Le Mois de l'Immaculée Conception

 397_001

Premier jour

La Maternité Divine, source des dons et des privilèges admirables accordés à Marie

 

Un jour, la Très Sainte Vierge Marie adressa les paroles suivantes à la Vénérable Marie de Jésus d'Agréda : « Ma fille, tu ne dois pas t'étonner que le Trés-Haut ait accumulé en Moi grâces sur grâces et dons sur dons : il suffisait que Je fusse Sa Mère et qu'Il fut Mon Fils pour qu'Il opérât à mon égard de telles merveilles, qu'une intelligence créée ne saurait les concevoir, et qu'elles ne pourraient con,venir à aucune autre créature. La dignité de Mère de Dieu est d'un ordre tellement supérieur à toute grandeur possible, que ce serait une grossière ignorance de Me dénier les faveurs que n'ont point obtenues les autres saints. Quand le Verbe éternel prit de ma substance la chair humaine, Dieu Lui-même contracta un engagement si considérable, qu'il ne l'aurait pas rigoureusement rempli, s'il n'avait en conséquence fait en ma faveur tout ce qui dépendait de Sa Toute-Puissance, et tout ce que J'étais capable de recevoir. Cette puissance de Dieu est infinie, et l'on ne saurait l'épuiser ; elle reste toujours infinie, et ce qu'elle communique au dehors est toujours fini, toujours borné. De mon côté, Je ne mettais aucun empêchement; au contraire, Je méritais que la Toute-Puissance accomplit son œuvre en Moi sans restriction, sans mesure, Me prodiguant autant qu'elle le pouvait ses dons et ses grâces. Or, comme toutes ces faveurs, quelques grandes et admirables qu'elles fussent, étaient toujours finies et que le pouvoir de l'être de Dieu sont infinis et illimités, on doit en conclure qu'il a pu accumuler en Moi grâces sur grâces et bienfaits sur bienfaits. Et non seulement Il a pu le faire, mais il convenait qu'Il le fit pour accomplir avec toute perfection cette œuvre et cette merveille de Me rendre Sa digne Mère, puisqu'aucune de Ses œuvres n'est en Son genre imparfaite et défectueuse. Toutes les grâces que J'ai reçues sont renfermées dans la dignité de Mère de Dieu, comme dans le principe d'où elles découlent ; aussi le jour où les hommes ont connu Ma Maternité Divine, ils ont connu implicitement, et comme dans leur cause, les prérogatives qui M'appartiennent à raison de cette incomparable dignité ».

 

Prière : Réciter une dizaine de chapelet (1 Notre Père, 10 je Vous salue Marie, 1 Gloire soit au Père), suivie de trois fois l'invocation : « O Marie, conçue sans péchés, priez pour nous qui avons recours à Vous ».

 

Pratique : En action de grâce à la Très Sainte Trinité pour les faveurs et les dons sublimes qu'Elle a accordés à Marie, réciter 3 Gloire soit au Père le matin, le midi et le soir.

 277_001

D'après un texte extrait de « Deux Mois à sanctifier par la Prière », de Dom Gabriel-Marie Fulconis, aux Editions Saint Jean

 

Pour recevoir chaque jour la méditation du Mois de l'Immaculée Conception, ainsi que des prières, et pour être tenu au courant des mises à jour, abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes.