Le Mois de l'Immaculée Conception

 397_001

Dixième jour

Honorer Marie spécialement le samedi

 

La Sainte Eglise a choisi le samedi pour rendre un culte plus spécial à Marie, parce qu'en ce jour, comme le dit Saint Bernard, Elle est demeurée constante et ferme dans la Foi, après la mort de son Divin Fils. Aussi ses fidèles serviteurs ont-ils l'habitude de lui rendre ce jour-là, quelques hommages particuliers. Saint Charles Borromée, Saint Nicolas de Tolentino, Saint Diego, Saint Elisabeth du Portugal, le Cardinal Tolédo, bien d'autre encore, jeûnaient le samedi au pain et à l'eau. Le même jour, Saint Alphonse de Liguori, pour honorer la Sainte Vierge, s'abstenait de toute boisson, non seulement entre ses repas, mais encore en prenant sa nourriture ; et cette pratique, il l'observa jusqu'à l'âge de quatre-vingt-huit ans.

 

On rapporte plusieurs grâces extraordinaires accordées par l'Auguste Mère de Dieu à ceux qui avaient jeûné le samedi en son honneur. Saint Grégoire raconte dans ses Dialogues qu'un cordonnier, Saint Adéodat, distribuait aux pauvres chaque samedi, pour honorer Marie, dans l'église de Saint Pierre de Rome, l'argent qu'il avait péniblement gagné pendant la semaine. Son apprenti reconnut combien cette aumône plaisait à Jésus et à Marie. Ravie au Ciel en esprit, il vit des architectes occupés à construire un splendide palais d'or, et il apprit que c'était l'habitation destinée à son maître, et que, chaque samedis, il s'y ajoutait des pierres qu'il avait fait d'aumônes en l'honneur de Marie. De même, Dominique du Paradis, qui fut plus tard une sainte Dominicaine, étant encore une pauvre paysanne, se privait d'une partie de la nourriture qu'on lui donnait et la distribuait le samedi aux pauvres en l'honneur de Marie ; elle mérita par cette générosité que Jésus et Sa Mère vinssent un jour, en habits de mendiants, lui demander l'aumône. La Vénérable Hyacinthe Marescotti, Franciscaine, allait tous les samedis, pieds nus, visiter les sept chapelles dédiées à Marie dans le jardin du monastère. La Reine Sainte Radegonde faisait venir à Cour, tous les samedis, un pauvre lépreux, et de sa propre main, elle lavait ses plaies hideuses et le servait à table. Le même jour également, Saint Louis, Roi de France, lavait les pieds à plusieurs mendiants et voulait les servir lui-même. Sébastien, Roi du Portugal, servait une Messe le samedi, vêtu très modestement et assistait ensuite à une autre.

 

Voilà comment les dévots serviteurs de Marie ont toujours eu plaisir à honorer le samedi par des hommages plus particuliers. Je dois agir de même, si je veux plaire à Ma Bonne Mère et mériter les faveurs spéciales qu'Elle distribue ce jour-là. Il y avait à Constantinople, rapporte le Père Spinelli,une célèbre image de la Vierge, toujours couverte d'un voile, qu'une main invisible tirait, pour le remettre à la fin des Vêpres. La Mère de Dieu voulait montrer par là que, ce jour là plus que les autres, Elle ouvre les yeux de Sa Miséricorde pour voir nos misères et nous secourir.

 

Prière : Réciter une dizaine de chapelet (1 Notre Père, 10 je Vous salue Marie, 1 Gloire soit au Père), suivie de trois fois l'invocation : « O Marie, conçue sans péchés, priez pour nous qui avons recours à Vous ».

 

Pratique : En action de grâce à la Très Sainte Trinité pour les faveurs et les dons sublimes qu'Elle a accordés à Marie, réciter 3 Gloire soit au Père le matin, le midi et le soir.

 

D'après un texte extrait de « Deux Mois à sanctifier par la Prière », de Dom Gabriel-Marie Fulconis, aux Editions Saint Jean

 016_001

Pour recevoir chaque jour la méditation du Mois de l'Immaculée Conception, ainsi que des prières, et pour être tenu au courant des mises à jour, abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes.