14 juillet 2009

Mois de Sainte Anne, 15e jour

1574346602_c7dfd41252_b

Mois de Sainte Anne

Prières pour le mois de Sainte Anne

Voir au 1er jour: http://imagessaintes.canalblog.com/archives/2009/06/30/14254708.html

 

Quinzième jour

Saints désirs


Prélude


Contempler sainte Anne et saint Joachim en prières, s'unir à la ferveur de leur oraison et à l'ardeur de leurs désirs.


Méditation


Parlant de la ferveur et de la pureté des désirs des parents de Marie, le Père Alvarez de Paz n'a pas craint de s'écrier : « Quels parents ! ô Vierge sacrée, quels ancêtres ! 'Pieux envers Dieu, miséricordieux envers le prochain, modérés envers eux-mêmes, ils vivaient sobrement, justement, pieusement, parce qu'ils étaient destinés à vous engendrer, ô Marie ! vous dont la justice possède le cœur tout entier et que la piété orna de tous ses dons; puis, ils se livraient à une oraison assidue, suppliant le Seigneur de vouloir leur accorder l'objet de leur ardente prière. Ainsi, ô notre souveraine! vous n'êtes pas tant l'œuvre de la nature que l'enfant bénie de l'oraison ! « Axa soupira, et, par ses gémissements et ses prières, obtint de son père, Coleb, une terre dont le haut et le bas étaient arrosés ». (Juges 1, 15.) '' Anne soupira pareillement, et, par ses gémissements et ses larmes, elle vous obtint, vous, la source de tous les biens du ciel et de la terre, Tels furent le père et la mère que Dieu vous choisit lui-même, virginale épouse du Seigneur ! Et ce fut du sang de ces élus qu'il forma votre corps sacré. Malheureux que nous sommes! ces qualités malfaisantes de la matière dont nos corps sont composés, font que parmi nous les uns sont enclins à la lâcheté, les autres et la colère, d'autres à des penchants plus honteux encore. Dieu ne voulut pas qu'il en fût ainsi de vous, ô Marie ! et, avant de tirer votre âme du néant, il purifia promptement la demeure qu'elle devait habiter, afin qu'aucun mouvement de la chair ne vint en troubler la paix. Pouvait-il en être autrement ? Lorsque la maison de Dieu se bâtissait, elle fût bâtie de pierres déjà toutes taillées et polies. On n'entendit dans la maison ni marteau ni cognée, ni le bruit d'aucun instrument, (3e Livre des Rois 6, 7). Combien, à plus forte raison, ô Temple le plus parfait de la divinité, deviez-vous être composé de l'âme et du corps les plus accomplis qui se puissent concevoir, où le marteau de la contrition n'eut rien à briser, ni la lime de la mortification rien à polir !


Pratique


Choisir sainte Anne pour mère, patronne spéciale, guide spirituel.

Pour recevoir chaque jour par email la méditation quotidienne du Mois de Sainte Anne, abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes!


12 juillet 2009

Mois de Sainte Anne, 13e jour

Joachim_20and_20Anna

Mois de Sainte Anne

Prières pour le mois de Sainte Anne

Voir au 1er jour: http://imagessaintes.canalblog.com/archives/2009/06/30/14254708.html

 

Treizième jour

Vie conjugale


Prélude


Après avoir rendu de nouveau nos hommages de vénération aux saints époux, méditons sur les vertus qui marquèrent leur vie dans le mariage.


Méditation


Un pieux anonyme, résumant les récits de la tradition, a dit avec beaucoup de charme : Les vertus, l'amour du prochain, le zèle pour la gloire de Dieu et la splendeur de son culte, qui avaient brillé dans saint Joachim et dans sainte Anne avant leur mariage, parurent avec un nouvel éclat après leur union. La paix et la charité régnaient constamment en eux ; ils n'avaient tous deux qu'un cœur et qu'une âme, même penchant, même innocence de mœurs. Saint Epiphane dit qu'en leurs personnes Dieu donnait un modèle accompli de la vie intérieure et parfaite. Saint Joachim unissait le travail à la priere pour accélérer la Rédemption d'Israël ; sainte Anne se plaisait dans la solitude de sa maison, et elle s'immolait continuellement au Seigneur dans la ferveur de sa prière. Saint Joachim et sainte Anne n'apparaissaient en public que pour- des motifs de nécessité, de charité ou de bienséance, et alors même leur retenue, leur modestie, leurs entretiens, leur air, tout inspirait en eux du respect et de l'admiration. Quoique la fortune de saint Joachim et de sainte Anne ne répondit pas à la noblesse de leur condition et de leur rang, l'ardeur de la charité suppléait à la médiocrité des ressources ; il suffisait d'être affligé ou d'être pauvre pour avoir droit à leur bienfaits. La tradition nous apprend que saint Joachim et sainte Anne faisaient chaque année trois portions de leurs revenus. Ils offraient la première au Temple de Jérusalem, pour le culte du Seigneur ; ils distribuaient la seconde aux pauvres et gardaient la troisième pour l'honnête entretien de leur maison. Aussi Dieu les bénissait chaque jour; il augmentait même les biens temporels qu'ils employaient avec tant de charité et de libéralité. Si, sur un tel exemple, les familles chrétiennes retranchaient toutes les superfluités que n'admet par la piété la plus ordinaire, leur charité s'accroîtrait avec leur confiance en la miséricorde du Seigneur, et les pauvres du bon Dieu secourus prieraient pour le salut de ceux qui les auraient soulagés dans leur misère. O glorieux saint Joachim, O Bienheureuse sainte Anne, obtenez-nous de Dieu votre zèle pour sa gloire, votre charité pour nos frères plus pauvres que nous.

Pour recevoir chaque jour la méditation du Mois de Sainte Anne, par e-mail, abonnez-vous à la newsletter d'Images Sainte!

11 juillet 2009

Mois de Sainte Anne, 12e jour

Joachim_20and_20Anna

Mois de Sainte Anne


Prières pour le mois de Sainte Anne

Voir au 1er jour: http://imagessaintes.canalblog.com/archives/2009/06/30/14254708.html

 

Douzième jour

Le mariage


Prélude


Avant de méditer sur le mystère du mariage de sainte Anne et de saint Joachim, répétons, avec saint Jean Damascène : « couple trois fois heureux de sainte Anne et de saint Joachim! Vous avez à notre reconnaissance un droit imprescriptible : grâce à vous, nous avons pu offrir à notre Dieu le don le plus sensible à son Cœur, une mère-vierge, la seule Mère digne du Créateur."


Méditation


Si elle eût suivi l'attrait de son cœur, Anne, à la mort de sa mère, se fût volontiers retirée dans la solitude et elle aurait quitté le monde. Mais, Dieu la destinait à devenir la patronne des épouses chrétiennes. Aussi, comprit-elle que la volonté divine l'appelait à embrasser un état que la venue prochaine du Messie rendait alors si souhaitable à toutes les femmes, en Israël. Avant de s'engager dans des liens aussi étroits et aussi sacrés, la pieuse vierge voulut confier ses intérêts au ciel, en appelant les bénédictions d'en haut sur une affaire si grave. Elle pria et supplia le Seigneur de lui accorder l'époux vertueux, qui l'aiderait à marcher en sa sa présence. Or, tandis qu'elle s'adressait en toute confiance et humilité au Seigneur, Joachim, de son côté faisait une prière analogue. Il avait alors vingt ans. Né à Nazareth, en Galilée, Joachim eut pour père Nathan, de descendance de David par son fils Nathan. Esther sa mère, descend aussi de David par Salomon. On se souvient qu'Anne était de Bethléem et du sang de David par son père Stollan et sa mère Emérentienne. Joachim fui l'élu que le ciel désigna pour être l'époux de sainte Anne. Ainsi, dit un pieux écrivain, les deux races, sacerdotal et royales, déjà unies en sainte Anne, continuèrent ensemble une nouvelle et plus étroite alliance, alliance nécessaire pour que le fruit de cette sainte Union pût être un jour la mère du Messie.


Pratique


Rendre souvent nos devoirs de piété filiale à saint Joachim, persuadés que ce patriarche avec sa sainte épouse, nous aidera puissamment à bien vivre et à bien mourir.

Pour recevoir chaque jour par e-mail, la méditation du Mois de Sainte Anne, abonnez-vous à la newsletter d'Images Saintes!

10 juillet 2009

Mois de Sainte Anne, 11e jour

Joachim_20and_20Anna

Mois de Sainte Anne

Prières pour le mois de Sainte Anne

Voir au premier jour: http://imagessaintes.canalblog.com/archives/2009/06/30/14254708.html

 

Onzième jour

Joachim


Prélude


A côté de sainte Anne contemplons ce glorieux patriarche à qui la Providence réservait la gloire de devenir le père de la Vierge Immaculée et l'aïeul du Christ.


Méditation


Il y avait, dit la légende, en Jérusalem, un homme nommé Joachim, de la tribu de Juda : il était pasteur de brebis et honorait Dieu en toute droiture et simplicité, et il n'avait d'autre occupation que la garde de ses troupeaux, du produit desquels il nourrissait tous ceux qui craignaient le Seigneur. Dans son zèle à servir le Seigneur, il donnait abondamment aux indigents et à tous ceux qui étaient dans le besoin tout ce qu'il possédait, soit en troupeaux, soit on toute autre richesse, car de tous ses biens il faisait trois parts : il en donnait une aux veuves, aux orphelins, aux voyageurs et aux pauvres ; une autre aux ministres du Temple du Seigneur, et il gardait la troisième part pour toute sa maison et pour lui-même. Or, tandis qu'il agissait de la sorte, le Seigneur faisait multiplier ses troupeaux, et il n'y avait pas d'homme qui fut semblable à Joachim dans tout le peuple d'Israël. Il commença à se conduire de cette manière, dès l'âge de quinze ans. Saint Joachim, comme sainte Anne, avait été prédestiné et choisi de toute éternité pour être, avec sa sainte épouse, les aïeux du Sauveur des hommes. En vue de cette haute mission providentielle, Dieu l'avait comblé de grâces, mais, combien il sut y correspondre ! Grande leçon pour les âmes que Dieu a prédestinées de toute éternité à vivre dans la sainte pratique des plus belles vertus et à concourir par leur influence ou leur position à étendre son royaume sur terre Dieu prédestine, il choisit, il appelle ceux qu'il a ainsi prédestinés, choisis et appelés, il les sanctifie, il les comble de grâces, suivant la doctrine de saint Paul. Mais, il faut que ces âmes coopèrent à l'appel de Dieu et aux grâces de leur vocation. Faisons à cet égard un sérieux tour sur nous-mêmes.


Pratique


Unir, dans ses pratiques de piété envers sainte Anne l'invocation du nom de Joachim à celle du nom de sa glorieuse épouse pour être plus agréable à celle-ci et pour ne pas séparer ce que Dieu à uni.

Pour recevoir la méditation du mois de Sainte Anne, chaque jour par e-mail, abonnez-vous à la newsletter d'Images Saintes!

09 juillet 2009

Mois de Sainte Anne, 10e jour

Joachim_20and_20Anna

Mois de Sainte Anne

Prières pour le mois de Sainte Anne

Voir au premier jour: http://imagessaintes.canalblog.com/archives/2009/06/30/14254708.html

 

Dixième jour

Les derniers jours d'une mère


Prélude


Représentons-nous notre bonne mère sainte Anne soignant sa propre mère dans la vieillesse avec un respect et une vénération filiale qui faisaient l'admiration de tous.


Méditation


Après la mort de son père, Anne ne songea plus à retourner au Temple de Jérusalem, quelque attrait qu'exerçât sur elle le souvenir de tout ce qu'elle avait laissé dans cette sainte maison. Pour obéir à la loi de Dieu et pour satisfaire son propre cœur, elle se voua à soigner sa vénérable mère dont elle chercha dès lors à adoucir le profond chagrin et à préparer la mort sainte, car Emérentienne avait atteint et dépassé l'âge de soixante dix-huit ans. Cette sainte femme recueillit ainsi, dans sa vieillesse, le fruit de l'éducation qu'elle avait donnée à sa fille, car il est écrit que '' l'homme recueillera ce qu'il aura semé." Parvenue à sa dernière heure Emérentienne appela sa fille bien-aimée, et la tradition rapporte qu'elle lui parla en ces termes : ''Ma fille mes jours sont passés ; il est temps que mon âme se sépare de mon corps que tu enseveliras auprès de celui de Stollan. Le temps viendra où tu donneras le jour à une fille dont le seul nom réjouira l'univers. Ne t'écarte pas des voies du Seigneur, observe fidèlement ses préceptes, console les affligés, sois charitable envers les pauvres, méprise les bien de la terre et prends conseil de tes proches dans les divers mouvements de ton cœur." Ayant ainsi parlé, Emérentienne rendit sa belle âme à Dieu. Sainte Anne lui ferma les yeux, fit ensevelir le corps de sa mère auprès du corps de son père, selon l'ordre qu'elle en avait reçu, et se tourna vers le Seigneur. Quelle leçon et quel encouragement ! Parents chrétiens, songez donc que votre intérêt le plus sacré, votre propre intérêt l'exige. Elevez chrétiennement vos enfants, si vous . voulez que ceux-ci vous assistent à vos derniers jours, consolent votre vieillesse et vous ménagent une entrée sûre dans le royaume éternel. Combien gémissent de ne l'avoir pas compris ! Combien se désespéreront éternellement, mais en vain, de ne l'avoir pas pratiqué, l'ayant compris !


Pratique


Invoquer souvent l'assistance de sainte Anne pour s'aider à l'accomplissement des devoirs de la maternité chrétienne.

Pour recevoir chaque jour la méditation du Mois de Sainte Anne, abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes


08 juillet 2009

Mois de Sainte Anne, 9e jour

Joachim_20and_20Anna

Mois de Sainte Anne


Prières pour le mois de Sainte Anne

Voir au premier jour: http://imagessaintes.canalblog.com/archives/2009/06/30/14254708.html

 

Neuvième jour

La mort d'un père


Prélude


Représentons-nous notre glorieuse sainte au lit de mort de son père bien-aimée, l'assistant dans son agonie, et lui montrant le ciel que son petit-fils viendra bientôt rouvrir aux hommes.


Méditation


Anne se trouvait encore au Temple, lorsqu'on vint apporter la nouvelle du malheur qui allait frapper sa famille. Son excellent père, cet Israélite fidèle, ce digne enfant de Jacob et de Juda, allait rentrer bientôt dans le sein d'Abraham, en attendant la rédemption d'Israël, que son arrière petit-fils, le fils de Marie, allait bientôt annoncer à la terre, au ciel et aux ténèbres. La pieuse enfant quitta aussitôt le Temple de Jérusalem, couverte des bénédictions des prêtres, pleurée de ses compagnes. Elle-même sentit son cœur s'émouvoir à cette séparation, qui rompait avec de douces habitudes et l'éloignait d'un asile où, sous l'œil de Dieu, son âme avait grandi en mérite au milieu des suaves consolations que donne l'obéissance au sein de l'éducation religieuse. Mais, un devoir sacré l'appelait, son père bien-aimé se mourait : elle courut où son cœur l'attirait. S'arrachant donc aux embrassements de ses maîtres et de ses compagnes, elle accourut auprès du lit de mort de son père. Qui dira les consolations que celui ci dut ressentir à la vue de sa sainte fille? Sans doute l'assistance de son épouse et de ses deux autres enfant: avait déjà consolé ses derniers moments ; mais combien son âme du être encore fortifiée par la présence de sa fille Anne ! Elle arrivait du Temple, chargée des grâces que le Dieu d'Abraham d'Isaac et de Jacob, répandait en ce lieu sacré sur les vrais enfants d'Israël. Elle avait étudié la loi sainte et toutes ses paroles respiraient l'amour et le désir du Messie, qui était proche. La pieuse enfant s'approche de la couche où son père se mourait, elle reçut ses bénédictions elle lui parla comme une telle enfant devait parler à son père digne d'entendre, et son doigt, qui montrera un jour à la Vierge les lignes prophétiques du saint livre qui prédisait la venue du Messie, montra aux yeux mourants de son père le ciel que ce Messie allait ouvrir ! Puissent beaucoup de parents recueillir ce fruit de l'éducation chrétienne de leurs enfants !


Pratique


Suggérer aux mourants l'invocation de sainte Anne.

Pour recevoir chaque jour la méditation du mois de Sainte Anne, abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes!

07 juillet 2009

Mois de Sainte Anne, 8e jour

Joachim_20and_20Anna

Mois de Sainte Anne

Prières pour le mois de Sainte Anne

Voir au premier jour: http://imagessaintes.canalblog.com/archives/2009/06/30/14254708.html

 

Huitième jour

Au Temple de Jérusalem


Prélude


Représentons-nous la troupe des jeunes Israélites élevées au temple de Jérusalem, et cherchons à distinguer, parmi elles, notre sainte vénérée. Nous la reconnaîtrons aisément à la candeur de son visage et à l'édification des vertus qu'elle répand autour d'elle.


Méditation


Stollan et Emérentienne vouèrent de bonne heure leur bien-aimée fille au Seigneur. Ils avaient compris que Dieu avait des vues particulières sur cette bénie enfant, dont la naissance fut accompagnée de prodiges. Dociles à l'appel de la vocation divine, ils voulurent la favoriser par tous les moyens en leur pouvoir, et, pour cela, ils s'empressèrent de confier l'éducation de leur fille à la sollicitude éclairée des guides de la maison d'Israël. Ils conduisirent donc leur chère enfant à Jérusalem et la présentèrent au temple, afin de l'y consacrer d'une façon plus spéciale au service du Seigneur. Admirable disposition de la Providence ! C'est dans ce même temple que sainte Anne reviendra, dans quelques années, pour présenter à son tour aux prêtres de l'ancienne loi sa propre fille, et celle-ci sera la bienheureuse Vierge Marie !... Elle avait apprécié par elle-même les bienfaits de cette éducation sainte, et elle voudra en faire goûter les bons effets à sa bien-aimée enfant. Se rappelant les images, les souvenirs; les traditions de cette maison favorisée du ciel, elle pourra d'avance en instruire Marie, qui viendra continuer au Temple le parfum d'édification qu'y avait laissé sa sainte mère. En effet, les prêtres du Très-Haut et les pieuses institutrices de cette maison, conçurent bientôt une si profonde estime pour les vertus de la jeune Anne, qu'ils la proposaient sans cesse comme modèle à ses compagnes. Gomment ne pas s'arrêter devant ce sublime spectacle? Comment surtout n'en pas retirer la leçon si importante qui en résulte pour les familles, les parents et les enfants ? Ah ! réagissons contre les fatales tendances de ce siècle, où la vérité est si fort diminuée parmi les enfants des hommes ! Point de compromis, quand il s'agit du salut des âmes, surtout quand il s'agit d'âmes bien-aimées, comme le sont et doivent l'être les âmes des enfants ! Aidons-nous de la lumière de nos guides; mères, associez-vous pour remplir cet impérieux devoir; entrez dans les associations qui ont précisément pour but d'unir ensemble par des grâces et des prières communes, et d'aider à l'accomplissement des devoirs maternels les femmes que Dieu destine à accroître le nombre des élus !


Pratique


Prier pour les maisons d'éducation religieuse, les soutenir par tous les moyens en leur pouvoir, montrer leur influence et favoriser leur action sur les enfants.

Pour recevoir chaque jour la méditation quotidienne du mois de Sainte Anne, abonnez-vous à la newsletter d'Images Saintes...

06 juillet 2009

Mois de Sainte Anne, 7e jour

Joachim_20and_20Anna

Mois de Sainte Anne

Prières pour le mois de Sainte Anne

Voir au premier jour: http://imagessaintes.canalblog.com/archives/2009/06/30/14254708.html

 

Septième jour

La première enfance


Prélude


Représentons-nous les parents de sainte Anne auprès du berceau de leur chère enfant et joignons-nous à eux pour honorer cette bénie enfant, dès ses premiers jours sur cette terre.


Méditation


Les parents de sainte Anne, dit un pieux auteur, jouissaient d'une honnête aisance et habitaient la petite ville de Séphoris, au pied du Mont-Carmel. D'après quelques docteurs, l'un des disciples du prophète Elie, résidant en cette célèbre montagne, vieillard d'une grande sainteté, prédit à Emérentienne, qui allait souvent avec ses parents visiter les pieux solitaires, qu'elle était destinée à devenir la mère de plusieurs enfants, qui seraient eux-mêmes, dans les mains de Dieu, autant de vases d'élection pour le salut de son peuple. La prédiction s'accomplit, et les saints époux eurent pour enfants ceux qui devinrent la source de la famille sainte. Anne fut elle-même, entre tous, le point de bénédiction. Son nom lui fut donné par un ange, et un aveugle recouvra la vue en prononçant, près de sainte Anne, qui venait de naître, ce nom glorieux venu du ciel, qui signifie grâce et miséricorde. En fallait-il davantage pour que les parents de sainte Anne entourassent de soins tout particuliers la première enfance de leur fille, déjà si glorieusement favorisée du ciel dès son berceau? Avec quelle touchante affection sa mère devait remplir auprès d'elle tous les devoirs de la maternité ! Cette tendresse se mêlait de respect. Ainsi font toutes les mères chrétiennes. L'enfant qui se nourrit de leur vie, qui dort sous leurs regards attentifs, qui sourit à leurs caresses, qui bégaie à leurs accents, cet enfant est fils de Dieu, frère de Jésus-Christ, enfant de l'Eglise, frère des anges; c'est un élu prédestiné. La mère avec les regards de son âme chrétienne, éclaircie des rayons de la vérité, ne se borne donc pas à le nourrir et à l'entourer d'amour. Elle le traite non sans respect mêlé de tendresse mais avec une affection respectueuse, et de là ces éducations de la première enfance, si fécondes en magnifiques résultats, car cet âge a plus d'influence qu'on ne croit d'ordinaire sur l'ensemble de l'existence et la suite de la vie, même au point de vue moral et surnaturel.


Pratique


Prier souvent sainte Anne de consoler les mères qui sont inquiètes sur la santé et l'avenir de leurs enfants.

Pour recevoir chaque jour, par e-mail, la méditation du Mois de Sainte Anne, abonnez-vous à la newsletter d'Images Saintes...

05 juillet 2009

Mois de Sainte Anne, 6e jour

Joachim_20and_20Anna

Mois de Sainte Anne

Prières pour le mois de Sainte Anne

Voir au premier jour: http://imagessaintes.canalblog.com/archives/2009/06/30/14254708.html

 

Sixième jour

Le Nom


Prélude


Adorons le Saint-Esprit inspirant aux parents de l'enfant qui vient de naître l'imposition d'un nom qui nous révélera ses vertus et la sublimité de sa mission.


Méditation


Les pieux interprètes de la sainte Ecriture se sont complu à nous transmettre les différentes significations attachées au nom de la glorieuse aïeule de Jésus-Christ. Anne signifie grâce, gracieuse. Quelle mère, après Marie, fut plus favorisée de la grâce que la mère de cette bienheureuse Vierge elle-même ? Quelle mère peut se glorifier auprès d'une mère si vénérable? Anne signifie miséricordieuse, parce que celle qui devait porter ce nom donnerait le jour à la mère de miséricorde, à celle par qui nous obtenons tous miséricorde, à celle qui devait enfanter le Dieu miséricordieux. Anne signifie paisible, car, celle qui porta ce nom a enfanté la reine de la paix, la mère de celui qui, en venant au monde, a fait annoncer par ses célestes hérauts que l'heure était venue où gloire serait rendue à Dieu dans les hauteurs des cieux, et la paix accordée sur terre aux âmes de bonne volonté. Anne signifie généreuse. Nous le verrons dans la suite de ces pieuses méditations en son honneur. Sainte Anne s'est toujours montrée d'une générosité incomparable envers tous ceux qui ont eu la bonne inspiration de recourir à elle, dans les périls de l'âme et du corps.


Pratique


Professer un tendre respect pour le nom de sainte Anne, le prononcer fréquemment et avec piété; l'associer avec celui de Joachim, aux très-saints noms de Jésus, de Marie et de Joseph.

Pour recevoir chaque jour la méditation du Mois de Sainte Anne, par e-mail, abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes!

04 juillet 2009

Mois de Sainte Anne, 5e jour

Joachim_20and_20Anna

Mois de Sainte Anne

Prières pour le mois de Sainte Anne

Voir au premier jour: http://imagessaintes.canalblog.com/archives/2009/06/30/14254708.html

 

Cinquième jour

La naissance


Prélude


Avec les anges que Dieu envoie auprès du berceau de la glorieuse enfant qui doit remplir une si belle mission et un si grand rôle dans l'œuvre de l'Incarnation, entourons la naissance de sainte Anne des plus tendres hommages de notre vénération.


Méditation


L'Eglise, chaque année, au huit septembre, fait éclater ses transports d'allégresse autour du berceau de la vierge Immaculée: il est bon d'emprunter cet exemple pour entourer des témoignages de notre joie la naissance de la mère de Marie. Chantons donc avec l'Eglise, qui dans la liturgie de l'Eglise grecque, consacre une si belle hymne à fêter cette naissance bénie: « Accourez, vous tous qui aimez le Christ, et, avec nous, en des hymnes ornées de toutes les fleurs du langage, élevez la voix et chantez : Anne, vous êtes digne de toute vénération ! Heureuses les entrailles qui ont porté la mère du Verbe divin ! Heureuses les mamelles qui ont allaité la jeune vierge dont le lait a nourri le créateur de tous les êtres vivants! Anne est au-dessus de tous les éloges : elle a mis au monde cette tige qui fleurit avant toute autre, sans avoir jamais été flétrie. Salut, ô terre bénie, qui avez donné au monde un sol habité par un Dieu ! O vous qui, attachée à la loi divine par une pratique incessante, avez tracé avant toutes les autres les premiers traits de la loi de grâce, lorsque, par la naissance d'une illustre vierge, vous avez vu briser lés liens de votre stérilité ! O glorieuse Anne, vous avez enfanté le ciel sur la terre, et, peu après, ce ciel a reçu son créateur, qui vous à transportée, vous, la mère de ce ciel, dans le royaume éternel. » Avec la liturgie sacrée, les pères de l'Eglise entonnent leurs plus sublimes cantiques en l'honneur de cette naissance bienheureuse : '' Anne, dit saint Jérôme, est l'arbre excellent dont un rameau détaché a fleuri sous une influence divine. Elle est la terre sainte qui a produit le Buisson ardent, mais incombustible. Elle est le ciel élevé du haut duquel l'Etoile des mers s'est avancée vers son lever. Anne est la stérilité féconde et visitée des anges. Elle est bénie entre les femmes, mère heureuse entre les mères : de son chaste sein s'est échappé, resplendissant aux regards des hommes, le temple du Seigneur, le sanctuaire du Saint-Esprit, la mère de Dieu. « Que l'on paie un juste tribut d'hommages à toutes les femmes qui, dès l'origine du monde, se sont illustrées par les plus rares vertus, o nulle d'entre elles cependant on ne reconnaîtra le privilège d'avoir donné le jour à la mère de Dieu, à la mère de toute consolation ; ce privilège fut réservé h cette glorieuse princesse, " dont nous célébrons la naissance.


Pratique


Prier pour les personnes qui ont reçu le nom de sainte Anne au baptême; pour le Canada, les paroisses, les églises, les communautés qui sont placées sous son patronage.

Pour recevoir chaque jour la méditation quotidienne du Mois de Sainte Anne, abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes!