pour offrir le sacrifice de Manué, devant le trône de Dieu. Saint Jean, dans son Apocalypse, vit un ange ayant un encensoir d'or à la main, à qui fut présenté beaucoup d'encens, pour être brûlé devant le trône de Dieu; et cet encens, c'était les prières des saints.

 

Réflexions pratiques

 

Mon saint ange Gardien, ai-je pensé que vous étiez à mes côtés quand je priais, que vous présidiez à ma prière? si je l'avais fait,combien n'aurais-je pas été plus recueilli! Vous priez avec nous, vous priez pour nous, et vous présentez nos prières à Dieu, quelle charité! Ah! que mes prières ne méritent-elles d'être présentées à mon Dieu par la main de mon ange, comme celles de Tobie! que mon bon ange ne s'enveloppe-t-il dans la flamme de mon sacrifice comme il le fit pour Manué! enfin que n'ai-je le bonheur de concourir à accroître cette masse d'encens brûlé dans l'encensoir d'or, devant le trône de mon Dieu, pour attirer ses bénédictions sur moi et sur la terre! si jusqu'à présent je ne l'ai fait, puisse-t-il du moins, désormais en être ainsi!

 

Prière :Auguste Reine des Cieux, Souveraine Maîtresse des Anges, Vous qui, dès le commencement, avez reçu de Dieu le pouvoir et la mission d'écraser la tête de Satan, nous Vous le demandons humblement: envoyez vos légions célestes pour que, sous vos ordres et par votre puissance, elles poursuivent les démons, les combattent partout, répriment leur audace et les refoulent dans l'abîme. « Qui est comme Dieu ? » O bonne et tendre Mère, Vous serez toujours notre amour et notre espérance! O divine Mère, envoyez les Saints Anges pour me défendre et repousser loin de moi le cruel ennemi! Saints Anges et Archanges, défendez-nous, gardez-nous! Réciter en suite neuf Gloire au Père suivis de neuf fois l'invocation : Reine des Anges, priez pour nous.

455_001

Pour recevoir chaque jour par E-mail la méditation du Mois des Saints Anges, abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes


13 septembre 2011

Le Mois des Saints Anges

 

Le Mois des Saints Anges

angels-44

Quatorzième jour

Les Saints Anges font pour nous l'office de médiateurs auprès de Dieu

 

Point de doctrine

 

« Gardons-nous, dit Saint Hilaire, de mettre en oubli ou de mépriser l'esprit céleste que Dieu, dans sa bonté, nous a envoyé pour être notre protection; de méconnaître les bons offices de ce saint et charitable conducteur, dont les désirs ardents et les prières ferventes s'élèvent chaque jour pour nous vers Dieu ».

 

Trait de l'Ecriture Sainte

 

« Et je vis un autre ange qui montait du côté du soleil levant, dit saint Jean dans son Apocalypse; celui-là avait le signe ou le sceau du Dieu vivant; il cria d'une voix forte aux quatre qui étaient placés aux quatre coins du globe: « Ne faites rien qui soit nuisible ni sur terre, ni sur mer, jusqu'à ce que nous ayons imprimé un signe distinctif sur le front des vrais serviteurs de notre Dieu ». Jacob, le père des douze tribus, vit une échelle qui touchait de la terre aux cieux, et sur le haut de laquelle était appuyé le Dieu dit ciel; par cette échelle les anges montaient et descendaient; ce qui annonce la médiation.

 

Réflexions pratiques

 

Je me garderai d'oublier jamais qu'un ange m'est envoyé de mon Dieu pour veiller Sur moi, et que jour et nuit il est à mes côtés pour me défendre; comme je n'oublierai jamais que faisant pour moi l'office de médiateur auprès de Dieu, il ne cesse de le prier pour moi, qu'il est un de ceux qui montent et descendent par l'échelle mystérieuse de Jacob, pour porter à Dieu mes besoins, et rapporter d'auprès de lui les grâces qui me sont chaque jour nécessaires. Vous, saints Anges! Dont il est fait mention dans l'Apocalypse, venez, je vous en conjure par l'entremise de mon charitable gardien, venez imprimer sur mon front le signe caractéristique des enfants de Dieu, avant le jour de sa colère, pour que je ne sois point enveloppé dans masse de la réprobation. Ainsi-soit-il.

 

Prière :Auguste Reine des Cieux, Souveraine Maîtresse des Anges, Vous qui, dès le commencement, avez reçu de Dieu le pouvoir et la mission d'écraser la tête de Satan, nous Vous le demandons humblement: envoyez vos légions célestes pour que, sous vos ordres et par votre puissance, elles poursuivent les démons, les combattent partout, répriment leur audace et les refoulent dans l'abîme. « Qui est comme Dieu ? » O bonne et tendre Mère, Vous serez toujours notre amour et notre espérance! O divine Mère, envoyez les Saints Anges pour me défendre et repousser loin de moi le cruel ennemi! Saints Anges et Archanges, défendez-nous, gardez-nous! Réciter en suite neuf Gloire au Père suivis de neuf fois l'invocation : Reine des Anges, priez pour nous.

455_001

Pour recevoir chaque jour par E-mail la méditation du Mois des Saints Anges, abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes

11 septembre 2011

Le Mois des Saints Anges

 

Le Mois des Saints Anges

142_001

Douzième jour

Les Anges Gardiens s'éloignent peu à peu de l'âme en état de péché mortel, qui veut persévérer dans cet état, et finissent par se déclarer contre elle

 

Point de doctrine

 

« Comme la fumée met en fuite les abeilles, et la mauvaise odeur les colombes, dit saint Basile, de même l'infection du péché fait fuir l'ange chargé du soin de nous garder ». « Les anges aiment celui que vous aimez, ô mon Dieu, dit Hugues de Saint Victor; ils protègent celui sur lequel vous jetez des regards de tendresse; mais ils abandonnent ceux dont vous vous retirez vous-même; ils haïssent ceux qui commettent l'iniquité, parce qu'il sont vos ennemis, et que faisant le mal, ils donnent de la joie aux démons, et attristent toute la cour céleste ».

 

Traits de l'Ecriture Sainte

 

Les saints anges se retirent de Sodome, et l'abandonnent à toute la rigueur delà justice de Dieu, parce qu'elle veut persévérer dans le péché, et que sa malice est à son comble. Abraham, le père des croyants, afin d'apaiser par leur médiation la colère de Dieu, et détourner de dessus cette ville infâme les traits de sa redoutable justice, prie, mais c'est en vain, il ne peut rien obtenir. Tel en agissent les saints anges envers l'âme qui veut persévérer dans la malice du péché. Dans cet état, non seulement ils ne sont pas pour elle, mais ils se déclarent contre elle pour la punir. Dieu fait dire au peuple d'Israël, par Moïse: « Je vous envoie mon ange pour marcher à votre tête, et vous garder dans vos voies; mais prenez garde de l'écouter, parce que si vous venez à tomber dans le péché il vous punira, étant là pour me représenter dans ma justice comme dans ma miséricorde, et mon nom est en lui ». Quelques moments avant la ruine de Jérusalem, on entendit la voix des anges faisant entendre ce cri effrayant: « Sortons d'ici! sortons d'ici! Ce n'est plus la maison de Dieu! »

 

Réflexions pratiques

 

Si je suis dans l'état du péché mortel, quel malheur pour moi! abandonné de Dieu, abandonné des saints anges, hélas! que vais-je devenir? qui va me montrer le chemin dans les voies inconnues, n'ayant plus de guide? qui va me délivrer au moment du péril, n'ayant plus de défenseur? qui va me consoler dans mes peines? n'ayant plus de consolateur? Maudit péché, affreux germe de Satan! sors donc démon, âme! car je ne veux plus vivre sous ton funeste empire. Voilà qu'à cause de toi, celui qui me sauva de tant de périls, s'est maintenant déclaré contre moi. Non je ne veux plus vivre dans le péché. O mon bon ange! vous êtes témoin de ma résolution, revenez donc à moi quand je reviens à vous, vous promettant désormais de vous rester fidèle. Ainsi-soit-il.

 

Prière :Auguste Reine des Cieux, Souveraine Maîtresse des Anges, Vous qui, dès le commencement, avez reçu de Dieu le pouvoir et la mission d'écraser la tête de Satan, nous Vous le demandons humblement: envoyez vos légions célestes pour que, sous vos ordres et par votre puissance, elles poursuivent les démons, les combattent partout, répriment leur audace et les refoulent dans l'abîme. « Qui est comme Dieu ? » O bonne et tendre Mère, Vous serez toujours notre amour et notre espérance! O divine Mère, envoyez les Saints Anges pour me défendre et repousser loin de moi le cruel ennemi! Saints Anges et Archanges, défendez-nous, gardez-nous! Réciter en suite neuf Gloire au Père suivis de neuf fois l'invocation : Reine des Anges, priez pour nous.

455_001

Pour recevoir chaque jour par E-mail la méditation du Mois des Saints Anges, abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes

10 septembre 2011

Le Mois des Saints Anges

 

Le Mois des Saints Anges

441_001

Onzième jour

Nos saints Anges Gardiens compatissent à nos maux, et prennent part à la joie que nous ressentons en Dieu

 

Point de doctrine

 

Bien que les saints anges, dans l'état de gloire où ils sont affermis pour toujours, ne soient plus susceptibles de douleur et de souffrance, cela n'empêche pas qu'ils ne compatissent, autant que l'état où ils sont puisse le leur permettre, aux maux que nous endurons. De là le prophète Isaïe parlant des maux que s'étaient attirés, à cause de leurs iniquités, les enfants d'Israël, dit que, voyant cela, les anges de paix pleurèrent amèrement: Angeli pacis amareflebunt. « Ces bienheureux esprits, compatissant à nos peines, et prenant part à la joie que nous éprouvons, s'identifient en quelque sorte avec nous, nous aident dans le travail, nous protègent dans le repos, dit Hugues de Saint Victor, ils nous encouragent dans le combat, nous couronnent dans la victoire, se réjouissent en nous, quand nous nous réjouissons en vous, ô mon Dieu ».

 

Trait de l'Ecriture Sainte

 

On voit parce que dit l'ange Gabriel touchant les Juifs captifs en Babylonie,combien il compatissait à l'état de ce peuple, et combien il s'affligeait de ce que sa captivité étant prolongée, sa foi s'affaiblissait dans ce mélange avec les infidèles. « Le prince des ténèbres, qui est à la tête du royaume des Perses, dit-il à Daniel, m'a résisté pendant vingt-un jours; mais Michel, le premier d'entre les princes de l'armée céleste, est venu à mon secours, et nous l'avons vaincu; en sorte que je suis demeuré là près du roi de Perse, pour l'affermir dans la résolution qu'il a prise en votre faveur ». L'Evangile nous apprend que les anges prennent part à la joie que nous goûtons dans le Seigneur, lorsque nous revenons sincèrement à lui, là où il dit, après avoir parlé de cette femme transportée de joie d'avoir retrouvé la dragme qu'elle avait perdue. « En vérité, je vous le dis, que telle sera dans le ciel la joie des anges de Dieu, sur un pécheur converti qui fait pénitence » (Luc 15: 10).

 

Réflexions pratiques

 

Combien les anges de Dieu n'ont-ils pas eu peut-être, hélas! à gémir et à pleurer sur mon compte! dans quel état suis-je? qui le sait? Saint Bernard tremble, sent ses cheveux se dresser sur sa tête, lorsqu'il lit ces paroles dans les livres saints, ou qu'il se les rappelle: « Personne ne sait s'il est digne d'amour ou de haine ». Ah! si les colonnes tremblent ainsi, que vont devenir les faibles roseaux. Une âme est parfois comparée à une ville; s'il en est ainsi, infortuné pécheur! Ne suis-je pas du nombre de celles dont parle Isaïe, qui furent le sujet des cris et des larmes des anges de paix? Ces villes étaient ruinées, renversées, réduites en cendres; les voies qui y conduisaient autrefois n'existaient plus; les chemins étaient rompus; il n'y avait plus personne qui y passât; tous ceux qui les avaient autrefois habitées étaient morts ou repoussés de devant la face de Dieu; parmi ceux qui vivaient encore, il n'y avait plus entre eux et Dieu de pacte d'alliance. Quel état fait pour effrayer! faudra-t-il donc que je désespère de mon salut? oh! non: Dieu promet le pardon à celui qui le lui demande humblement, par Jésus Christ notre Seigneur; il n'est que ceux qui endurcis dans le crime ne veulent pas s'humilier devant Dieu et se convertira lui qui périssent. « Saints anges Gardiens, qui aimez tant les âmes faites à l'image de Dieu et rachetées par le sang de Jésus-Christ, qui êtes si compatissants sur les maux que nous éprouvons, n'abandonnez donc pas, je vous en conjure, un pécheur repentant, un pécheur accablé sous le poids de ses remords, qui se présente devant vous et devant son Dieu avec un cœur contrit et humilié; qui jure d'aller accuser ses péchés au tribunal de la pénitence, et de laver son âme dans le sang de l'Agneau! Que je sois le bienheureux pécheur converti, le pénitent dont il est parlé dans le Saint Evangile, et dont le retour à son Dieu vous procure tant de joie dans le paradis! et qu'il me soit donné de célébrer un jour avec vous, et toute la Cour Céleste, les éternelles miséricordes du Seigneur, dans les transports d'une éternelle joie! Ainsi soit-il ».

 

Prière :Auguste Reine des Cieux, Souveraine Maîtresse des Anges, Vous qui, dès le commencement, avez reçu de Dieu le pouvoir et la mission d'écraser la tête de Satan, nous Vous le demandons humblement: envoyez vos légions célestes pour que, sous vos ordres et par votre puissance, elles poursuivent les démons, les combattent partout, répriment leur audace et les refoulent dans l'abîme. « Qui est comme Dieu ? » O bonne et tendre Mère, Vous serez toujours notre amour et notre espérance! O divine Mère, envoyez les Saints Anges pour me défendre et repousser loin de moi le cruel ennemi! Saints Anges et Archanges, défendez-nous, gardez-nous! Réciter en suite neuf Gloire au Père suivis de neuf fois l'invocation : Reine des Anges, priez pour nous.

455_001

Pour recevoir chaque jour par E-mail la méditation du Mois des Saints Anges, abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes

09 septembre 2011

Le Mois des Saints Anges

 

Le Mois des Saints Anges

1301422825_angels-001

Dixième jour

Nos bons Anges nous aiment, si nous leur sommes fidèles, d'un amour fort et constant, et sont attentifs à nous servir jusqu'à nous rendre les soins les plus minutieux

 

Point de doctrine

 

« Les saints anges nous regardant comme leurs concitoyens, comme étant destinés à réparer les pertes qu'ils ont faites dans leurs rangs, par la chute des anges rebelles, nous aiment d'un amour vif et tendre », lisons-nous dans les Soliloques de saint Augustin. « Par une suite de cet amour sincère, ils nous gardent, ajoute Hugues de Saint Victor, et ils nous gardent dans tous les lieux et à toutes les heures; ils nous assistent, et prennent de nous les soins les plus universels et les plus assidus, pourvoyant à tous nos besoins avec la plus constante sollicitude, dans la proportion que nous correspondons davantage à leur amour, et que nous leur marquons une plus grande confiance ». Leurs soins tout amoureux, dit l'Ecriture, seront portés au point de nous prendre et nous porter dans leurs mains, ainsi que le fait la plus tendre des mères pour son tendre nourrisson, si le besoin l'exige; et cela de peur que nous n'allions heurter du pied contre la pierre.

 

Traits de l'Ecriture Sainte

 

Avec quelle affabilité, quel amour, quel empressement à obliger, ne se présente pas l'ange au jeune Tobie, au moment d'entreprendre un long voyage! durant le voyage, quelle surveillance attentive! quelle promptitude à le secourir, aussitôt qu'il réclame son assistance, plein de confiance en lui! comme il prend soin de sa nourriture! comme il lui fait connaître avec détail des remèdes qui doivent lui conserver la. vie à lui-même et rendre la vue à son vieux père, etc., etc! Agar au désert, se croyant au moment de périr, elle et Ismaël son fils, l'ange lui apparaît et lui indique tous les moyens de sortir de sa cruelle et triste position. Un ange prend le prophète Habaquc, et le transporte à Babylone dans la fosse aux lions, pour qu'il procure à Daniel la nourriture dont il a besoin. L'Ecriture sainte est pleine de ces traits qui servent à prouver combien les saints anges sont attentifs à procurer les soins les plus universels et les plus assidus, à tous ceux qui, pour obéir aux décrets de l'adorable Providence, placent en eux leur confiance, et ont soin de les invoquer, surtout dans les besoins pressants.

 

Réflexions pratiques

 

Dieu a permis que les saints anges se montrassent, parfois, sous des formes sensibles, et qu'ils rendissent en cet état, aux hommes, les plus universels et ks plus importants services, marque éclatante de l'amour qu'il nous porte. Il en a agi ainsi pour nous montrer dans ces exemples, que les services qui nous sont rendus par ces charitables gardiens, ne sont pas moins réels pour chacun de nous, lors même que nous ne les voyons pas des yeux du corps. Il n'est que des incrédules ou des gens de peu de foi qui nient ou mettent en oubli ce point de doctrine. L'homme de foi, le véritable Catholique, qui en a la conviction intime, ne manquera pas lui-même d'honorer ce céleste ambassadeur, de lui rendre amour pour amour, dé lui marquer chaque jour sa reconnaissance par quelque prière faite en son honneur, et de l'invoquer dans le besoin. Aussi est-ce celui-là qui échappera à tous les périls, comme le jeune Tobie, qui sera secouru dans ses pressants besoins comme Agar, qui sera visité et assisté dans la fosse aux lions comme Daniel; enfin qui par les grâces qu'il lui obtiendra et l'aide de son assistance, triomphant du monde, du démon et de la tyrannie de ses passions, sauvera son âme. « Mon saint ange Gardien, faites que je sois cet heureux mortel! c'est pour obtenir par votre puissante médiation toutes ces grâces, comme pour vous marquer ma vive reconnaissance pour vos bons offices, que je veux chaque jour vous honorer, vous aimer toujours davantage, et être toujours plus fidèle à vos saintes inspirations. Ainsi soit-il ».

 

Prière :Auguste Reine des Cieux, Souveraine Maîtresse des Anges, Vous qui, dès le commencement, avez reçu de Dieu le pouvoir et la mission d'écraser la tête de Satan, nous Vous le demandons humblement: envoyez vos légions célestes pour que, sous vos ordres et par votre puissance, elles poursuivent les démons, les combattent partout, répriment leur audace et les refoulent dans l'abîme. « Qui est comme Dieu ? » O bonne et tendre Mère, Vous serez toujours notre amour et notre espérance! O divine Mère, envoyez les Saints Anges pour me défendre et repousser loin de moi le cruel ennemi! Saints Anges et Archanges, défendez-nous, gardez-nous! Réciter en suite neuf Gloire au Père suivis de neuf fois l'invocation : Reine des Anges, priez pour nous.

455_001

Pour recevoir chaque jour par E-mail la méditation du Mois des Saints Anges, abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes


08 septembre 2011

Le Mois des Saints Anges

Le Mois des Saints Anges

1303938802_angel-hranitel-guryanov-1912g

Neuvième jour

Il faut invoquer son Ange Gardien, surtout dans le péril et au moment de la tentation

 

Point de doctrine

 

David disait, priant pour lui-même, que ceux qui ont de mauvais desseins contre moi, soient renversés et confondus, et que l'ange du Seigneur les repousse avec force! (Psaume 34). « Si vous avez soin de recourir à vos anges gardiens, nous dit saint Bernard, ils ne permettront pas que vous soyez tenté au dessus de vos forces; mais ils vous prendront et vous porteront dans leurs mains, ainsi que Dieu l'a promis, pour que vous échappiez au piège qui vous a été tendu. Eh! qu'on l'évite facilement le piège, qu'aisément on franchit l'obstacle, quand on est porté en de telles mains! Quand donc vous vous sentez pressé par la tentation, qu'un grand danger vous menace, invoquez aussitôt votre gardien fidèle, votre saint conducteur, votre charitable défenseur; c'est pour vous le moment opportun, le jour de la tribulation: Invoca custodem tuum, ductorem tuum, adjutorem tuum, in opportunitatibus, intribulatione. L'invoquant, criez vers lui, lui disant: « Seigneur, sauvez-nous, nous périssons »; et si votre foi est vraie, que votre confiance soit sincère, il vous délivrera; car il ne dort point, il ne sommeille point celui qui veille à votre garde, et il ne manque jamais de délivrer celui qui l'invoque avec foi, confiance et persévérance, lors même que, parfois, afin d'éprouver et de faire croître en mérite, il fait attendre durant quelques moments son secours ».

 

Traits de l'Ecriture Sainte

 

Judas Macchabée se trouvant dans le plus grand danger de périr, invoque avec gémissement et avec larmes le Seigneur, le conjurant de lui envoyer le bon ange; et lorsqu'il marchait, lui et sa petite troupe, à la rencontre de l'armée formidable de Lysias, voilà qu'ils aperçurent, au sortir de Jérusalem, un homme à cheval, qui marchait devant eux, revêtu d'un habit d'une éclatante blancheur, ayant des armes d'or et une lance à la main. La victoire fut alors assurée, car peu importe à Dieu le grand ou le petit nombre. Trois enfants hébreux ayant été jetés dans une fournaise ardente à Babylone, invoquent le Seigneur, et voilà que le bon ange est avec eux au milieu des flammes, qu'il empêche de les atteindre. Daniel, jeté dans la fosse aux lions, invoque le Seigneur, et le bon ange est avec lui pour le défendre, ainsi qu'il le confesse en présence de Darius, son roi et son maître, qui est venu dès le grand matin pleurer auprès de la fosse, en lui disant: « Mon roi, vivez éternellement; le Seigneur mon Dieu a envoyé son ange pour fermer la gueule aux lions, et les empêcher de me nuire, parce qu'il a vu la pureté de mes intentions ».

