IconeSC

Sainte Clothilde

vers 475-545

Fête le 4 juin

Clotilde naquit probablement à Lyon avant 475 dans une période de profonds bouleversements pour l'Europe entière. Elle était la nièce de Gondebaud, roi arien des Burgondes, dont le royaume était situé au sud-est de la France actuelle. L'ensemble des tribus germaniques avait embrassé l'arianisme, hérésie niant la divinité du Christ. Le père de Clotilde, Chilpéric II, aurait dû, conformément au droit germanique, partager l'exercice du pouvoir avec le roi Gondebaud. Sa mère, issue d'un clan Burgonde ayant refusé le joug d'Attila et l'arianisme, était profondément chrétienne. Le roi Gondebaud par peur des rivalités ordonna alors le sacrifice des parents de Clotilde, transformant ainsi le début de la vie de Clotilde en véritable tragédie. Pendant ce temps, sur la rive gauche du Rhin, Clovis, qui règne sur un petit peuple, les Francs saliens, demeurés païens, commence une ascension spectaculaire sous l'œil de ses alliés romains. Ainsi pour neutraliser le roi Gondebaud, son adversaire burgonde, il conclut avec lui une alliance en faisant demander en mariage sa nièce Clotilde dont le renom a survécu au supplice infamant infligé à ses parents. Clotilde fait venir avec elle des prêtres burgondes catholiques afin de ne pas être isolée dans sa foi. Leur mariage présente les caractéristiques d'un mariage chrétien (indissolubilité, monogamie) qui bouleversera le modèle matrimonial germanique. Clotilde va alors jouer un rôle important dans la conversion de son mari, avec le concours de Saint Rémi, évêque, de Saint Vaast, ermite, et de Sainte Geneviève. Implorant souvent le secours du Dieu de Clotilde lors de ces batailles, les promesses de Clovis sont suivies de peu d'effet. C'est lors d'une bataille à Tolbiac contre les Alamans, le roi Clovis en immense difficulté prononce ces paroles célèbres : "O Dieu de Clotilde, donne-moi la victoire et je croirai en toi, je recevrai le baptême". Clovis tergiverse malgré tout, et c'est devant la ferveur d'une assemblée en prière auprès du tombeau de Saint Martin en novembre 498, qu'il décide enfin de se convertir. Son baptême aura lieu à Reims en 499. La politique humaine et pacificatrice qu'il met alors en œuvre sur les conseils de l'évêque Rémi, lui ralliera les populations gallo-romaines. Il faudra attendre près de deux siècles pour que la population franque soit acquise au Christ. A la mort de Clovis en 511, Clotilde, n'arrivant pas à gérer la succession entre ses fils, se retire dans un monastère près de Tours. Elle y meurt en 545 et sera enterrée aux côtés de son époux et de Sainte Geneviève dans la Basilique des Saints Apôtres Pierre et Paul à Paris (Basilique disparue depuis). Elle fit le vœu d’intercéder après sa mort en faveur des enfants malades.

Litanies de Sainte Clothilde

Seigneur, ayez pitié de nous

Jésus-Christ, ayez pitié de nous

Seigneur, ayez pitié de nous

Jésus-Christ, écoutez nous

Jésus-Christ, exaucez nous

Père céleste qui êtes Dieu, ayez pitié de nous

Fils Rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous

Esprit-Saint, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous

Trinité sainte, qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous

Sainte Marie, priez pour nous

Sainte Clotilde, humble, patiente et douce, priez pour nous

Sainte Clotilde, inébranlable dans la foi, priez pour nous

Sainte Clotilde, indéfectible dans l’espérance, priez pour nous

Sainte Clotilde, ardente dans la charité, priez pour nous

Sainte Clotilde, persévérante dans la prière, priez pour nous

Sainte Clotilde, missionnaire inspirée auprès de votre époux,

Sainte Clotilde, qui avez obtenu par votre prière et votre exemple la conversion du roi Clovis, priez pour nous

Sainte Clotilde, recours dans les conversions, priez pour nous priez pour nous

Sainte Clotilde, modèle des épouses, priez pour nous

Sainte Clotilde, exemple des mères, priez pour nous

Sainte Clotilde, refuge et consolatrice des veuves, priez pour nous

Sainte Clotilde, qui avez béni le Seigneur dans toutes vos épreuves, priez pour nous

Sainte Clotilde, dont le cœur de mère a été broyé, priez pour nous

Sainte Clotilde, d’une force d’âme héroïque, priez pour nous

Sainte Clotilde, toujours confiante dans la Vierge Marie, priez pour nous

Sainte Clotilde, dévote de Saint Martin et de saint Germain, priez pour nous

Sainte Clotilde, amie et collaboratrice de l’évêque saint Rémi, priez pour nous

Sainte Clotilde, âme sœur de Sainte Geneviève, priez pour nous

Sainte Clotilde, qui avez distribué vos biens à l’Eglise et aux pauvres, priez pour nous

Sainte Clotilde, qui avez fondé des monastères, priez pour nous

Sainte Clotilde, qui avez édifié des églises, priez pour nous

Sainte Clotilde, qui avez été au berceau de la France chrétienne, priez pour nous

Sainte Clotilde, mère de la foi dans notre patrie, priez pour nous

Sainte Clotilde, Reine de France, priez pour nous

Agneau de Dieu qui effacez les péchés du monde, pardonnez-nous, Seigneur

Agneau de Dieu qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous, Seigneur

Agneau de Dieu qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous, Seigneur

V. Par les mérites et les prières de la bienheureuse Clotilde,

R. Soyez favorable, Seigneur, à votre peuple.

Prions

Abaissez vos regards bienveillants, Seigneur, sur le peuple de France, et après lui avoir accordé, sur les fidèles instances de Sainte Clotilde, le don de la foi, inspirez-lui, par son intercession, un attachement sincère à la religion chrétienne. Par Jésus notre Seigneur. Amen !

Prière de Sainte Clothilde

Mon Dieu, si vous jugez que ma présence puisse servir pour adoucir l’aigreur de ces esprits, je n’aurai considération ni de mon âme, ni de ma santé, mais je me sacrifierai en ce voyage pour le public. Mais si je ne puis servir d’autre chose que d’un fardeau inutile, comme je me le persuade assez raisonnablement, je vous conjure, par votre bonté, de recevoir mes humbles prières de faire cesser cette discorde entre mes fils et me conserver dans la tranquillité de mon humble retraite. Ainsi soit-il !

Prière de Sainte Clothilde au tombeau de Saint Martin

Ô, Mon Dieu, vous savez mon cœur, et que ce n’est ni par crainte du travail, ni par manquement de courage que je me suis retirée de la cour de mes enfants ; mais, voyant leur déportement et ne pensant pas leur pouvoir aucunement profiter par mes conseils, j’ai choisi le moyen que j’estimais le plus sortable pour les aider, qui est celui des prières. Et me voici maintenant prosternée au tombeau d’un de vos plus grands serviteurs pour supplier, par ses mérites et par ses cendres, d’apaiser les querelles, de ces malheureux enfants et regarder de l’œil de vos miséricordes accoutumées ce pauvre peuple et cette France à qui vous avez consigné tant d’arrhes de vos fidèles amitiés. Ainsi soit-il !

Téléchargez le texte des Litanies de Sainte Clothilde (pdf) en cliquant ici

Site de la Basilique Sainte Clothilde de Paris

www.sainte-clotilde.com