18 novembre 2011

Le Mois des Âmes du Purgatoire

Le Mois des Âmes du Purgatoire

 rogge_everafter_Purgatory_IV

Dix-neuvième jour

Dieu désire que nous fassions beaucoup de bonnes œuvres pour les âmes du purgatoire

 

Méditation

 

Les âmes du purgatoire furent durant la vie obéissantes à la loi de Dieu, justes dans leurs amours et victorieuses de leurs ennemis. Aussi le Seigneur les aime avec transport, il désire vivement les voir près de lui et leur tient préparées dans le ciel de glorieuses couronnes. Mais il doit, pour un temps, les traiter presque en ennemi et les punir avec une inflexible rigueur. Ainsi partagé entre les droits de sa justice et les tendres mouvements de sa miséricorde, il tourne tour à tour ses regards vers ces chères âmes, et vers nous qui pouvons les délivrer; et tandis que sa loi éternelle exige qu'il se montre irrité contre elles, son cœur plein d'amour et de miséricorde s'adresse à nous ; il les rejette, et il nous presse, nous sollicite, il va jusqu'à nous prier de faire cesser une pareille lutte, de lui faire une douce violence, de retenir sa main armée pour punir, de lui arracher la verge avec laquelle il châtie ces âmes qu'il aime. Et pourrons-nous refuser à Dieu ce qu'il demande? Quelle joie n'éprouva pas Abraham quand, obligé de sacrifier son fils Isaac, il sentit un ange lui arrêter la main? Combien Saül ne fut-il pas heureux quand son peuple, s'opposant à sa volonté, l'empêcha de mettre à mort le valeureux Jonathas? Nous serons encore bien plus agréables à Dieu si, nous opposant pieusement à sa justice qui punit les âmes du purgatoire, nous les venons soustraire aux châtiments dont il les accable. Mais aussi, combien nous blessons son cœur en nous montrant sourds à son désir et insensibles aux peines cruelles de ses filles chéries! Personne, dit-il avec d'inconsolables gémissements par la bouche de son prophète, personne ne s'oppose à ma colère, et ne calme la fureur de ma justice. Pourrons-nous entendre ces expressions du Seigneur et ne rien faire pour venir au secours des âmes du purgatoire? Sortons, chrétiens, de notre indifférence; unissons-nous à la miséricorde de notre céleste souverain, et faisons tout notre possible pour consoler son cœur dans ses chères filles C'est lui qui se pose en médiateur, c'est lui qui intercède pour elles! Nous, qui si souvent sommes obligés de nous prosterner à ses pieds pour obtenir ses grâces, oserions-nous ne pas faire aujourd'hui ce qu'il nous demande? Ah! qu'il n'en soit pas ainsi: agissons en dieux avec Dieu lui-même, et, par l'abondance de nos suffrages en faveur des défunts, engageons sa bonté de telle sorte, que non-seulement il ne puisse à l'avenir nous refuser ses bienfaits, mais qu'il les redouble et les multiplie comme il faisait avec Job, qui le priait pour ses amis.

 

Prière

 

Votre voix, Seigneur, parle avec trop d'autorité; vos désirs sont une loi trop sacrée pour nous, et puisque vous nous demandez de délivrer par nos suffrages les âmes du purgatoire et de les porter dans votre sein, nous sommes prêts à tout faire pour répondre aux vœux de votre cœur de père. Désormais nous ne voulons rien négliger, et si vous voyez, Seigneur, que notre charité se refroidit, daignez la réchauffer par votre grâce, afin que nous puissions réussir à briser ces chaînes de feu, et à procurer par nos suffrages l'éternelle félicité aux âmes, vos filles bien-aimées.

 

Exemple

 

Le jour de la commémoration des morts, Dom Bernardino Mendoza, voulant donner un témoignage de sa généreuse compassion pour le purgatoire, fit don à sainte Thérèse d une maison avec un jardin qu'il possédait près de Valladolid, pour y établir un monastère en l'honneur de la très-sainte Vierge Marie. Mais la sainte, occupée à foncier d'autres maisons religieuses, différa l'exécution de ce pieux désir, et dans l'intervalle Dom Bernardino fut mortellement atteint et succomba en peu d'instants. Sainte Thérèse en fut extrêmement affligée et le recommanda de toutes ses forces au Seigneur,qui daigna lui révéler que le généreux seigneur n'était pas en enfer, mais dans le purgatoire, dont il ne sortirait qu'au jour où l'on célébrerait la première messe dans le nouveau monastère. La sainte se hâta de partir pour Valladolid, afin de mettre la main à l'œuvre; mais, retenue à Avila par des affaires de grande importance, elle vit apparaître de nouveau le Seigneur, qui lui commanda de se débarrasser de toute autre affaire et de se hâter d'exécuter la pieuse intention du donateur, afin de le délivrer des flammes du purgatoire. La sainte, à cet ordre, envoya de suite à Valladolid le Père Julien d'Avila, pour préparer la fondation nouvelle, et, à peu de là, elle le rejoignit et fit commencer les travaux; mais comme les vastes proportions des bâtiments demandaient beaucoup de temps, elle fit bâtir une petite chapelle provisoire pour l'usage des sœurs qu'elle avait amenées. Cependant elle regrettait de ne pouvoir achever promptement la grande église, dans la crainte que jusque là l'âme de Dom Bernardino ne fût retenue en purgatoire: mais quelle ne fut pas sa consolation quand, à la première messe qui fut dite dans la chapelle, elle fut ravie en extase et vit Mendoza monter au ciel! Elle se réjouit de son bonheur, remercia le Seigneur de la sollicitude avec laquelle il s'était hâté de le délivrer, et devint d'autant plus dévote aux âmes du purgatoire, qu'elle avait appris à quel point le Seigneur s'y intéresse. Imitons sainte Thérèse, imitons Dieu lui même, et cherchons comme cette vierge séraphique à correspondre le plus que nous le pourrons aux intentions de la bonté divine qui désire ardemment voir les âmes du purgatoire arriver air bonheur.

 

Récitons à l'intention des fidèles trépassés cinq Pater, Ave et Requiem, en mémoire de la passion de Notre Seigneur Jésus-Christ; supplions le Père éternel d'avoir pitié de leurs âmes en vue du sang répandu par son divin Fils, et, pour cela, répétons cinq fois l'oraison jaculatoire: « Miséricorde, ô Père Eternel, par le Très Précieux Sang de Jésus-Christ ». Puis, réciter un Notre Père, un je Vous salue Marie et un Requiem aeternam.

 

Suffrage

Il est utile et convenable de consacrer au moins un jour par mois au soulagement des âmes du purgatoire

 

Sachant combien il est agréable à Dieu qu'on travaille à délivrer les âmes du purgatoire, le Père Jean Fabricius, de la compagnie de Jésus, parvint, à force de prières et de sollicitations, à obtenir des supérieurs du collège de Munster qu'ils fissent à un jour de chaque mois célébrer dans leur église un service solennel pour les défunts, avec des messes de requiem et d'autres pieux suffrages. S'il n'est pas possible à tous d'imiter un tel luxe de dévotion, tous du moins nous pouvons destiner un jour par mois à de bonnes œuvres, telles que réciter plus de prières, entendre la messe avec plus de dévotion, pratiquer quelque mortification du corps ou de l'esprit, nous approcher des sacrements, gagner des indulgences, appliquer en un mot toute la journée au soulagement des fidèles défunts. Formons donc aujourd'hui la résolution de consacrer un jour par mois à cette intention.

 

Psaume 129

 

Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur, Seigneur, écoute mon appel !

Que ton oreille se fasse attentive au cri de ma prière!

Si tu retiens les fautes, Seigneur Seigneur, qui subsistera?

Mais près de toi se trouve le pardon pour que l'homme te craigne.

J'espère le Seigneur de toute mon âme; je l'espère, et j'attends sa parole.

Mon âme attend le Seigneur plus qu'un veilleur ne guette l'aurore.

Plus qu'un veilleur ne guette l'aurore,

attends le Seigneur, Israël.

Oui, près du Seigneur, est l'amour; près de lui, abonde le rachat.

C'est lui qui rachètera Israël de toutes ses fautes.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit,

Maintenant et toujours et pour les siècles et les siècles. Amen.

 

Seigneur, donnez-leur le repos éternel;

Et faites briller pour eux la lumière qui ne s'éteint jamais.

 

Des portes de l'enfer arrachez leurs âmes, ô Seigneur!

Qu'ils reposent en paix. Ainsi soit-il.

 

Seigneur, exaucez ma prière,

et que mon cri parvienne jusqu'à Vous !

 

Prions

 

O Dieu, créateur et rédempteur de tous les fidèles, accordez aux âmes de vos serviteurs et de vos servantes la rémission de tous leurs péchés, afin qu'elles obtiennent, par nos très humbles prières, le pardon qu'elles ont toujours attendu de votre miséricorde; vous qui vivez et régnez dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

 444163092_3781716e01

Donnez-leur, Seigneur, le repos éternel, et faites briller sur eux la lumière qui ne s'éteint jamais,

Qu'ils reposent en paix. Ainsi soit-il.

 

Pour recevoir chaque jour la méditation du Mois des Ames du Purgatoire, être tenu au courant des mises à jour du site et recevoir des prières par e-mail, abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes


17 novembre 2011

Le Mois des Âmes du Purgatoire

Le Mois des Âmes du Purgatoire

Purgatoire 

Dix-huitième jour

On secourt les âmes du purgatoire par les saintes Indulgences

 

Méditation

 

Un autre moyen de venir en aide aux âmes du purgatoire, très efficace et qui remonte jusqu'aux temps apostoliques, c'est l'application des indulgences par lesquelles est remise la peine temporelle due au péché. Les mérites de Jésus-Christ, de Marie et des Saints en forment le précieux trésor; et comme ces mérites constituent une valeur infinie, les indulgences se peuvent accorder sans limite; mais l'économie en est réservée aux pasteurs de l'Église et surtout au souverain Pontife. II y a des indulgences pour les vivants, c'est-à-dire qu'on ne gagne que pour soi en accomplissant les œuvres prescrites; il y en a pour les morts, que les vivants peuvent appliquer aux âmes des trépassés. Combien bon se montre le Seigneur en multipliant les moyens de secourir le purgatoire! Parmi les indulgences, il en est de partielles quine remettent qu'une partie de la peine; il en est de plénières qui remettent toute la peine temporelle prescrite pour chaque faute dans les anciens canons pénitentiaux. Ainsi, si on gagne une indulgence partielle pour les âmes du purgatoire, on paie ordinairement une partie de leur dette: par une indulgence plénière, toute la dette est acquittée, et. délivrées de celte prison de feu, elles vont goûter l'éternel bonheur du paradis. Oh! qui de nous pourra faire tant de bien au purgatoire? Tous nous en avons la mission légitime, nous le pouvons tous pourvu que nous le voulions, et plus l'Église ouvre avec générosité ses trésors en faveur de ces âmes, plus nous sommes inexcusables de n'en point profiter. Toutefois, pour gagner les indulgences, même applicables aux défunts, il faut être en état de grâce et accomplir les œuvres prescrites. La première condition est donc de n'avoir aucun péché mortel, au moins quand on achève les œuvres prescrites; dans le cas contraire, il faudrait faire auparavant une bonne confession. La seconde condition est d'accomplir les œuvres, qui consistent pour le plus dans la confession, la communion et la récitation de quelques prières. Il faut noter que ceux qui ont l'habitude do se confesser tous les huit jours n'ont pas besoin de réitérer leur confession chaque fois qu'ils ont l'occasion de gagner une indulgence dans le cours de la semaine. Ainsi, le moyen des indulgences n'est pas seulement profitable aux défunts. il sanctifie encore nos âmes par la fréquentation des sacrements et l'exercice des vertus. Pensons donc à recueillir ce double fruit d'un si précieux moyen de salut.

 

Prière

 

Plus votre bonté se manifeste, Seigneur, dan les abondants moyens que vous nous donnez de venir en aide aux âmes du purgatoire, plus nous devons montrer de zèle à en profiter pour leur avantage et pour le nôtre. Les saintes indulgences sont un trésor sans bornes, toujours ouvert pour les vivants et pour les morts, et dont vous aimez à voir les fidèles s'enrichir. Nous formons donc, Seigneur, l'intention de gagner toutes les indulgences attachées à l'exercice de cette pieuse dévotion, et nous vous promettons d'en acquérir encore d'autres à l'avenir pour les âmes du purgatoire et pour nous-mêmes. Mais vous, Seigneur, prévenez-nous, accompagnez-nous, assistez-nous par votre grâce dans notre pieux dessein, afin que nous ne manquions jamais des dispositions sans lesquelles nous ne pourrions l'accomplir.

 

Exemple

 

Sainte Marie-Madeleine de Pazzi avait avec une grande charité assisté à ses derniers moments une sœur de son ordre qui était morte dans un état de haute perfection. Les religieuses s'étaient empressées non-seulement de réciter pour elle les offices ordinaires, mais elles lui avaient appliqué toutes les indulgences qu'elles pouvaient gagner dans la journée. Le corps était encore exposé dans l'église, et Marie-Madeleine, de la grille où elle se tenait,le regardait avec des sentiments de tendresse et de dévotion en priant pour le repos et la paix de la défunte. Tout à coup elle vit l'âme resplendissante de lumière sortir de cette froide dépouille et s'élever au ciel pour y recevoir la couronne de la gloire éternelle. La sainte ne put s'empêcher de crier: « Adieu, sœur; adieu, âme bienheureuse qui entrez dans le ciel avant que votre corps soit déposé dans la tombe! O bonheur! ô gloire! Dans les embrassements du céleste époux, souvenez-vous de nous qui soupirons sur la terre ». A ces paroles Jésus lui apparut pour la consoler, et lui dit que cette âme avait été si promptement délivrée du purgatoire et admise dans le ciel, par la vertu des saintes indulgences. Depuis lors la dévotion aux indulgences devint telle dans le monastère, qu'on se serait fait un scrupule d'en négliger une seule. Pourquoi une étincelle de cette ferveur ne s'allume-t-elle pas aussi dans nos cœurs? Imitons ces pieuses vierges dans leur zèle, et nous ne pouvons manquer de délivrer les âmes du purgatoire, si nous avons les dispositions requises-pour gagner les indulgences.

 

Récitons à l'intention des fidèles trépassés cinq Pater, Ave et Requiem, en mémoire de la passion de Notre Seigneur Jésus-Christ; supplions le Père éternel d'avoir pitié de leurs âmes en vue du sang répandu par son divin Fils, et, pour cela, répétons cinq fois l'oraison jaculatoire: « Miséricorde, ô Père Eternel, par le Très Précieux Sang de Jésus-Christ ». Puis, réciter un Notre Père, un je Vous salue Marie et un Requiem aeternam.

 

Suffrage

Efforçons-nous de suppléer, par le trésor des indulgences, à la misère extrême des âmes du purgatoire

 

La vénérable Marie de Quito vit en esprit, sur une grande place, une table couverte d'or, d'argent, de diamants, de perles et de toutes sortes de pierres précieuses; elle entendit en même temps une voix qui criait: « Ce trésor est à la disposition de tout le monde: que ceux qui en veulent en prennent pour s'en servir! » C'était l'image de l'immense trésor des indulgences, ouvert tous les jours par l'Eglise à l'avantage des fidèles. Si nous voulons donc en profiter pour nous ou pour les autres, cherchons à gagner des indulgences, et ne négligeons pas d'en appliquer aux âmes du purgatoire à qui elles sont si utiles, et qui les attendent avec tant d'impatience de notre charité.

 

Psaume 129

 

Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur, Seigneur, écoute mon appel !

Que ton oreille se fasse attentive au cri de ma prière!

Si tu retiens les fautes, Seigneur Seigneur, qui subsistera?

Mais près de toi se trouve le pardon pour que l'homme te craigne.

J'espère le Seigneur de toute mon âme; je l'espère, et j'attends sa parole.

Mon âme attend le Seigneur plus qu'un veilleur ne guette l'aurore.

Plus qu'un veilleur ne guette l'aurore,

attends le Seigneur, Israël.

Oui, près du Seigneur, est l'amour; près de lui, abonde le rachat.

C'est lui qui rachètera Israël de toutes ses fautes.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit,

Maintenant et toujours et pour les siècles et les siècles. Amen.

 

Seigneur, donnez-leur le repos éternel;

Et faites briller pour eux la lumière qui ne s'éteint jamais.

 

Des portes de l'enfer arrachez leurs âmes, ô Seigneur!

Qu'ils reposent en paix. Ainsi soit-il.

 

Seigneur, exaucez ma prière,

et que mon cri parvienne jusqu'à Vous !

 

Prions

 

O Dieu, créateur et rédempteur de tous les fidèles, accordez aux âmes de vos serviteurs et de vos servantes la rémission de tous leurs péchés, afin qu'elles obtiennent, par nos très humbles prières, le pardon qu'elles ont toujours attendu de votre miséricorde; vous qui vivez et régnez dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

 444163092_3781716e01

Donnez-leur, Seigneur, le repos éternel, et faites briller sur eux la lumière qui ne s'éteint jamais,

Qu'ils reposent en paix. Ainsi soit-il.

 

Pour recevoir chaque jour la méditation du Mois des Ames du Purgatoire, être tenu au courant des mises à jour du site et recevoir des prières par e-mail, abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes

16 novembre 2011

Le Mois des Âmes du Purgatoire

Le Mois des Âmes du Purgatoire

 Prayer+on+behalf+of+lost+souls+in+purgatory-1024x768-22754

Dix-septième jour

Manière de secourir les âmes du Purgatoire par voie de Justice

 

Méditation

 

On vient en aide aux âmes du purgatoire par voie de justice, quand on rachète leur peine par ses aumônes ou qu'on la supplée par ses jeûnes. L'aumône est alors un prix qu'on paie pour satisfaire aux droits de la divine justice, et qui, équivalant à la peine, les délivre des liens du péché, et les fait admettre à la participation de la grâce divine et de la vie éternelle. C'est comme une eau qui tombe sur le purgatoire, apaise et éteint les flammes de ce feu dévorant; et parmi les œuvres de charité qu'on peut pratiquer à l'avantage des âmes des défunts, c'est une de celles qui leur peuvent le plus puissamment obtenir la félicité et la gloire. Il faut considérer ici qu'aux yeux du Seigneur, la quotité de l'aumône a moins de valeur que le sentiment avec lequel elle est faite. Riches ou pauvres, pensons donc à donner le plus que nous pourrons en aumônes pour le purgatoire; et plus nous aurons de mérite à le faire, plus nous coopérerons à la délivrance de ces âmes bénies. Les pieuses offrandes d'huile, de cire et d'autres objets que l'on fait à l'église en forme de suffrage pour les âmes du purgatoire, servent à leur procurer l'adoucissement et la fin de leurs peines, parce que tout cela rentre dans la classe des aumônes qui servent au culte de la religion ou au soulagement des fidèles. Il en est de même de toutes les œuvres de charité corporelle ou spirituelle; et toutes les fois qu'on les pratique avec l'intention de les appliquer aux âmes du purgatoire, on en tire un double fruit en subvenant aux besoins de ce monde, et à ceux plus grands encore de l'autre. Oh! quelle ample moisson est donc préparée à notre charité! Implorons le secours d'en haut, afin que le nombre et le zèle des ouvriers réponde à la richesse de la récolte. Enfin on supplée aux châtiments imposés par la divine justice par les jeûnes; et, sous ce nom, on comprend non seulement toutes les pénitences volontaires, mais encore toutes les tribulations qu'on ne peut éviter dans cette vie, car ce sont également des moyens de satisfaire pour les péchés. Qui ne peut se mortifier en quelque chose, soit dans l'esprit, soit dans le corps? Qui ne souffre dans cette vie beaucoup de maux qu'il partage avec tous ou qui lui sont particuliers? Et pourquoi ne pas appliquer ces afflictions au soulagement des trépassés? Tout ce que nous souffrons les soulage comme si elles le souffraient elles mêmes, quand nous l'offrons à Dieu pour diminuer leurs peines. En agissant ainsi, nous ne perdons rien de notre mérite, nous l'augmentons au contraire, puisque, à la patience dans les tribulations, nous joignons la charité qui en reporte le fruit sur les autres. Prenons donc l'habitude de souffrir et d'offrir chacune de nos peines pour les âmes du purgatoire; ce sera le moyen de plaire davantage à Dieu, d'accroître nos mérites et de leur être beaucoup plus utiles.

 

Prière

 

Nous vous offrons, Seigneur, toutes les peines de notre vie, et tout ce que nous souffrons dans le corps ou dans l'âme, pour les saintes âmes du purgatoire. Vous nous avez donné les biens que nous tenons de la main des morts qui n'ont rien conservé pour eux, mais nous ont tout transmis. Maintenant que nos bienfaiteurs ont besoin de notre secours, touchés de leurs maux, nous répandons en aumônes dans le sein des pauvres une partie de ces biens. Daignez, ô grand Dieu, l'accepter pour leur compte, afin que, payant ainsi les dettes qui pèsent sur eux, nous puissions contribuer à les faire admettre à la possession de l'héritage céleste.

 

Exemple

 

La bienheureuse Christine fut un jour ravie en extase et tellement hors d'elle-même,que tous la croyaient mourante : son âme fut alors conduite dans le purgatoire, dont les peines la touchèrent plus qu'on ne pourrait dire, et ensuite au ciel, dont la gloire la remplit de délices. Tandis qu'elle jouissait de son bonheur parmi les chœurs des esprits célestes, le Seigneur lui dit qu'elle pouvait à son choix retourner sur la terre ou rester pour toujours dans la cour céleste. La sainte, imitant l'ardente charité de l'Apôtre, répondit : « Il vaut mieux retarder de quelques instants sa propre félicité, afin de pouvoir secourir ces pauvres âmes qui sont purifiées par de si cruels tourments. Je demande donc de retourner sur la terre, pour offrir mes pénitences en faveur du purgatoire ». Revenue à elle, non seulement elle supporta à l'avenir avec une patience héroïque les grandes tribulations que Dieu lui envoyait, mais elle y ajoutait tant de pénitences volontaires d'esprit et de corps, que sa vie était un véritable martyre. Perpétuellement en lutte contre sa propre volonté, elle se refusait les satisfactions même les plus innocentes, et tenait son esprit comme cloué sur une croix de douleurs. Quant à son corps, qui pourrait énumérer les pénitences dont elle le chargeait? Jeûnes quotidiens, et quelquefois sans prendre aucune nourriture, sommeil très court et sur la dure, vêtements qu'on aurait pu dire formés de cilice très rude plutôt que de laine grossière, disciplines sanglantes; se plonger dans l'eau glacée, s'imposer des brûlures atroces, se rouler dans les épines, se frapper la poitrine avec des pierres, se suspendre à des chevalets, tel fut le genre de vie dans lequel elle persévéra pendant quarante-deux ans que Dieu la laissa encore sur la terre. Quand on cherchait à modérer la ferveur d'une pénitence si rigoureuse, elle répondait: « Les peines que j'ai vu souffrir en purgatoire sont bien plus rigoureuses et plus insupportables, et je prie Dieu, de tout mon cœur, de m'accorder assez de force et de vie pour continuer, pour augmenter mes pénitences, afin d'apporter quelque soulagement au purgatoire ». Les saints seront-ils les seuls à donner aux morts de si belles preuves de compassion? Pensons que leur vie doit être non-seulement l'objet de notre admiration, mais le modèle de notre conduite, et cherchons à les imiter, sinon en tout, du moins autant que notre faiblesse le permettra, dans leur charité pour le purgatoire.

 

Récitons à l'intention des fidèles trépassés cinq Pater, Ave et Requiem, en mémoire de la passion de Notre Seigneur Jésus-Christ; supplions le Père éternel d'avoir pitié de leurs âmes en vue du sang répandu par son divin Fils, et, pour cela, répétons cinq fois l'oraison jaculatoire: « Miséricorde, ô Père Eternel, par le Très Précieux Sang de Jésus-Christ ». Puis, réciter un Notre Père, un je Vous salue Marie et un Requiem aeternam.

 

Suffrage

Pour obtenir plus tot le pardon et la paix des défunts, donnons d'abondantes aumônes aux pauvres de Jésus-Christ

 

Saint Paulin nous raconte que le célèbre sénateur Pammachius pleura beaucoup son épouse défunte et honora son corps par de pompeuses funérailles, tandis qu'il répandait d'abondantes aumônes pour le bien de son âme, lui donnant ainsi jusqu'après sa mort une preuve de son amour. Presque tous honorent leurs parents défunts par le deuil et les funérailles. mais combien pensent à verser à leur intention dans les mains des pauvres d'abondantes aumônes? Et pourtant les fidèles devraient surtout s'attacher a procurer le bien de la meilleure partie d'eux, qui est l'âme. Que notre suffrage de ce jour consiste à faire, selon nos moyens, quelque aumône à l'intention des morts dont l'âme en recevra du soulagement.

 

Psaume 129

 

Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur, Seigneur, écoute mon appel !

Que ton oreille se fasse attentive au cri de ma prière!

Si tu retiens les fautes, Seigneur Seigneur, qui subsistera?

Mais près de toi se trouve le pardon pour que l'homme te craigne.

J'espère le Seigneur de toute mon âme; je l'espère, et j'attends sa parole.

Mon âme attend le Seigneur plus qu'un veilleur ne guette l'aurore.

Plus qu'un veilleur ne guette l'aurore,

attends le Seigneur, Israël.

Oui, près du Seigneur, est l'amour; près de lui, abonde le rachat.

C'est lui qui rachètera Israël de toutes ses fautes.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit,

Maintenant et toujours et pour les siècles et les siècles. Amen.

 

Seigneur, donnez-leur le repos éternel;

Et faites briller pour eux la lumière qui ne s'éteint jamais.

 

Des portes de l'enfer arrachez leurs âmes, ô Seigneur!

Qu'ils reposent en paix. Ainsi soit-il.

 

Seigneur, exaucez ma prière,

et que mon cri parvienne jusqu'à Vous !

 

Prions

 

O Dieu, créateur et rédempteur de tous les fidèles, accordez aux âmes de vos serviteurs et de vos servantes la rémission de tous leurs péchés, afin qu'elles obtiennent, par nos très humbles prières, le pardon qu'elles ont toujours attendu de votre miséricorde; vous qui vivez et régnez dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

 444163092_3781716e01

Donnez-leur, Seigneur, le repos éternel, et faites briller sur eux la lumière qui ne s'éteint jamais,

Qu'ils reposent en paix. Ainsi soit-il.

 

Pour recevoir chaque jour la méditation du Mois des Ames du Purgatoire, être tenu au courant des mises à jour du site et recevoir des prières par e-mail, abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes

15 novembre 2011

Le Mois des Âmes du Purgatoire

Le Mois des Âmes du Purgatoire

 335_001

Seizième jour

Manière de venir an secours des âmes du purgatoire par voie de grâce

 

Méditation

 

On peut soulager les âmes du purgatoire en deux manières: par voie de grâce et par voie de justice. Par voie de grâce quand l'Église, par ses prières privées ou publiques, demande leur délivrance au Très-Haut, et surtout quand le chef de l'Église, Notre Seigneur Jésus-Christ, se pose comme médiateur dans le saint sacrifice de la messe, où se renouvelle l'oblation du calvaire, et où le sang, la chair, l'humanité du Sauveur sont offerts pour les racheter. Ce sacrifice étant, en raison de la victime, d'un prix infini, une seule messe suffirait par elle-même pour délivrer toutes les âmes du purgatoire; mais comme le fruit en est appliqué suivant l'intention de celui qui l'offre, l'acceptation qu'en fait le Seigneur, et les dispositions des âmes elles-mêmes, nous devons en offrir le plus que nous pourrons à leur intention. Il est encore une autre espèce d'intercession publique: c'est quand l'Église s'unit en corps, et dans ses saints offices implore la miséricorde de Dieu en faveur des défunts. Oh! combien sont utiles aux âmes du purgatoire les prières faites en commun! L'Église pria pour la délivrance de saint Pierre, et un ange, brillant de lumière, descendit du ciel dans l'obscure prison, brisa les chaînes et les liens qui retenaient l'Apôtre, et le tira sain et sauf des mains d'Hérode. De semblables miracles se renouvellent souvent dans le purgatoire, quand l'Église prie pour les trépassés et demande qu'ils soient délivrés des liens de leurs fautes. Par la vertu de la prière publique, l'ange de la paix et de la lumière descend dans leur profonde prison, brise leurs chaînes, et les conduit au bonheur du paradis. Le Seigneur, par la bouche de David, affirme que si le peuple fidèle l'invoque en faveur de ces infortunés, il ne peut laisser sa prière sans effet. Unissons-nous donc pour lever les mains vers le ciel et leur obtenir la liberté à laquelle ils aspirent avec tant d'ardeur. Les prières privées des fidèles servent aussi à obtenir aux âmes du purgatoire du soulagement et le salut. A mesure que notre demande monte vers Dieu, la miséricorde divine descend dans le purgatoire. La prière est la clé du ciel, le moyen le plus puissant de toucher le cœur de Dieu. A la prière d'Élie, les cataractes du ciel s'ouvrirent, et répandirent des eaux si abondantes, que toute la contrée de Samarie désolée revint à la vie; ainsi, à la prière des vivants, les entrailles de la miséricorde de notre Dieu sont émues, et il fait descendre sur les âmes des trépassés des torrents de grâces, de pardon, de liberté et de gloire. Combien donc il est facile de secourir les âmes du purgatoire! On pourrait alléguer qu'on n'a pas de quoi faire l'aumône, ou que la santé ne permet pas les pénitences rigoureuses; mais qui peut dire qu'il ne peut ou ne sait pas prier? Adressons donc au Seigneur des prières assidues, soit en public, soit en particulier, pour qu'il prenne pitié des morts.

 

Prière

 

Miséricorde, miséricorde, ô Seigneur! pour tant d'âmes qui gémissent dans de cruels tourments. Le peuple fidèle, à vos pieds prosterné, implore miséricorde; l'Église, par ses pieux accents, demande miséricorde; le Verbe incarné, par son sacrifice qu'il renouvelle sur l'autel, sollicite votre miséricorde. Vous avez promis d'écouter la voix du peuple et d'exaucer les prières de l'Église, vous ne pouvez pas ne point écouter, ne point exaucer les prières et la voix du sang de Jésus-Christ. Ah! nous vous conjurons tous de délivrer les âmes du purgatoire: ne refusez pas votre grâce à tant d'intercessions, et que votre miséricorde et votre clémence consolent tant de misères!

 

Exemple

 

L'empereur Théophile, après avoir été pendant sa vie un persécuteur déclaré des saintes images, reconnut son erreur avant de mourir, et détesta sincèrement ses fautes; mais il ne put, dans ces derniers moments, les expier par la pénitence qui lui resta à subir dans le purgatoire. Son épouse Théodora, qui avait tant fait pour le convertir, lit davantage encore pour le délivrer des peines de l'autre vie. Non-seulement elle versait des larmes abondantes et faisait de ferventes prières avec toute sa cour, mais elle demanda des messes et d'autres suffrages dans tous les monastères, et, par l'intermédiaire de saint Méthode, patriarche de Constantinople, elle fit multiplier les prières publiques et privées dans le clergé et dans le peuple. Le cœur de Dieu ne put résister à la force de tant de supplications; et le vénérable prélat, se livrant dans l'église de Sainte-Sophie aux actes de ces dévotions solennelles, vit apparaître un envoyé divin qui lui dit: « Evêque, tes prières sont exaucées, et Théophile a obtenu sa grâce ». Théodora eût dans ce môme moment une vision qui lui annonça que ses prières et celles de ses prêtres avaient délivré Théophile du purgatoire Aussi les supplications se changèrent en actions de grâce, et toute la ville de Constantinople se réjouit d'avoir obtenu la glorification de son défunt empereur. Tel est l'effet des prières des fidèles pour les âmes des défunts; et pour que ceux qui nous sont chers puissent le ressentir, prions pour eux sans nous lasser jamais.

 

Récitons à l'intention des fidèles trépassés cinq Pater, Ave et Requiem, en mémoire de la passion de Notre Seigneur Jésus-Christ; supplions le Père éternel d'avoir pitié de leurs âmes en vue du sang répandu par son divin Fils, et, pour cela, répétons cinq fois l'oraison jaculatoire: « Miséricorde, ô Père Eternel, par le Très Précieux Sang de Jésus-Christ ». Puis, réciter un Notre Père, un je Vous salue Marie et un Requiem aeternam.

