Le Mois de Sainte Philomène

 

2dee4384d659b9f6f685ce29d7cc68b2

 

Dix-neuvième jour

 

Sainte Philomène punit une mère infidèle à sa promesse

 

Il est dangereux de mépriser les petites choses. Gela est vrai principalement en ce qui concerne Dieu et ses Saints et les vœux que nous leur faisons. Nous promettons à sainte Philomène, nous devons tenir à notre promesse, et la remplir selon toutes les conditions renfermées dans la formule de notre promesse. Autrement, la promesse que nous avons faite à la Sainte, bien loin d’incliner sa compassion vers nous, ne nous rendra que plus indigne à ses yeux, comme le démontre l’exemple suivant.

Deux époux vivaient à Montemarano. Se voyant sans postérité, ils eurent recours à sainte Philomène, et lui promirent, si elle leur obtenait une fille, de lui donner au baptême le nom de Philomène, de porter aussitôt l’enfant à Mugnano pour y remercier la Sainte.

Leur désir fut exaucé, la première condition fut remplie, mais, quoi que dit le mari pour l’exécution de la seconde, sa femme faisait toujours la sourde oreille, et n’y voulait pas consentir.

La petite enfant était ravissante et pleine de santé ; et ses parents l’idolâtraient. Dieu ! quel coup leur infidélité leur préparait !…

Le bruit se répand à Montemarano qu’il doit y avoir une fête solennelle en l’honneur de la Sainte, à Castelvetere, ville éloignée de là, et aussitôt la mère de la petite Philomène dit à son mari qu’elle veut y aller pour accomplir son vœu.

Celui-ci répond que telle n’était point la promesse, que c’est à Mugnano et non à Castelvetere qu’il faut porter l’enfant. « Bah! réplique la femme ; comme s’il y avait de la différence entre sainte Philomène d’ici et celle de Mugnano ! allons toujours ». Elle y alla en effet et n’en revint que le soir, croyant avoir ainsi payé sa dette.

Le ciel en jugea autrement, car le soir même, au- moment où l’on allait se mettre au lit, la petite enfant, pleine de santé, donne un baiser au papa et à la maman, les nomme dans son langage et expire entre leurs bras.

Il est inutile de dépeindre ici leur consternation et leur douleur.

Ils se rendirent enfin, mais trop tard, à Mugnano, où ils racontèrent le tragique événement. « C’est bien de notre faute, disaient ces époux. Ce dernier, mais terrible coup avait été précédé de bien des avertissements, et même de peines temporelles. dont nous nous délivrions en renouvelant notre vœu. Nous différions néanmoins toujours, et la patience du Seigneur a fait place à sa justice. Puisse-t-il se contenter de ce douloureux châtiment ».

 

Pratique : Avant de promettre quelque, chose à sainte Philomène, assurons-nous que nous pourrons accomplir notre promesse.

 

000001hcjpg5x7-001

 

Pour recevoir les méditations du Mois de Sainte Philomène, ainsi que les prochaines neuvaines, prières :

abonnez-vous à la newsletter d’Images Saintes

 

Retrouvez et suivez Images Saintes sur Facebook