Mois du Sacré cœur de Jésus

D'après Sainte Marguerite-Marie

834_001

Troisième jour

Les saintes Plaies

 

Prélude

 

La Bienheureuse contemple la radieuse Eucharistie exposée solennellement aux adorations de son monastère. Elle y voit un spectacle caché aux yeux de ses sœurs, humblement prosternées à ses côtés.

 

Méditation

 

« Un jour, raconte la pieuse vierge, le Saint Sacrement était exposé, je me sentis retirée au dedans de moi-même par un recueillement extraordinaire de tous mes sens et de toutes mes puissances. Jésus-Christ, mon Doux Maître, se présenta à moi tout éclatant de gloire avec ses cinq plaies, brillantes comme cinq soleils: de cette Sainte Humanité sortaient des flammes de toutes parts, mais surtout de Son Adorable Poitrine qui ressemblait à une fournaise, laquelle s'étant ouverte me découvrit son tout aimable Cœur qui était la vive source de ses flammes. Il me fit connaître en même temps les merveilles inexplicables de son pur amour et jusqu'à quel excès il avait porté son amour envers les hommes. Il se plaignit de leur ingratitude et dit que ce fut une peine de sa Passion plus sensible que ses autres souffrances: « S'ils usaient de retour à Mon égard, tout ce que J'ai fait pour eux paraîtrait peu de chose à Mon Amour; mais ils n'ont pour Moi que de la froideur et ils ne répondent à Mes empressements que par des rebuts. Toi, du moins, donne-Moi cette consolation de suppléer à leur ingratitude autant que tu le pourras ». Les secrets du Cœur de Jésus, disait Saint Bernard, s'échappent par les ouvertures de ses Saintes Plaies, car, selon la pensée du grand Évêque d'Hippone, elles sont pleines de bonté, de miséricorde, de douceur et de charité. Et notre cœur ne se fondrait pas d'amour! A ce Dieu qui a les mains, les pieds, le Cœur, blessés et percés pour l'Amour de nous, nous ne rendrions pas amour pour amour! Nous ne supporterions pas nos propres blessures par amour pour ses plaies, nos revers par amour pour ses douleurs, la mort pour sa mort!... Divin Cœur de Jésus, Saintes Plaies de notre Doux Sauveur, nous aussi, à la suite de Sainte Marguerite-Marie que vous avez tant aimée, nous voulons vous donner quelque consolation en essayant de suppléer par notre ferveur à l'ingratitude des hommes envers notre ineffable amour!

 

Exemple

Émotion de sainte Thérèse à la vue d'une image de Jésus

 

Une des âmes qui ont montré le plus de dévotion au Cœur de Jésus est assurément sainte Thérèse, qui se sentait tout émue, dès qu'elle voyait une image qui lui rappelait le souvenir du sang ou des plaies du Sauveur. C'est là que cette grande sainte apprenait à connaître le prix de son âme et l'amour que Jésus lui avait porté. Elle raconte elle-même ce qui suit. « Étant entrée un jour dans un oratoire, j'aperçus une image de Jésus-Christ couvert de plaies! je me sentis aussitôt pénétrée de la plus vive compassion, tant était représenté au naturel tout ce qu'il a souffert pour nous! La douleur que j'éprouvais fut portée à un tel point, qu'il me semblait qu'on me brisait le cœur; et, m'étant jetée à ses pieds, je répandis une grande abondance de larmes, le suppliant de m'accorder la grâce de ne plus l'offenser ».

 

Pratique: Honorer d'un culte spécial les saintes plaies de Jésus crucifié.

 

Oraison Jaculatoire: Divin Cœur de Jésus, je ne veux pas vivre sans souffrir, puisque je vois votre amour s'échapper par de si douloureuses blessures! (Saint Bernard.)

272_001

Pour recevoir la méditation du Mois du Sacré Cœur dans votre boite e-mail, être tenu au courant des publications sur le blog Images Saintes, et pour recevoir des prières, abonnez-vous à la newsletter d'Images Saintes