Le Mois de l'Assomption

345001

Onzième jour

Supplique puissante à la Mère de Dieu pour obtenir la délivrance des âmes du Purgatoire au jour de Sa Glorieuse Assomption

 

Saint Pierre Damien rapporte qu'une dame parut après sa mort à l'une de ses compagnes, et lui dit que, le jour de l'Assomption, Marie l'avait délivrée du Purgatoire avec d'autres dames dont le nombre dépassait celui du peuple Romain. D'autres graves auteurs assurent aussi que Marie, sur le point d'aller au Paradis, demanda à Son Fils la grâce d'emmener avec Elle toutes les âmes qui se trouvaient avec alors au Purgatoire.

Eh bien ! Marie, demandez encore la même faveur dans la solennité qui approche. Dites à Votre Fils qu'Il délivre toutes les âmes qui se trouvent toutes les âmes qui seront dans les flammes ce jour-là, tellement que l'horrible prison demeure entièrement vide au jour de Votre Assomption. Il suffit, je n'en doute pas, que Vous disiez une parole pour être exaucée à l'instant même. L’Amour que Vous porte le Divin Cœur de Jésus est si grand, qu'Il ne peut Vous refuser aucune demande. Dites-Lui également un mot pour moi ; car je me trouve aussi dans une prison, moins cruelle, il est vrai, que celle où gémissent ces âmes, mais mille fois plus terrible et plus effrayante, puisqu'elle est remplie de serpents venimeux et de monstres horribles qui cherchent sans relâche à m'attaquer, pour engloutir mon âme et la précipiter avec eux dans l'éternel cachot de l'enfer. O Marie, Vous connaissez mon ardent désir d'aller promptement avec Vous en Paradis, pour y aimer éternellement mon Dieu sans pouvoir jamais plus l'offenser.

Ne consentirez-Vous pas à prendre pitié de moi ? A dire une parole à Votre Fils pour qu'Il me tire bientôt de cette affreuse prison et me place dans un lieu de paix et de tranquillité sans fin ? Je confesse que je ne suis pas digne de paraître en Votre présence, parce que je suis dépourvu de mérites ; mais ne pouvez-Vous pas, Vous qui avez en main tous les trésors des grâces, m'enrichir en un instant, de telle sorte que je n'aie pas besoin de rester plus longtemps ici bas pour amasser ? Oh ! Oui, vous le pouvez, Marie ; et bien ! Je compte sur Votre générosité.

 

Réciter les prières de la Neuvaine préparatoire à la Fête de l'Assomption (Voir au 7e jour).

20450BW

Texte extrait de « Deux mois sanctifier par la prière », de Dom Gabriel-Marie Fulconis, aux Éditions Saint Jean

 

Pour recevoir les méditations du Mois de l'Assomption par e-mail, ainsi que des prières, et pour être tenu au courant des mises à jour du blog, abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes.