Le Carême avec Saint Vincent de Paul 4/7

Icon, Syriac_jpg

Troisième Semaine de Carême

 

Troisième Dimanche de Carême

Dimanche 23 mars

 

Méditation

« Ferme les yeux, recueille-toi un instant dans le sanctuaire de ton cœur, le Ciel de ton âme », disait la Bienheureuse Elisabeth de la Trinité. Cette invitation à attendre le temps qu'il faudra jusqu'à ce que parvienne à notre oreille intérieure, profonde, le son discret du silence, malgré les distractions... Ecoutons le léger frémissement de cet ruisselet d'eau vive, musique douce, rafraîchissante, tout droit sortie de la source. Seule l'oraison peut permettre cela, seule l'oraison donne accès à cette découverte bouleversante et inoubliable. Rappelons-nous cette parole du Père à Son Divin Fils : « Tu es Mon Enfant Bien-Aimé, en Toi Je mets tout Mon Amour ». Se savoir aimé de Dieu, Le laisser faire et reposer contre Lui, en Lui, comme un enfant, voilà l'expérience de la présence de Dieu. Une fois encore, fermons les yeux, vaquons à Dieu comme disent les Moines, et écoutons la Parole qui, dans son silence, nous parle de la vie qui n'a ni commencement ni fin : le Père qui engendre le Fils, le Fils qui reçoit tout du Père, dans l'Esprit Saint. Cette plongée dans le mystère de l'Amour Infini renouvelle et restaure : l'être tout entier et l'homme connaît dorénavant les eaux calmes du port tranquille.

 

La Charité en actes

Ce jour-là, Faustino fêtait son deuxième Noël dans la fondation. Il avait dix ans et venait d'ouvrir son petit cadeau avec l'excitation exacerbée d'un enfant de son âge. Alors que nous admirions les différents groupes d'enfants exécuter des danses et des chants de Noël pour l'occasion, deux jeunes enfants chiffonniers et leurs parents passèrent près du portail de la fondation en poussant leur carriole en bois. Voyant cela, je me suis dit avec sincérité que nous étions finalement très impuissants. « On ne peut pas aider tout le monde », pensai-je. Ces quelques mots suffisaient à apaiser ma conscience gênée par le regard triste de l'enfant. Faustino, lui, ne s'est pas demandé s'il pouvait aider « tout le monde », mais comment aider celui-ci qui était devant lui. Sans dire un mot, je l'ai vu approcher du portail et donner son cadeau tout neuf, son unique jouet, à celui dont il avait partagé la condition il n'y a pas si longtemps. Il a ensuite arboré une sourire qui montrait qu'il était profondément heureux... heureux d'avoir donné. Voyant la scène, il s'est alors approché de moi et m'a dit naturellement : « Le pauvre, il n'a rien, lui ». Puis, il a rejoint ses amis pour continuer la fête.

005

Lundi de la Troisième Semaine de Carême

Lundi 24 mars

 

La Charité à l'œuvre

Il doit revenir à Paris, chez les Gondi. Ceux-ci insistent beaucoup pour qu'il reprenne son poste. Mais il lui laissent la possibilité d'exercer son ministère itinérant. Vincent prêche sur les terres des Gondi, il fait ma mission, fonde de nouvelles « Charités ». En 1618, il commence à visiter les galériens à Paris. Il est impressionné par leur condition pitoyable. Il dit : « J'ai vu ces gens traités comme des bêtes ». Il ne s'arrête pas à un simple geste de compassion. La Charité enseigne à partager les problèmes de l'homme et aussi à reconstruire des rapports.

 

À l'école de Saint Vincent

« Voyez, mes frères, combien le zèle est grand en ces pauvres filles de s'offrir de la sorte ; s'offrir pour aller exposer leur vie comme des victimes, pour l'amour de Jésus-Christ et le bien du prochain, cela n'est-il pas admirable ? Pour moi je ne sais que dire à cela, sinon que ces pauvres filles seront nos juges au jour du Jugement ; oui, mes frères, ces filles seront nos juges au Jugement de Dieu si nous ne sommes disposés, comme elles, à exposer nos vies pour Dieu. Et qui n'en est point encore venu là, croyez-moi, on peut dire que celui-là est encore bien éloigné de la perfection ».

 

Parole de Dieu

« Heureux l'homme que Dieu corrige ! Lui qui blesse, puis panse la plaie, qui meurtrit, puis guérit de sa main ; six fois de l'angoisse Il te délivrera, et une septième, le mal t'épargnera » (Job 5, 17-19).

 

Dans ma vie

Comme l'âme du Purgatoire a soif d'une purification chaque jour plus complète afin de pouvoir contempler Dieu sans ombre, l'âme qui s'abandonne à l'influence de la grâce n'attend qu'une chose : être lavée de ses imperfection le lus secrètes. L'ardent désir de vivre une union pleine et entière avec Celui qui est à son origine lui donne alors le courage de continuer dans la prière, malgré l'ennui apparent, la sécheresse ou toute tentation. Avec Saint Vincent qui ne refusa pas l'épreuve, nous sommes appelés à entrer sans crainte sur cette voie aride qui aboutit sur les rives du Jourdain ».

 

Résolution

Lorsqu'en cette journée viendra la contrariété, je veillerai à transformer mes réaction d'agacement ou de colère en action de grâce : le Seigneur permet cela pour que je me rapproche de Lui d'avantage encore.

154, France, 1960_jpg-001

Mardi de la Troisième Semaine de Carême

Mardi 25 mars

Annonciation du Seigneur

 

À l'école de Saint François de Sales

Fin 1618, l'Evêque de Genève, François de Sales, vient à Paris. Il est reçu par le grand monde avec curiosité et intérêt. Le Saint Evêque ne joue pas le rôle. Il vient, non pas pour recevoir applaudissements et approbations, mais pour convertir. Il raconte la vie de Saint Martin, alors que tous espéraient les feux d'artifice d'une rhétorique brillante. Il rencontre Vincent et lui narre cet épisode. C'est pour Vincent une rencontre importante. Cela l'oblige à revoir son échelle des valeurs. L'évêque de Genève et Sainte Françoise de Chantal lui confient la direction du monastère parisien de la Visitation.

 

À l'école de Saint Vincent

« La Congrégation de la Mission subsistera autant de temps que l'exercice de l'exercice de l'oraison y sera fidèlement pratiqué, parce que l'oraison est comme un rempart inexpugnable, qui mettra les missionnaires à couvert contre toutes sortes d'attaques ; elle est un mystique arsenal, ou comme la tour de David, qui leur fournira toutes sortes d'armes, non seulement pour se défendre, mais aussi pour assaillir et mettre en déroute tous les ennemis de la gloire de Dieu et du Salut des âmes ».

 

Parole de Dieu

« Ô mon Dieu, n'en feras-Tu pas justice, car nous sommes impuissantes devant cette horde immense qui nous attaque. Nous ne savons que faire, aussi est-ce sur Toi que se portent nos regards » (2 Chroniques 20, 12).

 

Dans ma vie

La purification une fois passée, Dieu se donne à l'âme et lui fait goûter à Son Amour et l'illumine, avant-goût de la rencontre céleste. N'y-a-t-il pas là quelque chose de la béatitude des Mages recevant l'Enfant-Dieu dans leurs bras ? De la même façon, lorsque Saint Vincent tenait entre ses doigts la Sainte Hostie, il savait de tout son cœur et de toute son âme que derrière les voiles du Pain se cache notre Dieu. Tressaillant de joie, nous pouvons dire avec Isaïe : « Lève-toi Jérusalem, sois illuminée : car ta lumière est venue et la gloire du Seigneur s'est levée sur toi ».

 

Résolution

Afin d'être le plus agréable possible pour ceux qui m'entourent, je sera attentif à ménager du temps pour l'exercice physique. Le sport n'est pas un ennemi de l'intériorité, bien au contraire. Saint Bruno nous l'assure : l'arc tendu trop fort et trop longtemps perd sa force.

Gunth 066

Mercredi de la Troisième Semaine de Carême

Mercredi 26 mars

 

Les exigences du ministère

Vincent commence à prêcher. La nouveauté se trouve dans la méthode. Il s'oppose à la prédication traditionnelle. Si jusque-là il a considéré le Sacerdoce comme l'unique occasion pour se procurer un moyen de s'affirmer, après son séjour à Clichy il a saisi la beauté du service pastoral ; en même temps il a assimilé les exigences du Concile de Trente a propos du « bon prêtre ». Cela comporte des exigences intérieures et extérieures comme l'esprit de prière, l'austérité de la vie, la résidence dans la paroisse et l'engagement pour mettre en acte les moyens de la pastorale établie : la prédication des Sacrements.

 

À l'école de Saint Vincent

« Aller doucement dans la manière d'agir, et de ne pas se rompre la tête à force de s'appliquer et de vouloir subsister ; d'élever son esprit à Dieu et de l'écouter, parce qu'une de Ses paroles fait plus que mille raisons et que toutes les spéculation de notre entendement... il n'y a que ce que Dieu inspire et qui vient de Lui qui nous puisse profiter, que nous devons recevoir de Dieu pour donner au prochain, à l'exemple de Jésus-Christ, Lequel parlant de Lui-même disait qu'Il n'enseignait aux autres que ce qu'Il avait entendu et appris de Son Père ».

 

Parole de Dieu

« Père, l'heure est venue : glorifie Ton Fils, pour que Ton Fils Te glorifie et que, par le pouvoir sur toute chair que Tu Lui as conféré, Il donne la vie éternelle à tous ceux que Tu Lui as donnés ». (Jean 17, 1-2).

 

Dans ma vie

La vraie gloire, le vrai bonheur, peuvent-ils se rencontrer en dehors de la possession de Jésus-Christ ? À vrai dire, lorsque nous croyons le posséder, c'est en réalité Lui qui nous possède... Servir l'Hôte Divin de notre âme, n'est-ce pas déjà régner avec Lui ? Malheureusement, nos attaches au monde sont parfois trop fortes et nous refusons d'adorer en esprit et en vérité Celui qui est le Roi de nos vies, maintenant et pour l'éternité. Qu'avons-nous fait de Lui, de Sa Royauté sociale, de Son empire d'Amour qui veut s'étendre sur les âmes, sans limite ? Mais nous pouvons nous ressaisir d'un seul regard tourné vers Lui, avec l'aide de Sa Douce et Sainte Mère.

 

Résolution

Éviter le plus possible aujourd'hui de faire du bruit. Trop de bruit nuit à l'âme. Quand je ne pourrai pas faire autrement (machine, paroles, etc...) j'essaierai de garder un esprit de silence, malgré tout.

USA, MI, Spring Lake

Jeudi de la Troisième Semaine de Carême

Jeudi 27 mars

 

Une situation catastrophique

La majorité des Français vit dans les campagnes. Les Curés ont un rôle important dans la conservation et l'accroissement e la Foi. Mais ils ne sont pas à même de remplir ce rôle. « L'Eglise, dit un jour Saint Vincent, tombe en ruine à cause de la mauvaise vie des Prêtres, ce sont eux qui la perdent et la détruisent ». Les églises sont dans une triste situation extérieure. L'intérieur est dans dans des conditions désastreuses. On trouve des Tabernacles avec des Hosties pleines de vers, et où l'on entrepose souvent de l'argent ou des lettres. Vincent n'a plus besoin d'entendre des voix d'en-hait pour savoir la Volonté de Dieu. Ce qu'il voit lui suffit.

 

À l'école de Saint Vincent

« Sachez que quand vous quitterez l'oraison et la Sainte Messe pour le service des pauvres, vous n'y perdrez rien, puisque c'est aller à Dieu que servir les pauvres, et vous regardez Dieu en leurs personnes » et de poursuivre d'une manière très paternelle : « Supportez leurs petites humeurs... Ne vous courroucez jamais contre eux, et ne leur dites point de paroles rudes, ils ont assez à faire de souffrir leur mal. Pensez que vous êtes leur ange gardien visible, leur père et mère... »

 

Parole de Dieu

« Il n'y a donc plus maintenant de condamnation pour ceux qui sont dans le Christ » (Romains 8, 1).

 

Dans ma vie

L'heure est venue de donner à Dieu ma volonté. Avec le Bienheureux Charles de Foucauld, nous pouvons formuler un acte d'abandon : « Père, je remets mon esprit entre Vos mains, j'accepte tout, même ce qui me semble insurmontable, même ce qui me fait frissonner d'angoisse, d'horreur... pourvu que Votre Volonté se fasse en moi et dans Vos créatures, car Vous êtes mon Père et que rien de mauvais pour mon âme ne peut m'arriver lorsque je m'abandonne à Vous. Donnez-moi cette sainte indifférence qui est une autre manière de dire que je Vous aime ».

 

Résolution

En choisissant Dieu, je suis appelé à faire des choix. « Cherchez le Royaume de Dieu et Sa Justice et tout le reste vous sera donné par surcroît ». Un historien Lyonnais, Antoine Lestra, avait pris cette phrase de l'Ecriture pour devise. Pourquoi n'en ferions-nous pas autant ?

517, Vignola 10

Vendredi de la Troisième Semaine de Carême

Vendredi 28 mars

 

Aumônier des galères

Au début de 1618, il entre dans l'immense misère de la prison des galériens. La condamnation aux galères est une mort lente. C'est un enfer. Plus tard, il dira : « Mes sœurs, quel bonheur de servir ces pauvres forçats, abandonnés entre les mains de personnes qui n'ont point de pitié ! Je les ai vus, ces pauvres, gens, traités comme des bêtes ». Il va intercéder auprès de Pierre-Emmanuel de Gondi afin qu'ils soient traités plus humainement. Il leur fait avoir une nouvelle résidence. En 1619, il est nommé aumônier général des galères. Pour beaucoup de condamnés c'est alors une lueur d'espérance.

 

À l'école de Saint Vincent

« Mais le soleil remplit et vivifie tout pas sa lumière ; il ne découvre pas seulement l'extérieur des choses, mais par une vertu secrète, il pénètre au-dedans. (…) Or les pensées et les considérations qui viennent de notre entendement ne sont que de petits feux, qui montrent seulement un peu le dehors des objets, et ne produisent rien davantage ; mais les lumières de la Grâce, que le Soleil de Justice répand dans nos âmes, découvrent et pénètrent jusqu'au fond et au plus intime de notre cœur, qu'elles excitent et portent à faire des productions merveilleuses ».

 

Parole de Dieu

« C'est pourquoi, mes bien-aimés, fuyez l'idolâtrie. Je vous parle comme à des gens sensés ; jugez vous-même de ce que je dis » (1 Corinthiens 10, 14-15).

 

Dans ma vie

S'il m'arrive de me sentir lourd, lesté par un courage bien faible, s'il m'arrive de porter le poids du jour, de l'ennui, en un mot du dégoût pour tout ce qui me renvoie à ce qui est, au présent, à mon devoir d'état, je Vous remets cela mon Dieu. Soyez ma force, nourrissez-moi de Votre énergie divine... C'est le moment où jamais de me mettre à genoux, de pleurer si nécessaire, d'aller me confesser... Je sais que Vous m'ouvrirez les bras, que Vous ne cessez de m'attendre comme un Père. D'ailleurs, j'ai le pressentiment que Vous êtes déjà en route pour venir à ma rencontre, et j'entends le bruit de vos pas...

 

Résolution

Entre deux mets, le moins on aura ma préférence aujourd'hui. En souvenir de la boisson vinaigrée que le Seigneur Jésus reçut Vendredi-Saint. Je préfère l'amertume de la Croix, prélude au festin éternel, à la saveur sucrée des biens terrestres qui deviennent en peu de temps la proie des vers.

523, Vignola 16

Samedi de la Troisième Semaine de Carême

Samedi 29 mars

 

La mission permanente

Si au temps de Châtillon, Madame de Gondi à craint de le perdre, maintenant les choses ont changé. La noble dame a compris qu'elle ne peut freiner la générosité de l'homme de Dieu. Si elle l'avait retenu auprès d'elle, Vincent s'y serait senti comme en otage. Pour ne pas le perdre, elle favorise ses aspiration, lui donnant son consentement pour l'oeuvre des missions. Celle-ci doivent se dérouler sur les terres des Gondi. Ainsi s'assure-t-elle du service de son inestimable aumônier. Elle lui lègue une forte somme d'argent dont les revenus doivent payer les frais de mission.

 

À l'école de Saint Vincent

« Il en va de même en l'oraison, lorsqu'on recherche de belles considération, qu'on s'entretient en des pensées extraordinaires, particulièrement lorsque c'est pour les débiter au-dehors en rapportant son oraison, afin que les autres aient de l'estime. C'est là une espèce de blasphème ; c'est, en quelque façon, être idolâtre de son esprit ; car, en traitant avec Dieu dans l'oraison, vous méditez de quoi satisfaire à votre superbe, vous employez ce saint temps à rechercher votre satisfaction et à vous complaire dans cette belle estime de vos pensées, vous sacrifiez à cette idole de la vanité ».

 

Parole de Dieu

« J'ai ouvert à mon Bien-Aimé, mais tournant le dos, Il avait disparu ! Sa fuite m'a fait rendre l'âme. Je l'ai cherché mais je ne l'ai point trouvé » (Cantique des Cantiques 5, 6).

 

Dans ma vie

En veillant à réguler mes humeurs, à les maintenir égales, je prends la route de la paix intérieure. Saint François de Sales conseille toutefois de ne pas se troubler du fait que nous ne pouvons calmer rapidement nos émotions... Il suffit de les remettre à Dieu, de les abandonner à Sa Miséricorde pour qu'Il vienne nous pardonner. Pour mon entourage je serai alors une occasion d'action de grâce pour les bienfaits du Seigneur. Il nous fait continuer de chanter, autant que possible, malgré les difficultés, non pour nous faire illusion, mais pour manifester la Foi qui est la nôtre en la réalité de la joie éternelle qui réside en Dieu et à laquelle nous sommes appelés de toute éternité.

 

Résolution

Aimer et Marie sont deux mots qui marchent ensemble : autant de lettre, et les mêmes. Aimer comme Marie, surtout quand les sentiments indiquent le contraire, voilà le plus sûr chemin pour être au plus près du Cœur de Jésus, comme Saint Jean.

Madagascar, Incarnate Love

Texte extrait du hors série de Parole Prière « Mon Carême avec Saint Vincent de Paul ». Pour vous le procurer ou vous abonner, cliquer ici