 

Réflexions pratiques

 

Au rapport du salut, nous avons à combattre des ennemis bien plus nombreux et plus redoutables que ceux qu'eut à combattre corporellement Judas Macchabée; il est un feu, un incendie bien plus à redouter que la fournaise de Babylone; il est des lions bien autrement faits pour enrayer que ceux de la fosse où fut jeté Daniel: les démons, le monde, les passions, et par suite le feu éternel de l'enfer, voilà le sujet de nos craintes. Ah! ne cessons donc de crier vers Dieu pour le conjurer de nous envoyer son bon ange, si par malheur nous l'avions forcé de s'éloigner de nous à cause de nos infidélités et de nos péchés sans nombre, afin qu'il combatte pour nous. Comme les trois enfants hébreux et comme Daniel, conjurons-le de faire éclater sur nous sa miséricorde en nous envoyant cet esprit céleste pour qu'il vienne éteindre les flammes de nos passions et fermer la gueule aux lions. Pour vous, ô nos saints et charitables guides, si par nos infidélités, notre malice et notre ingratitude, nous vous avions forcés de nous abandonner, vous faisant dire, comme autrefois à ceux qui délaissèrent le temple de Jérusalem: Sortons d'ici! sortons d'ici! ce n'est plus la maison de Dieu! Ah! revenez à nous, prenez pitié de nous. Vous voyez combien nous sommes repentants de nos fautes et que nous ne voulons plus pécher; ne nous rejetez donc pas à tout jamais! quelle gloire ne sera-ce pas pour vous dans le ciel, durant l'éternité, d'avoir concouru à sauver enfin des âmes pour qui il semblait n'y avoir plus d'espérance. Dans cette vue, venez donc à nous et hâtez-vous de nous secourir, afin qu'il nous soit donné de pouvoir célébrer un jour avec vous les éternelles miséricordes du Seigneur. Ainsi soit-il.

 

Prière :Auguste Reine des Cieux, Souveraine Maîtresse des Anges, Vous qui, dès le commencement, avez reçu de Dieu le pouvoir et la mission d'écraser la tête de Satan, nous Vous le demandons humblement: envoyez vos légions célestes pour que, sous vos ordres et par votre puissance, elles poursuivent les démons, les combattent partout, répriment leur audace et les refoulent dans l'abîme. « Qui est comme Dieu ? » O bonne et tendre Mère, Vous serez toujours notre amour et notre espérance! O divine Mère, envoyez les Saints Anges pour me défendre et repousser loin de moi le cruel ennemi! Saints Anges et Archanges, défendez-nous, gardez-nous! Réciter en suite neuf Gloire au Père suivis de neuf fois l'invocation : Reine des Anges, priez pour nous.

455_001

Pour recevoir chaque jour par E-mail la méditation du Mois des Saints Anges, abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes

07 septembre 2011

Le Mois des Saints Anges

Le Mois des Saints Anges

765_001

Huitième jour

Il faut se garder de scandaliser les petits enfants et les âmes faibles dans la foi, car leurs anges châtient et frappent souvent de mort ceux qui les scandalisent

 

Point de doctrine

 

Le Sauveur du monde annonce dans son saint Évangile, et l'indique d'une manière bien effrayante, que ceux qui scandalisent les petits enfants (terme sous lequel sont comprises les âmes faibles dans la foi), seront punis par leurs anges Gardiens, là où il dit: « N'ayez garde de mépriser un de ces petits enfants; car je vous le dis, leurs anges voient sans cesse la face de mon Père qui est dans les cieux, et ils ne provoqueront pas en vain sa redoutable justice » (Evangile selon Saint Matthieu 18: 10). Et dans le même chapitre, il est encore dit: « Pour celui qui scandalise un de ces petits qui croient en moi, il eût mieux valu pour lui, qu'on lui eût attaché une pierre de moulin au cou et qu'on l'eût jeté dans le fond de la mer ». « Oh qu'il est donc dangereux, dit saint Hilaire, de mépriser celui dont la faiblesse, dont les cris, les prières, les gémissements et les larmes sont portés par le ministère des anges au pied du trône de Dieu, du trône de ce Dieu terrible, éternel et invisible, dont la puissance et la justice sont si fort à redouter ».

 

Traits de l'Écriture Sainte

 

Héliodore, premier ministre de Séleucus roi de Syrie, pénètre dans le temple de Jérusalem avec de mauvais desseins; un grand scandale, s'il réussit, va en résulter pour les faibles, je dis pour les faibles, car les âmes bien affermies dans la foi, tels que les Mathatias et les Machabées ses enfants, rien ne les ébranle; ils mourraient plutôt que d'abandonner leur Dieu; Héliodore, dis-je donc, étant entré dans le temple avec de mauvais desseins, des anges apparurent, le renversèrent contre terre et le frappèrent de verges, au point qu'il fut resté mort sous les coups, si le grand prêtre Onias n'eut prié pour lui. Depuis, ce même Héliodore disait à son maître, que s'il avait quelque ennemi à faire châtier, il n'avait qu'à l'envoyer dans le temple de Jérusalem dans le même dessein que lui. Hérode, dont il est parlé au chapitre 12 du Livre des Actes des Apôtres, scandalise les faibles en s'attribuant la gloire qui appartient à Dieu, aussitôt l'ange du Seigneur le frappe, et il meurt rongé de vers comme un autre Antiochus. Saint Jérôme parle de parents d'une vierge qui furent tous frappés de mort subite, en ce qu'ils voulaient entraîner cette vierge dans les plaisirs du monde.

 

Réflexions pratiques

 

N'ai-je point scandalisé les petits enfants, les âmes faibles, par des irrévérences dans la maison de Dieu; par mon orgueil, qui m'a fait m'attribuer à moi-même la gloire qui n'appartient qu'à Dieu; par l'esprit de mondanité, qui m'a fait leur inspirer l'amour du monde ou les y porter, plutôt qu'à l'amour de la vertu et à la crainte de Dieu? ou ne les ai-je pas scandalisés de tout autre manière; soit par mon maintien, mes paroles ou mes actions; soit en leur prêtant de mauvais livres; ou en les leur laissant lire, ou en les autorisant par mon exemple à les lire ; soit par mes rapports scandaleux avec telles ou telles personnes; soit en négligeant les pratiques religieuses, ce qui les aurait portés à en faire autant, etc., etc.? Ah! s'il en est ainsi, combien n'ai-je pas sujet de craindre d'être châtié d'une manière exemplaire, d'être enveloppé dans quelque disgrâce effrayante, d'être couvert de plaies, rongé de vers, puni de mort, poussé à l'enfer, et cela par la main des anges de ceux que j'ai eu le malheur de scandaliser. Ah! Seigneur, vous avez exaucé le repentir de David, en lui pardonnant les péchés, que par son scandale il avait fait commettre aux autres, comme ceux qu'il avait commis lui-même; daignez en user de même à mon égard; je vous promets, moyennant le secours de votre sainte grâce, de réparer désormais, autant qu'il sera en moi, le mal que j'ai pu faire. Vous saints anges Gardiens de ces âmes infortunées que j'ai pu égarer, je comprends votre indignation et votre juste colère contre moi; c'est un barbare qui a fait périr l'enfant sous les yeux de son tuteur et de son père; mais ayez pitié de moi, pardonnez-moi, puisqu'en ce jour je change et que je me convertis. Qu'il en soit ainsi.

 

Prière :Auguste Reine des Cieux, Souveraine Maîtresse des Anges, Vous qui, dès le commencement, avez reçu de Dieu le pouvoir et la mission d'écraser la tête de Satan, nous Vous le demandons humblement: envoyez vos légions célestes pour que, sous vos ordres et par votre puissance, elles poursuivent les démons, les combattent partout, répriment leur audace et les refoulent dans l'abîme. « Qui est comme Dieu ? » O bonne et tendre Mère, Vous serez toujours notre amour et notre espérance! O divine Mère, envoyez les Saints Anges pour me défendre et repousser loin de moi le cruel ennemi! Saints Anges et Archanges, défendez-nous, gardez-nous! Réciter en suite neuf Gloire au Père suivis de neuf fois l'invocation : Reine des Anges, priez pour nous.

455_001

Pour recevoir chaque jour par E-mail la méditation du Mois des Saints Anges, abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes

06 septembre 2011

Le Mois des Saints Anges

 

Le Mois des Saints Anges

759_001

Septième jour

Partout on doit porter un grand respect à son Ange Gardien

 

Point de doctrine

 

Dieu a ordonné à son Ange de te garder dans toutes tes voies, ô homme. « Combien cet ordre de ton Créateur, enflammant ta dévotion, affermissant ton espérance, ne doit-il pas t'inspirer de respect, s'écrie Saint Bernard. Marche donc avec précaution, dans toutes tes voies! puisque partout tu es sûr de rencontrer ton ange, se trouvant partout où tu te trouves, ainsi, qu'il lui a été ordonné de le faire. Quelle que soit la. maison que tu habites, ou la partie de cette maison, la plus secrète, comme la plus fréquentée, porte partout un grand respect à ton ange, qui partout se trouve a présent, et n'ose faire en sa présence ce que tu n'oserais faire si moi-même j'étais présent. Serait-il possible qu'on rencontre en toi l'incrédulité des enfants de perdition; et chez toi serait-elle arrivée au point de te faire nier (ou douter) de la présence de cet envoyé céleste, parce qu'étant un pur esprit, tu ne le vois pas des yeux du corps? Ah! ne sois pas si téméraire! sache à n'en pas douter, que l'ange envoyé pour ta garde, est partout présent devant toi, que partout il est avec toi; que, non seulement il est avec toi; mais qu'il est là pour toi, pour t'empêcher d'offenser Dieu et perdre ton âme, pour te protéger contre tes ennemis, et t'assister dans tous tes besoins ».

 

Trait de l'Ecriture Sainte

 

Balaam, fils de Beor, se met en chemin pour faire une mauvaise action, ne pensant pas que l'ange du Seigneur le suit partout. Dieu fait des miracles pour l'en convaincre, comme pour le détourner de son mauvais dessein. L'ânesse qui lui sert de monture, se détourne du chemin et se jette à travers les terres. Balaam la meurtrit de coups pour la ramener dans le chemin. Jetée entre deux murailles qui enferment des vignes, elle presse d'un côté , contre le mur, le pied de son maître barbare, qui continue à la battre. Arrivée en un lieu encore plus étroit, l'ânesse refuse d'avancer et tombe sous les pieds de cet homme infidèle, qui, transporté de colère, la bat avec encore plus de barbarie. Là, (miracle unique dans l'histoire sainte), le Seigneur ouvrant la bouche à l'ânesse pour la taire parler comme un être raisonnable, elle lui dit: « Que vous ai-je fait? pourquoi m'avez-vous déjà frappé trois fois? ne suis-je pas la bête que vous avez accoutumé de monter jusqu'à ce jour? dites moi si je vous ai jamais rien fait de semblable ». A cet instant le Seigneur ouvre les yeux à Balaam, et il voit l'ange debout dans le chemin, qui tient une épée nue à la main, pour l'empêcher de passer. Balaam s'humilie et honore l'ange, qui lui dit. Pourquoi avez-vous battu votre ânesse? je suis venu pour m'opposer à vous, parce que votre voie est corrompue, et si l'ânesse ne se fût détournée du chemin en me cédant, je vous eusse tué vous-même, tandis qu'elle serait restée en vie.

 

Réflexions pratiques

 

Combien de Balaam infidèles! hélas!ne suis-je pas de ce nombre? que de fois il m'est arrivé de ne pas penser à mon ange Gardien, surtout quand,peut-être, je me trouvais préoccupé de quelques mauvais desseins, où j'aurais eu un plus pressant besoin de son secours? Ai-je peut-être été cent fois au moment d'être frappé de mort, lorsque quelque circonstance ménagée par la Providence, contre laquelle je m'irritais, ma sauvé la vie, afin que j'eusse le temps de me reconnaître. Pardon, ô mon Dieu! pardon , ô mon bon ange, mon charitable guide! je promets d'être désormais plus fidèle. Ainsi soit-il.

 

Prière :Auguste Reine des Cieux, Souveraine Maîtresse des Anges, Vous qui, dès le commencement, avez reçu de Dieu le pouvoir et la mission d'écraser la tête de Satan, nous Vous le demandons humblement: envoyez vos légions célestes pour que, sous vos ordres et par votre puissance, elles poursuivent les démons, les combattent partout, répriment leur audace et les refoulent dans l'abîme. « Qui est comme Dieu ? » O bonne et tendre Mère, Vous serez toujours notre amour et notre espérance! O divine Mère, envoyez les Saints Anges pour me défendre et repousser loin de moi le cruel ennemi! Saints Anges et Archanges, défendez-nous, gardez-nous! Réciter en suite neuf Gloire au Père suivis de neuf fois l'invocation : Reine des Anges, priez pour nous.

455_001

Pour recevoir chaque jour par E-mail la méditation du Mois des Saints Anges, abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes

05 septembre 2011

Le Mois des Saints Anges

 

Le Mois des Saints Anges

529_001

Sixième jour

Nos saints Anges Gardiens ont ordre de nous garder dans toutes nos voies

 

Point de doctrine

 

« Il a ordonné à ses Anges de vous garder dans toutes vos voies » (Psaume 90). Ce n'est pas seulement dans la maison; c'est dans le chemin; c'est au désert; c'est sur les fleuves; c'est quand la foule vous environne, comme quand vous êtes seul; quand vous dormez, comme quand vous veillez. « Il ordonné; et qui a ordonné, demande saint Bernard? à qui a-t-il ordonné? concernant qui a-t-il ordonné? et qu'a-t-il ordonné? qui a ordonné? Dieu, la souveraine majesté! A qui a-t-il ordonné? à ses Anges, qui le voient face à face. Concernant qui? touchant l'homme. Et que lui a-t-il ordonné touchant l'homme? de le garder dans toutes ses voies, en tout lieu, en tout temps, partout et toujours; qu'es-tu donc, ô homme! ô créature misérable! pour mériter une telle faveur? Qu'est-ce que l'homme ô mon Dieu! pour que vous daigniez ainsi vous souvenir de lui? ou qu'est le fils de l'homme, pour que votre amour vous porte à lui prodiguer tant de soins? »

 

Traits de l'Ecriture Sainte

 

Agar est au moment de périr au désert, où elle se croit abandonnée du ciel et de la terre, et elle y est visitée, consolée et assistée par un ange. « L'ange du Seigneur ma gardée, dit Judith, soit lorsque je suis sortie de cette ville, soit lorsque je suis demeurée là, soit lorsque je suis revenue ici ».


 

Réflexions pratiques

 

Quel sujet de confiance pour moi! quelle pensée consolante! Je resterai donc convaincu maintenant que partout où je serai, en quelque lieu de la terre que je me trouve, mon bon Ange y sera avec moi, pour me garder, me protéger et me défendre contre toute espèce d'ennemis. O céleste ambassadeur! qu'il est si honorable pour moi d'avoir à mes côtés, qui marchez avec moi quand je marche, qui avec moi vous arrêtez quand je m'arrête, qui veillez tandis que je sommeille! que je ne sois donc jamais assez ingrat ni assez criminel pour vous oublier, mais que je marche toujours dans le souvenir de votre présence, jusqu'à ce qu'il me soit donné de vous être uni dans la gloire éternelle. Ainsi soit-il.

 

Prière :Auguste Reine des Cieux, Souveraine Maîtresse des Anges, Vous qui, dès le commencement, avez reçu de Dieu le pouvoir et la mission d'écraser la tête de Satan, nous Vous le demandons humblement: envoyez vos légions célestes pour que, sous vos ordres et par votre puissance, elles poursuivent les démons, les combattent partout, répriment leur audace et les refoulent dans l'abîme. « Qui est comme Dieu ? » O bonne et tendre Mère, Vous serez toujours notre amour et notre espérance! O divine Mère, envoyez les Saints Anges pour me défendre et repousser loin de moi le cruel ennemi! Saints Anges et Archanges, défendez-nous, gardez-nous! Réciter en suite neuf Gloire au Père suivis de neuf fois l'invocation : Reine des Anges, priez pour nous.

455_001

Pour recevoir chaque jour par E-mail la méditation du Mois des Saints Anges, abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes

04 septembre 2011

Le Mois des Saints Anges

 

Le Mois des Saints Anges

900_001

Cinquième jour

Les Saints Anges Gardiens

Dieu donne à chacun un Ange Gardien

 

Point de doctrine

 

La bonté de Dieu est si grande et si étonnante à notre égard, qu'outre les soins généraux qu'il a voulu que ses anges prissent de nous, en les plaçant à la tête des églises, des nations, des royaumes et des empires, il a voulu encore en donner un à chacun d'entre nous, afin qu'il veille sur nous d'une manière toute particulière. Angelis suis mandavit de te. « La foi nous enseigne, dit Godescard, que Dieu a destiné un Ange particulier à garder chacun de ses serviteurs, c'est-à-dire, chacun des justes, ou de ceux qui sont en état de grâce. L'Eglise ne s'est pas expliquée d'une manière aussi positive sur les pécheurs et les infidèles; mais les plus célèbres docteurs ont toujours cru qu'ils avaient chacun leur Ange Gardien; et ce sentiment, appuyé d'ailleurs sur l'autorité de l'Ecriture, est si solide et si universel, qu'il ne paraît pas possible d'en contester la vérité, surtout par rapport à ceux qui sont dans la communion de l'Eglise ». Dieu, daigne nous envoyer à chacun un Ange pour veiller à notre garde! « Quel honneur pour l'âme à qui ce céleste ambassadeur est envoyé pour prendre soin d'elle, s'écrie ici Saint a Bernard! et quelle marque d'une excessive charité de la part de Dieu! »

 

Trait de l'Ecriture Sainte

 

Les Anges étant de purs esprits ne sauraient, sans prendre une forme sensible, apparaître aux yeux de notre corps; et ce miracle a été fait en faveur de plusieurs. Gedéon a été du nombre de ces heureux mortels qui ont vu l'Ange du Seigneur sous une forme sensible: « Il était à battre et à dépouiller le froment, pour se sauver ensuite, et ne pas tomber entre les mains des Madianites, lorsque l'Ange lui apparut sous un chêne, et lui dit: « Le Seigneur est avec vous ». « Si le Seigneur est avec nous, répondit Gedéon, comment est-ce que tous ces maux sont tombés sur nous? Comment sommes-nous livrés entre les mains des Madianites? » Gedéon ayant dit ces mots, l'Ange, après l'avoir assuré de son assistance et de la protection du Dieu du Ciel, disparaît à ses yeux.

 

Réflexions pratiques

 

Après tant de bonté de la part de Dieu, qui est allé jusqu'à nous donner à chacun un de ses Anges pour veiller à notre garde, quelles actions de grâces lui en avons-nous rendu jusqu'à ce jour? Si un roi de la terre nous donnait un de ces hommes intrépides dans les combats qui font la gloire de ses armées, pour nous garder dans la traversée d'un désert périlleux, pourrions-nous n'être pas reconnaissants pour un si grand bienfait? Sommes-nous donc dispensés de la reconnaissance, par la raison que Dieu est si infiniment élevé au dessus des rois, et que toute grandeur n'est devant lui que comme si elle n'était pas? ou bien serait-ce parce qu'il est la bonté infinie? Mais, qu'ai-je dit, avons-nous manqué de la reconnaissance? avons-nous même su, ou l'avons-nous cru, que Dieu nous avait donné un Ange pour veiller à notre garde? Ah! nous nous lassons, nous nous épuisons chaque jour dans nos recherches, à connaître la cause de nos malheurs! et la voilà, c'est que la foi nous manque; c'est qu'en l'absence de la foi nous ne connaissons plus ces moyens de salut, ou nous n'y croyons plus. Alors avons-nous raison de dire, comme Gédéon: Pourquoi tous ces maux? comment sommes-nous livrés entre les mains de l'incrédulité? Revenons à la foi de nos pères, et comme eux nous serons sauvés. Retraçant leur piété, disons avec eux, nous adressant au Dieu des Anges: « Dieu qui, par un effet admirable de votre providence, daignez envoyer vos saints Anges pour veiller à notre garde; accordez à nos humbles supplications la grâce d'être toujours sous leur protection, et celle d'être éternellement en leur société dans le Ciel. Nous vous en supplions, par Jésus-Christ notre Seigneur. Ainsi soit-il ».

 

Prière :Auguste Reine des Cieux, Souveraine Maîtresse des Anges, Vous qui, dès le commencement, avez reçu de Dieu le pouvoir et la mission d'écraser la tête de Satan, nous Vous le demandons humblement: envoyez vos légions célestes pour que, sous vos ordres et par votre puissance, elles poursuivent les démons, les combattent partout, répriment leur audace et les refoulent dans l'abîme. « Qui est comme Dieu ? » O bonne et tendre Mère, Vous serez toujours notre amour et notre espérance! O divine Mère, envoyez les Saints Anges pour me défendre et repousser loin de moi le cruel ennemi! Saints Anges et Archanges, défendez-nous, gardez-nous! Réciter en suite neuf Gloire au Père suivis de neuf fois l'invocation : Reine des Anges, priez pour nous.

455_001

Pour recevoir chaque jour par E-mail la méditation du Mois des Saints Anges, abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes