Num_riser0014 Neuf étapes de la vie de Benoîte Rencurel,

bergère de Notre Dame du Laus,
pour vivre une neuvaine de prière en sa compagnie.

A partir des écrits des Manuscrits du Laus, mais aussi avec les lieux marqués par la vie de Benoîte (1647-1718), voici 9 étapes fondamentales dans la vie de la Bergère de St Etienne d'Avançon. La parole de Dieu puis une prière permet d'avancer spirituellement pas à pas, jour par jour, grâce au témoignage de Benoîte.

Premier jour

L'enfance de Benoîte à St Etienne d'Avançon.


Benoîte est baptisée le 17 septembre 1647 à St Etienne d'Avançon. Elle est la 2ème fille de Guillaume Rencurel et de Catherine Materons. Elle a une sœur aînée, Madeleine et bientôt une sœur cadette, Marie. Son père meurt en 1654,  Benoîte à 7 ans. Catherine est destituée de tous ses biens. La maman et ses trois filles se trouvent rapidement dans une situation d'extrême précarité. A l'âge de 12 ans, Benoîte est mise en service pour garder les moutons, tantôt dans une famille du village, tantôt dans une autre.


La Parole de Dieu : "La mère et les frères de Jésus arrivèrent près de lui mais ils ne pouvaient le rejoindre à cause de la foule. On lui annonça : "Ta mère et tes frères se tiennent dehors ; ils veulent te voir." Il leur répondit : " Ma mère et les frères, ce sont ceux qui écoutent la parole de Dieu et qui la mette en pratique." (Lc 8, 19-21)

Prions pour les familles en difficultés à cause de la maladie, d'un décès, du chômage de l'un des parents ou des deux. Très tendre Marie, nous confions à ta prière tout spécialement les enfants de ces familles pour que tu les accompagnes sur le chemin de ton fils, Jésus-Christ.

Récitation d'un chapelet.

Deuxième jour

La préparation de Benoîte à la vie spirituelle


Benoîte a 12 ans. Elle est placée chez Louis Astier qui avait confiance en elle. Mais il meurt rapidement et sa femme reste seule avec six enfants. Benoîte donne souvent son pain aux enfants de Madame Astier. Elle se consolait en disant : "Oh ! C’est bien assez que je mange la semaine prochaine chez mon autre maître." Benoîte apprend un jour qu’une femme est gravement malade (elle avait perdu la parole). Sensible à ce drame, elle réunit ses compagnes : "Venez – dit-elle – allons dire le rosaire pour cette malade." Guidée par la prière de Benoîte, les jeunes filles récitent alors le chapelet. Leur prière n’est pas terminée que la malade retrouve la parole, et le premier usage qu’elle en fait est de remercier les jeunes filles et Benoîte qui se rendaient à son chevet. Ne sachant ni lire ni écrire, elle s'ouvre très tôt à une vie de prière très intense. Son comportement manifeste les signes indéniables d'une authentique vie spirituelle et d'une charité très généreuse, jusqu'au jour où, touchée par les mots d'un sermon de son curé, Jean Fraisse, qui parle de la Mère de Miséricorde, elle éprouve le désir secret de la voir. Elle a 17 ans.


La Parole de Dieu :"Des gens amenaient à Jésus même des bébés pour qu'il les touche. Voyant cela, les disciples les rabrouaient. Mais Jésus fit venir à lui les bébés  en disant : "Laissez les enfants venir à moi; ne les empêchez pas, car le Royaume de Dieu est à ceux qui leur ressemblent." (Lc 18, 15-17)

Père, envoie ton Esprit Saint sur les enfants et sur les jeunes afin qu'ils découvrent la beauté de la Bonne Nouvelle de Ton Fils, Jésus-Christ. Que son témoignage éclaire leur chemin pour qu'ils deviennent, comme Benoîte, des témoins de la foi de ton Eglise. Qu'ils découvrent ainsi en recevant Ton Esprit Saint, la joie intérieure la plus intense qui soit.


Récitation d'un chapelet.


Troisième jour

L'appel de Benoîte: Les premières apparitions (1664-1665)

Dès le début de mois de mai, Benoîte rencontre chaque jour au Vallon des Fours, près de son village, une "belle dame" qui tient par la main un petit enfant d'une beauté singulière. Après 2 mois de silence, la conversation s'engage : la dame éduque Benoîte à la patience, au détachement et à la prière. C'est une période de décantation, d'affinement et de profonde transformation de la Bergère, jusqu'au 29 août où, à l'issue d'une procession, la Dame révèle son nom : "Je suis Dame Marie". Elle lui fait savoir qu'elle ne la verra plus de quelque temps. Auparavant, le juge de la vallée, François Grimaud, qui est présent sur les lieux, avait interrogé Benoîte. Il dit avoir été impressionné par sa joie et la qualité de ses réponses. Après un mois d'attente silencieuse, la Bergère revoit Dame Marie à Pindreau, de l'autre côté de la vallée de l'Avance. Elle est invitée à se rendre au Laus où elle trouvera une petite chapelle d'où sortiront de bonnes odeurs. Là, elle la verra et elle priera très souvent. En effet, presque quotidiennement, la jeune fille revient à la petite chapelle, durant tout l'automne et tout l'hiver. La Mère de Dieu la prépare à sa mission, lui commandant de prier continuellement pour les pécheurs.


La Parole de Dieu: "Comme il marchait le long de la mer de Galilée, Jésus vit deux frères, Simon appelé Pierre et André son frère, en train de jeter les filets dans la mer : c'était des pêcheurs. Il leur dit : "Venez à ma suite et je vous ferai des pêcheurs d'hommes. Laissant leurs filets, ils le suivirent." (Mt 4, 18-20)


Père, appelle toujours plus de jeunes à te servir et à servir Ton Eglise. Donne-leur la force de Benoîte pour qu'ils persévèrent dans l'écoute de Ta volonté. Qu'ils découvrent ainsi la mission que Tu veux leur confier. Donne-moi aussi d'entendre cet appel à marcher à la suite de Ton Fils. Que je sache toujours mieux accueillir le souffle d'amour que Tu m'envoies et pour le transmettre à tous.



Récitation d'un chapelet


Quatrième jour

La mission de Benoîte devant l'affluence des foules


Dès le printemps les pèlerins commencent à se rendre au Laus. 130 000 personnes viendront en 18 mois, selon le rapport du juge de la vallée, François Grimaud, à l'archevêque d'Embrun. Benoîte accueille les pèlerins. Ayant reçu de la Vierge Marie le don de lire dans les consciences, elle les prépare à la confession et les conduit aux prêtres en vue de recevoir le sacrement du pardon de Dieu et l'Eucharistie. Les Manuscrits notent de nombreuses conversions, beaucoup de guérisons, des confessions d'une rare qualité. De nombreux pèlerins témoignent de la perception d'odeurs suaves qui ouvrent les cœurs et les âmes aux réalités invisibles. Le vicaire général d'Embrun, Antoine Lambert, autorise la construction de l'église (1666-1669), après reconnaissance de la guérison miraculeuse de Catherine Vial. Le Laus est placé sous la haute autorité spirituelle et morale de Pierre Gaillard, vicaire général de l'évêque de Gap, docteur en théologie et en droit canon, qui va devenir le grand historien de Benoîte et du pèlerinage.


La
Parole de Dieu : "Comme une foule nombreuse se rassemblait et que de toutes les villes on s'acheminait vers lui, il dit par parabole : "Le semeur est sorti pour semer sa semence. Et comme il semait, une partie du grain est tombée au bord du chemin ; elle a été foulée aux pieds et les oiseaux du ciel ont tout mangé. Une autre est tombée sur le roc et, après avoir poussé, elle s'est desséchée faute d'humidité. Une autre est tombée au milieu des épines et, poussant avec elle, les épines l'ont étouffée. Une autre est tombée dans la bonne terre, a poussé et produit du fruit au centuple." Et, ce disant, il s'écriait : "Entende, qui a des oreilles pour entendre !" (Lc 8, 4-8)


Père, Tu as donné à Benoîte le don de clairvoyance et  celui du discernement des âmes. Tu as permis par le témoignage de Benoîte que des hommes et des femmes vivent au Laus, de profondes conversions. Je te prie de me donner aussi ce sens pénétrant pour acquérir cette très belle écoute des autres et les guider, avec charité, sur le chemin des sacrements de l'Eglise.


Récitation d'un chapelet.


Cinquième jour

Les souffrances de Benoîte


Les visions du Crucifié à la Croix d'Avançon.
Les deux grands interrogatoires (1669 – 1684)


Alors que l'église est achevée, Benoîte, attirée par un parfum se rend à la Croix d'Avançon où elle aura, au moins à 5 reprises, la vision du Christ crucifié. A partir de 1673, elle participe aux douleurs de la Passion de son Seigneur en vivant ce que les Manuscrits appellent "les souffrances du vendredi", où elle est comme crucifiée. Ces souffrances sont interrompues de 1677 à 1679 durant la construction de la Maison des prêtres. Elles reprendront alors pour cesser définitivement en 1684. Entre-temps, Benoîte est interrogée d'abord à Embrun pendant 10 jours en 1670 par le nouvel administrateur apostolique, et l'année suivante pendant deux heures et demie au Laus par le nouvel archevêque Mgr Charles Brulard de Genlis. A l'issue de ces deux interrogatoires, elle est reconnue et confirmée dans sa mission par l'autorité ecclésiastique.


Parole de Dieu: "Prenant avec lui les Douze, il leur dit : "Voici que nous montons à Jérusalem et que s'accomplira tout ce qui a été écrit par les Prophètes pour le Fils de l'homme. Il sera en effet livré aux païens, bafoué, outragé, couvert de crachats ; après l'avoir flagellé, ils le tueront et, le troisième jour, il ressuscitera." Et eux ne saisirent rien de tout cela ; cette parole leur demeurait cachée, et ils ne comprenaient pas ce qu'il disait."  (Lc 18, 31-34)

Père, tu as envoyé ton propre fils pour guérir et sauver les hommes du refus de Ta parole. Tu as donné à Benoîte le douloureux privilège de voir dans la souffrance de Ton Fils sur la Croix les conséquences des péchés des hommes. Aide-moi à convertir mon propre cœur pour l'ouvrir à la vraie compassion auprès de ceux qui m'entourent et à accompagner leur vie sur le chemin de l'Espérance.

Récitation d'un chapelet.


Sixième jour

Le grand essor du pèlerinage (1684-1692)

Le pèlerinage connaît alors pendant cette période un grand essor avec les prêtres Jean Peytieu et Barthélémy Hermitte qui se consacrent totalement à la vie du pèlerinage, collaborant harmonieusement avec Benoîte à l'œuvre divine de conversion. Jean Peytieu devient confesseur de Benoîte. Il est témoin de la vie quotidienne de la voyante et du pèlerinage, pendant vingt ans jusqu'à sa mort en 1689. On apprend de Pierre Gaillard, combien la Mère de Dieu invite Benoîte à demeurer obéissante envers ses confesseurs sans jamais chercher à se mettre au centre du pèlerinage. Les prêtres et Benoîte se consacreront tous les jours ensemble à l'accueil des foules et des personnes. Dans ses Mémoires, le prêtre, déjà octogénaire, constate la grande complémentarité entre la tâche de cette laïque totalement dévouée au Seigneur et à sa Mère, et celle des confesseurs dévoués à recevoir les pénitents pour leur offrir le sacrement du pardon. Le pèlerinage du Laus devient une mission perpétuelle et attire les pèlerins, non seulement de la région mais de tout le royaume de France et même d'ailleurs.


Parole de Dieu: "Beaucoup de signes et de prodiges s'accomplissaient dans le peuple par la main des apôtres. Ils se tenaient tous, unanimes sous le portique de Salomon, mais personne d'autre n'osait s'agréger à eux; le peuple faisait partout leur éloge, et des multitudes de plus en plus nombreuses d'hommes et de femmes se ralliaient par la foi, au Seigneur."
(
Actes 5, 12-14)


Père, tu as envoyé la "Belle Dame" à Benoîte, pour éduquer celle-ci à la vie chrétienne. Des prêtres sont venus à leur tour servir les pèlerins pour les rassembler, leur offrir les sacrements et les enseigner. Sois béni pour la très fructueuse collaboration entre le ministère de Benoîte et celui de tes prêtres. Suscite encore aujourd'hui des laïcs au service du ministère des prêtres pour contribuer à édifier ensemble le Corps de ton Fils.


Récitation d'un chapelet.


Septième jour

Les persécutions contre l'œuvre de Dieu.

L'invasion de 1692. L'exil à Marseille.

L'éclipse du Laus et la période des persécutions (1692 – 1712)

L'invasion savoyarde de 1692 a fait beaucoup de mal dans les Alpes dauphinoises. Elle oblige Benoîte à s'enfuir à Marseille. Connue pour sa foi, la bergère de Saint Etienne du Laus y est très bien accueillie. Elle visite les couvents de religieuses et elle a une influence considérable qui provoque de nombreuses transformations. Hélas, à son retour, en septembre, le Laus est ruiné. Une nouvelle équipe de prêtres originaires d'Embrun se met en place. Benoîte est mise à l'écart, brimée et persécutée pendant 20 ans, jusqu'à l'arrivée des Pères Missionnaires de la Sainte Garde qui viennent de Carpentras. Durant ces vingt ans, elle est soutenue par le chanoine Gaillard qui est devenu son confesseur et qui achève d'écrire sa grande histoire et quelques traités complémentaires en 1712. Benoîte qui connaît depuis 1686 des attaques nocturnes diaboliques est profondément atteinte dans sa santé par ces années difficiles. Elle a 65 ans.

La parole de Dieu :"Ce jour-là, éclata contre l'Eglise de Jérusalem une violente persécution. Tous, sauf les apôtres se dispersèrent dans les contrées de la Judée et de la Samarie." (Actes 8, 1)

Père, tu connais la violence dont les hommes sont capables entre eux. Tu as souffert des guerres et des oppositions qu'a connues le Pèlerinage du Laus au temps de Benoîte. Je te prie pour la paix dans le monde, pour plus de pardon entre les hommes. Donne-moi Seigneur, la foi droite et l'humilité profonde pour que je sois à l'exemple de Benoîte, un témoin de ta paix auprès de tous mes frères désunis.



Récitation du chapelet.


Huitième jour

Le monde surnaturel aux côtés de Benoîte.

Benoîte s’est incroyablement approchée du monde surnaturel. Plutôt, c’est le monde divin qui semble être descendu dans la Vallée de l’Avance. La Vierge Marie, le Christ en Croix, saint Joseph et d’autres saints de l’Eglise catholique sont venus se présenter et parler à la voyante du Laus, et aussi les anges, beaucoup d’anges. Ils sont partout, là où se trouve Benoîte, et viennent sans cesse la consoler lors des attaques du démon. Ils font partie de la vie normale de Benoîte ; elle les appelle "ses amis". Les Manuscrits sont remplis de témoignages où l’on découvre les anges dicter à Benoîte, au nom de la Vierge Marie, les réponses à faire aux demandes adressées par les pèlerins. Ils l’accompagnent dans son discernement pour des situations difficiles et ils vont même jusqu’à suggérer des avertissements à quelques pécheurs qui se présentent à elle. On perçoit une intimité fraternelle, une complicité entre Benoîte et les anges et inversement. Ils collaborent vraiment avec Benoîte pour l’aider à réaliser l’œuvre de Dieu et aussi les paroles de la Vierge Marie.

La parole de Dieu : "Et j'entendis la voix d'anges nombreux autour du trône, des animaux et des anciens. Leur nombre était myriades de myriades et milliers de milliers. Ils proclamaient d'une voix forte : il est digne, l'agneau immolé, de recevoir puissance, richesse et sagesse, force honneur, gloire et louange." (Ap; 5, 11-12)


Père, tu connais mon chemin, les parcours souvent difficiles et infidèles des hommes et des femmes, tes enfants. Dans nos fragilités, ne nous soumets pas à la tentation. Viens à mon secours pour me défendre du mal. Comme tu l'as fait pour ta servante Benoîte, envoie-moi tes anges de paix. Qu'ils viennent à moi comme à tous mes frères et sœurs en amis joyeux, nous rappeler ta miséricorde. Loué sois-tu Seigneur, pour le don de ton fils mort et ressuscité. Loué sois-tu Seigneur pour ton Eglise céleste qui descend sur le monde des hommes et les sanctifie.


Récitation d'un chapelet.


Neuvième jour

Les dernières années de Benoîte et la grâce du Laus.


L'arrivée des Pères Missionnaires de Notre-Dame de la Sainte Garde marque l'étape du renouveau du pèlerinage. Benoîte a acquis une grande maturité spirituelle. Par son action et par sa foi, désormais les pèlerins sont accueillis depuis toujours dans ce refuge des pécheurs. Au nom de son Fils Jésus, la Vierge Marie leur offre deux signes de la grâce de Dieu : l'huile qui guérit le corps et l'âme des pécheurs, les parfums qui montrent la bienveillance de Dieu sur chacun. A Notre-Dame de Guadeloupe et, plus tard, à La Salette, à Lourdes, à Fatima, à Pontmain ou Baneux, des milliers de pèlerins viennent aussi déposer le poids de leur vie, leurs interrogations, peut-être même leurs doutes.... Au Laus, une forme de « réponse » toute simple et très douce semble entourer d’affection l’un ou l’autre, parfois même plusieurs personnes. Un signe de résurrection descend sur l'un ou l'autre des pèlerins. Une odeur forte et d'une merveilleuse douceur survient ainsi, conduisant le pèlerin sur le chemin de l'Espérance. La servante de Dieu, épuisée par ses mortifications, les vexations qu'elle a subies et les attaques nocturnes, meurt le 28 décembre 1718. Elle bénit les prêtres qui se considèrent comme ses enfants et qui attestent sa haute sainteté.

Parole de Dieu : "Six jours avant la Pâque, Jésus vint à Béthanie, où était Lazare, que Jésus avait ressuscité d'entre les morts. On lui fit là un repas. Marthe servait. Lazare était l'un des convives. Alors Marie, prenant une livre d'un parfum de nard pur, de grand prix, oignit les pieds de Jésus et les essuya avec ses cheveux ; et la maison s'emplit de la senteur du parfum." (Jn 12, 1-3) 


Père, sois loué pour ce très haut lieu de Ta présence qu'est devenu le Laus par les paroles de la Vierge Marie et par le témoignage de Benoîte. Tu en as fait un lieu de prière et un refuge des pécheurs. Que je sache poursuivre la très belle mission de Benoîte en imitant la charité de son écoute et la profondeur de son adoration de Ton Fils Jésus, mort et ressuscité. Loué sois-tu Père, Fils et Esprit Saint. Louée sois-tu, Toi, la Belle Dame du Laus. Louée sois-tu, Benoîte, servante de l'Eglise, guide mes pas incertains vers la "splendeur de la vérité toute entière."

Récitation d'un chapelet.

Prière pour obtenir la glorification de Benoîte Rencurel

Seigneur, plein de Miséricorde, Ton Fils nous a donné Marie pour Mère. OPar Elle, Tu as choisi le Laus comme refuge des pécheurs, grâce au témoignage de Ta Servante, Benoîte Rencurel, dont nous espérons ardemment la prochaine Béatification. Nous Te prions à cette intentions. Fais qu'à la suite de cette missionnaire laïque et par l'intercession de Marie, demeure de l'Esprit Saint, nous nous laissions transformer pour vivre aujourd'hui la fidèlité à l'Evangile, dans l'Eglise et dans le monde. Amen.

Les personnes qui penseraient avoir obtenu des grâces après avoir demandé au Seigneur la Béatification de Benoîte Rencurel, sont invitées à en faire part à Monsieur le Recteur de Notre Dame du Laus, à l'adresse suivante:

Monsieur le Recteur de Notre Dame du Laus

F-05130 Saint Etienne-le-Laus (France)

Biographie de Benoîte Rencurel,

cliquer sur le lien suivant:

http://spiritualitechretienne.blog4ever.com/blog/lirarticle-83937-768059.html

Téléchargez le texte de la Neuvaine à Benoite Rencurel (pdf) en cliquant ici