31 juillet 2017

Séquence de Sainte Elisabeth de Hongrie

 Concinat Ecclesia

« Que l’Église loue »

Séquence Liturgique de Sainte Elisabeth de Hongrie

 

Interprétée par Ioculatores, Ars Choralis Coeln, Amarcord

 

Extrait de l'album "Vita S. Elisabeth",

sorti en 2007 chez le label Raum Klang.

Disponible chez tous les bons disquaires

 

La Séquence d’Elisabeth, issue d’un missel Franciscain

(Paris, Ravenne XIVe/XVe siècles)

 

Non seulement l’accent porté sur l’appartenance d’Elisabeth à l’Ordre des Franciscains indique que le poète faisait partie de l’Ordre des Frères Mineurs, mais également le début du texte, qui rappelle de façon évidente le « Concinat plebs fidelium » de la séquence de Sainte Claire. La forme mélodique suit la Séquence de la Pentecôte « Veni Creator Spiritus ». Cette séquence pleine d’entrain, fut souvent reprise dans la forme de la Messe « in honorem S. Elisabeth » du Pape Grégoire IX qui, à l’origine, ne comportait pas de séquence. Le description de la sainteté et des bonnes œuvres d’Elisabeth est suivie dans les derniers vers d’une prière fervente : « Détruis nos péchés et dirige nos pas vers les hauteurs du Ciel ».

 

Concinat Eccelsia

celebri memoria

Elisabeth hodie

quae in coeli curia

coronatur gloria

stirps regis Hungariae.

 

Que l’Église loue

de mémoire festive

Elisabeth aujourd’hui

qui dans la salle céleste

sera couronnée de la gloire de Dieu,

la souche du roi Hongrois.

 

Pro Francisci chordula

mantello, tunicula

purpuram deposuit ;

Sic fratrum discipula

minorum minicula

minima se praebuit.

 

Pour la cordelière de François,

la bure et la chemise,

elle a ôté la pourpre ;

la moindre des élèves

des Frères Mineurs

se montra la plus humble ;

 

De quorum consilio

sub Conrado studio

regulari voluit.

Tandem magisterio

multis facta lectio

stella mundo claruit.

 

Selon leurs conseils

elle voulut sous le zèle de Conrad

être disciplinée.

Enfin elle apparut après que,

du dresseur elle eût de nombreuses leçons reçu,

comme l’étoile du monde.

 

Leprosis obsequio

Languidis suffragio,

maestis fit in gaudium.

Pauperum refectio

fuit in hospitio

cunctis patens ostium.

 

Par son ardeur envers les pestiférés,

par son soutien aux faibles,

les affligés seront à la joie amenés.

Pour les pauvres une collation

était à l’auberge,

pour tous, la porte était ouverte.

 

Hospitalis domina

in tuorum agima

hospites nos elige !

Nostra dele crimina

et ad caeli culmina

pedes nostros dirige !

 

Patronne des asiles,

choisis-nous, étrangers,

dans ta suite ;

Détruis nos péchés

et guide nos pieds

vers les hauteurs du Ciel.

 

7d2590a8e34db477b9e7479b9bf742fd

Téléchargez le texte de cette séquence (pdf) en cliquant ici

 


31 janvier 2016

Le Cantique des Créatures de Saint François

Le Cantique des Créatures de Saint François d'Assise

 Voici une très belle méditation du Cantique des Créatures de Saint François

J'ai le plaisir de vous faire partager ce très beau spectacle, rare, car introuvable et inexsitant en DVD: c'est une cassette vidéo datant de 1989 (la dernière que j'ai toujours gardée), que j'ai récemment fait numériser...

Jaquette Cantique des Créatures de Saint François0001

25 janvier 2015

L'Angelus Breton

 

L'Angélus Breton

 

382_001

 

V. Angelus Domini, nuntiavit Mariae
R/ Et concepit de Spiritu Sancto.

V. L’ange du Seigneur apporta l’annonce à Marie,
R/ Et elle conçut du Saint-Esprit.

 

Ni ho salud gant karantez Rouanez ar Sent hag an Aelez !

C'hwi a zo benniget, o pia ! Hag a c'hrasoù karget ! Ave Maria !

 

Nous Vous saluons avec amour Reine des saints et des anges !

Vous êtes bénie! O pieuse ! Et pleine de grâces ! Ave Maria !

 

(Me ho salud, Mari), leun a c'hras, An Aotrou Doue a zo ganeoc'h, benniget oc'h dreist an oll gwragez, Ha benniget eo ar frouez euz ho korv, Jezuz.

Santez Mari, Mamm da Zoue, Pedit evidom pec'herien, bremañ ha da eur or maro. Evel-se bezet graet.

 

(Ave Maria), gratia plena : Dominus tecum : benedicta tu in mulieribus, et benedictus fructus ventris tui, Jesus.

Sancta Maria mater Dei, ora pro nobis peccatoribus, nunc et in hora mortis nostrae. Amen.

 

(Je Vous salue Marie), comblée de grâce, le Seigneur est avec Vous, Vous êtes bénie entre toutes les femmes, et Jésus, le fruit de Votre sein est béni.

Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous, pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amen.

  

235_001

 

V. Ecce ancilla Domini.
R/ Fiat mihi secundum verbum tuum.

V. Voici la Servante du Seigneur
R/ Qu’il me soit fait selon votre parole.

 

Ra vezo benniget Jezuz ! ar frouezh eus ho korf eürus !

Kanomp gant an aelez, o pia ! e veuleudi bemdez, Ave Maria !

 

Que soit béni Jésus ! Le fruit de votre corps bienheureux !

Chantons avec les anges ! O pieuse ! Ses louanges chaque jour, Ave Maria !

 

(Me ho salud, Mari), leun a c'hras, an Aotrou Doue a zo ganeoc'h, benniget oc'h dreist an oll gwragez, ha benniget eo ar frouez euz ho korv, Jezuz.

Santez Mari, Mamm da Zoue, Pedit evidom pec'herien, bremañ ha da eur or maro. Evel-se bezet graet.

 

(Ave Maria), gratia plena : Dominus tecum : benedicta tu in mulieribus, et benedictus fructus ventris tui, Jesus.

Sancta Maria mater Dei, ora pro nabis peccatoribus, nunc et in hora mortis nostrae. Amen.

 

(Je Vous salue Marie), comblée de grâce, le Seigneur est avec Vous, Vous êtes bénie entre toutes les femmes, et Jésus, le fruit de Votre sein est béni.

Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous, pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amen.

  

 

824_001-001

 

V. Et Verbum caro factum est.

R/ Et habitavit in nobis.

 

V. Et le Verbe s'est fait chair.

R/ Et il a habité parmi nous.

 

Ni ho ped, Mari, gwerc'hez c'hlan pa vezimp war hon tremenvan

Da c'houlenn ouzh Jezuz, o pia ! Deomp ur marv eürus, Ave Maria !

 

Nous vous prions, Vierge pure ! À notre dernière heure,

De demander à Jésus, O pia ! De nous obtenir une mort heureuse, Ave Maria !

 

(Me ho salud), Mari, leun a c'hras, an Aotrou Doue a zo ganeoc'h, benniget oc'h dreist an oll gwragez, ha benniget eo ar frouez euz ho korv, Jezuz.

Santez Mari, Mamm da Zoue, pedit evidom pec'herien, bremañ ha da eur or maro. Evel-se bezet graet.

 

(Ave Maria), gratia plena : Dominus tecum : benedicta tu in mulieribus, et benedictus fructus ventris tui, Jesus.

Sancta Maria mater Dei, ora pro nabis peccatoribus, nunc et in hora mortis nostrae. Amen.

 

(Je Vous salue Marie), comblée de grâce, le Seigneur est avec Vous, Vous êtes bénie entre toutes les femmes, et Jésus, le fruit de Votre sein est béni.

Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous, pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amen.

 

V. Ora pro nobis, sancta Dei Genetrix.

R/ Ut digni efficiamur promissionibus Christi.

V. Priez pour nous, sainte Mère de Dieu

R/ Afin que nous soyons rendus dignes des promesses du Christ.

 

Oremus

 

Gratiam tuam, quaesumus, Domine, mentibus nostris infunde ; ut qui, Angelo nuntiante, Christi Filii tui incarnationem cognovimus, per passionem eius et crucem, ad resurrectionis gloriam perducamur. Per Jésus Christum Dominum nostrum.

R/ Amen.

 

Prions

 

Que Votre grâce, Seigneur, se répande en nos cœurs. Par le message de l'ange, Vous nous avez fait connaître l'Incarnation de Votre Fils bien aimé, conduisez-nous, par Sa Passion et par Sa Croix jusqu'à la gloire de la Résurrection. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.

R/ Amen.

 

Annunciation (2)

 

Chant extrait de l'album

« Pèlerinage à Sainte Anne d'Auray, chants et cantiques populaires »

interprété par la Chorale du Petit Séminaire de Sainte Anne d'Auray,

Un album disponible en téléchargement

 

Téléchargez le texte de cette prière (pdf) en cliquant ici

Téléchargez la partition de cette prière (pdf) en cliquant ici

02 septembre 2014

La Prière de Saint Patrick

 Prière de Saint Patrick

Par Hélène Goussebayle

 

Je me lève aujourd'hui grâce à une force puissante :

L'invocation de la Trinité, la Foi en la Trinité,

La confession de l’Unité du Créateur du monde.

 

Je me lève aujourd'hui,

Par la force de Dieu pour me guider,

La puissance de Dieu pour me soutenir,

La sagesse de Dieu pour me diriger,

L'œil de Dieu pour regarder devant moi,

L'oreille de Dieu pour m'entendre.

 

La parole de Dieu pour parler pour moi,

La main de Dieu pour me garder,

Le chemin de Dieu pour me précéder,

Le bouclier de Dieu pour me protéger,

L'armée de Dieu pour me sauver,

Des tentations et de l'ennemi.

 

Christ avec moi, Christ devant moi, Christ derrière moi,

Christ en moi, Christ sur moi, Christ sous moi,

Christ à ma droite, Christ à ma gauche,

Christ en la largeur, Christ en la longueur, Christ en la hauteur,

Christ dans le cœur de qui pense à moi,

Christ dans tout œil qui me voit,

Christ dans toute oreille qui m'écoute.

 

Christ avec moi, Christ devant moi, Christ derrière moi,

Christ en moi, Christ sur moi, Christ sous moi,

Christ à ma droite, Christ à ma gauche,

Christ en la largeur, Christ en la longueur, Christ en la hauteur.

 

Je me lève aujourd'hui grâce à une force puissante :

L'invocation de la Trinité, la Foi en la Trinité,

La confession de l’Unité du Créateur du monde.

 

Au Seigneur est le salut,

Au Christ est le salut.

Que Ton salut Seigneur soit toujours avec nous.

 

papyrus-old-stationery1

Chanson extraite de l'excellent album « Louanges Celtiques »,

Disponible en téléchargement sur I Tunes et en écoute sur Deezer

et également sur le site d'Hélène Goussebayle : http://helenegoussebayle.fr/accueil/


21 juillet 2014

O Anna mamm Mari

O Anna mamm Mari

 

Diskañ. O Anna Mamm Mari, ha galon ni ho ped,

Doh peb droug gouarnet ni, groiet ma vel oll salvet.

 

Refrain. Ô Anne, Mère de Marie, de tout cœur, nous te prions,

Garde-nous de tout mal, donne-nous le salut.

 

1. Joachim, Anna,um rejoeiset, reit zo deoh ur hrouèdur hep par,

Ho merhig e zo benniget, dreist en oll dud zo ar en douar.

 

Joachim, Anne, réjouissez-vous, vous avez une enfant incomparable,

Votre petite fille est bénie entre toutes les femmes.

 

2. Saùet ho penn ged leuiné, tud ag en douar, ne ouilet ket,

Rag a pe splann er goleu-dé e ma tost en héol de zoned.

 

Redressez la tête avec joie ! Ne pleurez pas, habitants de la terre,

Car lorsque se lève l’aurore, le soleil n’est pas loin.

 

3. Er verhig-man e zo choéjet, de voud Mam de salvér er bed,

Ha ged en oll é vo anùet, rouanéz en dud hag en Eled.

 

Cette petite fille est choisie pour être mère du sauveur du monde,

Par tous, elle sera nommée reine du monde et reine des anges.

 

4. O Mari, rozenn mistérius, nen des ennoh meid braùité ;

stirenn dreist en oll hugernus, hui e zigor splanndèr er dé.

 

O Marie, Rose mystique, il n'y a en toi que beauté !

Etoile rayonnante entre toutes, tu apportes la lumière.

 

5. Santéz Anna, inour deoh-hui, ar en douar èl é lein en né,

Inour eué d’ho merh Mari, gwerhiez berped ha Mamm de Zoué.

 

Sainte Anne, honneur à toi sur la terre comme au ciel,

Honneur aussi à Marie, ta fille, toujours Vierge et Mère de Dieu.

Sainte Anne, ô mère de Marie

Sainte Anne, ô mère de Marie

 

Sainte Anne, ô mère de Marie,

Conduis nos pas vers Jésus-Christ,

Il est la source de la Vie,

lumière au creux de notre nuit.

 

1. Tu vois les jeunes, les enfants qui ne savent où tourner les yeux,

Dis-leur que Dieu est père aimant, qu'ils ont un avenir aux Cieux.

 

2. Regarde les parents inquiets pour leurs enfants qui ne prient plus,

accorde-leur de vivre en paix, pour le Seigneur, rien n'est perdu.

 

3. Aux grand-parents qui te supplient, accorde paix et espérance,

Après de toi, ils trouvent appui, qu'ils soient toujours dans la confiance.

 

4. Regarde toutes les familles, accorde-leur toute bonté,

Ecoute celles qui te prient de les garder dans l'unité.

 

5. Réponds toujours aux cris d'appel des couples qui n'ont pas d'enfant,

Qu'ils puissent vivre ce Noël qui mettra fin à leurs tourment.

13 juillet 2014

Jezus dré er garanté

Jezus dré er garanté

Un cantique eucharistique Breton

 

Diskañ

Kanamp a vouéh ihuél,

Gloér de Jézus, roué hor halon,

E zichenn 'eidom ken izél.

 

Chantons à pleine voix,

gloire à Jésus, roi de notre cœur,

qui descend si bas pour nous.

1- Jézus dré er garanté souéhusañ kent ''eit merùel,

E venn rein deomp 'eit magein hon énéan é gorf santél.

Présiuset un donézon !

 

Jésus, par un amour stupéfiant, avant de mourir,

veut nous donner, pour nourrir notre âme, son corps saint.

Ô don précieux !

 

2- Én overenn er bara 'zo chañjet é korf Mab-Doué ;

Er gwin e za de vout é wæd sakret é gwirioné.

Doué mem er lar ; taù, me rézon.

 

Pendant la messe le pain devient corps du Fils de Dieu ;

le vin devient son sang sacré, réellement.

Dieu lui-même le dit, il n'y a pas à raisonner.

 

3- Sèl gwéh m'en deus er béleg konsakret, o burhud kær !

A-benn éma hor Salvér dichennet àr en aotér.

Sentein e ra doh péherion.

 

A chaque fois que le prêtre a consacré, ô beau miracle !

aussitôt notre Sauveur est descendu sur l'autel.

Il obéit à des pécheurs.

08 juillet 2014

Da Feiz on tadou kozh, un cantique traditionnel Breton

Da Feiz on tadou kozh

"La Foi de nos ancêtres"

Cantique traditionnel Breton

 

Diskañ:

Da feiz on tadou kozh ni paotred Breizh-Izel ! Ni 'zahlc'ho mad atao!
'Vid feiz on Tadou kozh hag endro d'he banniel ni holl en-em stardo!
Feiz karet on Tadou! Morse ni n'ho nac'ho !
Kentoc'h ni a varvo ! Kentoc'h ni a varvo ! Kentoc'h ni a varvo !

1.-D'ar chrouadur bihan, e kichennig e gavel!
E lakit eur vamm vad, zn deiz evel an noz!
Er boan hag en añken, hi a daol buan eur zell,
War groaz santel Jezuz, he soñj er baradoz!

2.-D'ar paotr, d'ar plac'h yaouank, c'hwi ziskouez hent ar furnez !
C'hwi lavar: « it gantañ heb krena dirag den!
Bezit tud yaouank Breizh, bezit e-pad ho buhez,
Atao gwir gristenien! Treitourien birviken! »

 

Traduction

 

Refrain:

A la foi de nos vieux Pères, nous, enfants de la Bretagne, nous serons toujours fidèles!
Pour la foi de nos vieux pères, autour de cette bannière, nous serons tous unis!
Foi bien aimée de nos pères Jamais, nous vous renierons!
Plutôt mourir! Plutôt mourir! Plutôt mourir!

1.-Du petit enfant, Tout à côté de son berceau !
Que veille une mère de jour comme de nuit !
Dans la peine et l'angoisse, elle jette un rapide regard,
Sur la sainte croix de Jésus, et pense au paradis !

2.-Au garçon et à la jeune fille, vous montrez le chemin de la sagesse !
Vous dites : « Allez avec lui Sans aucune crainte !
Soyez, jeunes de Bretagne, Soyez, votre vie durant,
Toujours de vrais chrétiens ! Jamais des traîtres ! »

Posté par fmonvoisin à 18:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

02 juin 2014

Notre Dame de Buglose et le Berceau de Saint Vincent de Paul

 

DSC_0353

 

Notre Dame de Buglose et le Berceau de Saint Vincent de Paul

 

Il y a quelques semaines, au début du mois de mai, je suis allé, à l'occasion du rassemblement régional des Franciscains du Sud Ouest, visiter les Sanctuaires de Notre Dame de Buglose et du Berceau de Saint Vincent de Paul, voici donc, pour vous, quelques photos des lieux... F.M.