Le Mois des Âmes du Purgatoire

Purgatoire 

Dix-huitième jour

On secourt les âmes du purgatoire par les saintes Indulgences

 

Méditation

 

Un autre moyen de venir en aide aux âmes du purgatoire, très efficace et qui remonte jusqu'aux temps apostoliques, c'est l'application des indulgences par lesquelles est remise la peine temporelle due au péché. Les mérites de Jésus-Christ, de Marie et des Saints en forment le précieux trésor; et comme ces mérites constituent une valeur infinie, les indulgences se peuvent accorder sans limite; mais l'économie en est réservée aux pasteurs de l'Église et surtout au souverain Pontife. II y a des indulgences pour les vivants, c'est-à-dire qu'on ne gagne que pour soi en accomplissant les œuvres prescrites; il y en a pour les morts, que les vivants peuvent appliquer aux âmes des trépassés. Combien bon se montre le Seigneur en multipliant les moyens de secourir le purgatoire! Parmi les indulgences, il en est de partielles quine remettent qu'une partie de la peine; il en est de plénières qui remettent toute la peine temporelle prescrite pour chaque faute dans les anciens canons pénitentiaux. Ainsi, si on gagne une indulgence partielle pour les âmes du purgatoire, on paie ordinairement une partie de leur dette: par une indulgence plénière, toute la dette est acquittée, et. délivrées de celte prison de feu, elles vont goûter l'éternel bonheur du paradis. Oh! qui de nous pourra faire tant de bien au purgatoire? Tous nous en avons la mission légitime, nous le pouvons tous pourvu que nous le voulions, et plus l'Église ouvre avec générosité ses trésors en faveur de ces âmes, plus nous sommes inexcusables de n'en point profiter. Toutefois, pour gagner les indulgences, même applicables aux défunts, il faut être en état de grâce et accomplir les œuvres prescrites. La première condition est donc de n'avoir aucun péché mortel, au moins quand on achève les œuvres prescrites; dans le cas contraire, il faudrait faire auparavant une bonne confession. La seconde condition est d'accomplir les œuvres, qui consistent pour le plus dans la confession, la communion et la récitation de quelques prières. Il faut noter que ceux qui ont l'habitude do se confesser tous les huit jours n'ont pas besoin de réitérer leur confession chaque fois qu'ils ont l'occasion de gagner une indulgence dans le cours de la semaine. Ainsi, le moyen des indulgences n'est pas seulement profitable aux défunts. il sanctifie encore nos âmes par la fréquentation des sacrements et l'exercice des vertus. Pensons donc à recueillir ce double fruit d'un si précieux moyen de salut.

 

Prière

 

Plus votre bonté se manifeste, Seigneur, dan les abondants moyens que vous nous donnez de venir en aide aux âmes du purgatoire, plus nous devons montrer de zèle à en profiter pour leur avantage et pour le nôtre. Les saintes indulgences sont un trésor sans bornes, toujours ouvert pour les vivants et pour les morts, et dont vous aimez à voir les fidèles s'enrichir. Nous formons donc, Seigneur, l'intention de gagner toutes les indulgences attachées à l'exercice de cette pieuse dévotion, et nous vous promettons d'en acquérir encore d'autres à l'avenir pour les âmes du purgatoire et pour nous-mêmes. Mais vous, Seigneur, prévenez-nous, accompagnez-nous, assistez-nous par votre grâce dans notre pieux dessein, afin que nous ne manquions jamais des dispositions sans lesquelles nous ne pourrions l'accomplir.

 

Exemple

 

