untitled

Les Quinze Vendredis du Cœur de Jésus

Don Tomaselli, Salésien de Don Bosco

Onzième vendredi

Réparation pour la profanation des fêtes

Lecture

Dieu est jaloux de son jour. Il nous a donné un Commandement dans le Décalogue, en le faisant précéder d'une parole significative: « Souviens-toi de sanctifier les fêtes et ne l'oublie pas ». Le Seigneur veut être honoré toujours, mais tout spécialement le jour qui lui est consacré, et pourtant, c'est le dimanche que sa Divinité est le plus offensée. Le travail est un devoir, ceux qui travaillent rendent gloire à Dieu. Ceux qui travaillent sans un motif sérieux et grave le dimanche et les fêtes d'obligation commettent un péché mortel. Combien de personnes profanent ce jour en travaillant? Combien de déplaisir elles donnent au Seigneur. Ceux qui ne vont pas là la Messe en semaine n'offensent pas Dieu, mais ceux qui la manquent le dimanche, sans un motif grave, commettent une faute. Pourtant, combien de millions d'âmes manquent à ce devoir? Dans les jours fériés, on travaille dur et l'on ne pense pas à se promener; à la fin de la journée, après un instant de délassement, on va se reposer; mais dans les jours de fêtes, puisque la plupart des personnes ne travaillent pas, on préfère se donner aux amusements mondains dans lesquels il est facile d'offenser Dieu. Un autre péché facile à commettre aux jours de fête, c'est la profanation de son Temple. Si Dieu est jaloux de son jour, il ne l'est pas moins de sa maison. En semaine, très peu de personnes fréquentent les églises, mais le dimanche, à certaines heures, elles sont très peuplées. Parmi ces personnes présentes, combien y en a-t-il qui manquent de respect à Dieu en passant devant le Saint Tabernacle sans faire la génuflexion; d'autres, pendant la Messe, vont à l'église plus pour y être regardées, que pour prier: d'autres encore y viennent avec la tête découverte et habillées avec peu de décence; d'autres enfin, hommes et femmes, vont à l'église comme à un rendez-vous galant, au grand scandale des bons! Que fait Jésus pendant ce temps? Son Divin Cœur, qui observe tout, est très affligé; sa Justice Divine voudrait agir comme au jour où, dans le Temple de Jérusalem, Il a chassé les profanateurs, mais son infinie Miséricorde arrête son courroux. Combien donc de péchés on commet les jours de fêtes! Faisons réparation au Cœur de Jésus pour toutes ces iniquités. Que les âmes pieuses se dévouent à faire réparation de la manière suivante: en plus de la Messe prescrite, si l'on peut écouter une autre Messe pour ceux qui la négligent volontairement; offrir toutes les bonnes oeuvres de la journée; la Sainte Communion, le Rosaire, d'autres pratiques de piété et de sacrifice. Comme elle sera agréable à Dieu cette réparation! Il faut promettre au Sacré Cœur de sanctifier les fêtes, en veillant à ce que tous les membres de la famille ne manquent pas à ce devoir. Il ne fait pas oublier que ceux qui observent bien ce Commandement du Décalogue sont bénis de Dieu, tout particulièrement; pas seulement dans les affaires spirituelles, mais dans les affaires temporelles.

Bouquet spirituel: Veiller à ce que personne, dans votre famille, ne profane les dimanches et fêtes.

Prière: Chaque jour de la semaine, réciter 5 Notre Père, je Vous salue Marie et Gloire au Père en réparation des intentions du Vendredi.

sacrocuore