26 mars 2009

Prière de l'Angelus

marie_peinture_20_170_

Prière de l'Angelus

- L’ange du Seigneur apporta l’annonce à Marie
- Et elle conçut du Saint Esprit.

Je vous Salue Marie...

- Voici la Servante du Seigneur
- Qu’il me soit fait selon votre parole.

Je vous Salue Marie...

- Et le Verbe s’est fait chair
- Et il a habité parmi nous.

Je vous Salue Marie...

Priez pour nous, sainte Mère de Dieu
Afin que nous devenions dignes des promesses du Christ.

Prions

Que ta grâce, Seigneur notre Père, se répande en nos cœurs. Par le message de l’ange, tu nous as fait connaître, l’incarnation de ton Fils bien-aimé. Conduis-nous, par sa passion et par sa croix, jusqu’à la gloire de la résurrection. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur. Amen.

Fra_Angelico_006

Posté par fmonvoisin à 12:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


23 mars 2009

Prière à Notre Dame de Beauraing

053_ND_de_Beauraing

Prière à Notre Dame de Beauraing

Notre Dame de Beauraing, Vierge immaculée, porte à Jésus, ton Fils, toutes les intentions que nous te confions aujourd'hui. Mère au Cœur d'or, reflet de la tendresse du Père, regarde avec amour les hommes et les femmes de notre temps, et comble-les de la joie de ta présence. Toi qui as promis de convertir les pécheurs fais-nous découvrir l'infinie miséricorde de notre Dieu. Éveille en nous la grâce de la conversion afin que toute notre vie devienne le reflet de cette miséricorde. Sainte Mère de Dieu, penche-toi sur nos misères ; console-nous dans nos peines ; donne force et réconfort à tous ceux qui souffrent. Reine des cieux, couronnée de lumière, aide-nous à grandir dans la foi, l'espérance et l'amour, et nous pourrons rendre grâce sans fin. Tu as mis Jésus au monde ; puissions-nous, par la prière, le partage de sa Parole et le témoignage d'une vie remplie d'amour et de joie, Le faire naître dans tous les Cœurs. Fais que chaque instant de notre existence soit un oui à la question que tu nous poses aujourd'hui : "Aimez-vous mon Fils ? M'aimez-vous ?" Alors le règne de Jésus viendra dans le monde. Amen.

646_001

Site du sanctuaire de la Vierge au Cœur d'Or de Beauraing

http://beauraing.catho.be

518_001__2_

Posté par fmonvoisin à 15:02 - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Notre Dame de Beauraing

IMG_0147_2___2_

Notre Dame de Beauraing

La Reine au Cœur d'Or

Apparitions en 1932

Beauraing, Belgique

Beauraing est une localité des Ardennes Belges, dans la grisaille du pays marinier. Le soir du 29 novembre 1932, Fernande Voisin et son frère André, accompagnés de leurs amies Andrée et Gilberte Degeimbre, vont chercher leur sœur Gilberte au pensionnant situé en contrebas de la voie du chemin de fer. La nuit tombe. Chemin faisant, la petite bande s'amuse à tirer les sonnettes des maisons proches, puis tous repartent en courant vers l'école. Albert sonne à la porte et, en attendant qu'une religieuse vienne ouvrir, il se retourne machinalement: dans la nuit, il voit au-dessus du pont une Dame toute blanche qui va et vient, les mains jointes. Il s'exclame, mais sa sœur lui répond sans même se retourner: « Tais-toi, sot, c'est une auto qui descend de la route de Feschaux. » Finalement tous regardent et voient la Dame. Ils ont peur. A ce moment, la porte du pensionnat s'ouvre, et la religieuse, à qui ils en parlent se moque d'eux: comment la statue de la grotte de Lourdes, aménagée près de l'école pourrait-elle voler? Les enfants repartent en courant; ils se retournent, revoient la Dame, courent de plus belle. Ils rentrent chez eux très émus, racontent ce qu'ils ont vu. On ne les croit pas. Le lendemain, l'incident se reproduit, le surlendemain, jeudi 1er décembre, la Dame apparaît quatre fois: la mère Degeimbre et quelques personnes ont accompagné les enfants qui tombent à genoux, comme foudroyés, dès que l'apparition se manifeste. Il se passe décidément quelque chose! Bientôt la nouvelle se répand, des gens viennent se joindre aux cinq voyants; la Vierge – elle a répondu affirmativement quand les enfants lui ont demandé si Elle est l'Immaculée Conception – apparaît désormais dans une aubépine, près de la grille du pensionnat: chaque soir jusqu'au 8 décembre, fête de l'Immaculée Conception, les enfants vont y réciter le Chapelet, en attendant l'apparition; ce soir-là, la Vierge est plus lumineuse que d'habitude.989_001__2_

Puis quatre jours se passent, sans que les enfants ne voient rien. Est-ce fini? Le « message » est bref; la Vierge a demandé aux enfants « d'être bien sages » et de revenir le jour de l'Immaculée Conception. C'est tout. Mais il y a ces chutes à genoux, spectaculaires, synchronisées, et ces extases où les enfants paraissent insensibles au monde extérieur, absorbés dans la vision de la Vierge toute de blanc vêtue, lumineuse, une couronne d'or posée sur le voile qui couvre ses cheveux, tenant entre ses mains jointes un chapelet, qui leur dira le dernier jour: « Je suis la Mère de Dieu, la Reine des Cieux. »

Le 13 décembre, les apparitions reprennent, se succédant à un rythme irrégulier, souvent silencieuses; mais, tous les soirs, les enfants récitent le Chapelet à l'aubépine, et fidèles et curieux se joignent à eux, de plus en plus nombreux. Le Curé reste sur la réserve, note que le mouvement de ferveur populaire s'amplifie, que des conversions et des retours à la pratique religieuse s'opèrent, notamment dans les familles des voyants, plutôt indifférentes. La presse s'empare de l'évènement, le monte en épingle. Dès médecins interviennent, étudient les extases, une polémique s'ensuit. L'évêque de Namur préconise prudence et discrétion. On écarte toute supercherie, toute suggestion des plus jeunes par les aînées, Andrée et Fernande, qui ont près de 15 ans. La Vierge parle peu: Elle vient pour donner l'exemple de la prière, faire prier une population devenue tiède en matière de religion; le 29 décembre, écartant les mains, Elle dévoile sur Sa poitrine un Cœur d'Or, entouré de rayons; les appels à la prière et au sacrifice se multiplient. La Vierge confie un secret aux enfants, puis c'est la dernière apparition, le 3 janvier 1933.

736_001

Avec le temps, le sens des apparitions se précise: c'est un message en profondeur, au-delà des paroles, intériorisé. Il n'y a pas de sensationnel, de surenchère au merveilleux. L'élan de ferveur initial ne s'est jamais démenti, la vie exemplaire des voyants – tous mariés, (dont il ne reste plus qu'un de vivant) – constitue un beau témoignage de la grâce reçue. Des miracles de guérisons ont déterminé Monseigneur Charue à reconnaître, en 1949, au terme d'une enquête rigoureuse, le caractère surnaturel des faits. Actuellement, le sanctuaire de la Vierge au Cœur d'Or est un des pèlerinages les plus importants de Belgique.

D'après « Les Apparitions de la Vierge », de Joachim Boufflet, Ed. Calmann-Lévy

017_001

Prière à Notre Dame de Beauraing

O Vierge Marie! Vierge de Beauraing! Mère de Dieu, Reine des Cieux! Qu'il fait bon pour l'âme, de vivre en ce lieu que Vous Vous êtes choisi, en ce Beauraing qu'hier encore j'ignorais totalement, et où, je viendrais volontiers me fixer, près de Vous à jamais. O Divin et Gracieux Prophète qui venez et nous! Nous Vous reconnaissons à Vos fruits de Grâce et de Miséricorde. Depuis des mois, Vous en inondez les âmes qui viennent ici Vous visiter. D'aucuns réclament de Vous un miracle extérieur, telle n'est pas notre prière, Vierge de Beauraing! Tout autre l'objet de nos désirs! Notre prière! C'est tout d'abord un acte de profonde et filiale reconnaissance pour Vos bienfaits: bienfaits d'apparitions, bienfaits de conversion, de sanctification! Ce que nous Vous demandons, Mère Bien-Aimée, c'est de réaliser de plus en plus Votre promesse et de donne à ce nouveau centre de pèlerinage que Vous instituez, ce caractère spécifique et durable: lieu de conversion des âmes! A d'autres, les faveurs temporelles: à nous les âmes, ô Marie. Au Nom du Père, du Fils et du Saint Esprit. Amen.

Permis d'imprimer

Verdun 2 février 1933

Maximilien Huart, Vicaire Général

307_001

Site du sanctuaire de la Vierge au Cœur d'Or de Beauraing

http://beauraing.catho.be

455_001__2_

22 février 2009

Neuvaine à Notre Dame de Bon Espoir

Num_riser0001

Notre Dame de Bon Espoir

La très vénérée statue de Notre Dame de Bon Espoir, bien connue des amis, des membres et des visiteurs de l'Oratoire de la Sainte Face de Tours placée dans le jardin au retour d'un pèlerinage qu'il effectua à Notre Dame de la Salette, en juillet 1847, par Monsieur Dupont, plus connu sous l'appelation populaire du « Saint Homme de Tours », qui fut l'apôtre de la Sainte Face, en placant l'image du Voile de Véronique en son salon, qui devint rapidement un lieu de pèlerinage , et restaurateur du culte de Saint Martin à Tours, en retrouvant le tombeau de l'Apôtre des Gaules et en y édifiant l'actuelle Basilique au dessus. Cette statue est toujours vénérée dans la maison de Léon Papin-Dupont, devenue le Centre Spirituel de la Sainte Face de Tours, siège de l'Archiconfrérie de la Sainte Face.

Neuvaine à Notre Dame de Bon Espoir

Pour bien accomplir cette Neuvaine

Cette Neuvaine est inspirée des invocations puisées dans l'Office Divin, qui est la prière de l'Eglise. Chaque jour, nous réciterons une invocation au Saint Esprit, et, après avoir énoncé les prières ci-dessous, nous prendrons un instant de Cœur à Cœur avec Marie. Une neuvaine n'étant pas un acte magique, nous prendrons aussi un temps pour lire l'Evangile du jour, et surtout, recevoir les Sacrements de la Confession et de l'Eucharistie.

Premier jour

Seigneur, nous Vous rendons grâce de nous avoir donné pour Mère, Marie, Notre Dame de Bon Espoir. Nous Vous en supplions, accordez par son intercession un soulagement aux malades, une consolation à ceux qui sont dans la peine, Votre Pardon Miséricordieux à tous les pécheurs et donnez-nous à tous Votre Salut et Votre Paix. Ecoutez Sa prière, exaucez-nous.

Notre Père, je Vous salue Marie, Gloire au Père

Notre Dame de Bon Espoir, priez et intercédez pour nous.

Deuxième jour

Seigneur notre Dieu qui, dès le premier instant de Votre Conception, avez comblé de grâces la Bienheureuse Vierge Marie, Notre Dame de Bon Espoir, Votre Mère et la nôtre. Nous Vous en supplions daignez réjouir nos cœurs, en nous accordant à tous une large effusion de Votre Grâce. Ecoutez Sa prière, exaucez-nous.

Notre Père, je Vous salue Marie, Gloire au Père.

Notre Dame de Bon Espoir, priez et intercédez pour nous

Troisième jour

Seigneur, Vous avez accordé à Marie, Notre Dame de Bon Espoir, la Grâce d'être toujours attentive à Votre Parole et de Vous servir avec une docilité sans réserve; nous Vous en supplions, accordez-nous les Dons de Votre Esprit de Sainteté pour que nous puissions chaque jour un peu plus, nous rapprocher de Sa Fidélité. Ecoutez Sa prière, exaucez-nous.

Notre Père, je Vous salue Marie, Gloire au Père.

Notre Dame de Bon Espoir, priez et intercédez pour nous

Quatrième jour

Seigneur, Vous qui avez réconforté Marie, Notre Dame de Bon Espoir, quand Elle se tenait debout au pied de la Croix, et qui avez rempli Son Cœur de joie et d'espérance dans l'attente de la Résurrection de Jésus. Faites cette même Foi et cette même Espérance allègent nos craintes et soulagent nos peines. Ecoutez Sa prière, exaucez-nous.

Notre Père, je Vous salue Marie, Gloire au Père.

Notre Dame de Bon Espoir, priez et intercédez pour nous

Cinquième jour

Seigneur, qui après les épreuves de la Passion, avez rassemblé Vos Apôtres et Vos Amis dans une même prière, autour de la Vierge Votre Mère, Notre Dame de Bon Espoir dans l'attente de la venue de Votre Esprit de Sainteté, nous Vous en supplions gardez-nous toujours fraternellement unis, dans un même amour et une même confiance en Marie et ce, malgré nos peines et nos différences, Ecoutez Sa prière, exaucez-nous.

Notre Père, je Vous salue Marie, Gloire au Père.

Notre Dame de Bon Espoir, priez et intercédez pour nous

Sixième jour

Seigneur, qui avez uni Marie, Notre Dame de Bon Espoir, à la Joie Céleste de Son Fils ressuscité et qui voulez, par Elle, nous faire entrer nous aussi dans cette joie faites que nous aussi, nous ayons part à la Joie de contempler Votre Divin Fils Ressuscité. Ecoutez Sa prière, exaucez-nous.

Notre Père, je Vous salue Marie, Gloire au Père.

Notre Dame de Bon Espoir, priez et intercédez pour nous

Septième jour

Seigneur notre Dieu, qui avez couronné Reine du Ciel et de la Terre, Marie, Notre Dame de Bon Espoir, donnez à tous ceux qui souffrent la Lumière Céleste qui leur permettra de savoir et de comprendre qu'ainsi, ils se rapprochent de Vous. Donnez aussi à tous ceux qui se sont endormis dans le sommeil de mort, la grâce de vivre en Votre Royaume et de participer à Votre Triomphe. Ecoutez Sa prière, exaucez-nous.

Notre Père, je Vous salue Marie, Gloire au Père.

Notre Dame de Bon Espoir, priez et intercédez pour nous

Huitième jour

Seigneur notre Dieu, nous Vous rendons grâce d'avoir placé Marie, Notre Dame de Bon Espoir, au-dessus de toutes Vos créatures de la terre et du Ciel, pour la Gloire de Votre Fils, nous Vous en supplions, à Sa prière, accordez-nous que rien, « ni la mort, ni la vie, ni le présent, ni l'avenir, ni une créature quelconque, ne puisse nous séparer de l'Amour de Jésus » (Rom. 8:38).

Notre Père, je Vous salue Marie, Gloire au Père.

Notre Dame de Bon Espoir, priez et intercédez pour nous

Neuvième jour

Seigneur notre Dieu, qui avez fait de Marie, Notre Dame de Bon Espoir, la Mère adoptive de tous ceux que Votre Fils a sauvé, nous Vous en supplions, apprenez-nous à, toujours plus La connaître, à toujours plus savoir L'imiter et à mieux La prier. Ecoutez Sa prière, exaucez-nous.

Notre Père, je Vous salue Marie, Gloire au Père.

Notre Dame de Bon Espoir, priez et intercédez pour nous

Renseignements

Centre Spirituel de la Sainte Face

8, rue Bernard Palissy

37 000 Tours (France)

Téléchargez la Neuvaine à ND de Bon Espoir (pdf) en cliquant ici

Posté par fmonvoisin à 16:35 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

21 février 2009

Notre Dame de la Confiance

039_preview

Notre Dame de la Confiance

Vénérée au Grand Séminaire Pontifical de Rome

Notre-Dame de la Confiance est la patronne et la protectrice du grand séminaire pontifical de Rome. Son image (peinture dans un petit cadre ovale en cuivre) est vénérée dans la chapelle située dans le sanctuaire de l'ancien séminaire, autrefois chapelle dédiée à Saint-Nicolas, était le lieu de prière des confesseurs de la basilique du Latran. La dévotion du Séminaire pour cette image, dont l'originale était vénérée par la Vénérable Sœur Chiara Isabella Ferrari (clarisse à Todi, † 1744), apparaît dans les documents dès 1837, année ou le séminaire fut ouvert, à l'occasion d'un voeu fait au cours d'une épidémie de choléra. Le document certifie qu'à cette date, la dévotion était très forte et il semble que cela devait durer depuis plusieurs années ( l'on suppose que cela remonterait au Collège Romain de 1773, quand le séminaire a été installé dans ce local, qui avait été déserté par les Jésuites, lors de la suppression de la Société de Jésus). Jalousement gardée par la classe des Théologiens, lorsque le Séminaire a été transféré du Latran à Saint-Apollinaire, il consacré à la Chapelle à Notre Dame de la Confiance. C'est à cette période qu'est née le la prière "Mater mea, Fiducia mea", laquelle a été indulgenciée par le Pape Benoît XV, l'hymne de la confiance, mis en musique par Casimiri, sur un texte de Ottavini. La fête de Notre Dame de la Confiance est célébrée chaque année, le samedi précédant le début du Carême. Les couronnes de Marie et Jésus ont été offertes par le Pape Paul VI.

fiducia2

Acte de confiance à Notre Dame de la Confiance

O Marie, Mère de Dieu et Mère de l'Eglise, vous, nous Vous confions notre vie, nous sommes vos enfants et dans vos mains nous mettons notre vocation.

Je Vous salue Marie

Vierge de Nazareth, nous Vous confions humblement notre désir de suivre Jésus sur le chemin de l'amour dans la fidélité et la persévérance, afin que nous puissions Le servir avec un cœur sans partage et de générosité.

Je Vous salue Marie

Conduisez-nous toujours avec votre amour Maternel, soutenez-nous dans nos moment de faiblesse, confirmez-nous dans l'espérance, augmentez en nous la confiance envers Dieu, l'amour pour le Christ et la fidélité envers l'Église. O Marie, Mère la confiance. Amen.

Salve Regina

D'après un texte italien extrait du site www.seminarioromano.it

MaterMeaFiduciaMea

téléchargez la prière à Notre Dame de la Confiance (pdf) en cliquant ici

Posté par fmonvoisin à 13:23 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,


06 février 2009

Le Chapelet de Fatima

MADONNAFATIMA

Le Chapelet de Fatima

Commencer par un Signe de la Croix


En tenant la Croix, réciter la Prière du Sacrifice


Ô Jésus, c'est par amour pour Vous, pour la conversion des pécheurs, et en réparation des péchés commis contre le Cœur Immaculé de Marie que je prie.


Sur les gros grains, réciter la Prière du Pardon


Mon Dieu, je crois, J’adore, j’espère et je Vous aime! Je Vous demande pardon pour tous ceux qui ne croient pas, qui n’espèrent pas, et qui ne Vous aiment pas.


Sur le premier petit grain, réciter la Prière Eucharistique


Ô Très Sainte Trinité, je Vous adore! Mon Dieu, mon Dieu, je Vous aime dans le Très Saint Sacrement.


Sur le second petit grain, réciter la Prière de Conversion


Par Votre Pure et Immaculée Conception, Ô Marie, obtenez la conversion de la Russie, de l’Espagne, du Portugal, de l’Europe, et du monde entier!


Sur le troisième petit grain, réciter la Prière du Salut


Cœur doux de Marie, soyez le Salut de la Russie, de l’Espagne, du Portugal, de l’Europe, et du monde entier! 


Sur chacun des petits grains des dizaines, réciter la Prière Eucharistique


Très Sainte Trinité, je Vous adore! Mon Dieu, mon Dieu, je Vous aime dans le Très Saint Sacrement.


A la fin de chaque dizaine


Ô mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés, préservez-nous du feu de l’enfer. Conduisez au Ciel toutes les âmes, spécialement celles qui ont le plus besoin de Votre miséricorde.


A la fin du Chapelet, réciter la Prière de l’Ange


Très Sainte Trinité, Père, Fils et Saint-Esprit, je Vous adore profondément et Je Vous offre les très précieux Corps, Sang, Âme et Divinité de Jésus-Christ, présents dans tous les tabernacles du monde, en réparation des outrages, sacrilèges et indifférences par lesquels Il est Lui-même offensé. Par les mérites infinis du Très Saint Cœur de Jésus et du Cœur Immaculé de Marie, je Vous implore d’accorder la conversion aux pauvres pécheurs.


Conclure par le Signe de la Croix.

Texte extrait du site www.fatimaprayers.com

Fatima_World_Flags_003

Téléchargez le texte du Chapelet de Fatima (pdf) en cliquant ici

Posté par fmonvoisin à 18:16 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 janvier 2009

Neuvaine Notre Dame de Lourdes

Vision_Lourdes_700px

Notre Dame de Lourdes

Apparition en 1858

Fête le 11 février


La Vierge Marie est apparue 18 fois à Bernadette Soubirous, entre le 11 février et le 16 juillet 1858, à la grotte de Massabielle, près de Lourdes. Elle demande à Bernadette de devenir sa messagère et de travailler, à sa manière, à la conversion des pécheurs. Elle lui demande d'établir un lieu de prière et de pèlerinage. Elle lui confirme le dogme proclamé trois ans plus tôt par le Pape Pie IX : "Je suis l'Immaculée Conception". Bernadette sera une humble servante qui s'efface quand l'Eglise accepte le message de la Vierge Marie. Aujourd'hui plusieurs millions de visiteurs, de pèlerins et de malades viennent chaque année, du monde entier, prier Notre-Dame de Lourdes, afin d'obtenir la grâce de la conversion et le soulagement de leurs épreuves.


Méditation


Et pour toujours prier, pour que nos activités les plus charitables, pour que nos œuvres de zèle restent toujours prière et ne dévient pas en satisfactions personnelles, en quête de vaine gloire ou de popularité, voire même en simple altruisme naturel, il est nécessaire de faire souvent retour à Dieu par la prière bien comprise : élévation de notre âme vers Dieu pour reconnaître que tout vient de lui et doit aller à lui, qu'il est tout et que nous ne sommes rien. Telle est la leçon que nous donne l'Immaculée aux mains jointes et jusque dans le concret, en tenant le chapelet qui est la prière des humbles. Sur chacun des pieds nus de Notre-Dame de Lourdes, on voit une rose jaune qui brillait comme de l'or. Ses pieds disparaissaient, pour ainsi dire, sous le pan de la robe et les deux roses lui faisaient comme une chaussure. Comment ne pas se rappeler ici l'enthousiasme du prophète : « Qu'ils sont beaux les pieds de ceux qui annoncent la paix ! » Il exalte les pieds des missionnaires parce qu'ils sont le signe de leur activité et de leur zèle. Ces deux roses, sur les pieds de l'Immaculée, sont, comme toujours, symbole d'amour, de l'amour de Dieu et du prochain, du double amour qui se résoud en un seul, la charité, vertu théologale. Mais symbole de son amour agissant puisqu'elles fleurissent sur ses pieds. Amour qui s'active, qui se dépense, qui s'épuise pour Dieu et pour les âmes. Ainsi son union à Dieu indiquée par son regard, formée par la prière, s'achève dans l'amour véritable, non celui des mots mais celui des actes. Parfait modèle de la pleine justice, de la totale religion, de la dédicace sans réserve à Dieu et, à cause de Dieu, aux autres. Le montre-t-elle assez, Notre-Dame de Lourdes, qu'elle est venue secourir ceux qui souffrent, par les innombrables miracles qui se répètent depuis un siècle ! Le montre-t-elle assez, Notre-Dame de Lourdes, qu'elle est venue purifier les âmes aux piscines de la pénitence non moins miraculeuses que celles de la Grotte ! Mais, déjà, sa seule attitude le révèle à tous ceux qui la regardent. Si deux roses d'or ornent ses pieds, c'est qu'elle unit la contemplation de Marie à l'activité de Marthe. Et, à son exemple, l'âme chrétienne qui tend à la perfection ne doit pas s'isoler dans une sorte de recherche de Dieu qui ne serait plus qu'une recherche de soi-même, de sa tranquillité ou de sa paix. Si on aime Dieu, peut-on supporter de le voir méconnu et ignoré par tant et tant d'âmes ? Si, pour Dieu, on aime le prochain, peut-on ne pas s’efforcer de lui procurer ce qui peut l’aider à trouver les biens célestes ? Qu’elle est petite, cette pauvre charité des biens matériels nécessaires qui ne vise pas à communiquer le bien suprême de la sanctification ! Certes, qui peut le plus doit le moins, mais le moins n’a jamais remplacé le plus. Faisons du bien quand nous le pouvons, secourons les pauvres, adonnons-nous aux œuvres de misécorde, mais que nos actions n’aient pour but et pour mobile que la plus grande gloire de Dieu, en dehors de quoi il n'y a qu'agitation humaine, activité naturelle de solidarité et don passager de soi. Ne méritons pas ce reproche du prophète qui disait : « Ils ont des yeux et ne verront pas » ; agenouillons devant la statue de Notre-Dame de Lourdes pour recevoir la leçon de sa religieuse et charitable attitude. Son image est une prédication vivante : elle nous enseigne la primauté de Dieu, vers qui nous avons à tourner notre visage et à fixer nos yeux ; elle nous enseigne la prière par laquelle on se relie à Dieu ; elle nous enseigne la charité effective, entreprenante, active qui en a fini avec le prétexte égoïste. Daigne, l'Immaculée, prendre notre cœur avec le sien pour lui communiquer l’amour de Jésus Dieu, afin que nous soyons fondus avec elle dans le cœur de Jésus, pour aimer avec lui. Amen.


Abbé Chr.Ph Chanut


Neuvaine Notre Dame de Lourdes
Du 3 au 11 février 2009

Chaque jour


Une dizaine de chapelet et avec les invocations: "Notre-Dame de Lourdes, priez pour nous", "Sainte Bernadette, priez pour nous". Aller à la Messe et communier de préférence le 11 février, jour de la fête de Notre-Dame de Lourdes et se confesser si possible.


Premier jour


N.-D. de Lourdes, me voici à vos pieds pour solliciter la grâce (nommer ce que l'on désire) ma confiance en votre pouvoir est inébranlable, vous pouvez tout obtenir de votre divin Fils. Vous qui avez daigné descendre sur la terre pour nous apporter les grâces de ce même Fils, obtenez-nous la grâce de les mériter. Nous vous saluons, ô Merveille du Très-Haut, nous vous félicitons pour votre glorieux privilège, et nous répétons mille fois avec bonheur : Elle est Immaculée, la Vierge de Massabielle ! Elle est Immaculée, N.-D. de Lourdes, qui a daigné nous visiter !

Deuxième jour

N.-D. de Lourdes, vous qui avez voulu vous servir d’une enfant ignorante des choses de ce monde pour vous révéler à nous, et malgré toutes les faveurs dont vous avez comblé Bernadette, cette enfant est restée innocente et humble, parce que vous lui avez promis le bonheur, pas en ce monde, mais en l’autre. Obtenez-nous d’être humbles de cœur et simples d’esprit, afin d’obtenir à notre tour vos faveurs.

Troisième jour


N.-D. de Lourdes, qui avez voulu apparaître dans la grotte de Massabielle pour nous recommander la prière et la pénitence, vous qui avez voulu nous visiter pour nous témoigner de votre bonté maternelle, écoutez aujourd’hui nos vœux suppliants, exaucez-les s’ils doivent, en se réalisant, procurer la gloire de votre divin Fils et le salut de nos âmes.

Quatrième jour

N.-D. de Lourdes, usez en notre faveur de la puissance que vous avez sur le Cœur de votre Fils. Commandez, ô divine Reine, et vous serez écoutée. Voyez notre pauvreté, nos misères et ayez pitié de nous, ô Mère de bonté ! Puisez à pleines mains dans les trésors célestes et répandez-les sur ceux qui prient aux pieds de votre autel.

Cinquième jour

N.-D. de Lourdes, Marie Immaculée, il ne sera pas dit que nous vous avons invoquée en vain. Les affligés, les malheureux, tous ceux qui souffrent : les cœurs brisés, les âmes blessées, les corps malades sont là, tous ils attendent vos bienfaits, ô Vierge secourable ! Si vous le voulez, aucun de tous ceux qui sont là ne s’en ira sans avoir éprouvé l’effet de votre puissante intervention, cette intervention, nous l’obtiendrons si nous imitons vos vertus.

Sixième jour

N.-D. de Lourdes, santé des infirmes, vous qui guérissez les corps afin de mieux guérir les âmes, montrez-vous encore favorable à nos désirs ardents. Soyez l’espoir pour nos chers malades, que leur confiance en vous soit couronnée de succès. Vierge miséricordieuse, dont le nom seul évoque de merveilleuses guérisons, montrez-nous encore votre pouvoir. Intercédez pour nous et pour les êtres qui nous sont chers, ô N.-D. de Lourdes.

Septième jour

N.-D. de Lourdes, qui avez versé des larmes sur nos péchés, donnez-nous un vrai repentir de nos fautes. Aidez-nous à détester tout ce qui peut blesser le cœur de votre divin Fils. Rendez notre contrition parfaite par une volonté sincère de ne plus l’offenser. Donnez-nous cette énergie chrétienne qui ne recule devant aucun sacrifice afin de mériter le pardon des péchés commis et la grâce de ne plus y retomber.

Huitième jour

N.-D. de Lourdes, soutien de l’Eglise, protégez notre Saint Père le Pape N…, remplissez-le toujours des lumières du Saint-Esprit, conservez-le à notre amour filial. Que nous soyons toujours fidèles à sa voix, que ceux qui sont égarés reviennent au sein de l’Eglise pour consoler le cœur de notre Pape bien-aimé.

Neuvième jour

N.-D. de Lourdes, après les enfants de l’Eglise militante, n’oubliez pas ceux de l’Eglise souffrante. Donnez-leur « le repos, la lumière et la paix. » L’Eglise, notre Mère, le demande chaque jour au Saint Sacrifice de la Messe. Ecoutez leurs demandes et exaucez les prières que nous vous adressons pour eux. Ames de père, de mère, d’époux, d’amie, Jésus a payé pour elles. Pour ces morts bien-aimés, grâce et miséricorde, ô N.-D. de Lourdes, afin qu’elle puissent chanter vos louanges dans le Ciel.

Téléchargez le texte de la Neuvaine à Notre Dame de Lourdes (pdf) en cliquant ici

Posté par fmonvoisin à 18:22 - - Commentaires [104] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Litanies de Notre Dame des Victoires

ND_des_Victoires

Litanies de Notre Dame des Victoires

Seigneur, ayez pitié de nous.

Christ, ayez pitié de nous.

Seigneur, ayez pitié de nous.

Christ, écoutez-nous.

Christ, exaucez-nous.

Père Céleste, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Fils, Rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Esprit Saint, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Trinité Sainte, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.


Notre-Dame des Victoires, priez pour nous.

Notre-Dame des Victoires, triomphante Fille du Père, priez pour nous.

Notre-Dame des Victoires, triomphante Mère du Fils, priez pour nous.

Notre-Dame des Victoires, triomphante Épouse de l'Esprit Saint, priez pour nous.

Notre-Dame des Victoires, choix triomphant de la Très Sainte Trinité, priez pour nous.

Notre-Dame des Victoires, triomphant dans Votre Immaculée Conception, priez pour nous.

Notre-Dame des Victoires, triomphant en écrasant la tête du serpent, priez pour nous.

Notre-Dame des Victoires, triomphant sur tous les enfants d'Adam; priez pour nous.

Notre-Dame des Victoires, triomphant sur tous nos ennemis, priez pour nous.

Notre-Dame des Victoires, triomphant dans l'ambassade de l'Ange Gabriel, priez pour nous.

Notre-Dame des Victoires, triomphant dans Votre mariage avec saint Joseph, priez pour nous.

Notre-Dame des Victoires, triomphant dans la Crèche de Bethléem, priez pour nous.

Notre-Dame des Victoires, triomphant dans Votre fuite en Égypte, priez pour nous.

Notre-Dame des Victoires, triomphant dans Votre exil, priez pour nous.

Notre-Dame des Victoires, triomphant dans Votre humble logement de Nazareth, priez pour nous.

Notre-Dame des Victoires, triomphant dans le recouvrement de l'Enfant divin au le Temple, priez pour nous.

Notre-Dame des Victoires, triomphant dans la vie terrestre de Notre Seigneur, priez pour nous.

Notre-Dame des Victoires, triomphant dans sa passion et sa mort, priez pour nous.

Notre-Dame des Victoires, triomphant dans la Résurrection, priez pour nous.

Notre-Dame des Victoires, triomphant dans l'Ascension, riez pour nous.

Notre-Dame des Victoires, triomphant dans la descente de l'Esprit Saint, priez pour nous.

Notre-Dame des Victoires, triomphant dans Vos Douleurs, priez pour nous.

Notre-Dame des Victoires, triomphant dans votre joie, priez pour nous.

Notre-Dame des Victoires, triomphant dans Votre entrée dans la Jérusalem céleste, priez pour nous.

Notre-Dame des Victoires, triomphant dans les anges qui sont restés fidèles, priez pour nous.

Notre-Dame des Victoires, triomphant dans la sainte Félicité, priez pour nous.

Notre-Dame des Victoires, triomphant dans les Grâces des Justes, priez pour nous.

Notre-Dame des Victoires, triomphant dans l'annonce des Prophètes, priez pour nous.

Notre-Dame des Victoires, triomphant dans le désir des Patriarches, priez pour nous.

Notre-Dame des Victoires, triomphant dans le zèle des Apôtres, priez pour nous.

Notre-Dame des Victoires, triomphant par la lumière des évangélistes, priez pour nous.

Notre-Dame des Victoires, triomphant par la sagesse des Docteurs, priez pour nous.

Notre-Dame des Victoires, triomphant dans la Couronnes des Confesseurs, priez pour nous.

Notre-Dame des Victoires, triomphant par la pureté des Vierges, priez pour nous.

Notre-Dame des Victoires, triomphant dans la gloire des martyrs, priez pour nous.

Notre-Dame des Victoires, triomphant dans votre intercession toute-puissante, priez pour nous.

Notre-Dame des Victoires, triomphant par vos nombreux titres, priez pour nous.

Notre-Dame des Victoires, triomphant à l'heure de notre mort, priez pour nous.


Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, pardonnez-nous, Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous, Seigneur.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous, Seigneur.


Priez pour nous, ô Notre Dame des Victoires,

Afin que nous soyons rendus dignes des promesses de Notre Seigneur Jésus Christ.

Prions


Dieu Éternel et Tous-Puissant, par la Maternité Virginale de la Bienheureuse Vierge Marie, Vous avez offert au genre humain les Trésors du Salut éternel; accordez-nous de sentir qu'intervient en notre faveur Celle qui nous permit d'accueillir l'Auteur de la Vie, Jésus-Christ, Lui qui vit et règne avec Vous, dans l'Unité du Saint Esprit, un seul Dieu pour les siècles et les siècles. Amen.

Image1

Téléchargez le texte des Litanies de Notre Dame des Victoires (pdf) en cliquant ici

409820316_c52ec6e8e1_o

Site de la Basilique Notre Dame des Victoires à Paris

www.notredamedesvictoires.com

Posté par fmonvoisin à 17:02 - - Commentaires [88] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

21 janvier 2009

Les épousailles de Marie et de Saint Joseph

Life_St_Joseph_Saint_Austremoine_Issoire_n1

Les épousailles de Marie et de Saint Joseph

Texte extrait de la Vie Divine de la Très Sainte Vierge Marie, de Maria d'Agreda


La divine enfant fut rapportée par les anges dans le temple. Elle leur fit de douces plaintes et d'amoureuses instances, afin qu'il lui découvrissent la faute qui la privait de la présence de son divin époux. Le Seigneur entendit enfin ses plaintes et se manifesta à son épouse par une vision abstractive de sa divinité. Il dissipa ses ténèbres et remplit son âme de célestes consolations et des joies les plus pures. A l'âge de treize ans et demi il lui arriva ce que l'Écriture nous dit être arrivé à Abraham lorsqu'il lui fut commandé de sacrifier son fils Isaac. Elle avait fait voeu de virginité perpétuelle en présence de Dieu et des saints anges, et elle n'avait rien de plus à coeur que de conserver toujours ce beau lys de pureté. Mais le Seigneur lui commanda de prendre l'état du mariage, sans lui découvrir encore qu'elle fut choisie pour être la mère de Dieu. A cet ordre inattendu elle resta très affligée, mais elle suspendit son jugement, et croyant plus fermement qu'Abraham lui-même, elle espéra contre l'espérance, et se résigna à la divine volonté. Dieu dit en songe à Siméon de chercher un époux pour la fille de Joachim et de rassembler tous les prêtres et les docteurs pour leur exposer que cette enfant était orpheline et qu'elle n'avait aucune volonté de s'engager dans le mariage; mais que la coutume étant qu'aucune fille ne sortit du temple sans s'établir, il était convenable de lui trouver un mari. Le saint vieillard obéit aux ordres divins. Il exposa la chose aux prêtres, qui furent d'avis qu'il fallait prier le Seigneur de leur faire connaître quel était celui qu'il avait choisi pour son époux à cette enfant. Ils fixèrent donc un jour auquel tous les jeunes hommes de la famille de David, qui étaient présents à Jérusalem devaient se rassembler dans le temple; ils choisirent celui où Marie achevait, la quatorzième année de son âge. Simon voulut alors donner connaissance à la sainte enfant de leur résolution et l'engager à recommander cette affaire au seigneur. A cette nouvelle elle ressentit une si vive affliction qu'elle serai morte si Dieu ne l'eut fortifiée de sa divine vertu. Il lui donna cet avis neuf jours avant celui qui avait été fixé; en ce temps là, tandis que la sainte vierge redoublait ses prières afin que la divine volonté s'accomplit sur elle, le seigneur lui apparut et lui dit: Mon épouse et ma colombe, apaisez votre coeur affligé; je suis attentif à vos désirs et à vos prières, le prêtre sera conduit par ma lumière; je vous donnerai un époux qui ne s'opposera pas à vos désirs, et je vous viendrai en aide avec ma grâce. Je chercherai un homme parfait et selon mon coeur et je le choisirai parmi mes serviteurs; non pouvoir est infini et il sera toujours avec vous pour votre protection. Ces paroles du seigneur apaisèrent le coeur de la pure vierge et elle pria de nouveau le Très-Haut de lui conserver la pureté. Elle s'adressa aussi à ses anges qui la .consolèrent par les raisons tirées de la puissance de Dieu et de son amour infini envers elle. Le jour fixé arriva, tous les jeunes hommes de la famille de David s'assemblèrent et Joseph originaire de Nazareth, mais alors habitant à Jérusalem se trouva avec eux. Il était âgé de trente-trois ans, était bien fait de corps, d'un visage agréable et d'une modestie et d'une grâce incomparable. Dès sa douzième année il avait fait voeu de chasteté. Il était parent au troisième degré de la sainte vierge. Les prêtres se mirent- en prières afin de régler avec l'assistance divine ce qu'il fallait faire. Le seigneur inspira à Simon de faire prendre une baguette sèche à chaque prétendant et il leur dit que chacun demandât à Dieu de manifester sa divine volonté. Lorsqu'ils étaient tous en prière, on vit fleurir la baguette que tenait saint Joseph et voler au-dessus de sa tête une blanche colombe entourée d'une splendeur admirable. En outre saint Joseph entendit une voix qui lui dit intérieurement : Joseph mon serviteur, Marie doit être votre épouse, recevez-la avec soin et respect, car elle est agréable à mes yeux, juste, très-pure de corps et d'esprit et vous ferez ce qu'elle vous dira. Sur la déclaration du ciel les prêtres donnèrent la très-sainte Vierge pour épouse à saint Joseph, comme choisi de Dieu. Marie baisa la main à Siméon et à Anne sa maîtresse et sortit du temple avec son époux et quelques serviteurs du saint lieu et ils allèrent ensemble à Nazareth. Arrivés là, les saints époux visitèrent leurs parents et leurs amis ainsi qu'on la pratique dans ces sortes d'occasions et ils se retirèrent enfin à leur maison. Alors la très-pure Vierge pria les anges de l'assister dans ce premier entretien qu'elle devait avoir seule à seule avec un homme. Ils furent tous présents en forme visible; ils donnèrent une grande force à ses paroles et enflammèrent de charité le coeur de saint Joseph. Elle fit alors connaître à son époux le voeu de perpétuelle chasteté qu'elle avait fait, le suppliant de l'aider à l'accomplir; saint Joseph lui découvrit de son côté celui qu'il avait fait à l'âge de douze ans. Le coeur des deux chastes époux fut rempli de consolation en voyant l'oeuvre du seigneur dans la conformité de leurs sentiments; ils renouvelèrent leurs voeux, promirent d'y être fidèles et de s'entraider pour leur perfection. Après ces promesses, ils partagèrent, l'héritage que saint Joachim et sainte Anne leur avait laissé, ils en offrirent une part au temple, l'autre fut réservée pour les pauvres; ils gardèrent la troisième pour leur entretien Saint Joseph avait appris dans sa jeunesse le métier de charpentier comme un emploi honnête, dans le dessein de gagner sa vie. Il demanda à la sainte Vierge son épouse, s'il lui serait agréable qu'il exerçât ce métier. La sainte Vierge y Consentit, en l'avertissant que le Seigneur voulait qu'ils fussent pauvres et qu'ils secourussent les pauvres. Elle lui demanda la permission de distribuer des aumônes, ce que le saint époux lui accorda volontiers. Dieu pour augmenter dans saint Joseph le respect et la vénération qu'il devait à son épouse, voulut qu'elle répandît dans son époux par sa vue et sa présence une crainte respectueuse qui ne peut s'exprimer en paroles. Ces effets résultaient d'une rayonnante splendeur de la divine lumière, unie à une majesté ineffable dont saint Joseph était pénétré. Le saint mariage fut célébré le huit septembre, Marie ayant quatorze ans accomplis et saint Joseph trente-trois.

Posté par fmonvoisin à 15:18 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

20 janvier 2009

Chapelet d'éloge à Marie

calendar19

Chapelet d'éloge à Marie

Le Chapelet d'éloge à Marie se récite sur un Chapelet classique. Il se récite particulièrement en réparation des blasphèmes commis contre la Mère de Dieu.

Sur la croix, on dit : Marie, ma Mère Immaculée, Je désire vous offrir réparation pour les offenses que votre Cœur Immaculé reçois des horribles blasphèmes qui sont proférés contre vous. Je vous offre ces prières, pour vous consoler de tant d’enfants ingrats, qui ne vous aiment pas, et pour consoler le Cœur de Votre Divin Fils, qui est si profondément offensé par les insultes qui vous sont réservées. Recevez, la plus pure de mes Mères, ce modeste acte d’hommage. Faites que je vous aime de plus en plus chaque jour, et regardez avec pitié sur ces blasphémateurs qu’ils ne retardent pas l’occasion de se réfugier dans vos bras maternels. Amen.

On laisse de côté les cinq grains près de la croix.

Sur les gros grains, dire : Accordez moi la grâce de pouvoir vous prier, O Sainte Vierge et donnez moi la force de faire face à vos ennemis.

Sur les petits grains, on dit :

1er grain. Bénie soit la Grande Mère de Dieu, Marie la plus Sainte.

2ème grain. Bénis soit sa sainte et immaculée conception.

3ème grain. Bénie soit sa Glorieuse Assomption.

4ème grain. Bénie soit le nom de Marie, vierge et mère.

5ème grain. Béni soit son cœur immaculé.

6ème grain. Bénie soit sa virginale pureté.

7ème grain. Bénie soit sa maternité divine.

8ème grain. Bénie soit sa médiation universelle.

9ème grain. Bénies soient ses douleurs et ses pleurs.

10ème grain. Bénies soient les grâces par lesquelles le Seigneur l’a couronnée reine du ciel et de la terre.

A la fin de chaque dizaine, dire : Bénie soit Marie, Mère du Père. Bénie soit Marie, Mère du Fils. Bénie soit Marie, épouse du Saint Esprit.

On termine par les 5 grains laissés de côté au début, on dit la prière 5 fois:  Ma Mère, je vous aime pour ceux qui ne vous aiment pas, je vous prie pour ceux qui blasphèment contre vous, je m’abandonne à vous, pour ceux qui ne vous reconnaissent pas comme leur Mère. Amen.

ND_de_la_Trinit_

Téléchargez le texte du Chapelet d'éloges à Marie (pdf) en cliquant ici

Posté par fmonvoisin à 18:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,