19 janvier 2008

Le Couronnement de Marie

Cinquième Mystère Glorieux

Le Couronnement de Marie

Livre de l'Apocalypse de Saint Jean (12: 1-17)

Un grand signe parut dans le ciel: une femme enveloppée du soleil, la lune sous ses pieds, et une couronne de douze étoiles sur sa tête. Elle était enceinte, et elle criait, étant en travail et dans les douleurs de l'enfantement. Un autre signe parut encore dans le ciel; et voici, c'était un grand dragon rouge, ayant sept têtes et dix cornes, et sur ses têtes sept diadèmes. Sa queue entraînait le tiers des étoiles du ciel, et les jetait sur la terre. Le dragon se tint devant la femme qui allait enfanter, afin de dévorer son enfant, lorsqu'elle aurait enfanté. Elle enfanta un fils, qui doit paître toutes les nations avec une verge de fer. Et son enfant fut enlevé vers Dieu et vers son trône. Et la femme s'enfuit dans le désert, où elle avait un lieu préparé par Dieu, afin qu'elle y fût nourrie pendant mille deux cent soixante jours. Et il y eut guerre dans le ciel. Michel et ses anges combattirent contre le dragon. Et le dragon et ses anges combattirent, mais ils ne furent pas les plus forts, et leur place ne fut plus trouvée dans le ciel. Et il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre, il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui. Et j'entendis dans le ciel une voix forte qui disait: Maintenant le salut est arrivé, et la puissance, et le règne de notre Dieu, et l'autorité de son Christ; car il a été précipité, l'accusateur de nos frères, celui qui les accusait devant notre Dieu jour et nuit. Ils l'ont vaincu à cause du sang de l'agneau et à cause de la parole de leur témoignage, et ils n'ont pas aimé leur vie jusqu'à craindre la mort. C'est pourquoi réjouissez-vous, cieux, et vous qui habitez dans les cieux. Malheur à la terre et à la mer! car le diable est descendu vers vous, animé d'une grande colère, sachant qu'il a peu de temps. Quand le dragon vit qu'il avait été précipité sur la terre, il poursuivit la femme qui avait enfanté l'enfant mâle. Et les deux ailes du grand aigle furent données à la femme, afin qu'elle s'envolât au désert, vers son lieu, où elle est nourrie un temps, des temps, et la moitié d'un temps, loin de la face du serpent. Et, de sa bouche, le serpent lança de l'eau comme un fleuve derrière la femme, afin de l'entraîner par le fleuve. Et la terre secourut la femme, et la terre ouvrit sa bouche et engloutit le fleuve que le dragon avait lancé de sa bouche. Et le dragon fut irrité contre la femme, et il s'en alla faire la guerre au restes de sa postérité, à ceux qui gardent les commandements de Dieu et qui ont le témoignage de Jésus.

009560112bAkathistos0571191302798021399146S425x4251590n1710n134k490707871nBVMTrinity_wpCoronationCouronnementMarieRimagecourc_E9lesteImmaculee_Conception_01marie_reine_victorieuse_du_mondemarie_reinemary_mothermatka_Bozia_medzi_anjelmiMD_Cieux_b_nisMDTronemother1_regina2MPOVenthr2largend_des_trois_av_sPosvatenQueenofHeaven_wpRegina_Mundi_1reine_du_cielvierge_53

Fruit du Mystère: Accueillons Mariz comme Mère et Reine pour le total accomplissement du Royaume de Dieu au Ciel et sur la terre.

Posté par fmonvoisin à 17:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


16 janvier 2008

La Nativité du Seigneur

Troisième Mystère Joyeux

La Nativité du Seigneur

De l'Evangile de Jésus-Christ selon Saint Luc (2: 1-14)

En ces jours-là, parut un édit de l'empereur Auguste, ordonnant de recenser toute la terre – ce premier recensement eût lieu lorsque Quirinus était gouverneur de Syrie. Et chacun allait se faire inscrire dans sa ville d'origine. Joseph, lui aussi, quitta la ville de Nazareth en Galilée, pour monter en Judée, à la ville de David, appelée Bethléem, car il était de la maison et de la descendance de David. Il venait de se faire inscrire avec Marie, son épouse, qui était enceinte. Or, pendant qu'ils étaient là, arrivèrent les jours où elle devait enfanter. Et elle mit au monde son fils premier né; elle l'emmaillota et le coucha dans une mangeoire, car il n'y avait pas de place pour eux dans la salle commune. Dans les environs se trouvaient des bergers qui passaient la nuit dans les champs pour garder leurs troupeaux. L'ange du Seigneur s'approcha, et la gloire du Seigneur les enveloppa de sa lumière. Ils furent saisis d'une grande crainte, mais l'ange leur dit: « Ne craignez pas, car voici que je viens vous annoncer une bonne nouvelle, une grande joie pour tout le peuple: aujourd'hui vous est né un Sauveur, dans la ville de David. Il est le Messie, le Seigneur. Et voilà le signe qui vous est donné: vous trouverez un nouveau-né emmailloté et couché dans une mageoire. » Et soudain, il y eut avec l'ange une troupe céleste innombrable, qui louait Dieu en disant: « Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et Paix sur la terre aux hommes qu'Il aime. »

438479315_c8f67dfb48

1225nativity153_1472444Annonce_aux_bergers

00234 102_32_3146_a20650Q20650Z29_nativity_of_christ449478icon23nativit__01nativit__06nativit__05nativit__04nativit__03nativit__02Enfance_du_Christcyprus_birthChristmas_20IconOL0nativit_00UnIDdNativity5AloysiusNativityLc_nativityNativiteRchristmasicon1ci100bci55bcl014l_icon308NastereaNATIVITEnativityNativity01nativity1z799NativitenativityNativity_2005nativityctgglextgnatxthe_Nativity1163n344s

Fruit du Mystère: Avec Marie et les bergers, demandons la pauvreté du coeur et l'esprit d'adoration.

Hymne de Saint Ephrem pour la Nativité du Seigneur

Saint Ephrem, Diacre et Docteur de l'Eglise (+ 373), a été qualifié par le Pape Benoît XVI de "plus grand poète de l'époque patristique". "La poésie - a déclaré Benoît XVI - lui permit d'approfondir sa réflexion théologique au travers des paradoxes et des images". Il donna à ses poèmes et hymnes liturgiques "un caractère didactique et catéchistique...destiné à mieux diffuser la doctrine de l'Eglise lors des fêtes liturgiques". Voici une de ses hymnes écrites pour la Nativité.

Joseph embrassait
le Fils du Père céleste
comme un nouveau-né
et il le servait comme son Dieu.
Et il se complaisait
comme en la bonté même;
et il la révérait
comme le juste par excellence (Mt 1,19).

Grande était sa perplexité !
''Comment m'est-il donné,
ô Fils du Très-Haut,
d'avoir en toi un fils ?
Contre ta mère je m'irritai,
et je pensais la renvoyer.
Et je ne savais pas
qu'en son sein était un grand trésor
qui dans ma pauvreté
soudain me rendait riche.

Le roi David
de ma race a surgi
et a ceint la couronne.
Grand dénuement
où je suis parvenu !
Au lieu d'être roi, je suis ouvrier;
mais une couronne m'est advenue
puisque sur mon cœur repose
le Maître de toutes les couronnes''.

05_nativ07shephe08newbonativit_Nativity_kings20navidad10navidad26nativit

Retrouvez Notice et documents sur la Nativité du Seigneur,

cliquer sur le lien suivant:

http://spiritualitechretienne.blog4ever.com/blog/lirarticle-83937-570285.html

Posté par fmonvoisin à 16:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

La Visitation de Marie

Deuxième Mystère Joyeux

La Visitation de Marie

Evangile selon Saint Luc (1: 39-56)

Marie se leva, et s'en alla en hâte vers les montagnes, dans une ville de Juda. Elle entra dans la maison de Zacharie, et salua Élisabeth. Dès qu'Élisabeth entendit la salutation de Marie, son enfant tressaillit dans son sein, et elle fut remplie du Saint Esprit. Elle s'écria d'une voix forte: Tu es bénie entre les femmes, et le fruit de ton sein est béni. Comment m'est-il accordé que la mère de mon Seigneur vienne auprès de moi? Car voici, aussitôt que la voix de ta salutation a frappé mon oreille, l'enfant a tressailli d'allégresse dans mon sein. Heureuse celle qui a cru, parce que les choses qui lui ont été dites de la part du Seigneur auront leur accomplissement. Et Marie dit: Mon âme exalte le Seigneur, Et mon esprit se réjouit en Dieu, mon Sauveur, Parce qu'il a jeté les yeux sur la bassesse de sa servante. Car voici, désormais toutes les générations me diront bienheureuse, Parce que le Tout Puissant a fait pour moi de grandes choses. Son nom est saint, Et sa miséricorde s'étend d'âge en âge Sur ceux qui le craignent. Il a déployé la force de son bras; Il a dispersé ceux qui avaient dans le coeur des pensées orgueilleuses. Il a renversé les puissants de leurs trônes, Et il a élevé les humbles. Il a rassasié de biens les affamés, Et il a renvoyé les riches à vide. Il a secouru Israël, son serviteur, Et il s'est souvenu de sa miséricorde, - Comme il l'avait dit à nos pères, -Envers Abraham et sa postérité pour toujours. Marie demeura avec Élisabeth environ trois mois. Puis elle retourna chez elle.

138_aM07pb167visitation2VisitationRVisitationvisitation

Fruit du Mystère: Avec Marie, découvrons l'amour fraternel.

Posté par fmonvoisin à 15:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

L'Annonciation

Premier Mystère Joyeux

L'Annonciation

Evangile selon Saint Luc (1: 26-38)

L'ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, auprès d'une vierge fiancée à un homme de la maison de David, nommé Joseph. Le nom de la vierge était Marie. L'ange entra chez elle, et dit: Je te salue, toi à qui une grâce a été faite; le Seigneur est avec toi. Troublée par cette parole, Marie se demandait ce que pouvait signifier une telle salutation. L'ange lui dit: Ne crains point, Marie; car tu as trouvé grâce devant Dieu. Et voici, tu deviendras enceinte, et tu enfanteras un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand et sera appelé Fils du Très Haut, et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père. Il règnera sur la maison de Jacob éternellement, et son règne n'aura point de fin. Marie dit à l'ange: Comment cela se fera-t-il, puisque je ne connais point d'homme? L'ange lui répondit: Le Saint Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très Haut te couvrira de son ombre. C'est pourquoi le saint enfant qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu. Voici, Élisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils en sa vieillesse, et celle qui était appelée stérile est dans son sixième mois. Car rien n'est impossible à Dieu. Marie dit: Je suis la servante du Seigneur; qu'il me soit fait selon ta parole! Et l'ange la quitta.

011251044nmart_angemart_viergeAnnonciationRannonciationRSAnnuncannunciationfnlci07bcyprus_annunciationMaria_von_den_Engeln_120250AJUnsere_Liebe_Frau_von_den_Engeln_Portiunkula_1_120250CA20250CC20250T20250U20250Vfiat_01fiat

Fruit du Mystère: Avec Marie, laissons-nous toucher par l'Amour du Père et adhérons à Sa Volonté.

Posté par fmonvoisin à 15:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Jésus meurt sur la Croix

Cinquième Mystère Douloureux

Jésus meurt sur la Croix

Evangile selon Saint Jean (19: 18-42)

Jésus, portant sa croix, arriva au lieu du crâne, qui se nomme en hébreu Golgotha. C'est là qu'il fut crucifié, et deux autres avec lui, un de chaque côté, et Jésus au milieu. Pilate fit une inscription, qu'il plaça sur la croix, et qui était ainsi conçue: Jésus de Nazareth, roi des Juifs. Beaucoup de Juifs lurent cette inscription, parce que le lieu où Jésus fut crucifié était près de la ville: elle était en hébreu, en grec et en latin. Les principaux sacrificateurs des Juifs dirent à Pilate: N'écris pas: Roi des Juifs. Mais écris qu'il a dit: Je suis roi des Juifs. Pilate répondit: Ce que j'ai écrit, je l'ai écrit. Les soldats, après avoir crucifié Jésus, prirent ses vêtements, et ils en firent quatre parts, une part pour chaque soldat. Ils prirent aussi sa tunique, qui était sans couture, d'un seul tissu depuis le haut jusqu'en bas. Et ils dirent entre eux: Ne la déchirons pas, mais tirons au sort à qui elle sera. Cela arriva afin que s'accomplît cette parole de l'Écriture: Ils se sont partagé mes vêtements, Et ils ont tiré au sort ma tunique. Voilà ce que firent les soldats. Près de la croix de Jésus se tenaient sa mère et la soeur de sa mère, Marie, femme de Clopas, et Marie de Magdala. Jésus, voyant sa mère, et auprès d'elle le disciple qu'il aimait, dit à sa mère: Femme, voilà ton fils. Puis il dit au disciple: Voilà ta mère. Et, dès ce moment, le disciple la prit chez lui. Après cela, Jésus, qui savait que tout était déjà consommé, dit, afin que l'Écriture fût accomplie: J'ai soif. Il y avait là un vase plein de vinaigre. Les soldats en remplirent une éponge, et, l'ayant fixée à une branche d'hysope, ils l'approchèrent de sa bouche. Quand Jésus eut pris le vinaigre, il dit: Tout est accompli. Et, baissant la tête, il rendit l'esprit. Dans la crainte que les corps ne restassent sur la croix pendant le sabbat, -car c'était la préparation, et ce jour de sabbat était un grand jour, -les Juifs demandèrent à Pilate qu'on rompît les jambes aux crucifiés, et qu'on les enlevât. Les soldats vinrent donc, et ils rompirent les jambes au premier, puis à l'autre qui avait été crucifié avec lui. S'étant approchés de Jésus, et le voyant déjà mort, ils ne lui rompirent pas les jambes; mais un des soldats lui perça le côté avec une lance, et aussitôt il sortit du sang et de l'eau. Celui qui l'a vu en a rendu témoignage, et son témoignage est vrai; et il sait qu'il dit vrai, afin que vous croyiez aussi. Ces choses sont arrivées, afin que l'Écriture fût accomplie: Aucun de ses os ne sera brisé. Et ailleurs l'Écriture dit encore: Ils verront celui qu'ils ont percé. Après cela, Joseph d'Arimathée, qui était disciple de Jésus, mais en secret par crainte des Juifs, demanda à Pilate la permission de prendre le corps de Jésus. Et Pilate le permit. Il vint donc, et prit le corps de Jésus. Nicodème, qui auparavant était allé de nuit vers Jésus, vint aussi, apportant un mélange d'environ cent livres de myrrhe et d'aloès. Ils prirent donc le corps de Jésus, et l'enveloppèrent de bandes, avec les aromates, comme c'est la coutume d'ensevelir chez les Juifs. Or, il y avait un jardin dans le lieu où Jésus avait été crucifié, et dans le jardin un sépulcre neuf, où personne encore n'avait été mis. Ce fut là qu'ils déposèrent Jésus, à cause de la préparation des Juifs, parce que le sépulcre était proche.

CrucifixionRIc_ne_de_ND_du_Sacr__Coeur096a096b11H01140616_cruci2942153libri56CALVARY_TIFchrist1gci53bcr_452Cross_smlCrcifx50_jpg_jpg_jpgCross_of_the_Crucifixion_CR3_1__2_Crucifixioncrucifixion_500crucifixion_0001flagellazione_2FRAD033_0G0903_00193_2__G80305gesu_crocifissogiunta_0icon07img292INRI_20ChristCrossjesuschristusjesuscrucifiedanimatedM29mart_lances_curxifictionStavrosis_theophaniz_crucifixioncruci_a3

12__20HOLY_20SHROUD

003682744descent_from_the_crossdescente_de_croixDescenteCroixd_positiongiunta_1sdk1mart_descente

Epitaph2954z_deposition

23231528615McKeyuutPz_phz_epoux1438marie_icone_20_30_380620297_9ecba78db7_b

10746032_p3346_4image00219OntheShroudLSindone1

Fruit du Mystère: Donne-moi la conscience de l'Amour unique que Tu as pour moi.

Posté par fmonvoisin à 13:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Le portement de Croix

Quatrième Mystère Douloureux

Le Portement de Croix

Evangile selon Saint Luc (23: 13-33)

Pilate, ayant assemblé les principaux sacrificateurs, les magistrats, et le peuple, leur dit: Vous m'avez amené cet homme comme excitant le peuple à la révolte. Et voici, je l'ai interrogé devant vous, et je ne l'ai trouvé coupable d'aucune des choses dont vous l'accusez; Hérode non plus, car il nous l'a renvoyé, et voici, cet homme n'a rien fait qui soit digne de mort. Je le relâcherai donc, après l'avoir fait battre de verges. A chaque fête, il était obligé de leur relâcher un prisonnier. Ils s'écrièrent tous ensemble: Fais mourir celui-ci, et relâche-nous Barabbas. Cet homme avait été mis en prison pour une sédition qui avait eu lieu dans la ville, et pour un meurtre. Pilate leur parla de nouveau, dans l'intention de relâcher Jésus. Et ils crièrent: Crucifie, crucifie-le! Pilate leur dit pour la troisième fois: Quel mal a-t-il fait? Je n'ai rien trouvé en lui qui mérite la mort. Je le relâcherai donc, après l'avoir fait battre de verges. Mais ils insistèrent à grands cris, demandant qu'il fût crucifié. Et leurs cris l'emportèrent: Pilate prononça que ce qu'ils demandaient serait fait. Il relâcha celui qui avait été mis en prison pour sédition et pour meurtre, et qu'ils réclamaient; et il livra Jésus à leur volonté. Comme ils l'emmenaient, ils prirent un certain Simon de Cyrène, qui revenait des champs, et ils le chargèrent de la croix, pour qu'il la porte derrière Jésus. Il était suivi d'une grande multitude des gens du peuple, et de femmes qui se frappaient la poitrine et se lamentaient sur lui. Jésus se tourna vers elles, et dit: Filles de Jérusalem, ne pleurez pas sur moi; mais pleurez sur vous et sur vos enfants. Car voici, des jours viendront où l'on dira: Heureuses les stériles, heureuses les entrailles qui n'ont point enfanté, et les mamelles qui n'ont point allaité! Alors ils se mettront à dire aux montagnes: Tombez sur nous! Et aux collines: Couvrez-nous! Car, si l'on fait ces choses au bois vert, qu'arrivera-t-il au bois sec? On conduisait en même temps deux malfaiteurs, qui devaient être mis à mort avec Jésus. Lorsqu'ils furent arrivés au lieu appelé Crâne, ils le crucifièrent là, ainsi que les deux malfaiteurs, l'un à droite, l'autre à gauche.

1232ncalvaire_de_mirebeau_012978Chemin_croix_7eight_20copyGolgothasi222jesus_chemin_croixle_portement_de_croixportement_de_croixPicture35passionjesus_crucfying_70passion22CheminCroixR

Fruit du mystère: Seigneur Jésus, accorde-moi la compassion et la persévérance dans l'amour.

15 janvier 2008

Le couronnement d'épines

Troisième Mystère Douloureux

Le couronnement d'épines

Evangile selon Saint Jean (19: 1-3)
Pilate prit Jésus, et le fit battre de verges. Les soldats tressèrent une couronne d'épines qu'ils posèrent sur sa tête, et ils le revêtirent d'un manteau de pourpre; puis, s'approchant de lui, ils disaient: Salut, roi des Juifs! Et ils lui donnaient des soufflets.

09_20Le_20Christ_20Epoux11078_jpg_jpg_jpg14082641395626793_ea2128bee8_o565bridegroombridegroomChrist_20PassionDAC09611div_preso_948DOP6ecce_homo_01ecce_homoEcce_Homo_05ESTAYPOMENOSrthoextremehumilityCouronnementEpinesRIcon_20_108__20_web_2Icon_20_123__20_web_2icon_vyst11bigJesus_20crowned_20_20with_20thorn_jpgjesusjesus_24jesus_face_cross_39King_20of_20Glory_Extreme_20Humility_LKings_20of_20the_20JewsKopie_20von_20Bild_20001xxmka02sangre_966ssalvatoresta0j003weeping1044weeping214weeping247WOUNDSWr613084

Fruit du Mystère: Délivre-moi, Seigneur, de l'esprit de domination et de vanité.

La Flagellation de Jésus

Deuxième Mystère Douloureux

La Flagellation de Jésus

Evangile selon Saint Luc (22: 63)

"Les hommes qui le gardaient, le bafouaient et le battaient."

1348n1empaigmosflagelationflagellationicon26FlagellationR

Fruit du Mystère: Accorde-moi, Seigneur, le pardon de mes fautes, et la grâce de pouvoir pardonner.

L'Agonie de Jésus à Gethsémani

Premier Mystère Douloureux

Jésus à Gethsémani

Evangile selon Saint Matthieu (26: 36-56)

Jésus alla avec ses apôtres eux dans un lieu appelé Gethsémané, et il leur dit: Asseyez-vous ici, pendant que je m'éloignerai pour prier. Il prit avec lui Pierre et les deux fils de Zébédée, et il commença à éprouver de la tristesse et des angoisses. Il leur dit alors: Mon âme est triste jusqu'à la mort; restez ici, et veillez avec moi. Puis, ayant fait quelques pas en avant, il se jeta sur sa face, et pria ainsi: Mon Père, s'il est possible, que cette coupe s'éloigne de moi! Toutefois, non pas ce que je veux, mais ce que tu veux. Et il vint vers les disciples, qu'il trouva endormis, et il dit à Pierre: Vous n'avez donc pu veiller une heure avec moi! Veillez et priez, afin que vous ne tombiez pas dans la tentation; l'esprit est bien disposé, mais la chair est faible. Il s'éloigna une seconde fois, et pria ainsi: Mon Père, s'il n'est pas possible que cette coupe s'éloigne sans que je la boive, que ta volonté soit faite! Il revint, et les trouva encore endormis; car leurs yeux étaient appesantis. Il les quitta, et, s'éloignant, il pria pour la troisième fois, répétant les mêmes paroles. Puis il alla vers ses disciples, et leur dit: Vous dormez maintenant, et vous vous reposez! Voici, l'heure est proche, et le Fils de l'homme est livré aux mains des pécheurs. Levez-vous, allons; voici, celui qui me livre s'approche. Comme il parlait encore, voici, Judas, l'un des douze, arriva, et avec lui une foule nombreuse armée d'épées et de bâtons, envoyée par les principaux sacrificateurs et par les anciens du peuple. Celui qui le livrait leur avait donné ce signe: Celui que je baiserai, c'est lui; saisissez-le. Aussitôt, s'approchant de Jésus, il dit: Salut, Rabbi! Et il le baisa. Jésus lui dit: Mon ami, ce que tu es venu faire, fais-le. Alors ces gens s'avancèrent, mirent la main sur Jésus, et le saisirent. Et voici, un de ceux qui étaient avec Jésus étendit la main, et tira son épée; il frappa le serviteur du souverain sacrificateur, et lui emporta l'oreille. Alors Jésus lui dit: Remets ton épée à sa place; car tous ceux qui prendront l'épée périront par l'épée. Penses-tu que je ne puisse pas invoquer mon Père, qui me donnerait à l'instant plus de douze légions d'anges? Comment donc s'accompliraient les Écritures, d'après lesquelles il doit en être ainsi? En ce moment, Jésus dit à la foule: Vous êtes venus, comme après un brigand, avec des épées et des bâtons, pour vous emparer de moi. J'étais tous les jours assis parmi vous, enseignant dans le temple, et vous ne m'avez pas saisi. Mais tout cela est arrivé afin que les écrits des prophètes fussent accomplis. Alors tous les disciples l'abandonnèrent, et prirent la fuite.

Passion1hp1009_large

1141411T06594AgonieRa1G1A1_059Z3agonieagonylargeAgonyInGardengesimany1_bgesu_e_l_angelo_del_getsemanigesu_nel_getsemaniGethsemane_500imageagonieNSj_sus___l_agoniej_sus_en_pri_re___geths_maniposter_jesus_geths_23z1G4

A1_060Z3Trahison_de_Judasafficher_image03A1_061Z38884judas

Fruit du Mystère: Accorde-moi, Seigneur, la grâce de la prière et de l'offrande de ma vie.

Posté par fmonvoisin à 15:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Le Recouvrement de Jésus au Temple

Cinquième Mystère Joyeux

Le Recouvrement de Jésus au Temple

Evangile selon Saint Luc (2: 41-51)

Les parents de Jésus allaient chaque année à Jérusalem, à la fête de Pâque. Lorsqu'il fut âgé de douze ans, ils y montèrent, selon la coutume de la fête. Puis, quand les jours furent écoulés, et qu'ils s'en retournèrent, l'enfant Jésus resta à Jérusalem. Son père et sa mère ne s'en aperçurent pas. Croyant qu'il était avec leurs compagnons de voyage, ils firent une journée de chemin, et le cherchèrent parmi leurs parents et leurs connaissances. Mais, ne l'ayant pas trouvé, ils retournèrent à Jérusalem pour le chercher. Au bout de trois jours, ils le trouvèrent dans le temple, assis au milieu des docteurs, les écoutant et les interrogeant. Tous ceux qui l'entendaient étaient frappés de son intelligence et de ses réponses. Quand ses parents le virent, ils furent saisis d'étonnement, et sa mère lui dit: Mon enfant, pourquoi as-tu agi de la sorte avec nous? Voici, ton père et moi, nous te cherchions avec angoisse. Il leur dit: Pourquoi me cherchiez-vous? Ne saviez-vous pas qu'il faut que je m'occupe des affaires de mon Père? Mais ils ne comprirent pas ce qu'il leur disait. Puis il descendit avec eux pour aller à Nazareth, et il leur était soumis. Sa mère gardait toutes ces choses dans son coeur.

43_ChristTeachesInTheTemple_Bamong_the_doctorscyprus_findingjesus_docteur_loimidfeastbRecouvrement_de_j_susz_enseignant

Fruit du Mystère: Avec Jésus, demandons la fidélité aix exigences de l'appel de Dieu sur nous.

Posté par fmonvoisin à 13:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,