Mois du Sacré cœur de Jésus

D'après Sainte Marguerite-Marie

834_001

Vingt-troisième jour

Tendre Mère

 

Prélude

 

Représentons-nous le Bon Maître sous la figure d'une mère qui presse tendrement son enfant dans ses bras.

 

Méditation

 

Mettons-nous quelquefois au pied de la Croix de Jésus et figurons-nous que la Sainte propagatrice de la dévotion à Son Cœur sacré nous dit, comme elle le répétait autrefois avec tant d'onction à ses chères filles spirituelles: « Considérez, mon enfant, Jésus sur la Croix comme une Mère tendre qui vous y a enfantée dans Son Cœur avec des douleurs infinies. Reposez-vous entre Ses bras et sur Son Cœur comme un enfant se repose dans les bras de sa mère où il trouve sa consolation et son assurance. Abandonnez-vous donc à ce Cœur Sacré sans tant de retour, d'inquiétude et de défiance pour l'avenir. Il le prévoit pour vous, et c'est assez. Bornez-vous à l'aimer avec confiance dans le temps présent, assurée que vous êtes qu'il ne veut pas vous abandonner ». Que j'aime cette pensée de la Sainte Marguerite-Marie: le Cœur de Jésus est semblable à une tendre mère! Une mère! quel touchant et quel admirable point de comparaison ! Tout ce que Dieu a renfermé de tendresse et d'amour dévoué dans le cœur d'une mère, nous le savons pour l'avoir éprouvé et goûté. Et cependant, c'est l'Esprit-Saint lui-même qui nous le dit: quand même une mère pourrait être assez dénaturée pour oublier et rejeter l'enfant qu'elle a porté dans son sein, nourri de son lait, réchauffé sur son cœur, Dieu et par conséquent le Cœur Sacré de Jésus ne pourrait jamais oublier les âmes qu'il a enfantées au milieu des douleurs de la Croix, nourries de Sa Chair et engraissées de Son Sang Divin. O âmes! goûtez donc et voyez combien le Cœur de Jésus est bon et doux. C'est le Cœur de la plus tendre et de la plus aimante des mères.

 

Exemple

Qu'il est doux de contempler le Cœur de Jésus !

 

Saint Camille de Lellis, qui avait une tendre dévotion au Sacré-Cœur de Jésus, fut on ne peut plus consolé et encouragé, dans sa dernière maladie, par la vue d'une image de Jésus Crucifié, dont lui-même avait conçu le dessin. On y voyait un groupe d'anges recueillir dans des calices le Sang qui coulait des Plaies du Divin Sauveur, et le présenter au Père Céleste. Cette vue procura au Saint un grand soulagement, et le remplit de la plus ferme confiance à ses derniers moments; il expira les yeux amoureusement fixés sur le Cœur Miséricordieux de Jésus.

 

Pratique : S'entretenir dans un esprit d'abandon complet pour tous les événements de la vie, ne se réservant rien que l'amour.

 

Oraison Jaculatoire : Divin Cœur de Jésus, qui nous avez enfantés avec des douleurs infinies sur la croix ! (Sainte Marguerite-Marie).

478_001

Pour recevoir la méditation du Mois du Sacré Cœur dans votre boite e-mail, être tenu au courant des publications sur le blog Images Saintes, et pour recevoir des prières, abonnez-vous à la newsletter d'Images Saintes