Retraite de Consécration à la Sainte Trinité par Marie

33 jours pour se consacrer à la Très Sainte Trinité par les mains de Marie

102_001

Vingt-sixième jour

Cinquième jour à l'ombre de l'Esprit

Médiation universelle

Consécration à la médiation de Marie

 

Au Nom du Père, et du Fils, et du Saint Esprit. Amen.

 

Invocation

 

Esprit Saint, Esprit Consolateur, qui, au jour de la Pentecôte, descendîtes sur les Apôtres pour remplir leurs cœurs de grâces, de Charité et de Sagesse ; au nom de cette libéralité et et de cette Miséricorde infinie, remplissez aussi mon âme de votre grâce, et faites sentir à mes entrailles la douceur ineffable de Votre Amour. Venez, Esprit Saint, et du haut du Ciel, faites descendre sur nous un rayon de votre clarté ; venez, Père des pauvres; venez distributeur des dons célestes, venez lumière des cœurs. Ô notre unique Consolateur !

Doux Epoux de nos âmes, notre pais et notre joie, venez, venez, vous qui effacez les péchés du monde, vous qui guérissez nos infirmités. Force des forts, soutien des faibles, maître des humbles, terreur des superbes. Venez, gloire des vivants, espérance et salut de ceux qui sont morts, venez, venez, ô mon Dieu ! Et répandez dans mon cœur le trésor de vos dons et de vos Miséricordes. Donnez-moi le don de Sagesse, afin que je m'enivre de Votre Amour ; le don d'intelligence, afin que je sois éclairé de la lumière d'en-haut ; le don de conseil, afin que je ne m'écarte point de vos commandements ; le don de force, afin que je combatte avec courage ; le don de science, afin que j'apprenne à connaître vos saintes vérité ; le don de piété, afin que mon cœur cède aux impressions de Votre Grâce ; le don de crainte, afin que mon âme redoute vos jugements. Ô très doux amant des âmes pures ! Brûlez et embrasez mon cœur de la très douce et très précieuse flamme de Votre Amour ; et qu'ainsi embrasé, il s'élève jusqu'à Vous, Vous qui êtes mon unique fin et un abîme de tous bien.

Très doux amant des âmes chastes et innocentes, Vous qui connaissez mon extrême faiblesse ; ah ! De grâce, étendez sur moi votre main miséricordieuse et faites-moi sortir de moi-même, afin que j'aille m'abîmer en Vous. Renversez, détruisez, anéantissez ; faites disparaître en moi tout ce qu'il Vous plaira, afin que je sois tel que Vous me voulez ; que ma vie soit un sacrifice digne de Vous et que je sois entièrement consumé d'amour. Oh ! Qui m'obtiendra une telle faveur ! Jetez les yeux sur votre pauvre créature ; jour et nuit, elle soupire après Vous. « Mon âme est altérée de Dieu, du Dieu vivant » ; quand irai-je apparaître devant la face où siègent toutes les grâces ? Quand marcheai-je vers le tabernacle du Seigneur ? Quand entrerai-je dans la maison de mon Dieu ? Quand serai-je rassasié de la gloire de Votre présence ? Quand serai-je délivré des attaques de la tentation ? Quand franchirai-je le mur de cette triste mortalité ?

Ô foyer des des splendeurs éternelles ! Faites-moi rentrer dans l'abîme dont je suis sorti et que là, je Vous connaisse comme Vous me connaissez, je vous aimerai comme vous m'aimez, et je contemple éternellement Votre Face dans la compagnie des Elus. Amen.

(Saint Louis de Grenade)

 

Parole de Dieu

 

Saint Jean 2, 1-5

 

« Il y avait un mariage à Cana en Galilée. La Mère de Jésus était là. Jésus aussi avait été invité au repas de noces avec Ses disciples. Or, on manqua de vin ; la Mère de Jésus Lui dit : « Ils n'ont pas de vin ». Jésus lui répond : « Femme, que me veux-tu ? Mon heure n'est pas encore venue ». Sa Mère dit aux serviteurs : « Faites tout ce qu'Il vous dira ».

 

Première Lettre de Saint Paul à Timothée 2, 3-6

 

« Voilà une vraie prière, que Dieu, notre Sauveur, peut accepter, car Il veut que tous les hommes soient sauvés et arrivent à connaître pleinement la vérité. En effet, il n'y a qu'un seul Dieu, il n'y a qu'un seul médiateur entre Dieu et les hommes : un Homme, le Christ Jésus, qui s'est donné Lui-même en rançon pour tous les hommes ».

 

Saint Luc 1, 39-45

 

« En ces jours-là, Marie se mit en route rapidement vers une ville de la montagne de Judée. Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Élisabeth. Or, quand Élisabeth entendit la salutation de Marie, l'enfant tressaillit en elle. Alors, Élisabeth fut remplie de l'Esprit Saint, et s'écria d'une voix forte : « Tu es bénie entre toutes les femmes, et le Fruit de Tes entrailles est béni. Comment ai-je ce bonheur que la Mère de mon Seigneur vienne jusqu'à moi ? Car, lorsque j'ai entendu Tes paroles de salutation, l'enfant a tressailli d'allégresse au-dedans de moi. Heureuse Celle qui a cru à l'accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur ».

 

Message de Marie à Medjugorje du 25 avril 1991

 

« Chers enfants, aujourd'hui Je vous invite tous à ce que votre prière soit prière avec le cœur. Que chacun de vous trouve du temps pour la prière, afin de pouvoir découvrir Dieu dans la prière. Je ne veux pas que vous parlez de la prière, mais Je désire que vous priez. Que chacune de vos journées soit remplie de prières d'action de grâce envers Dieu, pour la vie et pour tout ce que vous avez. Je ne désire pas que votre vie se passe en paroles, mais glorifiez Dieu par vos actes. Je suis avec vous et Je remercie Dieu pour chaque moment passé avec vous. Merci d'avoir répondu à Mon appel ».

 

Méditation

 

« Maintenant, ô mère de miséricorde, au nom de cette tendresse même de Ton Cœur très pur, la Lune – c'est-à-dire l'Église – prosternée, gisante à tes pieds t'assaille de pressantes supplications, Toi la médiatrice établie pour elle auprès du Soleil de justice, pour obtenir que, dans Ta Lumière elle voie la Lumière, pour mériter par Ton entremise les bonnes grâces de ce Soleil qui vraiment T'a aimée, plus que tous, qui t'a faite si Belle en te parant d'un manteau de gloire et en plaçant sur Ton front la plus belle des couronnes ! »

(Saint Bernard, Docteur de l'Eglise)

 

« Marie, fut pleine de grâce beaucoup plus pour nous que pour Elle ; Dieu l'a élue afin qu'Elle soit en tout et partout notre Providence. La Volonté de Dieu est que nous ayons tout par Marie ».

(Saint Bernard, Docteur de l'Eglise)

 

« À qui a-t-il annoncé que le Saint Esprit descendrait en Elle ? Et pourquoi ? Si ce n'est pour la posséder et la remplir ; si ce n'est pour que ce Divin Esprit, venant où Il abondait déjà, il se fit en Marie une surabondance qui refluât sur nous ?... Seigneur, Marie est notre médiatrice ; c'est par Elle que nous avons reçu Votre Miséricorde ; c'est par Elle que nous recevons le Seigneur Jésus dans nos maisons ».

(Saint Bernard, Docteur de l'Eglise)

 

« Par la mort rédemptrice de son Fils, la médiation maternelle de la servante du Seigneur a atteint une dimension universelle, car l'oeuvre de la Rédemption inclut tous les hommes. Ainsi se manifeste d'une façon singulière l'efficacité de la médiation unique et universelle du Christ « entre Dieu et les hommes ». La coopération de Marie participe, dans son caractère subordonné, à l'universalité de la médiation du Rédempteur, l'unique médiateur (...) Par sa médiation subordonnée à celle du Rédempteur, Marie contribue d'une manière spéciale à l'union de l'Eglise en pèlerinage sur la terre avec la réalité eschatologique et céleste de la communion des saints, puisqu'elle a déjà été « élevée au ciel ».

(Bienheureux Jean Paul II, Redemptoris Mater, n°40-41)

santito-34

Prières

 

Prière consécratoire

 

Ô Marie, au moment où la Justice Divine est tout absorbée par le plus maternel des Amours, Dieu T'a confié tout l'Ordre de Sa Miséricorde et l'unique Médiateur a voulu faire de Toi la Dispensatrice Suprême de toutes les grâces pour que Son Corps mystique vive de l'Amour de l'Epoux pour l'Epouse. Marie, je me consacre à Toi afin que mon cœur et mes pensées soient pures transparence à Ta médiation et que je reçoive tout Dieu par Toi qui es toute à Lui. Je me fais tout à Toi pour que je devienne moi-même médiateur de la Médiatrice, que tout en moi parle de Toi et T'honore, dise Ta Beauté du Dieu qui T'a conçue si admirablement.

 

Antienne

 

Ô Marie, Tu illumines notre nuit.

Celui qui marche sur Tes traces

ne marche point dans les ténèbres,

mais il a la Lumière de la vie.

(Saint Bernard, Docteur de l'Eglise)

 

Psaume

Livre de Judith 13, 18-20

 

Sois bénie, ma fille, par le Dieu Très-Haut,

plus que toutes les femmes de la terre ;

et béni soit le Seigneur Dieu,

Créateur du ciel et la terre,

Lui qui t'a conduite pour trancher

la tête du chef de nos ennemis !

 

Jamais la confiance dont tu as fait preuve

ne s'effacera de l'esprit des hommes ;

mais ils se souviendront éternellement

de la puissance de Dieu.

Fasse Dieu que tu sois éternellement exaltée,

et récompensée de mille biens,

 

puisque tu n'as pas ménagé ta vie

quand notre race était humiliée,

mais que tu as conjuré notre ruine

en marchant droit devant de notre Dieu.

 

Prière « Ad Libitum » : Priez Marie avec un texte de votre choix comme par exemple les Litanies, le Souvenez-vous, ou encore une oraison jaillie du cœur...

Invocation : O Marie Reine de la Paix et de la Réconciliation, priez pour nous et pour le monde ».

 

943_001

Textes extraits du livre « Retraite de Consécration à la Sainte Trinité par Marie », aux Editions des Béatitudes, pour commander le livre, cliquer ICI

 

Pour recevoir les prières des 33 jours de la Retraite de Consécration par e-mail, abonnez-vous à la newsletter d'Images Saintes.