Le Mois de Marie, reine de France

 

Marie, arche de la Nouvelle Alliance 2-001

 

Vingt-troisième jour

L'Arche, conseil d'Israël

 

Nombres 1, 50-54 ; 10, 35

 

Placée au milieu du camp, l'arche sainte gardait Israël et Israël gardait l'arche. Gardons Marie dans notre cour, gardons la bien par la pensée, par la prière, et Marie nous gardera.

Quand Moïse, et après lui quand le grand prêtre, avait besoin de consulter Dieu, il s'approchait de l'arche sainte et Dieu répondait. Dans les difficultés, dans les angoisses, recourons à Marie ; la réponse et le secours ne se feront pas attendre.

De même encore si les nations gardent l'Église, l'Église les gardera, elle sera leur conseil. Malheur au philosophe, malheur au savant, malheur au politique, malheur au législateur, qui, voulant séparer la raison de la foi, et l'État de l'Église, refuserait de consulter la foi et d'écouter l'Église ! Assurément la raison suffit pour reconnaître les vérités premières de la science et les premiers principes de la morale ; mais, l'expérience le démontre, sans la lumière de la foi, sans la surveillance de l'Église, la raison séduite par la passion, dominée par l'opinion, ne tarde pas à s'égarer, dès qu'il s'agit de tirer les conséquences et de faire les applications pratiques, et alors malheur aux peuples, si ceux qui les dirigent ne consultent pas l'arche sainte, c'est-à-dire l'Église infaillible de Jésus-Christ !

Chrétien fidèle, par votre exemple autant et plus que par votre parole, vous serez au milieu du monde le conseil et la lumière de ceux qui doutent ou qui hésitent.

 

Notre Dame de sous terre-001

 

Notre Dame de Sous Terre

 

Sur la colline de Levière s'élevait jadis un monastère de Bénédictins. Ces religieux déposèrent une statue de la sainte Vierge dans une crypte souterraine. On vint l'y honorer sous le titre de Notre Dame de Sous Terre. Jean sans Terre assiégeant Angers, ruina la chapelle et brisa la statue (1205).

Deux siècles après (vers 1400), Yolande, épouse de Louis II, comte d'Anjou, se promenant du côté de Levière et s'étant assise sur la hauteur vit sortir d'un buisson un lapin qui, pour suivi par les chiens, vint se réfugier sur ses genoux. La princesse soupçonnant dans ce fait quelque indice mystérieux, ordonna de creuser la terre à l'endroit qu'occupait le buisson. On découvrit une petite voûte dans laquelle se trouvait une image de la Vierge avec l'Enfant-Jésus dans ses bras et une lampe de verre suspendue devant l'image. Yolande fit construire dans ce lieu un petit oratoire et la statue y fut placée. Un pèlerinage s'y établit.

Un peu plus tard on rebâtit la chapelle de Notre Dame de Sous-Terre, et l'on y déposa la nouvelle statue. Survinrent les dévastations des Huguenots. La chapelle fut détruite, mais la statue fut sauvée. En 1793, nouvelle destruction, et grâce au zèle de personnes pieuses, nouvelle préservation de la statue qui, en 1826 , fut déposée à l'église de Saint Laud. En 1849 elle fut volée et jetée dans la Maine. Mais des pêcheurs la rencontrèrent dans leurs filets et elle fut reportée à Saint Laud.

Aujourd'hui elle a été transférée dans une chapelle rebâtie au lieu qu'elle occupait autrefois. Entre autres miracles opérés jadis à Notre Dame de sous-Terre, on cite la guérison du seigneur de Boylesve qui désespéré des médecins, se consacre à Notre Dame de Sous-Terre et fait vœu, s'il est guéri, d'y porter le suaire dans lequel il devait être enseveli. Aussitôt il revient à la santé.

 

ND de France-001

 

Pour recevoir par mail les méditations du Mois de Marie Reine de France

ainsi que les prochaines prières et neuvaine,

abonnez-vous à le newsletter d’Images Saintes

 

Retrouvez et suivez Images Saintes sur Facebook