04 mars 2010

Le Mois de Saint Joseph

stjose10

Le Mois de Saint Joseph


Cinquième jour


L'Evangile dit de Joseph qu'il était juste


Le saint Evangile, en disant de Joseph qu'il était juste, a fait son panégyrique en deux mots. Il ne pouvait faire un, éloge plus complet de la sainteté  et de la, perfection de ce grand Saint. Aussi, l'Eglise animée du même esprit qui a inspiré les évangélistes, lui donne-t-elle la qualité de très saint, qu'elle ne donne à aucun autre saint dans les offices qu'elle a composés en leur honneur. Notre Seigneur nous dit : Bienheureux ceux qui ont faim et soif de la justice. Il me semble voir Joseph toujours rassasié des heureux fruits de justice et de sainteté que Jésus se plaisait à répandre dans son âme; et d'un autre côté, je le vois toujours altéré de cette eau vive qui le faisait aller de vertus en vertus, suivant cette parole de l'Esprit Saint : Que celui qui est juste devienne encore plus juste. Joseph était juste, et ce mot signifie l'assemblage de toutes les vertus ; mais si nous examinons la perfection de celles que l'Evangile nous a fait connaître, que dirons-nous des autres qu'il a comme couvertes d'un voile ? Nous verrions qu'il n'est pas de saint qui soit arrivé à une perfection aussi sublime. Qu'elle était belle cette âme ! Qu'il était éclatant de pureté ce cœur du juste Joseph ! qu'il devait être beau ce lis qui croissait dans son cœur exposé aux rayons du Soleil de Justice, et embaumé de l'odeur virginale du cœur de Marie ! Mais ce qu'il y a de plus merveilleux, c'est que ce lis ne fut jamais terni par la moindre imperfection ; sa blancheur devint au contraire, de jour en jour, plus brillante et plus belle.


Conserver la pureté de cœur


Bienheureux ceux qui ont le cœur pur. Non, il n'est pas de trésor plus précieux que la pureté du cœur. Les fortunes les plus brillantes, les bonheurs les plus distingués, les plaisirs les plus grands, non, rien au monde ne peut être comparé à un cœur pur. Dieu, dit Bossuet, se plaît à s'y voir lui-même comme dans un beau miroir; Il s'y imprime lui-même dans toute sa beauté. Ce beau miroir devient un soleil par les rayons qui le pénètrent ; il est tout resplendissant. Dieu y fait sa demeure, la grâce rembellit, le bonheur du Ciel y est descendu, et un jour il verra Dieu : Bienheureux ceux qui ont le cœur pur, parce qu'ils verront Dieu. Ce qui nous fait connaître le prix de ce trésor, c'est que mille voleurs nous suivent toujours pour nous le ravir. Le démon, conne un lion rugissant, rôde toujours autour de nous pour forcer les porte de nos sens ; le monde, par ses attrait, tend ses filets de toutes parts pour nous faire tomber. Il voit avec rage la robe d'innocence qui nous fut donnée au baptême, ou celle qui, été lavée dans le sang de Jésus-Christ nous est rendue au tribunal de pénitence. Ah! mon Dieu ! Qu'ai-je fait de cette précieuse et aimable innocence ? que sa perte cause d'amertumes à mon cœur ! vous, qui l'avez conservée, gardez soigneusement ce précieux trésor, ne vous laissez pas prendre votre couronne. Que je serais heureux si je l'avais conservée jusqu'à présent ! Ah ! maudit péché ! quels ravages effroyables tu as fait clans mon âme ! quelles richesses tu m'as ravies ! quel tyran cruel tu m'as donné en y faisant entrer le démon ! Je pleurerai tonte ma vie la perte de cette innocence ; mais aussi je veux la recouvrer et la conserver avec soin en me couvrant de la protection de Joseph, de celle de Marie et du sang de Jésus-Christ pour ne plus la perdre. O innocence ! belle innocence !


Exemple


Sainte Thérèse raconte que, le jour de l'Assomption, étant en prières dans l'église des Dominicains, il lui sembla qu'on la révélait d'un manteau d'une blancheur éblouissante. Elle ne voyait pas d'abord qui lui faisait cet honneur, mais ensuite elle aperçut, à sa droite, la très-sainte Vierge et, à sa gauche, saint Joseph qui la couvraient de ce riche vêtement, en lui donnant à entendre qu'elle était purifiée de tous ses péchés. Ainsi revêtue, et le cœur rempli d'une joie inexprimable, il lui parut qu'elle serrait les deux mains de la sainte Vierge, et que celle-ci lui témoignait une grande satisfaction de la voir si dévote et si affectionnée à son saint époux, qu'elle lui recommandait de demander à Joseph tout ce qui lui paraîtrait utile au bien de son monastère, avec assurance de l'obtenir, et pour gage de cette promesse, elle lui faisait présent d'une pierre précieuse. Enfin, elle crut voir à son cou un magnifique collier d'où pendait une croix d'or. Les deux saints époux reprirent le chemin du Ciel, escortés d'une foule d'esprits angéliques, et laissèrent l'âme de Thérèse inondée d'une joie toute céleste, avec un désir ardent, ainsi qu'elle le confesse elle-même, de s'user, de se consumer toute entière au service de Dieu. (Patrignani liv. 2, ch. 1.)


O Marie, conçue, etc.

Je vous salue, Joseph, etc.

Un Pater et un Ave pour le Canada

4291481673_a23f56864d_b

Prions les uns pour les autres

Intentions de prières confiées à saint Joseph


« Priez pour mon frère pierre auguste qui est aussi franciscain en cote d'ivoire et je voudrais qu'il devienne prêtre. Aussi pour le visas de mon fils Pierre Guillaume en Côte d'ivoire pour me rejoindre ici en Ecosse. car cela fait dix ans qu'on est séparés. Pour mon mariage ». (M.S.)


« Saint Joseph, aidez-nous à trouver un appartement au plus vite ». (F.M.)


« S’il vous plaît priez St Joseph pour mon époux afin qu’il obtienne du travail ». (M.A.A.B.)


« En ce mois de mars, dédié à Saint Joseph, je vous demande de bien vouloir prier pour un petit garçon de 9 ans, (Andrea) très gravement malade depuis l'age de 2 ans. Ses conditions sont désespérées. Prions pour sa guérison impossible pour les hommes...  Et, pour une autre personne (Dino) dans le comas pour une hémorragie cérébrale. » (L.C.)


« Mon mari vient de décéder, je vous demande de prier pour moi afin que je retrouve la paix. Priez également pour le repos de son âme, il s'appelait EDDY GASPARD ». (M.D.)


« Priez pour que mon affection sorte et se déroule très bien » (A. H.)


« Que je retrouve confiance et moi-même et la santé », je vous remercie «  (M.J.)


« Je voudrai prier sur l'intention que Saint Joseph m'aide à rendre la personne que J'aime heureuse avec moi, et de pouvoir s'unir si c'est la volonté de Dieu dans le secret de mariage afin qu'on forme une famille chrétienne, et je prie pour que Saint Joseph puisse le rapprocher de La Vierge Marie afin qu'Elle puisse le rapprocher de Jésus » (H.S.)


« Que le Seigneur m'aide à trouver un bon mari, à bien écrire et bien lire pour être efficace dans mes cours. Saint Joseph intercède pour moi auprès de ton fils ». (M.N.)


« Je voudrais prier sur l'intention que saint Joseph m'aide à m'unir à mon mari dans le sacrement du mariage et ainsi approcher à la table sainte du Seigneur; car depuis 6 ans nous ne nous communions plus car nous avions eu un enfant. Mais que tout cela soit faite selon la volonté de Jésus et non la mienne ». (B.A.)


« prions pour Christophe qui a eu un grave accident travail ,qu'il  est beaucoup de courage  ainsi que toute sa famille qui est très présente auprès de lui  ;nous sommes tous avec vous dans nos prières ». (M.J.)


« Je demande à saint joseph régler mes problèmes de coeur et de prier pour ma mère malade de l'insuffisance rénale chronique. » (T.L.)


« Saint Joseph, Aidez-moi à éduquer ma fille Nancy comme vous avez su le faire avec le petit Jésus que le Père vous a confié ». (F.A.)


« Seigneur,je te demande d'envoyer, un ange à l homme que j aime. Il est apparu à Joseph,alors qu'il s'apprêtait à rompre secrètement,avec Marie. Toi, qui sait "rattraper"ce qui semble perdu, manifestes Toi,pour que nous puissions nous soumettre à Ta Volonté. » (L.S.)


« Saint Joseph, je vous en supplie touchez le coeur d' Emmanuel pour sa conversion et preparer son esprit, son coeur pour la réconciliation, les retrouvailles, le pardon avec Edith la mère de ses enfants. Merci saint Joseph ». (E.F.)


« Demandez à St Joseph de régler pour moi tous mes problèmes de travail ». (S.V.)


« Venez en aide, St Joseph, a jacqueline quelle trouve un petit logement bien exposé merci pour elle; une amie que j'apprécie beaucoup » (M.J.)


Si vous aussi, avez des intentions de prières à confier à Saint Joseph, envoyez les moi par mail à franck.monvoisin@laposte.net et elles seront confiées à la prière des internautes.


Pour recevoir chaque jour par e mail la Méditation du Mois de Saint Joseph, abonnez-vous à la newsletter d'Images Saintes!


03 mars 2010

Le Mois de Saint Joseph

stjose10

Le Mois de Saint Joseph


Quatrième jour


Doute de Joseph au sujet de l'état dans lequel il voit Marie, sa résolution à cet égard


Suivant quelques auteurs, Joseph n'était pas encore instruit des grands desseins de bonté et de miséricorde de Dieu sur lui et sa vertueuse épouse. Le Seigneur, pour éprouver davantage sa foi et la rendre plus méritoire, ne lui avait pas encore révélé que le Verbe éternel s'était incarné dans le sein de Marie par l'opération du Saint-Esprit; et Marie, pour seconder les desseins du Seigneur, lui avait laisser ignorer la visite qu'elle avait reçue de l'archange Gabriel. Joseph voit alors Marie en cet état; mais il connaît sa piété, il est persuadé de la pureté de son cœur et de la sainteté de sa vie. Sa conduite toute angélique lui répond de sa fidélité ; mais sa situation dépose contre elle, et son silence même semble l'accuser. Il ne voit pas sur quoi absoudre, et il n'ose la condamner. Dans cette perplexité, il n'ose juger, s'abstient même de soupçonner, il ne se confie son doute à personne, il est si pénétré de respect pour Marie qu'il craint même de l'interroger. Que fera-t-il? Il prendra le parti le plus sage, le plus prudent, le plus digne d'un homme juste et d'une perfection consommée. Il s'éloignera de Marie, laissant à la Providence le soin de l'éclairer et de le tirer de son état anxiété. O conduite admirable de Joseph ! O silence encore plus admirable de Marie ! Joseph ! ô Marie ! Que vous êtes dignes l'un de l'autre ! En effet, quelle patience ! quelle réserve ! quelle prudence ! quelle charité ! quelle résignation dans Joseph, quel abandon à la divine providence ! Aussi, bon et vertueux Joseph, votre conduite, digne de l'admiration des anges, mérita-telle qu'un de ces esprits bienheureux vînt vous consoler et vous récompenser, en vous faisant connaître le mystère ineffable opéré dans Marie, et votre grandeur ainsi que votre félicité future. Mais, ô silence de Marie ! que vous êtes digne de l'admiration des siècles. Quoi qu'une parole de votre bouche aurait suffi et vous ne la dites pas, parce qu'elle ferait connaître à Joseph que Dieu avait fait de grandes choses que votre faveur. Marie, que vous été aimable dans ce silence !


Eviter le jugement téméraire


Quelle leçon pour nous ! Nous voulons toujours juger non-seulement les actions mauvaises du prochain, mais encore celles qui sont indifférentes. Les bonnes même ne sont pas à l'abri de notre censure, et alors nous supposons une intention détournée ou hypocrite. Nous ne savons pas voir les choses du bon côté : n'est ce pas nous condamner nous-mêmes en montrant que notre œil est mauvais, parce que notre cœur n'est pas bon ? Remarquons encore que nous prenons souvent en mauvaise part les actions des personnes que nous n'aimons pas, qui ne nous reviennent pas, qui ont froissé notre amour-propre; tandis qu'au contraire nous savons tout excuser dans celles que nous aimons. Nous voulons donc changer tout le monde, et cependant Joseph ne veut pas juger : Notre-Seigneur lui-même nous dit qu'il ne juge personne, et nous voudrons toujours juger impitoyablement les autres, tandis que nous ne voulons pas qu'on nous juge. O Joseph ! demandez pour nous à Jésus la prudence et la charité pour ne juger personne et si nous sommes attaqués, ô notre bon Père ! obtenez nous la grâce d'imiter votre aimable silence.


Exemple


En 1648, vivait à Naples un esclave si fortement attaché à sa religion, qu'il résista à tous les efforts qu'on fit pour lui faire abjurer le mahométisme. Il resta, malgré cela, fidèle à l'usage, où il était d'allumer tous les soirs une lampe devant une image de la sainte Vierge ; et, pour fournir à cette dépense, il mettait en réserve une partie de ses gages. Son maître s'en étant aperçu lui en demanda la raison." C'est, répondit-il, pour me mettre sous la protection de la Vierge Marie ; c'est aussi parce qu'elle me paraît une Vierge bien aimable, malgré les ténèbres de la nuit qui me cachent ses traits. " Aussitôt son maître, voulant profiter d'une circonstance qu'il croyait si favorable à sa conversion, envoya chercher un prêtre ; mais les efforts de son zèle ne lui attirèrent que des moqueries et des insultes. On ne se découragea pas on recourut à Dieu avec ferveur. Ces prières ne furent pas inutiles ; car, la nuit de l'Assomption, le Maure entendit une voix qui l'appelant par son nom, lui disait : Abel, Abel, réveille-toi et écoute. Il s'éveilla et vit, au milieu d'une lumière éclatante, une dame vêtue de blanc, accompagnée d'un vénérable vieillard qui tenait un vase plein d'eau. Elle lui adressa la parole et lui dit : Je suis Marie dont tu as révéré l'image dans le jardin, et celui que tu vois à mon côté est mon époux, Joseph. Je veux que tu te fasses chrétien et que tu prennes le nom de Joseph. A ces mots, l'esclave refuse obstinément d'acquiescer aux volontés de Marie, et la prie de lui commander toute autre chose. Alors Marie lui frappe sur l'épaule en lui disant : Allons, Abel, fais-toi chrétien. Le Maure touché se rendit aussitôt, et lui promit d'embrasser la religion Catholique. Marie prend alors le vase que portait Joseph, verse de l'eau sur la tête d'Abel, en lui disant : Abel, voilà comment fera le prêtre pour te baptiser, et elle disparut. Le lendemain Abel s'empressa de raconter a son maître tout ce qui s'était passé. A l'instant le prêtre est appelé, Abel est baptisé et il reçoit le nom de Joseph conformément à l'ordre qu'il avait reçu de Marie. (Patrignani, liv. 2, chap. 8.)


O Marie, conçue, etc.

Je vous salue, Joseph, etc.

Un Pater et un Ave pour les Prêtres

Saint_20Joseph

Prions les uns pour les autres

Intentions de prières confiées à saint Joseph


« Priez pour mon frère pierre auguste qui est aussi franciscain en cote d'ivoire et je voudrais qu'il devienne prêtre. Aussi pour le visas de mon fils Pierre Guillaume en Côte d'ivoire pour me rejoindre ici en Ecosse. car cela fait dix ans qu'on est séparés. Pour mon mariage ». (M.S.)


« Saint Joseph, aidez-nous à trouver un appartement au plus vite ». (F.M.)


« S’il vous plaît priez St Joseph pour mon époux afin qu’il obtienne du travail ». (M.A.A.B.)


« En ce mois de mars, dédié à Saint Joseph, je vous demande de bien vouloir prier pour un petit garçon de 9 ans, (Andrea) très gravement malade depuis l'age de 2 ans. Ses conditions sont désespérées. Prions pour sa guérison impossible pour les hommes...  Et, pour une autre personne (Dino) dans le comas pour une hémorragie cérébrale. » (L.C.)


« Mon mari vient de décéder, je vous demande de prier pour moi afin que je retrouve la paix. Priez également pour le repos de son âme, il s'appelait EDDY GASPARD ». (M.D.)


« Priez pour que mon affection sorte et se déroule très bien » (A. H.)


« Que je retrouve confiance et moi-même et la santé », je vous remercie «  (M.J.)


« Je voudrai prier sur l'intention que Saint Joseph m'aide à rendre la personne que J'aime heureuse avec moi, et de pouvoir s'unir si c'est la volonté de Dieu dans le secret de mariage afin qu'on forme une famille chrétienne, et je prie pour que Saint Joseph puisse le rapprocher de La Vierge Marie afin qu'Elle puisse le rapprocher de Jésus » (H.S.)


« Que le Seigneur m'aide à trouver un bon mari, à bien écrire et bien lire pour être efficace dans mes cours. Saint Joseph intercède pour moi auprès de ton fils ». (M.N.)


« Je voudrais prier sur l'intention que saint Joseph m'aide à m'unir à mon mari dans le sacrement du mariage et ainsi approcher à la table sainte du Seigneur; car depuis 6 ans nous ne nous communions plus car nous avions eu un enfant. Mais que tout cela soit faite selon la volonté de Jésus et non la mienne ». (B.A.)


« prions pour Christophe qui a eu un grave accident travail ,qu'il  est beaucoup de courage  ainsi que toute sa famille qui est très présente auprès de lui  ;nous sommes tous avec vous dans nos prières ». (M.J.)


« Je demande à saint joseph régler mes problèmes de coeur et de prier pour ma mère malade de l'insuffisance rénale chronique. » (T.L.)


« Saint Joseph, Aidez-moi à éduquer ma fille Nancy comme vous avez su le faire avec le petit Jésus que le Père vous a confié ». (F.A.)


Si vous aussi, avez des intentions de prières à confier à Saint Joseph, envoyez les moi par mail à franck.monvoisin@laposte.net et elles seront confiées à la prière des internautes.


Pour recevoir chaque jour les méditations du Mois de Saint Joseph, abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes

02 mars 2010

Le Mois de Saint Joseph

stjose10

Le Mois de Saint Joseph


Troisième jour


Joseph désire avec ardeur la venue du Messie


A l'époque où vivait Joseph, on était généralement dans l'attente de la venue du Messie. Les temps approchaient et les regards de tout l'univers se tournaient vers la Judée, où devait paraître l'étoile de Jacob. Joseph, instruit des prophéties, soupirait ardemment après son arrivée A sa foi, plus vive que celle des patriarches et des prophètes de l'ancienne loi, devait exciter dans son cœur les désirs les plus enflammés. En effet, quels devaient- ils être, lorsque nous entendons les justes de l'ancien Testament qui l'attendaient, s'écrier : »Oh ! quand les cieux s'ouvriront-ils? Oh ! quand descendrez-vous, Seigneur. Que les cieux fassent pleuvoir le Justice et que la terre fasse germer le Sauveur. Le jour est proche, disent-ils, bientôt il va arriver ; lorsque nous voyons le juste Siméon inondé de joie en voyant entre ses bras celui qu'il désirait de puis si longtemps. Or, si Dieu faisait naître de si violents désirs dans un vieillard destiné à le recevoir dans ses bras, dans des prophètes chargés seulement de l'annoncer; quels désirs ardents, quels soupirs enflammés devait-il exciter dans Marie qui devait concevoir et le porter dans son sein, et dans Joseph qui devait jouir souvent de ses caresses, et vivre si longtemps sous le même toit que lui? oui, tandis que Joseph de son côté appelait de toute l'ardeur de ses vœux le Messie promis au peuple d'Israël, Marie, dans le temple, était dans la même attente ; son cœur éprouvait les mêmes ardeurs. Leurs cœurs, sans se connaitre, brûlaient des mêmes mîmes d'amour de Dieu. Quels regards de complaisance le Verbe éternel devait-il arrêter alors sur ces deux innocentes créatures ? Avec quel plaisir il devait recevoir la suave odeur de leur fervente prière Oui, vierge aimable, devait- il dire, bientôt uni à la nature humaine, je reposerai en ton sein et comblerai tes désirs. Oui, bon Joseph, tu me désires, mais bientôt tu me verras de tes yeux, tu me toucheras de tes mains, tu me presseras contre ton cœur.


Désir de connaître Jésus inconnu au monde


Nous ne pouvons pas, il est vrai, désirer la venue de Jésus-Christ: il y a dix-huit siècles qu'il a paru parmi les hommes et qu'il a conversé avec eux : mais nous pouvons et devons désirer de le connaitre, puisque c'est en cela que consiste la vie éternelle. Toutes les sciences les plus sublimes ne sont que vanité, pur néant à coté de la connaissance de Jésus-Christ. Il renferme tous les trésors de la science et de la sagesse de Dieu. Il est l'assemblage de toutes les beautés, comme le soleil réunit dans son centre tous les rayons dont il embellit l'univers. Ses beautés, dit Bossuet, ce sont ses grandeurs et ses faiblesses ; il est beau dans le sein de son Père ; il est beau en sortant du sein de sa Mère; il est beau égal à Dieu ; il est beau égal aux hommes; il est beau dans ses miracles ; il est beau dans ses souffrances;  il est beau méprisant la mort ; il est beau promettant la vie ; il est beau descendant aux enfers ; il est beau montant aux cieux ; partout il est digne d'admiration; O Jésus-Christ ! O mon amour ! Son cœur  divin est une fournaise d'amour; il nous aime autant que son Père l'aime. Quelles richesses inénarrables de charité ne trouverons nous pas en lui ? C'est ce qui faisait dire à saint Paul, émerveillé de tous ces trésors de vérité, de grâce et de gloire, qu'il priait instamment le Seigneur de faire connaître aux Chrétiens la science suréminente de la charité de Jésus. Toute autre science, à ses yeux, n'était que perte, néant, ordure. Il ne voulait savoir autre chose que Jésus et Jésus crucifié. O bon Joseph ! faites que j'étudie désormais Jésus, que j'apprenne à connaître ce Sauveur que le monde ne connait pas, et que je fasse ma principale étude de sa vie, de ses souffrances et de sa gloire.


Exemple


Deux religieuses redoutaient le saint exercice de l'oraison, en raison des difficultés qu'elles y rencontraient. Toutes deux, dans l'espoir de les surmonter s'adressèrent à saint Joseph. L'une d'elles ne fit que l'invoquer ; l'autre ne fit qu'une neuvaine: leurs prières furent exaucées, et elles ne tardèrent pas à ressentir les effets de sa protection. Bientôt les difficultés s'aplanirent, et le champ de l'oraison qui leur avait paru si stérile et si aride, se couvrit de verdure et de fleurs, tellement que l'oraison devint le plus agréable et le plus doux de leurs exercices spirituels.


O Marie, conçue, etc.

Je vous salue, Joseph, etc.

Un Pater et un Ave pour les évêques

calendar72

Prions les uns pour les autres

Intentions de prières avez confiées à saint Joseph


« Priez pour mon frère pierre auguste qui est aussi franciscain en cote d'ivoire et je voudrais qu'il devienne prêtre. Aussi pour le visas de mon fils Pierre Guillaume en Côte d'ivoire pour me rejoindre ici en Ecosse. car cela fait dix ans qu'on est séparés. Pour mon mariage ». (M.S.)


« Saint Joseph, aidez-nous à trouver un appartement au plus vite ». (F.M.)


« S’il vous plaît priez St Joseph pour mon époux afin qu’il obtienne du travail ». (M.A.A.B.)


« En ce mois de mars, dédié à Saint Joseph, je vous demande de bien vouloir prier pour un petit garçon de 9 ans, (Andrea) très gravement malade depuis l'age de 2 ans. Ses conditions sont désespérées. Prions pour sa guérison impossible pour les hommes...  Et, pour une autre personne (Dino) dans le comas pour une hémorragie cérébrale. » (L.C.)


« Mon mari vient de décéder, je vous demande de prier pour moi afin que je retrouve la paix. Priez également pour le repos de son âme, il s'appelait Eddy Gaspard ». (M.D.)


« Priez pour que mon affection sorte et se déroule très bien » (A. H.)


« Que je retrouve confiance et moi-même et la santé », je vous remercie «  (M.J.)


« Je voudrai prier sur l'intention que Saint Joseph m'aide à rendre la personne que J'aime heureuse avec moi, et de pouvoir s'unir si c'est la volonté de Dieu dans le secret de mariage afin qu'on forme une famille chrétienne, et je prie pour que Saint Joseph puisse le rapprocher de La Vierge Marie afin qu'Elle puisse le rapprocher de Jésus » (H.S.)


« Que le Seigneur m'aide à trouver un bon mari, à bien écrire et bien lire pour être efficace dans mes cours. Saint Joseph intercède pour moi auprès de ton fils ». (M.N.)


Si vous aussi, avez des intentions de prières à confier à Saint Joseph, envoyez les moi par mail à franck.monvoisin@laposte.net et elles seront confiées à la prière des internautes.

01 mars 2010

Le Mois de Saint Joseph

stjose10

Le Mois de Saint Joseph


Deuxième jour


Joseph figuré dans l'Ancien Testament, et destiné à être l'époux de Marie et le gardien de Jésus


Dieu, dans son immense charité, résolu de donner son Fils pour racheter les hommes, a voulu qu'il fût figuré et annoncé pendant 4000 ans. Mais il est aussi entré dans ses desseins que tous ceux qui devaient concourir immédiatement à l'lncarnation du Verbe, ou à l'œuvre de la Rédemption fussent figurés et annoncés comme lui. Aussi voyons-nous Marie figurée dans Eve, annoncée aussitôt après la chute de l'homme; et dans la suite des siècles, on trouve bien d'autres figures et d'autres prophéties., qui ont Marie pour objet. L'Eglise et les Apôtres ont été pareillement figurés et annoncés. Joseph aussi devait l'être. Nous trouvons, en effet, dans nos livres saints, un personnage, patriarche de l'ancienne loi, comme Joseph devait l'être de la nouvelle. L'un et l'autre portent le même nom, et quoique le fils de Jacob soit la figure de Jésus-Christ dans plusieurs de ses actions, il en est pourtant dans lesquelles on ne peut méconnaître les rapports qu'il a avec l'époux de Marie. Le premier est averti en songe comme le second des volontés de Dieu. L'un reçoit les hommages du soleil et de la lune, et l'autre ceux de Jésus, soleil de justice, et de Marie, lune mystérieuse qui communique à la terre la lumière qu'elle reçoit du soleil Celui-là est établi chef de la maison de Pharaon, et celui-ci, chef de la sainte Famille. Mais ensuite, si Dieu a pourvu de tant de grâces, et de privilèges celle qu'il destinait à devenir la mère de son Fils, que de faveurs semblables ne dût-il pas communiquer à joseph, à qui il devait confier la garde de la virginité de l'immaculée Marie, et de l'enfance de Celui en qui il mettait toutes ses complaisances. Aussi le voyons nous pratiquer les vertus évangéliques inconnues jusqu'alors. Quelle Humilité ! Quelle pureté ! Quel amour pour la vie cachée, pour les mépris et les souffrances ! Quelle patience dans les persécutions !


Connaître et suivre sa vocation


Dieu nous a aussi donné des vertus et-des inclinations propres a l'état auquel il nous destine. Appliquons-nous donc à connaître la volonté de Dieu, et prions pour avoir la force et le courage de l'accomplir. Il faut avant tout mériter par la ferveur de ses prières et par l'innocence de sa vie, que Dieu nous éclaire. Dans l'examen que nous ferons en suite de notre vocation ayant en vue notre salut éternel ; c'est ce qu'il faut se proposer dans toute entreprise et dire avec St. Louis de Gonzague : Quel rapport cette chose a-t-elle pour l' éternité ? Le salut, voilà la fin ; l'état, la vocation, voilà le moyen. Il faut examiner dans quel état nous trouverons plus de moyen de salut, et moins d'obstacles pour y arriver. Donc il faut renoncer à tout état qui nous offrirait des obstacles dont nous ne pourrions triompher. On doit ensuite examiner, en fermant l'oreille à la voix des passions et de la nature, quelles sont les inclinations ou les répugnances que nous trouvons en nous pour tel ou tel état, exposer le tout à un directeur sage et éclairé, et lui laisser liberté entière de décider même contre nos désirs, prier enfin jusqu'à ce que le Ciel nous fasse connaître sa volonté. Saint Joseph ! si je suis engagé dans un état, obtenez-moi la grâce d'en accomplir les obligations avec fidélité pour pouvoir me sauver. Si, au contraire, je n'ai fait encore aucun choix, veuillez être mon guide. Ainsi que l'ange qui vous faisait connaître les volontés de votre Dieu, dites moi si je dois aller en Egypte ou rester à Nazareth. Protégez votre enfant, et ne permettez pas qu'il s'engage dans une fausse route, dans laquelle bientôt il vous oublierait et serait fort exposé à perdre le ciel pour prendre le chemin de l'enfer.


Exemple


Quelques femmes de Zumaga, dans la Biscaye, s'étaient réunies avec le désir de se consacrer à Dieu dans l'ordre des carmélites déchaussées. Elles en écrivirent d l'évêque de Pampelune, leur premier pasteur. Celui-ci n'approuvait qu'en partie leur projet. Il se rendit à Zumaga pour leur proposer une règle moins austère que celle qui avait fixé leur choix. Ces bonnes femmes renouvelèrent leurs instances, mais le prélat ne se rendit pas. Il leur enjoignit de choisir un institut quelconque parmi ceux qui no prescrivaient pas d'aller pieds nus, et ne leur donna pour délibérer que le temps qu'il allait mettre à célébrer la messe ajoutant que si, dans cet intervalle, elles n'avaient pas fait leur choix, il leur indiquerait lui-même l'ordre où elles devraient entrer. A ces mots, il se rendit à l'église et commença la messe. Les pieuses femmes de leur côté, au lieu de délibérer, se mirent à supplier Notre-Seigneur de vouloir les admettre à prendre l'habit et la recèle les Carmélites déchaussées. Notre-Seigneur es exauça par l'entremise de suint Joseph. Le Saint apparut à l'évêque pendant la messe, le reprit fortement d'avoir affligé ces bonnes âmes en se refusant à leurs pieux désirs, et lui ordonna de les autoriser à embrasser la règle sainte Thérèse. La messe finie, l'évêque alla leur raconter l'apparition de Saint Joseph et l'ordre qu'il en avait reçu. Il mit le comble à leur joie en leur donnant la permission tant désirée d'embrasser la réforme du Carmel, et en plaçant la nouvelle maison sous l'invocation du saint qui s'en était d'avance et si hautement déclaré le protecteur. (Dévotion à saint Joseph, liv. 2, chap. l .)


O Marie, conçue, etc.

Je vous salue, Joseph, etc.

Un Pater et un Ave pour notre Saint Père le Pape

joseph_betrothed06

Prions les uns pour les autres

Intentions de prières confiées à saint Joseph


Priez pour mon frère pierre auguste qui est aussi franciscain en cote d'ivoire et je voudrais qu'il devienne prêtre. Aussi pour le visas de mon fils Pierre Guillaume en Côte d'ivoire pour me rejoindre ici en Ecosse. car cela fait dix ans qu'on est séparés. Pour mon mariage. (M.S.)


Saint Joseph, aidez-nous à trouver un appartement au plus vite. (F.M.)


Si vous aussi, avez des intentions de prières à confier à Saint Joseph, envoyez les moi par mail à franck.monvoisin@laposte.net et elles seront confiées à la prière des internautes.

Si vous souhaitez recevoir chaque jour la méditation du Mois de Saint Joseph, abonnez-vous à la newsletter d'Images Saintes!



28 février 2010

Les Quinze Vendredis du Cœur de Jésus 10/15

untitled

Les Quinze Vendredis du Cœur de Jésus

Don Tomaselli, Salésien de Don Bosco

Dixième vendredi

Réparation pour les amusements mondains

Lecture

Dieu ne défend point l'amusement licite, puisque la distraction est nécessaire à la vie, mais la plupart se figurent qu'il n'est pas possible de s'amuser sainement. Les amusements que le monde nous propose en ces temps modernes, s'ils ne sont pas rejetés, sont très souvent dangereux: les cinémas, par exemple, sont assaillis, et les films très souvent sans moralité, la tension d'esprit porte à pécher en pensées et suscite des désirs malsains. Dans la pénombre, combien de misères morales on doit déplorer... Que dire des bals modernes qui sont inspirés par Satan pour la perte des âmes? L'insouciante jeunesse veut se divertir, et l'ennemi des âmes a beau jeu pour faire entacher le lys de la pureté. Combien de fautes l'on peut commettre dans les soirées et bals déguisés! A l'époque estivale, l'on est attiré sur les plages; ce n'est pas toujours le besoin des bains qui attire la jeunesse, mais l'espoir d'amusements: les hommes et les femmes, les grands et les petits, dans des costumes que l'on pourrait appeler inexistants, passent de longues heures dans l'oisiveté, multipliant dans cette atmosphère les péchés de scandales par des conversations obscènes, des regards indiscrets, des pensées et désirs mauvais. Toutes ces choses défendues se répercutent sur le Cœur de Jésus, et Il est obligé de dire, comme au Jardin de Gethsémani: « Mon âme est triste jusqu'à la mort ». Jésus, pendant Son Agonie dans ce jardin, s'adressant aux Apôtres pour chercher un réconfort, leur disait: « Veillez et priez ». A présent, Il s'adresse à ses dévots pour être consolé. Faisons réparation au Cœur de Jésus, en priant pour ces aveugles qui courent follement derrière les faux plaisirs de la vie et promettons-Lui de ne pas imiter leur conduite. S'amuser, oui, mais jamais entrer dans une salle de cinéma sans avoir consulté le programme et bien sûr que les films sont moraux. Si le spectacle réservait des surprises, il est de notre devoir de quitter la salle: moins l'on voit de tels amusements, et plus notre âme reste sereine. Il est nécessaire d'être quelque peu sévère pour la jeunesse, afin qu'elle n'aille pas trop souvent au cinéma: ces amusements gâtent peu à peu l'esprit. Que les parents ne l'oublient pas. Ceux qui aiment vraiment le Sacré Cœur doivent s'abstenir le plus possible des soirées de bal; qu'ils n'oublient pas que la danse moderne offre trop de promiscuité: c'est le vrai pas du Diable, et l'on ne peut contenter Jésus et Satan, personne ne peut servir deux maîtres. Si, dans la saison balnéaire, une cure de bains de mer est utile, il faut y aller avec toutes les précautions que suggère une conscience droite, sans se laisser entraîner par les modes. Il n'est pas utile d'aller à la mer pour nettoyer le corps et salir d'âme de la fange qui nous prédispose au feu éternel. Il ne faut pas que nous nous disions: « le monde est ainsi fait et nous profitons des amusements qu'il nous présente. Il faut s'adapter à son temps ». Jésus a dit solennellement: « Malheur à ceux qui suivent les directives perverses du monde ».

Bouquet spirituel: Se priver d'amusement où il y a danger d'offenser Jésus et conseiller aux autres d'en faire autant.

Prière: Chaque jour de la semaine, réciter 5 Notre Père, je Vous salue Marie et Gloire au Père en réparation des intentions du Vendredi.

Sepia_Jesus


Le Mois de Saint Joseph

stjose10

Le Mois de Saint Joseph


Premier jour


Jésus, Marie, les Anges


Le Sauveur Jésus en venant au monde s'est proposé de nous donner dans sa personne, un modèle à suivre. Je vous ai donné l'exemple nous dit-il, afin que vous fassiez et que j'ai fait. La vie chrétienne consiste donc à marcher sur les traces de Jésus-Christ. Pourrons-nous ne pas rendre Joseph un culte tout particulier. lorsque nous voyons le Sauveur employer une bonne partie de sa vie à honorer Marie et Joseph. En effet, que nous dit saint Luc des occupations de Jésus pendant dix-huit ans qu'il demeura à Nazareth? Il était soumis à Joseph. Il ne s'est donc pas contenté de l'honorer comme un fils honore son père pendant son enfance, mais Jusqu'à sa mort il a reconnu son autorité paternelle. Il lui obéissait, il l'honorait, il le respectait. Quel honneur pour Joseph ! Quelle gloire pour ce saint patriarche de commander non pas au plus grand roi de l'univers, mais au roi des rois, à celui dont l'empire s'exerce au ciel, sur la terre et dans les enfers ! O saint Joseph ! faites que j'imite Jésus dans le culte qu'il vous rend, on plutôt, fin que les hommages que je m'efforce de vous rendre vous soient plus agréables, je les unis à ceux de mon Sauveur et vous offre tous les honneurs que vous a rendus cet Homme-Dieu. Puissè-je obtenir par là votre puissante protection et le salut de mon âme!


Modèles du culte que nous devons rendre à Joseph


Marie avait reçu de Dieu Joseph pour époux ; c'était un don bien précieux à ses yeux, aussi conserva-t-elle, toujours pour lui le respect, l'amour et la déférence qu'une vertueuse épouse a pour un saint époux. Mais ce qui remplit Marie de vénération pour Joseph, c'est lorsqu'elle vit qu'il était le gardien de sa virginité. Cette vertu lui fut si chère que la dignité de mère de Dieu ne put en balancer le prix. Quelle reconnaissance, quelle vénération n'eut-elle pas pour Joseph lorsque son doute non-seulement lui découvrit sa sublime vertu, mais lui fit prévoir qu'il deviendrait la preuve la plus irrécusable de son inviolable virginité ! Aussi, comme épouse vierge lui donna-t elle son cœur immaculé et comme Vierge-Mère lui remit-elle entre les mains son cher Jésus. Quelle ne devait pas être son admiration pour son chaste époux, à mesure qu'elle découvrait les trésors de vertus que son cœur renfermait, mais surtout quel ne devait pas être son amour pour lui : car qui ne sait combien on est porté à aimer les cœurs vertueux. Marie! faites que, comme vous j'honore Joseph, et qu'en sa qualité de gardien de la pureté de mon âme, je lui donne aussi mon cœur pour que vous et lui Je présentiez à Jésus, et le préserviez du souffle empoisonné de Satan. Joseph fut honoré par les anges, ces esprits bienheureux voyaient en lui un saint qui leur était égal par ses vertus et ses fonctions, mais supérieur par ses titres et sa dignité. La pureté, qui élève les anges au-dessus des bombes, était si parfaite en Joseph, que non-seulement elle le plaçait parmi les anges, mais qu'elle l'élevait au-dessus d'eux; car Marie se troubla à la vue d'un ange, mais jamais à celle de Joseph. Ensuite, dit le pieux Gerson, les yeux de Marie distillaient une sorte de rosée virginale qui purifiait de plus en plus les cœurs où elle tombait, et comme cette rosée céleste tombait chaque jour eu abondance sur le lis de Joseph toujours expose et toujours ouvert à son influence, chaque jour ajoutait un nouvel éclat à la pureté de son cœur. Aussi voyons nous que les anges le visitèrent quatre fois, et, en lui parlant, ils lui témoignèrent un plus grand respect qu'a tous les personnages de l'ancienne loi vers lesquels ils lurent envoyés. Je m'unis donc aux anges, ô bon Joseph, pour vous honorer, et je prie mon ange gardien de le faire pour moi et avec moi: mais comme je me sens fortement porté à vous honorer et a vous aimer, je prends la résolution, non seulement de vous honorer tous les jours de ma vie, mais encore de vous faire connaître et aimer par tous ceux que je pourrai.


Exemple


Pendant que le P. Louis Lallemant était recteur du collège de Bourges, il eût occasion de reconnaître dans deux jeunes régents des classes inférieures un grand fonds de piété. Aux approches de la fête de saint Joseph, il les appela et leur promit d'en obtenir pour chacun d'eux, telle grâce qu'ils désireraient, pourvu qu'ils exhortassent leurs écoliers à prendre de la dévotion pour lui, et à lui rendre quelques hommages particuliers le jour de sa fête. Les deux régents acceptèrent de grand cœur la proposition, et leurs exhortations furent si efficaces, que le jour de saint Joseph les deux classes entières firent la sainte communion en son honneur. Le même jour ils se rendirent chez le P. recteur, et chacun d'eux lui déclara en secret la grâce qu'il désirait obtenir par l'intercession de saint Joseph. Le premier (c'était le célèbre P. Nouet) demanda la grâce de savoir écrire et parler dignement de Notre-Seigneur. On ignore quelle grâce avait demandée le second ; on sut seulement qu'il l'avait obtenue. Quant au P. Nouet. on peut juger par ses ferventes prédictions, par ses nombreux ouvrages, et spécialement par celui qu'il composa sur les excellences de Jésus-Christ, où l'on voit étinceler des lumières Célestes et des flammes d'amour capables d'embraser tous les cœurs, que ses vœux avaient été exaucés. (Dévotion à saint Joseph, liv. l , chap. 11.)


Marie, conçue, etc.

Je vous salue, Joseph, etc.

Un Pater et un Ave pour l'Église

Num_riser0038

Très chers amis,

fidèles visiteurs et lecteurs du blog Images Saintes, en ce Moi de Saint Joseph, prions les uns pour les autres: si vous avez des intentions de prières, n'hésitez pas à mes envoyer à franck.monvoisin@laposte.net, et elles seront confiées à la prière des internautes.

Fraternellement,

Franck Monvoisin,

rédacteur du blog

27 février 2010

Le Mois de Saint Joseph

091

Mois de Saint Joseph


Pratique de ce mois


Pour faire le mois de saint Joseph, on peut se borner, il est vrai, à lire chaque Jour une méditation : mais nous sommes ainsi faits, que si des pratiques de piété ne viennent pas alimenter, pour ainsi dire, notre dévotion, nous courons risque de n'en pas retirer de grands fruits. On peut les comparer à ces petites racines qui communiquent à un arbre sa sève et sa fraîcheur, et lui font produire des fruits abondants. On proposera plusieurs pratiques à faire pendant ce Mois, afin que chacun puisse choisir celles qui lui conviendront le mieux. La veille du 1er Mars, on aura soin de dresser, dans un lieu retiré de sa maison, un petit autel sur lequel on mettra une image de saint Joseph, que l'on ornera suivant sa dévotion; Si on fait le mois de Mars en communauté ou avec plusieurs personnes, on chantera un couplet d'un cantique en son honneur avant de commencer ; puis la personne la plus respectable de l'assemblée lira le sujet de méditation. Elle récitera à la fin la prière; « Marie, conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous. », « Je vous salue, Joseph, plein de grâces, le Seigneur est avec vous; vous êtes béni par-dessus tous les hommes ; et Jésus le fruit des entrailles de votre épouse est béni; saint Joseph père nourricier de Jésus, et époux de la bienheureuse Vierge Marie, priez pour nous maintenant et à l'heure de notre mort. Ainsi soit il. » Un Pater et un Ave pour les différentes classes de la société, ainsi qu'il est marqué. On terminera enfin, par le chant d'un second couplet du même cantique que l'on a chanté en commençant; On dira la prière : Je vous salue, Joseph, etc., tous les matins et tous les soirs, et au commencement des principales actions ; On prononcera souvent, pendant le jour, les saints noms de Jésus, Marie, Joseph ; Après avoir recommandé son âme à Dieu, avant de s'endormir on dira : « Saint Joseph, digne époux de la vierge Marie, souvenez-vous de moi pendant mon agonie. » On communiera le mercredi en l'honneur de saint Joseph, suivant l'avis de son confesseur; On pourra mettre l'image de saint Joseph dans un lieu apparent de sa maison, pour montrer qu'il en est le protecteur. On pourrait encore mettre dans son livre de prières, porter sur soi une petite image de Saint Joseph, que l'on baisera le matin et le soir affectueusement et dévotement.


Considération pour la veille du premier jour


But que l'on doit se proposer en faisant ce mois


Voici le mois de Joseph qui va commencer. Avec quelle joie les vrais et dévots serviteurs de ce grand Saint voient-ils arriver ce beau mois, pendant lequel ils pourront satisfaire leur dévotion par les hommages et les prières qu'ils lui adresseront, et recevoir avec abondance les grâces et les faveurs qu'il ne manquera pas de leur obtenir; car il est bien puissant auprès de Dieu. Si un saint a dit de sa vertueuse épouse, Marie, qu'elle était une toute-puissante suppliante, un vertueux personnage n'a pas craint d'avancer que Joseph au ciel ne demande pas, mais qu'il commande. Ce mois, ainsi que celui de Marie, est un mois de bénédictions, un mois d'abondantes moissons pour celui qui sait recueillir. C'est un de ces mois dont le souvenir nous sera bien doux au moment de la mort; nous le distinguerons parmi les autres, et ses jours seront comptés parmi les jours pleins qui seront inscrits au livre de vie. Mais quelle fin devons-nous nous proposer pendant ce mois ? Nous ferons trois choses : notre intention sera, premièrement, d'honorer saint Joseph ; deuxièmement, d'imiter surtout celle de ses vertus qui nous sera plus nécessaire ; troisièmement, comme c'est dans ce mois que l'on croit que saint Joseph est mort, et que Jésus l'a établi pour être le patron des mourants, nous ferons, à partir de sa fête, une préparation à la mort, afin de régler les affaires de notre salut et nous mettre par là en état de paraître devant Dieu. Honorer saint Joseph. Un saint mérite d'autant plus d'honneurs qu'il a retracé plus fidèlement en lui la vie de Jésus, qu'il a été comblé de plus de grâces, et que ses vertus ont été plus sublimes et plus héroïques. Or, peut-on trouver, après Marie, un saint qui ait été une copie plus parfaite de la vie du Sauveur ? Pendant dix-huit ans qu'il vécut avec Jésus, il conserva avec le plus grand soin les instructions qui sortaient de sa bouche adorable, pour les retracer dans sa conduite. Tout en usant de son autorité paternelle, il imita avec la plus grande fidélité celui dont il admirait chaque jour les vertus divines. Que de grâces de toutes sortes Dieu ne répandit-il pas dans son âme, à raison de sa sublime vocation de Père-nourricier de Jésus, d'époux de la plus pure des vierges, à raison de ion humilité et de sa fidélité à correspondre à tant de faveurs ? Non, jamais il ne sera donné à nos faibles regards de contempler toute l'étendue des grâces, dont le cœur de saint Joseph fut rempli. Ses vertus enfin ont été sublimes et héroïques. Sa seule humilité, qui l'a porté à cacher sous le voile de l'obscurité et du silence tous ses privilèges et les faveurs signalées dont Jésus l'a comblé, peut nous faire juger de la grandeur de toutes les autres. En effet, l'humilité est le fondement et la base de la perfection ; que dire donc de cet édifice de vertus, lorsque ses fondations sont si solides, si profondes et si parfaites ? Honneur donc vous soit rendu, ô glorieux saint Joseph ! Plus vous vous cachez, plus vous nous faites voir la gloire dont vous êtes revêtu ; plus vous vous abaissez, plus Dieu vous élève ! Gloire soit au Père, au Fils et au Saint-Esprit, qui ont opéré en vous tant de merveilles dignes de notre admiration et de nos hommages. Nous devons l'imiter. Dans le monde, un enfant se déshonore et déshonore sa famille, lorsqu'il s'écarte du chemin que lui ont tracé ses ancêtres, et que, par des actions indignes, il ternit la gloire de ses pères. Aussi les descendants ont-ils soin de soutenir l'honneur de leur famille en marchant sur les traces de leurs aïeux. Enfants de Joseph, montrons qu'il est notre père et que nous sommes ses enfants. Soutenons la gloire que nous avons de lui appartenir; étudions pendant ce mois ses vertus, et retraçons-les dans notre conduite; soyons, comme lui, humbles, doux, patients, obéissants, purs, pleins d'amour de Dieu, silencieux, recueillis; mais surtout examinons quelle est la vertu qui nous manque, et faisons tous nos efforts, avec le secours de son intercession, pour la faire croître en nous.  O bon Joseph, cette qualité que mon cœur ajoute naturellement à votre nom, me fait espérer que vous m'aiderez pendant ce mois, parce que, grand Saint, quoiqu'il m'en coûte, je veux, avec votre secours et celui de la grâce, qui ne me manquera pas, vous ressembler un peu. Priez donc pour que je ne manque pas à la grâce et que la racine amère du péché ne vienne pas en prenant de  l'accroissement dans mon cœur, arrêter ses progrès. Enfin nous nous préparerons à la mort. Que ce mois aura produit en nous de fruits abondants de grâce, si en le terminant, nous pouvons, avec la même tranquillité d'âme que le vieillard Siméon, dire à Dieu : Vous pouvez maintenant laisser mourir votre serviteur en paix ! Le bon Saint Joseph nous y disposera, et non-seulement nous mettrons ordre à nos affaires pour paraitre en sûreté devant Dieu, mais encore il nous obtiendra la grâce de mourir dans le baiser du Seigneur. Saint Joseph, nous vous la demandons instamment cette grâce, pour nous et pour tous ceux qui n'y pensent pas; elle est la plus précieuse de toutes, puisque c'est elle gui nous ouvrira la porte du Ciel, et nous mettra en possession du Trône qui nous est préparé dès le commencement du monde. Priez donc pour nous maintenant et a l'heure de notre mort.


Exemple


Deux religieux, Carmes déchaussés de Grenade, sortaient du monastère des Carmélites de cette ville, lorsqu'ils virent venir à leur rencontre un homme assez avancé en âge, et d'un aspect vénérable, qui se plaça entre eux et  leur demanda d'où ils venaient. Le plus ancien des deux répondit qu'ils venaient du couvent des Carmélites déchaussées. Mes Pères, reprit l'inconnu, pourquoi donc ont-elles tant de dévotion à saint Joseph? C'est, répondit le religieux, parce que notre sainte Mère, Thérèse do Jésus, en avait elle-même beaucoup pour ce grand Saint, qui la secondait puissamment  dans la fondation de ses monastères, et lui obtenait mille grâces du Ciel ; aussi a-t-elle, par reconnaissance, donné le nom de saint Joseph à presque tous ceux qu'elle a fondés. Je le savais déjà, répliqua l'inconnu, regardez-moi en face, et ayez pour saint Joseph une dévotion pareille à celle de votre Mère ; tout ce que vous lui demanderez, vous l'obtiendrez." A ces mots il disparut, et les deux religieux eurent beau regarder do tous côtés, ils ne virent plus personne. Arrivés à leur couvent, ils rendirent compte au supérieur de tout ce qui venait d'arriver. " C'était saint Joseph, leur dit-il, ce n'est pas pour vous, mais pour moi qu'a eu lieu cette apparition ; car je n'étais pas aussi dévot que j'aurais dû l'être à saint Joseph, mais désormais Je le serai." Cet événement arriva en 1584, deux ans après la mort de sainte Thérèse. (Dévotion à Saint Joseph, de Paltrigani, liv. 2, ch. 1.)


O Marie, conçue, etc.

Je vous salue, Joseph, etc.

Un Pater et un Ave

stjose10

Pour recevoir chaque jour la méditation du Mois de Saint Joseph, abonnez-vous à la Newsletter d'Images Saintes!

26 février 2010

Les Quinze Vendredis du Cœur de Jésus 9/15

untitled

Les Quinze Vendredis du Cœur de Jésus

Don Tomaselli, Salésien de Don Bosco

Neuvième vendredi

Réparation pour la mauvaise presse

 

Lecture

 

Comme le corps a besoin de nourriture, l'esprit doit s'alimenter par l'instruction. Si la nourriture est saine, la santé est bonne; mais si elle est empoisonnée, elle entraîne la mort. Il en est de même pour l'esprit: si nos livres sont bons, ils apportent la lumière et le réconfort au cœur; si, au contraire, ils sont corrompus, ils guident vers la corruption. Comment reconnaître si la presse est bonne ou mauvaise? Dans son contenu et à la façon de ses commentaires. Le livre mauvais est celui qui parle mal de l'Eglise, de ses Ministres, des pratiques religieuses, du Saint Père, en un mot tout ce qui représente une controverse aux enseignements de Dieu par ses commandements. De même, un livre est mauvais quand il traite des sujets mettant en évidence les passions humaines, dans l'indécence et l'immoralité; aujourd'hui, dans le monde, on lit n'importe quoi, et la plupart des journaux sont mauvais. L'écrivain calcule que le livre ou la revue qui traite des sujets libertins est lu par la jeunesse avec avidité, car il étale les divers aspects des passions humains dont nous sommes affligés, et sous prétexte de moralité, il cache un poison violent pour les âmes; c'est par amour du gain qu'il ne se fait pas scrupule de déverser la boue qui salit moralement. Qui pourrait jamais calculer le mal que peut produire un mauvais livre? Combien de mauvaises pensées il suscite et fait glisser vers l'impureté. Chaque livre mauvais en circulation est une nouvelle blessure au Cœur de Jésus, car il est cause du danger que courent les âmes, et de leur éternelle perdition. O cher Jésus! En quelle amertume est plongé Votre Divin Cœur à la vue des péchés commis par la mauvaise lecture. Nous voulons prendre part à Votre Douleur et Vous consoler. Les âmes aimantes du Cœur de Jésus doivent détester et s'abstenir de toute lecture douteuse puisque cela constitue un péché grave de les lire, de les conseiller, de les prêter à d'autres ou même de les garder: c'est très mal. Il faut promettre à Jésus de les détruire de suite, puisqu'ils représentent un danger moral, on ne doit pas tenir compte de leur valeur. Notre âme à coûté plus cher à Jésus, il est juste que nous lui consentions quelques sacrifices. Le démon est très habile pour nous suggérer bien des raisons pour ne pas détruire un ouvrage auquel on tient; mais ils ne faut pas hésiter. Il est préférable de brûler un livre que d'exposer notre âme à la flamme éternelle. Chaque mauvais roman que l'on détruit, c'est un démon que l'on enlève de la circulation: l'Evangile est a conseiller à toutes les familles, la vie des Saints, de préférence des contemporains, et toute revue vraiment Chrétienne, cela représente assez d'agrément et de quoi nourrir notre esprit. Par ce moyen, beaucoup d'âmes ont trouvé la vie de perfection et même de sainteté.

 

Bouquet spirituel: Détruire au plus vite la mauvaise presse qui pourrait se trouver chez vous.

 

Prière: Chaque jour de la semaine, réciter 5 Notre Père, je Vous salue Marie et Gloire au Père en réparation des intentions du Vendredi.

sagrado

Prière avant la Sainte Communion

 

De l'oubli et de l'ingratitude des hommes, nous Vous consolerons, Seigneur.

 

De Votre abandon dans le Tabernacle, nous Vous consolerons, Seigneur.

 

Des délits des pécheurs, nous Vous consolerons, Seigneur.

 

De la haine des impies, nous Vous consolerons, Seigneur.

 

Des blasphèmes que l'on profère conte vous, nous Vous consolerons, Seigneur.

 

Des insultes à Votre Divinité, nous Vous consolerons, Seigneur.

 

Des sacrilèges qui profanent Votre Sacrement d'Amour, nous Vous consolerons, Seigneur.

 

Des immodesties et irrévérences commises en Votre Sainte Présence, nous Vous consolerons, Seigneur.

 

Des trahisons pour lesquelles Vous êtes l'adorable Victime, nous Vous consolerons, Seigneur.

 

De la froideur de la plupart de vos fils, nous Vous consolerons, Seigneur.

 

Du mépris que l'on fait de vos invitations d'amour, nous Vous consolerons, Seigneur.

 

Des infidélités de ceux qui se disent Vos amis, nous Vous consolerons, Seigneur.

 

De notre résistance à Votre Grâce, nous Vous consolerons, Seigneur.

 

De nos propres défections, nous Vous consolerons, Seigneur.

 

De l'incompréhensible dureté de nos cœurs, nous Vous consolerons, Seigneur.

 

De nos longues hésitations à Vous aimer, nous Vous consolerons, Seigneur.

 

De notre tiédeur pour Votre Saint Service, nous Vous consolerons, Seigneur.

 

De l'amère tristesse que Vous occasionne la perte de tant d'âmes, nous Vous consolerons, Seigneur.

 

De Votre longue attente à la porte de nos cœurs, nous Vous consolerons, Seigneur.

 

Des amers refus dont Vous êtes abreuvé, nous Vous consolerons, Seigneur.

 

De Vos soupirs d'Amour, nous Vous consolerons, Seigneur.

 

De Vos larmes d'Amour, nous Vous consolerons, Seigneur.

 

De Votre prison d'Amour, nous Vous consolerons, Seigneur.

 

De Votre martyre d'Amour, nous Vous consolerons, Seigneur.

 

Prière

 

O Divin Jésus, qui avez laissé échapper cette douloureuse plaine: « J'ai cherché quelqu'un qui s'afflige avec Moi et personne n'est venu; quelqu'un qui Me console, et Je ne l'ai point trouvé ». Daignez accepter mon faible tribut d'amour, assistez-nous de Votre Grâce puissante, afin qu'à l'avenir, nous écartions tout ce qui pourrait Vous déplaire et que nous puissions nous montrer Vos fils dévoués. Ainsi soit-il.

Herz_Jesu_6

24 février 2010

Les Quinze Vendredis du Cœur de Jésus 8/15

untitled

Les Quinze Vendredis du Cœur de Jésus

Don Tomaselli, Salésien de Don Bosco

Huitième vendredi

Réparation pour les mauvaises conversations

 

Lecture

 

Devant le tribunal de Dieu, il faudra rendre compte de tout ce que nous avons fait durant notre vie. Le Divin Juge compte même les paroles. Dans le Saint Evangile, on lit: « De chaque parole inutile, que les hommes auront prononcé, Je leur demanderai compte le jour du Jugement ». Combien de mots on prononce journellement dans le monde; mais tous sont-ils sensés et honnêtes? Si Jésus a jugé les paroles inutiles, comment jugera-t-Il les paroles immorales et malhonnêtes, les conversations sur les sujets délicats de la pureté, pour en rire et plaisanter sur ce que Dieu défend? D'ordinaire, ces conversations sont tenues par les personnes d'une moralité douteuse; puisque Jésus a dit Lui-même: « La bouche parle de l'abondance du cœur, et quand dans un cœur règne l'impureté, même les paroles, les regards et les plaisanteries sont portés au mal ». Les mauvaises conversations sont un péché grave. Il ne faut pas dire: « A présent, je suis grand, certaines choses, nous les connaissons déjà; ceux qui m'écoutent en savent plus long que moi ». Il est triste de constater que cela représente la plaie de la société: dans les réunions publiques ou privées, dans les ateliers, les bureaux, en voyage et même dans certaines familles, elles tiennent une place importante. Le Cœur de Jésus, gardien de toutes les âmes, est très offensé de toutes ces fautes. Toute mauvaise conversation est comme une épine qui blesse son Cœur. Qui doit le consoler? Ceux qui l'aiment vraiment. En ce huitième Vendredi, ayons l'intention de faire réparation à son Divin Cœur pour toutes les offenses qu'Il reçoit de la part de ceux qui parlent sans retenue. Qu'il ne nous arrive pas, à nous, âmes réparatrices, de tomber dans ce péché par des mots indécents et des phrases équivoques. Si, par le passé, nous nous sommes rendus coupables de telles fautes, gardons-nous-en à l'avenir. Souvenons-nous qu'elle doit être pure, la langue qui se met en contact avec Jésus dans la Sainte Communion. N'écoutons pas, avec complaisance, les mauvaises conversations qu'on oserait tenir en notre présence, car cela constituerait déjà une faite. Nous avons le devoir de l'empêcher dans la mesure du possible par une observation appropriée à leur libertinage. Le démon qui incite les mauvais à mal parler, fais hésiter les bons, par la peur du respect humain, afin que le mal s'accomplisse. Il est pourtant de notre devoir de faire taire de telles conversations; même s'il nous semble manquer de respect à intervenir, pour certaines personnes; il n'en est rien, celui qui se permet tel langage ne mérite aucun égard, rien que du mépris, car il offense la dignité des personnes qui l'écoutent; si l'on doit même perdre leur amitié, cela n'est pas un mal, mais un bien. Très souvent, la personne réprimandée n'ose plus continuer, et si des esprits forts critiquent votre intervention en vous traitant de bigot, ne vous troublez pas. En pensant qu'en faisant votre devoir, vous donnez gloire à Dieu et empêchez l'oeuvre de Satan.

 

Bouquet spirituel: Fuir les conversations immorales et faire un reproche à ceux qui les tiennent.

 

Prière: Chaque jour de la semaine, réciter 5 Notre Père, je Vous salue Marie et Gloire au Père en réparation des intentions du Vendredi.

www_St_Takla_org___Holy_Face_of_Jesus_11

Prière avant la Sainte Communion

 

O Jésus d'infinie Bonté, je me présente à Vous, en reconnaissant mon indignité. Vous voulez venir dans mon pauvre cœur pour le reposer, mon Jésus, Vous êtes trop offensé dans le monde et moi je désire réparer pour les amertumes que Vous causent les mauvaises conversations. Je voudrais avoir le Cœur de la Sainte Vierge Marie pour Vous recevoir dignement; de même que vous n'avez pas dédaigné la grotte de Bethléem, Vous venez dans mon cœur tout plein de désir de Vous consoler. Combien d'âmes, après d'être servies de leur langue pour le banquet Eucharistique, pour recevoir Votre Chair Immaculée, retournent à leur méprisable penchant. Pardonnez, Seigneur, pardonnez à ces pauvres âmes et pardonnez à moi-même mes fautes, car, dans le passé, je Vous ai offensé aussi. Je Vous promets, ô Doux Jésus, qu'à l'avenir, je serai vigilant, afin de ne me servir de ma langue que pour Votre Gloire et pour le bien. Vierge très Sainte et très Pure, obtenez-moi par cette Communion, la grâce de veiller jalousement à ne plus offenser Dieu par mes paroles et que chaque mot soit un hymne d'amour pour mon Créateur et Sauveur Jésus.

 

Pardonnez, Seigneur, à Votre peuple, ne Vous vengez pas pour l'éternité (X3)

sacre_coeur_detail

21 février 2010

Les Quinze Vendredis du Cœur de Jésus 7/15

untitled

Les Quinze Vendredis du Cœur de Jésus

Don Tomaselli, Salésien de Don Bosco

Septième vendredi

Réparation pour les péchés des scandales


Lecture


Un des péchés les plus graves est le scandale, puisque par lui le mal se multiplie dans les âmes. On appelle scandale l'élan ou l'occasion de faire pécher les autres en les excitant ou leur apprenant à faire le mal. Couramment on appelle scandale le mauvais exemple en fait de moralité. Le monde est un amas de scandales. Jésus a prononcé un terrible avertissement: malheur au monde! Il est inévitable que cela n'advienne pas, mais malheur à l'homme qui le provoquera: et pourquoi Jésus est-il si sévère en cette matière? Parce que le scandaleux est un homicide spirituel. Jésus a versé son sang pour sauver les âmes; le scandaleux les lui vole en rendant inutile le fruit de la rédemption. Le scandale donné aux tout-petits est un délit plus grave; Jésus Lui-même à dit: « Malheur à qui scandalise un de ces petits qui croit en Moi, il serait mieux pour lui qu'il s'attache une pierre de moulin et qu'il se jette au plus profond de la mer ». Combien de scandales se commettent journellement et à combien d'innocents on apprend l'immoralité? Par de perfides conseils, on détourne ceux qui voudraient se maintenir dans le droit chemin. Ceux qui ont été pervertis, trop souvent suivent la pente dangereuse, en entraînant à leur tour les autres. Le Cœur de Jésus est blessé par les offenses des hommes et tout spécialement par le scandale. Faisons de ce septième vendredi réparation en conséquence. Prions afin que soit réduit le nombre des scandales et pour ceux qui en ont été victimes. Ne nous est-il pas arrivé, dans notre enfance ou jeunesse, de recevoir le poison du scandale? Prions pour ceux qui ont blessé notre âme. Il se pourrait que nous-mêmes, dans un moment de passion et d'aveuglement moral, ayons été sujets de scandale à quelques âmes. Que nous reste-t-il à faire? Pleurer des larmes de sang pour le mal commis et réparer si possible. La réparation est une grave obligation. Il convient de tout faire pour ne pas la négliger, en priant, invoquant la Divine Miséricorde pour nous et pour les âmes que nous avons pu gâter par notre mauvais exemple, mauvaise conversation, qui ont été la cause de tout le mal. Songe à présent à les rappeler par ton exemple et tes conseils; n'oublie pas que l'âme scandalisée par toi, a pu, à son tour, faire beaucoup de mal. Ta réparation consiste à sauver le plus d'âmes possible. Qui a sauvé une âme a prédestiné la sienne pour le Ciel, mais qui a donné le mauvais exemple l'a prédestinée pour l'Enfer.


Bouquet spirituel: Ne pas fréquenter des personnes qui vivent scandaleusement et ne pas craindre de rompre avec elles.


Prière: Chaque jour de la semaine, réciter 5 Notre Père, je Vous salue Marie et Gloire au Père en réparation des intentions du Vendredi.

385_001__3_