Le Carême avec Saint François et Sainte Claire d'Assise

StGeorgeToledo - The Entry of the Lord into Jerusalem - Fr

Dimanche des Rameaux et de la Passion

 

Méditation

D'un François à l'autre...

 

« Lorsque les médias parlent de l’Église, ils croient que l’Église, ce sont les prêtres, les religieuses, les évêques, les cardinaux et le Pape. Mais l’Église, c’est nous tous, comme je l’ai dit. Et nous devons tous nous dépouiller de cette mondanité : l’esprit contraire à l’esprit des béatitudes, l’esprit contraire à l’esprit de Jésus. La mondanité nous fait mal. Il est si triste de trouver un chrétien mondain, fort — selon lui —, de cette certitude que lui donne la foi et fort de la certitude que lui donne le monde. On ne peut pas travailler dans les deux parties. L’Église — nous tous — doit se dépouiller de la mondanité, qui la conduit à la vanité, à l’orgueil, qui est l’idolâtrie. (…) Lorsque François, ici, a accompli ce geste de se dépouiller, c’était un garçon jeune, il n’avait pas la force de faire cela. C’est la force de Dieu qui l’a poussé à faire cela, la force de Dieu qui voulait nous rappeler ce que Jésus nous disait sur l’esprit de ce monde, ce que Jésus a prié au Père, afin que le Père nous sauve de l’esprit du monde. Que le Seigneur nous donne à tous le courage de nous dépouiller, mais pas de 20 lires, de nous dépouiller de l’esprit du monde, qui est la lèpre, c’est le cancer de la société ! C’est le cancer de la révélation de Dieu ! L’esprit du monde est l’ennemi de Jésus ! Je demande au Seigneur qu’il nous donne à tous cette grâce de nous dépouiller ». (Pape François, Discours lors de la visite pastorale à Assise, rencontre avec les pauvres, les chômeurs et les immigrés assistés par la Caritas, 4 octobre 2013).

 

Semaine Sainte

31 Chiara scifi

Lundi Saint

François : prédicateur ou contemplatif ?

 

S'estimant plus doué pour la prière que pour la prédication, un doute angoissant étreint François : doit-il se consacrer à la prière ou prêcher de ville en ville ? Quelle est la volonté de Dieu ? François a le don de prophétie pour les autres, mais pas pour lui ! Humblement, il demande à ses frères avis, conseil et soutien par la prière. Il sollicite Sylvestre (un Frère-Prêtre) et Claire en vue de discerner pour lui. Chacun se met en prière. Le résultat est unanime : François doit prêcher à travers le monde. Obéissant au Saint-Esprit qui lui a parlé par ses Frères, il se met sans plus tarder en route.

 

À l'école de Saint François

 

« Il me plaît que tu enseignes aux frères la sainte théologie, à condition qu'en te livrant à cette étude tu n'éteignes pas en toi l'esprit de prière et de dévotion, ainsi qu'il est marqué dans la Règle ». (François d'Assise, Lettre à Saint Antoine de Padoue).

Parole de Dieu : « Ce que chacun de vous a reçu comme don de la grâce, mettez-le au service des autres, en bons gérants de la grâce de Dieu qui est si diverse » (1 Pierre 4, 10).

 

Dans ma vie

 

La voix du Seigneur passe aussi par mes frères. François a la sagesse de demander leur avis, une aide au discernement. La facilité serait de faire ce qu'il préfère sans réfléchir, et c'est bien souvent ce que je fais moi-même chaque jour. Encore et toujours, François veut faire la Volonté de Dieu et rien que Sa Divine Volonté. Moi aussi, je peux être appelé à aider un ami dans son discernement. Je dois bien faire attention de ne l'aider dans cette tâche que s'il me le demande, et d'éviter deux pièges : je l'aide sans décider pour lui ; et surtout, je ne lui donne pas mon avis, mais le résultat d'une réflexion mûrie dans la prière...

Effet de conversion : Suis-je honnête envers mes proches, mes amis ? Peuvent-ils compter sur ma prière et mon aide désintéressée (aide matérielle ou spirituelle) ?

 

187_001

Mardi Saint

Claire et la Parole-nourriture

 

Nourrir ses protégées à la source de la Parole de Dieu est primordial pour Claire. Les homélies revêtent donc une grande importance. En 1236, le Pape Grégoire IX décide par une bulle que les Frères se rendant prêcher chez les Sœurs soient pourvus de son accord. Claire s'inquiète du peu de Frères qui lui seront désormais envoyés. Ainsi elle renvoie les Frères logeant à proximité du Couvent et chargés de mendier pour le compte des Sœurs. « Puisque le Pape Grégoire nous ôte les Frères qui donnaient à nos âmes la nourriture, nous n'avons que faire de ceux qui ne nourrissent que nos corps ». Le Pape revient alors sur sa décision.

 

À l'école de Saint François

 

« Je défends formellement à tous les frères d'avoir avec les femmes aucune fréquentation ni familiarité suspectes. Ils n'entreront pas dans les monastères de moniales, sauf avec permission spéciale du Siège apostolique. Ils ne seront parrains ni d'hommes ni de femmes, de peur qu'à cette occasion ne naisse quelque scandale parmi les frères ou au sujet des frères ». (François d'Assise, Deuxième Règle, 11).

Parole de Dieu : « Simon-Pierre lui répondit : « Seigneur, à qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle ». (Jean 6, 68).

 

Dans ma vie

 

Souvent, certains se lamentent : les Chrétiens ne connaissent pas les Ecritures ! Même si les autorités civiles le démentent, le niveau d'instruction baisse, entraînant à sa suite la curiosité intellectuelle et culturelle (et donc aussi spirituelle). Comment faire le poids face à des détracteurs ou provocateurs (issus de sectes par exemple) qui maîtrisent leurs textes, et aussi les nôtres mieux que nous ne les connaissons ? Il est donc doublement nécessaire de lire la Parole de Dieu : pour vivre avec et en Dieu, et pour pouvoir répondre plus facilement (dans la Charité, cela s'entend!) aux pics lancés par les gens du monde.

Effet de conversion : Où en suis-je de ma résolution prise il y a cinq jours de lire les textes relatifs à ma Foi et à l’Église ? J'approfondis mes recherches et mes lectures.

 

Icon-1038-2

Mercredi Saint

François et les stigmates

 

Deux ans avant sa mort, François s'exile en altitude, dans l'ermitage du Mont Alverne, pour y offrir son habituel « Carême à Saint Michel ». Aux environs du 14 septembre, fête de l'Exaltation de la Sainte Croix, il a une vision – ou bien est-ce réel ? – un Séraphin resplendissant s'approche, tenant contre lui un homme crucifié. La vision disparaît, non sans lui laisser un « souvenir » : il porte désormais en sa chair les marques de son Sauveur Crucifié. Ses pieds et ses mains sont transpercés par des clous saillants. Son côté est ouvert, baignant régulièrement par la suite ses vêtements de sang.

 

À l'école de Saint François

 

« Que Ton règne vienne, règne en nous dès maintenant par la grâce, introduis-nous un jour en ton royaume où sans ombre enfin nous te verrons, où deviendra parfait notre amour pour toi, bienheureuse notre union avec toi, éternelle notre jouissance de toi ». (François d'Assise, Pater Paraphrasé).

Parole de Dieu : « Je vis, mais ce n’est plus moi, c’est le Christ qui vit en moi. Ce que je vis aujourd’hui dans la chair, je le vis dans la foi au Fils de Dieu qui m’a aimé et s’est livré lui-même pour moi ». (Galates 2, 20).

 

Dans ma vie

 

François est le premier stigmatisé connu. D'autres ont suivi, et parmi les plus connus et les plus proches de nous il y a Marthe Robin et Saint Padre Pio. Quel grand honneur de participer réellement à la Passion du Christ ! C'est le signe d'une parfaite union de vie, de volonté avec Jésus. Y croire ou pas n'a aucune importance dans mon chemin de Foi, mais je peux me laisser interpeller. Les sceptiques trouveront des explications médicales, psychologiques, somatiques... Retenons que les stigmatisés n'ont rien demandé et ont réellement participé aux souffrances de Jésus. Il ne s'agissait pas de simples petites égratignures !

Effet de conversion : Je ne recherche pas la souffrance, mais aujourd'hui je décide d'accepter tout ce qui « me tombe dessus » en l'offrant au Seigneur pour la conversion des pécheurs, y compris la mienne.

 

painting-of-st-clare-by-sr-maria-van-galen-fmm

Jeudi Saint

Les extases de Claire

 

Un jour de commémoration de la Cène, à l'heure de l'agonie de Jésus, Claire, épuisée, s'enferme dans sa cellule. S'asseyant sur son lit, elle devient comme paralysée, les yeux ouverts, regardant sans voir. Elle est comme ravie, enlevée en d'autres sphères. L'expérience de répète, et parfois l'extase dure plusieurs jours, à tel point que Claire met une Sœur dans la confidence, lui donnant la mission de veiller à ce qu'elle ne manque de rien, sans toutefois lui parler. Au cours de ces extase, Claire peut être éclairée par Dieu sur ses volontés. François lui demande parfois quelles sont les volontés de Dieu le concernant.

 

À l'école de Sainte Claire

 

« Contemple encore l'indicible bonheur, les richesses et les honneurs sans fin qu'il procure,et tu lui crieras, de toute l'ardeur de ton désir et de ton amour : « Prends-moi avec toi, mon époux céleste, je te poursuis sur la trace de tes parfums. Je ne m'arrêterai de courir qu'une fois introduite au cellier, lorsque ton bras gauche soutiendra ma tête, que ta droite m'étreindra et que tu me donneras de ta bouche le délicieux baiser ». (Claire d'Assise, Quatrième Lettre à Agnès de Prague 28-32).

 

Parole de Dieu : « Mon bien-aimé est à moi, et moi, je suis à lui qui mène paître ses brebis parmi les lys ». (Cantique des Cantiques 2, 16).

 

Dans ma vie

 

Extase, ravissement:Claire est enlevée d'un instant, elle n'est plus de ce monde, vivant déjà en Dieu. Quelles difficultés a-t-elle dû éprouver en revenant à la réalité de ce monde ! Dans ma propre expérience, je peux ressentir ces mêmes difficultés lorsque je reviens d'une retraite ou même d'un voyage et que je dois affronter de nouveau le quotidien... Je pense aussi aux « voyants » (ceux qui ont eu des apparitions) qui parfois ont du mal à vivre « l'après apparition(s) », parce qu'ils ne tendent plus qu'à vivre éternellement ces moments de félicité et cette puissance d'amour.

Effet de conversion : En ce jour de célébration de la Cène, je m'abaisse à faire pour mes proches des choses que je ne fais pas d'habitude : le ménage, la vaisselle, une visite, un coup de téléphone à une personne oubliée...

 

1413318625

Vendredi Saint

La fin terrestre de François et Claire

 

François souffre, non seulement des stigmates mais aussi des nombreuses maladies qui l'accablent. Il bénit néanmoins sa « sœur Souffrance » ! Connaissant à l'avance, et par grâce divine, le moment de sa mort, il se fait transporter à Sainte Marie, à la Portioncule, lieu du début de sa nouvelle vie où il souhaite entrer cette fois « dans la vraie vie ». il rejoint le Père en 1226. En 1251, une longue maladie, due à l'austérité de sa vie et aux pénitences qu'elle s'impose, contraint Claire à garder le lit. Le 12 août 1253, 27 ans après François, Claire rejoint le Créateur après une lente et douloureuse agonie.

 

À l'école de Saint François

 

« (…) Le Christ béni m'a révélé par sa grâce que la fin de ma vie est proche. C'est pourquoi, au reçu de cette lettre, si tu veux me trouver encore en vie, hâte-toi de venir à Sainte Marie des Anges. Car si tu arrives après samedi, tu ne pourras plus me trouver en vie. Prends avec toi (…) de la cire pour les funérailles. (...) ». (François d'Assise, Lettre à Dame Jacqueline de Settesoli).

Parole de Dieu : « Maintenant je trouve la joie dans les souffrances que je supporte pour vous ; ce qui reste à souffrir des épreuves du Christ dans ma propre chair, je l’accomplis pour son corps qui est l’Église ». (Colossiens 1, 24).

 

Dans ma vie

 

Nul ne connaît ni le jour, ni l'heure, sauf le Père. Et heureusement ! Dans des films, dans des livres, dans des articles, à la question « que feriez-vous si vous alliez mourir ? », les réponses données sont souvent bassement terrestres et correspondent à la course effrénée aux plaisirs, à profiter de la vie. Pour cette raison, il est préférable que je ne connaisse pas l'heure de ma fin. Ainsi, je peux me concentrer sur l'amour à donner, à recevoir, les pardons à offrir... la vie jusqu'au bout vaut d'être vécue, même étendu sur un lit, inconscient (pour le monde) : l'offrande et la prière du malade portent de nombreux fruits.

Effet de conversion : Aujourd'hui, Vendredi Saint, je commence la Neuvaine à la Miséricorde Divine donnée par Jésus à Sœur Faustine.

 

maxresdefault

Samedi Saint

François et Claire, vivants aujourd'hui

 

Du temps de François, les Frères sont déjà environ 5000. Le Saint Séraphique a organisé, par la force naturelle des choses, sa communauté en trois ordres : les Frères, les Sœurs et les Laïcs. Aujourd'hui, la Famille Franciscaine est très vaste, recouvrant plusieurs mouvements tous regroupés autour des charismes et spiritualités de François et Claire d'Assise. Le nombre de Franciscains de tous ordre est probablement incalculable. Pour exemple, l'OFS (Ordre Franciscain Séculier), dénombre plus de 450 000 Franciscains laïcs dans 104 pays ! La vocation miraculeuse de François de rebâtir l’Église est toujours à l'oeuvre...

 

À l'école de Saint François

 

« Je bénis tous mes frères, ceux qui sont actuellement dans notre Ordre et ceux qui, jusqu'à la fin du monde, y viendront (...). Que toujours ils s'aiment les uns les autres en souvenir de ma bénédiction et de mon testament ; Que toujours ils aiment et honorent notre Dame la sainte Pauvreté ; Que toujours ils se montrent fidèles et soumis aux prélats et à tous les clercs de notre sainte Mère l'Eglise ». (François d'Assise, Testament de Sienne).

Parole de Dieu : « Chaque arbre, en effet, se reconnaît à son fruit : on ne cueille pas des figues sur des épines ; on ne vendange pas non plus du raisin sur des ronces ». (Luc 6, 44).

 

Dans ma vie

 

Qu'elle est belle l'oeuvre du Seigneur qui s'est opérée à travers François et Claire ! Quels fruits ! Et quelle pérennité ! Mais quels sont les véritables fruits des Franciscains et des Clarisses ? Est-ce le nombre ? Tous ces Frères, Sœurs, Laïcs... (bénis soient-ils pour le don de leur vie!) sont les instruments de la Volonté de Dieu, au même titre que les deux Saints qui nous ont accompagné tout au long de ce Carême. Les véritables fruits à contempler, ne sont-ils pas toutes les conversions, les âmes sauvées et ramenées au Seigneur, l’Église qui croît... ? Ne nous trompons pas de fruits !

Effet de conversion : En ce Samedi-Saint, je m'efforce de vivre le grand silence de l'attente de la Résurrection. Si je ne parviens pas ou ne peux pas (famille, profession...) me taire, j'évite toutefois les exubérances. Je prie Marie de m'aider.

 

es-resurreccion (2)

Saint Jour de Pâques

Le Christ est ressuscité... Alléluia..!!!

 

Méditation

D'un François à l'autre

 

« Pietro del Morrone, comme François d’Assise (...), étaient très proches des gens, du peuple. Ils avaient la même compassion que Jésus à l’égard des nombreuses personnes lasses ou opprimées; mais ils ne se limitaient pas à dispenser de bons conseils, ou de pieuses consolations. Ce sont eux qui les premiers ont fait un choix de vie à contre-courant, ils ont choisi de se remettre à la Providence du Père, non seulement comme ascèse personnelle, mais comme témoignage prophétique d’une Paternité et d’une fraternité, qui sont le message de l’Evangile de Jésus Christ. Et je suis toujours frappé qu’avec cette grande compassion à l’égard des personnes, ces saints aient ressenti le besoin de donner au peuple la richesse la plus grande: la miséricorde du Père, le pardon (...). La miséricorde, l’indulgence, la rémission des péchés, n’est pas seulement quelque chose qui a rapport avec la dévotion, d’intime, un palliatif spirituel, une sorte d’huile qui nous aide à être plus doux, plus bons, non (...). la miséricorde est la prophétie d’un monde nouveau, dans lequel les biens de la terre et du travail sont distribués équitablement et où personne n’est privé du nécessaire, car la solidarité et le partage sont la conséquence concrète de la fraternité ». (Pape François, discours lors de la visite pastorale aux Diocèses de Campobasso et Isernia-Venafro, rencontre avec la population et indiction de l'année jubilaire consacrée à Saint Célestin V, 5 juillet 2014).

 

Francesco-e-Chiara-piedi-crocifisso-1024x855

Prière aux Saints d'Assise

 

Saint François, Sainte Claire,

 

je me tourne vers vous pour qu'au long de ce Carême vous m'appreniez tout ! Je veux connaître comme Dieu aime ! Vous si proches des anges, abandonné à la Providence, votre vie illuminée de louange, avec Marie pour modèle de confiance, je vous choisis comme exemples. Montrez-moi le chemin de la sainteté, comment adorer le Seigneur en son temple, en Marie, pleine de grâce et de bonté. Que votre vie emplie d'amour, rejetant luxe et oisiveté, me conduise jour après jour : être tout à Jésus, par Marie, voilà mon seul désir, ma seule envie. (Cédric Chanot).

 

Fin du Carême avec Saint François et Sainte Claire d'Assise

 

Méditations extraites de « Mon Carême avec Saint François d'Assise », hors série de Parole et Prière, sorti en 2016.

 

Téléchargez les méditations de la semaine (pdf) en cliquant ici

Téléchargez la totalité du Carême avec Saint François et Sainte Claire d'Assise (pdf) en cliquant ici

 

 

gesc3b9-gifra

 

 

 

Prochaines Neuvaines: Neuvaine aux sept Plaies du Christ, rendez-vous le mardi 11 avril

Neuvaine de la Miséricorde Divine, rendez-vous, le jeudi 13 avril

Prochain Mois de Dévotion: Mois de Marie des Madones Nantaises, rendez-vous, le vendredi 28 avril.

 

 

Pour recevoir dans votre boîte mail les prochaines méditations, prières, et mois de dévotions,

abonnez-vous à la newsletter d'Images Saintes