Sainte Marie-Madeleine de Pazzi avait avec une grande charité assisté à ses derniers moments une sœur de son ordre qui était morte dans un état de haute perfection. Les religieuses s'étaient empressées non-seulement de réciter pour elle les offices ordinaires, mais elles lui avaient appliqué toutes les indulgences qu'elles pouvaient gagner dans la journée. Le corps était encore exposé dans l'église, et Marie-Madeleine, de la grille où elle se tenait,le regardait avec des sentiments de tendresse et de dévotion en priant pour le repos et la paix de la défunte. Tout à coup elle vit l'âme resplendissante de lumière sortir de cette froide dépouille et s'élever au ciel pour y recevoir la couronne de la gloire éternelle. La sainte ne put s'empêcher de crier: « Adieu, sœur; adieu, âme bienheureuse qui entrez dans le ciel avant que votre corps soit déposé dans la tombe! O bonheur! ô gloire! Dans les embrassements du céleste époux, souvenez-vous de nous qui soupirons sur la terre ». A ces paroles Jésus lui apparut pour la consoler, et lui dit que cette âme avait été si promptement délivrée du purgatoire et admise dans le ciel, par la vertu des saintes indulgences. Depuis lors la dévotion aux indulgences devint telle dans le monastère, qu'on se serait fait un scrupule d'en négliger une seule. Pourquoi une étincelle de cette ferveur ne s'allume-t-elle pas aussi dans nos cœurs? Imitons ces pieuses vierges dans leur zèle, et nous ne pouvons manquer de délivrer les âmes du purgatoire, si nous avons les dispositions requises-pour gagner les indulgences.

 

Récitons à l'intention des fidèles trépassés cinq Pater, Ave et Requiem, en mémoire de la passion de Notre Seigneur Jésus-Christ; supplions le Père éternel d'avoir pitié de leurs âmes en vue du sang répandu par son divin Fils, et, pour cela, répétons cinq fois l'oraison jaculatoire: « Miséricorde, ô Père Eternel, par le Très Précieux Sang de Jésus-Christ ». Puis, réciter un Notre Père, un je Vous salue Marie et un Requiem aeternam.

 

Suffrage

Efforçons-nous de suppléer, par le trésor des indulgences, à la misère extrême des âmes du purgatoire

 

La vénérable Marie de Quito vit en esprit, sur une grande place, une table couverte d'or, d'argent, de diamants, de perles et de toutes sortes de pierres précieuses; elle entendit en même temps une voix qui criait: « Ce trésor est à la disposition de tout le monde: que ceux qui en veulent en prennent pour s'en servir! » C'était l'image de l'immense trésor des indulgences, ouvert tous les jours par l'Eglise à l'avantage des fidèles. Si nous voulons donc en profiter pour nous ou pour les autres, cherchons à gagner des indulgences, et ne négligeons pas d'en appliquer aux âmes du purgatoire à qui elles sont si utiles, et qui les attendent avec tant d'impatience de notre charité.

 

Psaume 129

 

Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur, Seigneur, écoute mon appel !

Que ton oreille se fasse attentive au cri de ma prière!

Si tu retiens les fautes, Seigneur Seigneur, qui subsistera?

Mais près de toi se trouve le pardon pour que l'homme te craigne.

J'espère le Seigneur de toute mon âme; je l'espère, et j'attends sa parole.

Mon âme attend le Seigneur plus qu'un veilleur ne guette l'aurore.

Plus qu'un veilleur ne guette l'aurore,

attends le Seigneur, Israël.

Oui, près du Seigneur, est l'amour; près de lui, abonde le rachat.

C'est lui qui rachètera Israël de toutes ses fautes.

Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit,

Maintenant et toujours et pour les siècles et les siècles. Amen.

 

Seigneur, donnez-leur le repos éternel;

Et faites briller pour eux la lumière qui ne s'éteint jamais.

 

Des portes de l'enfer arrachez leurs âmes, ô Seigneur!

Qu'ils reposent en paix. Ainsi soit-il.

 

Seigneur, exaucez ma prière,

et que mon cri parvienne jusqu'à Vous !

 

Prions

 

O Dieu, créateur et rédempteur de tous les fidèles, accordez aux âmes de vos serviteurs et de vos servantes la rémission de tous leurs péchés, afin qu'elles obtiennent, par nos très humbles prières, le pardon qu'elles ont toujours attendu de votre miséricorde; vous qui vivez et régnez dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

 444163092_3781716e01

Donnez-leur, Seigneur, le repos éternel, et faites briller sur eux la lumière qui ne s'éteint jamais,

Qu'ils reposent en paix. Ainsi soit-il.

 

Pour recevoir chaque jour la méditation du Mois des Ames du Purgatoire, être tenu au courant des mises à jour du site et recevoir des prières par e-mail, abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes