Num_riser0004

Acte d'abandon à la Miséricorde écrit par Jean-Paul II en 1985

Seigneur, aujourd’hui même, tandis que je jouis de la possession de toutes mes facultés motrices et mentales, je Vous offre à l’avance mon acceptation à Votre sainte volonté, et dès maintenant, je veux que si l’une ou l’autre de ces épreuves m’arrivait, elle puisse servir à Votre gloire et au salut des âmes. Dès maintenant aussi, je Vous demande de soutenir de Votre grâce les personnes qui auraient la tâche ingrate de me venir en aide. Si, un jour, la maladie devait envahir mon cerveau et anéantir ma lucidité, déjà, Seigneur, ma soumission est devant Vous et se poursuivra en une silencieuse adoration. Si, un jour, un état d’inconscience prolongée devait me terrasser, je veux que chacune de ces heures que j’aurai à vivre soit une suite ininterrompue d’actions de grâces et que mon dernier soupir soit aussi un soupir d’amour. Mon âme, guidée à cet instant par la main de Marie, se présentera devant Vous pour chanter vos louanges éternellement. Ainsi soit-il.