 

Suffrage

Offrons pour les âmes du purgatoire le saint sacrifice de la messe, et espérons que, par la miséricorde du Seigneur, nous leur procurerons ainsi le soulagement et la paix.

 

Le Bienheureux Henri Suso vit apparaître un religieux de son ordre qui, en implorant sa compassion, lui criait: « C'est du sang, c'est du sang, ô frère, qu'il faut pour éteindre les flammes du purgatoire qui nous dévorent; c'est le sang du divin agneau offert à la sainte messe ». Offrons donc des messes pour soulager les âmes du purgatoire, et que notre suffrage d'aujourd'hui soit d'en célébrer ou d'en faire dire au moins une pour elles.

 

Psaume 129

 

Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur, Seigneur, écoute mon appel !

Que ton oreille se fasse attentive au cri de ma prière!

Si tu retiens les fautes, Seigneur Seigneur, qui subsistera?

Mais près de toi se trouve le pardon pour que l'homme te craigne.

J'espère le Seigneur de toute mon âme; je l'espère, et j'attends sa parole.

Mon âme attend le Seigneur plus qu'un veilleur ne guette l'aurore.

Plus qu'un veilleur ne guette l'aurore,

attends le Seigneur, Israël.

Oui, près du Seigneur, est l'amour; près de lui, abonde le rachat.

C'est lui qui rachètera Israël de toutes ses fautes.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit,

Maintenant et toujours et pour les siècles et les siècles. Amen.

 

Seigneur, donnez-leur le repos éternel;

Et faites briller pour eux la lumière qui ne s'éteint jamais.

 

Des portes de l'enfer arrachez leurs âmes, ô Seigneur!

Qu'ils reposent en paix. Ainsi soit-il.

 

Seigneur, exaucez ma prière,

et que mon cri parvienne jusqu'à Vous !

 

Prions

 

O Dieu, créateur et rédempteur de tous les fidèles, accordez aux âmes de vos serviteurs et de vos servantes la rémission de tous leurs péchés, afin qu'elles obtiennent, par nos très humbles prières, le pardon qu'elles ont toujours attendu de votre miséricorde; vous qui vivez et régnez dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

 444163092_3781716e01

Donnez-leur, Seigneur, le repos éternel, et faites briller sur eux la lumière qui ne s'éteint jamais,

Qu'ils reposent en paix. Ainsi soit-il.

 

Pour recevoir chaque jour la méditation du Mois des Ames du Purgatoire, être tenu au courant des mises à jour du site et recevoir des prières par e-mail, abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes

14 novembre 2011

Le Mois des Âmes du Purgatoire

Le Mois des Âmes du Purgatoire

 anime_del_purgatorio

Quinzième jour

Communion de secours réciproques entre les trois Églises

 

Méditation

 

L'Église chrétienne est un corps moral dont Jésus-Christ est le chef: elle est divisée en trois Églises particulières, qu'on peut considérer comme autant de membres qui la composent: l'Église triomphante, qui règne dans les cieux; l'Église souffrante, qui expie dans le purgatoire, et l'Église militante, qui combat sur la terre. Entre ces trois Églises existe un lien de charité qu'on appelle la communion des saints, et en vertu duquel elles s'aident et se portent réciproquement secours. Il en résulte que si Dieu, par la lui qu'il s'est faite, n'aide pas ordinairement les âmes du purgatoire, les deux autres Églises le peuvent faire. Et, en cela, nous devons admirer la magnifique économie de la divine Providence, qui, tandis qu'elle se réserve la rigoureuse justice, confère à d'autres les droits de la miséricorde et de la compassion. Remercions-en donc le Seigneur et sachons en profiter. Les bienheureux qui, dans le ciel, jouissent de la vision béatifique n'oublient pas les âmes du purgatoire, et, bien qu'ils ne puissent mériter par eux-mêmes, ils peuvent néanmoins obtenir pour les autres, et ne cessent d'implorer la clémence divine et d'intercéder pour les âmes souffrantes, autant par compassion pour les peines qu'elles éprouvent, que par l'ardente charité qui les unit à elles, et par le désir d'augmenter encore par leur délivrance le bonheur du paradis. Ainsi le ciel est en communion avec le purgatoire, et lui vient en aide, non en lui payant un tribut de larmes, comme nous le faisons sur la terre, mais en offrant au Dieu suprême ses sentiments les plus saints et les plus ardents. Nous aussi, habitants de la terre, nous sommes en communion avec le purgatoire. Les clés de ces profonds cachots sont entre nos mains, nous avons à notre disposition les eaux mystiques qui peuvent éteindre ces flammes dévorantes. Comme les anges et les saints, nous pouvons aussi, pauvres mortels, délivrer ces âmes bénies de leurs terribles souffrances: bien plus, les anges et les saints ne le peuvent que par leurs prières, et nous le pouvons faire par toutes sortes de suffrages et de bonnes œuvres. Quelle vaste carrière s'ouvre donc à notre charité! Mettons la faucille dans une si riche moisson, et puisque nous avons la faculté d'opérer un tel bien, que notre zèle y réponde et la mette en œuvre.

 

Prière

 

Seigneur, vous qui nous avez donné la faculté de venir en aide aux âmes du purgatoire, donnez-nous-en aussi le désir et le zèle. Que cette source de bienfaits ne reste pas stérile, qu'un don si précieux porte des fruits dignes de sa valeur. Mais quels fruits portera la plante qui ne ,serait pas arrosée et réchauffée par votre grâce? Que votre grâce donc allume dans nos cœurs l'amour pour les fidèles trépassés, qu'elle y répande comme une douce rosée les sentiments de compassion tendre et de dévotion, et nous saurons alors marcher à la fin que vous nous avez marquée; et, rivalisant avec les anges et les saints, nous montrerons par nos œuvres que l'Église militante peut et sait, autant que la triomphante, venir en aide à la souffrante, qui se recommande à toutes deux avec les instances les plus pressantes.

 

Exemple

 

Dans le monastère de Sainte Catherine, à Naples, on avait la louable coutume de terminer toutes les œuvres de la journée en récitant au dortoir les vêpres des morts, afin d'obtenir du Seigneur la paix et le repos pour les âmes des trépassés, avant de se livrer au sommeil. Cette pieuse pratique était chère au purgatoire autant qu'au ciel; mais un soir que des occupations extraordinaires s'étaient prolongées dans le couvent jusqu'à une heure avancée de la nuit, les religieuses allèrent prendre leur repos sans offrir pour les morts leur suffrage accoutumé. Mais pendant qu'elles donnaient, il descendit du ciel une cohorte d'anges qui, se rangeant avec ordre dans le lieu où les religieuses avaient l'habitude de prier, chantèrent avec une mélodie toute céleste l'office qui avait été omis. Une seule veillait alors en prières: c'était la vénérable sœur Paule de Sainte Thérèse, qui, surprise à ces accents inattendus, sortit en toute hâte de sa cellule pour s'unir à ses sœurs, qu'elle croyait entendre chanter. Mais quel ne fut pas son étonnement quand elle vit les anges, en nombre égal à celui des religieuses du monastère, les suppléer dans leur œuvre de charité, afin que les morts ne restassent pas privés d'un suffrage si utile! Le cœur de la vénérable servante du Seigneur devint alors encore plus tendre pour les âmes du purgatoire que les habitants du ciel, aussi bien que ceux de la terre, se font un bonheur de secourir; et, ayant raconté le fait à ses compagnes, il fut décidé que désormais aucune circonstance, quelque importante qu'elle fût, n'empêcherait plus la récitation des vêpres à l'intention des âmes des trépassés. Si nous avons adopté quelque pieuse pratique à la même intention, gardons-nous de la jamais négliger, et si nous n'en avons pas, choisissons-en une, car il importe trop au purgatoire, au ciel et à la terre que ces âmes soient soulagées.

 

Récitons à l'intention des fidèles trépassés cinq Pater, Ave et Requiem, en mémoire de la passion de Notre Seigneur Jésus-Christ; supplions le Père éternel d'avoir pitié de leurs âmes en vue du sang répandu par son divin Fils, et, pour cela, répétons cinq fois l'oraison jaculatoire: « Miséricorde, ô Père Eternel, par le Très Précieux Sang de Jésus-Christ ». Puis, réciter un Notre Père, un je Vous salue Marie et un Requiem aeternam.

 

Suffrage

La visite des églises ayant beaucoup d'efficacité pour délivrer les âmes du purgatoire, ne négligeons pas de la pratiquer aujourd'hui à leur intention

 

Léonarde Coline, de Dôle, qui depuis dix-sept ans souffrait en Purgatoire, pria sa nièce Huguette Boi de visiter trois fois à son intention trois églises de la sainte Vierge, situées en Bourgogne; ce qu'ayant fait la pieuse nièce, l'âme de sa tante fut aussitôt délivrée. Nous nous proposerons de visiter aujourd'hui trois églises à I intention des âmes du purgatoire, et, les considérant comme une image de l'Église universelle de Jésus-Christ, nous y prierons pour la réciproque -communion des saints, afin que l'Eglise triomphante, la souffrante et la militante, se prêtant un mutuel secours, chacune puisse pleinement atteindre sa fin, se voir préservée des dangers, délivrée des châtiments, réunie dans la divine gloire.

 

Psaume 129

 

Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur, Seigneur, écoute mon appel !

Que ton oreille se fasse attentive au cri de ma prière!

Si tu retiens les fautes, Seigneur Seigneur, qui subsistera?

Mais près de toi se trouve le pardon pour que l'homme te craigne.

J'espère le Seigneur de toute mon âme; je l'espère, et j'attends sa parole.

Mon âme attend le Seigneur plus qu'un veilleur ne guette l'aurore.

Plus qu'un veilleur ne guette l'aurore,

attends le Seigneur, Israël.

Oui, près du Seigneur, est l'amour; près de lui, abonde le rachat.

C'est lui qui rachètera Israël de toutes ses fautes.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit,

Maintenant et toujours et pour les siècles et les siècles. Amen.

 

Seigneur, donnez-leur le repos éternel;

Et faites briller pour eux la lumière qui ne s'éteint jamais.

 

Des portes de l'enfer arrachez leurs âmes, ô Seigneur!

Qu'ils reposent en paix. Ainsi soit-il.

 

Seigneur, exaucez ma prière,

et que mon cri parvienne jusqu'à Vous !

 

Prions

 

O Dieu, créateur et rédempteur de tous les fidèles, accordez aux âmes de vos serviteurs et de vos servantes la rémission de tous leurs péchés, afin qu'elles obtiennent, par nos très humbles prières, le pardon qu'elles ont toujours attendu de votre miséricorde; vous qui vivez et régnez dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

 444163092_3781716e01

Donnez-leur, Seigneur, le repos éternel, et faites briller sur eux la lumière qui ne s'éteint jamais,

Qu'ils reposent en paix. Ainsi soit-il.

 

Pour recevoir chaque jour la méditation du Mois des Ames du Purgatoire, être tenu au courant des mises à jour du site et recevoir des prières par e-mail, abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes


13 novembre 2011

Le Mois des Âmes du Purgatoire

Le Mois des Âmes du Purgatoire

 Marienmünster_Dießen_Vorhalle_Kerkerheiland_Feuer_1

Quatorzième jour

Dieu, suivant les lois actuelles de sa providence, n'aide pas ordinairement les âmes du purgatoire

 

Méditation

 

Ce monde est un royaume où se mêlent la bonté et la justice, en sorte que si quelquefois on y sent les coups de la colère divine, plus souvent on y voit triompher les traits généreux d'une miséricorde pleine d'amour. Mais, dans l'autre monde, il n'en est pas ainsi. La bonté et la justice auront leur domaine séparé: la première épanchera ses trésors en paradis, la seconde fera souffrir les plus affreux supplices dans l'enfer. Or, lequel de ces deux attributs divins règnera-t-il en purgatoire? Le purgatoire étant une partie de l'abîme, l'attribut qui y régnera sera celui qui rend l'enfer si épouvantable: l'inflexible justice divine. Combien donc devons-nous redouter d'aller môme en purgatoire! La sainteté, la justice, l'amour même de Dieu rendent son bras inexorable dans le châtiment des âmes du purgatoire: la sainteté, parce que, étant par essence contraire à toute imperfection et à tout défaut, elle ne peut absolument permettre qu'une âme entre en purgatoire souillée de la moindre tache; la justice, parce que tout droit divin méprisé devant avoir une réparation, elle ne peut s'empêcher de punir ces âmes, jusqu'à ce qu'elle en ait tiré la dette tout entière; l'amour, parce que, voulant former les âmes à sa ressemblance, il les purifie par la souffrance, jusqu'à ce qu'elles offrent une parfaite image de la bonté suprême. O mystère de rigueur vraiment divin! Efforçons-nous donc de satisfaire dans cette vie à ce qu'exigent ces trois attributs de Dieu, afin que nous n'ayons pas à éprouver, comme ces âmes malheureuses, l'inflexible rigueur du purgatoire. Il suit de là que Dieu, bien que plein de miséricorde, de compassion et d'amour pour ces âmes, ne leur accorde pas ordinairement, selon l'ordre actuel de sa Providence, la moindre rémission ni de leurs peines ni de leurs fautes dans le purgatoire, mais qu'il recherche la gloire de son saint nom dans les souffrances que sa divine justice leur impose avec une sévérité sans égale, non pour tirer un cruel plaisir de leur affliction, mais pour la fin très pure de les rendre dignes de lui. Et c'est pourquoi, comme il a pour but de les purifier plus encore que de les punir, et comme elles n'ont plus la liberté qui est la source de tout mérite dans cette vie, il faut qu'elle soit suppléée par la rigueur du supplice que seules la toute-puissance et la justice de Dieu peuvent infliger dans une juste proportion. Concluons donc avec quel raffinement les peines sont distribuées dans le purgatoire, jusqu'à l'emporter presque sur la rigueur de l'enfer lui-même.

 

Prière

 

Vous êtes juste, Seigneur, et dans le purgatoire vous exercez sur les âmes la plus rigoureuse justice. C'est la loi que vous vous êtes imposée vous-même, mais vous ne vous êtes jamais imposé celle de repousser ceux qui se présentent pour intercéder en leur faveur. Vous accueillez au contraire avec bonté la médiation des hommes, vous la désirez, vous la voulez; et c'est en cette qualité de médiateurs que nous venons en votre sainte présence. Écoutez, ô grand Dieu, nos prières; acceptez nos offrandes. Nous vous prions d'accorder à ces filles désolées de Sion la délivrance de leurs peines, et nous vous offrons en compensation tout le mérite de ce saint exercice, toutes les œuvres de piété que les fidèles font en leur faveur dans l'univers entier. Que votre justice en demeure satisfaite, que votre clémence couronne les prières faites sur la terre, et comble les ardents désirs du purgatoire.

 

Exemple

 

La sœur de Saint Malachie étant morte, fut mise en purgatoire, où son pieux frère la secourut par de nombreux suffrages; puis, ayant cessé de prier pour elle, il entendit une voix inconnue lui dire pendant la nuit que sa sœur l'attendait hors de l'église et lui demandait des consolations. Le saint comprit quels étaient les besoins de sa sœur, et, ayant repris les pieux exercices qu'il avait abandonnés, il la vit à quelque temps de là à l'entrée de l'église, vêtue de deuil, triste et' désolée. Cette vision lui fit redoubler sa ferveur, et il ne passa pas un seul jour sans faire à son intention de grandes œuvres de piété. L'âme alors se fit voir vêtue non plus de noir, mais de gris, et entra dans l'église sans toutefois avancer jusqu'à l'autel. Son frère, à cette vue, sentit augmenter sa confiance dans ses suffrages, et les multiplia de telle sorte, qu'il vint à bout de satisfaire complètement à la justice divine. Il en eut la certitude quand, à sa troisième apparition, il la vit, couverte de vêtements d'une éclatante blancheur, s'approcher de l'autel au milieu d'une troupe d'élus, ce qui signifiait qu'elle était admise à la gloire du paradis. Les divers états dans lesquels se fit voir celle défunte nous font bien connaître l'économie ordinaire de la divine providence, qui ne délivre pas les âmes du purgatoire par un acte absolu de puissance et de volonté, mais qui exige d'elles, avec la justice la plus exacte, le paiement de toutes leurs dettes, acceptant toutefois les suffrages des fidèles, d'autant plus utiles à ces pauvres aines qu'ils sont plus abondants. Travaillons donc à en offrir beaucoup pour les morts qui nous sont chers, et que nos efforts soient si constants, qu'ils leur procurent bientôt l'éternel bonheur.

 

Récitons à l'intention des fidèles trépassés cinq Pater, Ave et Requiem, en mémoire de la passion de Notre Seigneur Jésus-Christ; supplions le Père éternel d'avoir pitié de leurs âmes en vue du sang répandu par son divin Fils, et, pour cela, répétons cinq fois l'oraison jaculatoire: « Miséricorde, ô Père Eternel, par le Très Précieux Sang de Jésus-Christ ». Puis, réciter un Notre Père, un je Vous salue Marie et un Requiem aeternam.

 

Suffrage

Si notre position ne nous fournit pas les moyens de subvenir aux besoins des âmes du purgatoire, suppléons-y par de saintes industries; car dans la misère la plus profonde nous pouvons encore trouver de quoi les aider

 

Le Frère André de Simoni, portier du couvent de Saint André à Rome, s'appliquait à cultiver dans un petit jardin une grande quantité de fleurs dont il offrait des bouquets aux illustres personnages qui fréquentaient celte sainte maison, en les priant de lui donner en retour quelque aumône dont il distribuait une partie aux pauvres, faisant avec le reste dire des messes pour les âmes du purgatoire. Dieu, suivant la loi éternelle qu'il s'en est faite, n'aide pas lui-môme ces âmes, mais il permet aux hommes de le faire; et si quelqu'un se croit dépourvu de moyens, qu'il imite la sainte industrie de Simoni: une ingénieuse charité peut toujours suppléer à ce que la fortune nous refuse.

 

Psaume 129

 

Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur, Seigneur, écoute mon appel !

Que ton oreille se fasse attentive au cri de ma prière!

Si tu retiens les fautes, Seigneur Seigneur, qui subsistera?

Mais près de toi se trouve le pardon pour que l'homme te craigne.

J'espère le Seigneur de toute mon âme; je l'espère, et j'attends sa parole.

Mon âme attend le Seigneur plus qu'un veilleur ne guette l'aurore.

Plus qu'un veilleur ne guette l'aurore,

attends le Seigneur, Israël.

Oui, près du Seigneur, est l'amour; près de lui, abonde le rachat.

C'est lui qui rachètera Israël de toutes ses fautes.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit,

Maintenant et toujours et pour les siècles et les siècles. Amen.

 

Seigneur, donnez-leur le repos éternel;

Et faites briller pour eux la lumière qui ne s'éteint jamais.

 

Des portes de l'enfer arrachez leurs âmes, ô Seigneur!

Qu'ils reposent en paix. Ainsi soit-il.

 

Seigneur, exaucez ma prière,

et que mon cri parvienne jusqu'à Vous !

 

Prions

 

O Dieu, créateur et rédempteur de tous les fidèles, accordez aux âmes de vos serviteurs et de vos servantes la rémission de tous leurs péchés, afin qu'elles obtiennent, par nos très humbles prières, le pardon qu'elles ont toujours attendu de votre miséricorde; vous qui vivez et régnez dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

 444163092_3781716e01

Donnez-leur, Seigneur, le repos éternel, et faites briller sur eux la lumière qui ne s'éteint jamais,

Qu'ils reposent en paix. Ainsi soit-il.

 

Pour recevoir chaque jour la méditation du Mois des Ames du Purgatoire, être tenu au courant des mises à jour du site et recevoir des prières par e-mail, abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes

12 novembre 2011

Le Mois des Âmes du Purgatoire

Le Mois des Âmes du Purgatoire

 Our_Lady_Jesus_Purgatory

Treizième jour

Les âmes du purgatoire ne peuvent plus mériter par elles-mêmes

 

Méditation

 

La souffrance est dure à supporter dans ce monde; mais il y a des compensations qui peuvent la faire accepter avec patience et même la faire désirer avec ardeur. La nature en a horreur, mais la pensée qu'elle aide à marcher à la perfection et qu'elle reçoit une éternelle récompense dans le ciel, remplissait de joie les martyrs sous l'action des tenailles et des chevalets, et peuplait les déserts de fervents solitaires. Mais les souffrances du purgatoire ne sont point adoucies par de telles compensations, elles sont uniquement le paiement d'une dette et, si on peut le dire, l'absolue souffrance. Combien donc ne sont-elles pas dignes de compassion et de soulagement? La vertu ne naît pas avec nous ; il faut l'acquérir. La nature nous y dispose, mais c'est Dieu qui nous en donne l'habitude: la grâce nous y porte et nous y fait avancer, mais nous ne l'acquérons que par nos actes, et plus nous les multiplions, plus nous devenons vertueux et parfaits. Le travail du chrétien consiste à se perfectionner autant qu'il peut par l'exercice des vertus ; mais cet exercice ne dure qu'autant que la vie. A la mort, la perte de la liberté ferme la carrière du mérite, et on reste au point où nous trouve notre dernière heure. Que l'on souffre peu ou beaucoup, qu'on produise ou non des actes de vertu, on n'acquiert plus de mérites dans l'autre vie: ainsi, quelque impitoyables que soient les châtiments des âmes du purgatoire, quelque héroïques que puissent être leurs actes, leur vertu ne s'accroît plus, leurs mérites n'augmentent pas. Empressons-nous donc, chrétiens, d'en acquérir pendant la vie, et ne laissons pas s'écouler un jour sans avancer dans la carrière de la vertu. En proportion du progrès dans la vertu et des mérites acquis pendant la vie, on monte plus vite en paradis et on reçoit de plus grands degrés de gloire. Celui qui aura plus gagné sur la terre brillera davantage dans le ciel, et pas un acte, pas une parole, pas un désir ne restera sans sa récompense. Mais les âmes du purgatoire ne pouvant plus croître en mérites, ne peuvent pas non plus augmenter leur gloire: leur état est fixé, leur place est marquée. Que cette pensée, qui rend leur souffrance plus cruelle, nous anime du moins à travailler avec plus de sollicitude et de soin à nous préparer une place plus élevée dans le paradis.

 

Prière

 

Seigneur, donnez-nous le temps et la grâce de faire sur cette terre une abondante moisson de bonnes œuvres, afin que dans le ciel nous obtenions près de vous une place plus belle; mais en même temps, daignez ouvrir les portes du paradis à vos épouses chéries, les âmes du purgatoire, et mettez-les en possession des trônes que pendant la vie elles ont mérités par leurs œuvres. Brisez les liens qui les retiennent captives, remettez-leur toutes les peines qu'elles ont encore à expier dans les flammes, et faites qu'après les souffrances de leur douloureuse prison, elles arrivent enfin à recevoir de vos mains divines la couronne de justice et de gloire que vous leur avez préparée pour récompense dans la céleste Sion.

 

Exemple

 

Saint Nicolas de Tolentino professait une grande dévotion pour les âmes du purgatoire, et celles-ci avaient de leur côté une grande confiance dans la piété du serviteur de Dieu. Aussi lui envoyèrent elles Frère Pellegrino d'Osimo, qui avait été son ami pendant sa vie, pour obtenir de lui beaucoup de suffrages. Cette âme lui apparut donc pendant son sommeil, et lui ayant appris qu'elle était en purgatoire: « Viens, Père, ajouta-t-elle, et contemple nos misères ». Et l'ayant conduit dans la grande plaine de Valmanente, le saint la vit toute couverte de flammes ardentes au milieu desquelles une innombrable quantité d'âmes jetaient des cris lamentables et imploraient du secours parles gestes les plus expressifs. « Vois, reprit alors l'esprit, quelles sont les peines des âmes du purgatoire et comme elles se recommandent à ta miséricorde! Elles souffrent des tourments plus atroces qu'on ne le saurait imaginer, et ne peuvent en aucune façon se secourir elles-mêmes; mais toi, au contraire, tu le peux aisément en offrant pour elles des prières, des pénitences, le saint sacrifice; et je te prie de dire à leur intention la messe des morts et de te livrer à d'autres exercices de piété, car si tu veux bien intercéder pour elles auprès du Seigneur, je ne doute pas que tu ne brises les chaînes brûlantes de la plupart, et qu'elles ne montent au ciel ». Se réveillant à ces mots, le saint quitta aussitôt sa couche, se prosterna sur le sol, et, versant un torrent de larmes, offrit à Dieu les plus ferventes prières pour ces infortunés. Le lendemain il obtint du Père prieur du couvent la permission de célébrer pour eux la sainte messe pendant toute la semaine et le fit avec tant de ferveur, que le dernier jour Fr. Pellegrino vint le remercier de sa généreuse charité, grâce à laquelle il avait avec beaucoup d'autres âmes été délivré de ses peines et admis dans le paradis. Nous désirons aussi par nos suffrages obtenir la liberté et la gloire pour les âmes du Purgatoire; si nous voulons atteindre notre but, multiplions les bonnes œuvres et redoublons de ferveur, car si nous imitons l'exemple de Saint Nicolas, nous réussirons comme lui.

 

Récitons à l'intention des fidèles trépassés cinq Pater, Ave et Requiem, en mémoire de la passion de Notre Seigneur Jésus-Christ; supplions le Père éternel d'avoir pitié de leurs âmes en vue du sang répandu par son divin Fils, et, pour cela, répétons cinq fois l'oraison jaculatoire: « Miséricorde, ô Père Eternel, par le Très Précieux Sang de Jésus-Christ ». Puis, réciter un Notre Père, un je Vous salue Marie et un Requiem aeternam.

 

Suffrage

Les prières et les saints entretiens auxquels on s'adonne dans les promenades et dans les voyages, profitent aux âmes du purgatoire non moins qu'à ceux qui les font

 

Le Père Louis Monaci, clerc régulier mineur, avait coutume de sanctifier ses voyages en priant et particulièrement pour les âmes du purgatoire. Un jour qu'il traversait sur le soir une vaste campagne, ces âmes, pour qui il récitait le Saint Rosaire, apparurent sous forme humaine et le délivrèrent de quelques scélérats qui s'étaient proposé de l'assassiner pour le dépouiller. Cet exemple nous apprend combien avantageusement on peut employer le temps pendant les voyages: aussi, soit seuls, soit en compagnie, ne perdons pas toutes les heures de la route ou de la promenade en pensées vaines, ou en conversations frivoles, mais entremêlons-les du moins de temps en temps de quelques prières pour les âmes du purgatoire, qui nous préserveront d'autant mieux des dangers, que nous mettrons plus de zèle à les faire obtenir en paradis l'objet de tous leurs désirs.

 

Psaume 129

 

Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur, Seigneur, écoute mon appel !

Que ton oreille se fasse attentive au cri de ma prière!

Si tu retiens les fautes, Seigneur Seigneur, qui subsistera?

Mais près de toi se trouve le pardon pour que l'homme te craigne.

J'espère le Seigneur de toute mon âme; je l'espère, et j'attends sa parole.

Mon âme attend le Seigneur plus qu'un veilleur ne guette l'aurore.

Plus qu'un veilleur ne guette l'aurore,

attends le Seigneur, Israël.

Oui, près du Seigneur, est l'amour; près de lui, abonde le rachat.

C'est lui qui rachètera Israël de toutes ses fautes.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit,

Maintenant et toujours et pour les siècles et les siècles. Amen.

 

Seigneur, donnez-leur le repos éternel;

Et faites briller pour eux la lumière qui ne s'éteint jamais.

 

Des portes de l'enfer arrachez leurs âmes, ô Seigneur!

Qu'ils reposent en paix. Ainsi soit-il.

 

Seigneur, exaucez ma prière,

et que mon cri parvienne jusqu'à Vous !

 

Prions

 

O Dieu, créateur et rédempteur de tous les fidèles, accordez aux âmes de vos serviteurs et de vos servantes la rémission de tous leurs péchés, afin qu'elles obtiennent, par nos très humbles prières, le pardon qu'elles ont toujours attendu de votre miséricorde; vous qui vivez et régnez dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

 444163092_3781716e01

Donnez-leur, Seigneur, le repos éternel, et faites briller sur eux la lumière qui ne s'éteint jamais,

Qu'ils reposent en paix. Ainsi soit-il.

 

Pour recevoir chaque jour la méditation du Mois des Ames du Purgatoire, être tenu au courant des mises à jour du site et recevoir des prières par e-mail, abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes

11 novembre 2011

Le Mois des Âmes du Purgatoire

Le Mois des Âmes du Purgatoire

 852_001

Douzième jour

Sainteté des âmes du Purgatoire

 

Méditation

 

Pour quels démérites les âmes sont-elles condamnées aux peines atroces du purgatoire? Au jugement du monde, ce sont des misères, des bagatelles, des riens, qui n'ont aucune importance et sont facilement pardonnes. Mais Dieu, qui en connaît la malice intrinsèque, les pèse au poids de sa justice et les punit en conséquence. Ah! combien différentes sont les balances de Dieu et celles des hommes! Nous jugeons selon nos préjugés et le plus souvent égarés parles passions qui nous dominent; Dieu juge suivant son immuable justice, qui n'est sujette ni à la prévention ni à l'erreur. Ne nous laissons donc pas tromper par les illusions et les mensonges du monde. On pense communément que les démérites de ces âmes consistent en péchés véniels, qui ne sont que des fautes légères si on les compare aux péchés mortels, mais qu'on pourrait appeler très-graves si on les considère au point de vue de l'offense qu'ils font à Dieu, le bien infini. Or, si les péchés véniels sont punis avec tant de rigueur dans le purgatoire, pourquoi en faire assez peu de cas pour les boire, s'il est permis de le dire, comme l'eau et pour traiter de scrupuleux ceux qui les évitent ? Ouvrons, chrétiens, les yeux de l'âme sur un sujet de si grande importance, et formons la résolution de nous abstenir, autant qu'il nous sera possible, de toute faute quelque légère qu'elle soit; et d'imiter, loin de la condamner, la prudence de ces pieux fidèles qui par amour pour Dieu fuient le danger de tomber dans le péché, comme ils fuiraient la vue et la morsure d'un serpent venimeux. Les théologiens enseignent que la coulpe du péché ne peut être remise que dans cette vie par la sincère détestation de la faute et l'infusion de la grâce sanctifiante; en sorte que ce n'est pas la souillure du péché qui retient les âmes, épouses de Dieu, dans les flammes vengeresses du purgatoire, mais bien la peine qu'elles doivent subir pour expier leurs fautes, et qui peut rester, et reste en effet souvent à payer dans l'autre vie. Aussi la sainte Écriture dit-elle qu'elles ne sortiront de cette prison de souffrances qu'après avoir donné à la divine justice la satisfaction la plus complète. Quelle dette n'a pas contractée notre âme par les péchés qu'elle a commis? Où comptons-nous la payer, dans cette vie, ou dans l'autre? Considérons combien la satisfaction est plus rigoureuse dans l'autre vie que dans celle-ci, et prenons la résolution d'acquitter notre dette le plus vite que nous pourrons.

 

Prière

 

Ah! si nous comprenons, Seigneur, combien plus rigoureuse est la satisfaction que vous exigez dans la vie future, les âmes des trépassés, elles, l'éprouvent dans les atroces souffrances du purgatoire. Pour des fautes qui semblent à peine telles à nos yeux, ou en punition de péchés déjà pardonnes et effacés, votre justice les traite avec tant de rigueur, que l'esprit humain ne le saurait comprendre. Ah! Seigneur, que votre souveraine miséricorde dise une fois: C'est assez; qu'elle compense les droits que votre justice exerce en exigeant la punition des péchés et le paiement des dettes de ces pauvres âmes; Car votre clémence doit être plus grande que votre sévérité, et votre infinie bonté l'emporter sur votre justice.

 

Exemple

 

Une certaine sœur Paule, religieuse d'une haute spiritualité étant morte à Mantoue, dans Je monastère de Saint Vincent, sou corps, exposé selon l'usage au milieu du chœur, était entouré de toutes les sœurs qui chantaient l'office des morts. La défunte avait été particulièrement chère à la Bienheureuse Etiennette Quinzana, qui, priant pour elle avec ferveur, fut transportée par un certain mouvement de l'esprit jusqu'auprès du catafalque, où, s'étant agenouillée les mains jointes, elle se sentit saisir par la main droite et tenir avec tant de force, qu'elle ne put se délivrer d'une si puissante étreinte. Frappées de surprise, à cette vue, les religieuses firent venir leur Père confesseur qui commanda, par la sainte obéissance, à la morte de lâcher aussitôt la main d'Etiennette, et fut obéi. Paule ne parla pas, mais la bienheureuse comprit bien ce que signifiait cette étreinte, et qu'elle voulait dire: « O ma sœur, combien sont redoutables les jugements de Dieu! combien sont rigoureux les châtiments pour la faute la plus légère! Si je pouvais vous faire comprendre quelles peines je souffre en purgatoire pour ces petits manquements dont nous ne tenions aucun compte, vous n'épargneriez aucun effort pour m'en délivrer. Ne m'oubliez jamais; aidez-moi par toutes sortes de suffrages, car mon besoin est extrême, mon martyr trop cruel! » Depuis ce moment la sainte servante de Dieu ne cessa pas de faire des bonnes œuvres à l'intention de cette âme, jusqu'à ce qu'une révélation lui apprît que, délivrée de ses chaînes de feu, elle s'envolait au paradis. Figurons-nous que chaque âme du purgatoire nous en dit autant, et imitons le zèle charitable de la Bienheureuse Etiennette.

 

Récitons à l'intention des fidèles trépassés cinq Pater, Ave et Requiem, en mémoire de la passion de Notre Seigneur Jésus-Christ; supplions le Père éternel d'avoir pitié de leurs âmes en vue du sang répandu par son divin Fils, et, pour cela, répétons cinq fois l'oraison jaculatoire: « Miséricorde, ô Père Eternel, par le Très Précieux Sang de Jésus-Christ ». Puis, réciter un Notre Père, un je Vous salue Marie et un Requiem aeternam.

 

Suffrage

Le Seigneur exaucera nos prières pour les défunts si nous les faisons avec persévérance, en y ajoutant le mérite du jeûne

 

Un prêtre qui souffrait d'atroces tourments dans le purgatoire, pria Saint Rembert de jeûner à son intention pendant quarante jours, afin de suppléer par cette pénitence à ce qui lui restait à payer pour ses péchés. Le saint fit aussitôt les jeûnes qui lui étaient demandés, en y ajoutant beaucoup de prières, et quand il eut achevé ce carême volontaire, le prêtre lui apparut pour le remercier de sa charité qui lui avait ouvert les portes du ciel. Le jeûne est une des œuvres satisfactoires les plus efficaces que l'on puisse appliquer aux âmes du purgatoire. Pensons donc à nous en imposer quelques-uns pour les morts qui nous sont chers, et joignons-y la prière, afin d'obtenir plus vite et plus sûrement leur délivrance.

 

Psaume 129

 

Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur, Seigneur, écoute mon appel !

Que ton oreille se fasse attentive au cri de ma prière!

Si tu retiens les fautes, Seigneur Seigneur, qui subsistera?

Mais près de toi se trouve le pardon pour que l'homme te craigne.

J'espère le Seigneur de toute mon âme; je l'espère, et j'attends sa parole.

Mon âme attend le Seigneur plus qu'un veilleur ne guette l'aurore.

Plus qu'un veilleur ne guette l'aurore,

attends le Seigneur, Israël.

Oui, près du Seigneur, est l'amour; près de lui, abonde le rachat.

C'est lui qui rachètera Israël de toutes ses fautes.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit,

Maintenant et toujours et pour les siècles et les siècles. Amen.

 

Seigneur, donnez-leur le repos éternel;

Et faites briller pour eux la lumière qui ne s'éteint jamais.

 

Des portes de l'enfer arrachez leurs âmes, ô Seigneur!

Qu'ils reposent en paix. Ainsi soit-il.

 

Seigneur, exaucez ma prière,

et que mon cri parvienne jusqu'à Vous !

 

Prions

 

O Dieu, créateur et rédempteur de tous les fidèles, accordez aux âmes de vos serviteurs et de vos servantes la rémission de tous leurs péchés, afin qu'elles obtiennent, par nos très humbles prières, le pardon qu'elles ont toujours attendu de votre miséricorde; vous qui vivez et régnez dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

 444163092_3781716e01

Donnez-leur, Seigneur, le repos éternel, et faites briller sur eux la lumière qui ne s'éteint jamais,

Qu'ils reposent en paix. Ainsi soit-il.

 

Pour recevoir chaque jour la méditation du Mois des Ames du Purgatoire, être tenu au courant des mises à jour du site et recevoir des prières par e-mail, abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes

10 novembre 2011

Le Mois des Âmes du Purgatoire

Le Mois des Âmes du Purgatoire

 Brooklyn_Museum_-_Virgin_of_Carmel_Saving_Souls_in_Purgatory_-_Circle_of_Diego_Quispe_Tito_-_overall

Onzième jour

Consolation et tourment de l'espérance


Méditation

 

L'espérance est tour à tour le soutien et le tourment du cœur humain. Personne n'espère avec plus de vivacité que les âmes du purgatoire, et personne plus qu'elles ne ressent les effets contraires de ce sentiment si puissant. L'objet de leur espérance est Dieu, qui se promet et se donne pour récompense au juste; et si la certitude de recueillir un tel fruit de leurs peines faisait éprouver aux plus grands saints de l'ancien et du nouveau Testament une joie véritable au milieu des adversités de la vie et des persécutions des tyrans, combien plus les âmes du purgatoire sont-elles consolées et fortifiées dans leur douloureuse prison, par la pensée que bientôt Dieu séchera leurs larmes et qu'elles jouiront avec délices du souverain bien! Pourquoi, dans les tribulations de la vie, ne levons-nous pas aussi les yeux au ciel et ne nous exerçons-nous pas a souffrir avec patience des peines qui seront compensées par la gloire du ciel? L'espérance console d'autant plus qu'elle est plus assurée, et qui pourrait exprimer la certitude parfaite que les âmes du purgatoire ont de posséder Dieu? Elles lisent dans les décrets de la prescience divine et s'y voient élues à la gloire éternelle: elles se rappellent les promesses de Jésus-Christ, et, douées de sa grâce, elles ne peuvent douter qu'elles ne soient ses cohéritières dans le royaume éternel; elles contemplent leurs œuvres et attendent l'immortelle couronne de justice que le souverain juge ne peut refuser à leurs mérites. Sur ce triple fondement, leur espérance est si solidement, appuyée, que non-seulement elle ne saurait admettre ni crainte ni défiance, mais qu'elle a toute la force elle caractère d'une possession désormais prochaine et assurée. Quelle souveraine consolation! Avons-nous sujet d'espérer ou de craindre? Pensée importante qui doit sérieusement nous occuper! Quoique les âmes du purgatoire soient très-sûres de posséder Dieu, cependant il diffère à se communiquer à elles jusqu'à ce qu'elles soient entièrement purifiées de toute souillure, afin que ce retard même augmente et redouble l'ardeur de leurs désirs, et que leur amour se dilatant par ses aspirations multipliées, elles deviennent capables d'embrasser et de posséder un bien infini. Ainsi, d'une part, la certitude de leur espérance les soutient et les fortifie; de l'autre, le délai de la possession les afflige, et ces désirs eux-mêmes, qui sont l'aliment et la vie de leur espérance, les martyrisent en même temps et les torturent dans ce qu'elles ont de plus intime. Plus est grand l'objet qu'elles espèrent, plus le supplice est cruel, et sa violence augmente avec l'intensité de leur amour. Je ne parle pas, dit saint Augustin, pour les hommes froids et insensibles; mais donnez-moi un cœur qui espère le souverain bien, et il sentira toute la force de mes paroles.

 

Prière

 

Quoique froids et insensibles, nous sentons, ô Seigneur, le cruel combat que se livrent dans les âmes du purgatoire les sentiments divers produits par l'espérance de vous posséder! Ah! vous qui êtes le Dieu de la consolation et de la paix, aussi bien que celui de l'espérance, donnez-leur le repos en comblant leurs désirs. Faites cesser les délais qui les tourmentent. Que le souverain objet de leur espérance devienne celui d'une possession béatifique! Qu'elles arrivent enfin jusqu'à vous, Seigneur, car, une fois unies à vous, elles goûteront la consolation parfaite et le bonheur éternel.

 

Exemple

 

Au couvent des franciscains de la Conception, dans les îles Canaries, mourut, en 1641, le grand serviteur de Dieu Fr. Jean de Via. Le frère lai Ascenso, infirmier de la communauté, qui l'avait assisté avec beaucoup de charité pendant sa dernière maladie, priait avec ferveur pour le repos de son âme, quand il fut surpris par l'apparition d'un religieux de son ordre tout entouré de rayons lumineux qui lui éblouissaient la vue. Deux fois l'esprit apparut et disparut sans rompre le silence; mais, à la troisième, l'infirmier, rassemblant son courage, lui demanda, au nom de Dieu, qui il était et ce qu'il désirait: « Je suis, lui fut-il répondu, l'âme de Frère Jean pour qui vous priez, et je viens, par la permission de Dieu, vous révéler que je suis élu pour le ciel, et que la splendeur qui m'entoure est un gage de mon salut. Je bénis le Seigneur cl je le remercie de son infinie miséricorde à mon égard, mais je souffre le cruel martyre d'un long délai, pour expier l'omission de quelques offices de Requiem que pendant ma vie j'aurais du réciter pour mes frères défunts. Je vous prie donc, par cette bonté que vous m'avez toujours témoignée, de faire en sorte qu'on supplée le plus tôt possible à mes omissions, afin de lever l'obstacle qui m'empêche d'arriver à la possession de Dieu, le but de tous mes désirs ». L'apparition avait à peine achevé ces paroles, que l'infirmier courut cher le Père gardien, pour lui raconter ce qui venait de lui arriver; celui-ci réunit aussitôt tous les religieux de la maison, leur exposa le fait en peu de mots, et leur ordonna de se rendre immédiatement à l'église, pour y réciter ces offices dont l'omission retenait leur frère en purgatoire. Peu après, le défunt apparut de nouveau à l'infirmier, plus resplendissant encore qu'auparavant, et rempli d'allégresse; il le remercia, ainsi que la communauté, de la sainte charité qui lui avait obtenu d'entrer dans la jouissance éternelle de son Dieu. Heureuse cette âme! heureux nous-mêmes si nous pouvons arriver au même bonheur! Mais ne dépend-il pas de nous de le suivre dans cette bienheureuse patrie? Imitons la sainteté de sa vie, et après la mort nous partagerons sa gloire.

 

Récitons à l'intention des fidèles trépassés cinq Pater, Ave et Requiem, en mémoire de la passion de Notre Seigneur Jésus-Christ; supplions le Père éternel d'avoir pitié de leurs âmes en vue du sang répandu par son divin Fils, et, pour cela, répétons cinq fois l'oraison jaculatoire: « Miséricorde, ô Père Eternel, par le Très Précieux Sang de Jésus-Christ ». Puis, réciter un Notre Père, un je Vous salue Marie et un Requiem aeternam.

 

Suffrage

Quand l'heure sonne, témoignons aux morts, par nos dévotes prières, que nous ne les oublions pas.

 

Puisque les délais qu'éprouve l'espérance des âmes du purgatoire augmentent leur souffrance, beaucoup de pieux fidèles se sont fait une loi d'offrir pour elles quelque suffrage à toutes les heures; et chaque fois qu'ils entendent le son de l'horloge, ils récitent quelque courte prière qui adoucit les peines et accélère la délivrance des défunts. Adoptons cette pieuse coutume et récitons un Pater, un Ave et un Requiem quand nous entendrons sonner l'heure: les âmes du purgatoire seront reconnaissantes de ce fréquent souvenir, et pour chaque prière elles nous obtiendront du ciel quelques bénédictions.

 

Psaume 129

 

Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur, Seigneur, écoute mon appel !

Que ton oreille se fasse attentive au cri de ma prière!

Si tu retiens les fautes, Seigneur Seigneur, qui subsistera?

Mais près de toi se trouve le pardon pour que l'homme te craigne.

J'espère le Seigneur de toute mon âme; je l'espère, et j'attends sa parole.

Mon âme attend le Seigneur plus qu'un veilleur ne guette l'aurore.

Plus qu'un veilleur ne guette l'aurore,

attends le Seigneur, Israël.

Oui, près du Seigneur, est l'amour; près de lui, abonde le rachat.

C'est lui qui rachètera Israël de toutes ses fautes.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit,

Maintenant et toujours et pour les siècles et les siècles. Amen.

 

Seigneur, donnez-leur le repos éternel;

Et faites briller pour eux la lumière qui ne s'éteint jamais.

 

Des portes de l'enfer arrachez leurs âmes, ô Seigneur!

Qu'ils reposent en paix. Ainsi soit-il.

 

Seigneur, exaucez ma prière,

et que mon cri parvienne jusqu'à Vous !

 

Prions

 

O Dieu, créateur et rédempteur de tous les fidèles, accordez aux âmes de vos serviteurs et de vos servantes la rémission de tous leurs péchés, afin qu'elles obtiennent, par nos très humbles prières, le pardon qu'elles ont toujours attendu de votre miséricorde; vous qui vivez et régnez dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

 444163092_3781716e01

Donnez-leur, Seigneur, le repos éternel, et faites briller sur eux la lumière qui ne s'éteint jamais,

Qu'ils reposent en paix. Ainsi soit-il.

 

Pour recevoir chaque jour la méditation du Mois des Ames du Purgatoire, être tenu au courant des mises à jour du site et recevoir des prières par e-mail, abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes

09 novembre 2011

Le Mois des Âmes du Purgatoire

Le Mois des Âmes du Purgatoire

 anime del purgatorio_2

Dixième jour

Résignation des âmes du Purgatoire

 

Méditation

 

Reconnaître que Dieu est la dernière fin de la créature raisonnable, et ne pouvoir l'aimer par sa faute, est la peine du dam que le réprouvé souffre dans l'enfer: aimer Dieu par l'acte de sa volonté et pour accomplir un devoir, et ne pouvoir le posséder à cause de ses démérites, est la peine du dam propre au purgatoire; et si la haine que la privation de la grâce oblige les damnés à porter à Dieu fait la plus grande de leurs souffrances, l'ardent amour de Dieu que la grâce développe dans les âmes du purgatoire augmente tellement l'intensité de leurs peines, qu'il les rend presque supérieures à celles de l'enfer. Car l'amour qui ne peut se satisfaire est le plus grand tourment du cœur de l'homme. Sachons donc, chrétiens, bien régler en nous un sentiment si impérieux. L'amour immense que les âmes du purgatoire ressentent pour Dieu, leur fait à chaque instant désirer de s'unir à lui; mais elles ne peuvent y parvenir avant d'avoir été complètement purifiées dans les flammes. Aussi, autant l'amour les fait soupirer après la vue de Dieu, autant, retenues par le sentiment de leur démérite, elles désirent ne point le voir. L'amour les entraîne donc et les retient à la fois, les élève et les rabaisse, les échauffe et les glace, et, par cette alternative continuelle de sentiments opposés, il les déchire de telle sorte, que le feu qui les dévore à l'intérieur est mille fois plus cruel que celui qui les brûle au dehors. La paix de l'âme fait la félicité de l'homme, et nous, comment aimons-nous la paix et cherchons-nous à l'obtenir par nos œuvres? Leur amour pour Dieu rend les âmes résignées à leurs souffrances: or, si la résignation, sur la terre, n'ôte pas la douleur, du moins elle en adoucit l'amertume au point de la rendre supportable et quelquefois même de la faire aimer. Mais, dans le purgatoire, il n'en est pas ainsi. Par cela même que ces âmes sont parfaitement résignées à la volonté de Dieu, elles en souffrent davantage: car, en vertu de cette conformité même, elles voudraient être entièrement dignes de lui, et, reconnaissant qu'elles ne les ont pas encore, elles se consument du désir de le devenir à force de tourments. Aussi plus elles souffrent, plus elles veulent souffrir, et elles ne se sentent jamais rassasiées de supplices. Quel ineffable genre de martyre n'est-ce pas là! Et nous, chrétiens, ne rechercherons-nous que les roses et les fleurs, les divertissements et les plaisirs? Rougissons de nous-mêmes une bonne fois, et travaillons à nous amender.

 

Prière

 

Oh! quelle confusion, Seigneur, nous cause notre conduite! Quelle humiliation nous éprouvons en considérant la résignation des âmes du purgatoire! Ah! que cette résignation leur mérite la liberté, ô grand Dieu! Doivent-elles continuer à souffrir ces âmes qui sont disposées à supporter encore de plus grandes douleurs? Ne sont-elles pas dignes de votre gloire, puisqu'elles consentiraient à en être privées plus longtemps pour s'en rendre plus dignes? Acceptez, ô Seigneur, ces généreux sentiments, et montrez-vous libéral envers elles en leur pardonnant toutes leurs fautes passées et en les admettant à jouir de votre éternel bonheur.

 

Exemple

 

Sainte Gertrude chérissait, à cause des hautes vertus dont elle était richement douée, une de ses religieuses qu'il plut à Dieu de rappeler à lui dans la fleur de son âge. Tandis qu'après sa mort elle la recommandait à Dieu avec ferveur, elle fut ravie en esprit et la vit se présenter au Sauveur revêtue d'ornements précieux et brillante de lumière, mais avec le visage triste et comme honteuse de paraître devant Jésus, son divin époux. La sainte, étonnée, se tourna d'abord vers le Rédempteur et le supplia d'encourager sa bien-aimée par un doux appel, qui la fît avancer avec confiance. Le Rédempteur tourna vers l'humble vierge un regard plein e bonté et même étendit la main vers elle, en lui faisant signe d'approcher davantage; mais elle, encore plus confuse, paraissait se soustraire à cette invitation. Sainte Gertrude alors lui dit: « Est-ce ainsi qu'on doit correspondre aux grâces du céleste époux, et n'est-ce pas au contraire le moyen de se rendre indigne de lui? » Alors la vierge lui répondit: « Pardonnez, Père; mais je ne suis pas encore en état de presser et de baiser cette main qui m'invite, je suis, il est vrai, confirmée en grâce, je suis la fiancée de l'agneau immaculé; mais il faut que toute souillure soit parfaitement effacée avant de jouir de ses éternels embrassements. Il y a encore en moi quelque tache qui offense sa vue très pure, et. jusqu'à ce que je sois absolument telle qu'il me veut, je n'oserai jamais entrer dans cette joie du ciel où rien d'imparfait ne peut être admis ». Pourrons-nous espérer d'y arriver jamais, si nous ne nous corrigeons tout à fait de nos défauts? Mais quand le ferons-nous? Le temps passe rapidement et s'envole, et avec lui l'espérance et la possibilité de nous amender jamais!

 

Récitons à l'intention des fidèles trépassés cinq Pater, Ave et Requiem, en mémoire de la passion de Notre Seigneur Jésus-Christ; supplions le Père éternel d'avoir pitié de leurs âmes en vue du sang répandu par son divin Fils, et, pour cela, répétons cinq fois l'oraison jaculatoire: « Miséricorde, ô Père Eternel, par le Très Précieux Sang de Jésus-Christ ». Puis, réciter un Notre Père, un je Vous salue Marie et un Requiem aeternam.

 

Suffrage

Nous pouvons soulager les morts en pratiquant à l'intention des morts l'abstinence dans le boire

 

C'était une règle dans le monastère de Sainte Marguerite de Verceuil de ne jamais boire hors des repas sans une permission spéciale de la supérieure, et celle-ci, qui la refusait parfois pour donner occasion d'exercer la vertu, ne manquait jamais d'adoucir son refus en l'accompagnant de réflexions morales sur le mérite qu'il y avait à supporter cette abstinence pour honorer la grande soif que Jésus souffrit sur le Calvaire, ou l'amour pour Dieu que les âmes du purgatoire sentent au milieu du feu: les religieuses acceptaient volontiers cette mortification pour de si saintes fins. Appliquons-nous à souffrir avec résignation celles qui nous arrivent durant la vie: bien plus, mortifions-nous souvent nous-mêmes et surtout dans le boire; car la soif que nous nous imposerons rafraîchira les âmes désolées par le désir à la fois si vif et si combattu qu'elles ont de jouir de la vue de Dieu.

 

Psaume 129

 

Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur, Seigneur, écoute mon appel !

Que ton oreille se fasse attentive au cri de ma prière!

Si tu retiens les fautes, Seigneur Seigneur, qui subsistera?

Mais près de toi se trouve le pardon pour que l'homme te craigne.

J'espère le Seigneur de toute mon âme; je l'espère, et j'attends sa parole.

Mon âme attend le Seigneur plus qu'un veilleur ne guette l'aurore.

Plus qu'un veilleur ne guette l'aurore,

attends le Seigneur, Israël.

Oui, près du Seigneur, est l'amour; près de lui, abonde le rachat.

C'est lui qui rachètera Israël de toutes ses fautes.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit,

Maintenant et toujours et pour les siècles et les siècles. Amen.

 

Seigneur, donnez-leur le repos éternel;

Et faites briller pour eux la lumière qui ne s'éteint jamais.

 

Des portes de l'enfer arrachez leurs âmes, ô Seigneur!

Qu'ils reposent en paix. Ainsi soit-il.

 

Seigneur, exaucez ma prière,

et que mon cri parvienne jusqu'à Vous !

 

Prions

 

O Dieu, créateur et rédempteur de tous les fidèles, accordez aux âmes de vos serviteurs et de vos servantes la rémission de tous leurs péchés, afin qu'elles obtiennent, par nos très humbles prières, le pardon qu'elles ont toujours attendu de votre miséricorde; vous qui vivez et régnez dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

 444163092_3781716e01

Donnez-leur, Seigneur, le repos éternel, et faites briller sur eux la lumière qui ne s'éteint jamais,

Qu'ils reposent en paix. Ainsi soit-il.

 

Pour recevoir chaque jour la méditation du Mois des Ames du Purgatoire, être tenu au courant des mises à jour du site et recevoir des prières par e-mail, abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes