24 mars 2022

Le Mois de Saint Joseph

Le Mois de Saint Joseph

 

507_001-001

 

Vingt-cinquième jour

25 mars

 

Trois privilèges

 

Prélude : À genoux devant une statue de saint Joseph, renouvelons à ce grand patriarche l'hommage de nos plus parfaits sentiments d'admiration, d'amour et de louanges.

 

Méditation

 

Le pieux chancelier de l'Université de Paris, le grand et célèbre Jean de Gerson, avait une dévotion toute spéciale envers l'auguste père nourricier de Jésus. Dans un des sermons qu'il composa en l'honneur de saint Joseph, ce grand homme, qui avait beaucoup étudié les Pères et la tradition, énumère trois privilèges spéciaux comme ayant été attribués par Dieu à saint Joseph, en prévision de la sublime mission qu'il devait remplir un jour sur la terre.

Le premier de ces privilèges fut d'être sanctifié dès le sein de sa mère. En effet, si Jérémie fut privilégié de cette grâce parce qu'il devait être le grand prophète des lamentations, si saint Jean-Baptiste reçut cette faveur en sa qualité de précurseur de Jésus-Christ, à combien plus forte raison convenait-il qu'il fût purifié de la tache originelle et sanctifié dans le sein de sa mère, celui qui devait servir de père au Sauveur et devenir l'époux de la Reine des vierges ? Comment aurait-il pu être traité avec moins d'amour et de miséricorde que les deux saints personnages dont nous venons de parler ?

Le second privilège de saint Joseph fut d'être en même temps confirmé en grâce, et de n'avoir jamais le malheur d'offenser Dieu grièvement, tant le Seigneur avait fortifié son esprit et sa volonté par des secours extraordinaires, afin d'achever et de perfectionner le bel ouvrage qu'il avait commencé en lui, au même instant où il l'avait purifié de la tache originelle.

Enfin, le troisième privilège de saint Joseph fut d'être toujours exempt des mouvements de la concupiscence. Et, chose consolante pour notre faiblesse, cette grâce, saint Joseph, par les mérites de sa pureté, à coutume d'en rendre participants ses pieux serviteurs, en les délivrant des appétits charnels et des mouvements désordonnés. Voilà pourquoi on l'appelle le patron de la pureté.

 

Résolution : Invoquer le nom de saint Joseph dans les tentations contre la sainte vertu de pureté.

Bouquet spirituel : « Le jour de l'union de Marie et de Joseph, la virginité s'allia avec une autre virginité ». (Saint Jean de Gerson).

 

Exemple

La protection de l'angélique saint Joseph

 

Une personne avait eu le malheur de commettre un péché grave contre la plus belle des vertus. Mais, la mauvaise honte en retenant l'aveu sur ses lèvres, elle profana les sacrements. Dès lors sa conscience, déchirée par de cruels remords, lui fit expier ses crimes. Sans repos ni le jour ni la nuit, se voyant sur le bord de l'enfer, elle détestait sa coupable faiblesse, elle maudissait l'infâme plaisir, cause de son malheur, sans pouvoir néanmoins se résoudre à en faire l'aveu, qui aurait terminé ses peines. Dans cette perplexité, l'heureuse idée lui vint de s'ouvrir à saint Joseph. Elle récita dévotement pendant neuf jours l'hymne des vêpres et l'oraison de son office. À peine cette salutaire pratique terminée, elle fut délivrée de sa fausse honte. Elle confessa son affreux péché non seulement sans répugnance, mais avec bonheur, et là finirent toutes ses peines. Convaincue par cette expérience, elle prit sur elle l'image de saint Joseph avec l'intention de ne s'en séparer jamais. Depuis ce moment, elle vainquit facilement toutes les mauvaises tentations, et elle reçut tant de grâces qu'elle avouait au père de Barry ne pouvoir jamais les reconnaître suffisamment. (Dévotion à Saint Joseph).

 

Saint Joseph (Beaulieu)

 

Pour recevoir les méditations du Mois de Saint Joseph, ainsi que les prochaines prières, neuvaines,

abonnez-vous à la newsletter d’images Saintes

 

Retrouvez et suivez Images Saintes sur Facebook

 


23 mars 2022

Consécration de la Russie et l'Ukraine au Cœur Immaculé de Marie

u8e6ed1h0unyk305tj8bbnkv1k305tj8bbnky

Consécration de la Russie et l'Ukraine au Cœur Immaculé de Marie

 

La liturgie débutera ce vendredi 25 mars, en la solennité de l'Annonciation du Seigneur, à 17 heures (heure de Rome), tandis que la consécration aura lieu vers 18h30. Le Saint-Père a demandé à tous les évêques et prêtres du monde de se joindre à lui dans cette prière. Une célébration que vous pourrez suivre en direct ICI

 

Acte de Consécration de la Russie et l'Ukraine au Cœur Immaculé de Marie

 

Voici le texte de la prière de consécration et de remise de l'humanité, et en particulier de la Russie et de l'Ukraine, au Cœur Immaculé de Marie, que le Pape François prononcera à la fin de la liturgie de pénitence dans la basilique Saint-Pierre, l'après-midi du vendredi 25 mars, fête de l'Annonciation.

 

Ô Marie, Mère de Dieu et notre Mère, en cette heure de tribulation nous avons recours à toi. Tu es Mère, tu nous aimes et tu nous connais : rien de tout ce à quoi nous tenons ne t’est caché. Mère de miséricorde, nous avons tant de fois fait l’expérience de ta tendresse providentielle, de ta présence qui ramène la paix, car tu nous guides toujours vers Jésus, Prince de la paix.

Mais nous avons perdu le chemin de la paix. Nous avons oublié la leçon des tragédies du siècle passé, le sacrifice de millions de morts des guerres mondiales. Nous avons enfreint les engagements pris en tant que Communauté des Nations et nous sommes en train de trahir les rêves de paix des peuples, et les espérances des jeunes. Nous sommes tombés malades d’avidité, nous nous sommes enfermés dans des intérêts nationalistes, nous nous sommes laissés dessécher par l’indifférence et paralyser par l’égoïsme. Nous avons préféré ignorer Dieu, vivre avec nos faussetés, nourrir l’agressivité, supprimer des vies et accumuler des armes, en oubliant que nous sommes les gardiens de notre prochain et de la maison commune. Nous avons mutilé par la guerre le jardin de la Terre, nous avons blessé par le péché le cœur de notre Père qui nous veut frères et sœurs. Nous sommes devenus indifférents à tous et à tout, sauf à nous-mêmes. Et avec honte nous disons : pardonne-nous, Seigneur !

Dans la misère du péché, dans nos fatigues et nos fragilités, dans le mystère d’iniquité du mal et de la guerre, toi, Mère sainte, tu nous rappelles que Dieu ne nous abandonne pas et qu’il continue à nous regarder avec amour, désireux de nous pardonner et de nous relever. C’est Lui qui t’a donnée à nous et qui a fait de ton Cœur immaculé un refuge pour l’Église et pour l’humanité. Par bonté divine, tu es avec nous, et tu nous conduis avec tendresse, même dans les tournants les plus resserrés de l’histoire.

Nous recourons donc à toi, nous frappons à la porte de ton Cœur, nous, tes chers enfants qu’en tout temps tu ne te lasses pas de visiter et d’inviter à la conversion. En cette heure sombre, viens nous secourir et nous consoler. Répète à chacun d’entre nous : “Ne suis-je pas ici, moi qui suis ta Mère?” Tu sais comment défaire les nœuds de notre cœur et de notre temps. Nous mettons notre confiance en toi. Nous sommes certains que tu ne méprises pas nos supplications et que tu viens à notre aide, en particulier au moment de l’épreuve.

C’est ce que tu as fait à Cana de Galilée, quand tu as hâté l’heure de l’intervention de Jésus et as introduit son premier signe dans le monde. Quand la fête était devenue triste, tu lui as dit : « Ils n’ont pas de vin » (Jn 2, 3). Répète-le encore à Dieu, ô Mère, car aujourd’hui nous avons épuisé le vin de l’espérance, la joie s’est dissipée, la fraternité s’est édulcorée. Nous avons perdu l’humanité, nous avons gâché la paix. Nous sommes devenus capables de toute violence et de toute destruction. Nous avons un besoin urgent de ton intervention maternelle.

Reçois donc, ô Mère, notre supplique.

Toi, étoile de la mer, ne nous laisse pas sombrer dans la tempête de la guerre.

Toi, arche de la nouvelle alliance, inspire des projets et des voies de réconciliation.

Toi, “terre du Ciel”, ramène la concorde de Dieu dans le monde.

Éteins la haine, apaise la vengeance, enseigne-nous le pardon.

Libère-nous de la guerre, préserve le monde de la menace nucléaire.

Reine du Rosaire, réveille en nous le besoin de prier et d’aimer.

Reine de la famille humaine, montre aux peuples la voie de la fraternité.

Reine de la paix, obtiens la paix pour le monde.

Que tes pleurs, ô Mère, émeuvent nos cœurs endurcis. Que les larmes que tu as versées pour nous fassent refleurir cette vallée que notre haine a asséchée. Et, alors que ne se tait le bruit des armes, que ta prière nous dispose à la paix. Que tes mains maternelles caressent ceux qui souffrent et qui fuient sous le poids des bombes. Que ton étreinte maternelle console ceux qui sont contraints de quitter leurs maisons et leur pays. Que ton Coeur affligé nous entraîne à la compassion et nous pousse à ouvrir les portes et à prendre soin de l’humanité blessée et rejetée.

Sainte Mère de Dieu, lorsque tu étais sous la croix, Jésus, en voyant le disciple à tes côtés, t’a dit : « Voici ton fils » (Jn 19, 26). Il t’a ainsi confié chacun d’entre nous. Puis au disciple, à chacun de nous, il a dit : « Voici ta mère » (v. 27). Mère, nous désirons t’accueillir maintenant dans notre vie et dans notre histoire. En cette heure, l’humanité, épuisée et bouleversée, est sous la croix avec toi. Et elle a besoin de se confier à toi, de se consacrer au Christ à travers toi. Le peuple ukrainien et le peuple russe, qui te vénèrent avec amour, recourent à toi, tandis que ton Cœur bat pour eux et pour tous les peuples fauchés par la guerre, la faim, l’injustice et la misère.

Mère de Dieu et notre Mère, nous confions et consacrons solennellement à ton Cœur immaculé nous-mêmes, l’Église et l’humanité tout entière, en particulier la Russie et l’Ukraine. Accueille cet acte que nous accomplissons avec confiance et amour, fais que cesse la guerre, assure au monde la paix. Le “oui” qui a jailli de ton Cœur a ouvert les portes de l’histoire au Prince de la paix ; nous espérons que la paix viendra encore par ton Cœur. Nous te consacrons l’avenir de toute la famille humaine, les nécessités et les attentes des peuples, les angoisses et les espérances du monde.

Qu’à travers toi, la Miséricorde divine se déverse sur la terre et que la douce palpitation de la paix recommence à rythmer nos journées. Femme du “oui”, sur qui l’Esprit Saint est descendu, ramène parmi nous l’harmonie de Dieu. Désaltère l’aridité de nos cœurs, toi qui es “source vive d’espérance”. Tu as tissé l’humanité de Jésus, fais de nous des artisans de communion. Tu as marché sur nos routes, guide-nous sur les chemins de la paix. Amen.

 

"à la fin, mon Cœur Immaculé triomphera"

(La Vierge Marie à Fatima, le 13 juillet 1917)

 

Le Mois de Saint Joseph

Le Mois de Saint Joseph

 

morte-de-sao-jose

 

Vingt-quatrième jour

24 mars

 

La bonne mort

 

Prélude : Contemplons des yeux de la foi les derniers moments d'un dévot serviteur de saint Joseph. La lumière céleste remplit la chambre où il expire, les anges sont attentifs. Saint Joseph apparaît au sein d'une gloire merveilleuse ; il appelle son pieux serviteur, il lui tend les bras avec un doux sourire.

 

Méditation

 

Oh ! qu'un dévot serviteur de saint Joseph éprouvera de consolations à l'heure de sa mort ! Les démons auront beau l'effrayer et chercher à lui inspirer un fatal désespoir, sa confiance ne saurait être déçue. Il a mis toute son espérance en la protection de saint Joseph comme patron de la bonne mort, il se sentira assisté et protégé par ce saint patriarche. En effet, celui à qui Dieu a daigné se soumettre saura bien commander aux démons, les mettre en fuite et les empêcher de tenter à cette heure ses dévots serviteurs.

Ô mon Dieu ! quand je songe aux terreurs de cet effrayant passage, aux angoisses qui doivent saisir une âme à l'heure où elle se sent près de paraître devant Dieu, je comprends l'exclamation du grand évêque qui m'a fourni toutes les méditations que j'ai eu le bonheur de faire pendant ce mois : « Heureuse l'âme qui, dans ses derniers combats, aura pour protecteur le grand saint Joseph ! »

Vous avez bien mérité, admirable saint, la faveur que Dieu vous a départie, d'assister d'une manière spéciale vos pieux serviteurs à l'heure de leur mort ! Vous êtes mort vous-même entre les bras de Jésus et de Marie, vous avez délivré l'enfant Jésus du péril de la mort en le transportant en Egypte. Il était juste qu'après cela le Très-Haut vous accordât le privilège d'être le patron de la bonne mort et de délivrer vos serviteurs mourants du péril de la mort éternelle.

 

Résolution : Demander souvent à Dieu la grâce d'une bonne mort, par l'intercession de saint Joseph, et renouveler la résolution de mourir en invoquant le doux nom de ce puissant patron de la bonne mort.

Bouquet spirituel : « Heureuse l'âme qui, à ses derniers moments, aura saint Joseph pour protecteur ». (Saint Alphonse de Liguori).

 

Exemple

Une merveilleuse assistance

 

Bovérius raconte qu'en 1541, un frère laïc de l'ordre des Capucins, Alexis de Vigevano, étant sur le point d'expirer, pria ses frères d'allumer quelques cierges. Ils lui en demandèrent la raison. Il leur répondit que dans peu d'instants Joseph et Marie devaient venir le visiter. À peine cette réponse faite : « Voici, s'écria-t-il, voici saint Joseph et la Reine du ciel ! À genoux, mes frères, faites-leur un accueil respectueux ». Et, ce disant, il expira doucement, le 19 mars, précisément le jour consacré à honorer saint Joseph. (Saint Alphonse de Liguori).

 

Saint Joseph (Beaulieu)

 

Pour recevoir les méditations du Mois de Saint Joseph, ainsi que les prochaines prières, neuvaines,

abonnez-vous à la newsletter d’images Saintes

 

Retrouvez et suivez Images Saintes sur Facebook

 

22 mars 2022

Le Mois de Saint Joseph

Le Mois de Saint Joseph

 

891_001 (2)

 

Vingt-troisième jour

23 mars

 

Les consolation de Saint Joseph à la mort

 

Prélude : Représentons-nous Marie soulevant doucement la tête de son chaste époux, et Jésus, devant sa couche, lui montrant du doigt le ciel.

 

Méditation

 

La présence de Jésus et de Marie, d'une telle épouse et d'un tel fils, puisque c'était le nom que daignait prendre le divin Rédempteur, rendit la mort de saint Joseph très précieuse et très douce. En effet, comment aurait-elle pu être amère, la mort de celui qui expirait entre les bras de la Vie ! Qui jamais pourra dire ou saisir les pures délices, les suaves consolations, les bienheureuses espérances, les actes de résignation, les flammes de charité que soufflaient au cœur de Joseph les paroles de vie éternelle que lui disaient tour à tour Jésus et Marie, à ce dernier moment de sa vie ?

La mort de notre saint fut donc toute paisible et toute suave, sans angoisses et sans terreurs, parce que sa vie avait toujours été vraiment sainte et pure.

Ainsi ne sauraient mourir ceux qui ont quelquefois offensé Dieu et mérité l'enfer. Ah ! si nous en sommes là, ne nous laissons pourtant pas abattre par le découragement. Faisons pénitence, et notre mort sera consolée par les divins baisers du Fils de Dieu. Les saints anges nous couvriront de leurs ailes, pour nous rassurer contre les frayeurs du démon. Marie, la patronne de la bonne mort, nous environnera de sa protection maternelle, elle nous cachera dans les plis de son manteau miséricordieux ; Jésus se donnera à nous de la manière la plus ineffable, afin d'être lui-même notre viatique dans le redoutable passage du temps à l'éternité.

Ô mon saint protecteur, si je n'ai pas droit à une mort aussi sainte et aussi consolée que la vôtre, parce que ma vie n'a pas été aussi pure, ah! du moins, j'ai droit à votre protection spéciale, à ce terrible moment, par la confiance que j'ai mise en vous. Je vous charge de m'en adoucir les terreurs, je m'abandonne pour cela entièrement à vous.

 

Résolution : Recommander aux mourants, quand on les assiste, l'exemple de la mort de saint Joseph.

Bouquet spirituel : « Que mes derniers moments ressemblent à ceux-là ». (Nombres 33, 10).

 

Exemple

Jésus auprès de Joseph mourant

 

Assez longtemps Joseph avait nourri à la sueur de son front Celui que David appelle le pauvre et le divin mendiant. C'est maintenant à Jésus de veiller sur Joseph. Pendant que Marie soulevait sa tête languissante, Celui qui nourrit tout être, Jésus, de ses mains divines, lui servait un peu de nourriture qu'il avait échangée contre les outils devenus désormais inutiles. Puis, pour le consoler, Notre Seigneur fixait sur le malade ses yeux mouillés de larmes et lui disait ces paroles : « Bienheureux ceux qui ont le cœur pur, parce qu'ils verront Dieu ». Alors des rayons d'une lumière inconnue à ce monde de ténèbres jaillirent du cœur, des lèvres et des regards de Jésus et enveloppèrent le patriarche de mystérieuses clartés. Pendant ce temps, les anges vinrent le réjouir de leur présence, le consoler par leurs cantiques, embaumer sa chaumière de l'odeur des plus délicieux parfums.(Maria d’Agreda, la Cité mystique de Dieu).

 

Saint Joseph (Beaulieu)

 

Pour recevoir les méditations du Mois de Saint Joseph, ainsi que les prochaines prières, neuvaines,

abonnez-vous à la newsletter d’images Saintes

 

Retrouvez et suivez Images Saintes sur Facebook

 

21 mars 2022

Le Mois de Saint Joseph

Le Mois de Saint Joseph

 

032_001_augustinus-janssens-virginia-boeye-stekene-burght-1849-1917-litho-lithographie-doodsprentje-image-mortuaire

 

Vingt-deuxième jour

22 mars

 

La mort de Saint Joseph

 

Prélude : La maison de Nazareth est ouverte : sur un méchant grabat Joseph est étendu mourant, les yeux fixés tantôt sur Jésus, tantôt sur Marie, tantôt sur le ciel, dont l'azur brille d'un éclat inaccoutumé.

 

Méditation

 

Si c'est une chose précieuse aux yeux du Seigneur que la mort de ses saints, tâchons de nous imaginer le prix immense qu'elle dut avoir devant Dieu, la mort de son fidèle serviteur Joseph.

C'était dans la maison de Nazareth, à la veille du jour où Jésus devait commencer sa vie publique et son ministère au milieu des hommes. Joseph, par une permission spéciale de Dieu et par l'effet d'un amour qui le consumait depuis longtemps, était arrivé au terme de sa carrière, après avoir fidèlement servi Jésus et Marie. Voyons-le dans son humble demeure, étendu mourant. Les anges l'environnent de toutes parts et se préparent à porter sa belle âme auprès du trône de Dieu le Père, dont il a été si bien le représentant sur la terre. Jésus-Christ, le Roi des Anges, l'assiste, ainsi que Marie, la mère de Dieu et l'épouse de Joseph. Tous deux, Jésus et Marie, sont placés à côté de son pauvre lit, c'est dans ce milieu, ainsi entouré, qu'il fit cette douce et sainte mort.

Ah ! je comprends mieux, en présence de ce doux et touchant spectacle, l'opinion de saint François de Sales, affirmant que saint Joseph est mort d'amour, puisqu'il a rendu son âme à Dieu entre les bras de l'amour représenté par Jésus, le Roi des cœurs, et par Marie, la source et la mère du bel amour.

D'ailleurs, comment aurait-il pu mourir autrement que par amour ? Il avait vécu d'amour, il devait nécessairement mourir d'amour. S'il put porter longtemps ce brasier dévorant sans être consumé, c'est que ses flammes s'échappaient par ses services comme par autant d'ouvertures. Mais, quand ces voies furent fermées à un cœur aussi actif, ce cour dut se fondre comme de la cire.

 

Résolution : Demander souvent au bon Dieu la grâce de mourir comme Joseph.

Bouquet spirituel : « Je désire la mort afin d'être réuni à Jésus ». (Ephésiens 1, 23).

 

Exemple

Révélation

 

Au moment de mourir, Joseph vit clairement la gloire et les destinées de celle dont il avait si fidèlement gardé la virginité ; il vit le trône de gloire que Dieu lui destinait à côté de celle à qui il l'avait uni sur la terre pour ne l'en séparer jamais ; il vit les cieux ouverts, le juste en pleuvoir et y remonter, les anges et les hommes, les cieux et la terre liés ensemble par un indestructible nœud. À la lueur des clartés qui l'inondent, il contemple le rôle unique de gloire qu'il a rempli en ce mystérieux hymen. Il revient de cette extase, inondé de joie, décoré d'une merveilleuse beauté et revêtu d'une splendeur éblouissante. Peu après il acheva de mourir entre les bras de Jésus et de Marie consumé comme le phénix sur le brasier et dans les étreintes de l'amour même. (Maria d’Agreda, la Cité mystique de Dieu).

 

Saint Joseph (Beaulieu)

 

Pour recevoir les méditations du Mois de Saint Joseph, ainsi que les prochaines prières, neuvaines,

abonnez-vous à la newsletter d’images Saintes

 

Retrouvez et suivez Images Saintes sur Facebook

 


20 mars 2022

Le Mois de Saint Joseph

Le Mois de Saint Joseph

 

san jose chaste heart

 

Vingt-et-unième jour

21 mars

 

L'amour consume le cœur de Saint Joseph

 

Prélude : Représentons-nous de nouveau les torrents de flammes qui dévorent le cœur du saint patriarche et sont près de le consumer.

 

Méditation

 

Saint François de Sales dit, en parlant de la mort de saint Joseph : « Un saint qui avait tant aimé en sa vie ne pouvait mourir que d'amour. Car son âme, ne pouvant à souhait aimer son cher Jésus parmi les distractions de cette vie, et ayant achevé le service que réclamait le bas âge du Sauveur, ne put mourir d'autre sorte de mort que celle d'amour ».

Un autre auteur très ancien a développé avec une admirable naïveté la même pensée de saint François de  Sales :

« C'est l'amour divin, dit-il, qui a navré le cœur de Joseph d'un javelot embrasé, choisi entre mille au fond de son carquois ; c'est l'amour qui a délivré une telle âme de la prison d'un corps vieux et caduc, pour l'envoyer attendre en paix et en repos la triomphante résurrection de Celui qui doit d'ici à trois ans tuer la mort sur le Calvaire avec le bois fatal de la Croix. Jésus, l'unique amour du ciel et de la terre ; Jésus, qu'il a porté cent et cent fois sur son sein et dans ses bras, lui a tant versé de divines flammes dans le cœur, qu'il n'en peut plus soutenir les ardeurs. Jésus, le baisant, lui a coulé dans la poitrine, avec son Esprit, les feux d'un amour si violent, qu'après l'avoir fait languir longtemps, ils lui font perdre la vie pour trop aimer. Et pourquoi ne dirais-je pas de saint Joseph ce qu'un saint et savant évêque a dit du vénérable Siméon ? Que ce bon vieillard, pendant le peu de temps qu'il tint le Sauveur du monde sur son sein, en puisa un amour si abondant et si ardent, que, ne pouvant plus supporter dans une chair usée l'effort des flammes de l'essence divine, laquelle agissait dedans lui, ni les opérations du Verbe qui allumait le feu jusque dans ses moelles et dans ses entrailles, il obtint au même instant la grâce de mourir de la douce maladie du saint amour, pour aller vitement publier à ceux qui habitent dans l'ombre de la mort les excès de l'amour de Jésus, duquel il venait d'annoncer l'arrivée et la gloire aux vivants ».

 

Résolution : À l'exemple de saint Joseph, vivons dans l'amour pour mourir dans l'amour.

 

Bouquet spirituel : « Saint Joseph mourut de pur amour pour Dieu ». (Saint François de Sales, Traité de l'amour de Dieu, liv. VII, chap. XIII).

 

Exemple

Saint désir

 

Quelques jours avant sa mort, le R. Père Xavier de Ravignan disait à ceux qui l'entouraient : « Si j'avais un vœu à faire, ce serait de mourir le jour de Saint Joseph ou de la fête de l'Annonciation. Mais, ajouta-t-il, le plus tôt sera le meilleur ». Une âme dans les lumières de laquelle il avait confiance lui ayant fait savoir que sa mort serait plus prochaine qu'il ne pensait, et qu'il irait célébrer au ciel cette fête de saint Joseph, il fut touché jusqu'aux larmes, il se confondit dans son abjection et dans son abaissement, ne se trouvant pas digne de tant de grâces. (R. P. DE Ponlevoy, Vie du R. P. de Ravignan).

 

Saint Joseph (Beaulieu)

 

Pour recevoir les méditations du Mois de Saint Joseph, ainsi que les prochaines prières, neuvaines,

abonnez-vous à la newsletter d’images Saintes

 

Retrouvez et suivez Images Saintes sur Facebook

 

19 mars 2022

Le Mois de Saint Joseph

Le Mois de Saint Joseph

 

20375831_1609575992386421_6161037431539032931_n

 

Vingtième jour

20 mars

 

La perfection de Saint Joseph se modèle sur la perfection de Jésus et de Marie

 

Prélude : Figurons-nous saint Joseph en oraison : il médite dans un recueillement admirable les grandes leçons dont il est journellement le témoin.

 

Méditation

 

Lorsque saint Joseph est choisi pour être l'époux de Marie, l'Esprit-Saint l'appelle un homme juste. Mais, à partir de ce moment, quelle abondance d'amour divin et de toutes les vertus notre saint ne dut-il pas retirer des entretiens et de la compagnie continuelle de son admirable épouse, en qui il voyait un parfait modèle de toutes les vertus ? Si un seul mot de Marie suffit pour sanctifier Jean-Baptiste et remplir Elisabeth du Saint-Esprit, à quelle haute sainteté ne devons-nous pas penser que parvint la belle âme de Joseph par les rapports familiers qu'il eut avec Marie, l'espace d'au moins vingt-cinq ans, selon la tradition.

En outre, quel accroissement de vertus et de mérites ne devons-nous pas croire que Joseph acquit dans le commerce continuel qu'il eut durant tant d'années avec Jésus-Christ, la sainteté même, en le servant, le nourrissant et l'assistant dans les besoins de la vie. Il est vrai que Joseph aimait beaucoup aussi sa sainte épouse, mais sa tendresse pour Marie ne partageait point son cœur, comme il arrive, suivant la remarque de l'apôtre, aux personnes qui vivent dans les liens du mariage. Non, car l'amour qu'il portait à son épouse augmentait son amour envers Dieu. On ne doit donc pas douter que Joseph, en vivant avec Jésus-Christ, n'ait continué de croître en sainteté et n'ait acquit tant de mérites, que nous pouvons dire qu'ils ont surpassé ceux des autres saints.

De plus, si Marie est, comme parle saint Bernardin de Sienne, la dispensatrice de toutes les grâces que Dieu accorde aux hommes, avec quelle profusion ne devons-nous pas croire qu'elle enrichit son époux, qu'elle aimait tant et de qui elle était tant aimée !

 

solution : Dans les difficultés que nous rencontrons à poursuivre les voies de notre perfection, invoquer saint Joseph comme l'homme juste et parfait, dont la conduite était le reflet de celle de Jésus et de Marie.

 

Bouquet spirituel : « Joseph, l'homme juste ». (Matthieu 1, 19).

 

Exemple

La perfection enseignée par saint Joseph

 

Un saint religieux de la Compagnie de Jésus rencontra un jour un jeune homme de dix-huit ans, domestique de  son état, dont la vie avait toujours été d'une innocence parfaite et qui parlait sur les matières de spiritualité comme le plus profond théologien, sans avoir jamais été instruit par aucun directeur. Comme le père en manifestait sa surprise : « Il y a six ans, répondit ce jeune homme, que j'ai choisi saint Joseph pour mon patron, le Seigneur me l'ayant inspiré lui-même ». Puis, développant merveilleusement les grandeurs de son glorieux patron, il affirma que saint Joseph était le véritable maître des âmes qui aiment les vertus cachées et intérieures. (Barry, Dévotion à saint Joseph).

 

Saint Joseph (Beaulieu)

 

Pour recevoir les méditations du Mois de Saint Joseph, ainsi que les prochaines prières, neuvaines,

abonnez-vous à la newsletter d’images Saintes

 

Retrouvez et suivez Images Saintes sur Facebook

 

18 mars 2022

Le Mois de Saint Joseph

Le Mois de Saint Joseph

 

P2560271

 

Dix-neuvième jour

19 mars

 

Fête de Saint Joseph

 

Prélude : Au ciel, les anges et les saints offrent leurs hommages à ce saint patriarche. La Trinité l'honore, Jésus- Christ se joint à Marie pour augmenter sa joie et sa félicité.

 

I. On conçoit aisément combien l'intercession de saint Joseph doit être puissante auprès de Jésus-Christ, quand on connaît ce mot de l'Evangile. « Erat subditus illis : Il leur était soumis ». - Ainsi, durant tant d'années, le Fils de Dieu fut tout occupé à obéir ponctuellement à Joseph et à Marie : dès que Joseph témoignait par une parole ou par un signe qu'il voulait quelque chose, Jésus l'exécutait aussitôt ! Cette humble obéissance de Jésus élève la dignité de saint Joseph au-dessus de celle de tous les Saints, excepté la Mère de Dieu.

II. Écoutons (de nouveau) ce que dit sainte Thérèse, quant à la confiance que nous devons tous avoir en la protection de saint Joseph : « Pour les autres Saints, dit-elle, il semble que le Seigneur leur ait accordé le pouvoir de nous secourir dans quelque nécessité particulière seulement ; l'expérience prouve, au contraire, que saint Joseph nous secourt dans tous nos besoins, et qu'il plaît à Notre Seigneur de nous témoigner par là que, comme il a voulu être soumis sur la terre à l'autorité de ce grand saint, il fait également dans le ciel tout ce qu'il lui demande. C'est ce qu'ont vu, comme moi, par expérience, d'autres personnes auxquelles j'avais conseillé de se recommander à lui... J'ai toujours vu les personnes qui ont pour lui une vraie dévotion faire des progrès dans la vertu... Je conjure, pour l'amour de Dieu, ceux qui ne me croiraient pas, d'en faire épreuve... Je ne comprends pas comment on peut penser à la Reine des anges, et à tout ce qu'elle a eu à souffrir pendant la sainte enfance de Jésus, sans rendre grâces à saint Joseph pour les secours qu'il a prêtés durant ce temps à la mère et au fils ». (Vie de sainte Thérèse racontée par elle-même, ch. VI).

III. Nous devons surtout être dévots envers saint Joseph, afin qu'il nous procure une bonne mort. Pour avoir sauvé Jésus enfant des pièges qu'on lui tendait, il a le privilège tout spécial de délivrer les mourants des embûches du démon ; et pour avoir assisté si longtemps Jésus et Marie, en leur procurant par son travail le logement et la nourriture, il a le privilège d'obtenir à ses serviteurs, au moment de leur mort, l'assistance particulière de Jésus et de Marie.

 

Résolution et bouquet spirituel laissés à la dévotion de chacun. À pareil jour, il n'appartient qu'à l'Esprit-Saint de nous suggérer le choix dans les sentiments qui remplissent notre cœur.

 

Prière

 

Mon puissant protecteur ! saint Joseph! Par mes péchés, j'ai mérité une mauvaise mort ; mais, si vous me défendez, je ne puis me perdre. Vous avez été non seulement un intime ami de mon divin Juge, mais encore son gardien et son père nourricier ; recommandez-moi à Jésus, qui vous aime si tendrement. Je me place sous votre patronage ; agréez-moi pour votre serviteur perpétuel. Par la sainte compagnie de Jésus et de Marie, dont vous avez joui pendant votre vie, obtenez la grâce de ne plus me séparer de leur amour ; et par l'assistance que vous avez eue de Jésus et de Marie à votre mort, obtenez-moi d'être particulièrement assisté de Jésus et de Marie à l'heure de ma mort.

Ô Vierge sainte ! Par l'amour que vous portez à votre époux Joseph, ne manquez pas de me secourir dans mes derniers moments. Ainsi soit-il.

 

Exemple

La direction de saint Joseph

 

Un jeune berger, simple et sans lettres, passait sa vie à faire paître ses troupeaux, et il trouvait dans cette humble occupation mille moyens d'avancer dans la perfection. Bien qu'il ne fît rien d'extraordinaire et qu'il n'eût pas l'occasion de converser avec des personnes distinguées par leur savoir et leur vertu, il était rempli de toutes sortes de grâces et de dons intérieurs si relevés, qu'il ravissait d'admiration ceux qui le connaissaient. Ce jeune berger avait une dévotion toute particulière à saint Joseph, qu'il appelait son protecteur, son maître et son directeur ; il disait que saint Joseph était le maître des âmes qui aiment la vie humble et cachée comme la sienne avait été.

 

Saint Joseph (Beaulieu)

 

Pour recevoir les méditations du Mois de Saint Joseph, ainsi que les prochaines prières, neuvaines,

abonnez-vous à la newsletter d’images Saintes

 

Retrouvez et suivez Images Saintes sur Facebook

 

17 mars 2022

Le Mois de Saint Joseph

Le Mois de Saint Joseph

 

19467936_1692766507424675_7477663421024985234_o

 

Dix-huitième jour

18 mars

 

L'incendie du Divin Amour

 

Prélude : Imaginons-nous que Dieu nous fait la grâce de nous montrer les merveilles du cœur de saint Joseph ; les flammes du divin amour le dévorent et le remplissent tout entier.

 

Méditation

 

Ah ! s'écrie saint Alphonse de Liguori, quelles affections devaient pénétrer le cœur de Joseph quand il portait dans ses bras cet aimable enfant et qu'il lui faisait ou en recevait de tendres caresses ; quand il entendait sortir de ses lèvres divines les paroles de la vie éternelle, qui étaient comme autant de flèches enflammées se dirigeant vers son cœur si tendre, pour le blesser d'amour ! surtout quand il observait les saints exemples que lui donnait ce divin enfant par rapport à toutes les vertus ! À la longue, la fréquentation des mêmes personnes finit par diminuer l'amour qu'elles se portent entre elles, mais c'est parce que plus les hommes se fréquentent, plus ils découvrent de défauts les uns chez les autres. Or cela ne pouvait arriver à saint Joseph. Plus il vivait avec Jésus, et plus il voyait reluire en lui de sainteté. Concluez de la l'intensité de son amour, puisque (suivant l'enseignement des auteurs) il a joui pendant vingt-cinq ou trente ans de la compagnie de Jésus.

Les deux disciples d'Emmaüs se sentirent embrasés d'amour divin pour les quelques instants qu'ils accompagnèrent le Sauveur et l'entendirent parler. Ils se disaient ensuite l'un à l'autre : « Notre cœur n'était-il pas tout enflammé au dedans de nous, pendant qu'il nous parlait dans la voie ? » Que devons-nous donc penser des flammes de sainte dilection qui se développèrent dans le cœur de Joseph pendant les trente années qu'il passa dans la compagnie du Fils de Dieu, écoutant ses paroles et observant ses exemples ? Quel incendie d'amour divin tous ses attraits si purs ne devaient-ils pas exciter dans le cœur de Joseph, ce cœur si pur de toute affection terrestre !

 

Résolution : Passer la journée dans un grand esprit de recueillement et de préparation à la fête de demain.

 

Bouquet spirituel : Saint Joseph, priez pour nous.

 

Exemple

L'effet d'une prière à saint Joseph

 

Un saint évêque, missionnaire dans l'Océanie, disait avec une humilité touchante ces paroles bien propres à raviver notre confiance envers saint Joseph : « J'ai beaucoup redouté la mort, aujourd'hui je ne la crains plus ; il y a dix mois que je la considère dans ma méditation, et vingt-cinq ans que je récite journellement une prière à saint Joseph pour m'obtenir la grâce de bien mourir ». (Paroles de Mgr Douarre mourant).

 

70889569_2506420436081101_7640343049708503040_n-001

 

Prières à Saint Joseph composées par Saint Alphonse de Liguori

Pour être récitées les sept jours consécutifs précédant la fête du 19 mars

18 mars

 

Ô mon saint Patriarche, à présent que vous jouissez du ciel sur un trône élevé, voisin de votre bien-aimé Jésus, qui vous fut soumis sur la terre, ayez pitié de moi, qui vis au milieu de tant d'ennemis, de démons et de passions mauvaises, qui me livrent de continuels combats pour me faire perdre la grâce de mon Dieu. Ah ! par la grâce qui vous fut accordée de pouvoir jouir continuellement sur la terre de la compagnie de Jésus et de Marie, obtenez-moi la grâce de vivre toujours uni à Dieu pendant les jours qui me restent à vivre, en résistant aux assauts de l'enfer, et de mourir ensuite en aimant Jésus et Marie, afin que je puisse aller un jour avec vous jouir de leur société dans le royaume des bienheureux.

Vierge très sainte, ô Marie, ma mère, quand sera-ce que, délivré de la crainte de pécher à l'avenir, je m'attacherai à vos pieds pour ne plus en partir ? Je compte sur votre aide pour arriver à cette félicité.

Et vous, mon bien-aimé Jésus, mon cher Rédempteur, quand sera-ce que j'irai jouir de vous au paradis et vous aimer face à face, sûr de ne plus jamais vous perdre ? Tant que je vis, je suis toujours dans ce péril. Ah ! mon Seigneur et mon unique bien ! par les mérites de Joseph que vous aimez et honorez tant dans le ciel, par les mérites de votre Mère bien-aimée, mais surtout par les mérites de votre vie et de votre mort, qui m'ont valu tous les biens et toutes les espérances, ne permettez pas que je me sépare jamais de votre amour sur cette terre, afin que j'aille un jour dans cette patrie de l'amour vous posséder et vous aimer de toutes mes forces, pour ne plus quitter votre présence et votre amour pendant toute l'éternité. Amen. Ainsi j'espère. Ainsi soit-il.

 

Saint Joseph (Beaulieu)

 

Pour recevoir les méditations du Mois de Saint Joseph, ainsi que les prochaines prières, neuvaines,

abonnez-vous à la newsletter d’images Saintes

 

Retrouvez et suivez Images Saintes sur Facebook

 

16 mars 2022

Le Mois de Saint Joseph

Le Mois de Saint Joseph

 

283_001-1

 

Dix-septième jour

17 mars

 

L'amour de Joseph pour l’Enfant Jésus

 

Prélude : Contemplons saint Joseph tenant entre ses bras le divin enfant Jésus : il le presse sur son cœur, reçoit ses, caresses, le porte avec un respect mêlé d'un amour qui ravit les anges.

 

Méditation

 

Considérons maintenant avec saint Alphonse de Liguori l'amour que Joseph eut pour Jésus.

Dieu, dit ce grand saint, ayant choisi Joseph pour servir de père à Jésus, dut certainement mettre dans son cœur un amour de père, et de père d'un tel fils, qui était si aimable et qui était Dieu. L'amour de Joseph ne fut donc pas seulement naturel, comme celui des autres pères, mais encore surnaturel, puisqu'il trouvait dans la même personne un fils et un Dieu. Joseph savait par la révélation certaine et divine de l'ange que cet enfant, dont il se voyait toujours accompagné, était le Verbe divin qui, pour l'amour des hommes et pour amour de lui en particulier, s'était fait homme ; il savait que cet enfant adorable l'avait lui-même choisi entre tous pour être le gardien de sa vie, et qu'il voulait être appelé son fils.

Essayons de nous figurer quel incendie d'amour toutes ces considérations devaient allumer dans le cœur de Joseph, lorsqu'il voyait son divin Maître le servir comme un simple ouvrier, tantôt ouvrir ou fermer la boutique, tantôt l'aider à scier le bois, tantôt manier le rabot ou la hache, tantôt ramasser les copeaux et balayer la maison ; en un mot, lui obéir en tout ce qu'il lui ordonnait et ne rien faire en dehors de son autorité.

Arrêtons-nous à ces pensées : elles sont trop sublimes pour avoir besoin des développements que la plume pourrait leur donner. Contemplons Jésus, le Roi des rois, devenu l'humble apprenti de Joseph, son serviteur empressé et obéissant. Ah ! nous ne saurions prolonger longtemps notre méditation sans nous sentir profondément touchés d'un abaissement aussi prodigieux, et nous partagerons bien vite quelques-uns des sentiments d'amour que ce spectacle attendrissant faisait naître dans le cœur si pieux et si tendre de Joseph.

 

solution : Faire quelquefois notre visite au saint Sacrement en union avec saint Joseph contemplant l'enfant Jésus dans la boutique de Nazareth.

 

Bouquet spirituel : « Le Seigneur l'avait établi maître de sa maison ». (Psaume 104, 24).

 

Exemple

La lettre d'une pauvre fille

 

Le R. Père Huguet cite la lettre suivante comme ayant été écrite par une pauvre petite fille, enfant si misérable qu'elle n'avait que des haillons pour se couvrir. « Aimable saint Joseph, qui avez toujours été si pauvre, qui avez gardé l'enfant Jésus, qui a voulu être pauvre pour nous, obtenez-moi la grâce d'aimer toujours ma pauvreté ; que mes parents l'aiment aussi, qu'ils ne murmurent point contre le bon Dieu, qui nous veut pauvres et, par conséquent, plus semblables à son divin Fils. Oh ! que nous sommes heureux ! (La dévotion à saint Joseph inspirée à la jeunesse).

 

70889569_2506420436081101_7640343049708503040_n-001

 

Prières à Saint Joseph composées par Saint Alphonse de Liguori

Pour être récitées les sept jours consécutifs précédant la fête du 19 mars

 

17 mars

 

Ô Mon saint Protecteur, vous aviez droit à la mort sainte que vous avez faite, puisque votre vie avait été si pure et si sainte. Pour moi, je mériterais une mort malheureuse, en punition de ma mauvaise vie. Mais, si vous me défendez, je ne me perdrai pas. Vous n'avez pas été seulement le grand ami de mon juge, mais vous avez été son gardien et son père nourricier. Si vous me recommandez à Jésus, il ne saurait me condamner. Ô mon saint Patriarche, après Marie, je vous choisis pour mon principal avocat et protecteur. Je vous promets pour le reste de ma vie de vous honorer chaque jour par quelque hommage spécial et de me mettre sous votre patronage. Je ne le mérite pas, mais vous, par l'amour que vous avez eu pour Jésus et pour Marie, acceptez-moi, comme votre serviteur à jamais. Par la douce compagnie que Jésus et Marie vous tinrent pendant votre vie, protégez-moi toujours pendant ma vie, afin que je ne me sépare jamais de Dieu et que je ne perde jamais sa grâce. Par l'assistance que Jésus et Marie vous donnèrent au moment de votre mort, protégez-moi spécialement à l'heure de la mienne, afin qu'en ce moment, accompagné de vous, de Jésus, de Marie, je puisse aller un jour vous remercier dans le paradis, louer et aimer éternellement mon Dieu en votre compagnie.

Ô Vierge très sainte, mon espérance, vous savez déjà qu'appuyé d'abord sur les mérites de Jésus-Christ et ensuite sur votre intercession, j'espère faire une bonne mort et vous servir. Ô ma Mère, ne m'abandonnez pas, mais assistez-moi au grand et solennel moment de ma mort. Obtenez-moi la grâce d'expirer en vous appelant et en vous aimant, vous et Dieu.

Et vous, mon cher Rédempteur, qui devez être un jour mon juge, ah ! pardonnez-moi toutes les offenses que je vous ai faites, je m'en repens de tout mon cœur. Mais pardonnez-moi avant qu'arrive l'heure de ma mort, où vous devez me jugez. Malheureux, j'ai perdu tant d'années à ne pas vous aimer ! Ah ! donnez-moi la grâce de vous aimer et de vous aimer beaucoup pendant le plus ou moins longtemps qu'il me reste à vivre ! Et lorsque sera venue l'heure de mon passage de cette vie à l'éternité, faites-moi mourir embrasé d'amour pour vous. Je vous aime, ô mon Rédempteur, mon Dieu, mon amour, mon tout. Je ne cherche pas d'autre grâce que celle de vous aimer, je désire et je vous demande le paradis pour vous aimer de toutes mes forces et pendant toute l'éternité. Ainsi soit-il. J'espère qu'il en sera ainsi. Jésus, Marie, Joseph ! je vous donne mon cœur et mon âme! Jésus, Marie, Joseph, faites-moi agoniser et mourir en votre compagnie !

 

Saint Joseph (Beaulieu)

 

Pour recevoir les méditations du Mois de Saint Joseph, ainsi que les prochaines prières, neuvaines,

abonnez-vous à la newsletter d’images Saintes

 

Retrouvez et suivez Images Saintes sur Facebook