19 juillet 2011

Mois du Sacré cœur de Jésus

Mois du Sacré cœur de Jésus

D'après Sainte Marguerite-Marie

834_001

Vingtième jour

La divine École

 

Prélude

 

Figurons-nous que, comme Marie-Madeleine, nous sommes aux pieds de Jésus, écoutant ses paroles, recueillant tous ses enseignements.

 

Méditation

 

La Sainte Servante du Cœur de Jésus disait à ses filles spirituelles: « Entrez dans le Cœur de Jésus, comme dans une école où vous êtes disciples. Cette École est celle où l'on apprend la science des saints, la science du pur amour, qui fait oublier toutes les sciences mondaines. Écoutez avec attention la voix de votre Maître qui vous dit: « Apprenez de Moi que Je suis Doux et Humble de Cœur, et vous y trouverez le vrai repos de vos âmes. » Douceur et humilité: tel est le résumé de la vie du Divin Maître, depuis le premier moment de Son Incarnation jusqu'au Calvaire, tel est aussi l'abrégé de la vie Eucharistique de Son Cœur sacré, et c'est dans l'Eucharistie que Jésus-Christ nous enseigne à être doux et humbles de cœur. Entendons ce Cœur divin, notre Maître, nous dire: « Apprenez de Moi, non pas à créer les choses visibles et invisibles, non pas à opérer des merveilles ici-bas et à ressusciter les morts: mais apprenez de moi l'humilité, l'anéantissement, la vie cachée ». Oh! qu'il y en a peu qui comprennent cette parole, qu'il y en a infiniment peu qui, l'ayant comprise, la mettent courageusement en pratique, tant il en coûte à l'homme orgueilleux de se mettre à sa place. Apprenons de l'Eucharistie à nous donner comme elle, avec une douceur dont rien ne puisse nous faire départir. Admirable vertu de douceur! Comme saint François de Sales et sa Bienheureuse Fille, étudions-la à l'École du Cœur de Jésus. Regardons ce modèle parfait. Jésus Christ n'achève point de rompre le roseau à demi cassé, il n'éteint pas la mèche qui fume encore. C'est un Agneau de douceur.

 

Exemple

Heureux Lot d'une épouse de Jésus

 

Un jour que sainte Véronique Giuliani priait avec ferveur devant une image du Sauveur, Marie lui dit: « Ma fille, si tu savais combien Mon Fils t'aime! Prépare-toi à devenir Son Epouse ». Une autre fois qu'elle apportait son offrande sur l'autel, l'enfant Jésus lui dit: « Garde-Moi ton amour, qu'il soit tout à Moi ». « Cher Seigneur, répondit la Sainte, je Vous aime tant! Enseignez-moi comment je dois me conduire pour Vous plaire ». Notre-Seigneur se tourna alors vers Sa Mère et lui dit: « Je veux que notre amie soit dirigée par Vous ». Un matin qu'elle cueillait des fleurs dans le jardin pour orner son autel, l'enfant Jésus lui apparut et lui dit: « Je suis la Fleur des champs ».

 

Pratique : Nous examiner sur les points où nous manquons le plus souvent à la douceur et à l'humilité, ces deux grandes leçons que nous enseigne le Cœur de Jésus.

 

Oraison Jaculatoire : Divin Cœur de Jésus, doux et humble !

375_001

Pour recevoir la méditation du Mois du Sacré Cœur dans votre boite e-mail, être tenu au courant des publications sur le blog Images Saintes, et pour recevoir des prières, abonnez-vous à la newsletter d'Images Saintes


18 juillet 2011

Mois du Sacré cœur de Jésus

 

Mois du Sacré cœur de Jésus

D'après Sainte Marguerite-Marie

834_001

Dix-neuvième jour

La Prison d'amour

 

Prélude

 

Considérons le Cœur de Jésus comme une prison délicieuse où les chaînes sont des liens d'Amour et où se réunissent les âmes désireuses de réparer pour elles-mêmes et pour les autres.

 

Méditation

 

« Mes chères sœurs, disait la Sainte à ses novices, regardez-vous comme des criminelles qui désirent apaiser leur Juge par le regret de leurs fautes et qui consentent à satisfaire à la justice. Dans cet esprit, entrez dans le Cœur de Jésus pour vous renfermer dans cette prison d'amour, afin d'y participer aux amertumes dont ce Cœur sacré a été inondé. Vous consentirez à y être liées et garrottées si étroitement qu'il ne vous reste, pour ainsi dire, plus de liberté que pour aimer; plus de lumière, de mouvement et de vue que celle de l'amour, cet amour qui le tient lui-même comme captif et sans mouvement dans le Saint Sacrement ». Mais Jésus-Christ ne s'est pas contenté des liens du Sacrement, de la captivité du Tabernacle. Il lui faut une prison pour s'y enchaîner et s'y enfermer plus profondément. Notre cœur ! voilà l'emprisonnement que Jésus souhaite, après lequel il soupire comme une âme ardente soupire après la réalisation d'un souhait longtemps attendu! « Mon Dieu ! s'écriait saint Bernard, mon grand Dieu a voulu se faire l'hôte inséparable de mon cœur ! Heureux geôlier d'un captif que j'aime, nuit et jour je resterai à ses côtés, l'interrogeant, l'écoutant, le regardant et le bénissant de Son Tendre Amour! » Voulons-nous plaire au Cœur de Jésus? Hâtons-nous de nous disposer à satisfaire le désir qu'il a de trouver une étroite captivité en nous-mêmes, dans notre cœur! Le Captif des Tabernacles nous demande d'échanger sa prison de bois contre une prison vivante, il veut que son cœur batte contre notre cœur! O âmes! satisfaites les souhaits de votre Dieu !

 

Exemple

Jésus dans le cœur de Sainte Gertrude

 

Ceux qui veulent connaître en détail de quelles vives Flammes d'Amour le cœur de Sainte Gertrude était dévoré pour le Fils de Dieu, n'ont qu'à lire les Livres de ses insinuations, qui en sont remplis, et qui contribueront même à enflammer leurs cœurs de ce Divin Amour. Sainte Gertrude, dit l'historien de sa Vie, aima si tendrement et si ardemment Notre-Seigneur, que son cœur fondait sensiblement à la chaleur de ce Feu Divin; tous ses soins étaient de Lui plaire, tout son dessein d'imiter ses exemples, tous ses désirs d'unir parfaitement sa volonté à la sienne. C'était le Pasteur qui la gouvernait et de la conduite duquel elle ne se départit jamais; c'était le Flambeau qui donnait la Lumière à son âme, et si constamment, qu'il lui faisait découvrir dans les choses bonnes en elles-mêmes ce qui était meilleur et plus pur, et dans les mauvaises, ce qu'il y avait de plus odieux. Elle s'éleva par là à une telle clarté d'esprit et à une si grande perfection, qu'elle aimait toujours ce qui était le plus aimable et haïssait ce qui était le plus digne de haine.

 

Pratique : Nous renfermer quelquefois en esprit dans la prison du Cœur de Jésus.

 

Oraison Jaculatoire : Divin Cœur de Jésus, qui êtes le nid de la colombe gémissante! (Prose de la Messe du Sacré Cœur.)

084_001

Pour recevoir la méditation du Mois du Sacré Cœur dans votre boite e-mail, être tenu au courant des publications sur le blog Images Saintes, et pour recevoir des prières, abonnez-vous à la newsletter d'Images Saintes

17 juillet 2011

Mois du Sacré cœur de Jésus

 

Mois du Sacré cœur de Jésus

D'après Sainte Marguerite-Marie

834_001

Dix-huitième jour

La Fournaise d'amour

 

Prélude

 

Représentons-nous Sainte Marguerite-Marie parlant à ses filles spirituelles des diverses manières dont elles pouvaient honorer le Cœur Sacré de Jésus. Jetons-nous à ses pieds, comme un disciple désireux de recevoir avec respect et fidélité tous les enseignements de son Maître.

 

Méditation

 

Marguerite-Marie nous a laissé dans ses écrits de très précieuses leçons sur la méthode et les pratiques destiné es à honorer le Cœur Sacré de Jésus. Nous allons les méditer successivement, non sans avoir prié l'ardente propagatrice de cette admirable dévotion de vouloir bien nous obtenir de son divin Époux la grâce de mettre fidèlement en pratique les précieuses leçons qu'elle nous a laissées. Écoutons maintenant l'admirable disciple de saint François de Sales: « Vous entrerez dans le Cœur Ouvert de Jésus, disait-elle aux sœurs du noviciat de Paray le Monial, comme dans une Fournaise d'Amour, pour vous y purifier de toutes les souillures que vous avez contractées et pour consumer cette vie de péché afin de vivre de la vie de l'Amour. Cet Amour vous transformera toutes en lui ». « Le Cœur de Jésus, ajoutait-elle en une autre circonstance, est un abîme où vous trouverez toutes choses. Surtout, c'est un abîme d'Amour où nous devons abîmer tout autre amour, et principalement l'amour-propre qui est en nous, avec ses mauvais résultats qui sont le respect humain et le désir de nous élever et de nous satisfaire. C'est en voyant toutes ses inclinations dans l'abîme de l'amour divin, que vous y trouverez toutes les richesses qui vous seront nécessaires selon l'état de votre âme. » « L'abîme appelle l'abîme ». L'abîme d'amabilités et des trésors infinis du Cœur de Jésus appelle l'abîme de notre misère et de notre pauvreté pour l'absorber et l'enrichir après l'avoir purifié de ses souillures. O abîme! O fournaise! je me jette dans vos profondeurs!

 

Exemple

Le Divin Remède

 

La Bienheureuse Mechtilde, sœur de Sainte Gertrude, avait méprisé comme elle les honneurs et les richesses du siècle. Se trouvant un jour à la cour de Frédéric II, son parent, pour les intérêts de son monastère, elle fut prise par un mal violent qui la mit dans l'impossibilité de réciter son office. Jésus lui apparut, et, lui découvrant la Plaie de Son Sacré Cœur, il l'invita à se rendre dans ce Sanctuaire d'Amour pour y trouver le remède à toutes ses douleurs.

 

Pratique : Invoquer d'une manière spéciale le Cœur sacré de Jésus, chaque fois que nous allons nous confesser ou que nous faisons notre examen de conscience.

 

Oraison Jaculatoire : Divin Cœur de Jésus, Fournaise ardente d'Amour ! (Litanies du Sacré-Cœur)

159_001

Pour recevoir la méditation du Mois du Sacré Cœur dans votre boite e-mail, être tenu au courant des publications sur le blog Images Saintes, et pour recevoir des prières, abonnez-vous à la newsletter d'Images Saintes

16 juillet 2011

Mois du Sacré cœur de Jésus

 

Mois du Sacré cœur de Jésus

D'après Sainte Marguerite-Marie

834_001

Dix-septième jour

Les Flèches

 

Prélude

 

Représentons-nous le cœur de la la Sainte percé des flèches de l'Amour Divin. Elle défaut et se meurt sous l'impression de cet amour fort comme la mort.

 

Méditation

 

Un jour de Saint Jean Baptiste que Marguerite-Marie considérait à l'oraison les vertus du saint Précurseur, Notre-Seigneur lui fit entendre ces touchantes paroles des Psaumes: « Écoute, ma fille, sois attentive et prête l'oreille à ma voix », voulant lui faire comprendre qu'Il désirait avoir le consentement de son amour pour y opérer selon son bon plaisir.... Ensuite, pour le disposer à la grâce qu'il lui préparait, il lança les flèches de Son Amour sacré dans son cœur, lequel en fut blessé si vivement, qu'elle s'écria: « O Amour! que Vos flèches sont perçantes et qu'elles font de profondes blessures! » Le Prophète, parlant de Notre-Seigneur, l'appelle « la flèche du divin amour ». En effet, remarque saint Jean Chrysostome, « c'est après avoir presque inutilement employé plusieurs traits de feu et plusieurs menaces pour forcer ce camp retranché, que son cher fils, comme une flèche d'élite, a frappé droit au but, je veux dire au cœur de l'homme qu'il a blessé de son amour ». C'est de cette flèche, remarque un pieux auteur, qu'était blessé Saint Pierre, lorsqu'il disait: « Seigneur, Vous savez que je Vous aime! » C'est de ce trait qu'était frappé saint Paul lorsqu'il disait par un défi généreux: « Qui nous séparera de l'amour de Jésus-Christ? » Enfin, c'est de ce même trait que l'Église se sent atteinte, lorsqu'elle s'écrie avec de saints transports: « Mon cœur est blessé d'amour ». Heureuse flèche, trait victorieux de l'Amour de Jésus, que tu fis en sortant de Son Cœur une ouverture prodigieuse dans Sa poitrine! Et que tu fais encore tous les jours de précieuses plaies dans les nôtres!

 

Exemple

Un cœur blessé par les flèches de l'Amour Divin


 

Un religieux, prêchant un jour devant Sainte Gertrude, dit entre autres choses que l'amour est une flèche d'or avec laquelle l'homme se rend maître de tout ce qu'il lui fait toucher; que par conséquent celui-là était sans jugement qui employait son amour aux choses de la terre et ne faisait aucun compte de celles du ciel. A ces paroles, sainte Gertrude, se sentant tout enflammée, dit à Notre Seigneur: « O l'unique Époux de mon âme, que je voudrais avoir cette flèche, je Vous en transpercerais aussitôt le Cœur, afin de Vous posséder toujours! » Elle vit alors Notre-Seigneur qui tenait une flèche d'or pointée sur elle, et qui lui répondit: « Voilà la flèche que vous Me demandez? puisque je l'ai, Je veux vous en blesser de telle sorte, que vous ne retourniez jamais à votre première santé ». Cette flèche paraissait crochue en trois endroits, au haut, au milieu et au bout, pour marquer le triple effet que l'amour produit dans l'âme qu'il blesse. Par le premier effet, l'âme blessée d'amour ne prend aucun plaisir en quoi que ce soit, sinon en l'objet qu'elle aime. Par le second effet, comme un malade pressé par la violence de sa douleur, demande instamment les remèdes qu'il croit devoir le soulager, ainsi l'âme brûle d'un désir ardent de s'unir à Notre-Seigneur; il lui semble impossible de respirer un seul instant sans lui. Enfin le troisième effet de l'amour est de réduire l'âme à un tel état, qu'on ne peut dire autre chose, sinon qu'il la sépare du corps pour la perdre en Dieu. Sainte Gertrude fut profondément blessée de cette flèche.

 

Pratique : Offrir quelquefois son cœur aux flèches de l'amour du Cœur de Jésus.

 

Oraison Jaculatoire : Divin Cœur de Jésus, flèche élue de l'amour divin!

076_001

Pour recevoir la méditation du Mois du Sacré Cœur dans votre boite e-mail, être tenu au courant des publications sur le blog Images Saintes, et pour recevoir des prières, abonnez-vous à la newsletter d'Images Saintes

15 juillet 2011

Mois du Sacré cœur de Jésus

 

Mois du Sacré cœur de Jésus

D'après Sainte Marguerite-Marie

834_001

Seizième jour

La Victime

 

Prélude

 

Sainte Marguerite Marie, pieusement agenouillée, parait écouter dans le ravissement de l'extase les paroles de son divin Époux.

 

Méditation

 

Souvent, dans nos élans d'amour, nous avons souhaité d'être tout à Notre-Seigneur, de devenir les victimes de Son Cœur Sacré, pleinement unis à Ses Vouloirs et à Ses desseins sur nous. Écoutons ce que ce Cœur Divin demande de ses victimes et en quoi nous sommes le plus éloignés de l'être. Notre-Seigneur, apparaissant un jour à sa fidèle épouse, lui dit: « Je veux que ton cœur Me soit un asile où je me retirerai pour y prendre Mon plaisir, lorsque les pécheurs Me persécuteront, et Me rejetteront de leurs cœurs. Lorsque Je te ferai connaître que la Divine Justice est irritée contre eux, tu Me viendras recevoir par la sainte Communion, et, M'ayant mis sur le trône de ton cœur, tu M'adoreras en te prosternant sous Mes pieds; tu M'offriras à Mon Père Eternel, comme Je te l'enseignerai, pour apaiser Sa Juste Colère, et fléchir Sa Miséricorde à leur pardonner; et tu ne feras point de résistance à Ma Volonté lorsque Je te la ferai connaître, non plus qu'aux dispositions que Je ferai de toi par l'obéissance, car Je veux que tu Me serves d'instrument pour attirer des cœurs à Mon Amour ». « Mais je ne peux comprendre, mon Dieu, comme cela se pourra faire ». « Par Ma Toute-Puissance, qui a tout fait de rien. N'oublie jamais ton néant, et que tu es la victime de Mon Cœur, qui dois toujours être disposée d'être immolée pour la Charité; c'est pour cela que Mon Amour ne sera point oisif en toi, te faisant toujours agir ou pâtir, sans qu'il t'en soit mis la moindre chose en ligne de compte, si tel est Mon bon plaisir. C'est ainsi que l'ouvrage n'appartient pas à l'outil dont le maître s'est servi pour le faire. Mais, comme Je te l'ai promis, tu posséderas les trésors de Mon Cœur; en échange Je te permets d'en disposer à ton gré, en faveur des sujets disposés; n'en sois pas avare, car ils sont infinis ». Admirable récompense d'une fidélité qui a fait abnégation complète de soi-même.

 

Exemple

Piété de saint Elzéar

 

Il serait difficile d'exprimer combien furent grandes les tribulations par lesquelles Dieu approuva et purifia la vertu de saint Elzéar, comte d'Arian. Il fut injustement dépouillé de ses biens, de son honneur, et eut d'autres maux à supporter. Au milieu de toutes ses douleurs, jamais on ne le vit donner le moindre signe de trouble; jamais la plus légère impatience. Un jour la comtesse Delphine, son épouse, lui demandait d'où pouvait lui venir cette tranquillité imperturbable, il lui répondit: Quand quelque chose d'affligeant s'offre à moi, aussitôt je me cache dans les plaies de Jésus-Christ; j'y considère tout ce qu'il a souffert pour moi, et dès lors mes peines me paraissent légères.

 

Pratique : Se renoncer soi-même pour prendre les volontés et les desseins du Cœur Sacré de Jésus.

 

Oraison Jaculatoire : Divin Cœur de Jésus, attirez mon cœur!

797_001

Pour recevoir la méditation du Mois du Sacré Cœur dans votre boite e-mail, être tenu au courant des publications sur le blog Images Saintes, et pour recevoir des prières, abonnez-vous à la newsletter d'Images Saintes


14 juillet 2011

Mois du Sacré cœur de Jésus

 

Mois du Sacré cœur de Jésus

D'après Sainte Marguerite-Marie

834_001

Quinzième jour

Les Clous

 

Prélude

 

Imaginons-nous que la Mère des Douleurs nous présente les clous qui ont servi à attacher Jésus à la croix. Adorons-les et baisons-les avec respect.

 

Méditation

 

Bientôt après la vision que nous avons méditée hier, Jésus attacha sa fidèle servante à la Croix par une maladie très douloureuse qui lui fit sentir les pointes aiguës des clous dont la Croix que le Sauveur lui avait donné à porter avec lui était hérissée, et laquelle, au lieu de lui attirer la compassion de ceux qui la voyaient souffrir, ne lui attira que des mépris, des humiliations et d'autres suites pénibles à la nature. « Mais, hélas! s'écriait-elle, que pourrais-je souffrir qui pût égaler la grandeur de mes péchés, dont la vue me tient continuellement dans un abîme de confusion, surtout depuis que mon Dieu m'a fait voir l'horrible figure d'une âme en péché mortel? Cette vue me fait plus souffrir que toute autre souffrance, et je voudrais de tout mon cœur endurer toutes les peines qui sont dues à mes péchés, sans les avoir commis, plutôt que d'avoir eu le malheur de les commettre, quand même je serais assurée que mon Dieu me les pardonnerait, sans me livrer à aucune peine! » Écrions-nous avec saint Alphonse de Liguori: « O mon Jésus! par qui donc furent cloués à ce bois Vos mains et Vos pieds, sinon par l'Amour que Vous portez aux hommes? Par la douleur de Vos mains transpercées, Vous voulez expier les péchés que les hommes commettent par le toucher; par la douleur de Vos pieds, Vous avez voulu expier tous les pas que nous avons faits dans le but de Vous offenser. Oh! mon Amour Crucifié, avec ces mains transpercées bénissez-moi. Ah! clouez à Vos pieds mon cœur ingrat, afin que je ne m'éloigne plus jamais de Votre Cœur, afin que ma volonté reste immuable en Votre Amour après s'être tant de fois révoltée contre Vous. Faites que nul autre mobile ne puisse me faire agir que celui de Votre Amour et le désir de Vous plaire. Je Vous aime, ô mon Amour Crucifié, je Vous aime de tout mon cœur ! »

 

Exemple

Faveurs accordées à sainte Gertrude

 

On voit dans la Vie et les Révélations de Sainte Gertrude, qu'il y a peu de saints dans l'Église qui aient reçu du Divin Époux des faveurs plus rares, plus admirables et plus continuelles que cette sainte. Or, Jésus-Christ lui inspira en particulier pour son Sacré Cœur un amour et une tendresse inexplicables; et la sainte a laissé par écrit que de cette source sacrée elle avait reçu une infinité de dons et de délices spirituelles.

 

Pratique : Offrir quelquefois bien humblement au Cœur sacré de Jésus notre désir de vivre uniquement de souffrances et d'amour.

 

Oraison Jaculatoire : Divin Cœur de Jésus crucifié par amour pour moi!

878_001

Pour recevoir la méditation du Mois du Sacré Cœur dans votre boite e-mail, être tenu au courant des publications sur le blog Images Saintes, et pour recevoir des prières, abonnez-vous à la newsletter d'Images Saintes

13 juillet 2011

Mois du Sacré cœur de Jésus

 

Mois du Sacré cœur de Jésus

D'après Sainte Marguerite-Marie

834_001

Quatorzième jour

« Ecce Homo »

 

Prélude

 

Notre-Seigneur marche péniblement sur la route du Calvaire. Ses épaules sont chargées d'une lourde croix, sa tête est couronnée d'épines, son regard est noyé de sang et de larmes.

 

Méditation

 

La Sainte Visitandine raconte une autre de ses visions en ces termes: « Une autre fois, dans un temps de carnaval, c'est-à-dire environ cinq semaines devant le mercredi des Cendres, Notre Seigneur se présenta à moi après la sainte Communion, sous la figure d'un Ecce Homo, chargé de sa croix, tout couvert de plaies et de meurtrissures: Son Sang adorable découlait de toutes parts, et il disait d'une voix triste: « N'y aura-t-il personne qui compatisse à Ma douleur, et qui veuille y prendre part, dans le pitoyable état où les pécheurs Me mettent, surtout en ce temps-ci? Je m'offris à Lui, me prosternant à Ses pieds sacrés, avec larmes et gémissements. Il me chargea de cette lourde croix toute hérissée d'épines et de clous. Je me sentis accablée de son poids, et je compris mieux que je n'avais fait la grièveté et la malice du péché. J'en conçus une si grande horreur dans mon cœur, que j'aurais mille fois mieux aimé me précipiter dans l'enfer que d'en commettre un volontairement. « O maudit péché, disais-je, que tu es détestable pour l'injure que tu fais à mon souverain Bien ! » Il me fit voir que ce n'était pas assez de porter cette croix, mais qu'il fallait m'y attacher avec lui, et lui tenir une fidèle compagnie, en participant à ses douleurs, à ses mépris, à ses opprobres et aux autres indignités qu'il a souffertes. Je m'abandonnai à tout ce qu'il pouvait désirer de moi ». Nous aussi, dévots serviteurs du Cœur Sacré de Jésus, abandonnons-nous résolument et fidèlement à tout ce que ce Divin Cœur pourra désirer de nous. Ne le laissons pas crier, sans répondre à cette voix lamentable qui toucha si profondément le cœur de Marguerite-Marie. O vous qui passez, arrêtez-vous et contemplez s'il est une douleur semblable à la douleur du Cœur de Jésus, même aujourd'hui encore abandonné, délaissé, couvert d'opprobres par des ingrats qu'il a tant aimés !

 

Exemple

Saintes dévouées au Cœur de Jésus

 

Le Cœur de Jésus est la source de toutes les grâces. Sainte Claire d'Assise assurait que c'était à la tendre dévotion qu'elle avait eue au Sacré-Cœur de Jésus qu'elle devait ces délices ineffables dont son âme était comblée toutes les fois qu'elle se présentait devant le Très Saint Sacrement. Sainte Catherine de Sienne se sentait tout embrasée de l'amour de Jésus, dès qu'elle pensait à cet adorable Cœur. Et Jésus Christ, étant apparu à sainte Mechtilde, lui dit ces remarquables paroles: « Ma fille, si vous voulez obtenir le pardon de toutes vos négligences à mon service, ayez une tendre dévotion envers Mon Cœur, car il est le trésor de toutes les grâces que Je vous fais sans cesse. Il est Lui-même la source de ces consolations intérieures, de ces douceurs ineffables dont je comble mes fidèles amis ».

 

Pratique : Se considérer quelquefois comme chargé de consoler le Cœur de Jésus de la solitude où le laissent l'indifférence et l'ingratitude d'un si grand nombre d'âmes.

 

Oraison Jaculatoire : Divin Cœur de Jésus, aujourd'hui encore si négligé et si méprisé dans l'Eucharistie ! (Litanies du Sacré-Cœur.)

288_001__2_

Pour recevoir la méditation du Mois du Sacré Cœur dans votre boite e-mail, être tenu au courant des publications sur le blog Images Saintes, et pour recevoir des prières, abonnez-vous à la newsletter d'Images Saintes

12 juillet 2011

Mois du Sacré cœur de Jésus

Mois du Sacré cœur de Jésus

D'après Sainte Marguerite-Marie

834_001

Treizième jour

La Couronne d'épines

 

Prélude

 

Adorons le Cœur de Jésus entouré et blessé par les épines de nos péchés.

 

Méditation

 

La Sainte Religieuse allait un jour faire la Sainte Communion, lorsque la Sainte Hostie lui parut resplendissante comme un soleil dont elle ne pouvait supporter l'éclat. Notre-Seigneur était au milieu, tenant une couronne d'épines. Un peu après qu'elle l'eut reçue, il la lui mit sur la tête et lui dit: « Reçois, ma fille, cette couronne en signe de celle qui te sera bientôt donnée pour te rendre plus conforme à moi ». « Je ne compris pas alors, raconte la fervente victime du Sacré-Cœur, ce que cela voulait dire, mais je le sus bientôt après, ayant reçu un terrible coup à la tête, dont l'effet a été, qu'il me semble avoir tout autour de la tête de très-poignantes épines, dont les piqûres ne finiront qu'avec ma vie; j'en rends d'infinies grâces à mon Dieu, qui fait de si grandes faveurs à sa chétive victime. Mais, hélas! je lui dis souvent: « Les victimes doivent être innocentes, et moi, je ne suis qu'une criminelle ». Je me sens plus redevable à mon Souverain de cette précieuse couronne, que s'il m'avait fait présent de tous les diadèmes des plus grands monarques de la terre. Je l'estime d'autant plus que personne ne me la peut ôter, et qu'elle me met dans l'heureuse nécessité de veiller et de m'entretenir avec cet unique objet de mon amour, car je ne puis appuyer ma tête sur le chevet, à l'imitation de mon bon Maître qui ne pouvait appuyer la sienne adorable sur le lit de la croix. Je sentais des joies et des consolations inconcevables, lorsque je me voyais quelque conformité avec lui. Il voulait que, par cette douleur de tête et par le mérite de sa couronne d'épines, à laquelle j'unissais la mienne, je demandasse à Dieu, son Père, la conversion des pécheurs, et l'humilité pour ces têtes orgueilleuses dont l'élévation lui était si désagréable et si injurieuse ». O mon Sauveur, je ne suis pas digne des grandes faveurs dont fut honorée votre fidèle épouse, mais, du moins, donnez-moi de pratiquer l'humilité et l'esprit d'anéantissement que me rappelle votre couronne d'épines.

 

Exemple

Consécration du père de Ravignan au Cœur de Jésus

 

Le vénéré père de Ravignan, dont tous ont admiré la mort si précieuse devant Dieu, ne négligeait pas les pieuses pratiques en l'honneur du Sacré-Cœur de Jésus, qu'un esprit moins humble et moins élevé aurait laissées au vulgaire; il était fidèle à se consacrer tous les jours après la sainte messe au Cœur sacré du Sauveur. Cet attrait, dit son historien, date des premiers jours de sa vie religieuse; dans un écrit de ce grand serviteur de Dieu, daté de 1825, on lit ces touchantes paroles, que toutes les âmes dévouées au Cœur de Jésus devraient répéter tous les matins: « Jésus, mon Dieu, mon Roi et mon aimable Maître, dans le dessein de rendre tous les hommages que je puis à Votre Sacré Cœur consumé d'Amour pour moi, je consacre à ce Divin Cœur tout ce que j'ai et tout ce que je suis: mon corps et mon âme, ma mémoire et mon entendement, ma volonté et ma liberté, mon cœur et toutes ses affections, toutes mes peines et mes souffrances, toutes mes consolations et mes bonnes œuvres, tous mes mérites présents et à venir, pour le temps et pour l'éternité ».

 

Pratique : Faire quelques actes d'humilité en union avec les mérites de la sainte couronne d'épines.

 

Oraison Jaculatoire : Divin Cœur de Jésus, saturé d'opprobres! (Litanies du Sacré-Cœur de Jésus)

364_001

Pour recevoir la méditation du Mois du Sacré Cœur dans votre boite e-mail, être tenu au courant des publications sur le blog Images Saintes, et pour recevoir des prières, abonnez-vous à la newsletter d'Images Saintes

11 juillet 2011

Mois du Sacré cœur de Jésus

Mois du Sacré cœur de Jésus

D'après Sainte Marguerite-Marie

834_001

Douzième jour

Les Séraphins

 

Prélude

 

Autour du tabernacle, des Séraphins se tiennent en adoration, d'autres chantent les sublimes louanges du divin Cœur de Jésus.

 

Méditation

 

Unissons nos faibles hommages à ceux des anges qui se tiennent constamment en adoration auprès du Cœur Sacré de notre Divin Maître. Nous entrerons par là dans les desseins de la volonté même du Sauveur clairement manifestée dans la vision dont il gratifia l'ardente propagatrice de la dévotion qui nous est chère. « On travaillait au couvent à l'ouvrage commun du chanvre, raconte-t-elle, et je me retirai dans une petite cour voisine du Saint Sacrement. Là, faisant mon ouvrage à genoux, je me sentis subitement toute recueillie à l'intérieur et à l'extérieur, et en même temps je vis l'aimable Cœur de mon Adorable Jésus qui me fut montré plus brillant qu'un soleil. Il était au milieu des flammes de Son Pur Amour, environné de Séraphins qui chantaient d'un concert admirable les triomphes et les jouissances de l'amour du Sacré-Cœur. Ces Esprits bienheureux m'invitèrent de m'unir à eux dans les louanges de ce Divin Cœur, mais je n'osais le faire. Ils m'en reprirent, et me dirent qu'ils étaient venus afin de s'associer avec moi, pour rendre à ce Cœur Sacré un continuel hommage d'amour, d'adoration et de louanges; que pour cela ils tiendraient ma place devant le Saint Sacrement, afin que je le pusse aimer sans discontinuation par leur entremise; et qu'eux, à leur tour, participeraient à mon amour, souffrant en ma personne comme je jouirais en la leur. Ils écrivirent en même temps cette association dans ce sacré Cœur en lettres d'or, et du caractère ineffaçable de l'amour. Tout cela dura environ deux à trois heures. J'ai ressenti toute ma vie les effets de cette faveur, tant par les secours que j'en ai tirés, que par la suavité qu'elle avait produite, et qu'elle continuait à produire en moi. J'en restai tout abîmée de confusion. Je ne nommais plus les Anges, en les priant, que mes divins associés. Cette grâce m'imprima tant de désir de la pureté d'intention, et une si haute idée de la pureté qu'il faut avoir pour converser avec Dieu, que toutes choses me paraissaient impures par rapport à cette fin ».

 

Exemple

Sentiments séraphiques de Saint Augustin

 

Saint Augustin fut un chérubin par sa science, et un séraphin par son amour pour le Cœur de Jésus; c'est pour cela qu'on le représente toujours tenant à la main un cœur enflammé et percé d'une flèche.

 

Pratique : Unir nos adorations à celles des saints Anges.

 

Oraison Jaculatoire : Divin Cœur de Jésus, que tous les Anges de Dieu adorent! (Hébreux 1, 6.)

015_001

Pour recevoir la méditation du Mois du Sacré Cœur dans votre boite e-mail, être tenu au courant des publications sur le blog Images Saintes, et pour recevoir des prières, abonnez-vous à la newsletter d'Images Saintes

10 juillet 2011

Mois du Sacré cœur de Jésus

 

Mois du Sacré cœur de Jésus

D'après Sainte Marguerite-Marie

834_001

Onzième jour

L'union

 

Prélude

 

Représentons-nous le cœur de la Bienheureuse entre les mains de Jésus comme une argile dont le potier dispose à son gré.

 

Méditation

 

Pour hâter la consommation de l'union du cœur de sa docile servante avec son Cœur sacré, le Maître la fit passer par des pratiques et des sacrifices qu'il nous sera très-utile de nous appliquer à nous-mêmes: « Mon Souverain, raconte l'humble religieuse, voulait que je reçusse toutes choses comme venant de Lui, sans me procurer rien, sans disposer de rien, dans un abandon entier entre Ses mains, lui rendant grâces des souffrances comme des douceurs, pensant, dans les occasions les plus affligeantes et les plus humiliantes, que cela m'était dû, et encore davantage, et offrant la peine que je souffrais pour les personnes qui m'affligeaient. Il m'enseignait encore de parler toujours de Lui avec grand respect, du prochain avec estime et compassion, et de moi-même jamais, ou en peu de paroles, et avec mépris, excepté lorsque pour Sa gloire il en serait autrement; d'attribuer toujours tout le bien et toute la gloire à Sa souveraine grandeur, et à moi tout le mal; de ne chercher aucune consolation hors de Lui, et, lorsqu'il m'en donnerait quelqu'une, de la Lui sacrifier en y renonçant; ne tenir à rien, être vide et dépouillée de tout, n'aimer rien que Lui et pour l'amour de Lui; ne regarder que Lui en toutes choses, et les intérêts de Sa gloire, dans un parfait oubli de moi-même. Il voulait en particulier qu'en chacune de mes actions, il y eût toujours quelque chose directement pour Son Divin Cœur; comme, par exemple, lorsque j'étais en récréation, qu'il fallait pour ainsi dire Lui donner la sienne, par les douleurs, les humiliations et mortifications dont Il aurait soin de ne pas me laisser manquer, et que je devais les recevoir avec plaisir pour ce sujet; de même au réfectoire, Il voulait que je Lui sacrifiasse, pour son régal, ce que je croirais être le meilleur, et ainsi dans tous mes autres exercices; de plus, Il me commandait de ne jamais juger personne, de n'accuser et ne condamner que moi-même. Il me donna plusieurs autres enseignements; et comme leur multitude m'étonnait, Il me dit que je ne devais rien craindre, d'autant qu'il était un Maître aussi puissant pour faire exécuter ce qu'Il enseignait, que savant pour bien enseigner; aussi, puis-je assurer que, bon gré, mal gré, Il me faisait faire ce qu'Il voulait ».

 

Exemple

Union de sainte Catherine de Sienne avec le Cœur de Jésus

 

Sainte Catherine de Sienne a toujours passé dans l'estime des fidèles pour une des âmes les plus dévouées au Cœur sacré de Jésus, et une de celles à qui Notre Seigneur a accordé le plus de faveurs. Il contracta union avec elle en présence de sa Sainte Mère, du Roi Prophète David, de Saint Jean l'Evangéliste, de Saint Dominique; Il la fit boire dans son Sacré Côté; Il lui ôta son cœur, et quelques jours après il le lui rendit tout enflammé, Il lui imprima la marque de Ses Plaies; Il parlait et conversait aussi familièrement avec elle qu'un ami parle à son ami. Aussi sainte Catherine, de son côté, aimait Notre-Seigneur avec des ardeurs inexprimables qui la consumaient si fort qu'elle en était presque toujours malade... Sa vie n'était qu'un exercice continuel d'amour envers Jésus-Christ.

 

Pratique : Choisir dans tout ce que nous venons de lire la pratique que nous savons devoir le plus faciliter en nous l'union avec le Cœur sacré de Jésus.

 

Oraison Jaculatoire : Divin cœur de Jésus où sont renfermés tous les trésors de la sagesse et de la science de Dieu! (Litanies du Sacré-Coeur.)

0400001

Pour recevoir la méditation du Mois du Sacré Cœur dans votre boite e-mail, être tenu au courant des publications sur le blog Images Saintes, et pour recevoir des prières, abonnez-vous à la newsletter d'Images Saintes