2279422828_2200a0ae13_b

Les Quinze Vendredis du Cœur de Jésus

Don Tomaselli, Salésien de Don Bosco


Préface


La Sainte Vierge est honorée par la pratique des cinq premiers Samedis du mois et par celle des Quinze Samedis consécutifs. Combien de grâces la Reine des Cieux n'accorde-t-Elle pas à ceux qui l'honorent de cette façon! On peut se demander pourquoi le Sacré Cœur de Jésus n'est pas honoré par les Quinze Vendredis? Jésus ne mérite-t-Il pas les mêmes louanges que sa Sainte Mère? Bien plus, certes, puisqu'Il est la source de toutes les grâces où la Sainte Vierge puise largement. On peut se dire également: les neuf premier Vendredis du mois ne suffisent-ils pas? Pourquoi les Quinze Vendredis consécutifs? Si les premiers vendredis du mois consolent le Cœur de Jésus en ces temps troubles où le monde glisse toujours plus vers le péché, il faut multiplier les Communions réparatrices; aux âmes victimes volontaires, Jésus demande cette nouvelle preuve d'amour aux intentons précisées et promet de grandes grâces. Unissons-nous et formons dans le monde entier une nouvelle armée selon le désir de Son Cœur adorable.


Aux Prêtres


J'adresse la parole à mes frères du Clergé: Nous sommes, ô frères, les Ministres du Dieu Tout-Puissant sur la terre; les âmes que la Divine Providence nous a confiées, adressons-les au Sacré Cœur et dirigeons-les vers la Réparation. Ordinairement, les fidèles nous suivent dans les initiatives saintes; le tout est d'être zélé dans l'exercice de notre saint ministère. Le présent opuscule peut servir de guide à la pratique des Quinze Vendredis. Il serait bien de le lire « infra Missan », l'intention appropriée à chaque vendredi, afin que les fidèles soient pénétrés du motif et qu'ils en fassent leur profit. Jésus ne manquera pas d'accorder des grâces spéciales aux prêtres qui se feront les promoteurs de tant de bien.


Aux âmes pieuses


Jésus à dit à Sainte Marguerite-Marie: « Le nom de ceux qui propageront cette dévotion sera gravé dans Mon Cœur et il ne s'effacera jamais ». Il en sera de même pour la dévotion des Quinze Vendredis; l'apostolat de telle dévotion vous rendra chères au Cœur de Jésus et ses Divines Tendresses se déverseront sur votre cœur.


But


Le but principal des Quinze Vendredis est de rendre honneur au Cœur de Jésus. Le moyen très efficace pour obtenir des faveurs est de promettre de les commencer avec Foi et amour. On peut demander toutes les grâces, spirituelles et temporelles; c'est-à-dire, ce que l'on demande, soumis au vouloir de Dieu, utile à notre âme. Si l'on tarde à être exaucé, il est bon de répéter une autre série de Quinze Vendredis; cela est conforme aux paroles même de Jésus: « Frappez et il vous sera ouvert; demandez, il vous sera donné ». Si la grâce désirée n'est pas utile pour le moment à l'âme, Dieu vous récompensera par une autre grâce inattendue. Que les âmes qui adhèreront à cette pratique réparatrice vivent en grâce de Dieu, et si par malheur elles tombaient en péché grave, qu'elles se redressent de suite, car, si l'âme n'est pas en amitié avec Dieu, elle ne peut prétendre à recevoir les faveurs divines. On peut demander toutes les grâces: guérison, embarras matériels, préoccupation familiale, besoins spirituels et surtout la conversion des pécheurs.


Pratique normale


Le premier tour commence vers le milieu de mars pour se terminer le dernier vendredi de juin. Le deuxième tour, vers le milieu de septembre, pour finir le dernier vendredi de décembre. Que l'on fasse ces deux tours avec solennité: dans les paroisses, communautés, instituts religieux, etc. En privé, les Quinze Vendredis peuvent se faire à n'importe quel moment de l'année, mais il est conseillé, pour obtenir de grandes grâces urgentes, de se grouper; si par empêchement, oubli, on ne peut communier le vendredi, cette communion peut se remettre à n'importe quel jour de la semaine avant le vendredi suivant. Dans les cas urgents, la Sainte Communion peut se faire en 15 jours de suite. Donc, tous les vendredis pendant quinze semaines, que l'on reçoive la Sainte Communion en réparation des offenses que Jésus reçoit. Il n'est pas nécessaire de se confesser chaque fois, pourvu que l'on soit en paix avec Dieu; que la confession ait été sincère, ne pas avoir caché, par honte, quelque grave péché; promettre de fuir les occasions futures de péché; si une de ces conditions avait manqué à la confession, elle serait sacrilège, ainsi que la Sainte Communion.

untitled

Premier vendredi

Réparation pour les sacrilèges eucharistiques


Lecture


Le Cœur de Jésus est fontaine d'un immense Amour; Il l'a manifesté au monde par le Mystère de l'Incarnation et de Sa Mort sur la Croix. L'excès d'un tel Amour a permis Sa réelle et vivante présence sur la terre, sous la forme Eucharistique. Le Prêtre, au moment de la Consécration pendant la Messe, prononce sur le Pain et le Vin les paroles prononcées par Jésus lors de la dernière Cène. Il descend, à cet instant, sur l'autel pour se donner en nourriture aux âmes. La Communion, quel mystère! Le Créateur devient nourriture de la créature! Jésus a dit: « Je suis le Pain descendu du Ciel; qui mange Mon Corps et boit Mon Sang, aura la Vie éternelle, Je le ressusciterai au dernier jour ». Jésus entre dans nos coeurs pour se reposer, pour nous consoler, pour nous fortifier et nous enrichir de Ses Dons; dans l'acte de la Sainte Communion, Jésus a plus de bonheur que l'âme qui le reçoit; comme un père serre sur son cœur son fils avec plus d'amour que le fils lui-même. Mais tous ceux qui se présentent à la Sainte Table, communient-ils saintement? Malheureusement, des âmes approchent du Banquet Eucharistique avec des péchés graves dans l'âme. Saint Paul a dit: « la première condition pour bien communier, est d'avoir l'âme sans faite grave ». La Confession étant le remède pour effacer le péché, tous ceux qui vont recevoir Jésus en état de péché mortel commettent donc un sacrilège. Qui pourrait énumérer les sacrilèges perpétrés dans le temps pascal et en d'autres fêtes solennelles de l'année? Comme Jésus doit souffrir, quand Il rentre dans un cœur où règne le démon! Dieu et Satan doivent rester ensemble: la vie et la mort. Jésus Lui-même a manifesté une grande douleur de ces sacrilèges à une âme victime, Josepha Menendez, lui disant: « Je veux te faire connaître la tristesse qui inondait Mon Cœur à la dernière Cène quand j'instituai le Sacrement Eucharistique.... J'ai vu, à ce moment, les sacrilèges, les outrages, les abomination horribles qui se commettraient contre Moi! Et en combien de cœurs tachés de péchés je devrais entrer: Ma Chair et Mon Sang profanés n'auront servi qu'à la condamnation éternelle pour beaucoup d'âmes ». Ce sont des sacrilèges, ces autres profanations Eucharistiques: Jésus étant porté en procession, beaucoup éprouvent de la honte à se mettre à genoux et à se découvrir; d'autres fois, des hommes impies se permettent, par la soif de l'argent, de fracturer les Tabernacles et voler les Vases sacrés où sont conservées les Saintes Espèces; bien des fois, après le vol dans les églises, on a trouvé les Saintes Hosties dans la rue, piétinées ou jetées dans des lieux indécents! Nous avons le devoir de réparer tous ces sacrilèges! Que ce Premier Vendredi soit dédié à consoler le Cœur de Jésus pour toutes les offenses qu'Il reçoit dans le Saint Sacrement. A cette intention, que l'on offre, si possible, la Sainte Messe, les prières et bonnes oeuvres de la journée. Pendant la Messe, dire souvent: qu'Il soit loué, remercié à chaque instant, le Saint Sacrement.


Réciter chaque jour cinq Notre Père, je Vous salue Marie et Gloire au Père


Bouquet spirituel: Pendant la semaine, dire souvent et si possible lorsque sonnent toutes les heures: « Loué et remercié soit à tout instant le Très Saint et Très Divin Sacrement ».


Prière: Chaque jour de la semaine, réciter 5 Notre Père, je Vous salue Marie et Gloire au Père en réparation des intentions du Vendredi.

may24_sh