04 décembre 2010

Litanies de Notre Dame de Chartres

082_001

Litanies de Notre Dame de Chartres


Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus, ayez pitié de nous.

Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus, écoutez-nous.

Jésus, exaucez-nous.

Père céleste, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Fils, rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Esprit-Saint, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.

Trinité sainte, qui êtes un seul Dieu , ayez pitié de nous.


Sainte Marie, Reine et Dame de Chartres,

Notre-Dame de Chartres, plus douce que le rayon du miel,

Notre-Dame de Chartres, belle comme la lune,

Notre-Dame de Chartres, revêtue du soleil et couronnée d'étoiles,

Notre-Dame de Chartres, honorée par les Druides avant votre naissance,

Notre-Dame de Chartres , invoquée par nos pères durant votre vie mortelle,

Notre-Dame de Chartres, source de la piété de nos aïeux,

Notre-Dame de Chartres, gloire et espérance de notre ville,

Notre-Dame de Chartres, miraculeuse en vos saintes images, priez pour nous.

Notre-Dame de Chartres, la divine consolatrice de nos douleurs,

Notre-Dame de Chartres, notre sécurité dans les périls,

Notre-Dame de Chartres, salut du nautonnier,

Notre-Dame de Chartres, guide et soutien du voyageur,

Notre-Dame de Chartres, bouclier du soldat,

Notre-Dame de Chartres, mère des orphelins et des enfants délaissés,

Notre-Dame de Chartres, doux espoir des mères désolées de la perte de leurs enfants,

Notre-Dame de Chartres, santé des malades,

Notre-Dame de Chartres, lumière des aveugles,

Notre-Dame de Chartres, ouïe des sourds,

Notre-Dame de Chartres, ravissant à la mort ses victimes,

Notre-Dame de Chartres, refuge assuré des pécheurs,

Notre-Dame de Chartres, tour d'ivoire de notre cité,

Notre-Dame de Chartres, force de nos remparts,

Notre-Dame de Chartres, terreur de nos ennemis,

Notre-Dame de Chartres, honorée par la multitude incalculable des pèlerins,

Notre-Dame de Chartres, invoquée par les rois et les princes de la terre,

Notre-Dame de Chartres, assise sur un trône d'où vous répandez tant de faveurs,

Notre-Dame de Chartres, posée sur une colonne couverte de tant de baisers et mouillée de

tant de larmes,

Notre-Dame de Chartres, qui possédez ici votre habitation favorite,

Notre-Dame de Chartres, qui nous réjouissez par la présence de votre saint Vêtement,

Notre-Dame de Chartres, objet du culte et de la vénération de tout l'Occident,

Notre-Dame de Chartres, dont les bienfaits ravissent tous les cœurs,

Notre-Dame de Chartres, Reine du ciel et de la terre,

Notre-Dame de Chartres, conçue sans la tache du péché originel,


Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, pardonnez-nous, Jésus.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous, Jésus.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous, Jésus.


Jésus, écoutez-nous.

Jésus, exaucez-nous.


Priez pour nous, ô sainte Dame de Chartres;

Afin que nous devenions dignes des promesses de Jésus-Christ.


Prions


O Dieu tout-puissant, qui ne cessez de nous montrer combien la dévotion envers la sainte Dame de Chartres vous est agréable, par les prodiges multipliés que nous obtient sa maternelle intercession, faites-nous la grâce d'être toujours fidèles aux pieux enseignements qu'elle nous donne, afin qu'après avoir observé ici-bas vos divins commandements, nous arrivions au bonheur de vous posséder dans les délices de votre paradis. Amen.


Je vous salue, Marie, gracieuse Dame de Chartres, Reine du saint amour, soyez favorable, en tout temps et en tous lieux, à vos enfants de Chartres, que vous avez toujours chéris avec une prédilection marquée.

015_001

Téléchargez le texte de ces Litanies (pdf) en cliquant ici


06 mai 2008

Notre Dame des Potiers

nd_des_potiers_Chartres_de_Bretagnend_des_potiers_chartres_de_bgne

Notre Dame des Potiers

Chartres de Bretagne, Diocèse de Rennes, Ile et Vilaine, France

On rencontre dans la commune de Chartres, près Rennes, une petite chapelle située dans la campagne, au sud et à quelque distance du bourg. Elle renferme une statue de la Vierge appelée Notre-Dame des Potiers. À l'époque où l'on confectionnait, dans cette paroisse, des poteries artistiques, que les archéologues se disputent aujourd'hui, on attribuait à la statue de Notre-Dame des Potiers le pouvoir de préserver les fabriques du feu. Jamais, assure-t-on encore, aucune d'elles ne fut incendiée.

La Vierge des Potiers apparut un soir, la veille de Noël, sous la forme d'une belle dame, à un potier conduisant ses marchandises à Châteaugiron. Ce dernier devenu riche, avait oublié son origine misérable. Il était dur envers ses ouvriers, s'enivrait fréquemment, et blasphémait à tout propos le saint nom de Dieu.

— Où allez-vous ainsi ? lui demanda la Vierge.

— À Châteaugiron, vendre mes produits.

— Êtes-vous bien certain d'y arriver ?

— Que t'importe ? lui répondit-il malhonnêtement, passe ton chemin, je n'ai pas besoin de tes services. Et il blasphéma de nouveau le nom de Dieu.

Il arrivait à ce moment au pont de l’Épront, sur la rivière la Seiche, profonde en cet endroit, et qui coule sur un lit de limon et de vase. Le cheval, effrayé par les cris de son maître et le bruit de l’eau frappant sur les arches du vieux pont romain, fit un écart et tomba dans la rivière, entraînant dans sa chute, chariot et conducteur. Tous les efforts de celui-ci, pour sortir de la rivière, furent inutiles. Ses cris et ses appels ne furent pas entendus des paysans qui se rendaient à la messe de minuit. Le malheureux crut sa dernière heure arrivée, et, entendant dans le lointain les cloches de l’église, il se rappela sa mère, son enfance, puis la puissance si grande de la Vierge des potiers. Il invoqua celle-ci du plus profond de son cœur, se repentit de ses péchés, jura de se corriger et fit vœu, s’il échappait à la mort, d’élever à Chartres une chapelle à la Vierge. Ô miracle ! son appel est entendu, la foudre éclate, le tonnerre tombe sur la rive droite de la Seiche, en détache un lambeau qui roule dans l’eau, formant une chaussée solide qui permet au cheval de remonter sur la route. Le potier changea de conduite et, fidèle à sa promesse, fit édifier une chapelle qui est tombée en ruine vers 1817. Elle a été remplacée par le petit édicule, dont il est question au commencement de cette légende, construit près d'une mare qui occupe la place de l'antique sanctuaire.

(Conté par M. Châtel, fabricant de chaux à la Chaussairie, commune de Chartres.)